La Voix Militante n°5

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2012

La Voix Militante n°5 dans Education nationale 11-300x55

  clic pour agrandir

3-123x300 dans Emplois

2 dans Logement

NOTRE JEUNESSE : UNE PRIORITÉ DE CHAQUE INSTANT

Un jeune sur cinq sous le seuil de pauvreté, le taux de chômage des moins
de 25 ans qui avoisine les 40% dans certaines villes, un étudiant sur deux
contraint de se salarier pour financer ses études… La crise que nous
traversons aggrave tout : les jeunes, diplômés ou pas, sont parmi les plus
touchés par le chômage. Mais aucun contrat subventionné, ni aucune
formation professionnelle n’ont arrangé les choses.
Aujourd’hui, si on ne travaille pas ou si on n’est pas aidé par sa famille, on est sans droit.

Lire la suite… »

Débats et assemblées citoyennes dans notre département

calendrier

PDF - 53.7 koclic
*

Publié dans Education nationale, Emplois, Logement, PCF, POLITIQUE, SANTE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Amiante – Italie : de lourdes condamnations ; France : levée des mises en examen des empoisonneurs !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2012

 

Amiante :

la justice française rétive à établir des responsabilités pénales

 

Amiante - Italie : de lourdes condamnations ; France : levée des mises en examen des empoisonneurs ! dans ECONOMIE eternit_0-300x150Lourdes condamnations d’un côté, levée de mises

en examen de l’autre : les décisions contradictoires

à Turin et Paris sur Eternit ont ravivé en France

l’inquiétude des défenseurs des victimes de l’amiante

face aux réticences de la justice à établir

des responsabilités pénales.

« La différence entre l’Italie et la France, c’est l’indépendance des procureurs », a souligné, samedi, le procureur de la République

de Turin, Raffaele Guariniello lors d’un colloque à Paris sur le « désastre sanitaire ».

Ce délit, qui a permis la condamnation à 16 ans de prison des responsables d’Eternit en Italie, est inconnu en France.

Dans le système italien, le procureur peut s’autosaisir et a des moyens matériels conséquents avec une armée de magistrats

et plusieurs enquêteurs sous ses ordres, a fait valoir le procureur.

Un mois avant le verdict italien la cour d’appel de Paris avait levé les mises en examen d’Eternit et celles de cinq directeurs

d’usine en France.

La juge Berthella-Geffroy désaisie après sept ans d’enquête

Une décision qui inquiète magistrats et défenseurs des victimes d’autant que la juge Marie-Odile Berthella-Geffroy, chargée

depuis sept ans de l’enquête, en a été dessaisie.

Ironie du sort, menacé d’une plainte en diffamation, l’avocat de nombreuses victimes, Me Jean-Paul Teissonnière devrait lui être

mis en examen pour avoir traité Eternit « d’empoisonneur » dans une interview. « Je serai le seul mis en examen dans ce dossier »,

remarque-t-il, amer.

Au plan civil, « la bataille a été longue et difficile » pour obtenir une indemnisation, poursuit l’avocat, mais des « dizaines de milliers

de personnes » l’ont finalement gagnée, quitte à voir le montant de leurs indemnités réduites en appel, comme récemment à Douai.

Mais sur le plan pénal, « les parquets ont tout fait pour empêcher les poursuites devant les tribunaux », s’indigne Me Teissonnière.

« Il y a une quarantaine de dossiers » en attente. La première procédure date de 1996 mais aucune n’a abouti à un procès.

Il met en cause « le lobby de l’amiante, avec la complaisance des pouvoirs publics » qui « a voulu cacher au maximum les risques

et retarder la prévention ».

[Lire la suite]

Source : humanite2010_logo11-300x82 Amiante dans France  26 février 2012

 

Lire également :

 

Publié dans ECONOMIE, France, Italie, Justice, POLITIQUE, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Communiqué du Planning familial

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2012

 Reçu par courriel

 

Communiqué du Planning familial dans Legislatives 2012 72880414

Quand l’État « perd » 500 000€

sur l’accès à l’information et l’éducation

à la sexualité, c’est sa jeunesse qu’il sacrifie !

Mercredi 15 Février 2012

 

 

 

L’information et l’éducation des jeunes en matière de sexualité sont affirmées comme une priorité

des politiques éducatives et de santé des jeunes.

Lois, rapports de l’IGAS ou de parlementaires et autres circulaires dont celle de l’Éducation Nationale, soulignent :

  • L’implication de l’État via sa responsabilité dans l’information des populations sur ces sujets
  • La nécessité de la diffusion d’une information et éducation à la sexualité dans les écoles, collèges

et lycées

  • L’enjeu de l’information dans la construction des adultes de demain et la prévention des grossesses

non souhaitées, des IST et du VIH/Sida

  • Le manque de moyens dévolus à cette mission

 

Après l’importante mobilisation en 2009, l’État, pour ces actions, signait un protocole garantissant pour 3 ans à l’ensemble

des 220 EICCF de France, un financement de 2,6M€ insuffisant au regard des besoins,.

Voilà qu’en 2012, l’État prive de 500 000 euros cette ligne alors qu’ils étaient promis, prévus

et inscrits dans la loi de finances. C’est donc 20% de la ligne budgétaire qui ne sera pas affecté à l’accueil, l’information,

l’orientation et l’éducation des populations sur les questions relatives à la fécondité, la contraception, la sexualité, et la prévention

des IST dont le VIH !!!

Le Planning Familial fait le constat d’une nécessité accrue de ces interventions car les besoins se font cruellement sentir,

tous les jours un peu plus dans un contexte social de précarité.

Garantir à toutes et tous -y compris à celles et ceux en situation de vulnérabilité- une égalité et une équité d’accès à l’information

et à l’éducation est une responsabilité politique.

L’État n’a plus d’exigence et n’assume donc plus cette responsabilité que pourtant il revendique.

« Il ne souhaite plus contribuer à la préparation des jeunes à la sexualité, à leur vie de couple et à la fonction parentale.

Il se désintéresse de l’accueil et du conseil aux personnes lors des accueils collectifs ou en entretiens individuels alors que cette

mission a clairement été organisée et confiée par la Loi Neuwirth aux associations » souligne la Présidente Carine Favier qui

poursuit « Le Planning Familial ne peut accepter un tel recul social et sociétal » face au silence de l’administration rendu

assourdissant par celui de la Ministre chargée des Solidarités et de la Cohésion sociale.

Défendre l’information et l’éducation à la sexualité c’est contribuer à construire une société égalitaire

entre les femmes et les hommes en parlant amour et relation, lutter contre les violences contre les femmes, prévenir

les grossesses non souhaitées et les IST, faire des jeunes d’aujourd’hui les adultes responsables de demain.

Le Planning Familial se mobilise en saisissant l’ensemble des députéEs, candidats ou non à leur réélection

sur ce sujet et en lançant une pétition en ce sens sur internet www.planning-familial.org

 

 

Publié dans Legislatives 2012, PETITION, POLITIQUE, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les victimes cachées de la crise sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2012

 

Les victimes cachées de la crise sociale

Sous l’effet du chômage et de la dégradation des conditions de vie, les idées noires

ne cessent de gagner du terrain en France.

Des associations réclament en vain un observatoire du suicide.

«En trois ans, avec 648 500 chômeurs de plus, on estime à 10 780 le nombre de suicidants supplémentaires et à 750 celui des morts. Tel est le prix humain de la crise. » Avec cette entrée en matière sans fioritures, l’association France prévention suicide a déjà donné le ton de la 16e journée nationale de prévention du suicide qui se déroule aujourd’hui : brutal.

Un sentiment de délaissement

Brutal comme tous ces deuils passés sous silence. Car c’est un fait, la première cause de mortalité chez les 25-34 ans préoccupe moins l’État que la sécurité routière, qui dispose actuellement de budgets 30 fois supérieurs. Un sentiment de délaissement que vient renforcer le plan d’action contre le suicide, pondu pour l’occasion avec cinq ans de retard par le ministère de la Santé, et dont les 49 mesures n’évoquent ni la crise ni le chômage. La création d’un Observatoire du suicide et des pratiques suicidaires, réclamée avec force par le collectif associatif et syndical, auteur de l’Appel des 44 en mai dernier, ne figure pas non plus à l’ordre du jour.
Surprenant, ce silence ? Pas franchement, tant cette hausse des suicides fait écho à la politique d’austérité menée par le gouvernement depuis 2008. À l’Inpes, François Beck estime en effet qu’entre 2005 et 2010 le taux annuel des tentatives de suicide a crû de 0,3 % à 0,5 %. « C’est minime, mais c’est une tendance. » Pour le professeur Michel Debout, président de France prévention suicide, continuer à faire l’autruche sur les conséquences humaines et sanitaires de la crise est une forme de « non-assistance à personne en danger ». Il défend, au contraire, l’idée d’une prévention active et solidaire, dont l’observatoire serait la pierre angulaire. D’après Jean-Claude Delgenes, du cabinet Technologia, spécialisé en gestion de crises, un tel outil permettrait en effet de recenser « les données sur les parcours des suicidants afin de mettre en place une prévention efficace et adaptée ».
Lire la suite

 

Source :  Les victimes cachées de la crise sociale dans Austerite humanite le 7 Février 2012

 

Publié dans Austerite, Chomage, POLITIQUE, SANTE, SOCIETE, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

« Bonne santé au travail en 2012″

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 janvier 2012

Vu sur Moissac au Coeur2 janvier 2012

Bonne santé au travail en 2012.

Signez la pétition (Fondation Copernic)

l’Appel « Travailler tue en toute impunité :
pour combien de temps encore ? »

Le constat est sans appel :

le travail rend malade et tue tous secteurs et toutes catégories professionnelles confondues.

Le nombre officiel des maladies professionnelles reconnues a explosé : 13 658 en 1996, 52979 en 2005.

Le nombre d’accidents du travail graves et mortels reste très élevé : 537 décès en 2006, soit 13% de plus

en un an.

Ces chiffres officiels sont – on le sait – grandement sous-estimés en raison

notamment d’une importante sous-déclaration. Les suicides directement liés

au travail sont estimés à 400 par an, pour la plupart non reconnus comme

accidents du travail. Plusieurs millions de salariés sont exposés, sans aucune

protection, à des produits connus pour être cancérogènes, mutagènes ou

toxiques pour la reproduction, contribuant ainsi grandement aux inégalités

sociales face au cancer : un ouvrier a dix fois plus de risque de mourir du cancer

avant 65 ans qu’un cadre supérieur.

Cette situation ne tombe pas du ciel : elle est le résultat de politiques d’entreprises, tant privées que publiques,

pour lesquelles les coûts sociaux doivent être toujours plus compressés. Ces politiques ont privilégié et généralisé

la sous-traitance, et intensifié le travail comme jamais depuis de nombreuses décennies. Et l’inspection du travail

comme la médecine du travail n’ont toujours pas les moyens d’assurer leurs missions.

[Lire la suite sur moissacaucoeur.elunet.fr/]

 

Publié dans SANTE, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Santé : nouvelle injustice pour les salariés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 décembre 2011

Source : Site national du PCF - 27 décembre 2011

Baisse des indemnités journalières :

« nouvelle injustice pour les salariés »

 

Baisse des indemnités journalières : « nouvelle injustice pour les salariés »Le journal officiel publie ce matin la baisse du montant des indemnités

journalières pour les arrêts de travail à compter du 1er janvier 2012.

Il s’agit d’une baisse de près de 15% de l’indemnité journalière maximale

qui concerne les salariés du régime général, du régime agricole et

les artistes-auteurs pouvant prétendre au bénéfice d’indemnités

journalières maladie.  

Ce mauvais coup vient compléter celui de l’instauration de la suppression

de la rémunération du premier jour de congés maladie pour les agents

publics et les salariés des régimes spéciaux.  

Une nouvelle fois ce sont, injustement, les salariés les premiers touchés au nom d’une crise financière dont ils ne sont pas

responsables.

Le Front de gauche, dans son programme « l’Humain d’abord », veut rétablir le remboursement intégral à 100% des dépenses

de santé couvertes par la Sécurité sociale. Le financement de la protection sociale doit être construit à partir des cotisations sur

les salaires, avec une modulation et une contribution sur les revenus financiers des entreprises, des banques et des assurances.

Il faut en finir avec les perpétuels coups de rabots en direction des salariés et mettre l’humain au cœur de nos préoccupations.

 

Publié dans Politique nationale, SANTE | Pas de Commentaire »

Sida

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2011

Source : Site national du PCF4 décembre 2011

 

Lutte contre le Sida, ne rien lâcher !

 

Sida
 Aujourd’hui, 30 ans après l’identification des premiers cas,

on estime à 30 millions le nombre de personnes vivant avec

le VIH et 1,8 million de morts du Sida dans le monde.

 En France, chaque année, 7000 personnes sont

découvertes séropositives.

 L’épidémie, au cours des 30 dernières années, a prouvé

que la médecine préventive est efficace, que les actions

de préventions réalisées en majeure partie par le monde

associatif ont eu un impact notable sur la vie des personnes.

Aujourd’hui l’objectif est d’enrayer l’épidémie en garantissant l’accès aux soins pour tous, égal, et sur l’ensemble

du territoire.

Pour éradiquer toute discrimination dont sont perpétuellement victimes les séropositifs, il faut refuser

l’isolement social et permettre une meilleure insertion dans la société des personnes vivant avec le VIH.

Il faut également réintroduire la notion de personne vulnérable et sortir de la logique discriminatoire

des catégories des personnes à risque.

De vrais crédits doivent être alloués à la lutte contre les hépatites qui reste le parent pauvre. Nous avons

aujourd’hui des réponses scientifiques ; il est indispensable d’engager les moyens financiers et une réelle

volonté politique pour en finir avec la transmission de ces virus. Le financement de la lutte contre le VIH/SIDA

et les hépatites doit non seulement être garanti mais accru de manière sensible et pérenne.

Nous serons comptables collectivement devant la société si nous ne relevons pas le défi de l’éradication

de la transmission du virus du VIH et si nous n’accordons pas les moyens suffisants à la lutte contre les hépatites.

 

Lire également :

Sida : objectif Zéro

 

objectif Zéro

 

Télécharger

Publié dans Discriminations, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Sida et travail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 novembre 2011

hq 30 novembre 2011

Sida et travail :

 

  • « Tout malade peut être utile à une entreprise »

 

A la veille de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, l’Humanité examine la question du travail et de la maladie.

Avec Fred, militant et salarié de l’association Aides (voir ci-dessous), Eric, ancien chef d’entreprise, a choisi de briser

le silence pour raconter comment le monde du travail dans son ensemble, patrons et employés, réagit face

à un travailleur dont la séropositivité est connue, et comment les malades du Sida ou de toute autre maladie chronique,

peuvent être utiles à la société.

Image de prévisualisation YouTube

 

  • « La maladie conditionne tout »

 

Fred, militant et salarié de l’association Aides, témoigne des difficultés de rester dans le monde du travail et de l’entreprise

lorsque l’on est infecté par le VIH.
Image de prévisualisation YouTube

 

Retrouvez le dossier spécial dans l’édition du mercredi 30 novembre.

 

Publié dans SANTE | Pas de Commentaire »

Santé : De plus en plus de Français renoncent à se soigner

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2011

Source : Rouge Midi29 novembre 2011

Les vraies causes du renoncement aux soins des Français

 

arton636020a51.jpg

Elie Arié, dont on peut par ailleurs contester les prises de position, résume assez bien ici les causes de renoncement aux soins.

Si le chiffre de 50% des Français qui renonceraient à des soins est sans doute excessif [1]et non recoupé par d’autres enquêtes, le nombre d’obstacles dissuasifs aux soins dits « de premier recours » (il n’y a heureusement personne, en France, qui ne soit pas hospitalisé ou qui ne bénéficie pas d’une prise en charge à 100 % pour une affection grave) ne cesse d’augmenter [2].

 

1 – Dépassements d’honoraires des spécialistes de ville.

Le dépassement moyen est passé de 25 % en 1990 à 54 % en 2000, et certainement davantage aujourd’hui : le problème n’est donc plus marginal, comme il l’était autrefois ; dans certaines régions, il devient impossible de trouver des membres de certaines spécialités appliquant les tarifs conventionnels, même si tous n’appliquent pas des dépassements financièrement dissuasifs.

Les pouvoirs publics ont une part de responsabilité dans cet état de choses, en ayant gelé les tarifs des spécialités à plateau technique depuis de nombreuses années ; si leur projet est d’évoluer, sans le dire, vers un système de soins à la britannique, où la médecine de ville n’est assurée que par les généralistes et où les seuls spécialistes qu’elle finance sont ceux des hôpitaux, ils ne semblent pas conscients que la pénurie prochaine et inévitable de généralistes rendra inapplicable cette solution en France.

2 – Le « reste à charge » trop élevé pour certains

Si la consommation des soins médicaux est actuellement financée à 76% par la Sécurité Sociale, à 14 % par les complémentaires, et à 10 % par les patients, ces chiffres globaux masquent de grandes disparités, surtout si on y rajoute le montant des prélèvements sociaux et des primes d’assurances complémentaires ; ainsi, 15,3% des personnes ayant une assurance complémentaire déclarent avoir renoncé à des soins en 2008 pour des raisons financières, mais on ignore tout de la nature de ces soins : objectivement nécessaires, ou « de confort » (cures thermales, etc.) ? sans incidence pour l’avenir, ou devenant vitaux plus tard ?

3 – L’accès de plus en plus cher aux complémentaires

Les tarifs des complémentaires ont augmenté de 5,4% en un an ; 13% des ouvriers et 18% des chômeurs n’ont aucune complémentaire (effet de seuil : revenus trop élevés pour bénéficier de la CMU, trop faibles pour s’en offrir une) ; la récente taxe sur les contrats dits « responsables », qui ne pratiquent aucune sélection des assurés selon leur état de santé, va aggraver la situation des « assurés à risques » ; rien n’indiquant une inversion de cette tendance, on s’achemine vers une démutualisation pour les contrats individuels et une réduction des garanties couvertes par les contrats collectifs.

[Lire la suite sur rougemidi.fr/]

Publié dans SANTE, SOCIETE | 1 Commentaire »

« Les effets de la catastrophe de Fukushima sur la santé »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 novembre 2011

Lu sur : 28 novembre 2011

publié par reineroro (Démineuse De Tapettes à Gruyère et Pourfendeuse De Cornichons.)

 

Les effets de la catastrophe de Fukushima sur la santé


japon+tournee_mondiale_fukushima-779a2 dans Nucleaire

Source : Fukushima

Les mères de Fukushima avaient alerté le monde

dès le mois de juin : les enfants avaient des saignements

de nez, des diarrhées, de la toux, des thyroïdes enflées, etc.

Elles n’ont eu cesse d’informer et d’agir pour que tous

les enfants soient évacués de la région de Fukushima.

Encore dernièrement, elles se sont mobilisées à Tokyo pour

sensibiliser la population, mais en vain pour l’instant.

Pourtant, l’actualité semble leur donner raison.

 

Un grand nombre d’informations convergentes indiquent que, suite à la catastrophe nucléaire, l’état général

de la santé des Japonais vivant dans une vaste région correspondant au moins à 8% du Japon est en train

de se dégrader.

Tweet d’un habitant d’Ibaraki : « Je travaille dans un hôpital d’Ibaraki. Il y a eu des patients avec des saignements

de nez perpétuels en avril. Il y en a eu sans raison avec de la diarrhée et de la fièvre en juillet. Maintenant même

les membres du personnel de l’hôpital souffrent de diarrhée sans raison…Ça commence à craindre. »

Tweet d’un habitant de Fukushima : « Mon ami vit à Iwakashi. Il vient finalement de commencer à avoir de

l’hématurie (sang dans les urines, NdT). Mes petits enfants ont des saignements de nez. Ils ne peuvent évacuer

parce qu’ils n’ont pas assez d’argent. » (source)  

Même si ces tweets n’ont aucune valeur statistique, ils se rencontrent de plus en plus souvent et sont à mettre

en relation avec l’augmentation de certaines pathologies,

visible sur ces graphiques mis en ligne par le gouvernement japonais : conjonctivites, pneumonies, et diverses

autres maladies sont en nette augmentation en 2011.   Pneumonies

[Lire la suite sur : dazibaoueb.com/]

Publié dans Japon, Nucleaire, SANTE | Pas de Commentaire »

1...89101112...26
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy