PMA : encore une promesse non tenue !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2014

 

PMA : Le gouvernement ne doit pas céder sur l’égalité

 

CapturePMA1capture d’écran

La Procréation Médicalement Assistée (PMA) est un droit réservé

aux couples hétérosexuels dont l’extension aux couples de femmes

vient d’être enterrée par le gouvernement.

Ce renoncement est un coup porté au droit des femmes

et à l’égalité entre les couples homosexuels et hétérosexuels.

 

Prévu initialement dans la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, la PMA a d’abord été reportée pour figurer dans la loi sur la famille. Céder sur cette question reviendrait à donner l’impression d’un signe d’encouragement aux forces les plus réactionnaires qui ont choisi ce sujet comme fonds de commerce.

Nous refusons de céder sur l’égalité, et demandons au gouvernement de revenir sur sa décision. C’est pourquoi nous participerons au rassemblement qui aura lieu ce soir à 19 heures devant le Ministère de la Famille.

Ian Brossat, président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris, responsable national de la Commission du PCF LGBT
Laurence Cohen, sénatrice du Val-de-Marne, responsable nationale de la Commission du PCF Droits des femmes
Jean-Luc Gibelin, responsable national de la Commission du PCF Santé-Protection Sociale

 

Lire également :  Loi «famille» : le rendez-vous manqué de l’égalité ?

Publié dans Discriminations, Droits des femmes, France, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Maternité des Lilas : « Monsieur le président, tenez votre promesse ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 novembre 2013

 

Maternité des Lilas :

« Monsieur le président, tenez votre promesse ! »

 

« Nous, maternité des Lilas, ne laisserons jamais notre institution devenir le Florange

des droits des femmes ».

Les défenseurs de la maternité des Lilas rappellent, ce mercredi dans une vidéo,

l’engagement de François Hollande alors en campagne présidentielle de ne pas fermer

la maternité, symbole des luttes historiques pour les droits des femmes.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

[Lire l’article]

Lire également :

A voir :

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Luttes, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Des urgences saturées à 200 % (l’Humanité)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2013

 

Ce mardi dans l’Humanité :

                     service d’urgence, ça explose

 

Des urgences saturées à 200 % (l'Humanité) dans l'Humanité huma2210-237x300

Tandis que le prochain PLFSS prévoit 440 millions d’euros

d’économies sur le dos des hôpitaux,

les urgences sont saturées à plus de 200 % en semaine,

à Paris. Tel est le quotidien à l’AP-HP qui persiste à vouloir

fermer l’Hôtel-Dieu qui permettrait pourtant de désengorger.

À lire aussi en exclusivité, un entretien avec Khatchik

Khachatryan, expulsé vers l’Arménie le 12 octobre dernier

et symbole, avec Leonarda, des mobilisations lycéennes

de la semaine dernière.

 

À lire aussi sur le même sujet :

  • Entretien avec Marie-Anne Babé, responsable de l’unité de soin continue à l’hôpital de Wattrelos
  • La saturation des urgences augmente la mortalité

[Sommaire]

 

Publié dans l'Humanité, SANTE | Pas de Commentaire »

Tour de vis sans précédent sur le budget de l’assurance maladie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2013

 

          Dans l’Humanité des débats : Sécurité sociale, la saignée

 

Tour de vis sans  précédent sur le budget de l’assurance maladie dans Austerite huma2709-242x300

 

Le gouvernement prévoit le retour du « trou » de la Sécurité sociale

à son niveau d’avant la crise, avec 12,8 milliards d’euros de déficit

en 2014. Mais pour y parvenir, il décide un tour de vis sans

précédent sur le budget de l’assurance maladie, ponctionne

les retraités et les familles.

A lire dans notre édition :

   ♦ Les dépenses de santé encore rabotées : décryptage

   ♦ Malade d’un déficit de recettes

   ♦ Ma santé n’est pas une variable d’ajustement, l’édito de Patrick Apel-Muller

 

A découvrir aussi :

Front de gauche: Pierre Laurent veut des actions parlementaires et de terrain

Le parti écologiste en pleine crise de mutation

Hollande à Florange pour un coup de com’, reportage de notre envoyée spéciale

École : Peillon piégé par les rythmes scolaires

ONU: marathon pour une résolution, analyse de notre envoyé spécial

DANS L’HUMANITÉ DES DÉBATS :

  • Où la France de demain s’invente-t-elle ? La réponse des représentants des fondations et clubs

de réflexion (Gabriel-Péri, Res publica, Jean-Jaurès, Copernic, Terra Nova, Fondation pour l’innovation politique,

Fondation pour l’écologie politique)

  • Le féminisme s’exprime-t-il à plusieurs voix ? Avec Djemila Benhabib (journaliste),

Clémentine Autain (Mix-Cité), Marie Moinard (éditions Ronds dans l’O)

  • Histoire : Claude Bernard, philosophe et médecin malgré lui.
  • Vos tribunes, critiques de livre, courrier des lecteurs et le Bloc-Notes de Jean-Emmanuel Ducoin

[Lire la suite]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, l'Humanité, Politique nationale, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Tiers payant : Plutôt que des annonces médiatiques, il faut un recul concret du reste à charge.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 septembre 2013

 

Santé

Les très chers frais de santé pour les assurés malgré

le tiers payant

 

Tiers payant : Plutôt que des annonces médiatiques, il faut un recul concret du reste à charge.  dans ECONOMIE capturefraisanteCliquer sur l’image (capture d’écran) pour agrandir

un lourd reste à charge pour les assurés

 

Si la généralisation du tiers payant est une bonne

nouvelle, bien des obstacles à un égal accès aux soins

demeurent : forfaits, franchises, dépassements

d’honoraires…

 

 

Il y a huit mois, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait donné la feuille de route : réduire

les «inégalités, de plus en plus criantes, dans l’état de santé de nos concitoyens et leur accès

aux soins». Si la stratégie sanitaire, présentée hier par la ministre de la Santé, va dans le bon sens,

avec notamment la généralisation du tiers payant, elle reste insuffisante pour diminuer le reste à charge

des Français. Celui-ci a atteint 17,6 milliards d’euros en 2012, soit 9,6% des dépenses de santé,

selon la Drees (Division de recherche du ministère).

«Diminuer le reste à charge est d’une évidente nécessité, a réagi Jean-Luc Gibelin, responsable

de la commission santé au PCF. Des mesures sont indispensables en termes de proximité :

généralisons les centres de santé (qui pratiquent déjà le tiers payant – NDLR), plutôt que de favoriser

les maisons médicales libérales.»

Renoncement aux soins

Pour une réduction concrète des inégalités de santé, il faudrait aussi s’attaquer à toutes les franchises

et autres forfaits (0,50 euro par boîte de médicament, 1 euro par consultation, 18 euros de forfait

hospitalier, etc.) institués ces dernières années, qui, mis bout à bout, amplifient le renoncement aux soins.

Selon les dernières estimations, 30 % de la population française aurait renoncé à des soins

pour des raisons financières au cours des douze derniers mois.

La question des dépassements d’honoraires, elle aussi, n’est toujours pas réglée. Sur les 40 milliards

d’euros versés par les Français aux professionnels de santé en 2012, 13 milliards sont restés

à leur charge. Et sur ce total, plus de 7 milliards sont imputables aux seuls dépassements d’honoraires.


[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :


Publié dans ECONOMIE, France, Politique nationale, SANTE | Pas de Commentaire »

Les médecins généralistes réclament des moyens pour exercer et moderniser leur métier

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 septembre 2013

 

Les médecins généralistes montent au front

 

Les médecins généralistes réclament des moyens pour exercer et moderniser leur métier dans ECONOMIE gene_0

 

A la veille de la présentation, ce lundi,

de la stratégie nationale de santé,

les généralistes réclament à la ministre

de la santé des moyens pour leur profession.

 

 

Neuf organisations représentatives de la médecine générale et des acteurs du premier recours se sont réunies

ce jeudi pour « peser sur les choix que doit faire le gouvernement », à l’occasion de la présentation de la stratégie

nationale de santé, lundi prochain. A l’occasion d’une conférence de presse commune, les syndicats de médecins

généralistes (MG France et SMG), d’étudiants et d’internes (ANEMF et ISNAR-IMG), les jeunes professionnels

en exercice et remplaçants (REAGJIR et SNJMG), la communauté enseignante (CNGE et SNEMG) mais aussi

les médecins de centres de santé (USMCS) ont avancé les mesures prioritaires qui, selon eux, doivent être mises

en place pour organiser le système de santé et les soins de premier recours autour des médecins généralistes.

Ce « front généraliste » réclame à la ministre de la Santé « des moyens à la fois pour la filière universitaire et à la fois

pour l’exercice de notre métier et sa modernisation », a précisé Claude Leicher, président du principal syndicat

de médecins généralistes, MG France. « Les différentes mesurettes ne résolvent en rien la crise du système de santé

et de la protection sociale. Ce système a besoin d’un vrai coordinateur. Mais pour cela, le médecin généraliste doit

disposer de moyens », lance Théo Combes, du SNJMG.« Il faut des moyens pour l’exercice de la médecine générale,

ce n’est plus une question de rémunération, corrobore le Dr Leicher. Par exemple, le fait de travailler en collaboration

avec les autres professionnels nécessite du temps de coordination, des moyens pour organiser le travail

de coopération, et pour l’instant, nous le faisons à titre bénévole. » Le Dr Leicher plaide aussi pour le tiers-payant

(dispense d’avance de frais chez le médecin). « Il y a des difficultés économiques dans ce pays et nous sommes

pour la possibilité d’utiliser le tiers-payant en médecine de soins primaires. » Une mesure préconisée par le rapport

Cordier sur la stratégie nationale de santé, que présentera justement Marisol Touraine lundi…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les lunettes de M. Migaud

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 septembre 2013

 

Les lunettes de M. Migaud, l’éditorial de Jean-Paul Piérot

 

Les lunettes de M. Migaud dans Austerite huma1809

Soigner sa vue relève-t-il d’une médecine de confort ?

Hier dans son rapport annuel sur la Sécurité sociale,

la Cour des comptes a poussé l’obsession

de la réduction des dépenses sociales jusqu’à préconiser

l’arrêt du remboursement, déjà très mince, des frais

d’optique. Et voilà les lunettes rangées au rayonnage

des produits de luxe ! Il faut faire preuve d’une bonne

dose d’aveuglement pour émettre un tel signal,

quand on sait que les soins ophtalmologiques sont ceux

auxquels les Français aux revenus les plus modestes

renoncent le plus souvent.

 

Le résultat d’un retrait de l’assurance maladie de l’optique sur les comptes de la Sécurité sociale tiendrait du symbole,

puisque l’essentiel du remboursement repose sur 
les complémentaires santé (mutuelles et assurances), 


mais celles-ci n’auraient d’autre solution que d’augmenter leurs tarifs. Un nouveau coup serait porté à l’égalité


de tous en matière d’accès aux soins.

Effarant raisonnement que celui de la Cour des comptes consistant à invoquer l’opacité du marché

de l’optique, les marges excessives que s’attribuent les lunetiers pour prôner le déremboursement ! Si l’on poussait

l’argument jusqu’à l’absurde, pourquoi alors ne pas préconiser le déremboursement des médicaments au motif

de l’opacité des laboratoires pharmaceutiques ou des soins prodigués par des établissements hospitaliers privés

en raison des profits juteux qu’ils réalisent ? Il faut agir pour une régulation 
des tarifs et non pas sanctionner

les patients.

L’émoi que n’a pas manqué de provoquer cette proposition énoncée par Didier Migaud, le président

socialiste de la Cour des comptes, a conduit le gouvernement à prendre ses distances et Marisol Touraine à assurer

qu’« il n’y aura pas de déremboursement des lunettes ». Dont acte. Mais la ministre des Affaires sociales a pris soin

d’ajouter que le gouvernement a engagé « la stabilisation des dépenses de santé ». De la stabilisation à la stagnation,

il n’y a qu’un pas et les besoins en matière de santé publique exigent bien davantage que la recherche

de « gisements d’économie considérables », selon la formule de Didier Migaud.

Les frais d’optique ne sont que l’une des cibles de l’arsenal de mesures d’économies aux conséquences

inquiétantes contenues dans le rapport des juges de la rue Cambon. Au nom d’un « effort accru de maîtrise

des dépenses de santé », assimilées à « une spirale de la dette sociale », la juridiction présidée par Didier Migaud

dessine les contours d’une cure d’austérité (réduction des dépenses hospitalières, des séjours à l’hôpital, réduction


des actes de biologie, économies sur les soins de nuit…). 
Elle esquisse le projet d’un système à deux vitesses,

dans lequel les assurances privées prendront une place prépondérante dans l’accès aux soins de qualité,

au détriment des principes de solidarité de la Sécurité sociale.

[Lire la suite humanite]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, l'Humanité, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

10 % des salariés exposés quotidiennement à des cancérogènes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 septembre 2013

 

SANTÉ AU TRAVAIL

Un salarié sur dix est quotidiennement exposé à des cancérogènes

 

Par  Nolwenn Weiler  13 septembre 2013

 

10 % des salariés exposés quotidiennement à des cancérogènes  dans France capturesantetravailcapture d’écran

En France, 10% des salariés – soit 2, 2 millions de personnes

– sont exposés quotidiennement à au moins un produit

chimique cancérogène. Les plus vulnérables sont les ouvriers,

les jeunes et les travailleurs précaires.

Ces conclusions sont issues d’une longue enquête de terrain

réalisée en 2009 et 2010 auprès de 48 000 salariés,

représentatifs de l’ensemble des secteurs et des classes d’âge, et de 2 400 médecins du travail,

par la Direction générale du travail la Direction de l’animation de la recherche, des études

et des statistiques (Dares) [1]. Les résultats de l’enquête viennent d’être publiés par le ministère

de l’Emploi.

Parmi les secteurs les plus concernés : le BTP (bâtiments et travaux publics), avec 32 % des travailleurs

exposés. La silice cristalline (indispensable pour couler bétons, mortiers et ciments…), les poussières

de bois, les gaz d’échappement diesel ou encore le goudron sont les principaux produits incriminés.

Dans le secteur de la maintenance (où l’on s’occupe de mécanique, d’électricité ou d’électronique),

43 % des salariés sont exposés aux huiles minérales entières (issue de la distillation et du raffinage

des pétroles bruts, elles servent notamment de lubrifiants), aux gaz d’échappement diesel et aux fibres

céramiques réfractaires, utilisées en particulier pour remplacer l’amiante.

Apprentis et stagiaires principalement concernés

Si, globalement, les expositions aux cancérogènes ont tendance à baisser depuis 2003, elles demeurent

importantes. En 2010, 676 300 travailleurs sont exposés au gaz d’échappement diesel. Et 70 900 salariés

demeurent en contact avec l’amiante, dont l’usage est interdit depuis plus d’une décennie. Les banques

et assurances, ainsi que l’informatique et les télécommunications, sont les deux secteurs les moins

dangereux en terme d’exposition.

Surtout, les ouvriers, qui ne constituent en France que 29 % de l’ensemble des salariés, représentent

environ 70 % des travailleurs exposés ! Et les jeunes sont particulièrement concernés. 16 % des moins

de 25 ans sont exposés, contre 7% des plus de 50 ans. Chez les apprentis et stagiaires, le pourcentage

d’exposition grimpe même à 24% !


[Lire la suite sur Basta!]

Notes

[1] Dans le cadre de l’enquête Surveillance médicale des expositions aux risques professionnels (Sumer).

Voir notre article sur la dernière enquête Sumer.

Publié dans France, SANTE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Les Urssaf au bord de l’implosion

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mai 2013

 

Les Urssaf sur la corde raide

 

Les Urssaf au bord de l'implosion  dans Austerite service_public

Suppressions de postes, explosion des risques

psycho-sociaux, qualité de service pas au

rendez-vous… Pour la CGT, la régionalisation

des Urssaf est une catastrophe.

Une mobilisation a eu lieu ce jeudi à Paris.

 

« On ne peut pas continuer comme ça. Les Urssaf (Union de recouvrement des cotisations de sécurité

sociale et d’allocations familiales) sont au bord de l’implosion », confie Jo Chapuis, responsable CGT

de la fédération des organismes sociaux. C’est d‘ailleurs la raison pour laquelle les salariés se sont

mobilisés ce jeudi à Paris, à l’appel de la CGT, devant le siège de l’Acoss, caisse nationale des Urssaf,

cet organisme qui assure notamment la collecte des cotisations des différentes branches de la Sécurité

sociale. Il devait justement s’y dérouler une réunion sur la prochaine convention d’objectif et de gestion

(fixée pour trois ans), et plus précisément sur l’achèvement de la régionalisation des organismes

de recouvrement.

Au 1er janvier 2014, ce processus, très critiqué par les syndicats, finira de regrouper l’ensemble

des 88 Urssaf départementales (au nombre de 105 il y a encore six ans) en 22 Urssaf

régionales. « La régionalisation, menée sans aucun moyen budgétaire et humain supplémentaire,

a occasionné une désorganisation du travail. Le personnel a été réduit, mais la charge de travail, elle,

n’a cessé d’augmenter. Du coup, les risques psycho-sociaux explosent, ce qu’a confirmé une expertise

nationale », témoigne Pascal Kamerer, syndicaliste CGT, membre du bureau de l’Acoss et salarié

d’une Urssaf.

Comme dans toutes les administrations publiques ou semi-publiques, les Urssaf n’ont pas échappé

à la RGPP qui a supprimé tant d’emplois ces dernières années. »Sur les six dernières années,

cette administration a perdu 1 200 postes » (…)

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, Emplois, France, Politique nationale, SANTE, SERVICES PUBLICS | 1 Commentaire »

Les dépassements d’honoraires coûtent 7 milliards aux Français

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mai 2013

 

Santé :

les dépassements d’honoraires coûtent 7 milliards aux Français

 

Les dépassements d'honoraires coûtent 7 milliards aux Français dans France capturesante

Sur les 13 milliards en frais de santé non remboursés

en 2012 par l’Assurance maladie et restés à la charge

des patients ou de leurs mutuelles, « plus de 7 milliards

sont imputables aux seuls dépassements d’honoraires ».

C’est ce que révèle ce lundi la première étude (à télécharger

ci-dessous) de l’Observatoire citoyen des restes à charge

en santé, dont 60 millions de consommateurs,

le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) et Santéclair,

société spécialiste du risque santé, ont annoncé la création.

Ces dépassements d’honoraires par les professionnels de santé

 libéraux, qui représentent un total de 7 milliards d’euros,

ont augmenté de 9% en deux ans pour les seuls

médecins spécialistes, selon les chiffres obtenus

par l’intermédiaire de l’Institut des données de santé (IDS), dont le CISS est membre. Selon ces chiffres :

  • les Français ont versé, en 2012, 40 milliards d’euros aux professionnels de santé libéraux

(médecins spécialistes, généralistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers, kinésithérapeutes etc)

  • 27 ont été remboursés par l’assurance maladie
  • 13 milliards sont donc restés à la charge des patients ou de leurs mutuelles
  • dont 7 milliards rien que pour les dépassements d’honoraires
  • les dépassements des médecins spécialistes (notamment des chirurgiens, anesthésistes, obstétriciens)

ont augmenté de 9% en deux ans et ont totalisé 2,3 milliards en 2012

  • la palme revenant aux soins dentaires pour lesquels les dépassements d’honoraires représentent 82%

du restant à payer.

Inégalités face aux dépassements

Selon cette étude, ces frais qui restent à charge des patients touchent à peu près tout le monde. Mais si

pour 70% des assurés ayant consommé des soins en 2008, ces restes à charge n’ont pas dépassé les 500 euros

en 2008, 10% ont eu à débourser plus de 1.000 euros de leur poche.

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, l'Humanité, Politique nationale, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

123456...26
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy