CGT : Pacte de responsabilité : Le MEDEF déroule son programme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2014

 

Pacte de responsabilité

Le MEDEF déroule son programme

 

cgt-pour-l-emploi-et-contre-le-pacte-de-hollande

  Depuis l’annonce du « Pacte de responsabilité », proposé

  par le Président de la République au MEDEF comme un pacte

  pour l’emploi, celui-ci était sommé d’afficher ses engagements.

  Il vient de le faire en réussissant le tour de force

  de ne présenter aucune proposition qui concerne l’emploi.

  Il encaisse le chèque de 30 milliards de suppression

  de la cotisation famille, et confirme les 20 milliards du Crédit

Impôt Compétitivité Emploi.

Il ne prend aucun engagement, ni en termes d’emplois (un million d’emplois en 5 ans, c’est le rythme naturel

de création d’emplois !) ni en termes de relance de l’investissement (renouveler les capacités de production,

c’est le fonctionnement normal d’une entreprise !).

En focalisant sur les engagements du gouvernement dans le cadre du « Pacte de responsabilité », le MEDEF

cherche à échapper à l’évaluation et au contrôle de l’enveloppe globale des 230 milliards d’euros d’aides publiques

aux entreprises, sous forme d’exonérations sociales et fiscales. Cela au moment où il exhorte les chômeurs

à justifier du moindre euro dépensé dans le cadre de l’assurance chômage.

Le MEDEF ne s’engage sur rien, échappe à ses responsabilités et refuse de rendre des comptes,

osant même appeler à un moratoire sur les lois qui « stressent les patrons ».

L’injonction faite aux parlementaires d’un moratoire législatif n’est ni plus ni moins que la remise en cause

de la légitimité de la représentation nationale à produire des lois. C’est la cohésion nationale et le respect

des droits des salariés et de leurs représentants qui sont visés. Dans le collimateur de l’organisation

patronale :

les avancées acquises et votées sur la pénibilité, l’apprentissage, les stages, les contrats de générations

pour les PME, la consultation du comité d’entreprise en cas de revente de l‘entreprise.

C’est insupportable.

Le « Pacte de responsabilité » donne l’occasion au MEDEF de dérouler son programme. Le projet

soumis à discussion n’est rien d’autre que sa feuille de route !

Lors de la réunion entre représentants patronaux et syndicats le 28 février prochain, il sera impératif de changer

de cadre. La CGT y portera des propositions en faveur de l’emploi, des salaires, et de la protection sociale.

Pour que soient mises à l’ordre du jour des négociations avec les représentants des employeurs, des mesures

en faveur des salaires, de la reconnaissance des qualifications, de la protection sociale et de l’emploi stable

et de qualité, il est indispensable que les salariés investissent le terrain social.

La CGT les invite à se mobiliser dans les prochaines semaines et notamment le 18 mars et le 4 avril.

Montreuil, le 19 février 2014

Publié dans CGT, ECONOMIE, F. Hollande, France, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Marché transatlantique : c’est trop grave ! Le peuple doit être consulté.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2014

 

Marché transatlantique :

          c’est trop grave ! Le peuple doit être consulté.

 

Capturestoplibrechange

  Par Patrick Le Hyaric

  C’est sans doute la ministre, Mme Fleur Pèlerin, qui a le mieux

  caractérisé le sens du voyage d’état de F. Hollande aux Etats-Unis.

  Il était « venu donner des preuves d’amour aux patrons ».

  Et le peuple alors ? A quel sentiment a-t-il droit ?

  De fait, en faisant participer M. Gattaz au dîner d’État,

en se rendant auprès du grand patronat à San Francisco

et en donnant l’accolade au leader du mouvement de novembre 2012, dit des « pigeons », opposé à l’impôt

sur le capital, le Président de la République a malheureusement une nouvelle fois montré quels intérêts il servait.

Nous en sommes au point où la droite n’a même plus le loisir de critiquer les choix économiques, sociaux

et internationaux actuels, puisque ses idées sont mises en œuvre. M. Copé et d’autres en sont réduits

à la surenchère jusqu’à commenter bêtement la qualité de livres pour enfants et à faire courir des rumeurs sur feu

la loi sur la famille ou cette fumeuse prétendue « théorie du genre » à l’école.

Au cours du voyage présidentiel aux Etats-Unis, n’ont jamais été évoqués : ni les affaires d’espionnage par la NSA,

ni le sort de Snowden et d’Assange, ni Guantanamo, ni les enjeux du désarmement pas plus que les largesses

fiscales dont bénéficient des groupes comme Google. Par contre, le Président de la République a de fait poursuivi

sa mue, se dépouillant définitivement des quelques oripeaux sociaux-démocrates qui l’encombraient encore.

En appelant à « accélérer les négociations sur le projet de marché transatlantique, pour une conclusion rapide »,

M. Hollande a donné satisfaction aux organisations patronales allemandes et au Medef qui, dans une déclaration

commune, le réclamaient.

[...]

Ce projet est extrêmement dangereux pour nos vies quotidiennes. Il poursuit plusieurs buts :

tenter de faire face à la crise des débouchés que provoquent les politiques d’austérité en attisant la guerre

économique pour offrir des « marchés » d’exportation aux grandes firmes en éliminant toutes les barrières

douanières et surtout en harmonisant vers le bas toutes les règles du commerce et les normes sociales, sanitaires,

alimentaires ou environnementales. Toutes les mesures de protection sociale comme le salaire minimum garanti,

les précautions sanitaires, la qualité de l’alimentation, les services publics, la création culturelle, la protection

des consommateurs, les droits d’auteurs, l’épargne, seraient alignées sur des « règles mondiales édictées

par le grand capital international » pour augmenter encore ses marges et ses profits.

[...]

M. Hollande connaît si bien ces dangers qu’il s’est écrié devant M. Obama au cours d’une conférence de presse :

« Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon, nous savons bien qu’il y aura une accumulation de peurs,

de menaces et de crispations ». Quel terrible aveu ! Quelle négation de la démocratie. Cela ressemble

à une tentative de coup de force dans le dos des populations française et européennes. (…)

[Lire l’article complet sur patrick-le-hyaric.fr]

Capturestoptafta

 

 

 

À lire :

Publié dans ECONOMIE, ETATS-UNIS, EUROPE, F. Hollande, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Taxe sur les Transactions Financières : rappelons ses promesses à François Hollande !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 février 2014

reçu par courriel

Cliquer sur l’image pour agir

Captureoxfam

 

Publié dans Environnement, EUROPE, F. Hollande, Finance, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : La lame et le manche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 février 2014

 

Éditorial Par Maurice Ulrich

Édito : La lame et le manche

 

huma0502

  L’éditorial de Maurice Ulrich.

  « La droite et l’extrême droite ne désarmeront pas

  et elles le feront d’autant moins que, chaque fois,

  elles n’ont pas testé la force de l’exécutif

  mais éprouvé sa faiblesse. »

  L’incroyable reculade du gouvernement est, si on peut

  le dire ainsi, une triple faute et une erreur. Une faute au regard

  des attentes du peuple de gauche, une faute éthique, une faute

  idéologique. La loi sur la famille en préparation n’avait rien à voir

avec les délires de la droite et de l’extrême droite qui étaient

 

dimanche dans la rue. Elle visait à apaiser les conflits et les tensions que connaissent des milliers d’enfants ou de couples dans des familles adoptives ou recomposées, faute de statuts et de droits. Les manifestants de dimanche, eux, voulaient absolument y voir une prétendue « familiophobie » du gouvernement, reprenant la rumeur insensée de l’enseignement à l’école d’une théorie du genre, qui voudrait faire des filles des garçons, ou l’inverse, généraliser l’homosexualité, voire la pédophilie. En reculant, François Hollande et le gouvernement donnent tort à la loi, c’est la faute éthique ; et ils donnent à penser que ce sont bien les manifestants de dimanche qui avaient raison, c’est la faute idéologique. Les fantasmes et les mensonges sont légitimés. Il s’agit bien d’une victoire de l’obscurantisme consacrée par le gouvernement.

Jean-Marc Ayrault voudrait faire croire que c’est de bonne politique, que l’on ne peut mépriser les raisons qui ont conduit dans la rue des milliers de Français. Eh bien non. C’est une erreur politique, car c’est une capitulation de plus. Il est vrai que la loi sur le mariage pour tous a finalement été votée, mais pour le reste, des pigeons aux « bonnets rouges », 
le président de la République et son premier ministre ont chaque fois reculé. En matière sociale, le choix qu’ils ont fait, qu’il s’agisse de la flexibilité au travail, des cotisations sociales avec le pacte de responsabilité ou des retraites a été celui du Medef, y compris contre les forces syndicales. Il ne faut pas chercher ailleurs le discrédit dont ils font l’objet à gauche. Ils n’ont pas été élus pour cette politique-là.

 

fn1

  Pour autant, ils n’ont pas amadoué la droite et l’extrême droite.

  Elles ne désarmeront pas et elles le feront d’autant moins que,

  chaque fois, elles n’ont pas testé la force de l’exécutif

  mais éprouvé sa faiblesse. Comme à courre, en veste de chasse,

  pantalons de velours et mocassins, elles veulent la curée.

  Le procès en légitimité qui est fait de plus en plus ouvertement

  au gouvernement et au président, quand bien même les principaux ténors

  de l’UMP font mine de le prendre avec des pincettes, ne signifie pas autre

  chose. Le gouvernement s’est coupé de l’électorat populaire et de gauche

qui pouvait lui donner, avec une incontestable légitimité, les moyens

et la force d’agir pour le progrès sociétal et social. Il n’a rien gagné de l’autre côté, au contraire, et,

selon cette formule cocasse que l’on affectionne, c’est le couteau sans manche dont on a enlevé la lame.

Il est vrai qu’on ne peut écarter totalement 
les hypothèses de sordides calculs politiciens,

qui viseraient à affaiblir la droite et l’UMP, au profit d’une extrême droite en ordre dispersé mais faisant

au total le jeu du Front national, avec l’idée de rassembler malgré tout, derrière le président ou tel ou tel

de ses ministres, les démocrates inquiets. Disons-le, si c’était le cas, nous serions dans les égouts

de la politique. Mais pour l’heure, à gauche et quelles que soient les crispations et les colères,

le temps n’est pas aux anathèmes mais bien plutôt au rassemblement de toutes celles et ceux

qui vraiment, 
oui, vraiment, n’ont pas voulu cela.

 

Publié dans Extreme-droite, F. Hollande, France, POLITIQUE, PS, SOCIETE | Pas de Commentaire »

François Hollande prend des leçons auprès de celui qui a cassé les droits des chômeurs en Allemagne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2014

 

François Hollande inspiré par le dérégulateur social Peter Hartz

 

CapturePeterHartz   capture d’écran

  François Hollande a bel et bien rencontré Peter Hartz,

  le père de la dérégulation du marché du travail en Allemagne.

  L’Élysée dément que l’inspirateur de Gerhard Schröder ait rang

  de conseiller auprès du président français sur la lutte

  contre le chômage.

 

L’entourage du président français a démenti que Peter Hartz le conseille, comme l’a affirmé un quotidien régional

allemand ce mardi, mais reconnaît que François Hollande l’a vu à l’Élysée il y a deux mois « comme d’autres visiteurs ».

« Peter Hartz voulait inviter le président de la République à un colloque. Le reste, c’est de l’affabulation », explique-t-on

de même source.

 

« Quelqu’un d’intéressant »

 

CaptureHartzIV

  Cette visite n’est pourtant pas si anodine, alors que le gouvernement a échoué

  à tenir sa promesse d‘inverser la courbe du chômage en 2013.

  L’ancien conseiller du chancelier social-démocrate Gerhard Schröder a inspiré

  les réformes menées de 2003 à 2005, dont la baisse des allocations chômage,

  qui sont aujourd’hui considérées comme un modèle du genre par la droite

  française. Mais pas que. Interrogé sur le sujet sur France Inter, le ministre

  du Travail, Michel Sapin, estime :

 

 

CaptureAllemagne  capture d’écran

  « C’est quelqu’un qui est intéressant (…)

  Qu’on l’écoute, qu’on parle avec lui,

  qu’on regarde quelle était l’expérience,

  ça me paraît être la moindre des choses. »

  Ajoutant cependant : « On a le droit d’ouvrir

  les oreilles, d’ouvrir les yeux, on n’est pas

  obligé de suivre pour autant ».

 

 

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Chomage, Competitivite, droit du travail, ECONOMIE, F. Hollande, France, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les mensonges du pacte de responsabilité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 janvier 2014

 

Dans l’Humanité de ce lundi :

        les mensonges du pacte de responsabilité

 

huma2701

Coup d’envoi aujourd’hui des concertations sur le pacte

de responsabilité lancé par le président le 14 janvier.

Le diagnostic des maux de l’économie censé justifier

ce big bang libéral est-il le bon ?

L’Humanité engage une opération vérité.

Moins de deux semaines après son annonce par François Hollande,

le premier ministre ouvre ce lundi la concertation sur le pacte

de responsabilité. Syndicats de salariés et organisations patronales

sont reçus à tour de rôle à Matignon.

 

 

Mercredi s’ouvriront les assises de la fiscalité des entreprises. Suivront des discussions sur une réforme du financement de la protection sociale, puis un « train de mesures de simplification ». Le tout devant être conclu lors d’une « grande conférence sociale » au printemps, et soumis au vote des députés.

Bataille pour l’emploi

Au nom de la bataille pour l’emploi, le président avait dit vouloir «accélérer» et, sur ce plan au moins, il tient promesse. Mais la direction retenue est-elle la bonne ?

Un an après le crédit d’impôt compétitivité emploi, dont l’efficacité n’a pas été évaluée, faut-il baisser encore, massivement, le «coût du travail» en satisfaisant la vieille revendication patronale de suppression des cotisations famille ?

Le diagnostic à l’origine de cette politique, imputant les maux de l’économie à un problème d’offre, est-il fondé ?

Pourquoi les allégements de cotisations patronales d’aujourd’hui feraient-ils, davantage que par le passé, les emplois de demain ?…

Autant de questions méritant une ample confrontation, avant même d’envisager les hypothétiques «contreparties» sociales de ce big bang libéral.

L’Humanité verse ici sa contribution au dossier.

[Lire la suite]

Sommaire

L’Humanité en version numérique

Publié dans Austerite, ECONOMIE, F. Hollande, France, l'Humanité, Liberalisme, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : 43 milliards escamotés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 janvier 2014

 

43 milliards escamotés, l’éditorial de Patrick Apel-Muller

 

huma2301

 

«Mesdames et Messieurs, pour que l’illusion soit complète,

fermez les yeux. » Le numéro de prestidigitateur à l’œuvre

dans le pacte de responsabilité réclame beaucoup de

complaisance de la part du public.

Mieux vaut être crédule et prendre pour argent comptant

les fables sur le « coût du travail ».

Il faut accepter d’imaginer des abysses budgétaires imaginaires,

des salariés si bien payés que les capitalistes en sont sur la paille,

des services publics tentaculaires et des profits en berne.

 

Ou alors, cacher aux regards curieux le fond du haut-de-forme, celui où se blottissent les retraites chapeaux,

les dividendes avantageux, les rémunérations hypertrophiées. Tenez, les entreprises du CAC 40 ont versé

43 milliards aux actionnaires l’an dernier, soit 4 % de plus qu’en 2012. La croissance des dividendes devrait

même encore s’accentuer pour les versements en 2014. Mais le « top », le « hype », le fond du fin pour parler

français, c’est le rachat d’actions, un système très pratique pour ponctionner les trésoreries des sociétés.

En vedette : Total, Sanofi, GDF Suez, EDF et Airbus. Ces entreprises licencient ? Rien d’étonnant. C’est aussi

une technique pour améliorer les profits. Il en est une autre, très lucrative, à entendre les ronronnements du Medef,

c’est de circonvenir le chef de l’État. Rapport au bas mot de 30 milliards d’euros d’exemption de cotisations sociales.

On comprend pourquoi la Bourse de Paris a retrouvé ses niveaux record. Les Échos, qui savent traduire les désirs

des investisseurs, soulignent le succès des fonds de gestion basés sur les dividendes. Ils s’arrachent au point

de drainer les plus grosses souscriptions du marché. Parier sur la hausse du coût du capital serait donc

une stratégie sûre dans la France de François Hollande.

« Même pas peur. » Alors que quelques porte-parole gouvernementaux se relaient pour affirmer

que le patronat devra des contreparties aux cadeaux qui lui sont faits, Pierre Gattaz reste bonhomme. Il s’était fait élire

sur un programme de combat et, voilà qu’avant même de s’être mis sur le pied de guerre, le président de la République

lui apporte, la corde au cou, les clés du trésor.

[Lire la suite]

Publié dans ECONOMIE, F. Hollande, France, l'Humanité, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Vœux aux « acteurs économiques » : Tout pour l’entreprise, quelques miettes aux ménages…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 janvier 2014

 

IMPÔTS :

        Hollande promet beaucoup aux entreprises,

        « un petit geste » aux ménages

 

Capturehollande-medefcapture d’écran

 

Tout pour l’entreprise,

pas grand chose pour les ménages.

Lors de ses vœux aux « acteurs économiques »,

le président de la République a promis ce mardi

une baisse des prélèvements obligatoires

sur les entreprises dès 2015 et « vraisemblablement

un petit geste pour les ménages ».

 

 

Le chef de l’État poursuit sa cour aux organisations patronales.

Lors de ses vœux aux forces économiques ce mardi, il a confirmé son pacte de responsabilité si favorables

aux entreprises, en y ajoutant d’autres cadeaux comme une prochaine baisse de fiscalité ainsi que le maintien

de toutes les niches fiscales « favorisant l’investissement ».

« Essayer de se mettre en capacité »

Pour François Hollande, une trajectoire « sera fixée pour l’évolution des prélèvements, aussi bien pour les entreprises

que pour les ménages, jusqu’en 2017, avec la perspective d’une harmonisation avec nos plus grands voisins

européens à l’horizon 2020″. Une « première étape » serait effective « dès 2015″. Cette baisse des prélèvements

sur les entreprises pourra se traduire par des réductions de cotisations ou de fiscalité.

Pour les ménages, en revanche, « on va essayer de se mettre en capacité dès 2015 de pouvoir avoir une première

baisse d’impôts », a précisé l’Élysée mardi. Prendre plus de pincettes sur le sujet relève de la gageure !

Seule promesse faite aux ménages : la baisse des cotisations sociales et patronales liées au pacte de responsabilité 

ne sera pas financée par un transfert de charges vers les ménages. Mais les ménages en paieront tout de même

le prix, via la réduction de 50 milliards dans les dépenses publiques.

Niches fiscales

La présidence est moins prudente concernant ses vœux aux entreprises. Déplorant la trop grande instabilité

de la fiscalité des entreprises, François Hollande a promis que « seront maintenues jusqu’à la fin du quinquennat

toutes les mesures qui incitent à l’investissement : le crédit d’impôt-recherche -désormais étendu à l’innovation-,

le régime fiscal des plus-values mobilières, le renforcement du statut de la jeune entreprise innovante, statut arraché

par le mouvement des Pigeons, et la fiscalité de l’épargne aussi bien pour l’assurance vie que pour le Plan Épargne

en Actions ».

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

La vidéo des voeux

Libéralisme : François Hollande tombe le masque

 

Publié dans F. Hollande, France, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le pacte de responsabilité ne suffit pas au patron du Medef

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 janvier 2014

 

Medef :

       le pacte de responsabilité ne suffit pas à Pierre Gattaz

 

hollande-fait-roi-par-le-medef

  Le patron du Medef, Pierre Gattaz, n’en finit pas de sabrer

  le champagne après l’annonce du pacte de responsabilité

  par François Hollande, « qui était inspiré, je ne le dis pas

  trop fort, du Pacte de confiance que nous lui avons apporté

  sur un plateau ».

  Mais il demande 100 milliards d’allégements fiscaux

  pour s’engager sur des créations d’emplois.

 

 

 

Le patron des patrons peut remercier le chef de l’État d’avoir accédé aux demandes de l’organisation patronale

de diminuer les cotisations sociales payées par les entreprises. « Nous avons salué le Pacte de responsabilité

que nous a servi le président de la République le 31 décembre »,  et qui était inspiré, je ne le dis pas trop fort,

du Pacte de confiance que nous lui avons apporté sur un plateau », explique-t-il ce vendredi, lors d’une intervention

à l’occasion des vœux de l’Alliance des minerais, minéraux et métaux (A3M).

« Suicidaire »

Non content de ridiculiser le président de la République, Pierre Gattaz a renouvelé son pied de nez à tous ceux

qui souhaitaient que les cadeaux fiscaux soient accompagnés de contreparties. Pas question de s’engager

sur la création d’un million d’emplois en cinq ans dans le cadre de ce même Pacte de responsabilité.

« Je ne signerai jamais que nos entreprises vont créer un million d’emplois. Ce serait suicidaire« , a-t-il assuré,

soulignant qu’il ne signerait pas non plus, en tant que chef d’entreprise, « l’embauche de 100 personnes

demain matin ».

La création d’emploi reste donc « un objectif à cinq ans qui s’inscrit dans un projet Medef qui s’appelle France 2020. »

Pour signer un engagement, le patron des patrons en demande encore plus au gouvernement. « Nous avons

un objectif intermédiaire à cinq ans qui est de créer un million d’emplois, à la condition que nombre

de chantiers s’ouvrent et à la condition que le terreau de France s’améliore et que les dépenses publiques

baissent. C’est fondamental« , a-t-il expliqué.

Selon lui, le gouvernement n’a pas encore bougé. « Il faut que les mesures commencent. Il n’y a pas un embryon

de l’allègement par rapport à ces 100 milliards« , a-t-il affirmé à l’AFP, insistant sur le fait que la création d’emplois

dépend des mesures demandées par le Medef. Pierre Gattaz demande régulièrement un allègement de 50 milliards

d’euros des cotisations sociales des entreprises, associé à une baisse de même ampleur de leurs impôts.

Source : humanite.fr

Lire aussi :

Publié dans ECONOMIE, F. Hollande, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2014

 

Clic sur les images pour agrandir

*

Hollande4

*

ob_d3b73e_capture-d-ecran-2014-01-15-a-16-52-33

*

Hollande3

 

 

 

Publié dans F. Hollande, Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

123456...17
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy