Réforme constitutionnelle : Pour une autre voie que « la bunkerisation des esprits et du pays »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 janvier 2016

 

               République : donnons-lui un nouvel élan

 

Capturehuma21835

 

La controverse engagée sur le projet d’inscrire

la déchéance de nationalité dans la Constitution

montre que c’est à gauche que se situent encore

et toujours les ressources pour s’opposer

à l’inacceptable, et pour refonder la République

en même temps que la gauche se refondera elle-même.

L’état d’urgence et la déchéance de la nationalité, qui marquent

la fuite en avant sécuritaire du pouvoir, sont-ils les réponses

« républicaines » adéquates à la soif de liberté, d’égalité

et de fraternité qui a saisi les citoyens en cette terrible

année 2015 ? Poser la question, c’est déjà y répondre.

 

 

Et pourtant, devant l’incroyable rouleau compresseur de la propagande gouvernementale qui attise la méfiance

et la division en martelant l’idée que « la France est en guerre », les réponses progressistes au défi lancé

par le terrorisme ont du mal à se frayer un chemin dans les consciences. D’où la relative assurance qu’affiche

le premier ministre dans sa capacité de trouver une majorité au Congrès du Parlement, comme il le confiait,

lundi, aux membres du gouvernement, en observant que « des débats difficiles traversent aujourd’hui

les formations politiques sur le texte de la révision constitutionnelle, plus d’ailleurs sans doute qu’ils ne traversent

nos concitoyens ».

Reste que la politique des sondages (près de neuf Français sur dix approuveraient le projet de loi constitutionnelle

proposé, à en croire plusieurs études) ne décourage pas ceux qui plaident pour une autre voie

que « la bunkerisation des esprits et du pays », selon la formule du chef de file des députés PCF-Front de gauche,

André Chassaigne.

Publié dans France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

A lire dans l’Humanité de demain mercredi 9 décembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2015

 

Capturehuma21815

RÉGIONALES.

Face à la droite et à l’extrême droite,la gauche

se rassemble. Après les résultats inquiétants

du premier tour, le PS, Europe Écologie-les Verts

et le Front de gauche ont déposé, hier à 18 heures,

leur liste commune pour le second tour dans les huit

préfectures où tout ou partie de ces forces étaient

en capacité de fusionner.

SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS.

La solidarité dans la hotte. Les Pères Noël verts

ressortent leur costume pour gâter les familles oubliées

par le traditionnel papa Noël. Un rendez-vous annuel,

devenu incontournable pour beaucoup de ménages

dans le besoin. Une famille de réfugiés irakiens

en bénéficiera pour la toute première fois.

 

 

GRÈCE. Alexis Tsipras veut se défaire du joug du FMI. Après avoir mis en œuvre toutes les politiques imposées

par les créanciers, le gouvernement Syriza entend reprendre la main en poussant l’institution financière

de Washington vers la sortie.

DÉBATS ET CONTROVERSES. Opposition à l’IVG, suppression de subventions d’associations : Pourquoi le Front

national s’attaque-t-il toujours aux droits des femmes ?

CINÉMA. Belfort, un festival trentenaire en pleines formes. Les Entrevues de Belfort, festival international du film,

se sont brillamment déroulées du 28 novembre au 6 décembre.

SPÉCIAL CADEAUX DE FIN D’ANNÉE : Retrouvez la sélection des idées cadeaux pour les fêtes par la rédaction

de l’Humanité

Publié dans France, l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Lundi 23 novembre une édition spéciale de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 novembre 2015

 

De Paris à Bamako, décrétons l’état d’urgence de vivre

 

Marie-José Sirach – l’Humanité – 23 novembre 2015

 

lhuma21803

Édition spéciale de l’Humanité.

 

Malgré l’épouvante, partout en France

et dans le monde, des hommes et

des femmes se retrouvent, se parlent,

se réconfortent et sinventent

de nouvelles fraternités.

Pour conjurer le pire.

Paris, samedi soir. Minuit passé. Les rues sont vides.

Boulevard Voltaire, en face du Bataclan, des dizaines

de personnes, en couple, en groupe, se recueillent

devant les milliers de bouquets de fleurs et de

témoignages griffonnés à la main accrochés aux grilles

du petit square sur le trottoir d’en face. Au sol,

les flammes des bougies dansent sous le vent glacé.

 

 

La semaine dernière, une amie a croulé sous les témoignages de solidarité d’amis maliens. Depuis vendredi,

c’est à son tour de leur envoyer des messages de soutien. Ces assassins tuent aveuglément partout. Hier à Alger.

Puis à Bagdad, ou au Nigeria. Des entrefilets dans les journaux. Il y a eu New York. Puis Toulouse, Beyrouth.

Paris et Saint-Denis. Un électrochoc. La sidération. La peur. Puis, la prise de conscience d’une faillite

de nos sociétés où l’on s’accommode des inégalités, de la misère ici, à nos côtés et pas qu’ailleurs.

Les gouvernements adoptent un vocable guerrier. Partout, l’état d’urgence. Partout, le couvre-feu.

Une surenchère qui joue sur la peur et l’émotion.

[Lire la suite]

 

Publié dans l'Humanité, Presse - Medias, SOCIETE | Pas de Commentaire »

L’éditorial de l’Humanité : « Penser contre la menace »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 novembre 2015

 

Les drames du 13 novembre, les menaces qui rôdent ne doivent pas nous tétaniser

mais au contraire appeler à penser une réponse progressiste qui fasse reculer dans notre société

les injustices, les racismes et les misères, qui donne un autre but à la vie que la course à l’argent

par la brutalité des armes ou la violence des dominations économiques.

 

Penser contre la menace

huma15-11-19

L’éditorial de Patrick Apel-Muller

Un choc électrique a secoué Saint-Denis

puis parcouru la France.

Les radios du petit matin annonçaient les fusillades,

l’explosion, un quartier bouclé. L’assaut lancé hier

contre des terroristes a confirmé pour tous

que nous étions entrés dans un autre temps,

celui d’une menace palpable, d’un risque proche,

d’un péril récurrent. Qui peut s’empêcher d’éprouver

une crainte pour ses proches, une suspicion latente

dans les gestes du quotidien ?

Des matamores du verbe ont entrepris de jouer

sur ces sentiments pour entonner des sonneries

belliqueuses et faire des frissons une arme

de propagande massive. L’extrême droite s’est postée

sur les créneaux de l’amalgame et la stigmatisation.

 

Nicolas Sarkozy, flanqué d’avatars comme Laurent Wauquiez, rêve de lois d’exception et même de Guantanamo

à la française, quitte à prendre le risque des chaos que le bushisme a fait naître. Des concepts périlleux

parce qu’ils engendrent des conséquences funestes sont jetés à la face de l’opinion. Le premier ministre dénonce

même « l’ennemi intérieur » de sinistre mémoire et se campe en Clemenceau prêchant « l’union sacrée » à l’aube

de la Première Guerre mondiale.

Cette musique du chaos serait un point marqué par Daech. Ses assassins veulent paralyser les peuples par l’effroi

et la panique, les contraindre à renoncer à leurs rêves, à leurs plaisirs, à leurs espoirs. À la démocratie.

Rien ne leur convient mieux qu’un climat de haine, de violence et de stigmatisation. Leurs actes veulent susciter

la division, le repli, le rejet des autres. Toute attitude qui, en France, y participe sert leurs desseins.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, l'Humanité, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Lire l’Humanité du mercredi 18 novembre 2015

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2015

 

une_2

 

  18 pages spéciales dans l’Humanité.

  A l’heure où le gouvernement bascule

  dans la surenchère sécuritaire,

  « Il est grand temps de changer de cap

  pour vaincre DAESH »

 

  sommaire

Publié dans l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

L’éditorial de Patrick Le Hyaric : La République comme arme commune

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 novembre 2015

 

La République comme arme commune

 

attentats_repuPhoto : Denis Allard/Réa

 

  Le terrorisme sera d’autant plus efficacement

  combattu que nous resterons une société ouverte,

  tolérante, qui refuse la stigmatisation,

  de confondre nos concitoyens de confession

  musulmane avec l’étendard de la mort djihadiste,

  qui combat le racisme sous toutes ses formes.

 

La République comme arme commune et la solidarité comme bannière pourront renverser

les montagnes de haine et de division que cherchent à ériger la barbarie fondamentaliste

et ses exécutants.

Depuis des mois, les alertes de nombreux spécialistes et de nos institutions n’ont pourtant pas manqué. On avait

peine à l’imaginer. Et pourtant ! Vendredi soir, des loups sont une nouvelle fois entrés dans Paris et Saint-Denis,

provoquant un horrible carnage et irriguant les rues d’un sang innocent. L’effroi, l’émotion et le chagrin continuent

d’envahir la France et, au-delà, le monde entier. Chacun reste abasourdi par ce drame innommable.

Jamais depuis la Libération, notre pays n’avait eu à faire face à un tel déchaînement de violence,

à des attaques-suicides menées simultanément en différents endroits de la région capitale.

Jamais la France n’avait pleuré autant de victimes d’actes terroristes. Ces criminels ne font aucune distinction

d’origine ou de religion. Ils frappent l’humanité.

Moins d’un an après les crimes barbares contre Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher de Vincennes, nous voici

à nouveau pris dans le redoutable tourbillon de la terreur fanatique. Cette fois, aucun symbole politique ou religieux

sous le feu des assassins, mais une foule heureuse, vivante, jeune et festive, qui contraste tant avec le visage

hideux du fondamentalisme. Un palier supplémentaire vient d’être franchi dans la barbarie qui frappe indistinctement

au cœur des lieux où s’ébat la vie : au bar, au restaurant, au concert ou au stade. Il s’agit bien d’un acte de guerre,

au cœur de notre société, d’une insondable cruauté.

La solidarité qui s’est levée le soir même, des hôpitaux débordés par l’afflux de donneurs de sang à l’expression

intense de liens solidaires sur les réseaux sociaux, en passant par les portes ouvertes de centaines de foyers,

incarne cette résistance morale qui réchauffe autant nos cœurs qu’elle donne confiance en l’avenir. L’efficacité

des services publics de sécurité, de santé, de protection civile, des fonctionnaires territoriaux fut exemplaire.

Ils étaient ce soir-là l’expression d’une nation solidaire et fraternelle.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, l'Humanité, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Numéro spécial de l’Humanité après les attentats à Paris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2015

 

Lundi 16 novembre,

Numéro spécial de l’Humanité après les attentats à Paris

 

Capturelhuma

Après les attentats les plus meurtriers de France, L’humanité publie, sur 24 pages,

reportages, analyses, décryptages, récits, entretiens et tribunes.

Au sommaire de l’Humanité lundi 16 janvier :

♦ Les faits, d’abords, avec les dernières informations sur l’enquête, le profil des terroristes,

leur mortelle chevauchée.

  • Analyse : Face  à la terreur, le piège de la surenchère sécuritaire. 
  • L’impact sur la vie politique et les grands événements (Cop 21, Euro de foot…). 
  • Entretien avec Françoise Dumont, présidente de la LDH contre les risques d’amalgame.
  • Un grand reportage sur l’exemplaire réactivité des services publics, personnels de santé, pompiers,

police. 

  • Entretien avec le médecin urgentiste Christophe Prudhomme, qui se trouvait au stade de France vendredi soir.
  • Des reportages à Paris, Saint-Denis, Marseille sur la solidarité, les hommages aux victimes,

le besoin d’être ensemble.

  • Points de vue. Le monde de la culture riposte : deux pleine page de tribunes avec les textes des écrivains

Mouloud Akkouche et Valérie Zenatti, du metteur en scène Lazare et de Jack Ralite.   

♦ Les racines du mal. 

  • Analyse et infographie sur la France, engagée sur de multiples terrains d’affrontement : la guerre ne peut pas

être une issue. 

  • Entretien avec Pascal Boniface, directeur de l’Institut des relations internationales et stratégiques
  • Analyse : D’Al Qaida à Daesh, que cherchent les terroristes ?

♦ Les moyens de résoudre la crise. 

  • Analyse : Après l’accord intervenu à Vienne, comment avancer dans la résolution du conflit syrien.

Quel rôle pourrait jouer la France dans ce sens ?

  • La solution passe par la résolution du conflit au Proche Orient ?  
  • Reportage. Sur le terrain, les Kurdes face à Daesh. Les combattants reprennent Sinjar, en Irak,

une ville stratégique pour faire reculer les islamistes. 

  • Entretien avec Laurence Blisson, secrétaire  générale SM, les moyens de la lutte anti terroriste
  • Entretien avec Elisabeth Roudinesco, sur le climat de peur et d’insécurité qui fait le jeu du Front National.

Publié dans France, l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

« Solidaires face à la barbarie ! » (Patrick Le Hyaric)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 novembre 2015

 

Captureparis13nov

  L’effroi nous saisit et la douleur nous étreint après la nouvelle agression

  terroriste d’une violence et d’une ampleur inédites, devant cet acte de guerre,

  commis par des fanatiques en plein Paris.

 

  Le peuple français ensanglanté pleure sa jeunesse, compte ses morts et partage

  son chagrin avec une remarquable dignité en multipliant les gestes de solidarité.

  Nos pensées les plus émues et les plus solidaires vont aux familles et aux proches

  des si nombreuses victimes.

  Nous mesurons leur détresse, nous sommes et resterons à leurs côtés.

 

 

Ces actes barbares ont été commis par des forces organisées qui veulent porter la guerre, la violence

et la haine au cœur de notre société en mitraillant indistinctement des innocents qui cherchent à vivre

des moments heureux, dans des bars, au concert ou au stade.

Face à l’horreur, face à la barbarie infâme, les valeurs de la République doivent être défendues

avec détermination et lucidité, dans la solidarité et le droit.

L’État doit prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de tous nos concitoyens, aujourd’hui

et demain. Les moyens de la justice, des forces de sécurité et des services de renseignement doivent être

considérablement renforcés pour éradiquer les foyers du terrorisme fanatique. 

Je rends hommage aux policiers, gendarmes, au personnel médical et aux fonctionnaires pour le dévouement

dont ils ont fait preuve. Je salue la solidarité dont ont immédiatement témoigné les habitants et passants,

témoins du carnage.

Les temps rudes qui s’annoncent appellent à la clairvoyance, au courage et à la raison  pour que soit préservées

les valeurs de Liberté, d’Égalité, de Fraternité que ces criminels honnissent et cherchent à détruire.

Publié dans France, l'Humanité, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Retraites complémentaires : décryptage d’un accord de régression sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2015

 

Arrco, Agirc : décryptage d’un accord de régression sociale

 

Retraités, salariés et plus particulièrement les femmes sont visés par ces mesures d’austérité.

Captureretraites3

 

  Le Medef soumet aux syndicats un texte visant à faire

  reculer à 63 ans l’âge effectif de départ, tout en abaissant

  le niveau des pensions.

  Les critiques se multiplient dans le monde syndical

  et associatif.

  « Oser dire que les salariés ont le choix de partir à 62 ans,

  c’est un mensonge. (…) Comment prétendre qu’un ouvrier

  métallurgiste a le choix de travailler un an de plus

  alors qu’il est usé par ses années de labeur ? »

  À l’image du secrétaire du syndicat CFDT métallurgie des Landes,

  qui, dans une lettre au leader de sa confédération, Laurent Berger,

  dénonce ainsi « un compromis non acceptable »,

 

les critiques se multiplient contre le projet d’accord sur les retraites complémentaires Arrco et Agirc.

Approuvé sur le principe, le 16 octobre, par le patronat et trois syndicats (CFDT, CFTC, CGC), rejeté par la CGT

et FO, il doit faire l’objet, ce vendredi, d’une ultime séance de négociations. Éric Aubin, en charge du dossier

à la CGT, fait état d’une « montée du mécontentement parmi les militants, les salariés, qui découvrent le contenu

de l’accord ».

« Ne signez pas cet accord ! » demandent de leur côté, dans une lettre ouverte aux secrétaires généraux de la CFDT,

la CFTC et la CGC, un ensemble d’associations féministes (voir le texte sur le site humanite.fr) en montrant

combien les « sacrifices » qu’il imposerait aux femmes contredisent leur engagement pour l’égalité professionnelle.

Retraités, salariés, et tout particulièrement parmi ceux-ci les femmes, les seniors, sont tous ciblés par un catalogue

de mesures d’austérité, alors que le patronat pourrait, lui, s’en tirer sans rien débourser… Décryptage.

1. QUELLE FACTURE POUR 
LES RETRAITES ?

Sur un total de 6,1 milliards d’euros d’« économies » prévues, à l’horizon 2020, par l’accord, plus de la moitié

incomberaient aux retraités actuels. Pendant trois ans, leurs pensions seraient sous-indexées, c’est-à-dire

revalorisées de l’inflation moins 1 point. La mesure rapporte 2,1 milliards, et coûte donc autant en pouvoir

d’achat aux retraités. De plus, la date de cette revalorisation ainsi minorée est décalée du 1er avril

au 1er novembre. Une deuxième ponction de 1,3 milliard.

2. COMMENT LES FUTURS RETRAITÉS SONT-ILS IMPACTÉS ?

D’abord par une baisse du rendement des régimes. À l’Arrco et à l’Agirc, les cotisations versées sont converties

en points, selon le prix d’achat fixé. L’accord augmente le prix, ce qui fera automatiquement baisser

le rendement du système (de 6,56 % à 6 %). Pour les futurs retraités, cela annonce une baisse de 8,5 %

de leur pension.

Deuxième mesure : pour toucher sa retraite complémentaire complète, il ne faudra pas seulement remplir

les conditions exigées dans le régime de base de la Sécurité sociale pour bénéficier du taux plein

(âge légal de 62 ans et nombre d’annuités de cotisation obligatoires). Le salarié devra travailler

quatre trimestres de plus. S’il ne veut, ou ne peut pas, il subira un abattement de 10 %

sur sa pension complémentaire pendant 3 ans. Pour un retraité percevant 500 euros

de complémentaire, cela représente une ponction de 600 euros par an.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, l'Humanité, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Soutien aux salariés d’Air France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 octobre 2015

 

Capturesyndicalistepasvoyouafficheairfrance

 

 

  A l’appel des syndicats d’Air France de tous les secteurs (sauf CFDT et CFE-CGC), près de 7000 personnes

ont manifesté aux abords de l’Assemblée nationale jeudi 22 octobre.

Paroles de salariés de Dassault-Aviation, de la banque Natixis, de Pôle Emploi, de la SNCF et des Archives

nationales dont le syndicat CGT est à l’origine de la pétition de soutien aux syndicalistes d’Air France en lutte,

licenciés, mis à pied sans salaire et dont cinq ont été interpellés à leur domicile et poursuivis par la justice

après l’affaire des « chemises déchirées »…

Ils comparaîtront au Tribunal de Bobigny le 2 décembre prochain.

Pourquoi ils et elles soutiennent les salariés d’Air France

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Publié dans France, l'Humanité, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

123456...41
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy