Une autre Europe est possible

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2015

 

humanite-01-06-15Captureforumalternatives1

 

 

Image de prévisualisation YouTube

europeanleftpartysur youtube

Publié dans France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : « Le racisme bleu Marine de Robert Ménard »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 mai 2015

humanite.fr – 6 mai 2015

 

Le racisme bleu Marine de Robert Ménard

L’éditorial de Patrick Apel-Muller

 

Capturerobertmenard

 

 

  Il incarne la vague bleu Marine. Le maire de Béziers, Robert Ménard,

  s’est vanté d’établir des statistiques sur les confessions des élèves

  de sa commune.

 

 

Il incarne la vague bleu Marine. Le maire de Béziers, Robert Ménard, s’est vanté d’établir des statistiques

sur les confessions des élèves de sa commune, en se servant de leurs prénoms, et a affirmé que la ville

comptait « 64,6 % » d’écoliers de confession musulmane. Ainsi donc, celui qui se prétendit

« reporter sans frontières » constitue un fichage illégal à caractère religieux et ethnique au mépris des lois

de la République. Notre pays connut cela sous Vichy. L’édile pratique dans le plus parfait crétinisme raciste :

puisque cette petite se prénomme Malika, elle est musulmane ; David est assurément juif et Marion,

indéniablement catholique… Sous l’étiquette Marine transparaît la trame Jean-Marie ; on peut dire

que sa meute chasse de race.

Demain, la justice dira la violation de la loi, mais aujourd’hui, les plus élémentaires valeurs de la République

sont piétinées. Les sophistes médiatiques pourront toujours arguer que ce Ménard étant élu, il n’est pas

anti-républicain, ils auront du mal à le coiffer des lauriers de la démocratie. D’ailleurs, le Front national version

junior ne s’est pas montré prompt à condamner ce fichage et cette partition des enfants entre Mohamet,

Jéhovah et Jésus. À l’heure où ces lignes sont écrites, il préfère toujours le silence… Les Aliot et Philippot

qui flanquent la patronne ne trouvent pas le même profit à parader dans les médias que pour réduire au silence

le vieux leader de l’extrême droite. Mais ne nous y trompons pas, le maire de Béziers ne cherche pas tant

à transgresser qu’à accoutumer à ces divisions, qu’à banaliser le refrain de la haine.

« En même temps que le vieil ordre politique et social agonise, écrivait Jean Jaurès, une poussée

nouvelle de forces brutes, d’appétits ignobles ou de fanatisme meurtrier soulève l’écorce

crevassée de la vieille terre. »

Ménard est de ces remugles exhalés. Si loin de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.

 

 

Publié dans l'Humanité, Montée du fascisme, Racisme - Xenophobie, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Loi sur le renseignement : Cinq personnalités dénoncent les graves atteintes aux libertés (l’Humanité)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mai 2015

 

Le refus d’une société sous surveillance

 

Alexandre Fache – l’Humanité – 4 mai 2015

Captureloirenseignement3

 

Militant des droits de l’homme, magistrat, syndicaliste,

élus… Cinq personnalités expliquent leur opposition

au projet de loi sur le renseignement, soumis au vote

de l’Assemblée demain. Toutes dénoncent de graves

atteintes aux libertés et une efficacité douteuse

pour lutter contre le terrorisme.

La littérature de science-fiction peut se révéler glaçante.

Elle le devient encore plus quand le législateur vient à

s’en inspirer, consciemment ou non.

 

Soumis au vote des députés demain, le projet de loi sur le renseignement pourrait bien accoucher d’un monde

coincé entre le 1984 de George Orwell, dans lequel chacun est placé sous surveillance permanente,

et le Minority Report, de Philip K. Dick, où les autorités prétendent pouvoir stopper les crimes avant même

qu’ils ne soient commis.

Très mobilisés contre un texte jugé non seulement dangereux mais aussi inefficace pour lutter contre le terrorisme,

une pléiade d’associations (comme la LDH, la Quadrature du Net, Amnesty International, Attac…), de syndicats

(CGT, Solidaires, Confédération syndicale des familles…) et de partis politiques (PCF, PG, EELV…) appellent

à se mobiliser, ce lundi, pour refuser « cette menace pour les libertés politiques et les mobilisations à venir ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans l'Humanité, LIBERTES, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Michel Vakaloulis : « Il faut enseigner l’histoire du syndicalisme »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mai 2015

 

CaptureM.Vakaloulis

  A l’occasion de la fête du travail, Michel Vakaloulis,

  sociologue du travail, rappelle le rôle central et souvent

  méconnu des comités d’entreprise et évoque le rapport

  des jeunes au travail et à l’engagement syndical.

  Alors que le syndicat est souvent perçu dans les médias

  comme un élément de blocage lors d’un conflit médiatisé,

  il est avant tout indispensable à la régulation

quotidienne des entreprises souligne t-il.

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, l'Humanité, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : Passion capitaliste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 avril 2015

 

par Jean-Emmanuel Ducoin :

 Capturemacron1

  « Emmanuel Macron, c’est Édouard Balladur, Alain Madelin

  et Jacques Delors dans le même cerveau »

  « Nous avons les moyens de façonner un capitalisme à l’image

  de nos ambitions. » Vous ne rêvez pas, ainsi débute une tribune

  écrite par Emmanuel Macron intitulée « Retrouver l’esprit industriel

  du capitalisme » et publiée dans les colonnes du Monde ce week-end.

  Eu égard aux paroles et aux actes du ministre de l’Économie depuis

  des mois, nous pourrions considérer qu’il n’y a rien de neuf sous le soleil

  crépusculaire du gouvernement, surtout quand c’est l’ancien

banquier d’affaires de chez Rothschild en personne qui donne des leçons de libéralisme appliqué.

Sauf que la lecture attentive de ce texte vaut désormais définition. Pour M. Macron, sachons-le une bonne fois

pour toutes, le temps de ce qu’il appelle le « capitalisme d’État » de « la tradition colbertiste » est révolu.

Sous sa plume, vous ne lirez pourtant pas les mots « régulation » ou « rupture », ni pour un futur proche,

ni jamais. Juste le discours d’adaptation au capitalisme. Rien de plus, rien de moins. Emmanuel Macron,

c’est Édouard Balladur, Alain Madelin et Jacques Delors dans le même cerveau. Et si vous en doutez, sachez

que pour lui la France a besoin « d’un capitalisme de long terme, qui accompagne nos entreprises

dans leurs investissements », et encore et toujours de la « création de valeur actionnariale » pour « faire

émerger de nouveaux champions du CAC 40 ». Emmanuel Macron pense d’ailleurs aller « plus loin pour rendre

la fiscalité des actionnaires plus encourageante », car l’actionnariat salarié, à l’image de ce qui se fait

chez « Google ou Facebook » (sic !), serait l’alpha et l’oméga de l’avenir de nos entreprises…

Vous l’avez compris, à aucun moment M. Macron écrit ou laisse suggérer qu’un chemin autre

que le capitalisme puisse être souhaitable ou envisageable. Ce n’est plus la simple conversion couchée

sur papier d’un ministre dit « de gauche », c’est un plaidoyer enflammé à la gloire du capitalisme tout court !

Pour preuve, cherchez dans ce texte les références au « socialisme » ou aux « socialistes » et vous aurez

compris l’essentiel. Elles n’existent pas, rayées de la carte. Avec Macron, le libéral reste capitaliste.

Et plus du tout socialiste.

Publié dans France, l'Humanité, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : Les longs chemins d’Arménie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2015

 

Les longs chemins d’Arménie

 

patrick-apel-muller_0   L’éditorial de Patrick Apel-Muller :

 

  « la Turquie ne se libérera des démons qui l’habitent

  et l’agitent toujours qu’en les nommant et les dénonçant. »

 

 

 

Le déni dure depuis un siècle. Le génocide planifié et minutieusement organisé des Arméniens de Turquie ne peut plus être contesté historiquement. Il lui reste à être reconnu par le régime autoritaire d’Ankara et par ses alliés. Certes, les complicités du silence se sont pour beaucoup brisées et dix-neuf pays ont officiellement mis en cause le crime. D’autres choisissent encore de fermer les yeux, comme les États-Unis qui ménagent, au nom des solidarités de l’Otan avec un pays si proche de la Russie, un nationalisme qui opprime aussi les Kurdes et un régime autoritaire aux complaisances avérées à l’égard de Daesh. Pourtant, la Turquie ne se libérera des démons qui l’habitent et l’agitent toujours qu’en les nommant et les dénonçant.

En France même le chemin fut ardu. Combien de manifestations, de pétitions, de protestations au fil des années ! Longtemps, les demandes des députés communistes, et notamment de Guy Ducoloné, d’une reconnaissance de ce crime se sont heurtées au mur de la droite. Il fallut attendre une autre initiative de sénateurs communistes, en particulier d’Hélène Luc, pour venir à bout des réticences de Lionel Jospin, qui ne voulait pas mettre à l’ordre du jour du palais du Luxembourg la proposition votée par l’Assemblée. Cette histoire-là non plus ne doit pas être oubliée.

Rappeler les massacres, les déportations et les exils n’est pas un rituel de l’histoire et de la mémoire. C’est une condition pour que l’humanité s’extirpe des sauvageries qui l’endeuillent toujours ; c’est aussi pour la nation française prendre conscience de l’un de ses constituants. La figure du poète arménien Missak Manouchian, l’un des premiers résistants et un martyr de l’Affiche rouge, incarne « ces étrangers et nos frères pourtant » qui ont fertilisé les combats libérateurs. Comment ne pas s’interroger sur le fait qu’il ne repose toujours pas au Panthéon, symbole d’une France creuset contre les racismes et de l’engagement communiste ?

 

Capturegenocidearmenien Capturegenocidearmenien1

 

 

Publié dans l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Robert Guédiguian rédacteur en chef de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2015

 

humanite-24-04-15

 

Le cinéaste de Marius et Jeannette a passé

la journée à la rédaction. Arménie, FN,

François Hollande, engagement communiste,

droits des malades, migrants, culture, etc.

De nombreux sujets d’actualité l’ont inspiré.

 

Robert Guédiguian, rédacteur en chef

d’un jour : « Je fais appel à l’intelligence

et au coeur »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Robert Guédiguian :

   «Les identités ne s’opposent pas, elles se superposent»

 

CaptureR.Guédiguian

  Le cinéaste est le rédacteur en chef

  exceptionnel de l’Humanité du 24 avril,

  un numéro spécial consacré à la mémoire

  du génocide arménien.

  A cette occasion il revient sur son enfance,

  son histoire familiale, la place de l’Arménie

  dans ses films et son engagement infaillible

  pour une humanité plus juste et solidaire.

 

Écoutez l’entretien.

 

« La reconnaissance du génocide arménien dépasse les Arméniens, c’est pour l’humanité entière »

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Réalisation : Abrahim Saravaki

 

 

Publié dans HISTOIRE, l'Humanité | Pas de Commentaire »

Philippe Torreton, rédacteur en chef de l’Humanité de ce mardi 14 avril 2015.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2015

 

lhumanite21650

Il faut prendre les mots politiques au sérieux

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Réalisation : Abrahim Saravaki

Philippe Torreton, comédien, auteur du livre « « Cher François » Lettres ouvertes à toi Président » est rédacteur

en chef de l’Humanité de ce mardi 14 avril 2015.

Il nous confie son espoir, sa déception et nous parle de ses convictions et de culture.

Publié dans Culture, l'Humanité, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : « La promesse du mouvement social »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2015

L’éditorial de Jean-Paul Piérot :

 

La promesse du mouvement social

 

  lhumanite21648

  « Les 300 000 ouvriers, employés, enseignants

  qui ont fait grève et marché côte à côte,

  réalisant du même coup la plus puissante

  journée de mobilisation depuis longtemps,

  ont délivré un message fort à l’adresse

  du gouvernement : « Maintenant, ça suffit. » « 

  Au lendemain des élections départementales,

  il semblait déprimé, chiffonné. Le mouvement social

  anti-austérité, qui ces derniers mois a fait des vagues

  ailleurs en Europe – de la Grèce à l’Espagne notamment –,

  était chez nous, à marée basse, décontenancé,

  désespéré par un exécutif faisant l’exact contraire

  de ce pour quoi le peuple de gauche l’avait élu en 2012,

  après cinq années de sarkozysme.

 

Sans doute le récent coup de force de Manuel Valls garrottant le débat parlementaire avec le 49.3 pour imposer la loi Macron a-t-il dégradé encore davantage la confiance, contribuant fortement à cette impression de blocage politique, de paralysie de la société.

La journée de mobilisation syndicale contre l’austérité, à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires, apparaît comme une belle éclaircie et peut-être comme une promesse. Qui nous libère de cette atmosphère irrespirable et, à bien y réfléchir, inconcevable, dans laquelle une formation extrémiste, que tant de médias ont promue au rang de « premier parti de France », peut monter une polémique honteuse sur les crimes du nazisme et la trahison de Pétain, dont l’enjeu serait de rendre le FN plus « fréquentable ».

Les 300 000 ouvriers, employés, enseignants qui ont fait grève et marché côte à côte, réalisant du même coup la plus puissante journée de mobilisation depuis longtemps, ont délivré un message fort à l’adresse du gouvernement : « Maintenant, ça suffit. » Cela suffit de n’être pas entendus par un premier ministre qui, au soir d’une débâcle électorale, affirme qu’il ne faut pas modifier le cap qui nous mène droit dans le mur. Un message également à l’adresse du Medef et de Pierre Gattaz, l’homme qui murmure à l’oreille du gouvernement sa volonté de voir enterrer les CDI.

Les salariés, quant à eux, pour se faire entendre, doivent donner de la voix. Ils ont commencé à le faire.

Publié dans Austerite, France, l'Humanité, Luttes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Sambre et Meuse face à la « roublardise » organisée (l’Humanité)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 avril 2015

INDUSTRIE

Sambre et Meuse face à la « roublardise » organisée

 

Laurence Mauriaucourt – l’Humanité – 9 avril 2015

 

Sambre et Meuse71Photo : Stephane Dubromel

 

  Près de Maubeuge, 261 salariés métallurgistes

  licenciés de l’entreprise de matériel ferroviaire

  Sambre et Meuse occupent leur usine

  depuis plus de trois semaines. Ils manifesteront

  à Paris ce jeudi.

  Reportage.

 

 

Feignies (Nord), envoyée spéciale. Dans l’Avesnois, le bocage se pare des attraits du printemps. Feignies, à trois kilomètres de Maubeuge. Rue Jean-Jaurès. Rue de la République. Rue des Usines. Un cul-de-sac. Avec au fond, Sambre et Meuse (SM), l’entreprise de matériel ferroviaire en acier moulé, fermée le 18 mars, occupée nuit et jour depuis par d’ex-salariés. Un moule de 40 000 euros disparaît dans les flammes de la colère, sur le parking. Les hommes ont les traits fatigués, tendus. Ils ont reçu leur lettre de licenciement, espèrent être payés le 10 avril comme promis par les AGS, le régime de garantie des salaires. Le 21 avril, ce sera le solde de tout compte et les 261 métallurgistes pourront aller s’inscrire au chômage, certains pour la première fois de leur vie. Ils seront en tête de la manifestation contre l’austérité à Paris, ce jeudi. Ils brandiront une photo datant de 2009 où l’on voit François Fillon, alors premier ministre, posant aux côtés de Vladimir Poutine derrière deux industriels, un Français et un Russe, en train de signer le contrat de l’espoir.

De la production de plaques d’égout au métro de New York

Hervé est à la fois fier et écœuré de rappeler que cette unité de production d’acier moulé plus que centenaire a associé son nom aux plaques d’égout de par le monde, au métro de New York. Son père a fait carrière là. Son fils devait y poursuivre la lignée de métallos, au métier harassant, payés 1 400 euros par mois en trois-huit, mais porteurs d’un savoir-faire collectif unique en Europe. « Vous voyez le gâchis ? » questionne l’ouvrier, promettant de ne rien « lâcher ».

Les revendications : une prime extralégale de 20 000 euros par salarié, la vraie recherche d’un repreneur, et des réponses aux questions.

♦ Pourquoi les actionnaires russes ont déserté après avoir investi ?

♦ Pourquoi les avoir laissés devenir les principaux clients à 80 % alors qu’il y avait de la demande en France avec Alstom et Bombardier, en Algérie, et alors qu’un contrat court encore avec la Finlande ?

♦ Pourquoi y a-t-il eu suffisamment d’argent pour rénover les bureaux de la direction à hauteur de 700 000 euros ?

♦ Pourquoi de l’argent transitait par la Chine et quelques paradis fiscaux ?

♦ Pourquoi le cabinet d’expertise Secafi a été empêché de réaliser un audit complet ?

♦ À quel prix les 1 000 tonnes d’acier du stock seront vendues aux enchères ?

♦ Cette fermeture est-elle à mettre en lien avec le projet de « zone verte » promise pour le secteur ?

 

Sambre et Meuse en lutte

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

 

Et puis, il y a ce problème qui se pose à tout le monde ici : « Est-ce qu’on va devoir payer nous-mêmes les 40 euros de mutuelle par mois ? » De quoi imaginer le niveau de pauvreté de ces hommes qui traduisent le mot « austérité » par « manque d’argent pour participer à la relance de l’économie », par « appauvrissement généralisé au profit de quelques-uns ». Des soutiens politiques, il y en a eu. Le député PCF Alain Bocquet ayant saisi le premier ministre. Mais les appels au secours adressés au député socialiste Rémi Pauvros, au maire UMP de Maubeuge, n’ont rien apporté de concret. « On a organisé une journée portes ouvertes avant le second tour des élections, ils sont venus se rincer l’œil… », peste Benjamin, un jeune salarié baraqué, épuisé, qui vit à l’usine nuit et jour depuis l’occupation.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Publié dans Austerite, Competitivite, ECONOMIE, Emplois, France, l'Humanité, Liberalisme, licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...56789...41
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy