Retraites : Pour l’UMP, la régression sociale est un gage de modernité !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 juin 2010

Publié sur : plumedepresse.net/ – 14 juin 2010 – par Olivier Bonnet

Permalien : http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1435

Retraites : ultime forcing des menteurs de l’UMP

Les voleurs de mots vous manipulent !

Dernière ligne droite pour la propagande UMPiste : un festival de mensonges éhontés alors que le gouvernement s’apprête à dévoiler sa réforme antisociale des retraites.


xb« Si nous vivons beaucoup plus longtemps, il faut accepter de travailler un peu plus longtemps. Augmenter les impôts, c’est la solution de ceux qui n’ont pas de courage« , ose Xavier Bertrand*, un comble quand on connaît le surnom du Secrétaire général de l’UMP, « le traître sans couilles« .

Répondons à ces deux affirmations : si l’on vit plus longtemps, c’est parce qu’on peut prendre sa retraite à 60 ans, le travail use, le travail tue. Comme le répète souvent Gérard Filoche, inspecteur du travail et authentique socialiste sans guillemets, c’est de l’espérance de vie en bonne santé qu’il faudrait parler, non d’espérance de vie tout court. Pour mémoire, les ouvriers vivent sept ans de moins que les cadres : est-ce juste ?

L’économiste Jean-Marie Harribey, enseignant à l’Université de Bordeaux et ancien co-président d’Attac France, s’interroge à ce sujet sur le site Retraites-2010.fr, émanation de l’organisation altermondialiste sous-titrée Réussissons vraiment une réforme juste :

« S’il y a de grandes différences d’espérance de vie entre les catégories socio-professionnelles, c’est que la pénibilité du travail raccourcit la vie. Donc, rallonger la durée de cotisation pour faire travailler plus longtemps ne peut que réduire à terme l’espérance de vie. Ne serait-ce pas l’objectif ultime des contre-réformes des retraites ? »

Évidemment, Bertrand-le-fourbe ne l’avouera pas ! Quant au soi-disant manque de courage dont témoignerait selon lui une hausse des impôts, l’accusation est scandaleuse : l’impôt (direct) constitue le socle des mécanismes de redistribution et finance la solidarité nationale. L’augmenter de façon à ce que les privilégiés soient davantage taxés – et les revenus du capital plus que ceux du travail – est par conséquent la seule résorbtion juste des déficits sociaux.

Le courage selon Bertrand consiste donc à laisser peser toujours plus lourd le poids de la crise sur les épaules des catégories populaires, qui s’en sortent de moins en moins, avec la misère, le chômage et la précarité qui explosent. Le courage selon Bertrand est de continuer à offrir des cadeaux aux héritiers et actionnaires sur le dos du peuple qui souffre. Est-ce juste ?

[Lire la suite sur : plumedepresse.net/]

Publié dans POLITIQUE, Propagande - Desinformation, RETRAITES, UMP | Pas de Commentaire »

Pour l’UMP vivre plus vieux, c’est trimer plus longtemps

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mai 2010

Grégory Marin

 

Pour l’UMP vivre plus vieux, c’est trimer plus longtemps

 

Le parti présidentiel s’inscrit dans la campagne de communication du gouvernement. Il se prononce pour un report à 62 ou 63 ans. La mobilisation sociale peut seule modifier la donne. La journée du 27 mai donnera un début de réponse.

La communication de l’UMP est rodée. Avant même l’ouverture, hier, lors de la convention nationale de l’UMP sur les retraites, son secrétaire général, Xavier Bertrand, livrait la clé de la réforme, dans le Parisien  : « Pour l’UMP, oui, il faut accepter de travailler plus longtemps. » L’UMP, qui a attendu la sortie du document d’orientation du Parti socialiste pour décliner ses propositions, en a fait l’arrivée de son Tour de France des retraites lancé en avril.

Projet définitif vers la mi-juin

Bien que le calendrier prévoie que le gouvernement présente son projet définitif vers la mi-juin, sans surprise, la droite est restée dans le cadre imposé par Nicolas Sarkozy. Président de la République, gouvernement et état-major du parti de la majorité avaient conditionné la parole des participants avant l’ouverture des portes  : l’allongement de la durée de cotisation préconisé, avec départ à la retraite à 62 minimum, voire 65 ou 67 ans, à partir de 2011, était « une évidence ».

Sous couvert de vouloir « sauver » le système par répartition, l’UMP, s’appuyant sur le document du Conseil d’orientation des retraites publié à la mi-mai, ne ferait que décrire une « réalité démographique ». Le secrétaire général du parti, Xavier Bertrand, a estimé que « d’après les progrès de la médecine, [les Français devraient] gagner encore cinq ans d’ici trente ans ». Il y a donc, claironne le ministre du Travail, Éric Woerth, « un certain bon sens à dire vivre plus longtemps c’est travailler plus longtemps ».

Empruntant leur vocabulaire à gauche, voilà les barons de droite qui biaisent pour vanter les valeurs de responsabilité, de solidarité et de justice sociale  : impossible, disent-ils, de « vivre au crédit des générations futures ». Ils vont même jusqu’à vouloir faire peser la responsabilité de l’urgence de la réforme sur « les partisans de l’inaction sur cette question », explique Xavier Bertrand. Rappel  : le secrétaire général de l’UMP, déjà chargé par Alain Juppé d’un Tour de France des retraites en 2003, a aussi mis en œuvre la réforme des régimes spéciaux, en tant que ministre du Travail, en 2007. Une longue expérience de détricotage des droits débutée par la réforme Balladur de 1993, rappelée hier, dont la « famille » UMP « porte la responsabilité ». « C’est une nouvelle étape », explique-t-il. Mais, promis, « pas d’idéologie, pas de démagogie », seulement de la « responsabilité ».

Le bouclier fiscal ne sera même pas égratigné

Pas de démagogie quand deux personnages clés de l’État UMP assurent vouloir relever la participation des hauts revenus à la solidarité nationale  ? Ou que tous les « mécanismes » d’assurance chômage, maladie, etc., les mêmes qui sont peu à peu démantelés, seront garantis  ? Et que dire aux retraités qui doivent sans doute imaginer que leurs pensions baissent, puisqu’Éric Woerth leur explique que « la France est le pays qui a revalorisé le minimum vieillesse de 25 % » (d’ici à la fin du quinquennat), avant d’assurer que « les pensions resteront indexées sur les prix »  ?

Enfin, comment ne pas pouffer de rire quand Xavier Bertrand assure que pour « trouver des ressources nouvelles », ses amis s’attaqueront aux « stock-options et retraites chapeaux », pourraient instaurer « un taux de cotisation spécial hauts revenus », bien entendu sans toucher à ceux des classes moyennes  ?

Dans le même temps, le secrétaire général de l’UMP assure que « ce qui est le plus symbolique n’est pas le plus efficace ». Il ne touchera donc ni aux régimes spéciaux des parlementaires, ni au bouclier fiscal. Trop « démagogique », sans doute…

 

Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE, Politique nationale, RETRAITES, SOCIAL, UMP | Pas de Commentaire »

Les nostalgiques de la colonisation font campagne contre le film « Hors-la-loi » de Rachid Bouchareb

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2010

Publié par : http://www.ldh-toulon.net/ – 5 mai 2010

Les nostalgiques de la colonisation font campagne contre le  film

 

“Hors-la-loi” :

le retour des guerres de mémoires

 

A la suite de la polémique qui s’est développée en France après l’annonce de la prochaine présentation au Festival de Cannes du film Hors-la-loi de Rachid Bouchareb, une douzaine de personnalités, historiens et créateurs, rappellent que « Le pire est à craindre quand le pouvoir politique veut écrire l’histoire ».

[Lire le texte]

 

Jamel Debbouze, Sami Bouajila et Roschdy Zem.

Jamel Debbouze, Sami Bouajila et Roschdy Zem.

 

Le film s’ouvre sur les massacres de Sétif, Gulema et Kherrata le 8 mai 1945, et dont nombre d’historiens pensent qu’ils sont à l’origine du déclenchement de la guerre d’indépendance neuf ans plus tard. Il raconte les parcours de trois frères, témoins de ces douloureux évènements et qui partent ensuite pour la France où ils se trouveront pris dans la tourmente de la guerre d’Algérie.

(Source : http://www.afrik.com/)

 

 

 

A lire également sur : ldh-toulon.net
rubon17-0a59f dans Cinema

 

lettre ouverte à Hubert Falco : « l’autre 8 mai »

publiée le 7 mai 2010

La section de Toulon de la Ligue des droits de l’Homme s’est adressée le 27 avril 2010 à Hubert Falco, maire de Toulon et secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants pour rappeler que le jour anniversaire de la victoire sur le nazisme est également celui de la répression sanglante à Sétif d’une manifestation de nationalistes algériens.

[Lire la lettre]

Plusieurs associations sont cosignataires de cette lettre :

  • Association des anciens appelés en Algérie contre la guerre [1]
  • Association nationale des pieds-noirs progressistes et leurs amis [2]
  • Varois pour la paix et la justice en Méditerranée (VPJM)
  • Espace Franco-algérien PACA
  • Réseau France Orient Culture

Publié dans Censure, Cinema, HISTOIRE, LIBERTES, UMP | Pas de Commentaire »

A Bordeaux, l’extrême-droite catholique a pignon sur rue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2010

Lu sur : A Bordeaux, l'extrême-droite catholique a pignon sur rue  dans Integrisme dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) – 30 avril 2010

Alléluïa! Laissez venir à moi vos petits nazis!

 

Auteur : Milton Dassier - Source : Milton Dassier sur l’actu

link dans POLITIQUE

Quand le pouvoir UMP couvrait l’extrême droite catholique à Bordeaux

Le reportage de l’émission les infiltrés a bien mis en évidence l’existence de groupes d’extrême droite nazie très bien introduits dans la région de Bordeaux. Une école incriminée pour la propagation de thèses révisionnistes, antisémites et nazies. Des incitation à la haine à peine déguisés.

Bref, un véritable scandale.

La lumière serait totale si on avait des explications sur la façon dont l’administration de l’Éducation Nationale, la préfecture de Bordeaux et le maire Alain Juppé ont laissé faire.

Alain Juppé s’offusque bien tardivement non ?

Le groupe Dies Irae a pignon sur rue depuis 2002, il bénéficie de la bienveillance des autorités depuis pas mal d’années dans le cadre des bonnes relations entre la mairie de Bordeaux et le groupe catholique traditionaliste : La fraternité Pie X animé entre autres par l’abbé Laguerrie.

En 2002, malgré les protestations de la gauche, les recours devant les tribunaux, la mairie de Bordeaux a offert une église désaffectée à la congrégation d’extrême droite, l’église Saint Eloi.

Le ministre de l’intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy, alerté, avait cautionné l’usage de cette église bien que de nombreuses voix se fussent élevées pour protester y compris celle de l’archevêque de Bordeaux, Mgr Jean-Pierre Ricard.

Dans le reportage, on voit clairement un cours de catéchisme qui se déroule dans l’église en question où des propos islamophobes sont tenus.

De 2002 à 2010, des cours antisémites et fascistes ont pu être dispensées aux enfants en toute impunité avec la bénédiction de la préfecture et de la mairie de Bordeaux.

[Article complet : dazibaoueb.fr/]

 A (re)lire sur notre blog :

Intégristes catholiques et extrême-droite

Vous trouverez d’autres articles dans la catégorie « Intégrisme »

 

Publié dans Integrisme, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie, UMP | Pas de Commentaire »

1...1516171819
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy