SNCF : Grève des cheminots contre la casse du fret et pour l’emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 avril 2010

La CGT et SUD-Rail protestent contre la restructuration qui se traduit par la « casse du fret » et la dégradation des conditions de travail et donc de la qualité de service et de la sécurité.

Pour 2010, la SNCF annonce la suppression de 1 404 postes. Or pour Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-cheminots,

« ce qu’il faut décider au regard des enjeux, c’est de réviser à la hausse le budget emploi de la SNCF et décider dans les prochaines semaines le recrutement au minimum de 2.000 cheminots supplémentaires ».

« Il y a convergence d’intérêts entre cheminots et usagers de la SNCF » et « on ne peut plus ignorer la question des trains supprimés faute de conducteurs, des rames en retard faute de techniciens disponibles »

SNCF : Grève des cheminots contre la casse du fret et pour l'emploi dans Emplois 10-04-06-c8aba



Pierre-Heri Lab

Les cheminots veulent stopper la casse de la SNCF

Fret, concurrence, externalisation de l’informatique, emplois et salaires sont au cœur du mouvement de grève qui débute ce soir, à 20 heures. La CGT accuse la SNCF d’avoir fait sciemment échouer les négociations prévues dans les préavis.

La grève à la SNCF commence ce soir, à 20 heures. À l’heure où ces lignes étaient écrites, l’entreprise n’avait pas communiqué ses prévisions de trafic mais celui-ci s’annonce d’ores et déjà perturbé. SUD Rail a déposé un préavis reconductible pour l’ensemble des services. La CGT en a déposé sept. Trois sont reconductibles toutes les vingt-quatre heures. Ils concernent les agents de conduite, les contrôleurs et les agents du fret quel que soit leur métier. Les quatre autres sont de vingt-quatre heures et concernent les autres activités de l’entreprise publique.

Réduction des capacités de Fret

Les cheminots sont appelés à faire grève pour obtenir « un moratoire » sur la restructuration du fret. Rendu public le 29 janvier dernier par l’Humanité, ce plan table sur des pertes de trafic d’un volume de 616 000 wagons à l’horizon 2011, soit un tiers du total transporté en 2009 par Fret SNCF. 255 000 wagons seront purement et simplement abandonnés par la l’entreprise, qui a décidé de ne plus assumer le wagon isolé (trains comprenant des wagons affrétés par plusieurs expéditeurs pour plusieurs destinataires) mais aussi de renoncer à certains trains entiers (un seul expéditeur et seul destinataire pour l’ensemble du convoi) car jugés insuffisamment rentables en raison d’une faible fréquence de circulation.

Ce plan prévoit aussi la réduction des capacités de Fret SNCF. Sur onze grands triages existants, seulement trois seraient maintenus, dont un seul en région parisienne. La CGT dénonce un projet contraire aux objectifs de report du transport de marchandises de la route vers le rail fixés par le Grenelle de l’environnement. En 2007, le président de la République fixait pour objectif d’augmenter de 25 %, d’ici à 2012, la part du ferroviaire dans le fret. Or avec ce plan, ce sont 500 000 camions supplémentaires qui seront jetés sur les routes de France. Ainsi, selon une étude interne baptisée Carbone 4, 300 000 tonnes supplémentaires de gaz à effet de serre équivalent CO2 seraient rejetées chaque année. La CGT accuse enfin la SNCF de transférer l’activité fret ferroviaire vers ses filiales privées de transport routier. Après avoir racheté Géodis, l’entreprise s’apprête en effet à acquérir les transports Giraud.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

A lire également :

Didier Le Reste : « Il y a convergence d’intérêts entre cheminots et usagers de la SNCF » : Le secrétaire général de la CGT, Didier Le Reste, revient sur l’échec des négociations et appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités dans le conflit.

L’éditorial de Jean-Paul Piérot : Les cheminots et The Navigators

 

Publié dans Emplois, Luttes, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, Syndicats, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Résistance(s)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 avril 2010

Blog d’Olivier Dartigolles4 avril 2010

Résistance(s) dans GAZA - PALESTINE facebook_olivier_dartigolles3


Résistance(s)

 

Je veux faire ici écho à trois messages reçus sur mon mail. Trois messages pour résister ensemble.

Le premier, relayé par Jean-Claude Lefort, est lancé par Salah Hamouri, jeune franco-palestinien détenu en Israël, dont j’ai déjà parlé sur ce blog, qui évoque la situation des prisonniers palestiniens.

salah.jpgSalah écrit : « L’État d’Israël viole le droit international et la 4ème Convention de Genève en transférant les prisonniers palestiniens et en les détenant sur son territoire. Une puissance occupante n’a pas le droit de déplacer sur son territoire la population occupée.De plus, Israël interdit aux familles de Gaza de rendre visite à leurs prisonniers depuis près de 4 ans. Ce sont des centaines de familles sans nouvelles de leurs proches. La détention du soldat Shalit à Gaza sert de prétexte à cette interdiction. Une centaine de familles des territoires occupés n’a pas non plus le droit de visite et ceci bien avant la capture du soldat Shalit. Souvent les motifs invoqués pour cette interdiction sont sécuritaires, souvent, les mères âgées sont interdites de visite sous prétexte qu’elles sont « dangereuses » pour la sécurité de l’État.

Ce mois d’avril est un mois de solidarité avec les familles de Gaza et des territoires occupés. Pendant ce mois, il n’y aura aucune visite familiale pour marquer la solidarité de tous les prisonniers et de leurs parents avec les familles de Gaza et avec toutes celles qui n’ont pas droit de visites. Nous comptons sur votre solidarité pour faire connaitre ce mouvement et la situation des prisonniers dans les geôles l’occupation israélienne. Pour que tous les prisonniers et particulièrement ceux de Gaza aient droit de visite n’hésitez pas à écrire aux autorités Israéliennes, à l’ambassade d’Israël en France. »

galano.jpgLe second message vient de Jean-Jacques Le Masson qui appelle à soutenir activement  Philippe GALANO.

Rappel des faits :

Philippe, que j’ai rencontré à quelques occasions, est l’un des 4 salariés ASF des Pyrénées Orientales licencié en 2003 (il exerçait des responsabilités nationales dans son syndicat CGT) qui au bout de 7 ans de procédure judiciaires a vu la gendarmerie débarquer chez lui un week-end pour un prélèvement ADN. Philippe vient de prendre la décision de refuser de se soumettre à un test ADN et à ce titre, il risque de 12 à 24 mois de prison ferme et de 18 000 à 30 000 € d’amende.

C’est un choix courageux qui doit être soutenu par tous ceux qui refusent la criminalisation de l’action syndicale. Ne le laissons pas isolé dans cette démarche, soyons à ses côtés pour exiger le retrait des lois qui assimilent l’action syndicale à des activités criminelles. Pour rendre ce soutien efficace, nous devons faire connaître son cas en faisant signer massivement  la pétition lancée à cet effet. Elle peut être signée en ligne en cliquant sur ce lien.

LogoCodeBearn.jpgEnfin, le troisième message annonce la prochaine Assemblée générale du Code Béarn. Cette association va permettre d’animer la bataille – qui s’annonce sévère ici en Béarn – pour refuser une nouvelle voie routière dite Pau/Oloron et gagner l’opinion publique à des propositions alternatives au tout routier (un plan de déplacement des personnes et des marchandises; au plus vite, l’aménagement et la sécurisation de la RN 134 entre Pau et Oloron Sainte-Marie; une plus grande fréquence des trains express régionaux (TER ); la réouverture de la ligne Pau-Canfranc (Saragosse); la revitalisation du réseau routier secondaire déjà existant)

Le site internet a été mis en ligne. Afin d’associer et de mobiliser le plus grand nombre d’adhérents et de sympathisants à la vie du collectif et surtout à la réalisation de nos objectifs partagés, le conseil d’administration a souhaité organiser une Assemblée Générale Ordinaire ouverte à tous.   Elle aura lieu le 19 mai 2010 à 18 heures à Poey de Lescar.   J’y serai.

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, POLITIQUE, Politique nationale, Solidarite, Syndicats, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Communiqué de presse de la Fédération CGT des Cheminots

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 février 2010

Lu sur : CGT CG 19

QUAND LE TGV ZAPPE LA GARE DU MANS !

Un communiqué de la Fédération CGT des cheminots que nous relayons avec plaisir parce qu’il est inconcevable que tous les dysfonctionnements des chemins de fer français, ou belges comme le dernier accident tragique qui s’est produit récemment dans ce pays, ne soient imputables qu’aux seuls agents ! Une info des copains du SGPR-CGT Poitou-Charentes.

Un TGV zappe la gare du Mans.

Le conducteur du train hors de cause !

La gestion de la SNCF interpellée !

La quasi-totalité des médias a relayé vendredi 12 Février 2010, le fait qu’un TGV Paris Brest n’a pas marqué d’arrêt en gare du Mans, à la grande stupéfaction des voyageurs s’apprêtant à descendre à cette gare.

La suite en téléchargement ci-dessous.

w2.jpg

Publié dans Syndicats, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Aulnoye-Aymeries : Débat sur la politique ferroviaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 février 2010

Quels choix politiques pour les transports publics ?

Aulnoye-Aymeries : Débat sur la politique ferroviaire dans INFOS arton862620

La politique ferroviaire du gouvernement et de la SNCF est un échec, tant du point de vue financier qu’environnemental.

A la faveur de la traduction législative des conclusions du Grenelle de l’environnement, la CGT a proposé de faire reconnaître le fret SNCF « service d’intérêt général. »

La section PCF d’Aulnoye, Le Quesnoy, Pont, Bachant soutien cette proposition et propose d’en débattre avec Didier LERESTE, secrétaire général de la fédération CGT des cheminots.

24 février 2010 à 18h 30
Salle des Conférences
Centre administratif d’Aulnoye-Aymeries


SNCF. Didier Le Reste  « La direction s’assoit sur le Grenelle »

Article paru dans l’Humanité du 2 février 2010

Le secrétaire général de la CGT Cheminot, Didier Le Reste  :

la SNCF est en voie « de dépeçage ».

La SNCF affirme que le Plan fret révélé 
par l’Humanité 
n’est pas validé. 
Comment réagissez-vous  ?

Didier Le Reste. Ce document prouve encore une fois que la CGT a tort d’avoir raison trop tôt. Déjà, quand le projet de fermeture de 262 gares fret au wagon isolé (messagerie ferroviaire) a été rendu public, la direction affirmait que rien n’était arrêté. Or nous avons pu constater que les 262 gares ont bel et bien été fermées. Ce document est sérieux. La direction veut aller plus loin dans le dépeçage de Fret SNCF. Est-ce à dire que dans quelques années la SNCF n’assurera plus que le trafic voyageur, laissant à d’hypothétiques opérateurs privés le transport de marchandises  ? La direction est en train de s’asseoir sur le Grenelle de l’environnement. Bien sûr, la mobilisation des cheminots est nécessaire mais celle des usagers et des élus politiques l’est tout autant pour imposer au gouvernement et à la direction d’autres orientations.

Vous affirmez que la direction est en train de vider la SNCF de son activité fret au profit des filiales de droit privé…

Didier Le Reste. Lors du rachat de Géodis, la direction prétendait vouloir construire un grand opérateur de transport et de logistique. Nous constatons aujourd’hui que celui-ci se construit au détriment de Fret SNCF. Petit à petit, les trafics qui ne sont pas purement abandonnés car jugés non rentables, y sont transférés. On peut donc craindre que, demain, si le projet d’ouverture à la concurrence du TER est mené à terme par le gouvernement, la direction crée cette fois une branche SNCF Kéolis et transfère à sa filiale de droit privé les trains rentables. Le service public lui conservera ce qui est déficitaire.

[Lire la suite]

 

Publié dans INFOS, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

1...34567
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy