Solidarité avec les enseignants de Joué-lès-Tours

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 avril 2014

 

logo_fille_garcons

 

  Une enseignante de Joué-lès-Tours qui a été gravement diffamée

  par le mouvement réactionnaire « Journée de retrait de l’école » (JRE)

  reçoit le soutien du SNUipp-FSU.

 

 

Cette nouvelle tentative d’instrumentalisation de l’école n’empêchera pas les enseignants de continuer leur lutte contre tous les stéréotypes et discriminations.

En fin de semaine dernière, une enseignante de Joué-lès-Tours (Indre et Loire) a été gravement diffamée par le mouvement réactionnaire « Journée de retrait de l’école ». Dans une vidéo en ligne elle était accusée d’avoir contraint des élèves à des attouchements mutuels dans sa classe de maternelle. Dès vendredi soir, le SNUippFSU 37 a contacté l’IA pour apporter son soutien aux équipes (audiences, dépôt de plainte, déplacement dans l’école…) et est resté présent tout au long de cette période difficile. Suite à la mobilisation des enseignants, des syndicats et de l’administration, la vidéo a été retirée d’internet.

Poursuivre la lutte contre les discriminations

Cette accusation mensongère et scandaleuse relève d’une nouvelle tentative d’instrumentalisation de l’école à des fins partisanes. Dans son offensive contre les ABCD de l’égalité et l’école publique, les mouvements réactionnaires s’en prennent directement et personnellement aux enseignant-es, tentant de jeter la suspicion sur la profession et de saper la confiance des familles. Le SNUipp-FSU poursuivra son engagement pour que l’école joue pleinement son rôle en matière de lutte contre tous les stéréotypes et discriminations.

A consulter :

- Le communiqué de presse du SNUipp-FSU 37

- Le courrier de soutien du SNUipp-FSU à l’équipe enseignante

 

Envoyer un mail de soutien aux enseignants de l’école via la boîte mail du SNUipp-FSU 37 :

- snu37@snuipp.fr

Publié dans Education nationale, FSU, Luttes, SNUipp, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Blocage des salaires des fonctionnaires… ou pas ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2014

 

Blocage des salaires des fonctionnaires… ou pas ?

La brillante réponse d’un « professeur » des écoles

 

vu sur le blog d’Andrée Oger

reprise d’un article publié par Le Huffington Post

Moi, fonctionnaire, de quel droit gèlerait-on mon salaire?

 

blocagesalaire  par Patrice Heems,  Professeur des écoles

  Il parait que l’État a décidé de geler l’avancement

  des fonctionnaires. Il parait que c’est faux. Il parait

  qu’on y a pensé. Il parait que le « sujet est sur la table ».

  Mais le gouvernement dément formellement

  qu’il envisage la chose.

 

Alors, ça se fera-t-y ? Ça se fera-t-y pas ? P’têt’ bin qu’oui, p’têt’ bin qu’non. Comme d’habitude on verra bien

si ça arrive. Comme d’habitude, il émane de cette rumeur l’impression que des décisions se prennent

à la « va comme je te pousse » selon un système de « brainstorming » sauvage auquel tout le monde est invité

à participer. Quelqu’un, quelque part a une idée. Il s’empresse alors, s’il en a la possibilité, de diffuser cette idée

dans les médias et là, immédiatement, chacun se précipite pour donner son avis, commenter, argumenter,

polémiquer. On crie, on s’insulte, on s’accuse: « Non je ne l’ai pas dit ! Si tu l’as dit ! C’est çui qui dit qui est! ».

Peu importe le sujet.

Et si par bonheur, l’idée lancée en pâture concerne un tant soit peu l’école, alors tout le monde s’empresse

d’emboucher sa trompette pour donner son avis pertinent : « Il faut interdire le scandale de la méthode

globale! »,

« Les instits passent leur temps à montrer des livres pornographiques et pédophiles », « Des transsexuels sont

désormais autorisés à venir dans les classes pour apprendre aux enfants la théorie des genres ».

Et allez ! Pourquoi pas ? Il parait même que le Ministère de l’Éducation Nationale envisage l’achat de 25.000

éléphants pour généraliser les cours de cirque dans les maternelles. Si, si, je vous jure, j’ai reçu un SMS

à ce sujet : preuve que c’est vrai !

[Lire la suite]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Education nationale, Fonction publique, France, POLITIQUE, Salaires, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Rythmes scolaires : communiqué SNUipp-FSU (12/02/14)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 février 2014

 

Rythmes scolaires : le SNUipp-FSU rend son « contre rapport »

 

Le SNUipp-FSU rend public son « contre-rapport »sur la réforme des rythmes.

Une enquête qui dresse un bilan de la mise en place 2013 et de la préparation de 2014.

Il fait des propositions concrètes pour faire avancer le dossier, dont la nécessaire réécriture du décret.

 

Cliquer sur les images pour agrandir.

reforme1

reforme2

Une bonne réforme, une réforme réussie, c’est une réforme qui s’appuie sur ceux qui sont chargés de la faire

vivre au quotidien : les enseignants des écoles. Or, que ce soit pour 2013 ou que ce soit pour la préparation

du passage à 2014, cette réforme se fait sans les enseignants, parfois contre eux et n’a pas été articulée

avec des mesures significatives pour le métier en terme de temps, de salaires et de formation continue.

Pour faire avancer ces sujets, le SNUipp-FSU a décidé de leur donner la parole. Il rend public aujourd’hui

le point de vue de 8 000 enseignants et équipes d’écoles dans un « contre-rapport » remis au ministre

ce 12 février au sein du Comité national de suivi de la réforme.

[Lire la suite]

Source illustrations

Télécharger :

- Le contre rapport

- L’analyse du SNUipp-FSU

Publié dans Education nationale, France, SNUipp | Pas de Commentaire »

Fonctionnaires : Après le gel du point d’indice, le gel de l’avancement ? Rumeur ou ballon d’essai ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2014

 

Communiqué de Ensemble

Doux avec le Medef, dur avec les fonctionnaires.


CapturePeillon  capture d’écran
  *
  *

  Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale, a démenti avoir

  proposé le gel des promotions et avancements automatiques

  des fonctionnaires en vue de la tenue à la fin de la semaine

  du Conseil stratégique de la dépense publique.

 

Mais l’information n’est pas venue de rien. Il semble bien que le ministre de l’éducation ait réfléchi à haute voix,

au cours d’un déjeuner de presse, à cette solution censée rapporter 1,2 milliards dans la case « réduction

de la dépense publique » et qui concernerait l’ensemble des fonctionnaires, donc les enseignants.

Ce gouvernement si sensible aux pressions du Medef est prêt à se mettre en quatre pour aller au-devant

des exigences du patronat.

Et en premier lieu à taper sur les salaires des fonctionnaires dont le point d’indice est gelé depuis 2010.

Il faut maintenant passer aux travaux pratiques, après l’annonce du pacte de responsabilité.

Bernard Cazeneuve, ministre du Budget, est à la manœuvre pour trouver 50 milliards à économiser d’ici 2017.

 

PS1

 

  Gel des salaires, des promotions, voire diminution des traitements, économies

  drastiques imposées aux collectivités locales, privatisation des pans entiers

  de services publics, services sociaux vidés de leurs moyens :

  autant de dangers qui nous menacent.

 

[Lire la suite sur ensemble-fdg.org]

Illustrations ajoutées par nous

À Lire :

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Education nationale, Fonction publique, France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Jeux Olympiques et Coupe du monde : terrains de jeux d’un néolibéralisme de choc (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 février 2014

 

Pas très sportif

     Jeux Olympiques et Coupe du monde :

     terrains de jeux d’un néolibéralisme de choc

 

JO

  par Olivier Petitjean 6 février 2014

  Les grandes compétitions sportives planétaires coûtent

  de plus en plus cher. Surtout, le Comité international

  olympique et la FIFA, qui commercialisent ces produits

  phares du divertissement mondial, sont devenus

  de véritables holdings sans aucun contrôle.

 

Résultat : présomptions de corruption, optimisation fiscale, violations du droit du travail, expulsions des populations pauvres pour laisser place à des infrastructures souvent inutiles et remise en cause de la démocratie accompagnent ces évènements. Pour le plus grand profit de ces holdings et de leurs sponsors, et sous les acclamations des stades.

Le Comité international olympique et la Fifa ? Des « holdings transnationales dotées des statuts d’une amicale bouliste », estime Fabien Ollier, directeur de la revue Quel Sport et l’un des contributeurs du livre La coupe est pleine ! Les désastres économiques et sociaux des grands événements sportifs [1]. Les produits phares de ces holdings ? Les JO d’été et d’hiver pour le CIO, la Coupe du monde de football pour la FIFA. Afin d’organiser ces évènements et les vendre à la planète entière, tout, ou presque, est désormais permis. Considérés comme des moments festifs et consensuels, ces grands moments de compétition sportive sont devenus synonymes de débauche d’argent public, d’expulsions massives de pauvres urbains, de dégradation des conditions de travail dans le secteur des travaux publics, d’hyper sécurisation des espaces publics et d’inondation publicitaire à grande échelle.

coupe du monde

  La FIFA comme le CIO n’ont aucun compte à rendre ni aucune obligation

  de transparence financière. Basée à Zurich, en Suisse, comme la plupart

  des instances sportives internationales, la FIFA emploie environ 300 personnes

  et a réalisé en 2012 un bénéfice de 89 millions de dollars.

  Ses réserves financières, sur lesquelles elle n’est pas imposable du fait

  de son statut d’organisation à but non lucratif, s’élèveraient à

   1,378 milliard de dollars.

L’opacité de son fonctionnement interne et de sa gouvernance est régulièrement critiquée, notamment par l’ONG Transparency international.

« Un moindre niveau de démocratie est parfois préférable »

La FIFA a pourtant été impliquée dans plusieurs scandales de corruption, de trucage et de détournement de fonds.

[Lire la suite sur Basta !]

250-000 EXPULSIONS… l’autre visage de la Coupe du Monde au Brésil/

Publié dans droit du travail, Exploitation, Liberalisme, LIBERTES, Qatar, SOCIAL, Sport - EPS | Pas de Commentaire »

“Déjà en 1935”

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 février 2014

Déjà en 1935

*

La « manif Pour Tous » et « Jour de Colères » sont autant d’avatars de la guerre engagée contre la Laïcité,

l’école et la République par tous les mouvements réactionnaires, la droite la plus ultra,

les royalistes et consorts, les intégristes de tous poils et de toutes obédiences….

*

Clic sur l’image pour agrandir

déjàen1935

vu sur Moissac au Coeur

 

 

Publié dans Education nationale, Extreme-droite | Pas de Commentaire »

Communiqué FSU

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2014

 

Communiqué de presse – 31 janvier 2014

Journée de retrait de l’école : la FSU dénonce l’instrumentalisation

de L’École par l’extrême droite

 

logoFSU3

 

Certaines mouvances extrémistes appellent les parents d’élèves à retirer leurs enfants

de l’école une journée par mois pour refuser la prétendue « théorie du genre ».

 

Leur propagande est un tissu de mensonges, de calomnies et de manipulations. Cette campagne agressive

et réactionnaire, qui vise à effrayer les parents d’élèves, a malheureusement eu de premiers effets dans certains

établissements scolaires avec parfois des chiffres d’absentéisme importants.

La FSU réaffirme que l’application à l’école de la « théorie du genre » est une invention des réactionnaires.

Elle s’indigne d’une confusion, volontairement entretenue, entre le souci légitime du service public d’éducation

de lutter contre les discriminations filles/garçons et cette théorie.

Après les mobilisations contre l’ouverture du mariage à tous les couples, les réactionnaires déplacent leur combat

d’arrière-garde sur le terrain de l’école. Ils s’en prennent au dispositif « ABCD égalité », destiné à lutter

contre les stéréotypes de sexes à l’école primaire, et remettent en cause toute éducation à l’égalité et au respect,

ainsi que l’éducation affective et sexuelle. En fait c’est l’égalité qu’ils refusent ! En assignant les enfants à des rôles

strictement définis par leur sexe, ils leur dénient le droit à l’épanouissement personnel, le droit d’affirmer leurs goûts,

de choisir leurs loisirs, leur métier…

C’est bien le rôle de l’école de lutter contre les préjugés et les stéréotypes facteurs d’inégalités, d’exclusion et parfois

même de violence. C’est aussi le rôle de l’école de former les futur-es citoyen-nes aux valeurs d’égalité entre les filles

et les garçons. L’éducation à l’égalité et à la sexualité, présente depuis longtemps dans les programmes

de l’éducation nationale, ne doit pas être remise en cause !

La FSU n’acceptera pas que l’École soit le terrain d’une instrumentalisation des élèves et des familles à des fins

partisanes extrémistes. Elle dénonce cette tentative visant à saper la confiance entre l’école publique et les parents.

La FSU estime qu’il serait dangereux pour les élu-es de jouer avec l’École en cautionnant ces actions.

La FSU apporte son soutien aux équipes éducatives confrontées à cette action « JRE », ainsi qu’à la FCPE

et à ses représentant-es ayant reçu des menaces explicites.

Publié dans Education nationale, Extreme-droite, FSU | Pas de Commentaire »

Comment les réacs de la Manif pour tous ont propagé la « rumeur du genre »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 janvier 2014

 

Comment les réacs de la Manif pour tous 

ont propagé la « rumeur du genre »

*

égalitérumeur

Vidéo.

Cette professeur des écoles à Dijon explique comment les anti Mariage pour tous se sont saisis

du programme « ABCD égalité » de lutte contre le sexisme et ont organisé leur réaction, souvent violente,

menant un an plus tard à la « rumeur du genre » dans les écoles.

*

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Journal l’Humanité

 

Publié dans Education nationale, Extreme-droite, France, Integrisme, Mariage pour tous, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Rumeurs à l’école : la sainte alliance de tous les réacs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2014

 

Rumeurs contre l’école : la droite fait mauvais genre

 

ecole_6

 

  Les délires de Farida Belghoul sur l’introduction

  supposée de la théorie du genre à l’école font suite

  à des mois de campagne des réacs de tous poils

  qui n’hésitent pas à manier l’intox.

 

À qui la faute ? Depuis vendredi, une centaine d’écoles – sur les 48 000 établissements publics – ont été

perturbées par des absences d’élèves. À l’évidence, les appels délirant de groupuscules d’extrême droite

demandant aux parents de garder leurs enfants à la maison pour dénoncer un supposé enseignement

obligatoire de la théorie du genre à l’école (l’Humanité du 27 janvier 2014) ont malheureusement trouvé

un écho. Après l’Île-de-France, lundi dernier, le Loiret, le Rhône ou encore l’est de la France,

ces « journées de retrait de l’école » pourraient continuer à essaimer. Leurs organisateurs ont dressé

un calendrier par grandes villes jusqu’au 10 février. Qui est à l’origine de cette folle « rumeur du genre » ?

Comment a-t-elle pu prendre une telle ampleur ? Qu’est-ce que les ABCD de l’égalité ?

Un combat 
du FN à l’UMP

L’appel à ces « journées de retrait de l’école » (JRE), une fois par mois, remonte au 18 décembre 2013 et il est

signé par la désormais célèbre Farida Belghoul. Ancienne meneuse, en 1984, de la seconde Marche pour

l’égalité, cette romancière et cinéaste, désormais proche du nationaliste Alain Soral, dénonce à longueur

de blog le « gender », cette « théorie contre-nature » que les pouvoirs publics auraient décidé d’enseigner

dès la maternelle, avec un encouragement à la masturbation ou encore des interventions de militants LGBT

devant les enfants pour leur « apprendre » l’homosexualité, la bisexualité et la transsexualité…

Des affirmations outrancières, certes, mais qu’elle partage depuis des mois avec les catholiques

traditionalistes de la Manif pour tous, les identitaires, les islamistes intégristes et une belle

brochette de militants d’extrême droite et de l’UMP.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Publié dans Education nationale, Extreme-droite, France, SOCIETE, UMP | Pas de Commentaire »

École : des universitaires s’élèvent contre « la rumeur mensongère »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2014

 

École :

des universitaires s’élèvent contre « la rumeur mensongère »

 

CaptureABCD pour l'égalité

 

  Une cinquantaine d’universitaires de Strasbourg

  ont publié une tribune dans l’Alsace, dans laquelle

  ils mettent en pièce les arguments fallacieux utilisés

  par les organisateurs de la « journée de retrait de l’école »

 

Ces très nombreux enseignants de tous les champs d’études, historien, mathématiciens, ingénieur, spécialistes

en droit, science sociales et politiques, se sont mobilisés alors que, depuis vendredi, une centaine d’écoles,

notamment dans le Bas-Rhin, ont été perturbées par des absences d’élèves après un appel à boycotter l’école

 pour protester contre ce qui est présenté comme un enseignement aux enfants de la « théorie du genre ».

À lire :   École : les réacs lancent la « rumeur du genre »

 

Manœuvre

Les signataires de cette tribune publiée par l’Alsace.fr  voient dans cette rumeur, propagée par des proches

de l’idéologue d’extrême droite Alain Soral, une « manœuvre révoltante de déstabilisation des parents » qui a

privé des enfants d’école.

« De plus cette rumeur est totalement mensongère », écrivent-ils. Avant d’affirmer:

  • « NON, les enfants ne sont pas en danger.
  • NON, il n’y aura pas de projection de films « sexuels » à l’école, et les garçons ne seront pas transformés

en filles (et inversement).

  • NON, la prétendue « théorie du genre » n’existe pas. »

« Pour en finir avec les idées reçues », les signataires soulignent que « le genre est simplement un concept

pour penser des réalités objectives. On n’est pas homme ou femme de la même manière au Moyen-Âge et

aujourd’hui. On n’est pas homme ou femme de la même manière en Afrique, en Asie, dans le monde arabe,

en Suède, en France ou en Italie. On n’est pas homme ou femme de la même manière selon qu’on est cadre

ou ouvrier. Le genre est un outil que les scientifiques utilisent pour penser et analyser ces différences. »

Ils rappellent ainsi le bienfondé du traitement de ces questions par l’École :

  • « OUI, les programmes scolaires invitent à réfléchir sur les stéréotypes de sexe, car l’école, le collège,

le lycée sont le lieu où les enseignants promeuvent l’égalité et le respect mutuel, où les enfants apprennent

le respect des différences (culturelle, sexuelle, religieuse).

  • OUI, l’école est le lieu où l’on permet à chacun, par les cours de français, d’histoire, de SVT,

d’éducation civique, d’éducation physique, de réfléchir sur les conséquences néfastes des idées reçues et

d’interroger certains préjugés, ceux qui ont fait que pendant des siècles un protestant ne se mariait pas avec

une catholique, ceux qui font que l’on insulte encore aujourd’hui une ministre à cause de sa couleur de peau,

ceux qui font des petits garçons sont malmenés aux cris de « pédés » dans la cour de l’école, ceux qui font

que Matteo n’osera jamais dire qu’il est élevé et aimé par deux mamans, ceux qui font qu’Alice veut mourir

car on la traite de garçon manqué, ceux qui créent la haine et la discorde. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

Publié dans Education nationale, France, PCF, SOCIETE | Pas de Commentaire »

12345...29
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy