La vie à trois kilomètres sous la glace

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 juin 2009

futura-sciences.com/  Par Jean Etienne

Une nouvelle fois, une minuscule bactérie a été découverte à plus de trois kilomètres de profondeur dans les glaces du Groenland, où son espèce survit depuis 120.000 ans…

Jennifer Loveland-Curtze et ses collègues de l’Université de Pennsylvanie explorent depuis plus d’un an les profondeurs glacées du Groenland depuis le dôme Gisp2 (Greenland Ice Sheet Project 2) qui leur a permis de forer jusqu’à plus de trois kilomètres. L’équipe avait déjà découvert plusieurs colonies bactériennes dans la glace.

Les mêmes chercheurs viennent de mettre en évidence une nouvelle espèce, bien vivante, trouvée à 3.042 mètres de profondeur. Comme pour les précédentes colonies, la glace dans laquelle vivaient ces organismes n’a pas vu le jour depuis 120.000 ans.

Suite de l’article : ICI

 

Publié dans Culture, Sciences | Pas de Commentaire »

De l’origine de l’Univers à la formation des étoiles

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mai 2009

 14 mai 2009 : Décollage réussi pour deux des missions les plus ambitieuses jamais conçues à ce jour pour dévoiler les secrets des régions les plus sombres, froides et anciennes de l’Univers : Herschel, télescope spatial dans l’infrarouge lointain, et Planck, qui doit cartographier le rayonnement de fond cosmique. Une fusée Ariane-5 a effectué cet après-midi le lancement double de ces deux satellites de l’ESA du port spatial de l’Europe en Guyane française.

Voir la suite de l’article sur :

http://www.esa.int/esaCP/SEMKFGZVNUF_France_0.html

 

Image de prévisualisation YouTube

Les satellites Planck et Herschel  lancés hier depuis Kourou en Guyane vont observer l’Univers à 1,5 millions de km de la Terre.

Vu sur :
http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/7553-lancement-de-planck-et-herschel.php

Planck et la grande histoire de l’Univers

 

De l'origine de l'Univers à la formation des étoiles dans INFOS p7553_3aa8ed0ae6c0228f99c794a4a936bd57Planck_detoure3

A quoi ressemblait l’Univers au moment de sa naissance il y a plus de 13 milliards d’années ?

 

La mission Planck tentera de répondre à cette question en mesurant avec une précision inégalée la 1ere lumière émise dans l’Univers lorsque celui-ci n’avait que 380 000 ans.

 

p7553_efa20354aab585854417159ea1ae3e39vignette_video_planck dans Sciences

L’Univers en Planck

La mission de Planck : remonter aux origines de l’Univers (extrait du Journal de l’Espace – février 2009).

p7553_f6af85c7efde7c13a8e34a2b6a9e0ec5herschel_1petite

Herschel, les étoiles au berceau

La mission de Herschel : percer les secrets de la formation des étoiles (extrait du Journal de l’Espace – mars 2009).

Planck en chiffres

Hauteur : 4,20 m
Largeur : 4,20 m
Masse : 1,8 t
Altitude : 1,5 millions de km
Durée de vie : 21 mois

Herschel, les mystères de l’infrarouge lointain

 

p7553_db64034cede9ca672226b01c7fe4e7f9Herschel_detoure

Comment se sont formées les galaxies au début de l’Univers ? Comment les étoiles sont-elles nées ? Quelles sont les interactions entre ces 2 processus?

 

La mission Herschel tentera de répondre à ces questions en observant dans l’infrarouge lointain les étoiles et les systèmes planétaires qui se forment actuellement, mais aussi des galaxies qui ont vu le jour il y a plus de 12 milliards d’années.

 

 

 

 

 

Rappel : 2009 Année mondiale de l’ASTRONOMIE

http://www.astronomy2009.fr/

 

LOGO_AMA09_o3s_miniLe but de l’Année Mondiale de l’Astronomie est d’aider les citoyens du monde à redécouvrir leur place dans l’univers par l’observation du ciel, de jour et de nuit, et faire sentir à chacun l’émerveillement de la découverte. Tous les humains devraient réaliser l’impact de l’astronomie et des sciences de base dans nos vies quotidiennes, et mieux comprendre comment la connaissance scientifique peut contribuer à une société plus équitable et plus paisible.

 

Les découvertes de Galilée

L’année 2009 présente une occasion unique de célébrer de façon internationale le 400ème anniversaire de l’utilisation de la lunette astronomique par Galilée (1564-1642), et d’étudier les objets célestes. À partir de l’année 1609, Galilée a fait au moins cinq découvertes cruciales en regardant le ciel avec son instrument de fabrication artisanale :

  • la Lune a des montagnes tout comme la Terre,
  • la surface du Soleil présente des « taches solaires »,
  • la Voie Lactée se compose de beaucoup plus d’étoiles que l’on ne pensait exister à l’époque,
  • Vénus montre une gamme complète de phases, elle doit donc tourner autour du Soleil, et non autour de la Terre,
  • la planète Jupiter a des satellites en orbite tout comme les planètes tournent autour du Soleil.

Ces découvertes ont changé définitivement le regard que l’homme porte sur le monde. Aujourd’hui nous assistons à une grande phase de découvertes sur l’Univers, qui va apporter une révolution aussi profonde que celle de Galilée il y a 400 ans.

galileo
Copie du portrait de Galilée par Justus Sustermans, 1640, Palazzo Pitti, Florence

 

who_invented_the_telescope

 

 

Publié dans INFOS, Sciences | Pas de Commentaire »

Laval : Rencontres de la réalité virtuelle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2009

Vu sur :

http://www.futura-sciences.com/

En vidéo : découvrez Laval Virtual 2009, aux frontières du réel

Par Driss Hamadaine pour Futura-Sciences    

A Laval, comme chaque année, les Rencontres de la réalité virtuelle ont montré d’étonnantes réalisations, qui préfigurent des applications futures, dans le domaine du jeu, du travail, de la médecine et de l’aide handicapé. 

Cette année, la robotique tenait une place particulièrement remarquée avec la venue inespérée du MIT qui nous a présenté le projet phare du Medialab répondant au doux nom de Nexi. Cet androïde aux formes volontairement caricaturales affiche une palette d’expressions impressionnantes, combinée à un flot de capteurs. Nexi repère les humains se trouvant en face de lui, en étudie le comportement et répond par une expression bien choisie. A terme, le but serait d’en faire une hôtesse d’accueil dans un environnement animé, comme un hôpital par exemple. Ce résultat, saisissant, est le fruit d’un travail gargantuesque autour d’une technologie de pointe tant sur le plan logiciel que matériel. A ces considérations informatiques et électroniques s’ajoutent des études sur les interactions homme-machine, la psychologie et autres sciences comportementales qui ont fait l’objet de maintes conférences durant le salon.

Nexi, le robot du Medialab, au MIT, analyse le comportement de l'humain qu'il a en face de lui et modifie en conséquence l'expression de son visage de plastique. © MedialabLaval : Rencontres de la réalité virtuelle dans Sciences pt-loupe

Nexi, le robot du Medialab, au MIT, analyse le comportement de l’humain qu’il a en face de lui et modifie en conséquence l’expression de son visage de plastique.

Voir les vidéos et l’article complet sur :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/informatique/d/en-video-decouvrez-laval-virtual-2009-aux-frontieres-du-reel_19104/

Publié dans Sciences | Pas de Commentaire »

ASTROPHYSIQUE • Comment fabriquer des astres miniatures

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2009

Suite au commentaire de Joëlle de pcfmaubeuge, je vous invite à lire d’autres articles permettant de mieux comprendre le projet et ses enjeux stratégiques.

Définition > Fusion contrôlée sur

http://www.futura-sciences.com/tags/NIF

12/09/2007

Aujourd hui encore, des installations militaires existent, aux Etats-Unis avec le NIF (National Ignition Facility) du Lawrence Livermore National Laboratory, et en France avec le LMJ (Laser Mégajoule) de Bordeaux, dédiées à la simulation des armes nucléaires et qui explorent la physique des lasers adéquats pour réaliser ce qu on appelle la fusion inertielle…

http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/phy sique-2/d/fusion-controlee_4989/

Définition du NIF:

 

Le National Ignition Facility, ou NIF, est un laser de recherche extrêmement énergétique, actuellement en construction au sein du Lawrence Livermore National Laboratory, à Livermore (Californie, États-Unis).

Le NIF aura des usages multiples. Cependant, ses deux fonctions principales seront le test des armes nucléaires des États-Unis et les expériences liées à l’énergie de fusion.

Lire la suite sur :

http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Ignition_Facility

 

Laser : la barrière du mégajoule vient d’être franchie !

Par Laurent Sacco, Futura-Sciences    

Le 10 mars 2009, les 192 lasers équipant un dispositif du National Ignition Facility au laboratoire Lawrence Livermore (Californie) ont concentré 1,1 mégajoule sur une cible minuscule. C’est le premier laboratoire au monde à dépasser le mégajoule pour des faisceaux laser en ultraviolet.

La batterie de lasers équipant le dispositif du National Ignition Facility Project (NIF) est l’accomplissement de plus de 15 années de travail pour un investissement de près de 3,5 milliards de dollars, du même ordre que le coût du LHC. Ses applications sont bien moins pacifiques car son but essentiel est de permettre de tester en laboratoire la fiabilité des bombes H américaines et de simuler sans risques les explosions thermonucléaires.

Lire la suite de l’article sur : 

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/laser-la-barriere-du-megajoule-vient-detre-franchie_18811/

 

 L’article :

« Aux Etats-Unis, le plus grand laser au monde prêt à entrer en service » publié sur :

http://web.ifrance.com/actu/science/281373 insiste lui aussi sur les objectifs militaires du projet. 

 

Pour HAARP  voir  :

http://gaelle.hautetfort.com/archive/2008/05/12/le-projet-haarp.html

 

ASTROPHYSIQUE •  Comment fabriquer des astres miniatures
ASTROPHYSIQUE •  Comment fabriquer des astres miniatures dans ETATS-UNIS espaceur
Une expérience américaine reproduit les conditions régnant au cœur des étoiles et des planètes, afin de mieux les étudier.
espaceur dans Sciences
i96625963-sandlin espaceur
espaceur espaceur
Dessin de David Sandlin, The New York Times, Etats-Unis.
espaceur
espaceur espaceur

Pour un coût d’environ 1,8 mil­liard de dollars, la National Ignition Facility (NIF) installée à Livermore, en Californie, va braquer le laser le plus puissant du monde sur un point à peine plus gros qu’une tête d’épingle. But de l’opération : récréer pendant une fraction de seconde les conditions qu’on trouve au centre des planètes, et même des étoiles. Les chercheurs de Livermore espèrent ainsi réaliser une fusion nucléaire, la réaction à l’origine du rayonnement solaire, ce qui permettrait aussi à terme d’envisager l’aménagement de centrales à fusion produisant des quantités presque illimitées d’énergie propre.

Avant de parvenir à un tel résultat, les scientifiques aimeraient utiliser la puissance phénoménale de ce laser pour simuler ce qui se passe au cœur des planètes.

 

Lire la suite sur :

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=96625

 

 

Publié dans ETATS-UNIS, Sciences | Pas de Commentaire »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy