17 janvier 2009 : Le monde éducatif dans la rue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 janvier 2009

Education

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans toute la France pour protester contre les suppressions de postes, dénonçant « une baisse constante du budget pour l’Education et les universités« .

« L’école n’est pas une charge à réduire, c’est un investissement pour l’avenir« , pouvait-on lire sur une large banderole de la fédération de parents d’élèves FCPE d’Ile-de-France, alors que les parents étaient nombreux dans le cortège qui a défilé à Paris de République à Richelieu-Drouot.

« En temps de crise, ce serait plus logique de surinvestir dans l’éducation que de désinvestir », a déclaré le président de la FCPE, Jean-Jacques Hazan.

« C’est ce que font les principaux pays de l’OCDE, en particulier les pays du nord de l’Europe, et c’est ce que (le président élu américain) Barack Obama a proposé« , a-t-il fait valoir.

« Le principal motif de mobilisation est la question des suppressions de postes (13.500 prévues en 2009). Même si le gouvernement a un peu bougé, nous voulons un moratoire« , a souligné le secrétaire général de la FSU, Gérard Aschieri.

« C’est un journée intermédiaire avant celle du 29 janvier« , qui sera une journée d’actions interprofessionnelle, « mais cela montre que la mobilisation est toujours là« , a-t-il ajouté.

Prochain rendez-vous le 29 janvier…

Actus humanite.fr 17.01.2009

Publié dans Education nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Ecole, une seule exigence : la réussite pour tous

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2009

arton33769825011.jpg

Les fortes mobilisations pour s’opposer à la réforme des lycées et à la réduction drastique des postes ont contraint dans un premier temps le Ministre Darcos à un recul tactique, mais rien n’est définitivement joué. Sarkozy persiste , il a récemment déclaré que la réforme aurait bien lieu.

 

Soyons clairs, les jeunes, parents et personnels de l’éducation nationale qui manifestent depuis des années ne réclament pas un statu-quo. Oui, le système doit être transformé, afin de lutter efficacement contre l’inégalité et l’échec scolaire, mais est-ce de cela dont il s’agit aujourd’hui ?

 

Sarkozy-Darcos sont engagés dans une refondation néo-libérale de l’école au service du capitalisme mondialisé. Ainsi, s’explique l’empilement de réformes décidées ces dernières années :

  • suppression de la carte scolaire, réforme des programmes,
  • suppression des RASED, réduction d’un an de la préparation au baccalauréat professionnel,
  • suppression des IUFM,
  • mise en extension progressive de l’école maternelle,
  • réforme des lycées

…et à chaque fois, ces réformes s’accompagnent de dizaines de milliers de suppressions d’emplois de toutes catégories de personnels, notamment enseignants. Elles s’inscrivent dans un projet cohérent qui en réalité vise la mise à mort du service public de l’éducation nationale pour laisser place à un système qui renforcera le tri social par la mise en concurrence de tous.

Une culture commune de haut niveau pour tous

Pour répondre aux défis sociaux, économiques et culturels de notre époque il faut réaliser l’égalité des droits et la réussite de tous. Cela suppose d’apporter de profondes réformes au lycée comme à l’ensemble du système éducatif afin de permettre aux jeunes d’acquérir une véritable culture scolaire commune de haut niveau, à l’inverse du socle minimal commun préconisé ces dernières années. Nous pensons que l’avenir de l’école est lié à l’avenir de la société : la formation des jeunes, doit s’inscrire dans une démarche d’émancipation intellectuelle et d’ouverture sur le monde quelles que soient les filières de formation et le niveau atteint. Cela implique de renoncer aux réformes en cours dans l’éducation nationale, comme dans tous les domaines, rien de bon ne pourra se faire sans tenir compte de l’avis des premiers intéressés, les professionnels de l’éducation, les parents et les élèves eux mêmes.

Il faut investir dans l’école !

Cela suppose que ces transformations soient accompagnées par des moyens sans précédent. Le budget de l’éducation nationale doit être augmenté sensiblement, (la proportion de la richesse nationale que la France consacre à son école aujourd’hui est la même qu’il y a 50 ans !). La France a les moyens de s’offrir un système éducatif de qualité pour tous. L’année dernière les profits des seules entreprises du CAC 40 représentaient le double du budget de l’éducation nationale !

 

Alors que la crise économique sert de justificatif pour accélérer les coupes sombres dans les services publics, le PCF propose au contraire un grand plan anti-crise qui permette d’investir massivement dans les services publics, et notamment dans la recherche et l’éducation. Répondre aux besoins tout en relançant l’économie, c’est possible et nécessaire !

Un Front progressiste et citoyen

Pour aller dans ce sens, les communistes poursuivront le débat et soutiendront les actions engagées par les parents, enseignants, lycéens et étudiants de jour en jour de plus en plus nombreux à s’insurger contre la politique Darcos- Sarkozy.

 

C’est le sens de l’initiative que prend le PCF d’ouvrir avec toutes celles et tous ceux qui le souhaitent, des espaces communs pour construire ensemble une véritable alternative de gauche.

Tous dans la rue samedi 17 janvier

Lille 14h30 porte de Paris

Publié dans Education nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Education : 17 janvier 2009, Manifestation régionale à Lille

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2009

17 janvier 2009

Journée nationale de mobilisation parents-enseignants

 

L’EDUCATION EST NOTRE AVENIR

 

SNUipp SE SGEN FCPE UNEF UNL Ligue de l’Enseignement PEP GFEN

 

L’ensemble des organisations à l’origine de l’appel  » L’éducation est notre avenir  » appelle à amplifier les mobilisations en janvier 2009 et à faire du samedi 17 janvier dans tous les départements une journée de manifestations pour défendre le service public d’éducation que le gouvernement veut affaiblir par des budgets de régression, des mesures qui amputent son ambition et sa cohérence, et pour réclamer un véritable dialogue social.

 

Qui peut croire que la réussite des élèves peut passer par moins d’heures de classe, des programmes plus lourds, moins d’enseignants, moins d’enseignants spécialisés, des évaluations couperets, des inégalités accrues entre élèves et entre écoles, la mise à mal des associations complémentaires de l’école… ?

Assez des réformes à marche forcée qui renoncent à la réussite de tous !

L’avenir des élèves nécessite aujourd’hui dialogue et concertation

avec l’ensemble des acteurs et partenaires de l’école.

 

Manifestation régionale à Lille

 

14h30 porte de Paris

 

Des cars partiront de Maubeuge, place de l’Hôtel de ville 12h30.

Publié dans SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

NON A LA MONARCHIE MEDIATIQUE !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2009

Au Fil de L’Humanité - 14 janvier 09

PLUS DE 70% DES FRANÇAIS SONT OPPOSÉS À LA NOMINATION DU PRÉSIDENT DE FRANCE TÉLÉVISIONS PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Ils ont été sondés, ils ont donné leur opinion, mais on s’en fout !

Pour exprimer votre ras-le-bol de cet énième déni de démocratie fomenté par le roitelet et sa clique, le Rassemblement pour la démocratie à la télévision (RDT) vous propose d’utiliser le logo ci-dessous.

tele31.jpg

Il peut être mis sur les sites, blogs, courriels et peut également vous être adressé gracieusement sous forme de petites étiquettes adhésives, à coller, par exemple, au dos de vos envois postaux.
Ce sont des gestes simples, symboliques, qui, en faisant boule de neige, démontreront la force de la protestation démocratique.

En ce début d’année, d’autres bonnes résolutions sont possibles : boycotter les prestations médiatiques des présidents (de France Télévision et de la République), zapper les chaînes privées bénéficiant de la nouvelle manne publicitaire « made in Elysée », soutenir les journalistes en grève contre la mise en place de l’ORTS…

Et surtout : participer, le 29 janvier prochain, à la journée de manifestations et de grève générale lancée par l’ensemble des confédérations syndicales.
Cessons de subir et de nous appauvrir !
Faisons de 2009 une année neuve !

Publié dans SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Journée interprofessionnelle du 29 janvier 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2009

Au Fil de l’Humanité – 14 janvier 2009

Communiqué des Fédérations

 

CGT-FAPT, SUD-PTT, CFDT-F3C, FO-COM, CFTC Postes et Télécoms

 

Journée de grèves

et de manifestations interprofessionnelles

du 29 janvier 2009

 

LES FEDERATIONS CGT, SUD, CFDT, FO et CFTC appellent tous les postiers à s’y inscrire massivement !

 

Les Fédérations CGT, SUD, FO et CFTC de La Poste se retrouvent pleinement dans l’appel des Organisations syndicales, CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNSA à faire du 29 janvier 2009 une journée nationale de grèves et de manifestations interprofessionnelles dans tout le pays pour :

 

  • défendre l’emploi privé et public ,
  • lutter contre la précarité et les déréglementations économiques et sociales;
  • exiger des politiques de rémunérations qui assurent le maintien du pouvoir d’achat des salariés, des chômeurs et des retraités et réduisent les inégalités;
  • défendre le cadre collectif et solidaire de la protection sociale;
  • des services publics de qualité qui assurent en particulier tout leur rôle de réponse aux besoins sociaux et de solidarité.

 

Concernant La Poste, l’annonce officielle par le Président de la République le 19 décembre 2008, du changement de statut de l’entreprise La Poste en société anonyme et l’ouverture de son capital ne fait que confirmer la volonté du gouvernement de privatiser La Poste et de la livrer progressivement aux marchés financiers.
 
Le
29 janvier elles entendent, avec tous les postiers, s’opposer au projet gouvernemental et réaffirmer leur refus de la privatisation de La Poste et leur exigence d’un véritable service postal moderne et rénové assurant l’avenir de La Poste et de ses personnels.
 
Elles appellent l’ensemble des Postières et Postiers à agir par la grève et à participer nombreux aux manifestations du
29
janvier.

Ce 29 janvier à La Poste, en convergence avec tous les salariés, doit permettre de donner un prolongement aux multiples  initiatives d’actions, d’amplifier en particulier celles du 23 septembre 2008 et d’exiger l’ouverture de véritables négociations sur toutes les revendications des postiers.

Publié dans SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

FRONT COMMUN POUR LE SERVICE PUBLIC DE SANTE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2009

MOBILISATION- Collectifs d’usagers, syndicats de salariés, associations de médecins appellent à des journées d’action le 24 et le 29 janvier.

Devant  la montée des périls, l’heure est au rassemblement. Trois collectifs citoyens investis dans la défense du service public hospitalier et de l’accès aux soins pour tous, deux fédérations syndicales des personnels de santé (CGT et SUD), et plusieurs associations de médecins (urgentistes, anesthésistes-réanimateurs, psychiatres…) ont décidé de faire front commun. A l’heure appel, le 24 janvier sera journée de mobilisation pour l’hôpital, marquée par de multiples actions devant les établissements, [...]

« Les obstacles à l’accès aux soins se multiplient », soulignait hier, lors d’une conférence de presse, le docteur Françoise Nay, porte-parole du collectif national contre les franchises, en évoquant les déremboursements de médicaments, la généralisation des dépassements d’horaires ainsi que les atteintes au tissu hospitalier qui accroissent les « déserts sanitaires ». Et de mentionner un sondage récent selon lequel 39 % des assurés déclarent retarder ou renoncer à des soins en raison de leur coût.

Répondant au discours du président Sarkozy selon lequel l’hôpital ne manque pas de moyens, Michel Antony, représentant de la coordination des comités de défense des hôpitaux de proximité, lançait : « La santé n’est certes pas qu’un problème de moyens, mais les moyens sont systématiquement réduits. » La liste s’allonge sans cesse des services hspitaliers supprimés. « Le débat sur le projet de loi Bachelot (hôpital, patients, santé, territoires) n’a pas encore eu lieu mais il s’applique déjà », remarque Michel Antony, dénonçant la poursuite des « restructurations sauvages ».

Pour lui, comme pour l’ensemble des mouvements engagés dans l’action du 24 janvier, ce énième projet de réforme, qui accélère la transformation de l’hôpital en « usine à soins« , ne peut qu’aggraver la situation.  « On est à flux tendu, l’insécurité dans laquelle le personnel travaille, est grave », témoigne un syndicaliste de SUD. Si le projet Bachelot « ne répond pas aux problèmes actuels d’un système de santé en grande difficulté pour tenir sa mission », « nous ne sommes pas pour le statu quo »,  souligne Nadine Prigent, secrétaire de la fédération CGT santé, qui a élaboré un projet pour « un nouveau système, rénové, modernisé, démocratisé ».

Les 24 et 29 janvier devraient ainsi être des temps forts, non seulement d’une « résistance » déjà très active (Michel Antony recense 200 actions locales depuis octobre pour la défense de services de proximité menacés), mais de la bataille pour la « reconquête du service public ».

d’après l’article de Yves Housson, L’humanité du 14 janvier 2009
 

Publié dans SANTE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Feignies ensemble / Feignies pour tous octobre 2008 / N° 8

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 janvier 2009

Feignies ensemble                                                                              PCF

        Feignies pour tous                                                             octobre 2008 – N°8

 

 

« La société doit être faite pour l’Ecole et non l’Ecole pour la société. »

Gaston Bachelard

 

Quelle école pour nos enfants ? 

                            Quelle société pour cette école ?

 

1. De graves menaces sur le service public de l’Education nationale !

 

-  Emmanuelle Mignon, conseillère de N. Sarkozy : « … je suis pour une privatisation totale de l’Education nationale.« 

 

-  140 000 suppressions d’emplois programmées dans les services publics entre 2002 et 2012.

      . en 2008, suppression de 11 200 postes dans l’Education nationale

      . en 2009, nouvelle suppression de 13 500 postes dont 6000 emplois dans les écoles alors que 15 400 élèves supplémentaires sont attendus en septembre 2009.

 

-  En maternelle, ce sont 40 000 élèves de moins de 3 ans qui sont restés à la porte des écoles en raison de l’insuffisance du nombre de postes. Sans doute est-ce pour cacher ces faits que le ministre Darcos a voulu réduire l’école maternelle à une simple garderie, qui pourrait donc être supprimée.

Quel mépris pour l’école maternelle ! Quel mépris pour ses enseignants compétents qui y développent la curiosité et l’intérêt pour le savoir ! Quel mépris pour les enfants qui y apprennent à vivre en groupe, à écouter, à se concentrer !

C’est dès l’école maternelle que les enseignants peuvent repérer les troubles du langage, de la vue, de l’audition. Ils assurent le « passage » entre la famille et l’école.

 

-  A Feignies :

      . au collège J. Zay, il manquait à la rentrée 2 postes de surveillant (le collège est Zone d’Education Prioritaire !)

      . dans les écoles, suppression du samedi matin, réduction des horaires à 24 h (+ 2 h pour les élèves en difficulté)

→ alourdissement des journées pour ces élèves en difficulté qui peuvent vivre cela comme une punition

→ aucune concertation préalable avec les mairies et les partenaires, « Débrouillez-vous » dit le ministre.

→ suppression des activités culturelles ou de prévention en partenariat avec la mairie ou le Conseil général (théâtre, arts plastiques pour toute une classe pendant l’horaire scolaire, musique, maltraitance…)

→ difficultés accrues pour rencontrer les familles

 

C’est pourquoi les élus communistes ont voté contre la modification des horaires imposée par le ministre Darcos.

Publié dans Education nationale, SERVICES PUBLICS, TRACT | Pas de Commentaire »

Feignies ensemble / Feignies pour tous N° 8 (suite)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 janvier 2009

2.  La société actuelle

 

- Pub, zapping, « maillon faible »…, infantilisation, normalisation, individualisme

 » La publicité court-circuite toute réflexion et exalte le passage à l’acte immédiat. »

 » Maintenant, tout de suite, à n’importe quel prix ! »

« Les professeurs voient leurs élèves arriver en classe avec une télécommande greffée au cerveau… »

« …on se résigne à une idéologie du « maillon faible« « 

Ph. Meirieu

-  L’égalité des chances : une tromperie.

« (..) l’échec scolaire touche particulièrement les enfants des familles à bas revenu. Cette situation est enregistrée dès l’entrée à l’école. Elle tend à s’aggraver au cours de la scolarité. Ainsi, le retard scolaire à l’entrée en 6e est très nettement concentré sur les enfants à bas niveaux de vie ; il en est de même à l’âge de 15 ans, pour le retard scolaire de deux ans et plus. »

Extrait d’un article paru dans Enseignement Catholique Actualités, avril 2004

 Il faudrait parler d’égalité des droits

-  La suppression des secteurs de la carte scolaire : une tromperie.

On fait croire aux parents qu’ils vont pouvoir choisir leur école. Ce sont, en fait, les écoles qui choisiront leurs élèves et elles choisiront les « meilleurs ». Les élèves en difficulté risquent de se retrouver encore plus exclus.

 

3.  Vers une société avec une véritable égalité des droits à l’éducation ?

 

- Une véritable démocratie met en débat ce qu’elle décide d’enseigner à tous ses enfants. Or les nouveaux programmes pour l’école primaire de mars 2008 ont été rédigés à la va-vite et imposés sans concertation.

- Une éducation démocratique :

. essaie vraiment de ne laisser personne au bord du chemin,

. s’efforce d’apporter à chacun ce dont il a besoin, tout en lui permettant de rencontrer les autres.

-  La pratique artistique ne s’apprend pas dans les manuels scolaires ou à travers l’histoire de l’art. Rien ne remplace le contact direct avec des professionnels du théâtre, de la musique, des arts plastiques, dans l’horaire scolaire, en classe complète.

-  Si des parents ont la liberté de choisir l’école privée, d’autres parents doivent avoir la liberté d’envoyer leurs enfants dans une école publique située à proximité de leur domicile et à laquelle on donne les moyens de fonctionner le mieux possible,.

 

Agissons ensemble, soutenons les projets et les actions des enseignants qui oeuvrent pour la réussite de tous les élèves.

 Article rédigé d’après les travaux de Ph. Meirieu, professeur d’université et de P. Frackowiak, ancien instituteur, inspecteur de l’Education nationale dans le Nord.

 

 

     Ces problèmes vous concernent. Venez en débattre avec nous le dernier  vendredi de chaque mois de 

      17h30 à 19h à la salle de réunion derrière  l’église.

 

Publié dans Education nationale, SERVICES PUBLICS, TRACT | Pas de Commentaire »

1...9192939495
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy