• Accueil
  • > Propagande - Desinformation

Vive la crise !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 novembre 2011

Lu sur : Moissac au Coeur - 11 novembre 2011

Les Français favorables à la rigueur ? Mon oeil !…

Par Vincent Barros – Marianne

 

Le site du quotidien « Les Echos » nous apprend que le plan de rigueur – terme

pourtant récusé par ceux qui l’ont décrété, Nicolas Sarkozy et François Fillon –

est « plutôt bien accueilli » par les Français. Bigre !

(Flickr - zigazou76 - cc)

Depuis lundi, le plan de rigueur annoncé par François

Fillon fait l’unanimité… contre lui. Jugé suffisamment

contraignant, il ne l’est toutefois pas assez pour Bruxelles,

puisque la Commission européenne a enjoint aujourd’hui

le Premier ministre français à prendre des « mesures

supplémentaires pour corriger le déficit excessif »

du pays en 2013.

Que Nicolas Sarkozy et François en récusent le terme, c’est bel et bien un plan de rigueur auquel vont devoir

se soumettre les Français. Ce n’est pas si grave, au fond, puisque ceux-ci, nous assure le site des Echos,

y sont plutôt favorables !

D’après l’Observatoire politique CSA / Les Echos de novembre 2011, le plan de rigueur est « plutôt bien accueilli ».

Et pour cause ! Les 1006 personnes interrogées pour ce sondage exemplaire  l’ont été sur des mesures

qu’on ne peut – sauf à être masochiste – difficilement contester. Jugeons plutôt…

[Lire la suite sur : moissacaucoeur.elunet.fr/]

Publié dans Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Dépenses de com’ du gouvernement : « les manipulations de l’opinion publique sont toujours à l’oeuvre en Sarkofrance »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 novembre 2011

Source : SARKOFRANCE – 6 novembre 2011

Dépenses de com’ : le nouveau scandale de Sarkofrance

Dépenses de com' du gouvernement :

Il nous l’avait promis, juré, craché. Le directeur de cabinet de la présidence

de la République, expliquait en 2009 à qui voulait l’entendre que les pratiques

sondagières de l’Élysée avaient été normalisées. Deux ans plus tard,

la Cour des Comptes nous dévoile comment le gouvernement tout entier

dépense les deniers publics pour sa communication politique… ou le coaching

de ses ministres par des conseillers élyséens.

En 2008 déjà…

En juin 2009, la Cour des Comptes avait levé un sacré lièvre en épluchant

les comptes de l’Élysée de l’année précédente : Patrick Buisson, conseiller

d’opinion du Monarque, décoré de Légion d’Honneur dès septembre 2007

par son ami/employeur Nicolas Sarkozy s’était vu confier la supervision

de sondages pour le compte de l’Élysée. Cette assistance,via sa société Publifact, valait 1,5 million d’euros

d’argent public par an. Un autre sondeur, Pierre Giacometti , conseiller de campagne devenu conseiller

présidentiel, était également richement rémunéré (358.000 euros par an), via sa société, pour de similaires

prestations. Mieux, plus d’une centaine de sondages ainsi financés par l’Elysée étaient ensuite publiés dans

la presse (le Figaro, LCI) sans mention du commanditaire élyséen. Enfin, c’était l’institut Opinionway qui avait

récupéré, sans appel d’offre non plus, l’essentiel de ses sondages pour le compte de Buisson.

L’affaire était juteuse, la manipulation de l’opinion publique évidente.

Trois ans plus tard, certains croyaient l’affaire close. 

[Lire la suite sur sarkofrance.blogspot.com/]

 

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Le billet de Glop Lerouge : Front national, arnaque radicale !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2011

Le billet de Glop Lerouge : Front national, arnaque radicale ! dans Humour text3005_0

2 novembre 2011Glop Lerouge, Secrétaire de Section

Front national, arnaque radicale !

jaitoujours.jpgJe ne peux plus allumer la télé sans me mordre les roubignolles jusqu’à l’omoplate. J’allume d’un côté et j’entends que le FN est le plus grand ennemi du patronat, sans déconner ! Je zappe de l’autre, et je vois un député UMP qui demande de sucrer le minimum vieillesse aux étrangers, comme le demande le FN… Pour éviter le pire, les copains de la section ont planqué la téloche derrière le tableau du Che. Résultat ? J’ai allumé l’ordinateur, et j’ai lu sur les blogs que le FN était seul à défendre les libyens contre l’agression de l’OTAN…

Bon, tout le monde sait que depuis vingt ans, la stratégie des capitalistes consiste à utiliser les médias pour éradiquer la culture communiste dans les milieux populaires, et foutre à sa place la bouillie nationaliste. Mais là, franchement, les journaleux font du zèle. Déjà qu’ils pêchaient en eaux troubles, maintenant ils y vont à la grenade !

Voyons voir… L’entreprise a commencé avec le choix du nom. Avant il y avait « ordre nouveau », qui « sentait bon » la contre-résistance et le fascisme éternel. Pour tromper le peuple et dévoyer l’héritage communiste, les membres d’ordre nouveau choisissent en 1972 de participer aux législatives sous le nom « Front national » ! Aujourd’hui, plus personne ne se souvient que le vrai « Front national » (de son nom complet « Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France ») était à l’origine une organisation résistante (antinazie, antiraciste et anti-collabos) créée par le Parti Communiste Français et affiliée au Conseil National de la Résistance. Dans le nom, déjà, la première imposture.

La deuxième imposture est dans la prétendue « dimension sociale » d’ordre nouveau, devenu FN. Ils invoquent les « métallos », ils disent qu’ils sont « économiquement de droite et socialement de gauche » (va comprendre…) ; et, maintenant, on veut nous faire croire que le patronat est contre le FN, parce que la fille Le Pen et la mère Parisot font leur petit numéro de duettistes… Mais de qui se fout-on ? Qui finançait Occident, Ordre Nouveau, le GUD, etc. ? Les ouvriers, peut-être ? Ces gens vous disent : nous sommes contre le patronat car il a fait venir les immigrés pour payer moins cher les salaires. Il faut donc renvoyer les immigrés… Tu parles ! Virer les immigrés, c’est virer une majorité de gens en âge de travailler. C’est donc déstabiliser la production, couper d’un coup les rentrées fiscales et les cotisations payées par eux, réduire brutalement la consommation… C’est en somme foutre encore plus en l’air l’économie, pour augmenter encore un peu le chômage et gagner quoi ? Juste la honte et l’opprobre de s’être conduits comme des voyous ! Et c’est ça, être du côté des ouvriers ? Il n’y a que des gens qui n’ont jamais trimé pour traiter comme ça les travailleurs.

Avec le minimum vieillesse, c’est le pompon. 67 députés UMP, Ph. Meunier en tête de gondole, veulent enlever le minimum vieillesse aux étrangers non-européens, en s’alignant sur le FN. Ils disent que ce n’est pas juste que quelqu’un qui n’a pas cotisé en France touche ces allocs et que, avec ce système, les étrangers peuvent venir « chez nous » pour toucher ce « jackpot ». Et ces gens sont censés être du côté du peuple ! Ils ne vous disent pas que le minimum vieillesse c’est que dalle, et que ceux qui le touchent sont des vieux travailleurs (plus de 65 ans) qui vivent dans la misère noire. Ils ne vous disent pas que pour la quasi-totalité, ce sont des gens qui ont bossé toute leur vie en France, passant du travail au noir (souvent à la journée, dans le bâtiment notamment), aux temps partiels, et aux boulots au smic pendant quelques temps pour les « plus chanceux » d’entre eux. Après une vie de trime, ils n’ont pas « assez » cotisé pour avoir droit à 600 euros par mois, et on leur assure alors ce minimum pour crever un peu moins la dalle ! Et ce serait quoi la solidarité populaire, la fierté ouvrière ? De les laisser mourir ? Ils ne vous disent pas, non plus (pourtant ils causent !), que si un vieil étranger fauché se pointe en France pour y toucher le minimum vieillesse, comme ils font croire, il n’aura jamais de carte de séjour. Or, en droit français, aujourd’hui, le minimum vieillesse est subordonné au séjour régulier : pas de carte de séjour, pas de minimum vieillesse (et même si on a bossé trente ans en France…) ! Ils ne vous disent pas, en somme, la vérité : les étrangers qui touchent le minimum vieillesse y ont tout simplement droit, en droit et en bonne morale.

Et maintenant, il y a la Libye… Apparemment, la lutte contre l’impérialisme, ce n’est plus le parti communiste, c’est le FN… A se les avaler carrément ! Le Pen fille va à Lampedusa alors que le bombardement de la Libye s’organise… Le FN s’inquiète (sic) de ce que le « printemps arabe » pourrait nous envoyer des arabes… Et on fait passer ces gens pour des défenseurs de l’indépendance de la Libye, profitant de quelques « bonnes blagues » de la « vieille garde », démentie à chaque fois que nécessaire par la nouvelle ! Et on ne dit pas que les députés et les sénateurs communistes, à peu près seuls contre tous, ont lutté vaillamment à l’Assemblée Nationale et au Sénat pour arrêter les bombardements meurtriers des assassins de l’OTAN (qui a massacré des dizaines de milliers de personnes afin d’obtenir l’interdiction du divorce, l’instauration de la polygamie, et la lapidation de la femme adultère !!!). Oui, oui, vous n’avez qu’à vérifier : même les verts, qui se la jouent peace & love devant les caméras, se sont « divisés » sur la question (traduction : ils ont largement approuvé le massacre des libyens). Les seuls qui ont défendu en bloc devant le Parlement les libyens en tant qu’hommes et femmes (pas en tant que « danger » d’immigration potentielle…), en réclamant l’arrêt du massacre de l’OTAN, ce sont les nôtres !

Jusqu’où va-t-on continuer ce jeu de l’« extrême droite extra-parlementaire défenseure du peuple » ? Ceux qui se prêtent à cette propagande médiatique, bouffonne et anti-communiste, devraient méditer le proverbe africain du camarade Mamadou : « le feu qui te brûlera, c’est celui auquel tu te chauffes ».


Publié dans Humour, POLITIQUE, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Le Président a menti aux français

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2011

Site national du PCF  - 27 octobre 2011

Le Président a menti aux français

 

Le Président a menti aux français dans POLITIQUE gouverne-ment004

Nicolas Sarkozy s’est livré à une heure d’autosatisfaction irréelle  

pour justifier l’accord signé à Bruxelles.

Que faut-il retenir de cette leçon présidentielle ?

« Tout va bien, tout est sous contrôle, nous avons eu raison de

faire la réforme des retraites car les retraités étaient responsables

de la dette, il n’y a pas eu de baisse de salaires et de retraites en

France. »

Mais qui peut croire à une fable pareille ? Les souffrances des Français étaient absentes de tout le propos présidentiel.

En fait , il s’agissait de répéter les mêmes slogans de campagne comme le « travailler plus… » auquel plus aucun

Français ne peut croire, les mêmes promesses sur la fin des bonus des banquiers plusieurs fois annoncée mais

jamais réalisée. Surtout il s’agissait pour le Président de justifier de nouvelles mesures d’austérité qu’il a d’ailleurs

refusé d’annoncer clairement, sans écarter une hausse de la TVA. Enfin, en plaidant pour de nouveaux alignements

sur l’Allemagne, il a décrété « obligatoire » la règle d’or sur laquelle les Français n’ont jamais été consultés.

Le Président avait promis un exercice de vérité. Pendant une heure, il a menti aux Français.

Parti Communiste Français  

 

Lire également :

sur dazibaoueb.com/Emission télévisée : Le président flop

sur legrandsoir.info/Le sarkozien tel qu’on l’cause

 

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Règle d’or, un seul objectif : perpétuer la rente des marchés financiers !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 septembre 2011

Lu sur : PCF Grésivaudan28 septembre 2011

URL article original : http://dessousdebruxelles.ellynn.fr/spip.php?article157

La « règle d’or »,

une entreprise de désinformation massive

 

Règle d'or, un seul objectif : perpétuer la rente des marchés financiers ! dans Austerite Speculateur

Le débat sur la dette publique a tout récemment pris

un nouveau tour, avec l’annonce par le gouvernement

de sa volonté d’inscrire dans la Constitution ce que

les communicants ont appelé la « règle d’or ».

Celle-ci consisterait à interdire, à peu de chose près,

tout déficit public d’une année sur l’autre dans le budget

de l’État ; en d’autres termes, cette règle vise à inscrire

dans le marbre même de la Constitution le principe

des politiques d’austérité, présentées comme un remède

douloureux mais néanmoins nécessaire face à la crise

de la dette.


La promotion par les VRP du gouvernement de cette « règle d’or », largement relayée par les médias

dominants, représente une nouvelle étape dans l’entreprise de désinformation massive autour de la

question de la dette. Or la présentation systématique des politiques d’austérité comme étant

« la seule solution possible » est complètement fausse. Non seulement ces politiques sont socialement

injustes et économiquement dangereuses ; mais d’autres politiques sont possibles

(voir Règle d’or : Le coup d’Etat des marchés financiers).

Depuis l’UMP jusqu’au PS, on semblait l’avoir oublié ; le budget de l’État compte deux colonnes :

recettes, et dépenses. Autrement dit pour équilibrer le budget, il n’est pas nécessaire de sabrer de

manière totalement irresponsable dans les dépenses de l’État – en s’attaquant à l’Éducation nationale,

en fermant des hôpitaux, ou en bradant les services publics et municipaux.

Il aura fallu attendre que des millionnaires américains, puis français, n’en appellent eux-mêmes à

taxer davantage les riches, pour dessiller, ne serait-ce qu’un instant, les yeux des responsables

politiques : oui, il est possible de rééquilibrer le budget public en taxant les plus hauts revenus, en

taxant les transactions financières, en bouchant les trous dans la fiscalité qui ont permis, depuis des

dizaines d’années, aux plus riches de devenir plus riches, sous le prétexte d’une prétendue

« compétitivité »…

Lire la suite

 

Publié dans Austerite, Democratie, ECONOMIE, Propagande - Desinformation, Union europeenne | 1 Commentaire »

Éric Ciotti, Monsieur Sécurité de l’UMP, pris la main dans le sac médiatique…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 juin 2011

 

Éric Ciotti, Monsieur Sécurité de l'UMP, pris la main dans le sac médiatique... dans France 20080127_tf1

Éric Ciotti, le député bidonneur de l’UMP

Par Bob Injey, responsable national à la communication du PCF,

conseiller municipal de Nice (Alpes-Maritimes)

Eric Ciotti, le député bidonneur de l'UMP

Le député et président UMP du conseil général des Alpes-Maritimes

Eric Ciotti, a trouvé la recette pour faire de la publicité

à son « contrat de responsabilité parentale » mesure qui vise à suspendre

les allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire.

Il suffit juste de bidonner des reportages sur TF1 !

 

Lors du JT de TF1 l’attachée de presse de l’élu UMP des Alpes-Maritimes s’est ainsi fait passer pour une mère de famille

sous «contrat de responsabilité parentale» dans un JT pour dire tout le bien qu’elle pensait de la mesure proposée par

son employeur…

Cette droite est vraiment prête à tout pour faire passer des mesures purement idéologiques mais qui ne donnent aucun

résultat. Toutes les études faites à ce sujet démontrent l’inefficacité du chantage aux allocations pour lutter contre

l’absentéisme scolaire. Ces pratiques bafouent la démocratie et le parlement comme elle discrédite l’information.

Elles sont inacceptables.


Image de prévisualisation YouTube


Lire également :

À l’UMP, la chasse aux pauvres va jusqu’au bidonnage !

Publié dans France, POLITIQUE, Presse - Medias, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Éducation nationale : « L’arnaque des 17 000 recrutements »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 juin 2011

Source : Bah !? by CC2 juin 2011

L’arnaque des 17 000 recrutements à l’Éducation Nationale

 

Éducation nationale :

L’arnaque est flairée à des kilomètres par les gens qui s’intéressent

un peu à l’éducation nationale.

Pour les autres, ça paraît un peu bizarre, sans doute, mais ça donne

quand même l’impression qu’on embauche pour l’école et que les profs

qui râlent tout le temps sont juste des chieurs.

Rappelons un peu de quoi il s’agit : en fait, les 16 000 postes de profs

supprimés, ce sont les 1/2 fonctionnaires qui ne sont pas remplacés.

L’année prochaine, pour faire vite, il y aura donc 32 000 départs en

retraite et seulement 16 000 remplacements.

Dans le même temps, le ministère va donc poser 17 000 petites annonces

à Pôle Emploi pour trouver des profs.

Le premier constat qu’on peut faire, c’est que le ministère démontre par A+B que jusqu’à l’année dernière,

il manquait (au moins) 1000 profs pour tourner correctement.

Le deuxième constat, c’est que les profs ont raison : on n’est pas assez nombreux sur le terrain pour faire le boulot.

Le troisième constat, c’est que malgré ce recrutement, la qualité de l’enseignement ne va pas s’améliorer.

Car on va perdre 32 000 profs expérimentés et qu’on va les remplacer par 16 000 profs jeunes et non formés

(ceux qui auront obtenu le concours) et 17 000 profs amateurs recrutés à Pôle Emploi.

[Lire la suite sur : bahbycc.com/]

Pour mémoire :

Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles et aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement.
Cela se fait au coup par coup, dans une école et non dans un établissement voisin, de telle sorte qu’on évite un mécontentement général de la population.”

Cahier de politique économique” n°13 de l’OCDE

 

Publié dans Education nationale, Politique nationale, Propagande - Desinformation, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Commentaires d’Annie Lacroix-Riz sur la campagne de réhabilitation de Louis Renault entreprise par le service public de télévision

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 avril 2011

Publié le 17 avril 2011 sur :

Commentaires d'Annie Lacroix-Riz sur la campagne de réhabilitation de Louis Renault entreprise par le service public de télévision  dans HISTOIRE img_logo_lgs

 URL de cet article : http://www.legrandsoir.info/Commentaires-sur-la-campagne-de-rehabilitation-de-Louis-Renault-entreprise-par-le-service-public-de-television.html

 

Commentaires sur la campagne de réhabilitation de Louis Renault entreprise

par le service public de télévision

 

renault-htiler dans IDEES - DEBATS - PHILO

Annie LACROIX-RIZ

Commentaires sur dossier Louis Renault France 2 préparé par les journalistes du JT de France2

le 20 mars 2011

David Pujadas – Une page d’histoire maintenant, et quelle histoire ! Elle concerne le constructeur

automobile Louis Renault. Pour beaucoup, il est le symbole de la collaboration pendant la seconde

guerre mondiale, mais les historiens désormais se divisent et ses petits enfants se battent pour sa

mémoire. Faut il réhabiliter Louis Renault, c’est le dossier de cette édition, il est signé Gérard Grizbec,

Didier Dahan.

 

Commentaire Annie Lacroix-Riz

Puisque « les historiens désormais se divisent », les journalistes de France 2 ont décidé, comme ceux du Monde Magazine le 8 janvier 2010, de ne

donner la parole qu’à tel historien qui n’a jamais travaillé sur la question (voir ci-dessous).

Début du document reportage

Commentaire journaliste

L’objet du scandale, le voici, cette photo prise à Berlin : Louis Renault juste à côté d’Hitler. Certes, l’image a été prise avant la guerre, au salon de

l’automobile de 1938, mais tout de même, pour beaucoup, elle confirme que Renault avait de bonnes relations avec le dirigeant nazi. Cette photo était

exposée au musée d’Oradour sur Glane consacré à la deuxième guerre mondiale. Oradour, le symbole de la barbarie nazie. Ici le 10 juin 1944, la division

Das Reich a massacré tout le village, 642 victimes, hommes, femmes, enfants. A la demande de la famille Renault, le musée d’Oradour a dû retirer cette

photo et la remplacer par ce cache noir. Car être photographié à côté d’Hitler en 1938 n’implique pas que l’on va collaborer par la suite.

Commentaire Annie Lacroix-Riz

Outre que la photographie date de février 1939 (date à laquelle le Reich avait déjà démembré la Tchécoslovaquie et où les milieux informés savaient

parfaitement qu’il s’apprêtait à avaler le reste), la remarque serait pertinente si cette rencontre relevait du hasard (or, elle a lieu au salon de l’auto de

Berlin), et surtout si Louis Renault n’avait pas noué avec l’Allemagne hitlérienne une collaboration économique et politique sans réserves, dès le début du

régime et avec un éclat particulier par une rencontre de deux heures avec Hitler en février 1935). Cette volonté maintes fois affirmée de collaboration avec

les gens de bonne volonté (dont Hitler faisait partie, selon Louis Renault) passa notamment par la décision de paix à tout prix, le sabotage de la production

de guerre et la guerre contre la classe ouvrière en général, celle de Renault en particulier. Louis Renault a joué un rôle décisif dans ce que l’ambassadeur

de France François-Poncet, émissaire du Comité des Forges à Berlin de septembre 1931 à novembre 1938, appela explicitement devant un diplomate de

l’Axe Rome-Berlin, à cette dernière date « la fascisation de la démocratie » française. Ce que j’appelle « la garde rapprochée » de Louis Renault, lui-même

grand bailleur de fonds du fascisme français dans l’entre-deux-guerres, le trio synarcho-cagoulard dirigeant des usines Renault (toutes catégories),

François Lehideux, René de Peyrecave et Charles Petiet, joue dans le putsch ouvrant sur le régime de Vichy un rôle déterminant, consacré depuis l’été 1940

par des fonctions ministérielles ou équivalentes, au cours des quatre années d’Occupation (tel Lehideux, ministre jusqu’en avril 1942, et directeur

responsable du comité d’organisation de l’automobile du 30 septembre 1940 à son arrestation, le 28 août 1944.

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

 

Publié dans HISTOIRE, IDEES - DEBATS - PHILO, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Débat sur la laïcité : Quand la laïcité sert de paravent aux idées nauséabondes du FN et de Guéant et Cie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 avril 2011

Accueil

 

  • Laïcité : les six religions désapprouvent le débat

 

Alors que la majorité se déchire autour du débat sur la laïcité, les représentants des six grandes religions de France, réunis au sein de la Conférence des responsables de culte

en France (CRCF), prennent leurs distances avec le débat controversé sur la laïcité, souhaité à l’Élysée, dans une tribune publiée dans La Croix ce mercredi.

Rédigée « sans aucun esprit polémique ou partisan« , catholiques (Mgr André Vingt-Trois), protestants (pasteur Claude Baty), orthodoxes (Métropolite Emmanuel),

musulmans (président du CFCM, Mohammed Moussaoui), juifs (Grand Rabbin Gilles Bernheim), et bouddhistes (révérend Olivier Wang-Genh) soulignent que

« la laïcité est un des piliers de notre pacte républicain, un des supports de notre démocratie, un des fondements de notre vouloir vivre ensemble« .

« Veillons à ne pas dilapider ce précieux acquis« , mettent-ils en garde, en estimant « capital, pendant cette période pré-électorale, de bien garder sereinement le cap en évitant

amalgames et risques de stigmatisation ».

« Le débat est toujours signe de santé et de vitalité. (…) Mais un parti politique, fût-il majoritaire, est-il la bonne instance pour le conduire seul? », s’interrogent-ils.

BFM TV – mars 2011
Image de prévisualisation YouTube

Débat sur la laïcité : Quand la laïcité sert de paravent aux idées nauséabondes du FN et de Guéant et Cie dans POLITIQUE

 



  • Guéant : le nombre de musulmans « pose problème« 

11-04-01-sarkojardine_72rvb dans Politique nationale
A la veille de la très polémique convention UMP sur la laïcité et l’islam, le ministre de l’Intérieur a une nouvelle fois tenter de justifier

le débat controversé.

En déplacement à Nantes, Claude Guéant a déclaré que l’accroissement du nombre de musulmans en France et un certain nombre de

leurs comportements « posent problème ».

L’UMP organise demain mardi une convention sur la laïcité et l’islam d’où émergeront une série de propositions pour garantir les

principes de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État. Mixité dans les piscines, prières musulmanes dans les rues,

carrés musulmans dans les cimetières, repas confessionnels à la cantine, neutralité des services publics, etc. : le parti présidentiel

s’est engagé à apporter une solution aux problèmes qui se posent aujourd’hui à l’occasion de ce débat décrié jusqu’à dans son

camp.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

A lire :--> UMP : Sarkozy, véritable enjeu du débat

--> Le gouvernement montre-t-il enfin son vrai visage ?

--> Tribune : La laïcité est la clef d’une société apaisée et démocratique

 

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale, Propagande - Desinformation, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

FN : la manipulation des médias

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2011

Lu sur : FN : la manipulation des médias dans F-Haine img_logo_lgs31 mars 2011


L’attraction extrême-droitière sur les esprits journalistiques faibles.

L’aspirateur FN fonctionne à fond dans les médias.

arton13265-2c7d7 dans POLITIQUE

Maxime VIVAS

 

Globalement à la remorque des leaders frontistes, les médias proches du Pouvoir (et quelques autres) nous bassinent à longueur d’années

les thèmes d’extrême-droite. Parfois, entre les deux tours, ils cognent un peu sur le FN. Quand Jean-Marie Le Pen est sélectionné pour les

présidentielles à la place de Lionel Jospin par exemple.

Cela s’appelle passer des années à fabriquer une bombe et quelques heures à souffler sur la mèche dans un affolement la plupart du temps factice.

C’est que l’extrême-droite leur est moins étrangère que la gauche de la gauche. On a vu comment le Front de Gauche, deuxième parti de gauche

a disparu des médias le soir du premier soir des cantonales (et les jours suivants aussi) et comment ses résultats officiels ont été scindés entre ses

diverses composantes afin que n’apparaisse pas, qu’avec près de 11% des voix en moyenne pour ses candidats, il était peut-être exagéré de ne parler

que des 15, 2 % du FN et de crier au feu (au vote utile).

Il est en tout cas patent que les tripatouillages, lors de l’annonce officielle des résultats par le ministère de l’Intérieur qui a refusé d’enregistrer, pour la première fois, l’étiquette

Front de Gauche, la complicité des grands médias dans cette affaire ne servent ni la démocratie ni l’image que les Français peuvent avoir des journalistes.

Donc, le postulat ici est que les médias, dans leur majorité, s’ils ne souhaitent pas vraiment l’accession du FN au pouvoir, ont les yeux de Chimène pour bien des points de son

programme. En quelque sorte, ils le popularisent bien mieux que ne le font les militants du FN sur les marchés. Pour la démonstration, prenons le cas du plus médiatisé des

journalistes : l’incontournable, Robert Ménard, partout invité, de préférence sans contradicteur.

Que pense-t-il des électeurs du Front national ? « Ce n’est pas que je les comprends, c’est que je les approuve » (« On refait le monde », RTL lundi 21 mars 2011).

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

À  lire également :

http://www.legrandsoir.info/Envers-de-l-Intox-Le-Front-National-en-baisse.html

 

Publié dans F-Haine, POLITIQUE, Presse - Medias, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

12345...7
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy