Ex-Moulinex : « Aujourd’hui, c’est une grande victoire du collectif. La solidarité n’est pas un vain mot. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2012

 

 Victoire en cassation pour les ex-Moulinex

 

Ex-Moulinex : « Aujourd'hui, c'est une grande victoire du collectif. La solidarité n'est pas un vain mot. » dans Chomage moulinex-300x150

Apès plus de dix ans de bataille, les cent quatre-vingt-dix anciens

salariés de Moulinex ont vu, hier, leur indemnisation confirmée

par la Cour de cassation, après leur licenciement en 2001

« sans cause réelle ni sérieuse ».

 

Plus aucun recours n’est possible, la décision de la Cour d’appel de Caen est donc devenue définitive et les indemnisations de ces 190 anciens salariés ne peuvent plus être contestées. L’arrêt rendu par la chambre sociale s’inscrit dans la droite ligne de la jurisprudence de la Cour de cassation. Le 28 mai 2008, celle-ci avait en effet déjà considéré que les licenciements opérés en 2001 par l’ex-fleuron de l’électroménager étaient « sans cause réelle ni sérieuse », car certaines modalités techniques n’avaient pas été respectées.

« C’est un soulagement. On a été reconnus », témoignent Maurice et Maryvonne, anciens de Cormelles, sur le site caen.maville.com. Une question « de principe », au-delà de l’argent des indemnités. En 2001, « on a été éjectés comme des malpropres, lâchés dans la nature. Cela a mis notre vie en l’air. » Maurice, 49 ans à l’époque, n’a pas retrouvé de travail : « Trop vieux. »

[Lire la suite]

 

Source :  humanite2010_logo8-300x82 dans Emplois  27 janvier 2012

 

 

Publié dans Chomage, Emplois, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Nord Pas-de-Calais : 12 500 chômeurs de plus !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 janvier 2012

 

Emploi

12 500 chômeurs de plus en Nord Pas de Calais

 

Nord Pas-de-Calais : 12 500 chômeurs de plus ! dans Chomage arton2285-a9e25

comage-web-300x55 dans ECONOMIE

 

Pour lire l’article CLIQUEZ ICI

 

 Source : PCF Nord

 

Publié dans Chomage, ECONOMIE, INFOS, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Chômage : nouveau record en décembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2012

 

Chiffre du chômage : lamentable échec pour Sarkozy

 

Chômage : nouveau record en décembre dans Chomage hausse_chomage_reduit-300x230Hier soir, le ministère du Travail, Xavier Bertrand a publié des chiffres

en forte hausse au plan national.

Rien ne semble stopper l’ascension de la courbe du chômage.

En effet, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi

en catégorie A atteint désormais 2,87 millions de personnes en France

fin décembre 2011.

C’est 29.700 personnes de plus en seulement un mois.

Sur un an, le chômage explose de + 5,6 % soit 152.000 chômeurs de plus

qu’en décembre 2010.

 De mauvais chiffres à mettre au crédit de la politique que nous impose Nicolas Sarkozy.

Le président de la République voulait être jugé sur les seuls chiffres de son bilan sur le chômage.

Fermer le ban : il a échoué lamentablement.

 En réalité, tout n’a pas été fait pour combattre le chômage.

Le Front de gauche, dans son programme « L’humain d’abord » propose en premier lieu le rétablissement

des 35 heures.

Le smic doit être porté immédiatement à 1 700 € brut pour 35 heures travaillées.

La sécurité sociale professionnelle doit prendre en charge les périodes de non emploi et de formation.

Enfin, le Front de gauche interdira les licenciements boursiers et instaurera un service public

de la formation professionnelle du travail.

 Source :  Site national du PCF 26 janvier 2012

 

238290-300x300 dans ECONOMIE

Avec les départements d’Outre-mer, le nombre de demandeurs d’emploi s’établit

à 4.537.800, un chiffre sensible à trois mois de l’élection présidentielle. La hausse

a été particulièrement vigoureuse pour les personnes âgées de plus de 50 ans et,

dans une moindre mesure, pour les moins de 25 ans.

En catégorie A, le nombre de demandeurs âgés de moins de 25 ans a ainsi progressé

de 1,3% (+2,8% sur un an) contre 0,7% pour les 25-49 ans (+3,2% sur un an)

et 2,0% pour les plus de 50 ans (+16,0% sur un an).

 

En catégories A, B et C, ce nombre a augmenté de

  • 0,5% pour les moins de 25 ans (+2,5% sur un an),
  • 0,4% pour les 25-49 ans (+3,5% sur un an)
  • 1,5% pour les 50 ans et plus (+15,5% sur un an).

Le nombre des chômeurs de longue durée (inscrits depuis un an ou plus) augmente autant que celui des autres demandeurs

d’emploi, soit +0,6% pour les catégories A, B et C (+6,2% sur un an) contre +0,6% (+5,2% sur un an).

Source : humanitefr2 dans France 25 janvier 2012

 

Publié dans Chomage, ECONOMIE, France, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Aux 3 Suisses, on solde des emplois !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2012

 

C’en est fini des boutiques 3 Suisses et aussi pour 149 emplois

 

Aux 3 Suisses, on solde des emplois !  dans Chomage 3suisses-300x150Aux 3 Suisses, les soldes ne font pas que des heureux !

Surtout quand on solde des emplois !

Le groupe de vente à distance, en quête de toujours plus de profit,

va fermer la totalité de ses 35 boutiques à la fin du mois.

Fermetures synonymes de licenciements pour les 149 employés

de ces boutiques.

« On est fermé au public depuis samedi et pendant trois jours on enlève tout », a rapporté de son côté Marie-Christine Lecomte, délégué CGT et employé d’une boutique à Caen depuis 13 ans, qui donnera donc un dernier coup de clé mercredi. La fermeture de 35 boutiques, consacrées au service avant et après-vente, fait suite à l’annonce en décembre 2010 d’un « plan de modernisation » pour le groupe 3 Suisses International, qui représente un investissement de 70 millions d’euros. En conséquence, le groupe a « fait des choix pour que l’ensemble de l’organisation de l’entreprise soit tourné vers l’e-commerce », a précisé un porte-parole du groupe.

Outre les 149 personnes licenciées à la suite de l’annonce de la fermeture des boutiques, le groupe a ouvert la porte à une centaine de départs volontaires dans les structures administratives et commerciales des enseignes 3 Suisses et Blanche Porte, portant les suppressions d’emplois au total à 257, selon le porte-parole du groupe. “Tout est fait dans la plus grande indifférence, on est seul pour fermer boutique”, a regretté Marie-Christine Lecomte, la voix serrée par l’émotion. La déléguée syndicale a indiqué que 100 dossiers ont été déposés la semaine passée devant le tribunal des prud’hommes de Lille, 100 personnes sur 149 qui contestent leur licenciement. “Le groupe¹ fait des bénéfices, il n’y a pas de raison économique aux licenciements”, a observé Mme Lecomte.

Le plan de sauvegarde de l’emploi a été enclenché au mois de décembre, après le vote du comité d’entreprise.

Source : humanite2010_logo4-300x82 dans ECONOMIE 24 janvier 2012

Illustration : Capture d’écran

¹ Le Groupe 3 Suisses International est détenu à 51 % par le Groupe Otto : 181 millions de bénéfices

Avec un chiffre d’affaires 2010 de 2,1 milliards d’euros (hors participations financières), le Groupe 3 Suisses International est le 2ème groupe de e-commerce en France, le 7ème groupe de e-commerce en Europe.* *Source classement Internet Retailer 2010

En 2009, les 3 Suisses avaient déjà licencié 850 salariés !

Aujourd’hui, 24 janvier 2012, le Groupe 3 Suisses International a également fermé le site QUELLE.fr. : une cinquantaine de licenciements (chiffre à vérifier)

 

Publié dans Chomage, ECONOMIE, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Jean-Luc Mélenchon reçu par la Ligne-Thionville-Philadelphie, dans le cadre de l’opération « Peuple-Emploi »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 janvier 2012

 

Mercredi, lors de son déplacement en Lorraine, Jean-Luc Mélenchon a rencontré le collectif  la Ligne Thionville-Philadelphie , qui tire son nom de la Conférence internationale du travail réunie en 1944 dans cette ville des États-Unis. Dans un entretien donné à l’Humanité, Gilbert Nucera l’un des fondateurs de ce collectif expliquait : « L’esprit de Philadelphie représente la justice sociale, la dignité humaine, un peu comme le Conseil national de la Résistance ».

Le 25 juin dernier, le collectif inaugurait « son usine virtuelle » :

Image de prévisualisation YouTube

 

Dans le cadre de la campagne présidentielle, les membres du collectif ont lancé des invitations à tous les candidats. Et mercredi, ils recevaient Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de Gauche.

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

D’autres vidéos et photos sur le site

 

Publié dans Chomage, POLITIQUE, Presidentielle 2012, SOCIAL | 1 Commentaire »

Sommet dit « social » : communiqué de la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 janvier 2012

 

Sommet social

Un scénario écrit d’avance

 

Sommet dit mercredi 18 janvier 2012

La CGT a été reçue avec l’ensemble des organisations syndicales et patronales par le président de la République

pour évoquer la situation économique et sociale ce mercredi 18 janvier 2012.

Le Président a expliqué la nécessité d’aller vite sur des mesures conjoncturelles et structurelles pour répondre

aux conséquences de la crise.

Le Président est contraint, face à l’augmentation du chômage et de la précarité, d’apparaître volontariste sur la situation de l’emploi dans cette période préélectorale.

Comme cela était prévisible, l’essentiel de la réunion a porté sur un diagnostic contradictoire s’agissant des causes du sous emploi avec les organisations syndicales.

Si la délégation de la CGT* s’est efforcée de démontrer que les origines de la crise portaient sur un mode de développement donnant la priorité à la valorisation du capital, Nicolas Sarkozy reprend à son compte l’analyse patronale selon laquelle le coût du travail trop élevé est le facteur déterminant de perte de compétitivité des entreprises françaises. La CGT a dénoncé cette campagne de culpabilisation des salariés.

Diverses mesures ou intentions ont été annoncées par le Président en fin de Sommet. Aucune d’entre elles n’est susceptible d’avoir un impact réel sur la situation de l’emploi.

Encore une fois, les employeurs obtiennent immédiatement un nouveau cadeau pour un dispositif zéro charge pour l’embauche d’un jeune dans les petites entreprises.

Une mission a été confiée à Gérard Larcher pour remettre à plat l’ensemble de la formation professionnelle dans deux mois.

S’agissant du chômage partiel dont les modalités devraient être simplifiées, la CGT a exigé – et a priori obtenu – qu’une même entreprise ne puisse alterner des périodes de chômage partiel et des périodes avec des heures supplémentaires défiscalisées.

Quant aux mesures structurelles, TVA sociale ou accord de compétitivité, le chef de l’Etat est resté flou et devrait s’exprimer avant la fin du mois sur ces arbitrages.

L’accord de compétitivité consisterait pour un employeur à négocier un accord collectif autorisant la baisse des salaires ou la révision du temps de travail au nom de la préservation de l’emploi sans que le salarié n’ait plus de recours pour exiger le respect de son contrat de travail.

La tonalité de la réunion et la confrontation des analyses sur la situation confortent l’appréciation de la CGT sur la volonté du pouvoir de faire de la crise un alibi pour une nouvelle offensive s’attaquant aux règles de financement de la protection sociale et à la législation du travail.

La CGT appelle l’ensemble de ses organisations et militants à amplifier la diffusion et arguments de la CGT dans l’intense bataille idéologique actuelle.

Montreuil, le 18 janvier 2012

* Bernard THIBAULT – Mohammed OUSSEDIK – Maurad RABHI

Vidéos CGT Le-refus du chantage à l’emploi et de la TVA sociale

 

Manifestation du 18 janvier à Lille

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans Chomage, ECONOMIE, France, Luttes, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Prost choisi comme repreneur de Lejaby : fermeture de l’usine d’Yssingeaux (Haute-Loire) et 255 licenciements !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 janvier 2012

 

Les salariés de la dernière usine d’assemblage de Lejaby en France, à Yssingeaux (Haute-Loire), avaient décidé de mener aujourd’hui une « journée de lutte », avec manifestations et occupation de leur site, alors que le tribunal de commerce de Lyon devait choisir un repreneur.

Le tribunal a finalement choisi Alain Prost, l’ex-dirigeant de l’italien Perla, et ses associés comme repreneurs entraînant le licenciement de 255 salariés et la fermeture de l’usine de Haute-Loire.  Cette décision était considérée comme la pire par les salariés de la dernière usine d’assemblage de Lejaby en France, à Yssingeaux (Haute-Loire).

 

Prost choisi comme repreneur de Lejaby : fermeture de l'usine d'Yssingeaux (Haute-Loire) et 255 licenciements ! dans Chomage lejaby-300x225Avant l’audience, une centaine de salariés avaient fait résonner leur colère

à Lyon dans la Cour des Voraces, lieu emblématique de la révolte des canuts,

ces ouvriers textiles du XIXe siècle.

Ils brandissaient des pancartes avec le message suivant :

« Lejaby, Palmers m’a tué« , en référence au groupe autrichien qui est son

propriétaire depuis 2008 et a déjà lancé en 2010 un plan de 197 licenciements.

Ce plan social n’est pas terminé et l’accompagnement de certains ex-salariés

a été stoppé par la liquidation de l’entreprise le 22 décembre.

« On peut se demander si le groupe Palmers n’a pas utilisé la cessation de paiement comme un moyen

d’échapper volontairement à certains engagements« , s’interroge la CGT.

Ce soir, les 93 salariés d’Yssingeaux dont 90 femmes ont décidé d’occuper leur usine et 10 salariées ont prévu d’entamer une grève de la faim pour dénoncer la délocalisation.

Photo : CGT 43


Publié dans Chomage, ECONOMIE, INFOS, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Medef et gouvernement veulent transformer les salariés en variable d’ajustement !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2012

Source : Slovar les Nouvelles – 12 janvier 2012

Medef et gouvernement :

En route pour une liquidation du code du travail ?

 

Les dernières propositions lancées par le gouvernement et le patronat, en préambule du sommet social

du 18 janvier ont tout lieu d’inquiéter des salariés considérés comme des futures variables d’ajustement !

Medef et gouvernement veulent transformer les salariés en variable d'ajustement ! dans Chomage code-du-travail-300x300

 

« Je veux être le Président de la valeur travail » proclamais Nicolas Sarkozy en 2007, visant d’ailleurs, un retour au plein emploi en cinq ans. C’était aussi l’époque de « la France qui se lève tôt » pour qui on allait « libérer le travail afin qu’il soit récompensé » pour aboutir finalement en novembre 2011 à 4,459 millions demandeurs d’emploi, avec ou sans activité réduite.

Gros problème pour le gouvernement, l’UMP et surtout, le Président toujours pas candidat, qui vont toutefois essayer de nous vendre en 2012, le fait : « (…) qu’il faut travailler d’avantage (…) » En clair, liquider la durée légale du temps de travail, mise en cause, une fois de plus, dans le très contestable rapport de l’ami du Medef : COE-Rexecode

Le raisonnement vous l’avouerez est absurde. En effet, allonger le temps de travail de ceux qui en ont un, au même moment où il est impossible pour près de 4,5 millions de chômeurs, à temps complet ou partiel de travailler au moins 35H00, est proprement ahurissant !

Ne nous y trompons pas, ce discours n’est en fait qu’un rideau de fumée destiné à cacher une demande beaucoup moins populaire des organisations patronales : Le chantage à l’emploi

Dans Les Echos du 11 janvier Laurence Parisot expliquait qu’elle prônait : « (…) une modification du code du travail pour permettre aux entreprises de conclure des accords réduisant le temps de travail applicable à tous les salariés (…) » Ces accords permettraient selon elle de : « (…) trouver un meilleur équilibre entre temps de travail, salaires et emplois en faisant bouger les paramètres lorsque la situation se dégrade (…) »

Cet énorme fantasme patronal pour lequel des générations de syndicalistes patronaux se seraient damnés, pourrait donc devenir une réalité ?

En principe non regrette Laurence Parisot, puisque actuellement pour mettre en place de tels accords, il faut obtenir l’accord de chaque salarié individuellement. Elle suggère donc que ces accords ne puissent plus être considérés comme des modifications du contrat de travail, mais s’appliquent globalement à tous les salariés.

[Lire la suite sur Slovar les Nouvelles]

 

Publié dans Chomage, Emplois, POLITIQUE, SOCIAL, UMP | Pas de Commentaire »

Sarkozy déclare la guerre aux salariés pauvres et précaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 janvier 2012

 

Sarkozy déclare la guerre aux salariés pauvres et précaires dans Chomage logopap

l’auteur : Place au Peuple – 2 janvier 2012

 

 

 

Source illustration : Moissac au Coeur

 

index1 dans France


Le 31 décembre 2011, à 20h06, Nicolas Sarkozy a déclaré la guerre

aux salariés pauvres et précaires de France.

Cette guerre est ouverte sur deux fronts, celui de l’indemnisation

du chômage et celui du pouvoir d’achat. Pour mieux comprendre

  enclenchons le fameux décodeur d’A gauche pour de vrai!

Jusque là, le chômeur perçoit son indemnisation s’il est en situation

active et permanente de recherche d’emploi.

 

Précisons qu’il ne perçoit pas d’indemnité s’il n’a pas suffisamment cotisé à l’assurance chômage. En clair, toucher le chômage

ce n’est pas toucher le gros lot du loto mais bénéficier d’un salaire de substitution que l’on a financé par son travail avant de

connaître le licenciement. Franchement, c’est déjà assez compliqué, tellement que certains renoncent à activer leur droit.

Mais à partir de fin janvier 2012 de compliqué le système d’indemnisation passera en mode tarabiscoté. Le chômeur sera

dans l’obligation d’accepter une formation dès lors qu’elle lui sera proposée. Sur le fond, c’est plutôt une bonne idée de vouloir

former des salariés en déficit de compétences afin de les conduire vers l’emploi de leur rêve. Sauf que les formations proposées

on les connaît. Il s’agira de jeter les chercheurs d’emploi vers les métiers “sous tensions”, tels que la restauration ou le BTP,

payés 3 Euros 6 cents et dont personne n’ignore les conditions de travail d’un autre siècle. Si vous refusez, vous êtes radié.

Si vous acceptez vous quittez la catégorie A des demandeurs d’emploi. Dans tous les cas c’est youpi pour les statistiques.

[Lire la suite sur placeaupeuple2012.fr]

 

 

Publié dans Chomage, France, POLITIQUE, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

UMP/MEDEF : maintenir les profits en imposant les 32 h avec perte de salaire !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2011

Source : Le blog de Gérard Filoche - 27 décembre 2011

Illustration ajoutée par nous

L’ UMP : comment prôner du chômage partiel forcé et taper sur les 35 h ?

Par Gérard Filoche

UMP/MEDEF : maintenir les profits en imposant les 32 h avec perte de salaire ! dans Chomage Travailler+plus+PCFÀ l’UMP, ils prétendaient se moquer du « partage du travail ».

Tout était de la faute des 35 h.

Quand il y avait crise, selon eux ( Raymond Barre, Sarkozy ou Bayrou) il fallait

« travailler plus » pour s’en sortir. Ils vantaient Alfred Sauvy, « c’est le travail

qui crée le travail ». Travailler moins c’était la faute à la gauche et la course

à l’abîme. Il fallait, selon eux, des horaires à la carte sur la journée, la semaine,

l’année, des retraites à la carte, des heures supplémentaires défiscalisées,

non contingentées, moins majorées. Ils ont fait une loi TEPA pour que l’état paie

(4,4 milliards par an) ces heures supplémentaires à la place des patrons.

Ils ont cassé des conventions collectives comme celle de la restauration afin

d’autoriser jusqu’à 360 heures supplémentaires par an.

Ils ont déduit les temps de transports professionnels du temps de travail effectif.

Ils ont dérégulé le contrôle des durées du travail. Ils ont violé les directives européennes pour permettre, dans certains cas,

aux cadres de travailler plus que la durée maxima européenne de 48 h par semaine et les forfaits jours sans respect du repos

quotidien européen de 11 h. Ils veulent faire travailler jusqu’à 62 et 67 ans. Ils ont facilité l’annualisation, les modulations.

Ils ont multiplié par deux la précarité, les CDD, les « stages », les intérims, les saisonniers, les horaires et contrats atypiques…

Il leur fallait 45 h sans gain de salaire ! Et ils y sont presque arrivés car la durée réelle du travail moyenne doit être

de 41/42 h aujourd’hui – souvent déclarée et payée 35. Les voilà qui exigent un « CDD d trente mois » , 30 mois d’esclavage

incertain… Jamais il n’y a eu autant de « flexibilité » en matière de travail et jamais autant de « rigidité » en matière de salaire.

Et ils ont obtenu 4 510 000 chômeurs, record historique absolu !

Et si le sarkozysme continue (des milliards en plus pour les banques, des milliards en moins pour les salariés), nous aurons

au moins 500 000 chômeurs en plus dans l’année 2012.

Lire la suite

 

 

Publié dans Chomage, Emplois, POLITIQUE, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...1314151617...21
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy