Le billet de Théophraste R. (05/10/14)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 octobre 2014

 

Le sénateur FN dans la voiture du fürher

 

LGS

  J’ai dit ici (http://www.legrandsoir.info/le-parti-des-laches

  -au-secours-du-fn.html) il y a quelques jours comment

  David Rachline (FN) est devenu le plus jeune (26 ans)

  sénateur français.

  Plus récemment, je déplorais l’assassinat de Robert Serra,

  le plus jeune (27 ans) député vénézuélien.

 

(http://www.legrandsoir.info/faut-il-s-emouvoir-quand-un-depute-est-ass…).

Maintenant, regardez (c’est à la fin de notre article de haut de page) ces deux courtes vidéos publiées

sur ces deux parlementaires :

http://www.legrandsoir.info/imaginez-un-pays-democratique-ou-les-coute…

 

Regardez-les ! Et dites-moi.
Dites-moi.
Et restez calmes.
Et n’ayez pas honte, vous n’y êtes pour rien.

Théophraste R

URL de cette brève : http://www.legrandsoir.info/le-senateur-fn-dans-la-voiture-du-furher.html

 

Dernière intervention de Robert Serra, plus jeune député (chaviste)

de l’Assemblée Nationale vénézuélienne.

Image de prévisualisation YouTube

 

à comparer avec notre plus jeune élu à nous :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le billet de Théophraste R. (25/09/14)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2014

 

    Gattaz, Hollande, Valls, Kafka, émoi, émoi, émoi…

 

Théo

 

  Pierre Gattaz, patron du MEDEF, lançant une ovation debout

  pour le premier ministre « socialiste », le président (« socialiste »)

  de la République faisant applaudir Gattaz dans la Silicon Valley,

  le cadeau de 50 milliards aux entreprises, c’était du lourd,

  même pour des électeurs socialos-moutonniers, tendance Pavlov-Votutile.

  Malgré leur anosmie politique qui leur fait croire que le PS sent la rose,

  ils flairèrent dans Le « Pacte de responsabilité », par lequel le MEDEF

  s’engageait en contrepartie à créer 1 million d’emplois en 5 ans,

  un cadeau aux patrons, camouflé par des pin’s.

  Et voici que Gattaz avoue que le MEDEF a fait fabriquer (« en partie »)

  les pin’s en Tchéquie. Chez Kafka !

  Les anars d’hier (je veux dire « les vrais ») avaient un vigoureux slogan

  anti-militariste qu’on peut reprendre en l’adaptant :

*
« A bas l’armée le MEDEF, ça pue, ça tue [l’emploi)] et ça rend con ! ».

Théophraste R.

*
PS. Et, cerise sur le gâteux Gattaz, les économistes notent que la France créé mécaniquement 200 000 emplois par an

(même si elle en perd autant ou plus par ailleurs). Donc, 1 million d’emplois seront créés en 5 ans sans le secours

des 50 milliards et des pin’s tchèques. Le bon pin’s, c’est : « 1 million de licenciements en moins ».

Source : Le Grand Soir

Publié dans ECONOMIE, France, Humour, Le Grand Soir, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Les reniements de la social-démocratie, ou l’avenir à reculons (Bernard Gensane)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 septembre 2014

 

Les reniements de la social-démocratie, ou l’avenir à reculons

 

gauche1

  Bernard GENSANE

  Deux données en passant :

  le nombre de jeunes âgés de 25 à 35 ans se lançant

  dans la construction ou l’achat d’un logement a diminué

  de 10% en un an.

  50% des auto-entrepreneurs n’auto-entreprennent

  actuellement rien ou quasiment rien. Il y a en fait 500 000

chômeurs partiels ou totaux de plus que ce que l’on veut bien nous dire.

Ce, dans un pays qui n’a jamais été aussi riche et qui, depuis 1981, aura été gouverné quinze ans

durant par des sociaux-démocrates.

Partout dans le monde, a fortiori en France, le curseur s’est déplacé à droite car les partis de droite se sont eux-mêmes déplacés vers l’extrême droite. Ce qu’avaient génialement envisagé les théoriciens du libéralisme économique à tout crin, puis leurs meilleurs élèves aux commandes, tels Margaret Thatcher ou Ronald Reagan.

Dans un document de 1978, alors que le pouvoir de Giscard vacille, on voit Mitterrand dans une ville ouvrière du nord de la France, accueilli par une fanfare ouvrière qui joue “ L’Internationale ”. À la tribune, il s’exprime sur la planification, le programme de nationalisations à mettre en œuvre, « plus audacieux que celui du général De Gaulle ». Et puis on le voit chanter l’hymne de la révolution prolétarienne (19e minute), une rose à la main. Dans cinq ans, il choisira « L’Europe » – c’est-à-dire le capitalisme financier – contre les travailleurs. Il sera aidé dans sa tâche par Jacques Delors, ancien employé de banque qui vient du syndicalisme chrétien, et Pierre Bérégovoy, fils d’un russe blanc prolétarisé, ouvrier (fraiseur) dès l’âge de 16 ans, résistant, membre fondateur du PSU. Leur protégé François Hollande aura deux obsessions principales, identique à celles d’Anthony Blair avant lui : l’alignement de la politique française sur celle des États-Unis et la réduction du « coût du travail » par le biais d’une politique économique de l’offre, directement inspirée de la « reaganomics », elle-même produite par la pensée de Friedman et Hayek.

En France comme ailleurs, la mouvance social-démocrate, lorsqu’elle a accédé aux responsabilités, a joué un rôle déterminant dans la prise du pouvoir quasi totale de la grande bourgeoisie d’affaires, dans le progrès des idées réactionnaires, dans l’acceptation de l’inexorabilité du recul des droits des travailleurs. À quelques nuances sans importance près, le rôle de la social-démocratie aura été le même que celui des partis conservateurs.

Depuis trente ans, nous sommes dans la certitude qu’il n’est rien à attendre de la social-démocratie dans la lutte contre le pouvoir du système bancaire et des grandes entreprises, une social-démocratie qui, dans le même temps, s’aligne au millimètre près sur les forces impérialistes du nord de la planète. En revanche, la collaboration de classe, le « dialogue », le « gagnant-gagnant » (concept né aux États-Unis dans les années soixante) ont toujours été à l’ordre du jour.

capturedecran valls

 

  Les socialistes français ont cédé le pouvoir politique,

  donc le pouvoir du peuple, à la finance, soumettant

  par la-même le social et l’économique aux désidérata

  d’une hyperbourgeoisie conquérante, de plus en plus

  puissante, au point de faire payer par un peuple courbé,

  désemparé, les errements irrationnels des forces

  économiques débridées.

  Certains chez les sociaux-démocrates français ont

  décidé qu’il ne fallait plus faire semblant de tenir

  un discours de gauche avant de mettre en pratique

des politiques de droite. C’est le cas, par exemple, de l’actuel Premier ministre Manuel Valls qui, en 2009,

proposa de débaptiser le parti socialiste. Pour lui, le mot « socialisme » était « dépassé » :

« Il faut transformer de fond en comble le fonctionnement du PS, nous dépasser, tout changer :

le nom, parce que le mot socialisme est sans doute dépassé ; il renvoie à des conceptions du XIX° siècle ».

Il suggérait même de remplacer le mot « parti » par « mouvement ». On imagine que les Français auraient

pu alors « choisir » entre l’Union pour un Mouvement Populaire à “ droite ” et le « Mouvement démocrate »

à “ gauche ”. La belle affaire ! Dans les faits, la bipolarisation à la française n’a rien à envier à celles

qui se pratiquent outre-Rhin, outre-Manche ou outre-Atlantique.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, Le Grand Soir, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaire »

Le billet de Théophraste R. (09/09/14)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 septembre 2014

 

Encore une femme battue !

 

femme battue

 

  Le socialiste (sic) Thomas Thévenoud, ex-membre du gouvernement Valls 2,

  n’a pas déclaré ses impôts pendant trois ans.

  Mais il pourra continuer à encaisser des fonds publics prélevés sur nos impôts

  puisqu’il reste député (il votera la confiance à Valls) tandis que sa femme,

  chef de cabinet du président socialiste du Sénat a été mise en congé sans solde.

  Amies féministes, amis républicains, amis jauressiens, cherchez l’erreur.

 

 

Théophraste R. (Chef du bureau « Observation de la progression du FN »).

(Im)moralité  : « La femme est le fusible de l’homme (politique) ».

Et voir : http://www.legrandsoir.info/thevenoud-le-muet-qui-ne-ment-pas.html

URL de cette brève :  http://www.legrandsoir.info/encore-une-femme-battue.html

Publié dans Humour, Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le billet de Théophraste R.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 septembre 2014

3 septembre 2014

 

Emmanuel Macron : jésuite un jour, jésuite toujours.

 

cgt35h

 A l’occasion de son premier déplacement dans la Manche où il a visité

 une SCOP, Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, a déclaré :

 « La compétitivité, c’est l’organisation de l’entreprise, son financement,

 la montée en gamme et en qualité, la meilleure adaptation du droit

 du travail, l’investissement productif… Bref, autant de défis

 qu’il incombe aux patrons de relever ».

 Vous avez noté l’intrus, la peau de banane balancée insidieusement

 (à la jésuite) : « Adaptation du droit du travail » ?

 Et puis : « L’entreprise ne doit pas être le lieu de la confrontation

entre les salariés et les actionnaires, mais le lieu de regroupement de ceux qui veulent créer, produire,

tirer plus loin [la] collectivité. »

Dans la même veine, Jérôme Cahuzac (toujours pas en prison ?), ex-ministre délégué chargé du Budget,

expliqua à Jean-Luc Mélenchon, lors d’un débat télévisé que, pour lui, la lutte des classes n’existe pas.

Or, on peut raisonnablement soutenir que les entreprises sont des lieux de coopération antagoniste

où les uns ont intérêt à obtenir le meilleur rendement à moindre coût et les autres de meilleures conditions

de travail et de meilleurs salaires.

Marx a appelé ça la lutte des classes et Jaurès (1) l’approuvait.

Théophraste R. (fils de l’école du diable).

(1) Un socialiste assez vénéré hors des écoles cathos.

Source : Le Grand Soir

Publié dans Humour, Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Humour et Politique…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 août 2014

 

Changement de Propriétaire

humour et politique7

vu sur Le Grand Soir

Publié dans Humour, Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le billet de Théophraste R.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2014

 

Remaniement :

Le peuple grec envoie ses condoléances au peuple français.

 

Capturecondoléances

L’actualité nous informe qu’un associé

de la banque Rothschild vient d’être nommé

Ministre de l’Économie de la France

et le nouveau conseiller économique

de Hollande est chef économiste de Bank

of America.

(pause)

Maintenant vous pouvez paniquer.

Théophraste R.

PS : M. Valls a dit qu’il ne s’agit pas d’un virage à droite, et pour une fois il a raison.

C’est juste une accélération dans la mauvaise direction.

Publié dans France, Humour, Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le billet de Théophraste R.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 août 2014

6 août

Israël et l’armée la plus morale de l’univers.

 

pied de bitch

  Selon le quotidien « Haaretz », la police militaire israélienne

  enquête sur un soldat suspecté d’avoir volé de l’argent liquide

  dans une maison de Gaza.

Quant aux pilotes qui ont bombardé 4 686 fois la Palestine et qui, avec les tankistes, ont tué 1.900 Palestiniens (dont environ 400 enfants), en ont blessé 9.470 (dont plus de 2700 enfants), détruits ou rendues inhabitables 10 500 maisons, touchés 142 écoles, ils seront probablement décorés en vertu d’une loi d’airain de toute guerre coloniale qui stipule que tuer des civils (femmes, enfants, vieillards) est le droit, voire le devoir des héros.

Théophraste R.

PS. Merci au sage de 88 ans qui constate « qu’une nouvelle et répugnante forme de fascisme est en train de surgir avec une force notable dans cette période de l’histoire humaine…[un] macabre génocide commis aujourd’hui contre le peuple palestinien » (Fidel Castro).

Publié dans Israel, Le Grand Soir | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 juillet 2014

 

Violences partagées

reportage_bbc

Source : Le Grand Soir

À lire : Offensive israélienne contre Gaza : les partis pris du traitement médiatique

Publié dans GAZA - PALESTINE, Humour, Le Grand Soir, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Écrit contre le fascisme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2014

 

Écrit contre le fascisme

 

CaptureHenriBarbusseHenri Barbusse

 

Après avoir dénoncé la violence ligueuse des « Jeunesses patriotes » en France,

Henri Barbusse écrit :

 » Il se passe actuellement dans le monde entier et principalement en Europe,

un événement d’une importance capitale qui exerce une influence grandissante

sur la vie sociale et politique : C’est la création et l’évolution du fascisme.

 

Qu’est-ce exactement que le fascisme ? La création et l’évolution du fascisme résultent de l’état de malaise

et d’incertitude, des difficultés grandissantes de la vie, des menaces économiques et autres, qui surgissent

de toutes parts, en un mot de la situation précaire où se débattent actuellement dans presque tous les pays

toutes les couches moyennes de la population.

Le vrai moteur du fascisme, ce sont les pouvoirs d’argent, qui ont su et qui ont pu, grâce aux moyens gigantesques

de publicité, de propagande et d’action dont disposent ceux qui disposent des richesses, attacher à leur politique

la petite et la moyenne bourgeoisie en canalisant dans le sens de la conservation et de la réaction sociale

son mécontentement, ses appréhensions et ses souffrances.

Nul ne peut contester que de nos jours, et dans les institutions actuelles, tout ce qui est fait d’essentiel est plus

ou moins conduit par les grands détenteurs du capital. Si le capitalisme, c’est à dire la mainmise de l’oligarchie

de l’argent sur les choses sociales, a toujours plus ou moins conduit les affaires humaines, cette emprise est arrivée

aujourd’hui à toute sa plénitude.

Ce ne sont pas seulement les capitalistes américains qui l’affirment (et ils ont l’autorité de le faire), ce sont

tous les économistes et tous les observateurs, à quelque opinion ou à quelque caste qu’ils appartiennent.

Or, partout le capitaliste a suscité le fascisme. Il l’a mis sur pied et lui a donné l’élan. Et ce n’est un secret pour

personne que le fascisme italien et tous les autres fascismes nationaux sans exception se sont accrus grâce à l’appui

financier de la grande bourgeoisie riche, de la grande industrie et des banques. Le fascisme sort du capitalisme.

Il en est la résultante logique, le produit organique.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Publié dans HISTOIRE, Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy