Ce jeudi dans l’Humanité : la précarité énergétique tue toujours

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2013

 

Ce jeudi dans l'Humanité : la précarité énergétique tue toujours dans Energie huma2103

En décembre, à Marseillan (Hérault), un homme

est retrouvé chez lui, mort d’hypothermie.

Faute d’avoir pu payer ses factures EDF, il venait

de se faire couper l’électricité. Aujourd’hui, la famille

tente de comprendre cet enchaînement fatal.

Retour sur un drame qui ne doit rien à la fatalité.

Entretien avec le président de l’association

Droit à l’énergie-Stop aux coupures, Jean-Louis

Mespoulès, qui défend les « remises en énergie »,

un « acte illégal mais légitime ».

 

 

Avez-vous constaté une augmentation 


des coupures d’énergie ces dernières années  ?

 

Jean-Louis Mespoulès. Oui. Le phénomène s’est beaucoup aggravé, pour deux raisons essentielles :

la flambée des prix sans précédent, due à la déréglementation 
du secteur, et la baisse du niveau de vie


et des rémunérations. Ces deux facteurs 
ont fait basculer des millions de familles 
dans la précarité

énergétique. Depuis 2004, les coupures ont été multipliées par dix. Nous en sommes à 580 000 par an,

en incluant les baisses de puissance d’électricité. 
Dans ce dernier cas, la consommation est divisée

par 6 ou 9, ce qui empêche d’allumer deux radiateurs en même temps…

Quelles sont les familles concernées ?

Jean-Louis Mespoulès. Nous avons constaté un changement de caractéristique sociale. Jusqu’en 2005,

les coupures d’énergie concernaient des foyers en exclusion sociale, habitués aux « parcours solidaires ».

Depuis cette date, les cas 
de coupures chez des familles salariées, 
qui voient leurs revenus et la pérennité


de leur emploi détériorés, se sont multipliés. Car ces familles ne savent bien souvent pas à quelle porte frapper,

elles éprouvent une certaine honte face à leur situation. Il s’agit d’une réaction tout à fait humaine.

[Lire la suite]

 

Publié dans Energie, Pouvoir d'achat, PRECARITE, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Aggravation de la précarité de l’emploi (étude Dares)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mars 2013

 

Les embauches en CDD atteignent un niveau record

 

Aggravation de la précarité de l'emploi (étude Dares) dans Competitivite capturecdd

Part des CDD dans les embauches

(capture d’écran)

Source : Dares, DMMO-
EMMO, données 2012
provisoires.
*

 

La part des contrats à durée

déterminée dans les embauches

n’a jamais été aussi haute depuis

1999 selon les chiffres du troisième

trimestre 2012, montre une étude

de la Direction de la recherche

du ministère du Travail (Dares)

publiée vendredi.

Ainsi, 81,7% des embauches se font en CDD quand parallèlement, le taux de fin de CDD

dans les sorties des entreprises est lui aussi au plus haut.

L’étude publiée par le ministère du Travail en fin de semaine confirme la tendance à l’aggravation

de la précarité de l’emploi. En effet, tombé à moins de 67% fin 2000, le taux d’embauches en CDD

a atteint un niveau inégalé depuis la mise en place de statistiques sur les entrées et sorties de main-

d’œuvre en janvier 1999. La part des embauches en CDD a atteint 81,7% au 3e trimestre 2012

dans les entreprises de plus de 10 salariés, le plus haut niveau depuis que ce taux est mesuré (1999).

Sur un trimestre, la hausse est de 0,7 point. Elle est de 3,3 points sur un an. La part des embauches

en CDD est la plus forte dans le tertiaire (83,7%) et l’industrie (68,2%). Dans ces deux secteurs,

elle augmente respectivement de 3,2 et 4,1 points sur un an. En revanche, elle baisse dans la construction

(-2,4 points à 49,9%). Cette progression a été particulièrement forte ce trimestre dans les entreprises

de 10 à 49 salariés (+3,2 points) et plus limitée (+0,5 point) dans celles de 50 salariés ou plus.

Parallèlement à cette hausse des embauches en CDD, le taux de fin de CDD dans les sorties des entreprises

a progressé de 0,3 point au troisième trimestre pour s’établir à 9,7%, également un plus haut depuis 1999,

année où le ministère du Travail a commencé à publier ces statistiques.

En revanche, le taux de recrutement en CDI est stable dans les établissements de 10 à 49 salariés (2,8 %)

tout comme dans ceux de 50 salariés ou plus (2,2%). Il s’agit des plus faibles niveaux observés au cours

de la décennie…

dares ANI dans Emplois

Cliquez sur l’image pour lire l’étude Darès

 

 

 

 

 

 

humanitefr CDD dans France le 17 Mars 2013

Publié dans Competitivite, Emplois, France, PRECARITE | 1 Commentaire »

Expulsions locatives : « Une pratique indigne d’une société avancée »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2013

 

PRÉCARITÉ

Expulsions locatives :

« Une pratique indigne d’une société avancée » pour Michèle Picard

 

Expulsions locatives : « Une pratique indigne d’une société avancée » dans France anti-expulsion

Serge Tarrassioux, maire de Pierre-Bénite, Michèle Picard,

maire de Vénissieux et Bernard Genin, maire de Vaulx-en-Velin, en 2011.

Maire (PCF) de Venissieux, Michèle Picard signera

ce vendredi, avec d’autres élus communistes

du département, une nouvelle série d’arrêtés

anti-expulsions et anti-coupures d’énergie.

Elle explique sa démarche de « résistance ». 

Avec d’autres maires communistes de l’agglomération lyonnaise, vous allez signer, ce vendredi,

de nouveaux arrêtés contre les expulsions. Pourquoi ?

Michèle Picard. Pour Vénissieux, nous allons signer trois arrêtés, l’un sur les expulsions, l’autre

sur les coupures d’énergie et d’eau, et un dernier sur les saisies immobilières. Il s’agit d’une démarche

ancienne, qui date de 1990. C’est une action symbolique mais aussi un acte de résistance politique et

de désobéissance. Même si, juridiquement, nous travaillons nos arrêtés pour qu’ils puissent passer.

Car il en faut très peu pour tomber dans la spirale de la précarité. Un arrêt maladie provoque une baisse

des indemnités, les impayés commencent… ça peut basculer très rapidement.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Publié dans France, Front de Gauche, Logement, PCF, POLITIQUE, PRECARITE | Pas de Commentaire »

L’austérité c’est maintenant, la réorientation de l’Europe c’est pour quand ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2013

 

VOTE DU « TWO PACK » :

L’austérité c’est maintenant,

la réorientation de l’Europe c’est pour quand ?

 

L'austérité c'est maintenant, la réorientation de l'Europe c'est pour quand ? dans Austerite j.henin_

Suite au vote du « two-pack » soutenu par une large majorité du Parlement

européen , et notamment par les députés socialistes français,

voici l’intervention que j’ai faite ce midi en séance plénière lors des explications

de vote :

J’ai voté contre ce rapport, car avec le « two pack », vous enfermez

les peuples d’Europe dans un hiver d’austérité qui conduira à

toujours plus de chômage et de misère. Ainsi la baisse des salaires

et des retraites, l’augmentation des impôts pour les classes

moyennes, la réduction des dépenses sociales, devraient amener

une amélioration de nos conditions de vie ?

Quelle ineptie ! L’austérité ne profite qu’aux rentiers de la finance.

 

L’austérité comme dans les années 1930, peut conduire au fascisme. L’américain Paul Krugman,

prix Nobel d’économie 2008, qui n’a pourtant rien d’un communiste, appelle les dirigeants

européens à rompre avec l’austérité et à ne pas rembourser une dette publique qui est illégitime

et artificielle. Faisons comme les Islandais, refusons de rembourser les dizaines de milliards

de dette illégitime, Nationalisons les banques et mettons en prison les banquiers responsables

de la crise pour : crimes financiers. Alors que toute l’Europe est en récession, l’Islande vouée

aux gémonies par les dirigeants européens, connaît une croissance de +2,7%

tirée par une multiplication des créations d’emploi. Oui nous avons besoin d’un printemps

islandais en Europe.

Jacky Henin député européen PCF Front de Gauche

Lire la suite

Publié dans Austerite, EUROPE, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, PRECARITE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Campagne ATD Quart Monde contre les idées reçues sur la pauvreté

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mars 2013

 

Campagne contre les idées reçues sur la pauvreté

 

Campagne ATD Quart Monde contre les idées reçues sur la pauvreté dans Pauvrete atd1

Les personnes en situation de pauvreté subissent

une double peine. Celle, évidente, de leur condition

économique. Mais une autre, plus insidieuse, mérite

d’être dénoncée. C’est la stigmatisation permanente

à laquelle elles sont confrontées.

Combattre la pauvreté,

           c’est d’abord combattre nos préjugés.

 

Source : atd-quartmonde.fr

Pour voir d’autres idées reçues sur la pauvreté,

visitez cette page.

 
Creative Commons License

Publié dans Pauvrete, PRECARITE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

La trêve des expulsions locatives prolongée jusqu’à fin mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mars 2013

 

Expulsions locatives :

la trêve hivernale prolongée jusqu’à fin mars

 

La trêve des expulsions locatives prolongée jusqu'à fin mars dans CGT caen_0Caen sous la neige

La trêve des expulsions locatives, qui devait

s’achever ce jeudi 15 mars, est prolongée

de quinze jours en raison de la « situation

exceptionnelle liée aux conditions climatiques »

dans le nord et l’ouest de la France, a-t-on

appris mardi auprès du ministère du Logement.

 

Cette décision de ne pas procéder à des expulsions par la force publique avant le 31 mars a été prise

par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, sur proposition de la ministre du Logement Cécile Duflot,

avec l’accord du ministre de l’Intérieur Manuel Valls, a-t-on précisé de même source. Il s’agit de

« répondre à la situation exceptionnelle liée aux conditions climatiques« , a expliqué

le ministère du Logement. Le nord et l’ouest de la France sont actuellement touchés par de fortes

chutes de neige, qui ont probablement causé la mort d’un SDF à Saint-Brieuc.

La trêve des expulsions démarre chaque année le 1er novembre et court en principe jusqu’au 15 mars.

Pendant cette période les locataires ne peuvent pas se faire expulser, même si leur propriétaire a entamé

une procédure judiciaire.

Selon les derniers chiffres communiqués par les ministères de Justice et de l’Intérieur en novembre,

en 2011, il y a eu 113.700 décisions de justice d’expulser des locataires pour loyers impayés soit

une augmentation de 4 % sur un an et de 40 % en 10 ans. Et 12.760 expulsions ont eu lieu avec le concours

de la force publique, soit une hausse de 9 % sur un an, et un doublement en dix ans.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

logement3 droit au logement dans France

 

 

Cliquez sur l’image pour agrandir

Samedi 16 mars à Paris :

manifestation contre les expulsions et le logement cher !

 

Publié dans CGT, France, Logement, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Blocages sur les retraites complémentaires : le patronat responsable selon les syndicats

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mars 2013

 

Retraites complémentaires :

les négociations toujours bloquées, les syndicats pessimistes

 

Blocages sur les retraites complémentaires : le patronat responsable selon les syndicats dans Austerite retraites3

Les partenaires sociaux se sont séparés jeudi soir

sur un constat de désaccord avec le patronat

sur le financement des régimes Arrco et Agirc.

La CGT estime que si le Medef ne revoit pas

ses dernières propositions, le prochain rendez-vous

sera inutile.

« On avait cru comprendre qu’il y aurait une ouverture (…)

On se retrouve avec un texte en retrait par rapport

à celui de ce matin », a dit à la presse le négociateur de

Force ouvrière, Philippe Pihet, président de l’Arrco.

« La négociation s’arrête là. Nous avons une prochaine date,

le 13 mars dans l’après-midi », a-t-il ajouté. « Mais en l’état

actuel des négociations, en tout cas pour ce qui concerne

mon organisation, je ne vois pas comment on pourrait

arriver à un accord qui soit constructif. »

De son côté, Eric Aubin, en charge des retraites à la CGT a indiqué que les syndicats étaient ouverts

à une hausse des deux taux combinés mais, selon lui, le patronat “a refusé“. Il a par ailleurs estimé que

si le Medef ne revoyait pas ses dernières propositions, le rendez-vous de mercredi prochain serait inutile.

Désindexation partielle

Un compromis avait pourtant paru à portée de main en fin d’après-midi, après ce qui semblait être

un rapprochement sur une hausse des cotisations et une revalorisation inférieure à l’inflation des prestations

Arrco et Agirc, à titre temporaire. Mais après une interruption de séance de trois heures, la délégation

patronale, conduite par le Medef, est revenue avec un projet d’accord jugé par les organisations

syndicales plus dur que celui qu’elle avait présenté le matin.

Dans son projet, le Medef propose de n’augmenter que de 0,95% les prestations de l’Agirc et de 1,17% celles

de l’Arrco au 1er avril, soit une revalorisation inférieure à la hausse de l’indice des prix (1,8%).

Cette désindexation partielle serait portée à un point en dessous de l’inflation pour les deux régimes en 2014

et 2015. Le salaire de référence servant au calcul des points retraite subirait la même évolution, jugée trop

brutale par les syndicats.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Le point sur les négociations avec le Medef sur les retraites complémentaires, avec Eric Aubin,

dirigeant de la CGT.

 

retraites2 Agirc dans CGT

capture d’écran

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

Publié dans Austerite, CGT, FO, France, Pouvoir d'achat, PRECARITE, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Électricité : les tarifs devraient flamber d’ici 2017

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 février 2013

 

Électricité :

vers une « hausse raisonnable » des tarifs de 30% de 2012 à 2017

 

Électricité : les tarifs devraient flamber d'ici 2017 dans Energie facture-edf

Vendredi dernier, Henri Proglio, le président d’EDF,

parlait d’une « hausse raisonnable des tarifs

dans les années à venir ».

Ce lundi, la Commission de régulation de l’énergie

(CRE) a confirmé sa prévision d’une hausse

de l’électricité, tablant sur une progression de 30%

des tarifs réglementés de 2012 à 2017, notamment à cause de l’essor des énergies renouvelables

et des investissements dans les réseaux.

La CRE, qui avait déjà dit tabler il y a un an sur une augmentation de 30% des prix du courant de début

2012 à fin 2016, a présenté ses projections actualisées pour la période allant de mi-2012 à mi-2017 dans

un rapport publié lundi, aboutissant strictement aux mêmes conclusions. En effet, elle y explique s’attendre

à une hausse moyenne de 30,1% des factures d’électricité pour les clients au tarif dit bleu,

avec des projections de +23,7% pour les clients au ‘tarif jaune’ et de +16% pour les clients au ‘tarif vert’.

Cette forte hausse « sera due pour plus du tiers à l’augmentation de la CSPE (taxe qui finance entre autres

l’énergie solaire et éolienne, ndlr), laquelle s’explique pour l’essentiel par le développement des énergies

renouvelables », prévient la CRE dans son rapport.

[la suite sur humanite.fr]

Pauvreté et précarité énergétique :

4 à 5 millions de ménages sont déjà en situation de précarité énergétique. Quand on sait

«que chaque augmentation de 20% du prix de l’énergie fait tomber 10% de la population en plus dans

la précarité énergétique», combien seront-ils en 2017 ? Mais cette augmentation prévisible de la précarité

semblera sans doute « raisonnable » au PDG d’EDF dont la rémunération globale est passée de

639 480 euros en 2005 à 1 588 000 euros  en 2011 !

 

edf EDF dans France

capture décran

Clic sur l’image pour voir le reportage

Publié dans Energie, France, Pouvoir d'achat, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Aide alimentaire européenne : mobilisation exceptionnelle pour sauver le Programme européen d’aide aux plus démunis

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2013

 

PAUVRETÉ

Aide alimentaire européenne :

semaine décisive pour les plus démunis

 

Aide alimentaire européenne : mobilisation exceptionnelle pour sauver le Programme européen d'aide aux plus démunis dans André Chassaigne aide-alimentLaurent Mouloud

Le Conseil européen de jeudi et vendredi prochains

doit décider du sort 
du fonds destiné à l’aide

alimentaire.

Les associations caritatives 
se mobilisent ce lundi

dans toute la France.

 

C’est la dernière ligne droite. Alors que le Conseil européen décidera, jeudi et vendredi, du sort du Programme

européen d’aide aux plus démunis (Pead), les associations d’aide alimentaire (Banque alimentaire, Croix-Rouge,

Restos du cœur et Secours populaire) mettent la pression en organisant, aujourd’hui, une mobilisation

exceptionnelle pour sauver ce dispositif qui permet de distribuer des repas à 18 millions de personnes en

Europe, dont 4 millions en France.

Aux alentours de midi, dans une douzaine de grandes villes (Paris, Montpellier, Lille, Dijon, Bordeaux, Limoges,

Clermont-Ferrand, Caen…), bénévoles et citoyens sont invités à venir faire semblant de manger

dans une assiette pleine de vide… Un « airfood » géant destiné à interpeller les dirigeants européens.

« Car si le Pead disparaît, dans quelques mois, 18 millions d’Européens ne feront plus semblant », alertent

les associations.

Créé en 1986, le Pead était financé jusqu’ici par le biais des surplus de la politique agricole commune (PAC),

pour quelque 500 millions d’euros par an, soit 1 % du budget de la PAC. Une somme répartie entre les États

et qui représente une part importante de l’aide apportée par les associations. Pour la France, c’est un tiers

des distributions, soit 130 millions de repas par an. Pour 
la Pologne, cela monte à 80 %.

116 millions de personnes en dessous du seuil de pauvreté…

Mais voilà. En 2009, sept pays européens, dont l’Allemagne, ont dénoncé ce Pead, jugeant notamment

que cette aide ne devait pas être prélevée sur le budget de la PAC. La Cour européenne de justice leur a

donné raison et a condamné le Pead dans sa forme juridique actuelle.

Où en est-on ? Après des mois de bras de fer, les institutions européennes ont fini par plancher sur un nouveau

dispositif, baptisé Fonds européen d’aide aux plus démunis (Fead). Un fonds qui ne se limite plus à l’aide

alimentaire et qui serait inclus dans le Fonds social européen. Pour Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée

à la Lutte contre l’exclusion, « ce projet a le mérite d’apporter une pérennité et de reconnaître que l’aide

alimentaire est une composante importante de la solidarité ».

Montants insuffisants

Seul problème : l’enveloppe de ce nouveau fonds, décidée lors du Conseil européen des 7 et 8 février, pourrait

être inférieure à 2,5 milliards d’euros sur la période 2014-2020. Soit une diminution de plus de 25 %

par rapport à la somme allouée jusqu’à présent à la seule aide alimentaire ! Et ce, alors que la misère ne cesse

de progresser en Europe, avec 116 millions de personnes vivant actuellement en dessous du seuil de pauvreté…

« Les montants proposés sont insuffisants, a estimé la semaine passée, au nom du groupe PS, la députée

Seybah Dagoma. L’inclusion dans le programme de dimensions nouvelles (…) doit donner lieu à des financements

complémentaires. » Pour le député du Front de gauche, André Chassaigne, c’est avant tout une question

de morale politique. « Peut-on admettre, alors qu’on a trouvé des milliards pour les banques, qu’on ne

trouve pas les milliards nécessaires quand la pauvreté augmente en 
Europe ?» interroge l’élu.


Pour le Secours populaire, c’est clair : « Toute négociation budgétaire tolérant un niveau en dessous

du niveau actuel – 3,5 milliards sur sept ans – serait un échec. » Une somme qui ne représente qu’1 euro

par an et par 
Européen.

 

aidealimentaire aide alimentaire dans EUROPE

Quelque 400 personnes ont répondu ce lundi

à l’appel du Secours populaire, des Restos

du cœur, de la Banque alimentaire et de la

Croix rouge, pour que l’Union européenne

conserve son dispositif d’aide alimentaire.

(Photos Joël Lumien)

 

 

 

L’aide alimentaire pour les plus pauvres bientôt supprimée ?

Publié dans André Chassaigne, EUROPE, Luttes, Pauvrete, PRECARITE, SOCIETE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Mauvaise nouvelle pour les ménages : nouvelles hausses rétroactives du gaz. Merci la privatisation !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2013

 

Prix du gaz : encore une augmentation en vue

 

Mauvaise nouvelle pour les ménages : nouvelles hausses rétroactives du gaz. Merci la privatisation ! dans Energie gazMauvaise nouvelle pour les ménages français,

le Conseil d’État a donné raison à GDF Suez

et ses concurrents en annonçant mercredi

l’annulation de trois arrêtés qui gelaient

ou plafonnaient les tarifs du gaz en 2011 et

2012, imposant au gouvernement d’appliquer

des hausses rétroactives des factures payées

par leurs clients.

Les 11 millions de consommateurs de gaz en France

vont se voir facturer de nouvelles hausses

rétroactives à compter du 1er juillet 2013 alors que le nombre de familles en situation de précarité

énergétique ne cesse d’augmenter (3,8 millions, selon les derniers chiffres).

La ministre de l’Énergie Delphine Batho avait déjà dit s’attendre à une telle décision du Conseil d’État et

avait indiqué que si un nouveau rattrapage était accordé à l’opérateur, il serait de nouveau étalé

sur un an et demi, comme celui qu’il avait déjà dû octroyer à GDF Suez l’été dernier, après une décision

similaire du Conseil d’État.

Dans le détail, cette décision porte sur les périodes du 1er juillet 2011 au 1er octobre 2011,

du 20 juillet 2012 au 28 septembre 2012, et du 29 septembre 2012 au 1er janvier 2013.

Les ministres chargés de l’économie et de l’énergie devront prendre de nouveaux arrêtés de fixation

des tarifs pour les périodes concernées dans un délai d’un mois, a précisé le Conseil d’État.

Un tel rattrapage « ne sera pas surprenant et ce sera le dernier », avait ainsi assuré jeudi dernier Delphine

Batho, ajoutant que « cela permettra de solder le passif (avec GDF Suez) et de partir sur de nouvelles bases ».

Le Conseil d’État avait été saisi par GDF Suez lui-même, ainsi que par l’Anode, association rassemblant

plusieurs fournisseurs alternatifs, et l’Uprigaz, une organisation professionnelle qui comprend à la fois

GDF Suez et des opérateurs concurrents.

Lire aussi :

Publié dans Energie, Pouvoir d'achat, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaire »

1...34567...29
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy