Les syndicats attendent beaucoup de François Hollande

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mai 2012

 

Les syndicats attendent beaucoup de François Hollande

 

Les syndicats attendent beaucoup de François Hollande dans CFDT ho-cgt-300x150Suite à l’élection du candidat PS, les syndicats qui

dans l’ensemble se réjouissent de la défaite de

Nicolas Sarkozy, attendent du nouveau président

un vrai dialogue social, constructif et apaisé.

Ils attendent également des mesures concrètes,

en faveur des salariés.

Les organisations des salariés, autant celles qui ont appelé à battre Nicolas Sarkozy (CGT, FSU, Solidaires) que celles

qui se voulaient non partisanes (CFDT,FO), ont mal vécu le quinquennat Sarkozy. La réforme des retraites, la politique

d’austérité, le pacte budgétaire européen, les attaques du candidat Sarkozy contre les syndicats, présentés comme

des forces d’inertie hostiles aux réformes, les avaient heurtés.

« Les attentes sont fortes, après des années de dégradation » économique et « les remises en cause du rôle des organisations

syndicales », relève la numéro un de la FSU, Bernadette Groison. « J’espère que nous aurons un dialogue social normal,

c’est-à-dire dans le respect du rôle des interlocuteurs », affirme à l’AFP le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly, en écho

aux propos de M. Hollande qui s’était présenté comme un « candidat normal ». « Des relations normales, cela veut dire qu’on

ne soit pas critiqués, traités de corps intermédiaires, stigmatisés », résume-t-il.

La CFDT se réjouit que le président élu ait « annoncé clairement sa volonté de placer le dialogue » avec les syndicats et

le patronat « comme une des priorités dans sa méthode de travail ». La centrale de François Chérèque appelle François

Hollande à organiser une rencontre, avant les législatives des 10 et 17 juin.

La gauche doit être en faveur des salariés

Les sujets sont nombreux : emploi, protection sociale, salaires… Pour pérenniser le rôle des syndicats, François Hollande a

prévu d’inscrire dans la Constitution l’obligation de concertation avec les partenaires sociaux avant tout texte de loi relevant

de leurs domaines. Les syndicats attendent aussi d’un pouvoir de gauche des mesures immédiates en faveur des salariés :

« Des décisions peuvent être prises sans délai », comme « l’augmentation immédiate du Smic et des minima sociaux,

la suspension des plans de licenciements », souligne Eric Beynel, porte-parole de l’Union syndicale Solidaires qui entend

maintenir « un climat social revendicatif » face au nouveau pouvoir. Les syndicats maintiennent aussi la pression sur l’avenir

du traité budgétaire européen qu’ils récusent et que François Hollande veut renégocier.

Pour l’éducation : « une rupture »

« Il faut maintenant une réelle rupture avec les politiques menées ces dernières années et les mesures d’austérité, qui ne

sont pas les réponses pour relancer notamment l’emploi et le pouvoir d’achat », écrit dans un communiqué la FSU, première

fédération syndicale du monde éducatif. Une « rupture » avec la « politique économique, sociale et éducative (…) mortifère et

brutale » de Nicolas Sarkozy, notamment en « combattant les inégalités sociales et territoriales », et un « plan d’urgence » pour la

rentrée confirme le Snes-FSU.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CFDT, CGT, Education nationale, Emplois, F. Hollande, FO, France, FSU, POLITIQUE, Salaires, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

« Sport de demain, enjeu citoyen » : le Front de Gauche débattra avec les professeurs d’EPS

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2012

 

« Sport de demain, enjeu citoyen » :

le Front de Gauche débattra avec les professeurs d’EPS

 

« Sport de demain, enjeu citoyen » : le Front de Gauche débattra avec les professeurs d’EPS dans Front de Gauche eps-titre--300x187

A l’occasion du colloque « Sport de demain, enjeu citoyen »

vendredi 30 et samedi 31 mars 2012 à Créteil (94),

le syndicat des professeurs d’EPS, SNEP-FSU, invite

les représentants des candidats en lice à réagir

à leurs propositions « pour rendre le sport émancipateur ».

 

Séverine Peter, Adjointe au Maire d’Ivry-sur-Seine, présentera

les propositions du Front de gauche. Pour l’élue communiste qui a accueilli le forum sur sport avec Jean Luc Mélenchon

le 10 mars dernier,

« notre programme l’Humain d’abord, est le plus avancé pour rendre le sport émancipateur. Pour le Front de Gauche,

la pratique du sport doit être au service de l’humain et non du marché et nous créerons les conditions

nécessaires pour que toutes et tous puissent accéder à une culture sportive libérée de toute domination ».

Nous proposons de dégager des moyens financiers et juridiques pour recréer un véritable ministère des sports de plein exercice

doté de capacités d’intervention avec 1% du budget de l’État consacré au sport. Nous reconstruirons les directions

départementales ainsi qu’un CREPS par région, qui assureront pleinement leur mission de soutien, de formation et d’éducation

populaire auprès du mouvement sportif. Nous envisageons de lancer un grand plan d’aide aux clubs et de rédiger une loi cadre

pour valoriser l’engagement bénévole. Nous permettrons également aux collectivités locales de construire des installations

sportives en rétablissant les financements croisés et en mettant fin au gel des crédits. Le Front de Gauche insiste sur la nécessité

de recruter des professeurs d’EPS pour garantir 3 à 5h d’EPS de l’école primaire à l’université et développer le sport scolaire et

universitaire.

Face à la marchandisation accélérée du sport et à ses conséquences des mesures indispensables seront prises comme la fin

des paris sportifs et de la cotation en bourse des clubs professionnels. Dans l’esprit des assemblées citoyennes mises en place

sur tout le territoire, le Front de Gauche s’engage à ce que les politiques sportives continuent à être débattues à tous les échelons

du territoire et organisera sur l’ensemble du territoire des assises nationales du sport qui aboutiront à des instances de concertation,

de réflexion et d’évaluation permanentes et pérennes.

Source : Site national du PCF  29 mars 2012

 

Publié dans Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012, Sport - EPS | Pas de Commentaire »

À force de ménager la chèvre et le chou, le PS est en train d’abandonner l’École publique gratuite et laïque au marché de l’éducation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2012

 

Quand le PS défend la loi Carle, il désespère l’école publique !

 

Alors que les partis de gauche semblaient unis aux côtés des associations de défense de l’école

publique pour dénoncer la loi Carle, Vincent Peillon, conseiller à l’éducation du candidat socialiste,

ose déclarer selon L’Express :

« La loi Carle ne me pose pas de problème. Nous ne rouvrirons pas ce dossier. »

 

À force de  ménager la chèvre et le chou, le PS est en train d’abandonner l’École publique gratuite et laïque au marché de l’éducation dans Education nationale Logo-RF-copie-300x176Pour le Front de Gauche c’est une promesse qui en dit long sur les renoncements à venir.

Le conseiller du candidat socialiste aurait cédé à la pression d’Eric de Labarre, secrétaire

général de l’enseignement catholique qui déclarait

« nous avons aujourd’hui une forte capacité de mobilisation (sic !) ». Mais en fait, à force de

ménager la chèvre et le chou, le PS est en train d’abandonner l’école publique

gratuite et laïque au marché de l’éducation.

Que Eric de Labarre défende la loi Carle bec et ongle n’a rien d’étonnant. Il veut conserver les privilégies remportés sous le

quinquennat de Nicolas Sarkozy. En effet en imposant aux collectivités de financer la scolarité des élèves de leur commune

scolarisés dans une école privée hors commune, cette loi instaure une confusion sémantique et un abus juridique entre le principe

de liberté de l’enseignement et la notion de financement obligatoire.

Adossé à la proposition de François Hollande de constitutionnaliser le Concordat, cette déclaration n’est pas qu’une concession

de plus. C’est l’acceptation d’une vision de l’école fondée sur une conception libérale, marchande, consumériste, confessionnalisée

et ségrégative. En cédant aux sommations de l’enseignement catholique, au lendemain de la publication de la circulaire d’application

qui aggrave la loi Carle, le signe donné par le conseiller socialiste crée les conditions d’une guerre scolaire perpétuelle, permanente

et de moins en moins larvée.

Pour le Front de Gauche renoncer à abroger la loi Carle ce serait contribuer à entériner la mise en concurrence des établissements,

pas supplémentaire vers la privatisation de l’enseignement public !

Pour le Front de Gauche l’école laïque publique et gratuite est le lieu de construction de la citoyenneté

et de l’apprentissage de notre vivre ensemble. Elle doit être défendue avec force et conviction.

Source :

39479898-avatar_large7 Ecole publique dans POLITIQUE 16 mars 2012 – par Pascale Le Neouannic

 

Publié dans Education nationale, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaire »

Appel RASED – Signez !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2012

 

 

Appel RASED - Signez ! dans Education nationale Appel_RASED_LOGO

Le Collectif national RASED a rédigé un « Appel des RASED » pour dénoncer

les nouvelles suppressions massives de postes d’enseignants spécialisés.

Déjà de nombreux chercheurs et personnalités ont signé cet appel intitulé

« Sauver et développer les RASED, c’est défendre une école pour tous  » :

Jacques BERNARDIN, Rémi BRISSIAUD, Albert CICCONE, Boris CYRULNIK,

Eric DEBARBIEUX, Jean-Claude EMIN, Roger ESTABLET, Jacques FIJALKOW,

Sylviane GIAMPINO, Roland GOIGOUX, Richard HOROWITZ Philippe JOUTARD,

Françoise LANTHEAUME, Claire LECONTE, Claude LELIÈVRE,Maryse METZA, Hubert MONTAGNER,

Nicole MOSCONI, André OUZOULIAS, Eric PLAISANCE, Eirick PRAIRAT, Jean-Yves ROCHEX,

Alain SERRES, Serge TISSERON…

 

Pour la rentrée 2012, une nouvelle vague de suppressions massives de postes de RASED (Réseau d’aides

spécialisées aux élèves en difficulté) est programmée : elle portera à près de 5000 le nombre de postes

d’enseignants spécialisés de ces dispositifs détruits depuis 2008. Ce seront 250 000 élèves des écoles

maternelle et élémentaire qui n’auront ainsi plus aucune aide spécialisée alors que toutes les ressources

devraient être mobilisées dans l’ensemble des dispositifs pour assurer la réussite de tous.

C’est pourquoi le Collectif national RASED rassemblant des organisations syndicales, des associations

professionnelles et de parents d’élèves, a souhaité rédiger un Appel pour dénoncer cette situation.

Il est porté par des chercheurs, des personnalités, des président(e)s et secrétaires généraux des associations

et syndicats, des représentants de la communauté éducative, parents, enseignants…

Lire et signer l’appel sur www.appeldesrased.fr

Télécharger :

PDF - 31.6 ko
L’appel des Rased

 -Le Collectif rassemblé pour le lancement de cette initiative : Les associations professionnelles de psychologues scolaires et des enseignants spécialisés (AFPEN, FNAME, FNAREN), et des conseillers pédagogiques (ANCP), Les représentants des parents d’élèves (FCPE), Les organisations syndicales (CGT Educ’action, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SIEN-UNSA, SNPI-FSU, SN PsyEN-UNSA, SNUipp-FSU, SUD-éducation) Les mouvements pédagogiques (AGSAS…)

Source : http://www.snuipp.fr/  13 mars 2012

 

Publié dans Education nationale, France, PETITION, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS | 1 Commentaire »

Pas-de-Calais : le principal d’un « collège Eclair » accuse les familles de « laxisme »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2012

 

Le rectorat de Lille met les parents au piquet ! 

 

Une offre d’emploi dans un collège du Pas-de-Calais accuse les familles de « laxisme »

et de ne pas voir « l’intérêt de travailler ».

Une annonce de recrutement choquante, qui évoque la rhétorique des « parents démissionnaires » chère à la droite. Et qui émane

du site de l’académie de Lille, pour le compte d’un collège Éclair (le dispositif qui a remplacé les ex-ZEP). Cette « fiche de profil »,

pour un poste de professeur de mathématiques au collège Paul-Langevin de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), décrit, dans le

chapitre « Spécificités de l’établissement », le « profil » des familles du secteur…

« Frappées par le chômage », les familles sont « peu capables de suivre l’éducation de leurs enfants ».

« Carence éducative, culturelle, laxisme, elles ne véhiculent pas les valeurs de respect du travail,

de l’effort et couvrent souvent les absences ou les incivilités de leurs enfants. »

Sentence définitive : « Les parents ne voient souvent pas l’intérêt de travailler à l’école et de s’engager

dans des études. »

En revanche, sans doute pour ne pas décourager les bonnes volontés dans cet environnement cauchemardesque,

l’annonce de recrutement promet une « équipe éducative soudée, stable, soucieuse de la réussite de chaque

élève, ne lâchant rien, très motivée et solidaire dès qu’un des membres paraît découragé ». Ouf !

« C’est scandaleux, s’indigne Jean-Jacques Hazan, le président de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE). Ce

n’est pas comme ça que l’on motive les enseignants et que l’on ouvre l’école aux parents. » Le programme Éclair, en brisant le mode

de recrutement traditionnel, est censé amener dans les établissements difficiles des professeurs « motivés » et « volontaires ».

« Le Pas-de-Calais est l’un des départements qui a le plus mauvais taux de remplacement des professeurs, poursuit

Jean-Jacques Hazan. On supprime des postes, on diminue les réseaux d’aide spécialisée. Dans ce cas, il est intolérable de mettre

l’échec des enfants sur le dos des familles. » Selon lui, « le dénigrement de parents ne peut pas être une base pour bâtir une équipe.

Une telle méthode est catastrophique ».

L’annonce met une nouvelle fois en exergue le principe de recrutement « sur profil » par le seul chef d’établissement, petite touche

de management, comme dans le privé. Et mesure phare du nouveau dispositif Éclair.

« Mais la rectrice de l’académie devrait vérifier ce qui se passe sur son site », dénonce le président de la FCPE, qui demande que

« des excuses soient faites aux familles ».

Mehdi Fikr

Source : Pas-de-Calais : le principal d'un 9 mars 2012

Académie de Lille : académie la plus touchée par les suppressions de postes

clic sur les images

264691_photo_1324212911451-1-0-228x300 Boulogne-sur-mer dans Politique nationaleCARTE_rentree_2012-206x300 collège Eclair

 

Publié dans Education nationale, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Le ministère de l’Éducation Nationale signe en catimini la mise à mort des psychologues scolaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 mars 2012

Reçu par courriel

 

FERMETURE DU CENTRE DE FORMATION de LILLE

POUR LES PSYCHOLOGUES SCOLAIRES

 

La débâcle se poursuit et la destruction du service public continue d’être et cette fois c’est la formation

des psychologues scolaires qui est touchée et que le ministère veut affaiblir.

Après

  • la fermeture des classes de maternelle pour les 2/3 ans pour des raisons budgétaires

et pour préparer le terrain aux  « jardins d’éveil » privés payants

  • la fermeture des CIO (Centre d’Orientation et d’Information) pour préparer la  mort   de l’orientation scolaire

et de l’éducation à l’orientation scolaire active

  • la suppression des RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté) pour organiser 

la mort programmée de l’aide personnalisée aux élèves en difficulté,

 

Le ministère de l’Éducation Nationale signe  la mise à mort des psychologues scolaires de manière

très insidieuse, sans annonce officielle.

Il veut  fermer les  centres de formation de

Lille, Aix-Marseille, Grenoble, soit 50 % des centres actuels !

Les responsables des centres n’ont même pas été informé(e)s et se sont trouvé(e)s sous le fait accompli.

 La fermeture du centre de formation de psychologie scolaire, c’est la mort de la formation

des enseignants spécialisés et de la psychologie scolaire au service des élèves en difficulté.

Alors que le besoin de psychologues scolaires (et de l’ensemble des RASED ) se fait de plus

en plus criant sur le terrain, le ministère poursuit sa politique aveugle de casse de l’école publique.

 

La FCPE Nord refuse la fermeture du centre de formation de Lille

(mais  aussi par solidarité de ceux de Grenoble et d’Aix-Marseille).

Nous exigeons au contraire le développement de la formation des psychologues scolaires

(et des maîtres spécialisés) pour aider notamment les élèves en grande difficulté.

La FCPE Nord invite les parents et tous les citoyens à

Signer la pétition  en cliquant ici :

jean-rumain.over-blog.com/petition-non-a-la-fermeture-des-centres-de-formation-pour-les-psy-scolaires

Lire l’analyse de la FCPE NORD

 

Les organisations signataires :

 

Le ministère de l'Éducation Nationale signe en catimini la mise à mort des psychologues scolaires dans Education nationale Collectif-Rased-62x-copie61sud-educ-59-621 casse des services publics dans PETITIONCNT-59-62 centre de formation dans POLITIQUEcgt-educ Lille dans SERVICES PUBLICSAME-62 Psychologues scolaires dans Syndicats

snuipp-62-bis dans UMPse-unsalogo_gfen

 

 

Publié dans Education nationale, PETITION, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS, Syndicats, UMP | Pas de Commentaire »

La FCPE interpelle les candidats !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 mars 2012

Reçu par courriel

FCPE – Newsletter N°4 – Février 2012

 

Extrait

  • La FCPE interpelle les candidats ! dans Education nationale bandeau-300x88

… au moment des choix d’orientation scolaires, la FCPE appelle les candidats à l’élection présidentielle à faire des choix pour l’école ! Des choix qui doivent permettre de remettre l’élève au centre, de favoriser son autonomie et d’assurer sa réussite. La FCPE appelle de ses vœux à une véritable éducation à l’orientation et revendique le droit pour les élèves de faire leurs propres choix avec l’avis de leurs parents. Elle refuse la sélection par l’erreur, par manque d’information ou encore par manque de places disponibles.

Le 17 mars, ce sera l’heure des choix et de la confrontation avec près de 15 millions de parents d’élèves dans l’attente d’une école plus juste !

tampon17mars-petit absentéisme scolaire dans POLITIQUE

Interpellez les candidats !

Le 17 mars, les candidats viendront défendre leurs positions devant la FCPE.

Participez à leur interpellation notamment grâce à deux sites internet dédiés à celle-ci,

ainsi que sur twitter avec le hashtag : « #17marsFCPE »

 

Lire la suite…

****************

Voir l’analyse des propositions de Jean-Luc Mélanchon par la FCPE

 

****************

 

  • Alternance dès la 4ème : une décision inacceptable!

 

Le ministère de l’Éducation nationale vient de faire paraître au Journal Officiel un décret permettant

l’accès des élèves à l’alternance dès la classe de 4ème, remettant en cause à la fois le principe

d’obligation de scolarité jusqu’à 16 ans mais également le collège unique.

Lire la suite…

 

  • Encore une usine à gaz qui prétend lutter contre

l’absentéisme scolaire !

 

Le FCPE condamne fermement la publication, en catimini, d’un arrêté du ministère de l’Education nationale

instaurant un traitement automatisé des absences des élèves des établissements publics du second degré.

Lire la suite…

 

Publié dans Education nationale, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

La Voix Militante n°5

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2012

La Voix Militante n°5 dans Education nationale 11-300x55

  clic pour agrandir

3-123x300 dans Emplois

2 dans Logement

NOTRE JEUNESSE : UNE PRIORITÉ DE CHAQUE INSTANT

Un jeune sur cinq sous le seuil de pauvreté, le taux de chômage des moins
de 25 ans qui avoisine les 40% dans certaines villes, un étudiant sur deux
contraint de se salarier pour financer ses études… La crise que nous
traversons aggrave tout : les jeunes, diplômés ou pas, sont parmi les plus
touchés par le chômage. Mais aucun contrat subventionné, ni aucune
formation professionnelle n’ont arrangé les choses.
Aujourd’hui, si on ne travaille pas ou si on n’est pas aidé par sa famille, on est sans droit.

Lire la suite… »

Débats et assemblées citoyennes dans notre département

calendrier

PDF - 53.7 koclic
*

Publié dans Education nationale, Emplois, Logement, PCF, POLITIQUE, SANTE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Gérard Aschieri « Le prof bon à tout faire n’a pas de sens »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2012

 

Éducation

Gérard Aschieri « Le prof bon à tout faire n’a pas de sens »

 

Gérard Aschieri « Le prof bon à tout faire n’a pas de sens »  dans Education nationale G-Aschieri-b956aGérard  Aschieri, responsable du collectif éducation

au conseil de campagne du Front de gauche, dénonce

une mesure de diversion pour éviter la question

du nombre de personnels.

 

 

Comment réagissez-vous à la proposition sarkozyste d’allongement du temps de présence

des enseignants au sein des établissements scolaires ?

Gérard Aschieri. Il s’agit d’une mesure de diversion pour éviter d’affronter la question du nombre de personnels

suffisant pour encadrer les élèves. Cet encadrement est le fait d’équipes pluriprofessionnelles, faites de

conseillers principaux d’éducation, de conseillers d’orientation psychologues, d’infirmières, de surveillants, etc.

Ce que nous propose Nicolas Sarkozy n’est rien d’autre que d’alourdir la charge de travail des enseignants, pour

les rendre encore plus polyvalents au détriment de leur métier. Le prof bon à tout faire est un non-sens.

Cela revient à pointer du doigt les enseignants en laissant entendre à l’opinion qu’ils seraient des bons à rien,

des paresseux, alors que la réalité est tout autre : les enseignants travaillent beaucoup, près de quarante heures

par semaine dans le second degré, et ce n’est pas en chargeant encore la barque qu’on va résoudre

les problèmes à l’école. Cela serait possible si on leur donnait le temps et les moyens de mieux exercer leur métier,

de se former, 
de travailler en équipe, de se concerter, etc. Cela rejoint la proposition du Front de gauche pour

« l’école de l’égalité », qui propose de redonner son sens au métier d’enseignant, d’assurer sa liberté pédagogique,

de ne pas alourdir
 la tâche, et de mieux le former.

Le discours de Sarkozy fait aussi 
la part belle au retour à l’autorité du maître contre l’élève placé

au « centre » de l’école…

Gérard Aschieri. Cette vision 
relève d’une fable. L’autorité, 
pour le candidat de la droite se résume à brandir

un gros bâton et se faire respecter par le rapport de forces. En matière d’enseignement, 
ça ne marche pas.

Pour faire preuve d’autorité, et il en faut, il est nécessaire que 
les enseignants se sentent soutenus face à leurs

difficultés avec des élèves. Les sanctions sont utiles en cas de problèmes, mais il y a surtout besoin de formation,

de temps pour travailler collectivement. Tout 
ce que Nicolas Sarkozy a démantelé depuis cinq ans.

Entretien réalisé par 
Sébastien Crépel

humanite Gérard Aschieri dans Front de Gauche le 2 Mars 2012

*

 

 

Publié dans Education nationale, Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Prison ou école ? Ils ont choisi : construction de 24 000 places de prison, fermeture de plus de 1 500 classes !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 mars 2012

 

 Ils suppriment des classes et construisent des prisons

Prison ou école ? Ils ont choisi : construction de 24 000 places de prison, fermeture de plus de 1 500 classes ! dans Education nationale prison_ecole-300x300

Deux informations viennent de tomber l’une après l’autre, qui illustrent de manière

dramatique l’impasse dans laquelle nous mènent les Sarkozy et autres Ciotti.

-Le vote par l’Assemblée nationale d’une loi, inspirée par un rapport d’Eric Ciotti,

pour engager la construction de 24000 places de prison.

-L’annonce par les syndicats du nombre de classes de primaire qui vont fermer

à la rentrée 2012 : entre 1407 et 1583 classes.

 

Un président des riches et de la bande du Fouquet’s, un gouvernement  qui ferme

des classes et construit des prisons.. voila la  société qu’ils veulent nous imposer .

Vite débarrassons nous de l’UMP, il y a urgence pour notre avenir et

celui de nos enfants ! !

 

Notons au passage que le député-porte parole, Eric Ciotti, très zélé pour faire construire des prisons l’est beaucoup moins

pour empêcher la suppression des classes dans sa circonscription.

Robert Injey  1er mars 2012

 

Publié dans Education nationale, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

1...56789...29
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy