La pauvreté alimentaire progresse en France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2014

 

AUSTÉRITÉ

Moins de 3,5 euros par jour pour manger :

la pauvreté alimentaire progresse en France

 

par Sophie Chapelle  - Basta ! – 17 juin 2014

Capturepauvreté

 

  Plus de 8 millions de personnes sont considérées

  comme pauvres en France, soit 13,5 % de la population

  totale. Ces personnes en situation précaire souffrent

  de la faim et peinent à bénéficier d’une aide alimentaire

  par manque d’information.

 

C’est ce qu’affirme un rapport de Médecins du Monde publié le 12 juin. Sur les 346 patients interrogés par l’ONG, dont 97 % de migrants dans sept centres de soins en France entre avril et mai, une personne sur deux déclare ne pas manger « souvent » ou « parfois » à sa faim. Les deux tiers dépensent moins de 3,5 euros par jour pour se nourrir. Cette somme se réduit à moins de 2 euros pour les personnes à la rue, en squat ou survivant dans des bidonvilles.

Un tiers des très pauvres n’ont pas accès à l’eau courante

« Les besoins d’aide alimentaire sont en forte augmentation avec la crise qui sévit depuis ces dernières années », observe Médecins du Monde. En 2010, plus de 3,5 millions de personnes ont ainsi bénéficié de l’aide alimentaire pour pouvoir subvenir à leurs besoins (+ 25 % par rapport à 2008). Néanmoins, près de la moitié des personnes interrogées ne connaissent pas l’existence des structures d’aide alimentaire. Pour elles, les journées sans repas sont habituelles. Ainsi, plus de 50 % des adultes et 20 % des enfants n’ont pas mangé pendant au moins une journée entière au cours du dernier mois. Un tiers des personnes interrogées déclarent ne pas avoir accès à un réseau d’eau.

Les contraintes budgétaires auxquelles doivent faire face ces populations les orientent bien souvent vers une alimentation défavorable à leur santé. Plus de 3 personnes sur 10 présentent au jour de l’enquête une pathologie chronique ou aigüe en lien possible avec une mauvaise alimentation, « telles que le diabète, l’obésité, les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose ou encore certains cancers », note le rapport (lire notre enquête : L’obésité, une « maladie de civilisation » qui affecte les plus pauvres). Face à ces constats inquiétants, Médecins du Monde recommande de développer des aides alimentaires adaptées et ciblées, de mieux informer les personnes en situation de grande précarité sur leurs droits et les dispositifs existants d’aide alimentaire, et de faciliter l’accès à l’eau et à l’hygiène.

Mettre fin aux arrêtés anti-mendicité

Dans un communiqué, la CGT déplore « une situation intolérable au regard de la richesse du pays ». « Les nouvelles coupes budgétaires induites par le pacte de responsabilité du gouvernement vont contribuer à amplifier les inégalités, en impactant les moyens du service public, des associations et surtout des familles et les personnes les plus en difficultés », prévient le syndicat. Ce dernier appuie Médecins du Monde dans sa volonté de « mettre fin aux arrêtés anti-glanages et anti-mendicité, qui constituent des ressources de dernier recours pour les plus précaires ». Plusieurs arrêtés de ce type ont été pris ces dernières semaines dans des villes comme Aulnay-sous-Bois (UMP), Reims (UMP), Périgueux (UMP) ou Hénin-Beaumont (FN).

Creative Commons License

Publié dans Austerite, France, Pauvrete, SANTE | Pas de Commentaire »

Non au poulet à la javel dans nos assiettes !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mai 2014

 

       Des « actions choc » contre le traité transatlantique

 

Eugénie Barbezat - humanite.fr – 14 mai 2014

brigade antiGMT1

  Déguisés en poulets, l’équipe du Front de gauche

  d’Ile-de-France en campagne pour les élections

  européennes, sensibilise les citoyens sur l’insécurité

  alimentaire incluse dans le projet de Grand Marché

  Transatlantique.

 

 

A une semaine du scrutin européen, les membres de l’équipe du Front de gauche qui portent la candidature

de Patrick Le Hyaric en Ile-de-France se mouillent ! Ils n’ont pas hésité à enfiler des costumes de poulet,

avant de se rendre ainsi déguisés dans les piscines parisiennes afin de sensibiliser les nageurs  au risque

de retour de poulets américains contenant du chlore, dans leurs assiettes si le traité transatlantique

sur le grand marché transatlantique (GMT), qui va être débattu à l’Assemblée nationale le 22 mai*, était voté.

Il s’agirait d’un grave recul en terme de normes sanitaires puisque, depuis 1997, la vente de volailles en provenance

d’outre-Atlantique dans l’Union Européenne est interdite à cause des méthodes de désinfection au chlore utilisées

par les éleveurs pour lutter contre les salmonelles dans les élevages.

En Europe, aucun traitement chimique contre les éventuelles contaminations n’est autorisé et le contrôle continu

tout au long de la chaîne est privilégié. Ce procédé, plus coûteux, respecte davantage le bien-être des animaux

et vise à une production de meilleure qualité.

Or, les négociateurs américains du fameux traité veulent faire du poulet un test pour évaluer

la volonté des européens de relativiser leurs règlements pour renforcer les liens commerciaux

bilatéraux. Selon la chambre de commerce américaine, l’exportation de poulet pourrait représenter jusqu’à 117 millions

d’euros par an. La perspective de voir vendue de la «volaille à l’eau de javel» soulève la colère des unions

de consommateurs, des agriculteurs et du Front de Gauche qui en a fait l’un des thèmes majeurs de sa campagne

européenne.

« Les peuples européens ont compris que l’Europe qui protège n’est qu’un mensonge.  Si le grand marché

transatlantique voir le jour, il n’y aura plus de barrières douanières, les normes sanitaires et sociales

tomberont.», explique Patrick Le Hyaric, qui promet d’autres démarches insolites de « la brigade des poulets anti-GMT »

(voir vidéo du premier épisode ci-dessous) pour interpeler les électeurs qui sont appelés aux urnes le 25 mai.

*Le 22 mai, les députés du Front de gauche à l’Assemblée nationale soumettront dans leur niche parlementaire

une proposition de résolution pour réclamer la suspension des négociations sur le traité de libre-échange transatlantique.

 

http://www.dailymotion.com/video/x1u5mdf

sur dailymotion

Voir l’épisode 2 

Publié dans Elections europeennes, Front de Gauche, POLITIQUE, SANTE | Pas de Commentaire »

Résistances aux antibiotiques : un danger mondial

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 mai 2014

 

L’usage inapproprié des antibiotiques est une grave menace

pour la santé publique selon l’OMS.

 

Sarah Sudre – 2 mai 2014

antibiotiques

 

  L’OMS vient de publier un rapport mondial, alarmant, sur les conséquences

  de la résistance aux antibiotiques. Devenu inefficace chez certaines personnes,

  l’usage inapproprié des antibiotiques est, aujourd’hui, une grave menace

  pour la santé publique, d’ici ou d’ailleurs.

 

Le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, intitulé, Antimicrobial resistance : global report on surveillance (Résistance aux antimicrobiens: rapport mondial sur la surveillance) alarme toutes les régions du monde sur notre capacité à résister aux antimicrobiens. Il évoque une réalité certaine sur la résistance aux antibiotiques de sept bactéries différentes, responsables de maladies graves courantes telles que les infections hématologiques (septicémie), les diarrhées, les pneumonies, les infections des voies urinaires et la gonorrhée, dont « chacun, quelque soit son âge et son pays, peut-être touché ». Parce qu’aujourd’hui, « le monde s’achemine vers une ère post-antibiotiques, où des infections courantes et des blessures mineures qui ont été soignées depuis des décennies pourraient à nouveau tuer», a déclaré le Dr Keiji Fukuda, Sous-Directeur général de l’OMS pour la sécurité sanitaire. Si dans des pays où l’accès aux soins reste difficile, expliquant l’inefficacité des antibiotiques en raison de doses administrées trop faibles, dans les pays riches, en revanche,  leur utilisation est devenu excessive, empêchant l’organisme de se créer ses propres anticorps.

*
Certes, l’antibiotique, véritable pilier de la santé de chacun, permet  «  de vivre plus longtemps, en meilleure santé, et de bénéficier de la médecine moderne », décrit le rapport de l’OMS. En revanche, l’Organisation prévient qu’il faut aujourd’hui « modifier la façon dont nous produisons, prescrivons et utilisons les antibiotiques », au risque de ne plus pouvoir et ne plus savoir guérir les personnes souffrantes.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le pacte de responsabilité va piller la sécurité sociale (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2014

Communiqué du PCF – 9 avril 2014

 

Le pacte de responsabilité va piller la sécurité sociale

 

Le gouvernement annonce une ponction sans précédent sur la sécurité sociale. Les régressions déjà portées sur l’accès aux soins, les retraites de base, les retraites complémentaires, la politique familiale, l’assurance-chômage ne vont pas « suffire » à ce pacte.

En se soumettant au diktat de la commission européenne, plutôt que d’agir pour la transformation de sa politique, le gouvernement envisage une somme de 21 milliards qui serait ponctionnée sur la sécurité sociale. En fait, le pacte de responsabilité sera financé, pour la moitié, par une ponction sur la sécurité sociale. Il serait payé directement par une baisse de la sécurité pour les salarié-e-s, les retraité-e-s, les chômeurs, les jeunes.

C’est pour opérer cette ponction insupportable que le budget de la sécurité sociale a été retiré au ministère des affaires sociales.

Les profits peuvent être tranquilles, les dividendes aux actionnaires, les grands groupes financiers ne seront pas concernés par cette nouvelle cure d’austérité.

Décidément ce pacte est inacceptable, il n’est ni responsable, ni solidaire. Au contraire, la gauche doit mener une politique de reconquête de la sécurité sociale. Il faut agir pour une sécurité sociale qui rembourse à 100% les soins prescrits, développer le service public hospitalier, le service public ambulatoire de proximité. Il faut agir pour une sécurité sociale universelle, et non la piller.

Publié dans Austerite, France, Liberalisme, POLITIQUE, SANTE | Pas de Commentaire »

« Le traité transatlantique est une menace pour notre agriculture » (Marc Dufumier)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2014

 

AGROALIMENTAIRE

Salon de l’Agriculture :

« Le traité transatlantique est une menace pour notre agriculture »

 

agri

 

  Marc Dufumier est professeur émérite à Agro ParisTech.

  Il est membre du comité de veille écologique de

  la Fondation pour la nature et l’homme. Il est l’auteur

  de 50 Idées reçues sur l’agriculture et l’alimentation.

 

L’Humanité l’a rencontré à l’occasion de l’ouverture du Salon de l’Agriculture.

Est-on bien parti pour combiner agroécologie et hautes performances économiques ?

Marc Dufumier. Nos politiques sont fortement conditionnées par celles menées à l’OMC, mais encore

plus aujourd’hui, par celles qui se discutent dans le cadre des accords de partenariats bilatéraux,

dont le prochain traité transatlantique. Ce que l’on appelle les accords de libre-échange, quoiqu’il n’y a

rien de libre là-dedans. Ils ne sont qu’une menace pour notre agriculture en termes de compétitivité.

Bien que le pire se joue au sein même de l’Union européenne. Il y existe aujourd’hui de vrais latifundia,

à la mode brésilienne. De très grands domaines privatisés, dans lesquels des gens placent des capitaux

et dont même le gérant est un salarié. Si nos politiques agricoles décident de jouer la carte d’une compétitivité

à bas prix monétaire, dans ce cadre international, la France n’a aucune chance. Le blé picard cédera

face au blé ukrainien, le lait breton face au lait néo-zélandais, la betterave face 
à la canne à sucre brésilienne.

La loi d’avenir pour l’agriculture fait-elle fausse route en ambitionnant une double performance

économique et environnementale ?

Marc Dufumier. La politique agricole commune (PAC) vient d’être réformée et va conditionner beaucoup de choses.

En ce sens, nous avons perdu une bataille essentielle. Nous aurions pu faire en sorte que les 9 milliards d’aides

accordées chaque année aux agriculteurs viennent rémunérer les bons produits – de terroir, bio, label rouge

ou autres – et les services d’intérêt général rendus par les agriculteurs : éviter l’effondrement des abeilles, fixer

du carbone dans le sol… Elle y a renoncé. De fait, nous sommes condamnés à ce que, jusqu’en 2020,

tous les ans, 9 milliards d’euros aillent servir à enrichir les plus grandes exploitations sans quasiment

aucun caractère incitatif à diminuer les coûts cachés des impacts environnementaux. Ceux qui résultent

des résidus de pesticides dans les fruits et légumes, des hormones dans le lait, des anti-inflammatoires

dans la viande… 
ou du cheval dans le bœuf.

Quels objectifs souhaiteriez-vous 
voir appliquer en France ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, France, POLITIQUE, SANTE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Précarité énergétique : quand c’est la maison qui rend malade

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 février 2014

 

SANTÉ PUBLIQUE

Précarité énergétique : quand votre maison vous rend malade

 

par Nolwenn Weiler 19 février 2014

precarite_energetique

Quatre millions de logements en France

sont des « passoires thermiques ».

Ces logements impossibles à chauffer

rendent leurs habitants malades, compliquant

la vie quotidienne de personnes souvent

précaires. Le lien entre précarité énergétique

et santé a fait l’objet de deux études,

aujourd’hui reprises par la Fondation Abbé Pierre.

Des mesures viennent d’être proposées par le gouvernement dans le cadre du Plan de rénovation

énergétique des logements. Pour venir à bout, enfin, de ce grave problème sanitaire ?

precarite_energetique1

 

  Quand survient l’hiver, les marmots reniflent et se mouchent davantage.

  Mais si pour certains, il s’agit d’une attaque de virus, pour d’autres,

  c’est surtout le signe que chez eux, il fait froid. « Beaucoup de foyers

  se résignent à couper le chauffage pour pouvoir payer leur loyer »,

  soupire Isolde Devalière, sociologue au Centre scientifique et technique

  du bâtiment (CSTB) et membre de

  l’Observatoire de la précarité énergétique.

 

En France, cinq millions de personnes vivent en situation de précarité énergétique. 85% d’entre elles disent avoir froid

dans leur logement en hiver. Les autres, souvent des personnes âgées ou malades, laissent le chauffage allumé :

leurs factures énergétiques s’envolent au fil des années. La majorité des ménages exposés vivent sous le seuil

de pauvreté, mais les profils sont très divers : propriétaires occupants ou locataires, en maison ou en appartement [1],

à la retraite, au chômage ou avec un emploi (souvent précaire).

« Les températures trop basses à la maison, c’est la cause principale des pathologies qui affectent les personnes

en situation de précarité énergétique », explique Bernard Ledésert, médecin et directeur d’études au Centre régional

pour l’enfance et l’adolescence inadaptées/Observatoire régional de santé (CREAI/ORS) du Languedoc-Roussillon.

« Dans le département de l’Hérault, travailleurs sociaux et salariés de l’association Gefosat (spécialisée dans les énergies

renouvelables et la maitrise de l’énergie) avaient remarqué que les personnes en situation de précarité énergétique

n’allaient pas bien », relate Bernard Ledésert. « Cela a motivé le lancement d’une enquête de terrain ciblée sur la santé

de ces publics. » Menée dans le département au printemps 2011 par le Gefosat et le CREAI/ORS, l’enquête a été

coordonnée par Bernard Ledésert. L’année suivante, une seconde enquête a été menée dans le Douaisis

(Nord-Pas-de-Calais), en partenariat avec la Fondation Abbé Pierre. Qui a ensuite publié une synthèse

de ces deux études.

Rhumes, asthme, migraines et dépressions

[Lire la suite sur Basta !]

 

Quand c’est le logement qui rend malade… – (vidéo 1)

Image de prévisualisation YouTube

voir sur youtube

Creative Commons License

Publié dans Basta!, France, Logement, PRECARITE, SANTE | 1 Commentaire »

IVG, un combat européen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 janvier 2014

 

Dans l’Humanité des débats :

                         IVG, un combat européen

 

huma3101

Espagne, Irlande, Italie, Pologne… Nombreux sont les pays

où le droit des femmes à disposer de leur corps est ignoré

ou remis en cause. De grandes manifestations sont prévues

ce samedi 1er février, en France et partout en Europe.

Un immense rassemblement est attendu à Madrid

pour défendre l’intervention volontaire de grossesse.

Les collectifs de femmes et de féministes, les syndicats,

les partis politiques de gauche s’opposent à la réforme

de la droite espagnole.

 

 

Il y aura l’Espagne bien sûr, avec l’arrivée des « trains de 
la liberté », ce samedi à Madrid. Mais aussi l’Italie, où plusieurs villes vont manifester, telles Rome, Milan, Florence. La Pologne, 
la Grande-Bretagne, l’Irlande s’apprêtent aussi à accueillir 
des défilés samedi, pour résister au « vent venu des fonds 
de l’histoire la plus glauque, la plus rétrograde », selon les mots 
de Martine Hatchuel, médecin et militante française pour le droit 
à l’avortement. Des délégations de France et d’autres pays du Vieux Continent se rendront le 1er février en Espagne, pour constituer la chaîne de solidarité des femmes du monde entier. Un mouvement auquel se joignent aussi les Marocaines, qui ont prévu ce samedi un sit-in à Rabah, la capitale du Maroc, où l’IVG est interdite.

À Paris et en province, on bat le pavé. Samedi, les manifestations pour la défense du droit à l’avortement se déroulent dans au moins une trentaine de villes de France, à l’appel 
de nombreuses associations, syndicats et partis de gauche. Au-delà du soutien aux Espagnoles, les militant(e)s pointent les manquements qui obèrent l’exercice du droit à l’IVG dans notre société. Quasiment toutes les grandes agglomérations (Toulouse, Lyon, Marseille, Nantes, Lille, Bordeaux ou Grenoble) auront leur défilé. Dans la capitale, le cortège, qui regroupera plus de 90 organisations, partira à 14 heures 
de la place Joffre (7e arrondissement, métro École-Militaire) vers l’ambassade d’Espagne.

[Lire la suite]

 

 

CaptureIVGFemmesSolidaires

Communiqué Femmes solidaires

 

  Cliquer sur l’image pour agrandir

Publié dans avortement, Droits des femmes, Espagne, EUROPE, France, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Une année de résistances en dessins sur Basta !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2014

 

C’ÉTAIT EN 2013

Rétrospective : une année de résistances en dessins

 

basta2014

 

Austérité, casse sociale, marchés financiers,

espionnage généralisé, stigmatisations,

pollutions…

Retour en dessins sur l’année 2013,

avec les articles et les dossiers que Basta !

a consacré à ces graves sujets.

 

 

Espérons que les résistances et les alternatives seront abondantes en 2014 !

Une année de résistances en dessins sur Basta ! dans Austerite arton3287-2-9bb55

 

casse-sociale-nantis

 

 

 

Consultez notre dossier :

Quel avenir pour nos protections sociales ?

 

 

 

 

 

 

tausterite-europe
Consultez notre dossier :

L’Europe sous la coupe de l’austérité

 

 

 

 

 

*

 

[La suite sur Basta !]

Dessins de Rodho

Creative Commons License

 

Publié dans Austerite, Basta!, ECONOMIE, Finance, Humour, POLITIQUE, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Financement de la protection sociale : « Un recul de près de 70 ans »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2014

 

Financement de la protection sociale : « Un recul de près de 70 ans »

 

croizat-1

  Hier, lors de sa conférence de presse, le Président

  de la République a décidé de se soumettre aux exigences

  du patron du Medef. Il répond à une vieille exigence

  du grand patronat et revient sur un des fondements

de la protection sociale inventée par Ambroise Croizat.

 

En supprimant les cotisations patronales pour la politique familiale, François Hollande leur fait un cadeau

de plus de 35 milliards d’euros à ajouter aux 20 milliards du CICE.

Cette décision implique de prendre encore ces 35 milliards dans la poche des salarié-e-s ou de remettre

en cause la politique familiale. C’est scandaleux, c’est un recul de près de 70 ans ! C’est également

une décision grave au regard de la question des retraites, car une diminution des aides familiales

induirait une diminution de la natalité et donc des financements de la retraite.

C’est ici la cohérence de la sécurité sociale qui est attaquée.

Plus que jamais, le PCF et ses partenaires du Front de gauche se battront pour la défense et la promotion

de la sécurité sociale solidaire basée sur la cotisation.

C’est de propositions de gauche dont notre pays a besoin !

Communiqué du PCF – 15 janvier 2014

Publié dans Austerite, Finance, France, PCF, POLITIQUE, SANTE | Pas de Commentaire »

Obésité : « En France, on compte deux fois plus d’obèses chez les ouvriers que chez les cadres ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 janvier 2014

 

L’obésité, une « maladie de civilisation » qui affecte les plus pauvres

 

obésité

par Nolwenn Weiler

 Le surpoids tue : plus de deux millions de personnes

 en meurent chaque année sur terre.

 

 

 

Et le nombre de malades croît sans cesse : près de 1,5 milliard de personnes sont en surcharge pondérale à travers le monde. Les populations pauvres des pays riches sont les premières touchées. En France, on compte deux fois plus d’obèses chez les ouvriers que chez les cadres ! En cause : une alimentation trop riche, un manque chronique d’activité physique, mais également la nourriture industrielle low cost et les polluants chimiques. Enquête sur un sujet dont les politiques tardent à s’emparer.

Sept millions de personnes sont obèses en France, soit deux fois plus qu’il y a quinze ans. Mais alors qu’autrefois, le surpoids était le privilège des gens fortunés, nous sommes aujourd’hui dans la situation inverse : « Le tour de taille des individus augmente avec les difficultés financières déclarées », note la dernière enquête nationale sur l’obésité et le surpoids (Obepi) [1]. Profession, niveau d’éducation et revenus influent fortement sur la prévalence de l’obésité. 16,7 % des ouvriers sont touchés contre 8,7% des cadres supérieurs. « La carte du chômage et celle de l’obésité sont très semblables », insiste Marie Citrini, secrétaire générale du collectif national des associations d’obèses (Cnao). En métropole, le Nord est la région à la plus forte prévalence d’obésité (21,3%), suivie par le Bassin parisien (17,8%) et l’Est (17,1%). Les garçons et les filles appartenant aux groupes socioéconomiques les plus pauvres ont une probabilité d’obésité plus de deux fois supérieure aux enfants les plus riches, note de son côté l’OCDE. Les départements d’outre-mer, où le PIB par habitant est plus faible qu’en métropole enregistrent des taux d’obésité encore plus élevés.

Comment expliquer ces disparités ? « Les plus diplômés sont ceux qui ont l’alimentation la plus saine (avec plus de fruits et légumes, des apports plus élevés en nutriments, des meilleurs indices alimentaires…) parce que ce sont ceux qui s’intéressent le plus aux liens entre nutrition et santé », relevait une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc). « La fragilité économique ne favorise pas une bonne consommation alimentaire », rappelle de son côté Marie Citrini. « Quand on a 50 euros en poche pour faire les courses, on compense les jouets que l’on ne peut pas acheter par l’achat de boissons sucrées, de frites, de pizzas. Parce que l’on veut faire plaisir à ses enfants et que ces plaisirs là ne coûtent pas très cher. »

[Lire la suite sur Basta !]

 

Publié dans Pauvrete, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

12345...26
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy