Les « idées-chocs » de l’Institut Montaigne pour casser les services publics et le modèle social français

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2012

 

Austérité :

l’Institut Montaigne veut saigner les dépenses publiques

 

Les par S.G.

L’Institut Montaigne prend au mot François

Hollande. Ce think tank maître à menser

du Medef et de l’UMP détaille dans un rapport

ses recettes pour trouver le 50 milliards

d’euros d’économie que le président

de la République s’est fixé pour objectif

de trouver dans les dépenses publiques

durant son quinquennat.

A l’en croire, l‘institut Montaigne, créé par l’ex-patron d’AXA, Claude Bébéar, aurait trouvé la martingale.

Les économies pointées préserveraient « la qualité de notre service public et de nos prestations sociales ».

Dans le détail révélé par Challenges ce jeudi matin, il s’agit d’un grand soir libéral contre les services publics

et la casse du modèle social français déjà rudement mis à mal par dix ans de droite au pouvoir.

 

  • Régime très sec pour les fonctionnaires : 9 milliards d’euros d’économie

 

Suppression de 300.000 postes de fonctionnaires : élargissement aux collectivités locales et aux hôpitaux

publics de la règle du non remplacement d’un fonctionnaire en départ à la retraite sur deux, en cours

lors du quinquennat de Sarkozy

Fin des 35 heures pour une semaine à 37,5 heures pour tous les fonctionnaires, afin de pallier les manques

d’effectifs et accroître la productivité

 

  • Coupes dans les indemnisations chômage : 4,5 milliards d’euros

 

Fin de l’allocation fixe versée aux chômeurs pendant vingt-quatre mois. L’Institut trouve qu’elle n’incite pas

à la recherche d’emploi

Retour au système d’indemnisation dégressif  en vigueur entre 1992 et 2001: -25% au bout de 6 mois,

-50% par an ensuite

Conservation de l’allocation minimale de 850 euros par mois, dernier filet social

Révision totale du statut des intermittents : hausse de 50% des cotisations, baisse de 20% des prestations.

Pas de retouche du montant maximal de l’indemnité (6.161 euros net par mois), le plafond le plus favorable

en Europe, très favorable aux gros salaires.

 

 

  • Coupes dans les remboursements maladie : 10 à 15 milliards d’euros

 

Révision complète des remboursements des soins

Pour les affections de longue durée, création d’un seuil au-dessus duquel les dépenses sont entièrement

prises en charge

Changement de la rémunération des médecins

Mise en place de niveaux de remboursement en fonction du niveau de vie

Promotion des médicaments génériques et limitation des dépenses liées aux arrêts maladie ou

aux transports sanitaires

 

  • Aides au logement corrigées : 9 milliards d’euros

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Austerite, Chomage, ECONOMIE, Fonction publique, France, Logement, POLITIQUE, SANTE, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, UMP | Pas de Commentaire »

« Serge Dassault, prix de l’homophobe du jour »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 novembre 2012

 

Mariage pour tous « Serge Dassault, prix de l’homophobe du jour »

 

« Serge Dassault, prix de l'homophobe du jour » dans France homophobie

Le mariage pour tous présenté ce jour en conseil des ministres

marque une étape importante pour l’égalité et l’émancipation

de toutes les personnes quelle que soit leur orientation sexuelle.

Ce progrès largement attendu dans la société française et pour

lequel bon nombre de combats politiques ont été menés,

ne passe toujours pas chez certains.

Le prix de l’homophobe du jour revient donc au sénateur

Serge Dassault tout nouveau spécialiste de l’histoire antique

et pour qui la fin de l’empire grec a pour origine l’homosexualité.

Quand on pense aux bêtises proférées par ce patron de presse détenteur d’un quotidien national, ajouté au fait

que comme élu de la république, il détient un mandat parlementaire lui permettant de voter les lois, il y a de quoi

s’inquiéter pour la qualité du débat démocratique en France.

N’en déplaise aux réactionnaires de tous poils qui ne cessent de déverser leur haine à l’image de Serge Dassault,

le mariage pour tous se fera ! Et le plus tôt sera le mieux.

Communiqué du Parti Communiste Français

A lire sur Humanité.fr :

Serge Dassault : « On veut un pays d’homos ? Dans dix ans il n’y plus personne »

 

Publié dans France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Traité, un vote en trompe-l’œil à l’Assemblée nationale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 octobre 2012

 

Traité, un vote en trompe-l’œil à l’Assemblée nationale (analyse)

 

Traité, un vote en trompe-l’œil à l’Assemblée nationale  dans André Chassaigne 250499_230233403769965_1842027786_n11

 

Une majorité de députés, de la gauche à la droite,

 a adopté le traité budgétaire européen, ce mardi, 

mais l’opposition témoigne d’une force inattendue.

 

Un résultat en trompe-l’œil.

Le traité budgétaire européen a été, ce mardi 8 octobre,

adopté à l’Assemblée nationale. Sur 577 députés,

568 participaient au vote, 477 votant pour, 70 votant contre

et 21 s’abstenant. 87,2% de oui au traité pourrait paraître

un succès pour les tenants du traité et particulièrement

le gouvernement.

Pression énorme

Seulement, quand on regarde le détail des votes à gauche, il s’avère que malgré les pressions, énormes ces derniers jours,

pour « convaincre », si l’on peut dire, les députés notamment socialistes de voter oui, les résultats ne sont pas ceux espérés.

En effet, le groupe PS compte 297 députés. Le gouvernement espérait que seuls 13 d’entre eux voteraient contre le traité,

la députée socialiste Estelle Grollet essayant de convaincre que ce traité « ne grave pas dans le marbre l’austérité budgétaire

et ne nous prive pas de notre souveraineté ». A l’arrivée, 20 députés socialistes ont voté contre et 9 se sont abstenus.

Chez les écologistes (17 députés) où Barbara Pompili, co-présidente du groupe, a dénoncé un traité qui instaure 

« une discipline budgétaire de fer », 12 députés ont voté contre, 3 pour et 2 se sont abstenus.

Chez les radicaux de gauche (16 députés) dont le président de groupe, Roger-Gérard Schwartzenberg, a prétendu approuver 

« moins le texte que le contexte », 14 députés ont voté pour et 2 se sont abstenus.

Des voix manquent

Alors que la majorité présidentielle, qui dispose à l’Assemblée nationale de 330 députés sur 577, espérait dépasser le chiffre

symbolique de 50 % des membres de l’Assemblée, soit au moins 289 voix en faveur du traité, ce n’est pas le cas. Certes,

elle obtient, avec 282 voix PS, radicales et écologistes, la majorité absolue à elle seule des 547 suffrages exprimés

à ce scrutin. Mais il lui manque des voix. Ce n’est pas sans raison:

  • les risques que ce traité encadre, dans une gangue austéritaire européenne, la politique budgétaire

 

  • le refus de prendre pour argent comptant le pacte de croissance comme des avancées aptes à permettre

une réorientation de l’Europe

  • les craintes au vue de la crise et des perspectives de croissance en baisse, que ces politiques ne débouchent

sur la récession, le chômage et l’explosion des inégalités sociales…

Autant d’éléments qui ont contribué à ce résultat.

[Lire la suite sur humanite.fr]


Publié dans André Chassaigne, Assemblee nationale, Austerite, Europe Ecologie les Verts, France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, PS, UMP | Pas de Commentaire »

Copé et Le Pen au chocolat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 octobre 2012

 

 

Jean-François Copé et le Pen au chocolat

 

Copé et Le Pen au chocolat dans Extreme-droite cope_chocolat

Jean-François Copé a un problème. Il a sans doute dû se faire voler

son goûter par un plus grand que lui dans la cour de récréation.

Peut-être est-ce cela qui l’oppose aujourd’hui à François Fillon.

Aller chercher des histoires de cour d’école pour servir un discours

communautariste aux relents racistes montre à quel point la droite

en général et Jean-François Copé en l’occurrence sont prêts à tout

pour masquer leurs graves responsabilités dans la situation que connaît

notre peuple. On lui rappellera au passage en cette période de crise

qu’il ferait bien de se préoccuper de ceux qui ne peuvent pas se payer

un pain au chocolat plutôt que de disputes puériles. Attiser de nouvelles

guerres de religion est indigne d’un responsable politique.

Si nous le comprenons bien, il s’agit d’aller faire du gringue à l’extrême

droite et de continuer à protéger les saigneurs de la finance

qui se délectent de la guerre des pauvres, dont on a vu moult exemples

ces derniers temps.

 

 

Il nous trouvera face à lui pour rassembler tous ceux et celles qui en ont assez qu’on avilisse ainsi les êtres humains

et qui veulent de vraies solutions. Monsieur Copé, nous vous enverrions bien au piquet, mais vos propos sont autrement

plus graves que cela. ils sont une insulte à la République et à la laïcité !

Pierre Dharréville, Secrétaire départemental du PCF 13

membre du conseil national du PCF

 

Lire également :

 

Publié dans Extreme-droite, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie, UMP | Pas de Commentaire »

Le gouvernement n’en finit pas d’envoyer des signaux amicaux au Medef

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 octobre 2012

 

Le gouvernement pigeonné par l’UMP et le Medef

 

Le gouvernement n'en finit pas d'envoyer des signaux amicaux au Medef dans ECONOMIE 2012-10-04pigeons-entrepreneursLes quelques jours d’intense lobbying sur le web des « Pigeons »,

un groupe anonyme de patrons de l’Internet et

de la communication relayé médiatiquement par l’UMP, le Medef

et la CGPME, a fait plier le gouvernement.

Ce dernier a annoncé ce jeudi matin faire marche arrière

sur la fiscalité des créateurs d’entreprise.

 

 

Le gouvernement n’en finit pas d’envoyer des signaux amicaux au Medef. Après les 40 milliards d’euros d’exonérations

sur cinq ans qu’il s’apprêterait à offrir aux entreprises en guise d’aide à la compétitivité, il annonce ce jeudi

un rétropédalage sur la taxation des plus-values liées à la revente d’une entreprise. Plus globalement, l’idée de taxer

les revenus du capital au même niveau que ceux du travail a bien du mal à passer.

Les faux-nez du Medef et de l’UMP

« S’il y a des mesures qui choquent ou sont de nature à dissuader l’investissement de ces jeunes entreprises innovantes,

il faudra y revenir », a déclaré ce jeudi le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici sur France Inter. Ce dernier a pu

annoncer la bonne nouvelle à Laurence Parisot, avec laquelle il avait rendez-vous dans la matinée. Il faut dire

que la patronne des patrons n’a pas ménagé ses efforts pour mobiliser tous ces réseaux contre le projet de loi

de finances 2013 qui, rappelons le, vise à taxer les revenus du capital au même niveau que ceux du travail.

Dans un premier temps, le Medef a réagi à travers ses canaux de lobbying traditionnel, dont son groupe de pression

« faux-nez » Croissance plus, qui compte des entrepreneurs encartés à l’UMP comme Charles Beigbeider. Les ténors de droite

se sont très vite associés à ce chœur des riches « spoliés » du projet de budget 2013, ardents défenseurs de l’esprit

d’entreprendre pourvu qu’il y ait des exemptions fiscales.

Second front sur les réseaux sociaux

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Publié dans ECONOMIE, France, POLITIQUE, Politique fiscale, UMP | Pas de Commentaire »

Encore un mauvais coup contre le pouvoir d’achat !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 juillet 2012

 

Mauvais coups :

Écologistes, UMP, et Socialistes s’accordent sur le principe

d’une augmentation du coût de l’électricité (CRC Sénat) !

 

Le groupe communiste, républicain et citoyen a voté ce matin¹ contre le rapport de la commission

d’enquête sur le coût réel de l’électricité présenté par le rapporteur M Desessard

et le Président M Poniatowski.

Ce rapport, dans la même logique que le rapport commandé par Eric Besson, est tout entier consacré à la justification

de l’augmentation du coût de l’électricité. Cependant en raison des dissensions sur le nucléaire, les sénateurs

des groupes écologiste, socialiste, UMP se sont entendus pour voter ce rapport à la condition d’en retirer les conclusions.

Celles-ci mettaient en avant les investissements nécessaires dans les énergies renouvelables sans remettre en cause

la libéralisation du secteur.

Ce rapport acte complètement l’ouverture à la concurrence du secteur énergétique totalement

antinomique dans ses logiques marchandes avec les objectifs de développement durable.

Il est indispensable d’investir dans les énergies renouvelables, en investissant dans la recherche publique et dans des filières

industrielles de production des matériels et de traitement de déchets.

Il appartient à l’État de garantir un droit à l’énergie pour tous dans le cadre d’un pôle public de l’énergie seul à même de

permettre une transition énergétique écologiquement responsable.

Les sénateurs CRC ne manqueront pas de réaffirmer leurs positions dans une contribution au rapport.

La planification écologique qui est un enjeu majeur ne doit pas se construire sur la libéralisation

et la mise en cause du pouvoir d’achat.

 ¹  11 juillet 2012

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, PS, Senat, UMP | Pas de Commentaire »

Cantonale partielle dans le Var : Victoire du maire communiste de Brignoles face au FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 juillet 2012

 

La gauche célèbre sa victoire face au FN dans le Var

 

Cantonale partielle dans le Var : Victoire du maire communiste de Brignoles face au FN dans Cantonales 2011 gilardo-300x169Pierre Laurent et Harlem Désir ont fait part de leur satisfaction

après l’élection, ce dimanche, du maire communiste de Brignoles

au second tour de l’élection cantonale partielle qui l’opposait

au candidat FN Jean-Paul Dispard.

Le Secrétaire National du Parti Communiste voit dans la victoire de Claude

Gilardo face au candidat frontiste ce dimanche 1er juillet « un symbole de la lutte contre le FN » et la preuve que, face

au danger que représente l’extrême droite, « l’union de toutes les forces de la gauche est la garantie de la victoire ».

Une « victoire des républicains » dont s’est également réjoui le numéro deux du PS, Harlem Désir, qui a félicité

« chaleureusement » le nouveau conseiller général.

Le candidat du Front de Gauche a remporté de 13 voix son duel face à Jean-Paul Dispard, dont l’élection en 2011 avait été

invalidée pour « irrégularités ». Il était arrivé en tête au premier tour avec 40% des suffrages contre 34.9% pour le candidat

du Front National, et bénéficiait du soutien de l’ensemble de la gauche mais pas de celui de l’UMP. Aux dernières législatives

pourtant, socialistes et communistes avaient appelé à voter UMP pour faire barrage au FN, mais la droite a décidé une fois

de plus d’appliquer dans le Var la règle du « ni-ni », et a refusé tout désistement républicain.

Une « attitude détestable » qui « en dit long sur les passerelles désormais bien visibles entre l’UMP et le FN », estime Pierre

Laurent, qui  célèbre donc la « très belle victoire » de Claude Gilardo malgré la persistance de l’UMP à refuser toute

différenciation entre extrême gauche et extrême droite.

Harlem Désir qualifie quant à lui d’« irresponsable » ce « manque de courage » du parti dirigé par Jean-François Copé.

Théo Maneval 

  • A lire aussi :

Brignoles : le Front de Gauche affronte le FN

Election de Claude Gilardo dans le Var : « Symbole de la lutte contre le FN « (Pierre Laurent)

Source : humanite.fr/  2 juillet 2012


Publié dans Cantonales 2011, F-Haine, Front de Gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, PS, UMP | Pas de Commentaire »

Jean-François Copé contre le front républicain

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 juin 2012

Jean-François Copé contre le front républicain dans Caricature Caricature-JF-Cope-Front-republicain-225x300

Vu sur PCF Hénin

 

Publié dans Caricature, F-Haine, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Prêt à tout pour justifier la stratégie UMP du « ni gauche ni FN », Jean-François Copé ment et met en cause l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 juin 2012

 

Jean-François Copé ment et met en cause l’Humanité

 

Prêt à tout pour justifier la stratégie UMP du Jean-François Copé est prêt à tout pour justifier la stratégie UMP

du « ni-gauche ni FN » au second tour et pour couvrir ses collègues

qui font des appels du pied à l’électorat frontiste pour conserver

leur fauteuil de député. Y compris à mentir éhontément tout en

diffamant l’Humanité.

Ainsi sur France 2, mardi soir, le secrétaire général de l’UMP a poursuivi dans son amalgame Front national = Front de gauche =

extrêmistes en expliquant,  à propos de l’entretien donné par Nadine Morano au journal d’extrême-droite Minute :

« Moi personnellement je ne le ferais pas. Je ne m’exprime pas dans Minute ni dans des journaux de cette nature. Je ne le fais

d’ailleurs pas non plus dans L’Humanité ».

Faux. Jean-François Copé est bien intervenu dans nos colonnes. Exactement dans notre édition du 25-26 mars

2000, où le déjà maire de Meaux intervenait dans un débat consacré à la violence dans les cités d’Ile-de-France.

 

2012-06-13cope-hq-251-300x201 Jean-François Copé dans l'HumanitéCet entretien est d’ailleurs savoureux. Jean-François Copé, qui dénonce

actuellement la gauche pour son « laxisme en matière de sécurité », explique

que « notre credo en la matière de sécurité est d’arriver à un juste équilibre

entre prévention et répression ».

Ses solutions d’alors en guise de lutte contre l’insécurité pourraient lui

valoir une bonne place dans le comité de soutien du Front de gauche.

« Il faut surtout engager une réflexion de fond sur le rôle du maire en matière

de sécurité au moins dans les villes :

l’insécurité n’est plus de fait l’affaire exclusive de la police, affirme-t-il. Seul un partenariat hyperstructuré entre

le parquet, les élus, les habitants, la police nationale et la police Municipale peut faire régresser la petite délinquance sur laquelle

les résultats sont encore mauvais. »

Passé révisé

En 2000, Jean-François Copé, alors membre du parti gaulliste RPR, trouvait important de participer à un débat dans les colonnes

de l’Humanité. Devenu secrétaire général d’un UMP flirtant avec le Front national et en ballottage pour sa réélection à l’Assemblée

nationale, l’édile de Meaux révise son passé et l’Histoire en faisant l’amalgame l’Humanité-Minute.

 

  • A lire aussi :

Jean-François Copé : « Trouver un juste équilibre entre prévention et répression » (24 mars 2000)

 

Publié dans F-Haine, l'Humanité, Legislatives 2012, Manipulation, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Dans l’Huma d’aujourd’hui, « L’UMP nage en eaux brunes »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 juin 2012

 

Législatives

L’UMP poursuit 
le chantier 
des convergences avec le FN

 

Dans l'Huma d'aujourd'hui, Dans l’Humanité, ce mercredi, l’UMP nage en eaux brunes.

L’extrême droitisation pilotée par Nicolas Sarkozy valide

pour une partie de l’électorat de droite les rapprochements

avec le FN.

Pétainisation de la droite ? Nicolas Sarkozy, au moment de la campagne

présidentielle, a accéléré le processus. Une évolution à laquelle il s’était

attaché, bien avant 2007 et son accession à l’Élysée. En cours de mandat,

par petites touches ou opérations de plus grande envergure comme

le débat sur l’identité nationale, il a tissé des convergences qui ne devaient

pas seulement à une conjoncture électorale particulière.

Rupture avec le gaullisme

Cette rupture avec ce qui restait de gaullisme a provoqué des réactions

au sein de la droite en général et de l’UMP en particulier. Elles perdurent.

 

La nouveauté est que les convergences idéologiques entre la droite et la droite extrême semblent désormais approuvées

par une partie grandissante des électeurs de l’UMP. Ainsi, des enquêtes d’opinion ont constaté que les passerelles bénéficient

d’une acceptation, sinon idéologique, du moins pragmatique, pour deux électeurs UMP sur trois. Les digues sont rompues.

La pédagogie d’extrême droitisation, sur fond de xénophobie, de rejet de l’autre, de remise en cause des acquis populaires

depuis la Révolution française en passant par le Front populaire, la Libération, mai 1968 ou 1981, enregistre donc des résultats.

Ce qui explique le refus de front républicain visant à exclure le FN, qui était jusque-là constitutif de la cohésion nationale

depuis la Libération.

Convergence institutionnelle

Une étude à paraître conduite par Terra Nova confirme nos analyses sur la nature du sarkozysme et les perspectives

de recomposition. Sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, « le centre de gravité de la droite » a bougé et

« le renforcement du FN le 22 avril 2012 résulte prioritairement de cette évolution », constatent les auteurs. Et après

« la convergences idéologique » viendrait « une convergence institutionnelle ». Les législatives pourraient en être des prémices.

Comme nous l’avions indiqué, il s’agit pour le FN d’une opportunité inattendue, puisque Terra Nova souligne que « l’essentiel

du chemin de la convergence » est à mettre davantage à l’actif d’une UMP qui s’extrême-droitise qu’aux aménagements

opérés par un FN sous la houlette de Marine Le Pen. La copie sarkozyste du lepénisme constitue cependant, au bilan,

« une victoire idéologique pour le Front national ».

A lire aussi dans notre édition :

  • Entre droite et FN, les digues sautent
  • La machine à perdre en Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Les intérêts bien sentis des élus FN
  • « La droite est en train de se ressourcer à l’abreuvoir du Front national », entretien avec l’universitaire Alain Hayot
  • Quand la droite sans mémoire insulte de Gaulle

Dominique Bègles

 

Publié dans F-Haine, France, l'Humanité, Legislatives 2012, POLITIQUE, Presse - Medias, UMP | Pas de Commentaire »

1...34567...19
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy