Neuilly-sur-Seine : Mais où sont donc les logements sociaux ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 février 2010

 

http://www.dailymotion.com/video/xc3w3i

 

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche, Logement, Non classé, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Crise du logement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 février 2010

Plume de pressemardi 2 février 2010, par Olivier Bonnet

 

Crise du logement : et la responsabilité gouvernementale ?

Qui rappelle le scandale de la baisse du budget alloué au problème ?


couvLe mal-logement était hier à la Une de tous les médias, grâce à la publication du rapport 2010 de la fondation abbé Pierre (à télécharger en pdf ici), ainsi résumé par Libération  : « 100 000 personnes sans domicile fixe, 3,5 millions de mal-logés et 6,6 millions dans une situation de « réelle fragilité » face au logement, cumulant souvent les impayés ou les retards dans le remboursement d’emprunt. Au total, dix millions de personnes sont touchées par la crise du logement« . Nous avons écouté France Info, regardé le 20 h de France 2 et Soir 3, lu Libération et Le Monde. Tonalité générale : le problème du logement a été aggravé par la crise. Pernicieux : cette idée de « la-faute-à-la-crise » véhicule une forme de fatalisme et exonère ainsi le gouvernement de sa responsabilité. Et nous avons espéré en vain que les médias rappellent l’évolution du budget alloué au logement. Un petit tour dans les archives de plumedepresse nous ramène vers un billet du 17 décembre dernier, titré Mal-logement : quand l’Etat aggrave la crise et citant la fondation Terra Nova : « Le budget « logement » est en baisse de près de 20% sur la période 2008-2011. 

[Lire la suite]

Publié dans Logement, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Droit au logement : un des enjeux principaux de la lutte contre l’exclusion

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2010

PCF Nord - 31 janvier 2010

PDF - 73.1 ko

Droit au logement

Notre pays connaît une crise profonde du logement:1,4 millions de demandeurs de logements, 3,5 millions de personnes mal logées, 100 000 personnes à la rue, et 100 000 personnes vivent toute l’année dans des terrains de camping !

La dépense liée au logement a explosé ces dernières années de + 60% en 10 ans, alors que les salaires dans la même période n’ont progressé que de 29% Aujourd’hui les ménages consacrent 40 % de leurs revenus pour les dépenses de logement, Et avec la crise la précarité augmente, entrainant celle des expulsions locatives.

Nous réaffirmons que l’accès à un logement de qualité pour tous est un droit constitutif du service public que nous voulons construire et un moteur de qualité urbaine, de progrès social, de développement durable.

Le droit au logement est un des enjeux principaux de la lutte contre l’exclusion et les Régions doivent être des points d’appuis pour assurer la garantie de son accès et le maintien dans les lieux sur tout le territoire.

Nous proposons la création d’un service public national du logement, de l’habitat, du droit à la ville.

Nous proposons de l’associer au développement d’agences régionales de l’habitat , outils démocratiques d’évaluations et de contrôle de l’utilisation des fonds publics , de maîtrise foncière, d’incitation à la construction de nouveaux logements, de lutte contre les logements vétustes, insalubres et dangereux, d’aide à la gestion locative pour les petits propriétaires..

Nous proposons une juste représentation des acteurs concernés ( collectivités territoriales, organismes HLM, partenaires sociaux, Etat, locataires et leurs associations) au sein de ces structures régionales.

Nous déclarons la région, territoire anti-expulsion et proposons, en relation avec les autres collectivités locales, l’accompagnement des locataires présentant des dettes naissantes et le dialogue avec les organismes bailleurs avec la volonté de préserver la diginité des familles concernées et l’avenir des enfants.

La région doit garantir aux locataires l’interdiction des coupures d’eau et d’électricité, de chauffage dans le parc public comme dans le parc privé.

Nous proposons la revalorisation de l’allocation logement.

Pour inciter à la création de nouveaux logement, la région renforcera les moyens de son outil foncier pour les programmes présentant plus de 30% de logements sociaux.

La région doit peser pour :

* Imposer dans les plans locaux d’urbanisme ( PLU ) l’obligation d’inclure un nombre conséquent de logements sociaux

* Assurer une égalité de traitement pour tous les usagers, lutter contre la ségrégation spatiale.

* Exiger le respect du un pour un dans toute opération ANRU, a construction avant toute destruction de logement, sans augmentation des loyers ni réduction des surfaces.

Dans cette période de crise profonde du logement, il est nécessaire d’engager le débat politique pour le respect des contraintes posées par la loi SRU sur les communes, pour appliquer la loi de réquisition de 1945 pour répondre à l’urgence, et dénoncer la loi Boutin qui pousse les organismes HLM à une gestion marchande de leur patrimoine et à la ghettoïsation via l’application du Surloyer.

Publié dans Logement, PCF, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Rapport 2010 de la Fondation Abbé Pierre sur le mal-logement en France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2010

Publié sur : le blog de Fabien Thiémé – 1er février 2010

Fabien Thiémé : Maire de Marly, Vice-Président du Conseil Général du Nord en charge de l’Enfance et de la Famille, Vice-Président de Valenciennes Métropole délégué aux Sports.

Rapport 2010 de la Fondation Abbé Pierre :

un service public du logement, vite !

La Fondation Abbé Pierre a publié son rapport annuel sur le mal-logement en France. Si 3,5 millions de personnes sont non ou mal logées dans notre pays, la crise du logement touche, quant à elle, 10 millions de personnes à des degrés de gravité divers et atteint désormais les classes moyennes également.

Si cette situation du logement est désastreuse, elle l’est encore plus pour les enfants puisque sur les 3,5 millions de personnes non ou mal logées, 600 000 sont des enfants. Les conséquences sont catastrophiques sur leur santé et leur éducation, et viennent directement compromettre leur avenir.

En effet, comme le note le rapport, ces conditions de vie ont de multiples conséquences sur la santé et sur l’avenir des enfants concernés : saturnisme, affections respiratoires, troubles du sommeil ou encore difficultés relationnelles, pertes des repères, insertion compromise, délinquance parfois.

[Lire la suite]

Publié dans Logement, Politique nationale, PRECARITE | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy