22 ans de décrochage scandaleux du RMI/RSA en trois graphiques

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 juin 2013

 

22 ans de décrochage scandaleux du RMI/RSA

en trois graphiques

 

Par Jean Gadrey in Alternatives économiques

Le premier graphique représente l’évolution comparée du RMI/RSA (montant pour une personne seule)

et du « revenu disponible brut des ménages par habitant » (RDB, définition en annexes),

tous les deux en euros courants, base 100 en 1990. On peut cliquer sur les graphiques pour les agrandir.

22 ans de décrochage scandaleux du RMI/RSA en trois graphiques dans ECONOMIE graphrevenu

Le résultat est clair : le RMI devenu RSA

(courbe du bas) se traîne derrière le RDB

par personne, et l’écart se creuse encore

plus nettement à partir de 2000.

Le premier a progressé de 50 % en euros

courants depuis 1990, le second de 80 %.

Quant à la hausse des prix à la consommation

(voir annexe 4), elle a été de 43,5 % au cours

de ces 22 ans.

Le pouvoir d’achat du RMI/RSA a progressé

de moins de 5 % en 22 ans (voir graphique 3), pendant que celui du RDB par personne augmentait de 24,6 %.

 

graphrevenu1 Jean Gadrey dans France

Le second graphique représente l’évolution

du RMI/RSA (montant pour une personne seule)

en pourcentage du RDB par habitant.

On est passé de 33,4 % en 1990 à 27,9 % en 2012.

On constate à nouveau que la plongée la plus forte

se produit à partir de 2000.

Si les choses se stabilisent voire s’améliorent un

peu au cours des dernières années, c’est « grâce »

à la crise : le RSA n’a bénéficié d’aucun

« coup de pouce » (il a progressé à peu

près comme l’inflation), mais entre 2007

et 2012 le RDB par tête a progressé moins vite que l’inflation (6,7 % en cinq ans contre 8,7 % pour l’inflation).

[Lire la suite sur Moissac au Coeur]

Article original

Publié dans ECONOMIE, France, Pouvoir d'achat, PRECARITE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

9 juin : Marche des femmes contre l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mai 2013

 

ENSEMBLE MARCHONS CONTRE L’AUSTÉRITÉ

POUR UNE POLITIQUE ANCRÉE À GAUCHE

*

 

9 juin : Marche des femmes contre l'austérité dans Austerite marche-femmes

  L’austérité se traduit par la baisse des dépenses publiques,

ce qui a de nombreuses conséquences négatives pour les femmes.

Notamment des régressions dans le domaine de la santé

avec la diminution des remboursements des médicaments,

l’accélération des fermetures de maternités et de centres IVG.

  L’austérité, c’est aussi des conséquences sur la stagnation

des structures d’accueil de la petite enfance si indispensables

et tant promises par le gouvernement. Salariées et utilisatrices

des services publics, les femmes sont au cœur de ces choix

politiques dévastateurs.

  L’austérité, c’est aussi les menaces qui pèsent sur le devenir

des allocations familiales, un pouvoir d’achat en berne

avec la flambée des prix (essence, transports, énergie, loyers…)

Les femmes cumulent stagnations des salaires et inégalités salariales. Les prévisions concernant

une nouvelle réforme des retraites ne risquent pas d’améliorer leurs situations, elles pour qui

les inégalités en matière de pension ne sont plus à démontrer.

L’accord national interprofessionnel (ANI) met les femmes en grand danger (explosion du temps partiel

imposé, du travail précaire, licenciements facilités…) dans un contexte où le taux de chômage

des femmes remonte de façon inquiétante.

Le tableau est noir, le peuple de gauche n’a pas voté pour cette politique-là.

D’autant que dans le même temps, le patronat se voit accorder 20 milliards d’euros d’exonérations

de cotisations sociales. Et cela, au nom du pacte de compétitivité.

Même les maigres mesures annoncées par le Ministère des droits des femmes vont se cogner au mur

de l’austérité.

Il faut rompre avec la logique du fric pour le fric. Nous refusons de nous résigner à voir le gouvernement

Ayrault/ Hollande répondre aux intérêts du patronat plutôt qu’aux besoins du plus grand nombre.

[Lire la suite sur PCF.fr]

Signer la pétition

Publié dans Austerite, Droits des femmes, France, PETITION, POLITIQUE, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Recherche en danger

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mai 2013

 

Attention, Recherche en danger

 

Recherche en danger  dans Austerite hollande_droite

 

 

A la lecture des dernières publications du collectif

Sauvons la Recherche (SLR), il ressort que François Hollande

a l’intention de parachever les choix de Nicolas Sarkozy

dans le secteur crucial de l’enseignement supérieur

et de la recherche (ESR).

 

 

 

J’ai eu beau parcourir la blogosphère solférinienne, pas un seul blogueur de gouvernement ne relaie le cri

d’alarme des chercheurs à propos du projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche (ESR) :

no comment !

Dans un communiqué external Grève dans Enseignement superieur et une lettre aux parlementaires external Sauvons la recherche dans F. Hollande, SLR explique précisément que le projet de loi

du 22 mai 2013 met en danger la recherche avec :

 

  • « le transfert des résultats de la recherche vers le monde socio-économique » via la modification du code

de la recherche (soumission aux impératifs du marché, priorité aux court et moyen termes, perte

d’autonomie des chercheurs…),

  • la précarisation de l’emploi scientifique (50.000 chercheurs en CDD),
  • la paupérisation (baisse de 16 % du budget des organismes de recherche),
  • la caporalisation (pérennisation des IDEX et des Fondations de Coopération Scientifique,

mauvaise représentation des enseignants-chercheurs) de l’ESR.

 

Pour la petite histoire, ce projet de loi s’inscrit d’ailleurs dans la stratégie de Lisbonne external dans France. Selon les prévisions

des hauts stratèges de la Commission européenne, ladite stratégie aurait du faire de l’Europe la première zone

de l’économie de la connaissance dans les années 2010 !

L’échec de la stratégie de Lisbonne est patent, mais Hollande comme Sarkozy et les visionnaires européens, préfère

poursuivre dans cette voie sans issue qui fragilise la recherche publique et l’avenir du pays.

[Lire la suite sur des pas perdus.com]

 

Lire également :

22 mai : Journée nationale de grève et manifestation contre un projet de loi toujours inacceptable

 

Signez la pétition intersyndicale demandant l’abrogation des lois LRU et Pacte pour la Recherche

ainsi que l’abandon du projet de loi ESR

Publié dans Austerite, Enseignement superieur, F. Hollande, France, PETITION, POLITIQUE, PRECARITE | Pas de Commentaire »

La face cachée du modèle allemand : précarisation des travailleurs et paupérisation des plus fragiles

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mai 2013

 

Les 10% d’Allemands les plus fortunés se partagent 53% de la richesse nationale.

Les 50% les plus pauvres ne possèdent que 1% de la richesse du pays,

contre 3% il y a 10 ans.

Un Allemand sur sept est menacé de pauvreté

Le nombre de travailleurs pauvres est passé de 4,8% à 7,5%, et le taux de pauvreté

parmi les chômeurs a explosé de 41% à 68% entre 2004 et 2010.


AUSTÉRITÉ

Le modèle allemand, un poison pour… les Allemands

 

La face cachée du modèle allemand : précarisation des travailleurs et paupérisation des plus fragiles dans Allemagne pauvreteallemagnepar Bruno Odent

L’austérité et les réformes antisociales, imposées

aux citoyens allemands et de l’UE, ont un effet

boomerang sur la croissance, qui ne dépassera

pas 0,5 %, cette année, outre-Rhin.

Depuis la mi-2012 l’économie allemande stagne.

Elle affichait même au dernier trimestre de l’an dernier

un recul spectaculaire (– 06 %) du PIB. Et le rebond,

espéré par les autorités au début de l’année 2013,

ne sera pas au rendez-vous. La Bundesbank, la banque centrale allemande, a ramené ses précisions

de croissance pour cette année à 0,4 % du PIB et le gouvernement lui-même vient de faire savoir

qu’il tablait sur une hausse de seulement 0,5 % de l’activité.

Si on veut bien y regarder d’un peu plus près, c’est le « modèle » choisi par Berlin et imposé à ses partenaires

de la zone euro qui est lui-même à l’origine de cette grosse fatigue de la première économie de la zone euro.

Elle subit un double effet boomerang. D’une part, les politiques de déflation salariale adoptées depuis le début

de la décennie 2000 pèsent sur le marché intérieur et, d’autre part, les purges austéritaires imposées

aux États membres de la zone euro par le biais, notamment, du traité budgétaire, réduisent ses débouchés

à l’export.

Les salariés allemands ont subi un recul moyen de leurs rémunérations de 4,2 % sur la décennie 2000,

selon une enquête de l’institut de conjoncture DIW (alors que les revenus du capital ont affiché, eux,

une croissance à deux chiffres). Et les réformes antisociales du gouvernement de Gerhard Schröder,

poursuivies par Angela Merkel, commencent maintenant à faire sentir d’autres effets dévastateurs.

captureallemagne allemagne dans Austerite

L’Allemagne est rattrapée par la pauvreté, d’après les plus récentes

enquêtes d’Eurostat. Les minijobs à 400 euros, les travaux d’utilité publique

à 1 euro de l’heure et la réforme Hartz IV de la couverture chômage

qui fait basculer, après seulement un an, les personnes privées d’emploi

vers le régime de l’aide sociale, sont passés par là. D’où une précarité

de masse qui plombe la consommation. Quant à la crainte toujours

plus répandue de plonger dans la misère à l’âge de la retraite à la suite

des réformes successives de l’assurance vieillesse,

elle n’incite pas vraiment les ménages à puiser dans leur épargne.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Allemagne, Austerite, ECONOMIE, Pauvrete, PRECARITE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Blocage du centre EDF de Sannois/Argenteuil (95) pour éviter les coupures d’électricité : opération réussie !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 avril 2013

 

Blocage du centre EDF de Sannois/Argenteuil (95) pour éviter les coupures d'électricité : opération réussie !  dans CGT edf1Le Front de gauche a participé, aux côtés de la CGT

et des « Robin des bois », au blocage du centre EDF

de Sannois/Argenteuil afin d’éviter la sortie des véhicules

ayant pour mission de couper l’électricité à des usagers

en retard de paiement.

Plusieurs dizaines de familles étaient concernées

par ces coupures.

edf4 centre EDF de Sannois/Argenteuil dans Energie

Action réussie : les véhicules sont restés au centre (photos Daniel Hommeau)

Publié dans CGT, Energie, Front de Gauche, Luttes, Pauvrete, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Pouvoir d’achat : 79% des Français estiment qu’il a baissé en 2012 et 77% s’attendent à ce qu’il diminue encore en 2013

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2013

 

Consommation :

les Français face à la fracture du pouvoir d’achat

 

Pouvoir d'achat : 79% des Français  estiment qu'il a baissé en 2012 et 77% s'attendent à ce qu'il diminue encore en 2013 dans Austerite capturepouvoirachat

capture d’écran

Une grande majorité des Français se prépare

à réduire ses dépenses cette année plus encore

qu’en 2012, selon 60 millions de consommateurs.

Les plus modestes ne sont plus les seuls

en première ligne face à la perte de pouvoir d’achat.


Le sondage 60 millions de consommateurs/Mediaprism publié ce lundi montre les conséquences au quotidien

de la crise économique couplée à des politiques austéritaires. Selon cette étude d’opinion, 79% des Français

estiment que leur pouvoir d’achat a baissé en 2012 et 77% s’attendent à ce que celui-ci diminue encore en 2013.

Une bien mauvaise nouvelle pour le gouvernement, qui espère toujours 0,1% de croissance en 2013

quand tous les autres prévisionnistes tablent sur une année de récession.

Remises en cause drastiques

« L’heure n’est plus aux petits ajustements, elle est aux remises en cause plus drastiques. Les Français ont déjà

réduit leurs achats plaisir, leurs dépenses inutiles, en 2013, ils vont resserrer leur ceinture d’un nouveau cran

et taper dans l’essentiel », souligne Thomas Laurenceau, rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs.

En cause : l’augmentation des impôts et taxes, citée par 71,6%, mais également la hausse de prix de plusieurs

dépenses contraintes comme l’énergie (85,6%), les produits de grande consommation (72,9%)

et le carburant (69,5%).

Résultat : près d’un quart des Français déclare avoir désormais « de plus en plus de mal à joindre les deux bouts

en fin de mois » (48,4% chez les personnes gagnant moins de 1.500 euros), et plus de quatre sur dix annoncent

« avoir supprimé certaines dépenses et se priver plus qu’avant ».

Pacte social rogné

Ce sentiment de devoir rogner sur tout devrait particulièrement se faire sentir chez les plus modestes.

« Il y a désormais une vraie fracture entre ceux qui ont encore un peu de marge de manœuvre, et les autres

qui ont déjà réduit tout ce qu’ils pouvaient et qui vont désormais devoir tailler dans les besoins de base »,

souligne Thomas  Laurenceau.

Parmi les personnes gagnant moins de 1.500 euros par mois, 91% déclarent avoir déjà profondément modifié

leurs habitudes de consommation, réduisant aussi bien leurs dépenses d’alimentation (65,3%) que celles

de santé (33,4%). En 2013, elles vont encore accentuer cette tendance. Alors que seules 5% des ménages

gagnant plus de 3.000 euros envisagent de réduire ses dépenses de santé, elles sont 32% chez celles

en dessous du Smic.

« Dans les ménages les moins aisés, une personne sur deux (52%) renonce à préserver sa santé : elle n’en a

pas les moyens », remarque Thomas Laurenceau. « On est loin de la chasse aux dépenses futiles.

Derrière la question du pouvoir d’achat, ce sont désormais des éléments constitutifs de notre pacte

social qui se jouent », conclut-il.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, CONSO, ECONOMIE, France, Pauvrete, Politique nationale, Pouvoir d'achat, PRECARITE, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

David Cameron digne héritier de la « Dame de fer »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2013

 

Décès de Margaret Thatcher :

David Cameron le digne héritier

 

David Cameron digne héritier de la

Malgré la mort de Margaret Thatcher ce lundi,

le thatchérisme a encore de beaux jours à vivre

grâce à David Cameron.

  »L’État providence est « devenu un choix de vie

pour certains » et le Premier ministre britannique

s’est lancé dans la casse de ce qui reste

des aides sociales.

 

« L’État-providence a été inventé pour aider les personnes à sortir de la pauvreté, mais il a piégé trop

de gens en les maintenant dans ce système. Il devait être une mesure provisoire en période difficile,

mais il est devenu un choix de style de vie pour certains », a estimé David Cameron dans une lettre

publiée dimanche dans le tabloïd The Sun. Le système des prestations sociales « a été conçu pour

nous rassembler, il crée au contraire du ressentiment », a-t-il jugé.

« Maintenir dans la dépendance des générations »

« Personne ne veut travailler dur et voir ses revenus âprement gagnés utiliser à financer des choses

qu’il ne peut

pas s’offrir ou à maintenir dans la dépendance des générations », a-t-il poursuivi, défendant sa réforme

du système des prestations sociales qui entre en vigueur ce mois-ci.

Cette réforme de l’État-providence, la plus importante depuis plusieurs décennies au Royaume-Uni,

prévoit notamment un plafond du montant des allocations versées à une personne en âge de travailler

(16-64 ans), une diminution de l’aide au logement dans le cas où un foyer dispose d’un logement

social plus grand que ses besoins et une refonte de l’aide aux personnes handicapées.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire l’excellent article de Ricky Tomlinson  10 lies we’re told about welfare  

traduit par emcee :

« Réformes » en Grande-Bretagne : les pauvres seront riches au paradis et les riches sont

dans les paradis fiscaux

 

Publié dans Austerite, Grande Bretagne, POLITIQUE, PRECARITE, SANTE | Pas de Commentaire »

Fin de la trêve hivernale des expulsions : les associations demandent un moratoire en 2013

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 avril 2013

 

Logement :

les associations demandent un moratoire des expulsions en 2013

 

Fin de la trêve hivernale des expulsions : les associations demandent un moratoire en 2013 dans France richesse61

Avec la fin de la trêve hivernale des expulsions

ce lundi 1er avril, le collectif des associations

unies appelle à nouveau le gouvernement à

coupler le moratoire pour toutes les expulsions

locatives en 2013 avec la mise en place

d’une garantie universelle des risques locatifs

afin d’indemniser les propriétaires lésés.

La trêve hivernale des expulsions locatives a pris fin

dimanche soir après avoir été prolongée de quinze

jours cette année par le gouvernement.

« C’est le retour des angoisses » pour de nombreuses

familles, déplore la Fondation Abbé Pierre.

Celle-ci, associée dans le Collectif des associations unies

avec d’autres ONG comme le Secours Catholique, Droit au logement

ou Médecins du monde, appelle à nouveau l’État à décréter un moratoire pour ces expulsions en 2013,

le temps que les mesures annoncées dans la loi sur le logement produisent leurs effets, notamment

en terme de mises en chantier de logements sociaux.

Conséquences dramatiques

« Comme nous l’avions annoncé lors de notre dernière mobilisation et après avoir été reçu à l’Assemblée

nationale, nous appelons à un moratoire en 2013 pour toutes les expulsions locatives sans solution,

avec dédommagement des propriétaires,en attendant que les chantiers gouvernementaux aboutissent.

Il permettra pendant ce temps de trouver des réponses dignes et d’éviter des conséquences dramatiques

pour les plus fragiles de notre pays », lance le Collectif dans un communiqué publié la semaine dernière.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Logement, Pauvrete, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Comprendre l’ANI (Accord National Interprofessionnel) pour construire une alternative véritable à l’insécurisation de l’emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2013

Comprendre l'ANI (Accord National Interprofessionnel) pour construire une alternative véritable à l'insécurisation de l'emploi dans Competitivite ani3ani2 dans droit du travailani1 dans ECONOMIE

Tout savoir sur l’ANI en 4 minutes chrono

http://www.dailymotion.com/video/xyb8vc

sur dailymotion

Par

securisationemploi2 dans Emplois

ANI Le Medef ne doit pas faire La Loi !

ani dans France

Cliquez sur l’image pour lire

securisationemploi1 dans Front de Gauche

securisation-emploi dans licenciements

Clic sur l’image pour lire

flexibilite1 dans PCF

 

Publié dans Competitivite, droit du travail, ECONOMIE, Emplois, France, Front de Gauche, licenciements, PCF, POLITIQUE, PRECARITE, Salaires, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Comment peut-on mourir de froid chez soi, dans la France du XXIe siècle ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2013

 

PAUVRETÉ

  • Mort de froid après une coupure d’énergie

 

Comment peut-on mourir de froid chez soi, dans la France du XXIe siècle ? dans Energie energie_0

Montpellier (Hérault), correspondance.

En décembre, à Marseillan (Hérault), un homme est

retrouvé chez lui, mort d’hypothermie. Faute d’avoir

pu payer ses factures EDF, il venait de se faire

couper l’électricité.  Aujourd’hui, la famille tente

de comprendre cet enchaînement fatal.

Le 11 décembre 2012, la gendarmerie de Florensac intervient au domicile d’un homme vivant à Marseillan

(Hérault) et découvre le corps sans vie de Jean-Baptiste Bessière, cinquante-deux ans. « Les gendarmes

m’ont affirmé qu’il était mort d’hypothermie depuis quatre à dix jours », explique Martine Bessière, la sœur

du défunt. Il semble qu’il ait été victime d’une gastro-entérite foudroyante provoquant un malaise.

Mais la question demeure : comment peut-on mourir de froid chez soi, dans la France du XXIe siècle ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

  • La précarité énergétique explose en France

 

En dix ans, le nombre des coupures aurait été multiplié par dix. 3,8 millions de ménages sont

en situation de précarité énergétique.

Obtenir des chiffres officiels sur les coupures d’énergie pour impayés n’est pas forcément chose facile.

Car ni les fournisseurs ni les gestionnaires de réseau, comme ERDF ou GRDF, ne se bousculent

pour les communiquer. Créé en 2007, le médiateur national de l’énergie permet toutefois de se faire

une idée. Dans son dernier rapport, il relève qu’en 2012, près de 580 000 foyers ont été l’objet de coupures

ou de restrictions d’énergie, en raison d’impayés. Et plus des deux tiers de ces procédures concernaient

l’approvisionnement en électricité.

De son côté, l’association Droit à l’énergie-Stop aux coupures, qui regroupe, notamment, les Robins des bois,

ces agents EDF qui rétablissent l’électricité chez des usagers pauvres, évoque une multiplication par dix

des coupures d’énergie depuis 2004 (lire notre entretien ci-dessous). Elle aussi en première ligne

sur ce dossier, la Fondation Abbé-Pierre comptabilise, elle, près de 3,8 millions de ménages en situation

de précarité énergétique (c’est-à-dire consacrant plus de 10 % de leurs revenus à ce poste de dépenses).

Et confirme l’explosion du nombre de coupures dans les cinq dernières années.

[Lire la suite]

 

Publié dans Energie, France, PRECARITE | Pas de Commentaire »

123456...29
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy