Foxfire, confessions d’un gang de filles, de Laurent Cantet (entretien)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 janvier 2013

 

Laurent Cantet :

Foxfire « montre les bienfaits de la résistance »

 

Foxfire, confessions d'un gang de filles, de Laurent Cantet (entretien) dans Cinema cine1

Foxfire, confessions d’un gang de filles, le nouveau long

métrage de Laurent Cantet, sort aujourd’hui en salles.

A cette occasion, le cinéaste, palme d’or en 2008

avec « Entre les murs » a accordé un grand entretien

à l’Humanité Dimanche, à retrouver dès jeudi en kiosque.

Premier volet de la rencontre.

 

Deuxième volet :

Laurent Cantet, « Foxfire assume l’idée d’être un film classique »


Que vouliez-vous dire en abordant la question de la domination

sexuelle masculine?

Laurent Cantet. Il y a d’abord l’envie de ne pas hiérarchiser

les oppressions. Le sexisme est le point de départ

de leur résistance. C’est l’oppression qu’elles ressentent

le plus directement dans leur corps, la plus difficile à justifier. Ce sont des gamines. Elles n’ont pas envie

d’être violées par des mecs. Le groupe se constitue face à cette violence. A partir de là, les autres formes

d’oppressions leur apparaissent. Le sexisme est presque le déclencheur de cette conscience

qui se fabrique progressivement.

Je voulais aussi traiter du racisme et montrer comment, dans ces années là aux États-Unis, la question

du racisme n’était même pas un problème. Il ne venait à l’idée de personnes de questionner l’idée d’un partage

entre Noirs et Blancs. Legs a rencontré d’autres opprimés en maison de redressement. Elle veut créer une maison

pour toutes les femmes opprimées de la terre. Elle introduit de la complexité dans la façon de voir le monde

de ses copines. Mais elle se heurte à une espèce d’évidence historique puisque les autres filles ne voient pas

pourquoi elles intégreraient une Noire dans leur bande.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Cinema, Droits des femmes, ETATS-UNIS, l'Humanité, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Le petit Noël des enfants roms à Villebon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2012

 

Pour les roms, c’est Noël tous les jours ! !

 

Le petit Noël des enfants roms à Villebon dans France noel1

noel2 dans Justice

A partir de « Mediapart » envoyé par « Dazibaoued ». 

La nouvelle est tombée mardi 4 décembre, à 20 jours de Noël donc : expulsion des familles roms du terrain

des Petites Prairies à Villebon près d’Evry (où il fait particulièrement frisquet) sous huitaine à partir du dépôt

de l’ordonnance d’huissier. En décembre, tandis que de nombreux jeunes enfants y vivent ! Et oui, le juge

du TGI d’Evry a osé. Non la justice n’est pas toujours juste (lien).. ou plutôt ici le juge n’a pas suivi la loi

qui elle l’est. La trêve hivernale ? La circulaire interministérielle du 26 août 2012? Bof bof bof.

Alors qu’un élan de solidarité s’était mis en place depuis trois mois pour aider ces familles dont des enfants

avaient déjà subi les traumatismes dus à des expulsions précédentes, elles vont se retrouver de nouveau

chassées du lieu de vie qu’elles s’étaient vaille que vaille aménagé et pour les petits, de l’école

où ils venaient enfin d’être scolarisés.

[Lire la suite sur tziganes2.blogspot.fr]

Lire également :

Familles rom expulsées à Fontaine, comment continuer à scolariser les enfants ?

A Metz, une famille rom de Serbie en grand danger (pétition RESF)

Publié dans France, Justice, Politique nationale, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration | 1 Commentaire »

Grève des Sans-Papiers à Lille : l’État socialiste choisit la barbarie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 décembre 2012

 

Expulsion des sans-papiers grévistes :

l’État socialiste choisit la barbarie

 

Mouvement des Jeunes Communistes du Nord  5 décembre 2012

 

Grève des Sans-Papiers à Lille : l’État socialiste choisit la barbarie dans France sspapier

Hier mardi 4 décembre vers 20h30,

les 120 sans-papiers en grève

de la faim qui occupaient l’ Église

Réformée de Fives, ont été brutalement

délogés par un incroyable déploiement

des forces de Police (GIPN, CRS

par dizaines de cars).

Ces dernières ont bloqué tous les accès

des rues adjacentes

alors qu’elles jetaient dehors,

sous la pluie par 0 degré, les sans-papiers en grève de la faim depuis 33 jours.

Cette violence inouïe est donc la seule réponse de l’État socialiste aux revendications légitimes portées

par cette lutte : la régularisation de tous les sans-papiers (à commencer par une liste élaborée par les grévistes

eux-mêmes), et le droit pour le Comité Sans Papiers 59 à la défense argumentée de tous les dossiers

par un rendez-vous mensuel en préfecture.

Les forces de Police et le pouvoir socialiste ont cherché cette nuit à briser le mouvement. Ils ont échoué.

Les grévistes de la faim, transportés par leurs camarades aux Hôpitaux environnants, semblaient déterminés

à poursuivre la lutte tant qu’aucune de leurs revendications n’était satisfaite.

En attente d’un communiqué du Comité des Sans Papiers, les Jeunes Communistes de Lille réaffirment

tout leur soutien à la lutte légitime des sans-papiers en grève de la faim. La démonstration de barbarie de ce mardi

4 décembre n’est qu’une raison supplémentaire pour continuer à se battre. Sans illusion sur le rôle joué

par les socialistes, nous avons conscience que seul le rapport de forces – par la mobilisation populaire sur le terrain –

permettra d’imposer un changement radical dans le traitement que l’État réserve aux travailleurs, aux êtres humains

qui vivent en France.

Nous poursuivrons donc la lutte aux côtés de nos frères et camarades sans-papiers, selon les moyens d’action

déterminés par le Comité Sans Papiers lui-même. Des manifestations de soutien étant d’ores et déjà programmées

cet après-midi mercredi 5 décembre à 18h30, et ce samedi 8 décembre à 15h, place de la République à Lille,

nous appelons à la mobilisation de tous pour être le plus nombreux à ces rassemblements.

Pas de justice, pas de paix !

Les Jeunes Communistes de Lille

spapier dans INFOS

Publié dans France, INFOS, Jeunes Communistes, LIBERTES, Politique nationale, PS, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Grèce : le parti néonazi Aube dorée propose sa solution finale.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2012

 

D’abord les immigrés, puis les communistes, les homosexuels,

les handicapés…

 

 Extrait de l’article de Cécile Chams :

http://Grèce : Sur fond de crise, l’inquiétante ascension des néo nazis

 

Grèce : le parti néonazi Aube dorée propose sa solution finale. dans EUROPE neonazi
« Quand Aube dorée sera au Parlement, nous allons mener des raids

dans les hôpitaux et les crèche pour jeter les immigrés et leurs enfants

dans la rue, afin que les Grecs puissent prendre leur place19 »,

a déclaré un candidat du parti néonazi avant les élections.

Le parti néonazi vise aussi les soupes populaires et les bureaux

de chômage, qu’il veut interdire aux étrangers.

Les immigrés sont des « sous-hommes qui transportent toutes sortes de maladies20 », a déclaré

au parlement Eleni Zaroulia, députée d’Aube dorée et épouse du leader du parti. Cette députée est

aussi membre du comité pour l’égalité et la non-discrimination du Conseil de l’Europe…

Le parti néonazi a récemment demandé au ministre de l’Intérieur de fournir le nombre d’enfants étrangers

accueillis dans les écoles maternelles du pays. Et le député néonazi Panayiotis Iliopoulos a écrit à l’Université

de l’Égée (île de Lesbos) pour demander combien d’étudiants étrangers étaient hébergés. Le vice-recteur

s’est senti « insulté » par cette question21.

Face au désespoir de la population, Aube dorée prône un nettoyage ethnique : l’emploi, les services publics,

l’enseignement, les soins de santé… réservés aux Grecs. Aube dorée annonce ses nouvelles cibles :

après les immigrés, il veut s’attaquer aux homosexuels et aux handicapés, comme on peut le lire

dans leur dernier tract.

Aube dorée ne vise pas seulement les immigrés, explique Liana Kanelli, députée du Parti communiste de Grèce (KKE).

« Il menace aussi les communistes et dit ouvertement : “Nous allons faire de vous du savon”. » Le 7 novembre

à Thessalonique, deux membres d’Aube dorée ont attaqué avec des bâtons et des couteaux trois jeunes communistes

qui distribuaient des tracts en faveur de la grève générale. Ces jeunes ont pu s’en tirer grâce à l’aide de travailleurs

en grève d’une usine proche. La police n’a toujours pas arrêté ces individus.

Le mois dernier, quatre députés et des membres d’Aube dorée, avec des intégristes et prêtres orthodoxes, ont attaqué

le théâtre où se jouait la pièce de Terrence McNally Corpus Christi, où Jésus et les apôtres sont une communauté gay

vivant au Texas. La police anti-émeute a encerclé le théâtre. Mais le directeur n’a pas osé sortir car les néonazis étaient

toujours présents. « La dernière fois qu’une pièce de théâtre était jouée sous la garde de la police, c’était pendant

la junte. Je ne veux pas croire que c’est de nouveau la junte », a-t-il déclaré.

Un journaliste témoin de la scène a été tabassé par les fascistes, devant les policiers qui n’ont rien fait. Le journaliste n’a

pas porté plainte, de crainte que son adresse ne soit transmise à Aube dorée22.

« L’homophobie a toujours existé en Grèce », déclare Andrea Gilbert23, porte-parole d’Athens pride, une organisation

de défense des droits des homosexuels. « Mais depuis un an, il y a une nette augmentation des attaques anti-gay.

Les auteurs agissent avec impunité… avec le même scénario que les attaques d’Aube dorée contre les immigrés.

Ces gens haïssent les immigrés, les gays, les étrangers, les femmes. Ils haïssent tout le monde. »

 

 

19. The Guardian, 12 juin 2012 • 20. Ekathimerini, 18 octobre 2012 • 21. Ekathimerini, 23 octobre 2012 •

22. Okeanos, 12 octobre 2012 • 23. Greek Reporter, 26 novembre 2012

Publié dans EUROPE, Grece, Montée du fascisme, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Désintox

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2012

 

Marion Maréchal-Le Pen et les cours d’arabe en primaire – Désintox

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Publiée le 29 nov. 2012 par

Publié dans F-Haine, POLITIQUE, Propagande - Desinformation, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

La lutte contre l’immigration, nouveau marché en vogue pour les sociétés de sécurité et d’armement.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2012

 

SÉCURITÉ PRIVÉE

Le business de la xénophobie en plein boom

Par Nolwenn Weiler (30 octobre 2012)

 

La lutte contre l’immigration est le nouveau marché en vogue pour les sociétés de sécurité

et d’armement. Dans un livre, la juriste Claire Rodier décrypte le boom

de cette « xénophobie business ». Où l’on apprend que les sociétés privées, appuyées

par la Commission européenne, investissent des dizaines de millions d’euros

dans des technologies anti-migrants, que GDF-Suez, via une filiale, gère des centres

de rétention… Entretien.

La lutte contre l’immigration, nouveau marché en vogue pour les sociétés de sécurité et d’armement. dans Racisme - Xenophobie immigration-300x199

Basta !  : Lorsque le business de l’immigration est évoqué,

c’est le plus souvent pour pointer du doigt les « passeurs ».

Qui d’autre profite de la sécurisation des frontières ?

Claire Rodier [1]  : Les discours des responsables politiques

sur les « affreux passeurs » sont une façon pour les États de se

dédouaner, comme si ceux qui font passer les frontières moyennant

finances étaient les seuls responsables de ce qui arrive aux migrants.

D’autres « acteurs économiques » profitent de ces politiques de contrôle des frontières, en particulier les sociétés

de sécurité. C’est un marché qui ne cesse de croître depuis plus d’une décennie. En 2009, le chiffre d’affaires

de la « sécurité globale » est estimé à plus de 450 milliards d’euros, ce qui représente une progression annuelle

de plus de 10% en moyenne. Aux côtés de la lutte contre le terrorisme et de la sécurisation des lieux sensibles,

comme les aéroports, on trouve la protection des frontières contre l’immigration désignée comme clandestine.

Les entreprises de sécurité organisent un « salon mondial de la sécurité intérieure des États »,

Milipol, en région parisienne. Le marché de la sécurité intérieure détrônerait-elle l’industrie

de l’armement ?

On observe un glissement progressif du marché de l’armement militaire vers le secteur civil, où le marché de

la lutte contre l’immigration est très porteur. Le salon Milipol a été organisé au départ par des entreprises

françaises, soucieuses de se doter d’un outil de communication à destination d’un marché en pleine expansion.

Leur objectif est de développer une véritable industrie européenne de la sécurité en mesure de concurrencer

les pionniers que sont les États-Unis et Israël. Lancé fin 2010, le projet Oparus rassemble plusieurs entreprises

européennes – BAE systems (Grande-Bretagne), Dassault Aviation (France), EADS (France et Allemagne),

Sagem (France), Thales (France) – pour élaborer une stratégie commune d’exploitation des drones

pour la surveillance des frontières terrestres et maritimes. Le projet est financé à hauteur de 1,19 million

par le département recherche et développement de la Commission européenne.

L’argent public finance donc des recherches privées, à but lucratif. Ce business est-il plus

largement soutenu ?

[Lire la suite sur Basta !]

 

Publié dans Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Grenoble : 6 jeunes communistes agressés par des militants d’extrême droite

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 octobre 2012

 

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

par


Vendredi 19 octobre dans la soirée, six jeunes communistes ont été la cible d’une agression méthodiquement planifiée par des militants

qui se revendiquent sans ambiguïté possible de l’extrême droite et des mouvances proches du Front National. Piégés, molestés à coup

de barres de fer et de matraques, l’un d’entre-eux souffre d’une fracture importante au nez.

Surveillés toute une partie de la soirée, les jeunes qui se réunissaient dans nos locaux ont d’abord été confrontés à une première

tentative d’agression qu’ils ont été en capacité de maîtriser sans heurt. Toutefois, il apparaît, du traquenard dans lequel ils sont tombés

quelques minutes plus tard alors qu’ils rentraient chez eux, que cette première attaque n’était rien d’autre qu’une tentative de les

déloger, de les poursuivre et d’attenter à leur intégrité physique et morale.

Piégés rue Denfert Rochereau, les six jeunes militants ont d’abord cherché refuge dans un pub à proximité immédiate mais celui-ci a

refusé de les abriter. Ce n’est qu’après le déversement d’un torrent de propos racistes, d’insultes et de menaces de morts, de tentatives

de mettre celles-ci à exécution que les jeunes ont compris que leurs agresseurs étaient clients du bar dans lequel on les appelait

à reprendre « sagement » leurs beuveries.

De tels agissements sont totalement inacceptables dans notre République. Celles et ceux qui les commettent salissent la France comme

d’autres avant eux la déshonoraient du temps de la collaboration fasciste avec l’occupant nazi. Bien que l’Histoire nous en éloigne,

la montée de la haine raciale et la banalisation du discours socialisant et nationalisant du Front National, comme la banalisation

politique et médiatique de leurs idées, de leurs discours, nous conduisent lentement vers l’embrasement de la société.

Communistes et Républicains, nous luttons encore et toujours pour la fraternité et l’unité de celles et de ceux qui subissent la violence

et l’oppression du système de l’esclavage de l’Humain par l’Humain.

 

Grenoble : 6 jeunes communistes agressés par des militants d'extrême droite dans Extreme-droite document2

Solidaires des jeunes agressés et résolus dans le combat contre la haine,

le racisme et la violence, nous invitons celles et ceux

qui partagent cet horizon, à un rassemblement pacifique 

 

Publié dans Extreme-droite, France, Jeunes Communistes, Montée du fascisme, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Copé et Le Pen au chocolat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 octobre 2012

 

 

Jean-François Copé et le Pen au chocolat

 

Copé et Le Pen au chocolat dans Extreme-droite cope_chocolat

Jean-François Copé a un problème. Il a sans doute dû se faire voler

son goûter par un plus grand que lui dans la cour de récréation.

Peut-être est-ce cela qui l’oppose aujourd’hui à François Fillon.

Aller chercher des histoires de cour d’école pour servir un discours

communautariste aux relents racistes montre à quel point la droite

en général et Jean-François Copé en l’occurrence sont prêts à tout

pour masquer leurs graves responsabilités dans la situation que connaît

notre peuple. On lui rappellera au passage en cette période de crise

qu’il ferait bien de se préoccuper de ceux qui ne peuvent pas se payer

un pain au chocolat plutôt que de disputes puériles. Attiser de nouvelles

guerres de religion est indigne d’un responsable politique.

Si nous le comprenons bien, il s’agit d’aller faire du gringue à l’extrême

droite et de continuer à protéger les saigneurs de la finance

qui se délectent de la guerre des pauvres, dont on a vu moult exemples

ces derniers temps.

 

 

Il nous trouvera face à lui pour rassembler tous ceux et celles qui en ont assez qu’on avilisse ainsi les êtres humains

et qui veulent de vraies solutions. Monsieur Copé, nous vous enverrions bien au piquet, mais vos propos sont autrement

plus graves que cela. ils sont une insulte à la République et à la laïcité !

Pierre Dharréville, Secrétaire départemental du PCF 13

membre du conseil national du PCF

 

Lire également :

 

Publié dans Extreme-droite, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie, UMP | Pas de Commentaire »

Roms : attiser la haine n’est pas une solution

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 septembre 2012

 

Roms : attiser la haine n’est pas une solution

 

Roms : attiser la haine n’est pas une solution dans PCF les-riverains-ont-mis-le-feu-aux-restes-du-camp_918093_460x306-300x199Ce qui vient de se passer dans les quartiers nord de Marseille où des Roms

ont été chassés par des habitants voisins est d’une gravité extrême,

traumatisante, et dont les conséquences ne sont pas encore mesurables.

Qui peut juger le traumatisme chez ces personnes, ces enfants ? Sait-on

que certaines personnes composant la milice étaient armées?

Je condamne fermement ce qui s’apparente aux ratonnades des années 60.

Cet acte de barbarie est qui plus est d’une lâcheté déconcertante

dans ces quartiers où la mobilisation populaire serait plus utile

et efficace face aux trafics en tous genres.

Il n’y a pourtant rien d’étonnant au fait que des habitants eux-mêmes confrontés à la pauvreté ou à la précarité s’en prennent à plus

miséreux qu’eux.

Mais si actes délictueux il y a eu, c’est à la police et à la justice de protéger, sécuriser et sanctionner. Certainement pas aux habitants !

Cette tragédie montre, que malgré l’intérêt porté par le gouvernement à la situation de Marseille, rien n’a changé et rien ne changera

avec les seules propositions du comité interministériel.

Le geste ignoble d’hier soir était prévisible voire recherché par ceux qui prennent la responsabilité de ne pas régler une intégration

digne et humaine des familles Roms.

Prévisible car à laisser pourrir la situation de familles qui ont fui la misère de leur pays nous sommes au pied du mur. Recherché car

le maire de Marseille fait de l’opposition des populations entre elles et de la chasse aux pauvres un de ses sports favoris. Et que

le premier magistrat de la Ville arrête sa complainte, Marseille n’est pas une ville pauvre, c’est une ville aux inégalités extrêmes avec

les plus riches et les plus pauvres du pays.

Des propositions ont été formulées par le collectif Roms de Marseille pour trouver des solutions.

Des moyens existent au niveau européen pour mettre en œuvre ces solutions en termes d’hébergement, d’éducation, de santé,

d’alimentation et d’emploi. Mais ces fonds européens ne sont pas sollicités par la Préfecture. Est-ce normal ?

Je demande que le Préfet ouvre une cellule de crise pour régler la situation des familles Roms et sécuriser les habitants de quartiers

populaires abandonnés par les pouvoirs publics.

Il est urgent d’agir sans opposer les uns aux autres, au risque de provoquer une explosion sociale dont personne ne peut mesurer

les conséquences.

Le gouvernement est devant ses responsabilités et doit apaiser par les mots et surtout par des actes au lieu d’attiser les tensions.

Jean-Marc Coppola, PCF 13
Vice-président de la Région, Conseiller municipal de Marseille

Publié dans PCF, Politique nationale, Racisme - Xenophobie, SOCIETE | Pas de Commentaire »

« On n’est pas raciste mais ces gens-là… »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 septembre 2012

 

« Ces gens-là », le racisme quotidien

 

http://www.dailymotion.com/video/xthnwe

sur dailymotion

Par heleneclaude

Lire les articles :

http://tziganes2.blogspot.fr/2012/09/ces-gens-la-le-racisme-quotidien.html

http://tziganes2.blogspot.fr/2012/09/que-pensez-vous-de-ce-message-je-nai.html

Découvrir le blog :

http://tziganes2.blogspot.fr/

Publié dans France, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

1...34567...20
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy