Manifestation des mal-logés devant le ministère du Logement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 décembre 2012

 

Noël : les mal-logés manifestent devant le ministère du Logement

 

Manifestation des mal-logés devant le ministère du Logement dans France logement1Manifestation des mal-logés, devant le ministère du Logement, le 25 décembre 2012

Plusieurs dizaines de familles de mal-logés ont fêté mardi

Noël aux abords du ministère du Logement, à l’appel

de l’association Droit au Logement (DAL), afin de réclamer

l’application de la loi Dalo.

« Ni miette, ni bla-bla : respectez nos droits », pouvait-on lire

sur une banderole.

 

[Lire la suite sur le blog de Jean-Pierre Anselme]

 

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=gf4XQ0GjICs

Publié dans France, Logement, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Lancement de la campagne d’hiver de la Fondation Abbé Pierre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2012

 

« Il paraît que c’est la maison d’une vieille folle »

 

Au total, 600 000 logements en France seraient considérés comme des taudis.

2 187 000 personnes vivent dans des conditions très difficiles ou dégradées :

logements exigus, sans eau, sans WC, sans chauffage… selon la Fondation Abbé Pierre

qui a lancé sa campagne d’hiver de sensibilisation nationale contre l’habitat indigne.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Face à l’urgence de ce fléau national, la Fondation lance pour la première fois

un site dédié à la lutte contre l’habitat indigne : non-aux-taudis.fr

Lire aussi :

Hébergement d’urgence : vers une réquisition des bâtiments vides de l’église ?

Exclusion : Ayrault sous pression

Patrick Doutreligne, président de la fondation Abbé Pierre :

« L’abbé Pierre aurait poussé un coup de gueule »

 

Lancement de la campagne d'hiver de la Fondation Abbé Pierre dans France humanitefr le 5 Décembre 2012 

Publié dans France, Logement, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Les « idées-chocs » de l’Institut Montaigne pour casser les services publics et le modèle social français

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2012

 

Austérité :

l’Institut Montaigne veut saigner les dépenses publiques

 

Les par S.G.

L’Institut Montaigne prend au mot François

Hollande. Ce think tank maître à menser

du Medef et de l’UMP détaille dans un rapport

ses recettes pour trouver le 50 milliards

d’euros d’économie que le président

de la République s’est fixé pour objectif

de trouver dans les dépenses publiques

durant son quinquennat.

A l’en croire, l‘institut Montaigne, créé par l’ex-patron d’AXA, Claude Bébéar, aurait trouvé la martingale.

Les économies pointées préserveraient « la qualité de notre service public et de nos prestations sociales ».

Dans le détail révélé par Challenges ce jeudi matin, il s’agit d’un grand soir libéral contre les services publics

et la casse du modèle social français déjà rudement mis à mal par dix ans de droite au pouvoir.

 

  • Régime très sec pour les fonctionnaires : 9 milliards d’euros d’économie

 

Suppression de 300.000 postes de fonctionnaires : élargissement aux collectivités locales et aux hôpitaux

publics de la règle du non remplacement d’un fonctionnaire en départ à la retraite sur deux, en cours

lors du quinquennat de Sarkozy

Fin des 35 heures pour une semaine à 37,5 heures pour tous les fonctionnaires, afin de pallier les manques

d’effectifs et accroître la productivité

 

  • Coupes dans les indemnisations chômage : 4,5 milliards d’euros

 

Fin de l’allocation fixe versée aux chômeurs pendant vingt-quatre mois. L’Institut trouve qu’elle n’incite pas

à la recherche d’emploi

Retour au système d’indemnisation dégressif  en vigueur entre 1992 et 2001: -25% au bout de 6 mois,

-50% par an ensuite

Conservation de l’allocation minimale de 850 euros par mois, dernier filet social

Révision totale du statut des intermittents : hausse de 50% des cotisations, baisse de 20% des prestations.

Pas de retouche du montant maximal de l’indemnité (6.161 euros net par mois), le plafond le plus favorable

en Europe, très favorable aux gros salaires.

 

 

  • Coupes dans les remboursements maladie : 10 à 15 milliards d’euros

 

Révision complète des remboursements des soins

Pour les affections de longue durée, création d’un seuil au-dessus duquel les dépenses sont entièrement

prises en charge

Changement de la rémunération des médecins

Mise en place de niveaux de remboursement en fonction du niveau de vie

Promotion des médicaments génériques et limitation des dépenses liées aux arrêts maladie ou

aux transports sanitaires

 

  • Aides au logement corrigées : 9 milliards d’euros

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Austerite, Chomage, ECONOMIE, Fonction publique, France, Logement, POLITIQUE, SANTE, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, UMP | Pas de Commentaire »

Réquisition des logements vides : le changement, c’est maintenant !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2012

 

Jeudi Noir : Duflot, des actes !

 

Réquisition des logements vides : le changement, c'est maintenant ! dans Logement jeudi-noir

Au premier flocon de neige de l’année, la ministre du Logement a annoncé

qu’elle n’excluait pas de réquisitionner les bâtiments vides. « C’est pas trop tôt ! »

Jeudi Noir se félicite de cette prise de conscience automnale du gouvernement.

Nous rappelons cependant que Christine Boutin en son temps puis Benoist

Apparu avaient eux aussi fait mine de s’interroger sur la réquisition, sans jamais

la mettre en œuvre. Nous attendons donc que le gouvernement dépasse

le stade des belles déclarations !

 

Et c’est pas gagné : premier signe inquiétant, Cécile Duflot précise que l’Etat

réquisitionnera « si nécessaire ». En est-on encore à se demander s’il est nécessaire

de mobiliser des logements supplémentaires ?

 

La ministre peut-elle croire sérieusement que les minuscules 50 millions d’euros

supplémentaires annoncés dans le budget suffiront à reloger les 150 000 sans-abris ?

 

La réquisition des locaux appartenant à des personnes morales mais aussi à des personnes physiques est bien

une pièce maîtresse pour mobiliser les 2,3 millions de logements vides recensés par l’INSEE en 2011.

Autre source d’inquiétude : Cécile Duflot déclare qu’il faut taxer les bureaux vides mais ne bouge pas le petit doigt

quand des députes (le rapporteur du projet de loi Logement Christophe Caresche et du monsieur Logement du PS

Daniel Goldberg) qui proposent cette mesure sont mis en minorité lors de l’examen du projet de loi de finances

le 19 octobre 2012. Le projet de loi de finances renforce la taxe sur les logements vacants : très bien, mais pourquoi

rester l’arme au pied face aux locaux d’activité vides, qui gèlent pourtant des millions de m² disponibles ?

Il y a urgence ! Comment expliquer les cinq mois de tergiversations pour enfin aboutir à l’interdiction des expulsions

locatives de ménages prioritaires au DALO ? A quelques jours de la trêve hivernale, cela ressemble à de la simple

communication…

Lire la suite

jeudi-noir.org/requisition-duflot-des-actes/

 

logement2-300x198 Jeudi-Noir dans Politique nationale

 

Publié dans Logement, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Insalubrité : La face noire de la pénurie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 septembre 2012

 

Insalubrité : La face noire de la pénurie dans Logement hq2109-222x300

Ce vendredi dans l’Humanité :

 

l’insalubrité,

 

un stigmate de la crise

 

du logement

 

 

 

Le terrible incendie du 39, rue Gabriel Péri a remis sur le devant de

la scène la question de l’habitat indigne. L’éradication des taudis,

qui ont tué 30 personnes en dix ans à Saint-Denis, ne pourra être

obtenue sans une construction massive de logements et une

modification de la loi. Pour Michel Guilloux, qui signe l’édito du

jour : « Une idée lumineuse a germé dans l’esprit du président de

l’Union nationale des propriétaires immobiliers : construire des

appartements low cost et… sans ascenseur ».

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Logement, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

La folle impunité des marchands de mort

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

Insalubrité

La folle impunité des marchands de mort

 

La folle impunité des marchands de mort  dans Logement 2012-09-11incendie-saint-denis-pompiers-300x150Après l’incendie meurtrier de dimanche,

les élus de Saint-Denis revendiquent plus de moyens

à l’état et un renforcement de la loi contre l’habitat

insalubre.

Les terribles récits de l’incendie du 39, rue Gabriel-Péri,

à Saint-Denis, ce week-end, rappellent immanquablement

ceux de l’hôtel Paris-Opéra, de l’immeuble du boulevard Vincent-Auriol, en 2004, ou celui plus récent de Pantin en octobre

2011. À chaque fois, familles et enfants se retrouvent plongés dans les flammes et l’effroi par des propriétaires peu scrupuleux

ou des marchands de sommeil, devenus de véritables marchands de mort.

« Sur une dizaine d’années, une trentaine de personnes sont mortes à Saint-Denis à cause de l’habitat indigne,

dans des incendies ou des effondrements », confiait à l’AFP Stéphane Peu, l’adjoint à l’urbanisme de Saint-Denis, lancé

depuis longtemps dans une bataille contre l’insalubrité. De fait, « l’immeuble calciné ce week-end faisait partie des bâtiments

ciblés par le Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés », rappelle le maire (PCF), Didier Paillard.

Un appel au législateur

Premier du genre, ce plan mobilise « près de 70 millions d’euros d’argent public et privé, dont 23 millions versés par la communauté

d’agglomération Plaine Commune et la ville ». Celle-ci a lancé dès 2008 une procédure à l’encontre des copropriétaires de la rue

Gabriel-Péri et engagé, après un arrêté de péril imminent pris en juin, des travaux d’urgence sur le système électrique et pour éviter

un effondrement du plancher. Mais la volonté politique ne suffit pas en l’état actuel du droit, déplore le maire, qui doit lancer ce matin

un appel au législateur pour permettre aux pouvoirs publics « de se substituer aux propriétaires privés défaillants ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Logement, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le gouvernement osera-t-il imposer une baisse des loyers ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 septembre 2012

 

LOGEMENT

Le gouvernement osera-t-il imposer une baisse des loyers ?

 

Le gouvernement osera-t-il imposer une baisse des loyers ? dans France demagogie-001Par Cécile Canpolat, Ivan du Roy (3 septembre 2012)

Depuis le 1er août, un décret encadre la hausse des loyers

à la relocation dans 38 agglomérations françaises.

Cette mesure est destinée à limiter les hausses de loyer

abusives, mais elle ne concerne ni les meublés

ni les logements neufs. Si elle mécontente les professionnels

de l’immobilier, elle est jugée insuffisante par les associations

défendant le droit au logement.

Le décret signé par Cécile Duflot constitue-t-il un premier pas

vers une véritable régulation du marché de l’immobilier,

et une baisse des loyers, première dépense des familles locataires ?

C’est une première étape vers une possible régulation du marché de l’immobilier. Le 1er août est entré en vigueur un décret

encadrant les loyers des logements mis en relocation. Jusqu’à présent, lors d’un changement de locataire ou d’un renouvellement

de bail, rien n’empêchait un propriétaire de réévaluer le montant du loyer à sa guise. Résultat : des augmentations systématiques

et régulières contribuant à la spéculation dans les zones « tendues ». Dans l’agglomération parisienne (Paris et banlieue),

un nouveau locataire emménageant en 2011 payait en moyenne 7,3 % plus cher que son prédécesseur, selon l’Observatoire

des loyers de l’agglomération parisienne (Olap). Et mieux valait ne pas changer d’appartement dans la capitale, avec une hausse

de 10,8 % en cas de relocation. Bref, pour un 50 m2 se louant 1 000 euros, une substantielle augmentation de plus de 108 euros…

L’Île-de-France n’est pas une exception : les loyers à la relocation ont, en un an, augmenté de 4 % à Lyon, de 3,5 % à Bordeaux,

de 3,3 % à Lille… Cette inflation lors des changements de locataires constitue, selon l’Observatoire des loyers, le « premier facteur

de hausse des loyers ».

Avec le nouveau décret, un propriétaire ne pourra pas dépasser l’augmentation prévue par l’indice de référence des loyers,

calculé par l’Insee, soit 2,2% au premier semestre 2012.

Les étudiants, premiers concernés

[Lire la suite sur Basta!]

Creative Commons License

Publié dans France, Logement, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Roms : Les conditions de vie inacceptables dans les camps ne peuvent conduire à jeter à la rue des enfants, des femmes et des personnes âgées.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 août 2012

 

Sédentaires, les Roms ont besoin d’un logement

 

 Roms : Les conditions de vie inacceptables dans les camps ne peuvent conduire à jeter à la rue des enfants, des femmes et des personnes âgées. dans Discriminations roms_71Quelques jours après les annonces gouvernementales, reçues

favorablement tant par la gauche que par Bruxelles, quant à

l’accueil des Roms dans notre pays, le démantèlement d’un camp

de Roms à Evry (91) hier a bouleversé tous les démocrates.

En particulier, les 4 millions d’électeurs du Front de gauche

qui ont contribué par leur voix à la victoire de François hollande.

Les conditions de vie inacceptables dans les camps ne peuvent conduire à jeter à la rue des enfants, des femmes

et des personnes âgées. Les hébergements d’urgence pour une durée de quelques jours ne peuvent que rendre

les possibilités de logement un peu plus précaires, entraînant pour beaucoup d’entre eux la perte de leur emploi et même

l’accès à la scolarisation, et renvoyant ces populations à la mendicité.

Le PCF regrette que le gouvernement n’ait pas eu le souci des conséquences de cette expulsion, sur les conditions de vie

de ces hommes et ces femmes.

Être de gauche c’est se battre pour offrir les solutions. Les Roms sont sédentaires et comme nombre de nos compatriotes,

ils ont besoin d’un logement. Face à la crise du logement que connait notre pays il n’y a d’autre solution durable

que d’envisager un véritable plan Marshall de construction de logement sociaux.

À court terme il faut mettre en place un dispositif engageant l’état et les collectivités territoriales dans un esprit responsable

et solidaire.

D’ores et déjà, des villes et des départements ont engagé des expériences porteuses d’avenir et d’espoir. Il faut en prendre

la mesure et lancer une réflexion nationale et départementale s’appuyant sur ces expériences.

L’organisation de tables rondes nationales et départementales associant représentants du gouvernement, élus des collectivités

territoriales et associations qui agissent auprès des familles devient après les événements d’aujourd’hui le geste que doit

produire le gouvernement Ayrault.

Avant toute nouvelle initiative du ministre Valls, il faut imposer un moratoire sur les expulsions.

Communiqué du Parti Communiste Français 28 août 2012

http://www.dailymotion.com/video/xt3ywu

sur dailymotion

Par BFMTV

Lire également :

Publié dans Discriminations, France, Logement, PCF, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Attaque contre les habitations à loyer modéré (HLM) !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juillet 2012

 

Attaque contre les habitations à loyer modéré (HLM) !

 

Attaque contre les habitations à loyer modéré (HLM) ! dans CGT prix-du-logement-c-unclesam-fotolia.com_-257x300L’Union nationale des propriétaires immobiliers a attaqué

la gestion des HLM, estimant qu’ils hébergeaient 400.000

familles parmi les plus riches… C’est un scandale !

La réalité du logement social est toute autre : à Paris, les plafonds de

ressources pour une famille avec deux enfants sont de 4 840 euros

(avant abattement fiscal), contre 3490 euros en province. La plupart

des familles sont loin d’atteindre de tels niveaux :

les 4 millions de ménages vivant en HLM gagnent en moyenne 1700

euros par mois et par ménage (allocations comprises). Près d’un tiers

est même en-dessous du seuil de pauvreté avec 795 euros ou moins

en poche.

Pour mémoire, ils étaient moins de 20% dans ce cas au début des années 80.

Aujourd’hui on voudrait faire croire que deux salariés payés au Smic feraient partie des « classes moyennes ».

Il est vrai que l’émergence du terme « logement social » dans les années 1990 / 2000 n’était pas

anodin.  

Il avait pour but de faire admettre l’idée qu’un salarié moyen ne devrait plus accéder à ce type de logements,

alors qu’initialement le logement HLM (Habitation à Loyer Modéré) était fait pour lui.

On voudrait donc interdire aux salariés moyens l’accès aux HLM,.. ou alors les taxer !

Rappelons que les classes moyennes étaient, en 1970, définies par un revenu familial d’au moins

4 fois le Smic, soit aujourd’hui plus de 4000€ nets !

D’une manière générale, seuls 10% des locataires HLM dépassent actuellement, et en général de peu, les plafonds et,

4% des plus aisés paient, en conséquence, un surloyer. Parmi eux, 10.000 gagnent deux fois le plafond et seront donc

contraints de quitter leur logement dès 2014, comme le prévoit la loi.

En revanche, de nouveaux problèmes sont apparus ces dernières années.

- Le premier tient à la sous-occupation de nombreux logements par des personnes âgées après le décès de leur conjoint.  

On voudrait aujourd’hui les en expulser ! Scandaleux !

- L’autre dérive concerne les jeunes couples avec enfants et qui ne peuvent obtenir de surfaces plus grandes en raison

de la pénurie de logements.

Toutes les politiques  développées depuis une quarantaine d’années n’ont visé qu’à ne pas répondre

aux besoins sociaux, et elles y sont, malheureusement, parvenues.

Il est urgent d’en changer ! La situation est devenue socialement intenable !

Il est urgent de construire 500 000 nouveaux logements, à des normes  HLM renforcées (réduction du bruit, surfaces plus grandes

et basse consommation énergétique, accessibles aux handicapés)

Source : CGT-Dieppe  17 juillet 2012

 

Publié dans CGT, Logement, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Le changement : Cécile Duflot fuit les mal-logés et envoie les CRS !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 juin 2012

 

Face à l’urgence du mal-logement,

Cécile Duflot préfère esquiver les mal-logés

 

Do-Zone Parody

Le changement : Cécile Duflot fuit les mal-logés et envoie les CRS ! dans France DUFLOT_SDF_PUB_KRYS-300x281Hier soir, Mme Duflot annonçait la fermeture des 2650 dernières places

d’hébergement d’urgence encore ouvertes , à l’exception de 3 foyers parisiens.

Ce matin, alors que les protestations d’associations et de professionnels

de l’hébergement se multipliaient, 80 mal-logés sont allés à la rencontre

de la Ministre à l’occasion d’un colloque sur le logement d’insertion

à la Maison des Solidarités du 13ème arrondissement.

Face à des personnes déjà en rupture d’hébergement , à des foyers dont

l’expulsion locative doit intervenir la semaine prochaine, Mme Duflot n’a pas

eu d’autre réaction qu’imiter son prédécesseur Benoist Apparu,

devenu spécialiste des entrées par les portes dérobées, des interventions éclair le temps d’une photo de presse pour ne pas

faire face aux mal-logés en lutte.

 

http://www.dailymotion.com/video/xrun6q

sur dailymotion.com

par

 

Comme lui, Madame Duflot a donc dépensé de l’argent public sans compter pour le déploiement de CRS destinés

à bloquer les demandeurs de logement le temps de dire quelques banalités qui ne mangent pas de pain à la tribune.

Le ridicule ne tue pas, le mal-logement si.

L’été s’annonce comme le pire que les mal-logés aient jamais connu. Un seul chiffre suffit à en témoigner :

le SIAO, chargé de répondre de manière centralisée aux demandes d’hébergement n’en satisfait qu’une sur quatre.

Aucune circulaire n’ayant été prise contre les expulsions locatives , aucun budget supplémentaire n’ayant été alloué même

à l’hébergement d’urgence, le nombre de personnes à la rue va augmenter de manière forcément exponentielle

ces prochaines semaines et jusqu’à l’hiver.

Les mal-logés n’ont pas besoin du rapport commandé par Mme Duflot à la DIHAL pour savoir que la situation

est catastrophique, ils la vivent.

Cela ne nous empêche pas de continuer la lutte.

[Lire la suite sur mal-logesencolere.20minutes-blogs.fr]

Lire également :

Avant j’étais Ministre du Logement…

 

Publié dans France, Humour, Logement, POLITIQUE, PRECARITE, SOCIETE | 1 Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy