Vidéosurveillance : A Mandelieu-La Napoule, le maire UMP se croit au Far-West !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2011

Source :  lagazettedescommunes.com/23 septembre 2011

Voulant sans doute transformer les policiers municipaux en « chasseurs de prime », Henri Leroy, maire UMP

de la ville, a proposé de leur verser une prime de 1 € par personne arrêtée !

Le Syndicat national des policiers municipaux a vivement réagi contre cette proposition inadmissible.

 

 

Publié dans France, Police, UMP | Pas de Commentaire »

Devrons-nous nous munir d’un gilet pare-balles lors des prochaines manifestations ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 août 2011


Image de prévisualisation YouTube

 

 

Ultima Ratio

Fusil à répétition de précision de calibre 7,62 × 51 mm


Depuis le 1er juillet, la police peut tirer à balles réelles sur les manifestants en France

Pourquoi une arme de guerre ?

mauser66.jpg

DÉCRET
Décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 relatif aux armes à feu susceptibles d’être utilisées pour le maintien de l’ordre public

NOR: IOCJ1113072D
Publics concernés : représentants de l’Etat, militaires et fonctionnaires en charge des missions de maintien de l’ordre public.
Objet : liste des armes à feu susceptibles d’être utilisées, en fonction des situations, pour le maintien de l’ordre public.
Entrée en vigueur : immédiate.
Notice : le présent décret définit avec précision les caractéristiques techniques des armes à feu qui peuvent être utilisées par les forces de l’ordre pour le maintien de l’ordre public : en règle générale, seules les grenades lacrymogènes et leurs lanceurs sont autorisés. Le décret définit également les caractéristiques des armes à feu qui peuvent être utilisées dans les situations prévues au quatrième alinéa de l’article 431-3 du code pénal (lorsque des violences ou voies de fait sont exercées contre la force publique ou lorsque cette dernière est dans l’impossibilité de défendre autrement le terrain qu’elle occupe).

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

 

Publié dans France, Police | Pas de Commentaire »

Forces de sécurité : rapport de la Cour des Comptes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juillet 2011

Source : Section PCF Grésivaudan9 juillet 2011

« L’organisation et la gestion des forces de sécurité publique »

 

Forces de sécurité : rapport de la Cour des Comptes dans Police Hirondelles-20G

La Cour des Compte va présenter le 7 juillet 2011 à 13 h un rapport intitulé

« L’organisation et la gestion des forces de sécurité publique ».

Le Monde.fr publie en exclusivité le rapport de la Cour des comptes sur

les forces de sécurité.

Dans ce document de 250 pages, la Cour des comptes dit avoir mené une

enquête dans une cinquantaine de villes d’Ile-de-France, Rhône-Alpes ou

Paca. Sur la période 2002-2010, l’État a « consacré des moyens croissants

budgétaires, technologiques et humains » à la politique de sécurité publique,

mais avec des résultats « contrastés », affirme le rapport : les statistiques

ont montré un « recul des atteintes aux biens » mais une « hausse »

des violences aux personnes explique un communiqué de l’AFP.

La Cour dénonce aussi « des moyens en diminution » depuis 2009 et critique la gestion des services de police,

qui « se fait par objectifs en fonction des statistiques ». Les auteurs du rapport soulignent qu’au moment de l’étude,

30 % des effectifs des services de sécurité publique étaient « indisponibles pour cause de congés, repos, maladies

et autres absences ».

Le rapport stigmatise le « rôle grandissant des polices municipales » et dénonce « le développement rapide mais

coûteux » de la vidéo-surveillance – une des mesures phares du ministère de l’Intérieur –, mettant en doute les

chiffres avancés : 20.000 caméras dans la rue en 2008 selon le ministère, 10.000 selon la Cour des Comptes.

Claude Guéant a déclaré sur BFMTV¹ :

« Je trouve qu’il est assez navrant qu’une institution comme la Cour des comptes livre un rapport qui est plein

d’autant d’inexactitudes et d’approximations ».

¹  ->[http://www.bfmtv.com/video-infos-actualite/detail/colere-de-gueant-contre-la-cour-de-comptes-1454784/]

 

Réaction de Ian Brossat, Responsable des questions de Sécurité au PCF :

 

Rapport de la Cour des comptes : « Claude Guéant n’aime pas la mauvaise pub » 

La Cour des comptes publie ce jeudi pour la première fois un rapport sur l’organisation et la gestion des forces de sécurité publique en France depuis 2002.

Manque de policiers sur le terrain, hausses des violences faites aux personnes, efficacité contestable de la vidéosurveillance, ou encore baisse drastique des moyens des forces de sécurité : la Cour des comptes n’épargne pas le gouvernement.

Pour toute réponse, le ministre de l’Intérieur accuse ce rapport d’inexactitudes, d’erreurs voire de sous-entendus partisans.

Pourtant, les faits relevés par la Cour des comptes n’ont rien de fantaisistes. Ils sont accablants. Syndicats, personnels, experts, tous les pointent du doigt, depuis plusieurs années. Mais Claude Guéant n’aime pas la mauvaise publicité. On dirait un mauvais élève qui accuse son bonnet d’âne.

Paris, le 7 juillet 2011.

 

Publié dans Police, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Procès des policiers d’Amiens poursuivis pour « provocation à la discrimination raciale »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2011

Source : Plume de presse25 mars 2011Olivier Bonnet

URL de l’article : http://www.plumedepresse.net/ces-policiers-de-la-bac-adorateurs-dhitler/

 

Ces policiers de la Bac adorateurs d’Hitler

 

nazis.jpg

Les policiers de la Brigade anti-criminalité (Bac) traînent une réputation, souvent à juste titre, de « cowboys ».

Elle ne va certes pas s’arranger avec cette affaire : « Durant cette soirée du 1er février 2008, dans le pub le Goodness d’Amiens,

il y avait beaucoup de monde, relate Le courrier picard. De nombreux témoins ont parlé. Ils ont vu ce groupe de cinq personnes

faire des saluts nazis, prononcer des «Heil Hitler» en trinquant, des «mort aux Juifs», «il faut rallumer les fours crématoires», ou encore cette phrase :

«Je préfère briser ma carrière plutôt que de laisser mon pays colonisé par les bougnoules et les négros. Il faut les tuer, les tuer». Le procès devant le tribunal

correctionnel a débuté le 22 mars, qui a vu nos prévenus se moquer consciencieusement du monde : « Les trois policiers, dont l’ancien chef de la Bac de jour,

se battent becs et ongles contre ces accusations. Soit ils nient, soit ils ont oublié. (…) Pourtant, face aux enquêteurs de l’inspection générale de la police

nationale, connus sous le nom des «bœufs carottes », les langues se sont déliées. Aujourd’hui, ils se rétractent : ils disent avoir été contraints de faire ces 

déclarations sous la pression, lors de leur garde à vue. Tout juste un gardien de la paix admettra-t-il, au milieu de la journée : «Un ou deux propos ont

peut-être été entendus, c’est tout à fait possible, mais à qui les attribuer ? Dans quelles circonstances ont-ils été tenus ?» «Sieg Heil», sauf que pour lui,

il disait : «zig zag»… sans savoir pourquoi. Et les saluts hitlériens ? «Pour moi, comme il y avait beaucoup de monde, c’était plus des ouh ouh les gars,

je suis là !», dira un gardien de la paix. Le plus gradé des policiers a contre lui un élément à charge important : deux photos, retrouvées dans ses archives

personnelles, où on le voit effectuer, avec d’autres, ce qui ressemble au salut hitlérien. Pour lui, ce n’était pas le cas : «C’était lors d’une soirée arrosée où on

chantait « maréchal nous voilà ». Énorme : pour se défendre d’avoir exprimé son adoration d’Hitler, il prétend n’avoir que chanté à la gloire de Pétain !

Attendons le verdict qu’on espère exemplaire. « Les trois fonctionnaires le savent : leur carrière est en jeu », précise le Courrier. Il ne manquerait plus

qu’ils restent dans la police !

À lire aussi sur Plume de presse :

  1. Casseurs ou policiers ? La stratégie de la tension
  2. Déni de réalité : l’UMP est la secte des adorateurs d’Emile Coué

Voir également :

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Les-policiers-veulent-la-relaxe

 

Publié dans Justice, Police | Pas de Commentaire »

Violences policières

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mars 2011

Source : Rebellyon.info

 

  • A Pierre-Bénite un ouvrier victime de flics violents et racistes

Publié le 1er mars

 

Le 26 janvier dernier vers 23h, en pause devant l’usine textile de Pierre-Bénite où ils travaillent, deux ouvriers n’ont pas entendu, car bouchons anti-bruit dans les oreilles, le salut des policiers.

Ces derniers, en voiture de l’autre coté du grillage leur demandent en haussant le ton, énervés par l’absence de réponse « ce qu’ils font ici ». Les deux ouvriers répondent qu’ils sont au travail,

en pause dans l’enceinte de l’usine.

Les policiers, vexés dans leur orgueils s’énervent alors : « plutôt que derrière le grillage de l’usine, tu ferait mieux d’être dans un zoo ». Alors qu’un des deux travailleurs leur demandent

« pour qui il se prend », le flic s’énerve et les insultes racistes fusent :


 » – sale bougnoule
- tête de macaque
- Retournez dans votre pays
« 

Y., un des deux ouvriers, est alors immédiatement embarqué sous les yeux médusés de ses collègues et sans opposer de résistance. Les flics l’accusent pourtant d’outrage et violences à agents

(un grand classique). Alors qu’il part sans avoir reçu le moindre coup, il arrivera tabassé au commissariat (15 jours d’ITT [1]).

« Ils m’ont tabassé 30 mètres plus loin et on est arrivé au commissariat comme si de rien n’était »

Le procureur de lyon est saisi de l’affaire depuis le 14 février, de même que la HALDE.

Sources : Le Progrès, 20 Minutes.

Notes

[1] 8 jours selon le progrès, 15 selon 20 minutes

[Lire le complément d’infos sur : rebellyon.info]

 

  • Un samedi à Givors

Publié le 28 février

Violences policières dans Police arton8592-ccf7f

 

Retour sur la manifestation pour exiger la vérité sur la mort suspecte de Farid Lamouchi et contre les violences policières à Givors, ce samedi 26 Février.

Probablement furieux de ne pouvoir intervenir sur les manifestants, les flics de Givors se sont rabattus sur un mariage, où des participants ont été gazés,

insultés et ont pris des coups de matraque et de taser, ainsi qu’une convocation en justice !

 

[Lire la suite sur rebellyon.info]


Publié dans Police, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Violence policière : À Anduze, on matraque et on gaze !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2011

Accueil 2 février 2011

Violence policière: la vidéo qui fait scandale

Comment un gendarme gradé asperge de gaz lacrymogène de paisibles manifestants. A voir ici.

« A ce jour, il n’y a pas d’enquête disciplinaire engagée », explique la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN). Pourtant, il y aurait de quoi au vu de cette vidéo qui a fait le tour du net ce mercredi.

Ce film montre un sit-in organisé par de paisibles manifestants à Anduze (Gard) qui bloquaient le 21 janvier dernier un train touristique régional pour protester contre une réorganisation locale de communes. Tout se passait bien jusqu’à ce qu’un chef d’escadron de gendarmerie arrive avec ses adjoints. Le gradé a la bombe de gaz lacrymogène très facile et en use à bout portant sur des protestataires apparemment pacifiques et pour la plupart âgés. La manifestation a ensuite quelque peu dégénéré et des coups de matraque sont tombés sur un manifestant qui n’a pas apprécié de se prendre une bonne giclée de gaz. A sa place, on le serait à moins.

cbknik2
Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=dpuJeEr6dH0&feature=player_embedded#

Manifestation « la 2c2a vivra » du vendredi 21 janvier 2011 Anduze Gard
Intervention violente sans sommation des gendarmes
Nombreux blessé(e)s parmi les manifestant(e)s

 

le communiqué de la section PCF d’Alès

Source : http://vdr.pcf30.over-blog.com/

Le député-maire UMP, président du Grand’alès,

matraque et gaze … comme d’hab.

INTOLÉRABLE. HONTEUX !

300 manifestants, citoyens, élus locaux, de la région d’Anduze ont manifesté contre le diktat de M. Roustan qui veut annexer au Grand’Alès la communauté de communes d’Autour d’Anduze, vraie entité territoriale.
Comme à l’accoutumée, Max Roustan, coauteur de la réforme désastreuse des collectivités territoriales qui vise à détruire les démocraties de proximité que sont les communes et les Départements, charge violemment ceux qui s’expriment et ne se soumettent pas.
Roustan veut engloutir par la force des territoires pour les mettre sous sa tutelle, les vider de leur substance, de leur capacité de décider avec leur concitoyens et imposer sa politique libérale.
Nous condamnons avec vigueur cette violence couverte par le sous-préfet.
Nous appelons élus et citoyens à combattre fermement cette réforme scélérate que M. Roustan tente de mettre en œuvre par anticipation.

La section d’Alès du Parti Communiste Français.

 

Publié dans Police, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Violence policière à Wazemmes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 janvier 2011

Lu sur : Violence policière à Wazemmes dans INFOS dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster)   18 janvier 2011

Bal tragique à Lille : un policier égratigné, 53 interpellations

Auteur : Jack et B2B - Source : Lille 43000

 

   La soirée du vendredi 14 janvier organisée au Centre Culturel Libertaire (CCL) en soutien au journal La Brique a rassemblé beaucoup de monde. Des habitués, des militants, mais aussi et surtout de nombreuses personnes étrangères à ce milieu, uniquement présentes pour le concert Hip Hop. A la fin de la soirée, la police a littéralement pris d’assaut les lieux et interpellé brutalement les 53 personnes qui s’y trouvaient encore. Pour plusieurs raisons, nous ne reviendrons que sur les agissements des policiers, depuis le moment où ils nous enfermaient dans le CCL comme des rats jusqu’à notre libération du commissariat. Voici ce que nous avons vu de nos propres yeux et entendu de nos propres oreilles, tant de la part de nos compagnons de cellule que des « fonctionnaires de l’État », véritable police idéologique et punitive.

Entre 3 et 4 heures du matin, la police intervient aux portes du CCL. Avant qu’elles ne soient fermées et barricadées par nos soins, un policier réussit à décharger une grosse dose de lacrymogène poivrée à l’intérieur. Les yeux rougissent, larmoient, les poumons s’irritent, l’air s’opacifie, mais il est encore possible de tenir. Certaines personnes ouvrent la seule salle fermée jusqu’à présent pour s’y réfugier et respirer. Mais cela ne dure pas, car les policiers brisent sa vitre donnant sur la rue et gazent massivement, dans le but d’étouffer ses occupants. La situation est intenable, et l’on se décide à sortir.

L’ouverture des portes permet aux agents de gazer davantage ce véritable piège qu’est devenu le CCL. Certaines personnes le sont au visage, comme celle qui tente d’expliquer à la police qu’« on va sortir ». Une fois dehors, nous sommes reçus à coups de matraques, bousculés, molestés, jetés au sol. Et, progressivement, nous nous retrouvons à terre, soit sur les trottoirs, soit sur la chaussée. Un mot de trop, un geste – comme lever la tête pour observer la scène –, et les policiers insultent – les hommes en particulier sont traités de « pédale », « tarlouze » – ou frappent – coups de pieds dans les bras, les côtes. Certains sont matraqués à la tête. Un homme a l’œil gonflé de sang. Est-ce un hasard s’il est basané ? Au moins deux personnes sont complètement aveuglées par le gaz. Une autre, asthmatique, s’asphyxie. Un type se retrouve à terre, la tête écrasée par le genou d’un jeune policier très excité, celui-là même qui le menotte brutalement en criant, mot pour mot, à ses collègues : «J’l’ai eu, c’est bon, j’me suis vengé!»

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

Communiqué de La Brique à propos de la soirée du 14 janvier au CCL

 

Publié dans INFOS, Police | Pas de Commentaire »

Espionnage politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 décembre 2010

Source : COMITÉ VALMY – 19 décembre 2010 dscn7327.jpg

Protestations contre l’intrusion policière

au meeting communiste unitaire du 12-12.2010

 

I- Communiqué commun du PRCF, de l’URCF et du RCC.

LES ORGANISATIONS REPRÉSENTÉES AU MEETING UNITAIRE COMMUNISTE DU 12 DÉCEMBRE PROTESTENT CONTRE L’INTRUSION POLICIÈRE

Le 12 décembre 2010, plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées à Paris, dans une salle privée payante, pour commémorer le congrès de Tours où fut créé le PCF et appeler à développer l’unité d’action communiste au service des luttes sociales dans notre pays.

Ce meeting était organisé de la manière la plus transparente qui soit par deux organisations parfaitement légales, le PRCF et l’URCF, avec la contribution du RCC.

Ont notamment salué le meeting Georges Hage, ancien doyen de l’Assemblée nationale et Henri Alleg, écrivain et journaliste communiste bien connu.

Le meeting a été conclu par un message de Jean Sanitas, héros de la Résistance et par une intervention de Léon Landini, officier de la Légion d’honneur au titre de la Résistance, ancien combattant des FTP-MOI, grand Mutilé de Guerre.

Quelle ne fut la surprise des organisateurs quand ils constatèrent que deux policiers en tenue, envoyés sur ordre (par qui ?), se sont présentés à l’entrée du meeting. Courtoisement, mais en manifestant une gêne certaine, ces policiers ont réclamé et relevé les identités de l’un des organisateurs présents devant les personnes présentes. Celui-ci a vivement protesté contre ces méthodes intimidatrices sans précédent. Les policiers en tenue ont également demandé combien il y aurait de participants et à quelle heure finirait le meeting…

Le grand résistant communiste Pierre Pranchère, ancien FTPF engagé dans les maquis de Corrèze à l’âge de 15 ans, ancien député de la nation, est alors allé discuter avec les policiers, leur a exposé ses états de service… et n’a eu pour toute réponse que l’ordre de présenter à son tour sa carte d’identité qui, elle aussi, a été soigneusement recopiée. Ce qui n’a pas été sans rappeler à notre camarade de sombres périodes de son activité militante…Si telle est désormais la pratique générale à Paris, c’est scandaleux et attentatoire à la liberté d’expression de tous.

[...]

II- Le député du Douaisis, J.-J. Candelier, a interpellé le ministre de l’Intérieur au sujet de cette intrusion.

QUESTION ÉCRITE n° 431

Espionnage politique dans Democratie JJ_Candelier M. Jean-Jacques Candelier alerte M. le Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration sur une intrusion policière dans un meeting politique.

Le 12 décembre 2010, plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées à Paris, dans une salle privée, pour commémorer le congrès de Tours où fut créé le PCF et appeler à développer l’unité d’action communiste au service des luttes dans notre pays.

Ce meeting était organisé de manière transparente par deux organisations légales, le PRCF et l’URCF, avec la contribution du RCC. Ont notamment salué le meeting M. Georges Hage, ancien doyen de l’Assemblée nationale, et M. Henri Alleg, écrivain et journaliste.

Le meeting a été conclu par un message de M. Jean Sanitas, héros de la Résistance, et par une intervention de M. Léon Landini, officier de la Légion d’honneur au titre de la Résistance, ancien combattant des FTP-MOI, grand mutilé de Guerre.

Au cours de ce meeting, les organisateurs ont constaté que deux policiers se sont présentés et ont relevé les identités de militants présents.

Dans un pays de libertés comme la France, il lui demande comment il est possible qu’aient cours des méthodes d’intimidation et de fichage de l’opposition communiste.

Il lui demande si tous les meetings partisans font l’objet de telles opérations de surveillance, l’impression étant que, concernant les partis soutenant le Gouvernement, les forces de l’ordre se voient confier des missions de sécurité et non d’espionnage politique.

[Lire l’article complet sur : comite-valmy.org/]

Photo ajoutée par « Feignies Ensemble » (Lille le 6 nov.)

Publié dans Democratie, LIBERTES, Police, POLITIQUE | 1 Commentaire »

Flash-Ball, Taser : Le PCF demande un « moratoire de toute urgence »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 décembre 2010

Le Parti communiste français a demandé ce lundi « un moratoire de toute urgence » après le décès dans la matinée d’un résident d’un foyer de travailleurs, victime d’un arrêt cardiaque dimanche à Marseille après avoir reçu un tir de flash-ball d’un policier.

Site national du PCF – 13 décembre 2010 – Isabelle Lorand, Responsable Droits et Liberté pour le PCF

Homme décédé suite à un tir de flash-ball

Le PCF demande la tenue d’un moratoire de toute urgence

Flash-Ball, Taser : Le PCF demande un
L’homme touché par un tir de flash-Ball est décédé. Faisant suite aux nombreux accidents ayant entrainé des blessures graves depuis sa mise en service, le flash-Ball, arme supposée non-létale, démontre aujourd’hui que son utilisation peut être fatale.

La politique du rendement, la banalisation de la violence et même du faux témoignage deviennent d’authentiques facteurs d’insécurité. Les bavures se multiplient.Très loin des promesses électorales du candidat Sarkozy, son règne aura été marqué par une détérioration de la tranquillité publique et par une systématisation de la violence dans les relations humaines. Tout comme le Taser qui avait mortellement blessé un homme il y a quelques jours, la dangerosité du Flash-ball doit officiellement être reconnue et son usage doit être remis en cause.

Le PCF demande la tenue d’un moratoire sur l’utilisation de ces armes dangereuses, conformément aux recommandations du Comité contre la torture des Nations Unies.

 

Voir également sur le site :


arton5282-66688 dans Police Condamnations des policiers
Brice Hortefeux s’est gravement fourvoyé

Monsieur Hortefeux en voudrait-il aux magistrats ? Rien d’étonnant de la part d’un homme déjà condamné par les tribunaux pour propos racistes. En jugeant « disproportionnée » la condamnation des sept policiers à une peine de prison ferme, Brice Hortefeux (…)

Suite de l’article

 

Publié dans PCF, Police, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Un homme est mort après avoir reçu deux décharges de Taser

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 novembre 2010

Les faits sur : humanite.fr/

Un homme est mort après avoir reçu deux décharges de Taser dans Police rapport_taser_RAIDHsmall

 

Site national du PCF – 30 novembre 2010

Drame de Colombes

Le Gouvernement doit reconnaître la dangerosité du Taser

 

 dans SOCIETE

Nous apprenons ce matin avec colère et tristesse qu’un homme est décédé la nuit dernière à Colombes après avoir reçu deux décharges de Taser.

Nous dénonçons depuis trop longtemps la dangerosité de cette arme à impulsion électrique dont les risques sont connus. Il est scandaleux que cette arme, vendue comme « pistolet antibavures par excellence » ou encore à « létalité réduite » se trouve une nouvelle fois au cœur de la polémique.

Une enquête est ouverte. En tout état de cause, nous n’attendrons pas ses conclusions pour demander dès maintenant que la dangerosité de cette arme soit, enfin, officiellement reconnue et son usage remis en cause. Il faut un moratoire immédiat sur l’utilisation du Taser conformément aux recommandations du Comité contre la torture des Nations Unies.

Ian Brossat, responsable national à la sécurité au PCF – Isabelle Lorand, réseau droits et libertés du PCF

 

D’autres réactions :

Source : humanitefr le 30 Novembre 2010

Jean-Michel Baylet, président du PRG, sénateur du Tarn-et-Garonne : « Les radicaux de gauche réclament une nouvelle fois la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur le Taser ». Jean-Michel Baylet avait déjà demandé la création d’une telle commission d’enquête en octobre 2008, rappelle-t-il. « A ce moment-là les représentants de Taser exerçaient systématiquement des pressions judiciaires sur celles et ceux qui pointaient la dangerosité de ces armes »

Julien Dray, député PS de l’Essonne, vice-président du conseil régional d’Ile-de-France : « Cet événement et d’autres dans l’actualité récente ont montré que ces équipements – taser, flashball – peuvent causer au minimum des dégâts irréparables aux personnes qui en sont la cible, alors qu’ils étaient censés offrir une alternative à l’usage d’armes à feu. Les conditions de leur emploi doivent être réexaminées, et l’usage du taser suspendu tant que toute la lumière n’aura pas été faite sur ses effets réels sur la santé »

Philippe Sarre, le maire PS de Colombes, a recommandé la prudence, affirmant que rien ne permettait actuellement   »de tirer des conclusions sur la responsabilité des forces de police, ni même sur le lien avec l’utilisation du Taser. »

 

Source : www.raidh.org – 30 novembre 2010

URGENT : Premier mort par Taser en France ?

Extrait :

RAIDH, qui mène campagne en faveur d’une régulation des conditions d’usage et de dotation de cette arme qui adresse une décharge de 50 000 volts, ne peut que regretter la surdité des pouvoirs publics face à nos multiples alertes quant aux dangers du Taser X26 dont sont équipés plus de 4000 policiers et gendarmes en France.

Dans l’attente des résultats de l’autopsie pratiquée sur la victime, RAIDH demande que toute la lumière soit faite quant aux modalités d’utilisation de l’arme envers la personne décédée et des réponses immédiates s’agissant des questions suivantes :

  • Pourquoi a-t-elle été utilisée à deux reprises ?
  • Les policiers étaient-ils en situation de légitime défense au moment de l’usage du Taser ?
  • La vidéo censée se déclencher en cas de tir à distance a-t-elle été visionnée et sera-t-elle rendue publique ?

RAIDH saisit cette occasion malheureuse mais inéluctable pour rappeler la nécessité d’initier un moratoire immédiat de cette arme de torture susceptible de donner la mort conformément aux recommandations du Comité contre la torture des Nations Unies.

Rappel : le Conseil d’État interdisait récemment la dotation du Taser X26 aux policiers municipaux, une interdiction récemment levée par le décret et l’arrêté initiés par les services du Ministère de l’Intérieur en dépit des réserves de la plus haute juridiction administrative française.

RAIDH a, depuis, de nouveau saisi le Conseil d’État s’agissant de la dotation des policiers municipaux et la Cour européenne des droits de l’Homme s’agissant de la dotation des policiers nationaux.

En savoir plus : Faits et chiffres sur le Taser :

Taser_faits_et_chiffres


 



Publié dans Police, SOCIETE | Pas de Commentaire »

12345...7
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy