« De chômeur à retraité, pauvre tu es, pauvre tu resteras « 

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mars 2011

Lu sur : publié par roland (webmaster) – 1er mars 2011

 

De chômeur à retraité, pauvre tu es, pauvre tu resteras

Auteur : SH - Source : Actuchomage

 

Hormis le soulagement de ne plus être « chômeur de longue durée », le senior qui liquide sa retraite n’est pas au bout de

ses peines car sa nouvelle compagne, la pauvreté, ne le quittera pas.



article1506eco13cnav dans PRECARITEPrenez un salarié moyen qui a commencé à travailler entre 18 et 20 ans et dont la carrière s’est déroulée normalement

jusqu’à ce que son employeur se débarrasse de lui, vers l’âge de 45 ou 50 ans, à l’occasion d’une « fusion restructuration » :

un licenciement économique (voire, une « rupture conventionnelle »…) lui a été proposé. Pour la première fois, le chômage

est entré dans sa vie et va durablement ponctuer son parcours professionnel entre les missions d’intérim ou les CDD qu’il

aura peut-être la chance de glaner par la suite, souvent pour un moindre salaire.

Depuis le « retournement conjoncturel 2001-2003″ qui a fait de nombreuses victimes et la crise de 2008 qui en a fait

davantage, ce phénomène devient monnaie courante : les « trous » dès le milieu puis jusqu’en fin de carrière sont de plus en

plus fréquents, de plus en plus longs, et le retour à la stabilité de plus en plus exceptionnel.

Imaginez que ce salarié soit une femme qui a déjà interrompu sa carrière pour élever un ou plusieurs enfants. Si cette femme a eu un bébé alors qu’elle n’était pas

en CDI, le manque de places en crèche (quand on est au chômage, on n’est pas prioritaire…) et le prix des assistantes maternelles est un sérieux frein au

retour à la vie professionnelle. Qu’elle ait pu reprendre un emploi à mi-temps ou rien du tout jusqu’à l’entrée de son enfant à l’école maternelle,

ce sont autant d’années perdues pour sa retraite. Sans oublier le plafond de verre qui la poursuivra, les discriminations dont elle fera l’objet, ou les écarts de

salaires avec ses homologues masculins.

Bienvenue en pauvreté !

Après 50 ans, les choses se compliquent : le marché du travail se referme. Après 55 ans, c’est la bérézina. Les allocations chômage se réduisent en montant et en durée,

puis on arrive en fin de droits. Si on peut justifier de cinq ans d’activité salariée sur les dix dernières années et qu’on vit seul, on a droit à l’ASS (environ 460 €/mois) qui

permet de continuer à valider ses trimestres; sinon, c’est le RSA… qui ne valide rien du tout. Peut-être a-t-on eu la chance d’ouvrir des droits à l’AER (environ 995 €/mois),

qui était attribuée automatiquement aux chômeurs de plus de 55 ans à l’ASS ou au RSA, avant que les réformes successives ne reculent inexorablement son accès,

puis ne la supprime. Imaginez le déclin financier. De travailleur gagnant environ 1.600 € (un salaire médian), on devient chômeur à 1.200 €, en alternant si possible les

petits boulots mal payés. Mais on réalise que c’était l’abondance quand on passe aux minima sociaux.

La retraite n’est pas une délivrance

Avec l’ASS, quel que soit le montant de son loyer, on a droit à une aide au logement forfaitaire de 298 €. Puis, pour des raisons de seuil, il faut attendre plusieurs mois avant

de pouvoir bénéficier de quelques droits connexes qui sauvent un peu la mise : la CMU, le tarif de première nécessité, la gratuité des transports… C’est raide, très raide,

mais il n’y a pas le choix : on s’adapte. On est, malgré soi, un pionnier de la décroissance.

Quand l’heure de la retraite sonne et qu’on n’a pas le courage d’attendre l’âge du mal nommé « taux plein », bien qu’on n’ait pas réussi à totaliser ses 40 annuités et que les

« 25 meilleurs années » ne sont franchement pas terribles, on pense malgré tout qu’on en aura plus pour vivre, le minimum vieillesse étant à fixé à 709 €/mois. Effectivement,

suite à de savants calculs au parfum de décote, on se retrouve avec une pension minorée de 800 €, soit près du double de ce que l’on avait. Mais les 350 € que l’on gagne

d’un côté, on vous les enlève de l’autre… Car les allocations logement fondent comme neige au soleil ; on n’a plus droit à la CMU et on doit se payer sa propre mutuelle 

alors que la santé commence à défaillir ;  pour bénéficier de la carte de transport Améthyste, il faut avoir plus de 65 ans ; même chose pour l’exonération de redevance

audiovisuelle. Au final, on est toujours aussi mal loti !

Pauvre on a été, pauvre on le reste. On est enfin débarrassé de Pôle Emploi et de l’étiquette infamante du « chômeur », mais on devient un misérable retraité.

Alors oui : depuis les Trente Glorieuses, la pauvreté a fortement reculé chez les personnes âgées et aujourd’hui, avec le chômage et la précarisation de l’emploi, ce sont nos

jeunes  qui en souffrent le plus, ce qui est révoltant. Cependant, l’appauvrissement de nos « anciens » est en train de revenir en force.

Bientôt, plus vite qu’on ne l’imagine, juniors et seniors seront à égalité, unis sous la même bannière.

SH

 

Publié dans Chomage, PRECARITE, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Le Medef veut diminuer la durée d’indemnisation des chômeurs seniors

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2011

Lu sur : Le Medef veut diminuer la durée d'indemnisation des chômeurs seniors dans Chomage dazibaoueb_logo_700

 

publié par roland (webmaster) – 10 février 2011

Assurance-chômage : Les seniors dans le collimateur du MEDEF

 

Auteur : Slovar - Source : Slovar les nouvelles

Chomage%2Bg%25C3%25A9n%25C3%25A9ration dans SOCIALNous étions nombreux à nous demander : Par quel miracle l’UNEDIC prévoyait une baisse des demandeurs d’emploi, entre 2012 et 2014 ? Une toute récente proposition du MEDEF, sur le mode d’indemnisation des chômeur seniors, nous donne une première idée !

Les négociations sur la nouvelle convention d’assurance chômage piétinent. Celle-ci devrait être, un « copié/collé » de la précédente. En effet, comme l’indique Le Figaro :  » (…) Les partenaires sociaux ont officialisé mercredi, à l’issue de la deuxième séance de négociation sur l’assurance-chômage, le report de tout changement de fond du système d’indemnisation des demandeurs d’emploi (…) « 

Donc exit les propositions des syndicats de salariés comme :  » Instaurer des droits rechargeables, taxer les contrats précaires, sécuriser les ruptures conventionnelles ou mieux articuler assurance et solidarité nationale (…) « - Le Figaro

Pour ceux qui souhaitent le savoir, il faut noter que : (…) Dans les rangs syndicaux, seule la CGT a refusé de la méthode proposée par le patronat (…) Les autres syndicats souhaitent de leur côté s’orienter vers une reconduction de la convention actuelle, modifiée à la marge (…)  » – La Tribune

Néanmoins, le MEDEF focalisé sur son lobbying pour 2012, aimerait bien diminuer la durée d’indemnisation des chômeurs seniors en modifiant les bornes d’âge !

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

 

Publié dans Chomage, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Biologistes en colère : Pétition pour le maintien du service de proximité d’un laboratoire libre et humain

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2011

Source : touchepasamonlabo.com/

agrandir l’affiche

Biologistes en colère : Pétition pour le maintien du service de proximité d’un laboratoire libre et humain dans Chomage impage5small

Le gouvernement français, par décision d’ordonnance (ordonnance 2010- 49 signée par le président de la république et publiée le 13 janvier 2010), offre l’ activité des laboratoires d’ analyses médicales aux financiers, responsables avérés de la grave crise que nous traversons.

En effet cette réforme a été préparée dans la confidentialité, immédiatement applicable après sa parution, et sans peu de débat parlementaire, alors qu’aucune urgence ne justifiait cette procédure d’exception, si ce n’est visiblement une motivation financière.

Le scandale du MEDIATOR révèle les influences et parti-pris qui ont entouré les décisions concernant ce médicament.

Il a été dévoilé par l’initiative isolée d’un médecin, alors que cela nous donne l’exemple à suivre, et de l’espoir pour notre combat.

Il permet comprendre indirectement le scénario de la réforme de la biologie.

Mêmes influences pour un même but, celui d’ d’enrichir une poignée de nantis, quitte à dégrader le service de santé au patient et nuire à toute une profession.

[Lire la suite sur : touchepasamonlabo.com/]

[Signer la pétition]

 

Publié dans Chomage, POLITIQUE, Politique nationale, PRECARITE, SANTE | Pas de Commentaire »

Chômage : échec total de la politique gouvernementale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2011

Chômage : échec total de la politique gouvernementale dans Chomage logo

 Augmentation du chômage :

échec total de la politique gouvernementale

 

je_lutte_des_classes dans PCF

Il y a un an, jour pour jour, Nicolas Sarkozy annonçait aux Français qu’ils verraient « reculer le chômage dans les semaines et les mois qui viennent » …

Un an plus tard, le Ministère de l’emploi vient de recenser 210.000 demandeurs d’emploi supplémentaires pour l’année 2010 ! Et cela après les + 509.000 en 2009. Les jeunes, en particulier des quartiers en difficulté, les seniors (+16%) et les chômeurs de longue durée (+20%), sont les plus touchés.

Les radiations ne masquent plus désormais la remontée d’un chômage de masse : 4 millions de chômeurs sont désormais inscrits à Pôle emploi. Cette aggravation terrible du chômage n’est pas le fruit du hasard mais bien la conséquence de l’échec total de la politique gouvernementale : baisse des coûts salariaux, exonérations massives des cotisations patronales, soutien sans faille à la croissance financière…

Le résultat est sans appel, le nombre de plans de licenciements dans les entreprises depuis le début de la crise a été multiplié par deux ! Pour le PCF, éradiquer le chômage de masse exige de rompre avec la réduction des dépenses publiques et la chasse à l’emploi public, dictées par le FMI, la BCE et les gouvernements européens. Les fonds disponibles doivent êtres mobilisés en faveur des créations d’emplois et au profit du développement de la formation. C’est toute l’ambition et le sens de notre proposition de sécurisation de l’emploi et de la formation.

 

Publié dans Chomage, PCF, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Nouveau gadget à Pôle Emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 janvier 2011

Vu sur : Nouveau gadget à Pôle Emploi dans Chomage dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) – 11 janvier 2011

 

Sois belle et cherche un emploi

 

Auteur : SH - Source : Actuchomage

Une fois par mois, durant toute l’année 2011, Pôle Emploi et un fonds de dotation organisent des journées d’«Action Relooking» à destination de femmes à faible revenu, chômeuses aux minima sociaux ou handicapées, qui rencontrent des difficultés à retrouver du travail après une longue période d’inactivité.

susanboyle dans Emplois… Comme c’est délicat ! La première aura lieu aujourd’hui au 71 avenue de Wagram, le côté chic du 17e arrondissement de Paris, «dans le cadre feutré des shows rooms du “Bureau d’image by Cynthia Cohen Peres”». (On se croirait sur M6 où l’insupportable Cristina Cordula nous propose un «Nouveau look pour une nouvelle vie»…)

Pour ce faire, Cynthia Cohen Peres a peaufiné son logo :

60703440_p dans SOCIAL

Rendez-vous est fixé à 9h30 pour participer, jusqu’à 17h, à divers ateliers de coaching — une «styliste ongulaire» a même été prévue avant le DRH — «dans une ambiance conviviale», afin de «regagner l’estime de soi à travers un travail sur son image, apprendre à se présenter, à s’exprimer devant un futur employeur, mais aussi savoir convaincre sans stress. Mettre toutes les chances de son côté pour retrouver plus facilement un emploi». Demandez le programme !

Au cours de cette séance de «Relooking», un reportage photo sera réalisé et chaque participante sera photographiée avant et après. Visez un peu :

60704160_p

60712206_p

Enfin, au moment de se quitter à l’issue de cette journée de rêve, chaque Cendrillon repartira avec la tête pleine de conseils (les conseilleurs ne sont pas les payeurs, mais ça ne mange pas de pain…) et les mains pleines de cadeaux (produits de maquillage, échantillons soins de beauté, vêtements : notez l’altruisme et la prodigalité des prestigieux sponsors !). Puis, quand le carosse redeviendra citrouille, chacune sera «suivie individuellement» tout au long de l’année par EREEL… et Pôle Emploi, qu’on ne vous présente plus.

Par contre, on vous présente EREEL — qui organise et finance même la pause déjeuner de cette «action de coeur» ! EREEL est un fonds de dotation «au service des innovations en Europe pour favoriser le lien social». Bernard Debré, urologue et député UMP, en est le Président d’honneur. Pénélope Fillon, épouse de notre premier ministre, en est la «Marraine de cœur» tandis que Marie-Anne Chazel, actrice et soutien officiel à Nicolas Sarkozy en 2007, n’est que simple «Marraine»… Mais rassurez-vous : chez EREEL, on est apolitique.

Certes, le vice-président est avocat fiscaliste, mais ça n’a rien à voir avec les déductions fiscales accordées aux mécènes, touchantes et généreuses : faire de la charité pour se donner bonne conscience, voilà qui est rentable ! A l’UMP, y’a pas à dire, on bichonne les riches : par tous les biais on les allège du poids de l’impôt, quitte à priver les finances publiques de recettes pour aider les victimes de la crise qui sont, elles, priées de subir sa politique de rigueur et se contenter de miettes caritatives.

Un “Coiffeurs du Cœur” version bling-bling

Revenons à notre conte de fée. Figurez-vous que, pour l’inauguration de cette «action innovante», les trois sommités ci-dessus (Debré, Fillon et Chazel, «tous très touchés par cette initiative») feront leur apparition à 11h30, accompagnés de la Présidente fondatrice d’EREEL et flanqués de la chef du département partenariats à Pôle Emploi, Nicole Bréjou. De quoi impressionner notre petit groupe de pauvresses — qu’on imagine issues de quartiers populaires et n’ayant pas l’habitude de traîner chez les rupins —, déjà reçues dans ce cadre ô combien « irréel » (voyez sur la photo : un matelas, derrière, est prévu… pour mettre toutes les chances de votre côté !).

Bref, si t’es au chômage, pauvre et mal fagotée, si tu en as marre de te faire égaliser la frange par ta cousine, tu sais ce qu’il te reste à faire : contacter Pôle Emploi pour une coupe-brushing avec collation gratuite chez Cynthia Cohen Peres, à deux pas de l’Etoile. Car ces séances mensuelles parisiennes sont programmées pour toute l’année 2011, et l’opération pourrait être étendue sur toute la France.

Messieurs, ne soyez pas en reste : selon un membre anonyme de ce fonds de dotation venu se justifier sur notre forum, l’opération pourrait s’étendre aux hommes à partir de septembre !

Et maintenant, mieux que le «design sonore» concocté pour l’événement, ce petit interlude musical…

Image de prévisualisation YouTube

mis en ligne par Eric6420

http://www.youtube.com/watch?v=kMw8nIZw2js&feature=player_embedded

 

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

Publié dans Chomage, Emplois, SOCIAL | Pas de Commentaire »

35 h : Contre l’ignorance totale de Manuel Valls et de quelques autres, 25 questions-réponses de Gérard Filoche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 janvier 2011

Source : Le blog de Gérard Filoche3 janvier 2011 – Gérard Filoche

Est-ce que les 35 h sont « verrouillées » ?

Contre l’ignorance totale de Manuel Valls et de quelques autres

25 questions-réponses rapides sur les 35 h

(presque) tout savoir sur les 35 h

Ce que Manuel Valls a dit exactement :

« Oui, nous devrons déverrouiller les 35 heures, qui n’existent déjà plus réellement. Cela doit permettre aux Français, pour ceux qui ont la chance d’avoir un emploi, de travailler davantage en gagnant plus, deux heures, trois heures, sans avoir recours forcément aux heures supplémentaires qui ont beaucoup coûté à l’État et à l’économie française ». Pour ceux qui n’ont pas de travail, l’allégement du coût du travail, devra relancer l’embauche (…)  »

« Le monde a changé depuis 1997 et nous aussi (…).… Est-ce que dans le monde tel qu’il est avec la  concurrence que nous connaissons, est ce que nous pouvons nous permettre d’être sur des idées des années 70, 80, 90 ? Non ! il faut donc dépasser la question des 35h au-delà des bénéfices qui ont concerné notamment le temps de vie des salariés, de la flexibilité qui a pu représenter dans les entreprises, Je prône un dépassement des 35 heures, au nom même d’une augmentation des salaires, d’une augmentation du pouvoir d’achat. »  (Europe 1 verbatim)

verrouiller, verbe transitif
Sens 1 Fermer en actionnant un verrou. Anglais to bolt
Sens 2 Bloquer, empêcher le passage.
Sens 3 Contrôler quelqu’un ou quelque chose, bloquer une action ou une situation
verrouiller : 2 synonymes : cadenasser, fermer.


Ce qu’a dit Manuel Valls témoigne de son incompétence totale en droit du travail, en économie, en histoire. Ce garçon n’a jamais travaillé, il n’y connaît rien, il ignore et méprise des millions de salariés, qu’il s’oblige donc à faire femme de service dans les écoles de sa circonscription et au bout de quelques mois où il aura passé la serpillière dans les réfectoires, il sera pour les 35 h et réclamera à coup sur le paiement majoré d’heures supplémentaires… …


1°) Est-ce que les 35 h sont  « verrouillées » ?

Il n’y a aucun verrou. D’aucune sorte. Les 35 h ne sont que la durée légale du travail. Elles ne sont que le seuil de déclenchement des heures supplémentaires. Le seul verrou existant est la durée maxima qui est de 48 h hebdomadaires. Avec les 35 h il y a place pour 13 h supplémentaires hebdomadaires, davantage qu’avec les 39 h où il ne pouvait y avoir que 9 h supplémentaires par semaine.

2°) Est-ce que les 35 h sont un carcan ?

Copé félicite Valls pour « sortir du carcan dogmatique hérité de Madame Aubry, c’est aussi se donner une arme de plus dans la cruciale bataille contre le chômage ».

Il n’y a aucun carcan. D’aucune sorte. Hélas !

C’est ce que Xavier Bertrand a répondu a Copé : il y a une scission sur ce point…  au sein de l’UMP : le chef de l’UMP attaque le ministre du travail UMP en épaulant Valls.

3°) Est-ce que les 35 h n’existent déjà plus réellement ?

C’est malheureusement ce que dit Montebourg, député PS et lui aussi candidat aux primaires socialistes : « Les 35 heures n’existent plus, donc évidemment rouvrir ce débat est inutile ». Arnaud Montebourg n’y connaît rien non plus. Les 35 h existent. Elles s’imposent même à 100 % des salariés, à 100 % des employeurs. C’est une durée légale d’ordre public social valable dans toutes les entreprises, toutes les branches, tous les métiers, tous les statuts.

4°) Est-ce que les 35 h empêchent les Français de travailler davantage ?

Emballé par Valls, Yves Jégo déclare : « N’attendons pas 2012 pour déverrouiller les 35 heures qui plombent la croissance française depuis 10 ans et ouvrons à nouveau le débat du + travailler plus + et du + travailler mieux + comme Jean-François Copé l’a proposé à juste titre, suivi par Manuel Valls ».
C’est aussi stupide : la meilleure année depuis un siècle de la croissance française, de l’emploi en France, c’est l’année 2000, année de la mise en place des 35 h
. 350 à 400 000 emplois de plus. C’est la meilleure année sociale de toutes les annales. Moins de précaires, hausse de la masse salariale, toutes les caisses de protection sociales étaient au vert… Ce, avant que la droite, depuis 8 ans, ne mène notre pays à la catastrophe économique et sociale en revenant en arrière.

5°) Est-ce que les 35 h empêchent de travailler deux ou trois heures de plus ?

Stupide aussi. Il y a place pour 13 supplémentaires mensuelles majorées par semaine.

Quant au contingent annuel maximum d’heures supp’, il était de 91 h dans la métallurgie en 1995, de 120 h en général lorsque le patronat signait l’accord du 31 octobre 1995 considérant que les heures supp’ devaient être « exceptionnelles et imprévisibles » et alors que se préparait la 1° loi De Robien finançant les 35 et les 32 h pour les entreprises « volontaires ». (Ce qui coûta très cher, mais resta limité à quelques milliers de salariés). C’est la droite qui a tenté la première loi de réduction du temps de travail, par accord.

6°) Est-ce qu’à cause des 35 h on travaille moins que les autres pays ?

Mais non bien sûr ! Nous sommes dans la moyenne européenne : la durée hebdomadaire du travail en 2007 de l’ensemble des actifs était de 37 heures en France, pour 37,3 heures en moyenne dans l’Europe des 15. C’est presque une heure de plus qu’en Allemagne (36,2 h), une heure et demie de plus qu’au Danemark (35,5 h) et dans les pays Nordiques, et presque cinq heures de plus qu’en Hollande (32,2 h). Mais bien moins qu’en Gréce, au Portugal… (Cf. « Salariés si vous saviez, Ed. La découverte, 2008)

Car, surtout ce sont les pays les plus pauvres qui ont les durées du travail les plus longues !
Et les plus riches les durées du travail les plus courtes !
Le « Sortir de l’euro ou sortir des 35 h » selon Gérard Longuet est donc une autre de ces phrases stupides qui ne veulent rien dire.

Nous avons en France le taux de productivité horaire le plus élevé au monde.

[Lire la suite sur : filoche.net/]

Autre réaction aux propos de Manuel Valls :

Manuel Valls : Meilleur artiste de l’opportunisme politique ? sur : slovar.blogspot.com/ (3 janvier 2011)

 

Publié dans Chomage, Emplois, POLITIQUE, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

21 300 chômeurs officiels de plus en novembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 décembre 2010

Source : Actuchomage.org/26 décembre 2010

En novembre, le chômage se stabilise… toujours à la hausse

Vendredi, les chiffres sont tombés quelques heures avant le réveillon. De quoi évoquer, vite fait bien fait, les 21.300 chômeurs officiels de plus qui se sont inscrits à Pôle Emploi le mois dernier, entre la météo et les courses de Noël. Et le lendemain, l’info avait déjà disparu des JT.

21 300 chômeurs officiels de plus en novembre dans Chomage polemploi3On a cependant remarqué un léger changement de ton : ce n’est plus le chiffre de 2,6 millions qui a été mis en avant — celui, comme toujours, de l’unique catégorie A — mais celui de 4 millions incluant les catégories A, B et C, nettement plus impressionnant et, pour une fois, pessimiste (on va dire réaliste) malgré le contexte des fêtes.

En effet, si le nombre des chômeurs de catégorie A — n’ayant exercé aucune activité — frôle désormais les 2,7 millions (2.698.100), celui de l’ensemble des demandeurs d’emploi « tenus d’accomplir des actes positifs de recherche » (catégories ABC), qu’ils n’aient pas travaillé du tout ou bien exercé une « activité réduite » courte ou longue, dépasse la barre des 4 millions (4.019.100) en France métropolitaine. Avec les DOM, ils sont 4,27 millions. 

[Lire la suite sur : actuchomage.org/]

 

Publié dans Chomage, SOCIAL | Pas de Commentaire »

« Cette précarité que Sarkozy voudrait oublier »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2010

Source : SARKOFRANCE1er décembre 2010

Cette précarité que Sarkozy voudrait oublier

Extraits

 

Mardi 30 novembre, Nicolas Sarkozy n’était pas content des fuites de Wikileaks. Et il l’a fait savoir, par l’intermédiaire de son nouveau fidèle François Baroin. L’énervement du président des Riches n’était rien à côté de son inquiétude : le fameux nouveau plan européen de sauvegarde de l’Irlande, loin de rassurer les marchés, les a littéralement emballés, provoquant un regain de spéculation cette fois-ci contre le Portugal et l’Espagne. Et Sarkozy ne peut même pas compter sur la France pour un peu de répit. Il fait pourtant tout ce qu’il peut pour assurer les Français de son soutien sur des grandes causes telles le Sida ou la dépendance. Et qu’importe si le chômage croissant est rapidement occulté, et la dépendance un vrai chantier… pour l’assurance privée.

 

Le discours contre les actes.

Mardi, lors du point presse du porte-parole du gouvernement Sarkozy, François Baroin n’avait rien à dire, dans sa communication officielle, sur le chômage, la précarité ou cette récente information, révélée lundi dernier : on apprenait en effet que 378 000 foyers aux revenus supérieurs ou égaux à 5 300 euros par mois avec un enfant et 6 400 euros avec deux enfants sont logés … en HLM. 53 000 d’entre eux déclarent même des revenus supérieurs à 11 000 par mois. (…)

[...]

La lente envolée du chômage

Le chômage n’est plus un problème. Vous n’étiez pas au courant. C’est réglé. La reprise est là. Circulez. On pourrait pourtant revenir sur le vrai bilan, publié il y a 8 jours. A la publication des statistiques du mois d’octobre, Xavier Bertrand, tout nouveau ministre du Travail, s’est réjoui. Pensez-vous ! Pôle emploi répertoriait 22 900 inscrits de moins dans sa première catégorie, celles et ceux sans aucune activité. On entend toujours les mêmes commentaires officiels : en octobre 2007, Christine Lagarde nous promettait un chômage sous la barre des 5% de la population active en 2012. Trois ans plus tard, crise oblige, la ministre de l’économie en était réduite à commenter des hausses comme des bonnes nouvelles. En mars 2010, elle se réjouissait déjà : « En février c’est une hausse inférieure à celle de janvier.»  En juin 2010, Lagarde constatait que « l’augmentation du chômage en France depuis le début de la crise est un peu plus faible que dans la zone euro. » Fin septembre, elle commentait : « On descend graduellement et on améliore la situation ». En août dernier, Lagarde notait « avec satisfaction » « une stabilisation globale du marché du travail depuis le début de l’année ». Et en octobre ? En octobre, on n’écoute plus.

Cette fois-ci, une lecture exhaustive des chiffres communiqués par le ministère du travail donnait quelques informations terrifiantes. A fin octobre 2010, quelques 4,6 millions de personnes étaient toujours inscrites à pôle emploi dans les 5 catégories habituellement recensées.

  • Les radiations administratives (+5,5% sur un mois, +14% sur un an) ou « pour défaut d’actualisation » (210 000, soit +17% sur un mois et +11,4% sur un an) en octobre ont augmenté. Comme le rappelait Intox2007, il suffit de rater de quelques clics à la fin du mois lors sa réactualisation de situation pour sortir ainsi des statistiques.
  • L’inactivité de longue durée a encore augmenté.
  • Les licenciements économiques ont cru de 10% en un mois.
  • Les plus de 50 ans inscrits à Pôle emploi sont toujours plus nombreux (+1,2% d’inscrits sur le mois et +16% sur un an).
  • Certaines régions deviennent des zones sinistrées de l’emploi (Alsace, Corse, Franche-Comté, Pays-de-Loire, Rhône-Alpes).
  • Les reprises d’activité ont baissé (de 2,2% en octobre versus septembre).
  • Le nombre d’offres d’emploi collectées par pôle emploi a baissé (271.000 offres, en baisse de 1,5%).
  • les radiations pour maternité, maladie ou retraite ont explosé (de 7,9% en un mois).

Le chômage ne serait plus un problème. Vraiment ?

A l’Élysée, on préfère parler de la « dépendance », plus consensuelle. Voici donc la prochaine arnaque sarkozyenne.

[Lire l’article complet sur : sarkofrance.blogspot.com/]

 

Publié dans Chomage, POLITIQUE, PRECARITE | Pas de Commentaire »

CAC 40 : jackpot pour les actionnaires !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2010

Source : Basta !26 novembre 2010 – Par Ivan du Roy

grossalaires.jpg

Capitalisme

 

CAC 40 : jackpot pour les actionnaires !

 

+ 1.007% ! C’est la progression des dividendes par action du groupe industriel Vallourec entre 2003 et 2009. En parallèle, la masse salariale par salarié de l’entreprise n’a augmenté que de 35%. C’est ce que révèle une enquête réalisée par L’Expansion dans son édition du mois de décembre. Les journalistes du mensuel économique comparent la progression des dividendes par action et celle des salaires dans plus d’une vingtaine de sociétés du CAC 40. Le résultat est… spectaculaire ! Il illustre la « disparité sans précédent » qui existe dans la répartition des richesses produites entre travailleurs et détenteurs du capital, au détriment, bien évidemment, des premiers.

Si les actionnaires de L’Oréal ou de Sanofi-Aventis, par exemple, ont vu leurs dividendes progresser de 100%, les salariés, eux, n’ont au mieux rien vu du tout. En six ans, le groupe pétrolier Total a même reversé davantage d’argent à ses actionnaires (49 milliards d’euros) qu’à ses salariés (41 milliards d’euros).

L’Expansion détaille également la distribution de la valeur ajoutée en 2009 chez plusieurs grands groupes comme EDF, Lafarge ou France Télécom, où la part attribuée aux salaires avoisine les 50%. Le reste est versé aux actionnaires, sert à rémunérer les banques (intérêts), est réinvesti ou paie l’impôt.

(Illustration ajoutée par « Feignies Ensemble »)

Voir également sur ce site :

Chômage

Les bonnes idées du Medef pour remettre jeunes et vieux au travail

15/11/2010 – Ivan du Roy, Nadia Djabali

CAC 40 : jackpot pour les actionnaires ! dans Chomage arton1282-647b4

 

La réforme des retraites à peine digérée, une nouvelle offensive se prépare sur l’emploi des jeunes et des seniors. Le Medef vient de publier un rapport de l’Institut Montaigne qui liste 15 propositions pour en finir avec la « rigidité inadaptée » des CDI ou du droit du travail. Un rapport qui passe sous silence la question cruciale de la répartition des richesses. Selon le think tank d’inspiration néo-libérale, si les jeunes souffrent particulièrement du chômage et des inégalités, c’est la faute aux principes de solidarité mis en œuvre après 1945. Décryptage.

[Lire la suite]

Publié dans Chomage, ECONOMIE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

La lutte des chômeurs et des précaires nous concerne tous : manifestation le 4 décembre à Paris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 novembre 2010

Lu sur : La lutte des chômeurs et des précaires nous concerne tous : manifestation le 4 décembre à Paris dans Chomage dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster)- 25 novembre 2010

URL de l’article : http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=18083

Samedi 4 décembre, venez nombreux à la Chômeurs Pride !

Source : Actuchomage

chomeursmanif dans LuttesLes associations AC!, APEIS, MNCP et CGT-Privés d’emploi vous invitent à participer à cette huitième manifestation nationale contre le chômage et les précarités, pour la justice sociale, qui se déroulera samedi prochain à Paris de Stalingrad à la place Clichy.

Il y a eu des milliards pour sauver les banques et leur permettre, une fois renflouées, de continuer à boursicoter et licencier. Mais rien pour les victimes de la crise qui doivent, elles, en payer le prix.

Rendez-vous est donné à 14 heures place Stalingrad.

Pour nos amis de province, comme chaque année, le MNCP (Mouvement national des chômeurs & précaires) prévoit des bus. Si vous voulez tenter l’aventure, contactez-les au 01 40 03 90 66.

Cette manifestation est soutenue par de nombreuses associations (la CIP-IdF, Génération Précaire, Jeudi Noir, le DAL, Stop-Précarité…), par des organisations syndicales (Sud-Solidaires, SNU/TEFI…) et des partis politiques de gauche.

Avec ou sans emploi, la lutte des chômeurs et précaires vous concerne tous !
Salariés, étudiants, retraités, vous êtes aussi invités à vous joindre à notre cortège.

Mais, avant tout, « il faut que les privés d’emploi se bougent », estime Jean-François Kiefer de la CGT-Chômeurs. C’est l’occasion d’exprimer son ras-le-bol et son exaspération dans un contexte de crise caractérisé par une montée sans précédent du chômage et des licenciements, une chute drastique des offres d’emplois disponibles et une explosion des jobs précaires, le fiasco de Pôle Emploi, sa privation rampante et ses sales méthodes, sans oublier une réforme des retraites qui pénalisera en premier les chômeurs, les femmes et les précaires, tandis que se profile une renégociation de la Convention Unedic où le patronat va vouloir rétrécir nos droits au motif qu’il n’y a pas assez d’argent.

Rejoignez-vous ! Montrez-vous !
Non honteux et coupables d’être exclus d’un « marché du travail » qui ne tourne pas rond, soyez fiers de vous afficher en tant qu’êtres humains dans un système qui ne l’est plus et qu’il faudra changer.

Contacts :

MNCP — 17 rue de Lancry 75010 Paris
Tél : 01 40 03 90 66 – Email : mncp.national@free.frCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

www.mncp.fr

Comité national CGT des Privés d’Emploi — 263 rue de Paris 93100 Montreuil
Tél : 01 48 18 84 45 ou 85 44 – Email : chomeur@cgt.frCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

www.cgt-chomeurs.fr

AC! — 21ter rue Voltaire 75011 Paris
Tél : 01 42 63 15 33 – Email : contact@ac-chomage.orgCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

www.agirensemblecontrelechomage.org

APEIS — 11, rue des Couronnes 75020 Paris
Tél : 01 71 26 56 78 – Email : apeis.paris@9online.frCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

www.apeis.org

 

Publié dans Chomage, Luttes | 1 Commentaire »

1...161718192021
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy