Manifestation du 13 juin

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juin 2009

                                   Communiqué

 

Suite au mépris dont fait preuve le gouvernement alors que la crise, le chômage, les licenciements, les suppressions d’emploi,  les politiques de démantèlement des services publics, les menaces, non dissimulées, sur l’avenir de notre système de santé,  frappent de plein fouet, la grande majorité des citoyens, actifs, chômeurs, retraités, les organisations syndicales  CFDT, CGT, CFTC, FO, FSU, UNSA ……………et les Associations de Retraités : Fédération Générale des Retraités de la Fonction Publique (FGR-FP), l’Union Nationale des Retraités  et Personnes Agées (UNRPA) appellent leurs adhérents à manifester le

 

                     13 juin 2009 , 14 h30  à LILLE, Porte de Paris.

 

Par leur présence, elles affirmeront , une fois encore, leur solidarité avec les Actifs et, simultanément, défendront leur pouvoir d’achat en  exigeant une revalorisation des retraites qui compense véritablement les retards accumulés depuis plusieurs années.

 Avant de rejoindre leurs organisations respectives, nous invitons tous les Retraités et Pensionnés à se regrouper

ANGLE de l’AVENUE KENNEDY- rue de PARIS  dès 14 heures,

 

afin d’affirmer notre solidarité avec le monde du travail et exprimer nos propres revendications comme nous l’avons fait, précédemment, les 29 janvier, 19 mars, 1er mai.

                                                                                    Lille, le 3 juin 2009

Publié dans Politique nationale, PRECARITE, RETRAITES, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Retraités : Communiqué

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2009

             

                                            Communiqué

 des organisations syndicales et associations

                           de retraités du Nord                                                               

CGT, CFTC , FGR-FP, FO, FSU,  UNSA, UNRPA 

 

APPEL A POURSUIVRE ET AMPLIFIER LES INITIATIVES POUR SE FAIRE ENTENDRE ET ETRE RESPECTÉS !!!            

    RETRAITÉS FLOUÉS,   RETRAITÉS  MALTRAITÉS

                             ÇA SUFFIT !!! 

 

   Des milliers de retraités dans le pays ont manifesté dans la rue à de nombreuses reprises de manière spécifique mais aussi auprès des salariés actifs les 29 janvier et 19 mars  pour revendiquer une……..

       «  Augmentation  immédiate des retraites »

Alors que la revalorisation des pensions et retraites n’a été que de 1,37% pour l’année 2008 et très en deçà du niveau de l’inflation mesurée par l’INSEE à 2,8%, le gouvernement impose un nouveau recul du pouvoir d’achat des retraités en ne revalorisant les retraites complémentaires que de 1,30%,  les pensions et retraites que de 1% et seulement à partir du 1er Avril 2009 ce qui de fait ne représentera que 0,6% sur l’année.

                              INADMISSIBLE ET INSUPPORTABLE !!!

Il y a urgence et c’est tout de suite et avec effet rétroactif au 1er Janvier qu’il faut revaloriser les retraites et réellement redonner du  « pouvoir d’achat » aux retraités afin de compenser la hausse des prix et du coût de la vie !!!

Alors que  nos conditions de vie ( pouvoir d’achat, santé, autonomie…) qui s’aggravent et la rendent chaque jour un peu plus dure.

Exigeons ensemble, un autre partage des richesses créées afin que la solidarité remplace la spéculation et les inégalités sociales.

Autant de raisons qui amènent les organisations syndicales de retraités à s’unir et  à   appeler leurs organisations à développer partout dans le département et tout au long du mois d’Avril, des initiatives spécifiques de retraités pour porter leurs revendications  auprès des sous-préfectrures, préfecture, collectivités territoriales, conseils municipaux … avec un temps fort d’expression proposé pour le 15 Avril 2009.

Pour Lille : Rassemblement prévu à 11H30 devant la préfecture de Lille.

Publié dans RETRAITES, Syndicats | Pas de Commentaire »

Revalorisation des pensions : 1 % au 1er avril !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2009

1er avril : 

1% seulement pour la revalorisation des pensions!

 

La FGR-FP a été reçue en audience, avec les U.C.R, par un conseiller du premier ministre et, avec le pôle des retraités, par un conseiller du secrétaire d’État à la Fonction publique.

Le chiffre de 1%, confirmé par nos interlocuteurs à Matignon comme à la Fonction publique, n’est pas un poisson d’avril!  La FGR-FP et les UCR ont fait part de leur déception et de leur colère à l’image de celles que vont ressentir les retraités.

Lors de l’audience à Matignon, jeudi 12 mars, un conseiller auprès du ministre du travail participait également à l’entretien. Le premier point abordé a été celui de la revalorisation des retraites et pensions.
La FGR-FP et les UCR ont exposé leur analyse, celle du gouvernement procède d’une autre logique !

 

FGR-FP et U.C.R.(*)

Analyse gouvernementale :

·1    2,8% d’inflation en moyenne pour 2008

·2    1,36% de revalorisation en moyenne (1,1% en janvier + 0,6% en septembre)
2,8 – 1,36 = 1,44%

·3    Il faut ajouter l’inflation prévisionnelle 2009 annoncée à 0,4%.

La revalorisation des pensions au 1er avril devrait au minimum être de 1,84%.

·1    Et si l’on veut tenir compte du retard de 3 mois, elle devrait être de :
12/9 x 1,84  =
2,45%

 1    La prévision d’inflation pour 2008  était de 1,6%, l’inflation constatée de 2,8%. La différence est donc de 1,2%. Le « coup de pouce » de septembre de 0,6% (en réalité 0,8% mais avec 0,2% au titre de 2007 est à déduire).

En conséquence, pour 2008 l’ajustement doit être de 0,6% auquel s’ajoute 0,4% d’inflation prévisionnelle pour 2009.

·1    0,6%+0,4%= 1%

 

Pour les « petites » retraites, demander qu’il n’y ait pas de retraite en dessous de 1000€ c’est hors de portée, tellement le coût est astronomique, notre système de retraite reposant sur la répartition et, donc sur un équilibre qui doit être solide.
Les conseillers jugent importantes la revalorisation du minimum vieillesse (qui n’est pas une retraite) et la réévaluation du minimum contributif (qui ne concerne que les retraites nouvellement liquidées). Pour eux, le Gouvernement s’est attaché à lutter contre la pauvreté en ciblant les plus démunis.

Pour les dépenses de santé aussi le gouvernement juge son action importante : augmentation de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé, lutte contre les dépassements d’honoraires en exigeant des médecins l’affichage des tarifs et la remise d’un devis et la lutte contre la désertification médicale est en marche !

Quant à la dépendance, il s’agit d’un dossier complexe qui n’est pas reporté mais retardé. Le nouveau ministre a besoin de s’approprier le dossier et de plus l’année 2009 est très chargée ! Mais la direction reste la même : assurance individuelle et « gage patrimonial ».

En conclusion, nos revendications seraient irréalistes et la politique suivie serait  la bonne! Le décalage entre la réalité que nous côtoyons dans nos organisations respectives et sa perception dans les cabinets ministériels est atterrant !

A la Fonction publique, le 16 mars, dans la délégation du Pôle des retraités, les démonstrations sont identiques sur la revalorisation des pensions, cependant le conseiller a reconnu qu’il y avait un problème de crédibilité de l’indice des prix, l’inflation ressentie étant plus importante que l’inflation effective, surtout après un « pic ».
Mais à moyen terme, le véritable sujet de préoccupation sera : comment va-t-on payer les retraites et pensions?  Ce qui est fort inquiétant !

Quant à  la commission économique de la nation chargée de fixer l’inflation prévisionnelle pour 2009, inflation déjà publiée dans la presse depuis plusieurs jours, elle a, en fait, déjà eu des échanges avec le gouvernement et ne fera que confirmer le taux retenu par ce dernier ! Une commission à l’utilité incontestable !

Pour la réversion, aucun changement actuellement dans la Fonction publique (voir dossier mis à jour).

La suppression de la demi-part pour les « parents isolés » et ses répercussions négatives en terme de pouvoir d’achat pour de nombreux veufs et veuves n’a donné lieu à aucun commentaire. Il serait effectivement inutile!

(*) U.C.R: (Unions confédérales de retraités)

 

Publié dans Politique nationale, RETRAITES, Syndicats | Pas de Commentaire »

Retraites : le Medef veut porter le droit à la retraite à 61 ans

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2009

Actualisé le 24 mars

source : l’Humanité

Le Medef bat en retraite mais ne désarme pas.

Hier 23 mars, lors de la réunion de négociation sur la retraite complémentaire, le Medef a décidé de « renoncer » à retarder l’âge minimal de départ et a proposé de reconduire le précédent accord de 2003 jusqu’à la fin 2010. Cependant, son nouveau texte maintient une invitation aux pouvoirs publics à convoquer, avant décembre 2010, un « rendez-vous » avec les « partenaires sociaux » afin de « négocier sur tous les paramètres », âge inclus

« Le MEDEF plie mais ne rompt pas« , a commenté le responsable des négociateurs CGT en donnat un « avis négatif » sur ce projet d’accord.

En pratique, l’âge minimal reste fixé à 60 ans, mais les rendements des régimes définis en 2003 ne changent pas non plus. La baisse du niveau des pensions se poursuivra donc.

Quant au problème du financement, il demeure entier car aucune nouvelle ressource n’est apportée aux deux régimes (ARRCO et AGIRC). Ceux-ci devront puiser dans leurs réserves. 

La bataille pour la pérennité de la retraite par répartition et l’amélioration des droits des assurés reste donc bien d’actualité.

 

Lu dans Liberté Hebdo – du 20 au 26 mars

La retraite à 60 ans torpillée via

les « complémentaires » ?

On n’en parle pour l’instant qu’entre militants initiés et pourtant il s’agit d’une affaire qui touche 18,3 millions d’actifs et 11,4 millions de retraités. Depuis le 27 janvier, syndicats et patronat discutent de l’avenir de deux régimes de retraite complémentaire : l’Arrco (salariés du privé) et l’Agir (cadres).

Le Medef propose de faire cotiser un trimestre de plus par an à partir de 2011, de façon à parvenir en 2014 à un versement sans abattement à 61 ans ! Du coup, personne ou presque ne pourrait, dans les faits, partir en retraite à 60 ans. Difficile en effet, voire impossible, de se passer de la complémentaire qui constitue en moyenne 30 % du montant de la pension (55 % pour les cadres). Et encore, le Medef avait proposé initialement un versement à 63 ans en 2014, en rappelant que « l‘âge normal » devrait être 65 ans !

Les négociations autour de l’Arrco et l’Agir apparaissent donc comme le moyen détourné de torpiller à nouveau le droit à la retraite à 60 ans, déjà bien rogné par les réformes Balladur et Fillon mais aussi, plus récemment, par la mesure Sarkozy repoussant la possibilité de travailler jusqu’à 70 ans. Tous les syndicats ont dit non, pour des raisons de fond et de principe, la négociation n’ayant pas compétence pour décider de l’âge de départ en retraite.

A ce recul s’ajoutent des propositions qui feraient baisser le montant des pensions, notamment pour enfants, et de réversion. Le Medef argue que l’Arrco et l’Agir « courent à la faillite« . Cet alarmisme est contredit par les responsables techniques Arrco-Agir, qui prévoient un résultat négatif de 1,6 à 2,5 milliards d’euros en 2010. Surtout, les deux régimes possèdent entre 50 et 65 milliards d’euros en réserve !

Les syndicats font, en outre, remarquer  qu’une hausse de 1 % du point de cotisation assurerait l’équilibre des comptes jusqu’en 2030. Le prochain rendez-vous est prévu le 23 mars. La journée du 19 mars permettra peut-être de faire pencher la balance du bon côté…

Publié dans RETRAITES, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Retraités floués, tous dans l’action le 19 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mars 2009

 

  sarko.jpgRETRAITÉS FLOUÉS

 

TOUS DANS L’ACTION LE 19 MARS

 

 « Je préserverai le pouvoir d’achat des retraités ». Cet engagement du candidat en 2007 n’est pas tenu par le Président élu. Le 18 février il n’a annoncé que des mesures ponctuelles et des miettes pour quelques retraités.

Retraites et pensions n’ont pas été revalorisées, en 2008, à la hauteur de la moyenne annuelle de l’inflation qui a atteint 2,8%.

Sur plusieurs points (réversion, minimum vieillesse) les engagements présidentiels n’ont pas été tenus ou bien ont été réduits. A chaque fois, les retraités les plus modestes sont les plus concernés.

D’autre part le report au 1er avril de la revalorisation 2009 fait perdre trois mois aux retraités.

Comme les salariés, les retraités sont durement touchés par la crise qui met à mal la cohésion sociale et la solidarité. Cette solidarité entre actifs et retraités est la base du système de retraite par répartition qu’il faut à tout prix préserver.

C’est pourquoi les organisations syndicales de retraités CGT, CFDT, FO, CFE/CGC, CFTC, la FGR-FP et l’UNSA Retraités revendiquent, afin de compenser les retards accumulés, une revalorisation supplémentaire des retraites au-delà de la stricte application de la loi et un effet rétroactif au 1er janvier 2009.

Les retraités ne sont pas qu’un coût, ils sont un des moteurs du développement économique de la société et, comme tels, revendiquent les moyens de vivre dignement, comme des citoyens à part entière, avec un pouvoir d’achat préservé.

Les retraités, à l’appel de leurs organisations syndicales, seront à nouveau dans la rue le 19 mars. Ils exprimeront ainsi leur solidarité naturelle avec les salariés et les chômeurs sur les bases de la plate forme revendicative retenue par les organisations syndicales.

Paris, le 19 février 2009

Publié dans Politique nationale, RETRAITES, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

1...3940414243
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy