Police : Commissariats, zones de non-droit ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 juin 2009

humanite.fr

Il veut porter plainte, les policiers le tabassent !

Violence. Venu déposer plainte dans un commissariat parisien, pour une agression, un jeune Colombien de 27 ans accuse les policiers de l’avoir frappé et humilié.

Jusqu’ici, les policiers mal-intentionnés avaient plutôt tendance à bousculer les suspects. Mais jamais les victimes. C’est pourtant la mésaventure surréaliste vécue il y a dix jours par Juan Pablo Gutierrez. Agressé en pleine rue, ce Colombien de 27 ans a eu la malencontreuse idée de vouloir porter plainte au commissariat de la Goutte d’or, à Paris (XVIIIe). Le jeune homme en est ressorti douze heures plus tard, dans un état dramatique : frappé, insulté et humilié par un trio de policiers. « C’est comme si ma dignité avait été piétinée », raconte-t-il, encore sous le choc.

Suite de l’article : ICI

La Commission nationale de déontologie de la sécurité saisie de l’affaire

Le lendemain de sa mésaventure, Juan Pablo Gutierrez a porté plainte à l’Inspection générale des services (IGS, la police des polices). L’enquête est en cours. De son côté, la sénatrice communiste de Paris, Nicole Borvo Cohen-Seat, a saisi la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) afin d’éclaircir les circonstances dans lesquelles se sont déroulées ces violences policières. Juan Pablo a, par ailleurs, reçu le soutien du MRAP et de l’association France Amérique Latine.

Publié dans Police, Politique nationale, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Un enfant de 8 ans auditionné par les gendarmes de Courdimanche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juin 2009

Lu sur : politis.fr

 

La gendarmerie du Val d’Oise enquête sur une grave affaire de vol de tartine en CE 2

par Claude-Marie Vadrot

Escalade invraisemblable de la violence, glissement tragique vers l’insécurité, deux mômes de CE (8 et 9 ans) de l’école de Courdimanche dans le Val d’Oise se sont chamaillés pour une tartine. Ou une part de gateau, l’enquête menée par la gendarmerie n’a pas encore vraiment éclairci ce point sur l’objet du délit tandis que le Président de la République espère, lui, que le renouvellement de tels faits odieux, augmentera sa part du gâteau électoral à partager dans une semaine.

La suite : ICI

 

Eric Besson, qui n’en manque pas une, dit ne pas être choqué qu’un enfant de 8 ans puisse être entendu par les gendarmes. Il est vrai que ses services n’hésitent pas à mettre des enfants, voire des bébés, en centre de rétention.
 

Publié dans LIBERTES, Police, Politique nationale | Pas de Commentaire »

L’envers du décor

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2009

PAROLES DE FLIC !
http://www.dailymotion.com/video/x224el

Publié dans Police | Pas de Commentaire »

Police : La CNDS publie son rapport annuel, une fois de plus accablant pour les autorités.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 avril 2009

La Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS) est une autorité administrative indépendante créée en 2000 et chargée de veiller au respect de la déontologie des personnes exerçant, sur le territoire de la République, des activités de sécurité :

– police nationale
– gendarmerie nationale
– administration pénitentiaire
– douanes
– police municipale
– surveillance des transports en commun
– services de sécurité privée,…

La déontologie est l’ensemble des règles de bonne conduite relatives au comportement professionnel.

Elle relève à la fois du droit et de la morale. Elle vise à créer un état d’esprit respectueux des personnes et protecteur des libertés individuelles.

Source : http://www.cnds.fr/

La CNDS, qui peut être saisie via, entre autres, par un parlementaire, voit chaque année son nombre de saisines augmenter. L’an dernier, elle a traité 147 cas, émanant principalement de l’Île-de-France et du Sud :

  • 106 concernaient la police,
  • 18 l’administration pénitentiaire,
  • 13 la gendarmerie,
  • 6 la police municipale,
  • une la douane,
  • une autre une boîte de sécurité privée.

Sur les 147 saisines traitées, il y a eu 103 avis, dont 62 faisaient état de manquement à la déontologie, avec demandes de poursuites, soit auprès des ministères de tutelle, soit auprès des procureurs.

Plus inquiétante encore que l’augmentation du recours à la CNDS est la constance des motifs de saisine.

Pour la police et la gendarmerie : violences illégitimes (lors d’interpellations ou en manifestations), atteinte à la dignité des personnes (comportements indignes, menottages abusifs, fouille à nu systématique*…), non-respect de la procédure… Sans parler des reconduites à la frontière et des conditions de détention et de rétention en Guyane comme à Mayotte. Côté prison, le constat vient appuyer celui fait par le contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue.

(voir l’article de l’Humanité sur : http://www.humanite.fr/2009-04-09_Societe_Portrait-de-la-France-captive)

De fait, le rapport de la CNDS vient appuyer celui d’Amnesty International sur l’impunité dont bénéficie la police.

Amnesty International dénonce l’impunité des policiers français, c’est par ici!

Ses avis faisant trop souvent l’objet d’une indifférence coupable de la part des autorités, la  CNDS a rendu publics l’an dernier deux rapports spéciaux et publie sur son site toutes les affaires traitées au fur et à mesure.

En raison du grand nombre d’affaires impliquant des mineurs (65), le rapport 2008 comporte une étude recensant des actes de « violence illégitime » des forces de l’ordre envers les moins de 18 ans. Elle rappelle que « ce climat répressif ne devait en aucun cas faire perdre de vue aux forces de sécurité qu’un mineur, même délinquant, même dangereux, est toujours une personne vulnérable ».

d’après l’Humanité du 28 avril 2009

* Elle a notamment été saisie du cas d’un couple de retraités, âgés de 70 ans, qui se sont rendus à une convocation au commissariat d’Athis-Mons (Essonne) où la femme a dû se déshabiller complètement, sous-vêtements compris, tandis que son mari a été palpé en slip et en t-shirt. (Source : nouvelobs.com)

 

Publié dans Police, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Répression : Qui a tiré sur Joan Celsis ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 avril 2009

d’après l’Humanité

Victime d’un tir de Flash-Ball à la fin de la manifestation du 19 mars à Toulouse, Joan Celsis, étudiant en sociologie, a perdu l’usage de son oeil droit. Il a porté plainte contre X pour « violence par personne dépositaire de l’autorité publique avec usage d’une arme ».

 Joan en est certain : « Les tirs ne sont pas venus des CRS mais des policiers de la BAC. Quatre d’entre eux avaient un Flash-Ball. »

 A la suite du dépôt de plainte, le procureur a ordonné l’ouverture d’une information judiciaire. Joan, assisté de deux avocats, a été entendu par le juge d’instruction Philippe Guichard, qui va lancer un appel à témoins.

Voir la vidéo : Répression à Toulouse le 19 mars

http://www.dailymotion.com/video/x8ryt9

 

Il ne me semble pas avoir entendu Michèle Alliot-Marie, qui réclame “des interpellations et des déferrements” contre les “Conti”, s’exprimer sur cette « violence illégitime »* au cours d’une manifestation qui ne ressemblait en rien à un « cas de guerre civile »**.

*  Dans le rapport que doit rendre public demain la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS), un chapitre est consacré aux « violences illégitimes au cours des rassemblements sur la voie publique« . Le cas de Joan Celsis n’est pas une première. En 2008 déjà, un jeune lycéen avait perdu l’usage de son oeil droit, à la suite d’un tir de Flash-ball, lors d’une manifestation anti-CPE, à Nantes. Du coup, la CNDS « s’interroge sur la compatibilité de son usage (…) en manifestation ».

**   Grièvement blessé par l’explosion d’une grenade assourdissante,lors de la manifestation du 29 janvier à Saint-Nazaire, Pascal vient de se faire amputer de deux orteils. Lorsqu’il a demandé aux fonctionnaires de police comment on pouvait lancer de telles armes sur les manifestants, ceux-ci lui auraient répondu : « En cas de guerre civile, il faut du répondant. »

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans LIBERTES, Police, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Amnesty International : Communiqué de presse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 avril 2009

 

France. Des policiers au-dessus des lois

02.04.2009

Les homicides illégaux, les passages à tabac, les injures racistes et l’usage abusif de la force par les agents de la force publique sont interdits en toutes circonstances par le droit international. Or, en France, les plaintes pour ce type de violations des droits humains ne sont pas souvent suivies d’enquêtes effectives, et les responsables de ces actes sont rarement traduits en justice, affirme Amnesty International dans un nouveau rapport, qui paraît ce jeudi 2 avril 2009.

« Dans un climat où les violences policières ne sont pas toujours contrôlées, l’impunité de fait dont bénéficient régulièrement les agents de la force publique en France est inacceptable », a déclaré David Diaz-Jogeix, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.

Le rapport d’Amnesty International intitulé France : des policiers au-dessus des lois condamne le fait que des mauvais traitements policiers, des injures racistes et des utilisations abusives de la force continuent d’être signalés tandis que les procédures d’enquête sur ces allégations ne sont toujours pas à la hauteur des normes requises par le droit international. L’organisation constate par ailleurs une tendance croissante à l’inculpation pour « outrage » ou « rébellion » des victimes ou des témoins de mauvais traitements commis par des agents de la force publique.

Lire la suite sur : 

http://www.amnesty.fr/_info/rapport_france/

Pour signer la pétition :

http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/agir/actions_en_cours/france/actions/france_des_policiers_au_dessus_des_lois/action_ministre_de_l_interieur

 

Publié dans LIBERTES, PETITION, Police, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Lettre d’un commandant de gendarmerie que l’on sent un peu énervé…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2009

Envoyé par un ami
Lettre d’un commandant de gendarmerie que l’on sent un peu énervé….et ce n’est rien de le dire……

 

 

 Sujet :    Déplacement de l’Empereur SARKOZY 1er à Valence (Drôme)

Ce mardi 03 mars à 11h00, l’empereur SARKOZY était chez nous, dans la Drôme. A l’heure des économies, à l’heure où il faut se serrer la ceinture, il aura encore « claqué » des millions d’euros pour sa propagande !!!
1265 gendarmes déployés !!! Oui, vous avez bien lu 1265 ! 

Nous montons la garde 24h/24 à l’aérodrome de Chabeuil et à la gare TGV. Son altesse ne voulant pas venir en Falcon république, il vient en Airbus (plus spacieux et nettement plus « digne » de son rang, du moins le pense-t-il).
Seulement, il n’y a pas de rampe pour le faire descendre de  l’avion ; ce n’est pas grave, on en fait venir une, vite fait, par convoi  exceptionnel depuis Lyon !!!

Ce soir, je prends le boulot à 19h30, jusqu’ à demain 15h30… C’est ma troisième nuit ! Pour ne pas être gêné, l’Empereur aura la voie rapide Valence/ Romans coupée dans les deux sens pendant 30 mn. 60 voitures d’usagers de la SNCF (sur son passage) seront mises à la fourrière. Si jamais il y avait un contretemps, ce ne serait pas grave : un hélico Puma est tenu à sa disposition ainsi qu’un hélico Gazelle en appui….

Il va donc aller  faire le beau sur deux sites (Ecole de Chatuzange-le-Goubet et salle polyvalente d’Alixan) et pour se faire mousser, il a invité 3000 (TROIS MILLE) personnes à un petit vin d’honneur avant de remonter dans son avion à 14h00.  Je vous laisse faire le calcul de la facture à l’adresse des contribuables que nous sommes… 

 Dire que la France est au bord de la faillite et lui, il nous met une balle dans la nuque! 

En 26 ans, j’en ai fait des services de ce genre (sous Mitterand et sous Chirac) mais jamais je n’ai vu un tel déploiement et surtout un tel coût ! 

Pour info, c’est une évidence, mais il est bon de le dire… au moindre sifflet, au moindre tag,  à la moindre banderole hostile, le préfet saute ainsi que le Commandant de Groupement de gendarmerie….Pauvre France, nous sommes tombés bien bas avec un tel imposteur ! 

Bonne nuit à tous. Je suis non seulement écœuré mais révolté que tant d’argent soit claqué et que mes voitures de service affichent 250.000 km au compteur…

Signé : Un vieux commandant de la Gendarmerie, qui en a pourtant vu d’autres et c’est peu de le dire.

 

Publié dans Police, Politique nationale | Pas de Commentaire »

POLICE : Sarkozy revient à la « maison »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mars 2009

Lu dans l’Humanité

POLICE : Sarkozy revient à la L’Élysée met MAM sur la touche. Les policiers suspendent leur manifestation.

En 2001, Daniel Vaillant, alors ministre de l’Intérieur, voyait des milliers de policiers descendre dans la rue. Huit ans ont passé. Entre-temps, Nicolas Sarkozy est passé de la place Beauvau à L’Élysée. Et pas question pour lui de voir se jouer un remake de 2001. Parce que ce chef de l’État qui a loupé une brillante carrière de commissaire, veut encore croire qu’il est toujours le président préféré des flics. Parce qu’il est impensable, pour lui, de voir une nouvelle catégorie dire son mécontentement dans la rue. Et parce que, pour contenir la colère de toutes les autres, ses troupes doivent être le petit doigt sur la couture du pantalon.

Las, deux organisations syndicales, l’UNSA police et le SGP-FO, projetaient de manifester à Paris le 21  mars. Une manifestation qui s’annonçait d’envergure. Et pour cause : ces deux syndicats, majoritaires chez les gradés et les gardiens de la paix, ont assez peu goûté les accords signés entre le ministère et un syndicat minoritaire, Alliance, se traduisant par un certain nombre de reculs en termes d’acquis sociaux. Sans parler de la suppression, d’ici 2012, de près de 10 000 postes dans la police, au nom d’un recentrage de cette dernière sur son « coeur de métier », au bénéfice, entre autre, du privé. « Tout le monde fait des sacrifices en ce moment…« , avait même justifié Michèle Alliot-Marie lors des voeux de l’UNSA police et du SGP-FO.

Face à une telle capacité de dialogue, l’Élysée ne pouvait que réagir en reprenant les négociations en main. Et en virant le directeur de cabinet de MAM. Pour le remplacer par un certain – ça ne s’invente pas – M. Cadot. Avant-hier, le SGP-FO et l’UNSA police ont reçu une lettre de ce dernier, indiquant que « le ministère de l’Intérieur est prêt à engager des discussions ». Car si les accords conclus jusque-là ne sauraient être remis en cause, ils pourraient « faire l’objet d’évolutions » : nouvelle grille indiciaire, paiement majoré des RTT, prise en compte des 17 millions d’heures supplémentaires… Et de préciser : « Les propositions contenues dans ce courrier ne pourraient pas être maintenues dans un contexte de relations partenariales vindicatives. » Hier, alors que MAM dans un courrier leur a proposé un rendez-vous pour le 16 mars prochain, l’UNSA police et le SGP-FO ont décidé de suspendre leur mouvement. Sachant, eux aussi, manier la carotte et le bâton.

Publié dans Police, Politique nationale, Syndicats | Pas de Commentaire »

1...34567
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy