Nouvelle flambée du chômage des séniors

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 novembre 2012

 

Dans l’Humanité, ce mercredi,

la grande galère des chômeurs âgés

 

Nouvelle flambée du chômage des séniors dans Chomage huma2811

Les derniers chiffres de Pôle emploi révèlent

une nouvelle flambée du chômage des seniors¹.

Près d’un million d’hommes et de femmes

de plus de 55 ans sont touchés. Ils peinent

à retrouver un emploi ou ne peuvent accéder

à la retraite du fait des dispositifs supprimés.

 

Pour Annie Jolivet, du Centre d’études de l’emploi :

« Il y une augmentation du nombre des séniors chômeurs ».

Depuis une dizaine d’années, les gouvernements

ont déclaré faire de l’emploi des seniors une priorité,

instaurant notamment en 2008 une obligation

de négocier dans les entreprises sur la question.

 

 

Pour quel résultat ?

Annie Jolivet. Le taux d’emploi des seniors a progressé, on a passé la barre des 40 %, mais on reste toujours

dans le peloton de queue en Europe. Les accords seniors ont plutôt bien marché : on en est à plus de 34 000 signés.

L’analyse qualitative montre que la très grande majorité des entreprises ont opté pour du maintien dans l’emploi,

et une petite fraction des accords a concerné le recrutement. Dans tous les cas, ce qui ressort, c’est que les objectifs

ont été fixés plutôt au minimum. S’il y a du mieux côté taux d’activité et taux d’emploi, on a quand même

l’augmentation d’une population de chômeurs âgés. Pour des raisons démographiques, et sans doute aussi

parce qu’ils n’ont pas d’autre dispositif qui les accueille.

En quoi ?

Annie Jolivet. Aujourd’hui, s’il y a des réductions très importantes d’effectifs, les seniors ne transitent plus

par les dispositifs de préretraites, mais par du chômage simple. Avec une particularité : ils restent beaucoup plus

longtemps au chômage que la moyenne. Pour l’essentiel, ils subissent du licenciement classique et de la rupture

conventionnelle. Rien ne ressort dans les analyses statistiques publiques sur le fait que les âgés resteraient

une variable d’ajustement. Mais, probablement, ils en restent une quand même dans des contextes de licenciements

collectifs. Des histoires me sont aussi parvenues d’entreprises qui poussent les salariés vers la sortie avec la rupture

conventionnelle.

[Lire la suite]

 

¹ Du côté des seniors, les inscriptions de chômeurs de plus de 50 ans dans les catégories ABC de métropole

se poursuivent : +18.100 par rapport à septembre.

Ils sont 977.700 dont plus de la moitié (508.300) sont des femmes.

Progression annuelle : +16% (et +17,6% pour les seniors de catégorie A, sans aucune activité).

Source :  actuchomage.org

Publié dans Chomage, Emplois, France, l'Humanité, PRECARITE, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Hors-série de L’humanité : Louis Aragon : «Plus tard, on dira qui je fus»

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2012

 

Hors-série de l’Humanité à l’occasion 30e anniversaire de la mort de Louis Aragon.

 

Hors-série de L'humanité : Louis Aragon : «Plus tard, on dira qui je fus» dans Culture aragon_1

Au sommaire :

   des inédits,  

   des documents rédigés de la main du poète,

   des photos rares,

   des contributions d’universitaires, de chercheurs, de poètes,

d’écrivains et d’artistes.

 

Huit pages spéciales avec les collages de l’appartement d’Aragon.

Boutique de L’Humanité

Publié dans Culture, Hommages, l'Humanité, Litterature, Poesie | Pas de Commentaire »

Les salariés de l’usine Duralex (Loiret) : « On n’a pas voté pour ce changement, monsieur Montebourg »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2012

 

Vidéo :

« On n’a pas voté pour ce changement, monsieur Montebourg »

 

En visite ce lundi à l’usine Duralex de La Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret),

le ministre du Redressement productif n’a pas esquivé les questions des syndicats du Loiret.

Échange sans concession sur…

 

Image de prévisualisation YouTube

Vidéo l’Humanité.fr : Montebourg face aux syndicalistes du Loiret

 

… le pacte de compétitivité et ses 20 milliards d’euros de crédit d’impôts dont Aurelio Ramiro, secrétaire départemental

de la CGT Loiret, conteste l’utilité et le principe, ou sur le vote d’une loi interdisant les licenciements boursiers. 

« Nous faisons confiance au dialogue social et aux entreprises », lui rétorque Arnaud Montebourg. Le ministre confirme

aussi que le gouvernement ne votera pas de loi d’amnistie pour des condamnations liées à des activités syndicales.

Il affirme aussi que la nouvelle banque publique d’investissement est le remède au coût du capital imposé

par les actionnaires des entreprises.

  • A lire aussi :

Florange, la nationalisation est la seule solution viable

Montebourg au créneau sur la compétitivité

Publié dans CGT, Competitivite, Emplois, France, l'Humanité, licenciements, POLITIQUE, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Le bon budget existe, on l’a retrouvé !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2012

 

Dans l’Humanité, ce mardi,

un autre budget de gauche est possible

 

Le bon budget existe, on l'a retrouvé ! dans Austerite huma2711

Il y a un an, toute la gauche adoptait au Sénat

des mesures faisant payer le capital et les plus

aisés des contribuables.

Aujourd’hui, les sénateurs communistes républicains

et citoyens (CRC) font valoir la pertinence

de ce projet face à la crise.

 

A lire dans notre édition :

  • Des alternatives anti-austérité existent :

   1. Plafonner l’avantage fiscal sur les intérêts des prêts

des sociétés

   2. Supprimer l’amendement « Pigeons« 

   3. L’ISF rétabli

   4. Meilleure progressivité de l’impôt sur le revenu

   5. Imposition des dividendes et du capital

 

  • « Le budget encourage une visée spéculative au lieu

de l’investissement », entretien avec Eric Bocquet, sénateur communiste

  • Le retour des vieux démons agite le PS
  • Édito : quels juges ?

par Maurice Ulrich

« Donc ce qui était juste et bon pour les sénateurs socialistes avant les élections présidentielle et législatives ne l’est plus.

Ils sont en passe de rejeter désormais les amendements qu’ils avaient eux-mêmes proposés avec le Front de gauche,

quand la droite était au pouvoir. Il ne s’agit pas là de chipotages et de bouts de ficelle. L’ensemble des mesures

de ce contre-budget porte sur trente milliards ! C’est précisément le montant des économies que le gouvernement

est censé faire dans le prochain budget.

Peu importent les mots qui viennent pour qualifier le fait. La réalité, c’est que la gauche qui gouverne passe

délibérément à côté d’une occasion historique, oui, on dit bien historique, de mettre en œuvre une vraie politique

de gauche telle qu’elle l’appelait elle-même de ses vœux et telle qu’elle semblait la concevoir dans une co-élaboration

avec ses partenaires. Et, dans le même temps, une occasion de s’appuyer sur ceux qui l’ont élue et de retrouver

leur confiance tout en répondant à une partie de leurs attentes.

On le sait, cette conversion qui fait que ce qui était blanc devient noir et inversement va rencontrer l’approbation

de tous ceux, commentateurs, politiques 
et milieux patronaux, qui sommaient François Hollande et son gouvernement


de se rendre enfin 
au « réalisme économique ». 
On a compris tout autant que nombre d’entre 
eux trouveront que ce n’est

pas encore assez que cette politique budgétaire, comme ils trouvent insuffisant le pacte 
de compétitivité

et comme ils trouvent toujours trop pesant le modèle social français, ou ce qu’il en reste 
et qu’ils veulent faire sauter.

[Lire la suite]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, F. Hollande, France, Front de Gauche, l'Humanité, PCF, POLITIQUE, Politique nationale, PS, Senat | Pas de Commentaire »

Sauver Florange, une urgence

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 novembre 2012

 

Ce lundi dans l’Humanité :

Sauver Florange, une urgence

 

Sauver Florange, une urgence dans ECONOMIE huma2611

L’ultimatum imposé à l’État par Mittal pour

trouver un repreneur arrive à échéance

le 1er décembre.

L’idée d’une prise de contrôle par l’État

recueille de plus en plus de soutiens.

Le PCF présente son plan pour relancer

l’industrie.

Dans son éditorial, Paule Masson pose

la question de la crédibilité du gouvernement

dans cette affaire.

 

Est-ce parce qu’il n’a plus le choix 
ou par conviction

politique 
que le gouvernement envisage 
la possibilité

d’affronter la toute-puissance d’un grand patron ?

Depuis que le ministre du Redressement productif,

Arnaud Montebourg, a évoqué publiquement, en fin de semaine 
dernière, la possibilité d’un « contrôle public,

même temporaire » du site ArcelorMittal de Florange, une onde de soulagement se propage. Les salariés et

syndicats réclament depuis des mois que l’État prenne 
ses responsabilités pour sauver un site sidérurgique

que tous les rapports d’expertise jugent viables. Samedi, 
des élus de Moselle, de tous bords politiques, ont

écrit 
à François Hollande pour appuyer cette solution. 
Au sein du Parti socialiste, les soutiens se multiplient.

Claude Bartolone, François Rebsamen, Marie-Noëlle Lienemann, représentatifs de courants différents, appuient

la solution de fermeté. On aimerait croire qu’une chape de plomb se soulève, qu’enfin, sur un dossier au moins,

la voie du bon sens l’emporte sur 
les projets mortifères du patronat vis-à-vis de l’industrie.

Le président de la République, dit-on, ne serait pas défavorable à une prise de contrôle par l’État 
(que les syndicats

réclament à hauteur 
de la minorité de blocage), quitte, ensuite, à revendre à un repreneur. Jean-Marc Ayrault aurait

plus 
de réticences, par peur 
de s’attirer les foudres 
des employeurs. 
À n’en pas douter, 
une intrusion 


de la puissance publique dans les affaires d’une entreprise, même temporaire, déclencherait un lobbying patronal

immédiat. 
Que gagnerait la gauche à y céder une fois de plus ?

Lakshmi Mittal est le PDG aux pleins pouvoirs d’un groupe sidérurgique mondial. Depuis des années, il usurpe

les profits considérables de l’entreprise et utilise les aides publiques pour gonfler les dividendes. Il a floué

tous les engagements pris au moment de l’OPA hostile de 2006. Il a poussé les feux d’une stratégie 
de prédation

financière au détriment des conditions 
de travail et de l’investissement dans la recherche. 
Il va là où la rentabilité

est immédiate, lâche l’acier pour se jeter sur le minerai de fer, ferme des sites en France 
et en Belgique.

Cette gestion est emblématique de tout 
ce qui fait suffoquer l’économie et plonger l’industrie.

Voilà pourquoi le gouvernement joue sa crédibilité
avec ce dossier.

[Lire la suite]

 

flor-300x148 Florange dans Emplois

Lire également : 

Florange : la nationalisation promue par les élus locaux

Publié dans ECONOMIE, Emplois, F. Hollande, France, l'Humanité, PCF, POLITIQUE, Politique industrielle, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

UMP : La guerre de tranchées continue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 novembre 2012

 

Dans l’Humanité ce vendredi : le point de non-retour à l’UMP

 

UMP : La guerre de tranchées continue dans France huma2311

La médiation d’Alain Juppé pourrait apaiser

pour un temps la guerre des chefs à l’UMP

(le fil de la journée ci-dessous).

Mais l’issue est loin d’être réglée. Mité de

l’intérieur, le grand parti de droite en sortira

affaibli.

A lire dans notre édition :

UMP, après le coup d’Etat, le point de non-retour?

Edito : Chienlit

« Une radicalisation préoccupante », entretien

avec Roger Martelli, codirecteur de Regards

Les militants s’inquiètent à demi-maux

« Il y a le feu à la maison UMP », le point de vue

de Yves-Marie Cann, CSA

Le fil de la journée

 [Lire la suite]

  • A lire aussi :

UMP: Alain Juppé au centre de la guéguerre Fillon Copé

Publié dans France, l'Humanité, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Renault tente d’imposer en France « l’accord de la peur » signé en Espagne.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 novembre 2012

 

Aujourd’hui dans l’Humanité : Renault donne le LA

 

Renault tente d'imposer en France

Le constructeur automobile pousse les feux

de la flexibilité du travail. Il tente d’imposer

en France « l’accord de la peur » signé

en Espagne. C’est une véritable offensive,

un chantage, selon les mots de Maurice Ulrich

qui signe l’éditorial.

Renault a commencé son opération en Espagne et la

poursuit désormais en France. C’est 
un chantage,

il n’est pas d’autre mot. Alors que l’Espagne comptera

bientôt 6 millions de chômeurs, le groupe avait la partie

belle pour, en échange de quelques centaines d’embauches,

obtenir une baisse générale des salaires de 27,5 %

et une généralisation de la flexibilité. Il ne s’agit pas

de mesures propres à la situation espagnole.

Il prend appui sur cette bataille gagnée pour mener

sa bataille de France et a dévoilé ses batteries voici quelques jours.

Le maintien 
des sites de production contre des renoncements en matière de salaires, de contrats de travail, etc.

C’est de ce point de vue, à juste titre, que le président du groupe communiste à l’Assemblée nationale pose

cette question : quelle est la position du gouvernement alors que l’État est actionnaire de Renault à 15 % ? On peut aussi

se souvenir que Louis Schweitzer, qui a été lui-même le patron 
de Renault, déclarait, voici quelques jours, que le coût


du travail n’était pas le seul critère de la compétitivité.

Mais, au fond, ce n’est pas vraiment 
la compétitivité qui est en jeu. C’est le profit.
 Il n’y a pas un cas Renault, spécifique

à la situation 
de l’automobile en France. Nous sommes sous 
le coup d’une offensive du capitalisme absolument sans

précédent, en France, 
où elle est revendiquée par le Medef, et à l’échelle 
de l’Europe. Elle vise 
à faire baisser, on vient

de le voir, le coût du travail d’une manière drastique. À exploser la notion même de contrat de travail 
et les limitations

horaires, à généraliser la liberté de licencier. Ils appellent cela faire sauter les verrous.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Austerite, Competitivite, ECONOMIE, Espagne, Exploitation, France, l'Humanité, POLITIQUE, Politique industrielle, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Massacre préélectoral à Gaza

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 novembre 2012

 

Ce vendredi dans l’Humanité :

Massacre préélectoral à Gaza

Massacre préélectoral à Gaza dans GAZA - PALESTINE huma1611

L’assassinat du chef de la branche armée

du Hamas fait craindre une intervention

militaire de grande ampleur.

Une odieuse provocation des dirigeants

israéliens à la veille des législatives.

Retrouvez dans l’Humanité les raisons

du déclenchement de la foudre sur Gaza.

Et le poids du plomb, l’éditorial de Maurice Ulrich.

 

Les mots ont leur poids de plomb. Quoi que l’on pense

du Hamas, 
et ce n’est pas que du bien, 
la liquidation

physique et ciblée 
de son chef militaire, mercredi,

porte un nom. C’est un assassinat.

La méthode, au reste, est proprement effarante,

quand bien même elle n’est pas nouvelle

puisqu’elle implique que n’importe quelle cible

humaine, dans l’étroite bande de Gaza,

peut être exterminée 
à n’importe quel moment par une frappe aérienne.


Mais cette exécution, à l’évidence, n’avait rien 
d’une simple riposte à des tirs de roquettes des activistes 
du Hamas,

quand bien même ils sont réels. C’était 
le premier acte d’une nouvelle opération militaire d’Israël, baptisée

« Pilier de défense », quatre ans après l’opération « Plomb durci », marquée par des centaines de victimes civiles

et des destructions innombrables 
du côté palestinien, mais aussi, du côté israélien, 
par une montée significative

des partis au pouvoir 
dans les sondages.

Pour faire court, « Pilier de défense », à deux mois des élections législatives en Israël, pourrait aussi s’appeler

bureau de vote.

[ Lire la suite]

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, Israel, l'Humanité | Pas de Commentaire »

Le ras-le-bol des peuples d’Europe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2012

 

Ce jeudi dans l’Humanité :

le ras-le-bol des peuples d’Europe

 

Le ras-le-bol des peuples d'Europe dans Austerite huma1511

Cent trente défilés en France, manifestation historique

au Portugal, grève massive en Espagne, la journée

d’action coordonnée dans toute l’Europe hier a fait

entendre un puissant refus des politiques antisociales.

Retrouvez nos reportages et paroles de manifestants.

Et l’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin : Mais regardez donc !

 

Contre la lente agonie des avenirs communs, contre l’atomisation

sociale qui ruine et désenchante tout un continent, contre

le libéralisme monétisé (en euros) sur toutes les activités humaines,

contre le déclassement et l’anéantissement progressif

de l’être-ensemble européen, les peuples se sont donc levés, hier,

dans 23 pays, à l’appel de la Confédération européenne des syndicats.

Le « non à l’austérité » a résonné dans toutes les langues et son écho

grandissant et grondant, de l’Espagne au Portugal, de l’Allemagne à

l’Italie, de la Grèce à la France, a réjoui tous ceux qui savent que, sans des mobilisations d’ampleur,

nous n’imposerons pas à nos gouvernants le retour à la raison. Chaque jour, les signes de résistances convergentes

montrent que les peuples refusent leur propre mise en concurrence. Les grèves générales coordonnées en Espagne

et au Portugal, points d’orgue de la journée, n’étaient-elles pas, d’ailleurs, le meilleur exemple pour passer

de la résistance à l’offensive ?

Mais regardez donc, dirigeants européens, et prenez la mesure de ce qui s’est passé hier : un moment de l’histoire

sociale des peuples ! Oui, les syndicats se sont mis d’accord, dans tous les pays européens, pour dénoncer ensemble

les politiques de choc austéritaire, dans un même mouvement et le même jour. L’acte, aussi puissant que symbolique,

jette des passerelles désormais visibles pour atteindre d’autres horizons afin d’être entendus par ceux qui nous mènent

tout droit dans le mur.

Voici les cris des Portugais : « Ils ont privatisé l’eau, ils nationalisent la faim ! »

Frémissons devant ces paroles d’Espagnols : « L’austérité est une histoire sans fin qui donne faim ! »

Le cercle vicieux de l’austérité conduit au pire. Réduire aveuglément les budgets, partout, provoque moins d’activité, donc

plus de chômage, plus de misères, plus de paupérisation, donc moins de salaires, moins d’impôts, moins de croissance…

La preuve par l’absurde ? Nous avons appris hier que l’économie grecque, en récession depuis bientôt six ans et soumise

par l’UE et le FMI à une saignée sans précédent, s’était enfoncée un peu plus dans la dépression au troisième trimestre.

L’activité a chuté de 7,2 %, contre 6,3 % au trimestre précédent. L’horreur sociale grecque tient en un chiffre :

depuis 2009, le PIB a chuté de 20 %. Cette « grande dépression » a mis au chômage plus d’un actif sur quatre.

Le vampirisme des financiers s’abat depuis sur le Portugal et l’Espagne. Comment ne pas comprendre que tout cela va

mal finir ?

Une question brûle les lèvres : la France prend-elle le même chemin ?

[Lire la suite]

Publié dans Austerite, ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", l'Humanité, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL, Syndicats, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Construire l’Europe des peuples

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 novembre 2012

 

Dans l’Humanité, l’autre Europe repart de l’avant

 

Construire l'Europe des peuples dans EUROPE huma1211

Après quatre jours d’échanges à Florence,

en Italie, dix ans après le premier Forum

social européen, syndicats, associations,

réseaux altermondialistes et partis

de gauche tracent, dans la crise,

un chemin de convergence antilibérale.

 

 

A lire dans l’Humanité de ce lundi :

  • Notre reportage à Florence
  • Atterrés de toute l’Europe, unissez-vous !

Les économistes critiques de différents pays

ont décidé de créer un réseau européen

à la disposition des mouvements sociaux

  • « Nous devons sortir de notre faiblesse »,

le point de vue du secrétaire général

du syndicat des employés CSC de Belgique

  • « Faire bouger les lignes »

 

 

Athènes, en juin prochain, un Alter Summit a l’ambition de « constituer un premier pas vers un front social européen ».

Envoyé spécial. «L’Alter Summit a la volonté de construire un rapport de forces pour changer les politiques

de destruction des droits sociaux », se félicite Jean-Michel Joubier (CGT). Il y a urgence, tout le monde l’accorde,

et il faut se donner des priorités communes. C’est ce rôle que le processus de ce « sommet alternatif » entend jouer :

initiées, il y a quelques années, au sein d’une coalition semi-ouverte dans laquelle des syndicats (CGT, FSU, Solidaires,

les Belges de la FGTB et de la CSC, les CCOO espagnoles, les Portugais de la CGTP, etc.) occupent une place de choix,

tout comme les Attac d’Europe et le réseau Transform !, des réunions se tiennent régulièrement à Bruxelles,

avec la participation de la Confédération européenne des syndicats (CES). « Nous avons des différences qu’il faut

respecter, mais qu’il faut aussi dépasser, invite Patrick Itschert, secrétaire général adjoint de la CES, présent

à Florence. On a fait des grandes mobilisations, mais c’est vrai qu’on n’a pas réussi à faire bouger les lignes. »

Grèce, laboratoire des alternatives

À Florence, les promoteurs de l’Alter Summit, soit la quasi-totalité des participants, ont inauguré le processus en public.

Des messages de soutien de ­Syriza, du PGE, du groupe GUE-GVN au Parlement et des Verts européens ont été lus

pendant la présentation. Et le premier sommet aura lieu début juin, à Athènes. « Si la Grèce a été le laboratoire de

l’austérité, elle pourrait aussi être le laboratoire de la résistance et des alternatives, souhaite Natacha Theodorakopolou

(Fondation Nikos Poulantzas). L’Alter Summit peut constituer un premier pas vers un front social européen… »

Pour Aurélie Trouvé, coprésidente d’Attac France, il s’agit maintenant de se rapprocher des populations. « Pour que

l’Alter Summit permette de construire concrètement l’Europe des peuples que nous désirons, on peut, comme en

France, compter sur les comités locaux pour l’audit citoyen de la dette, profiter du tour d’Europe des économistes

critiques, imaginer un tribunal des fauteurs de la crise à l’échelle européenne, des caravanes qui sillonnent

le continent pendant quelques semaines avant d’arriver à Athènes… »

 

Publié dans EUROPE, l'Humanité, POLITIQUE, Presse - Medias, Syndicats | Pas de Commentaire »

1...3233343536...41
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy