Après L’Humanité et Libération, c’est au tour du site Médiapart de subir les foudres du président-candidat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2012

 

Sarkozy qualifie Médiapart d’ »officine au service de la gauche »

 

Après L'Humanité et Libération, c'est au tour du site Médiapart de subir les foudres du président-candidat dans l'Humanité khadafisarkozy-300x150Après avoir qualifié, mercredi, L’Humanité et Libération de

« terrorisme intellectuel », le président-candidat s’en est pris,

ce dimanche sur Canal + au site d’information Médiapart,

le qualifiant d’ »officine au service de la gauche » après

la publication d’une note¹ qui prouverait que le colonel

Kadhafi aurait donné son « accord de principe »

pour le financement de sa campagne présidentielle en 2007.

« C’est une infamie. Quand je pense qu’il y a des journalistes qui osent donner du crédit au fils Kadhafi et aux services secrets

de M. Kadhafi », a réagi le président et candidat de l’UMP sur Canal+. « 50 millions d’euros… Pourquoi pas 100 ? Pour une

campagne qui en vaut 20. Il faut se mettre d’accord. Ma campagne, elle a été financée par les sous-marins pakistanais, par

M. Kadhafi ou par Mme Bettencourt ? », a poursuivi Nicolas Sarkozy en faisant référence à d’autres accusations et enquêtes

judiciaires en cours sur des soupçons de financement politique illégal. « Médiapart est coutumier du mensonge et vous accordez

du crédit à l’entourage de M. Kadhafi. Mediapart c’est quoi ? C’est une officine. Au service de qui ? Vous savez

très bien, au service de la gauche« , a également accusé le chef de l’État.

« La guerre en Libye a duré huit mois. Qui a mené cette guerre ? Qui a été à la tête de la coalition pour faire tomber Kadhafi ? (…)

Qui a mené cette guerre ? La France… peut-être que j’ai été moteur », a-t-il ajouté. « Vous croyez vraiment (…) que je vais

prendre un virement de M. Kadhafi ? C’est une honte qu’on me pose une question pareille ».

Nathalie Kosciusko-Morizet, samedi puis le Premier ministre François Fillon, ce dimanche, ont été les premiers à réagir

aux accusations du site d’Edwy Plenel. La porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy a parlé de « diversion grossière » :

« Gênée par le retour de Dominique Strauss-Kahn, l’équipe de François Hollande tente une diversion. Elle est grossière »,

a écrit Nathalie Kosciusko-Morizet dans un communiqué. Le premier ministre a dénoncé les « boules puantes » du camp Hollande :

« On peut quand même faire preuve d’esprit critique à l’égard de Médiapart, une officine financée par de riches amis de François

Hollande qui, depuis cinq ans, n’a de cesse que de vouloir traîner dans la boue le président de la République », a-t-il déclaré au

« Grand rendez-vous » Europe 1/Le Parisien-Aujourd’hui en France/i-télé. « On est là dans la calomnie, on est dans l’absurdité »,

a-t-il souligné.

>>> Lire :

Une note confirmerait le financement de la campagne de Sarkozy en 2007 par Kadhafi 

Edwy Plenel, le fondateur de Médiapart, a répliqué aux accusations du Premier ministre : Médiapart « n’est pas une officine mais

un journal animé par des journalistes professionnels » qui « maintient le sérieux » de ses informations. « François Fillon est bien

mal informé », a ajouté Edwy Plenel dans un communiqué, soulignant que les actionnaires majoritaires du site

« sont ses journalistes fondateurs qui l’ont financé sur leurs économies ». « Médiapart maintient le sérieux et la fiabilité de ses

informations, fruit de dix mois d’enquête sur les relations nouées depuis 2005 par le premier cercle de Nicolas Sarkozy avec le

régime dictatorial du colonel Kadhafi », poursuit Edwy Plenel, après que des doutes ont été émis sur l’authenticité d’un document

publié samedi par le site.

Source : humanitefr Khadafi dans POLITIQUE le 29 Avril 2012

 

¹  Ce document en arabe, traduit par le site d’information, porte la signature de Moussa Koussa, ex-chef des services de

renseignement extérieur de la Libye, aujourd’hui en exil, il est fait état d’un « accord de principe » pour « appuyer la campagne

électorale du candidat aux élections présidentielles, Nicolas Sarkozy, pour un montant d’une valeur de cinquante millions d’euros »

 

Publié dans l'Humanité, POLITIQUE, Presidentielle 2012, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Détournement du 1er mai par la droite : une dérive inquiétante

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2012

 

Droite

L’historien Stéphane Sirot :

« Une forme d’instrumentalisation inédite dans l’histoire »

 

Détournement du 1er mai par la droite : une dérive inquiétante dans POLITIQUE 8g3nx-203x300Stéphane Sirot pointe une dérive inquiétante, sans précédent, de la part

de la droite républicaine : la dénonciation systématique et violente

des syndicats.

L’opération politique consistant à détourner le 1er Mai n’est pas une

nouveauté dans l’histoire…

Stéphane Sirot. Ce qui n’est pas nouveau, c’est que le 1er Mai s’invite dans un processus

électoral. En 1936, entre les deux tours des législatives qui ont porté Blum au pouvoir,

il a déclenché la vague de grèves que l’on connaît. Le 1er Mai 1950, de Gaulle a organisé

un grand rassemblement à Bagatelle, avec un discours sur la question de la participation.

L’habitude prise par le Front national de se réunir le 1er mai pour fêter soi-disant Jeanne d’Arc

remonte au 1er mai 1988, lendemain de la présidentielle où Jean-Marie Le Pen avait fait près de

15 %. Et le 1er Mai 2002, on se souvient de ces manifestations au lendemain de la qualification de Le Pen pour le second tour.

Ce qui est beaucoup plus particulier, c’est qu’on n’a jamais eu cette forme d’instrumentalisation entre les deux tours de l’élection

par le candidat de la droite républicaine, organisant une espèce de contre-manif qui vise à être un contrepoids aux syndicats.

C’est inédit, et ça s’inscrit dans le contexte de la poursuite et de la radicalisation du discours que porte déjà, depuis le début de

sa campagne, Nicolas Sarkozy à propos de la dénonciation très violente du rôle des contre-pouvoirs, des syndicats en particulier,

et au lendemain d’un premier tour où le FN a fait 18 %. Cela me semble être une dérive inquiétante, surtout dans un contexte où

on sent bien que le champ politique français, particulièrement celui de sa partie droite, dérive vers une démarche 
à l’autrichienne.

Quand l’UMP se recommande 
de la défense du «vrai travail», 
cela n’évoque-t-il pas une période sombre

de l’histoire ?

Stéphane Sirot. Le dernier chef 
de l’État qui, en France, a cherché, de cette façon-là, à instrumentaliser le 1er Mai, c’est Pétain

en 1941 avec la « Fête du travail 
et de la concorde sociale ».
 Sans avoir besoin d’aller jusqu’à une comparaison historique, c’est

tout à fait logique puisque 
la démarche n’est pas tellement 
de s’inscrire dans une tradition 
– on n’est plus sous Pétain. Mais à partir

du moment où on veut attirer un électorat d’une extrême droite dont la rhétorique est volontairement marquée historiquement, alors,

on en arrive à tenir ce propos.

Ne faut-il pas rappeler l’origine historique du 1er Mai ?

[Lire la suite]

Publié dans humanite 1er mai dans Presidentielle 2012 du 25 Avril 2012

 

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012, UMP | Pas de Commentaire »

Législatives : Jean-Luc Mélenchon souhaite que PS et FG « s’accordent partout où le risque FN existe »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 avril 2012

 

Législatives : Jean-Luc Mélenchon souhaite que PS et FG

« s’accordent partout où le risque FN existe »

 

Législatives : Jean-Luc Mélenchon souhaite que PS et FG

Le candidat du Front de gauche à la présidentielle a affirmé

samedi avoir discuté avec Martine Aubry sur sa proposition

de négocier sur les circonscriptions où il y a un « risque »

Front national, annonçant des discussions pour

le « début de semaine prochaine ».

 

« Martine Aubry m’a appelé parce que, si j’ai bien compris,

François Hollande lui a demandé de le faire pour répondre à l’appel que j’ai lancé » de s’unir contre le FN aux législatives

afin de « ne pas avoir le ridicule de choisir entre le FN et la droite populaire alors que tout ça c’est tout du pareil au même »,

a-t-il dit à des journalistes en marge du Conseil national de son Parti de gauche réuni à l’Espace Robespierre d’Ivry-sur-Seine.

Lors de l’émission Des paroles et des actes jeudi soir sur France2, le candidat socialiste à la présidentielle avait estimé,

en réponse à Jean-Luc Mélenchon : « c’est tout à fait clair, lorsqu’il y a un risque d’élimination de la gauche au second tour

des élections législatives, de nous mettre ensemble dès le 1er tour. Ça peut arriver dans certaines circonscriptions, je suis

tout à fait favorable à cette démarche ».

Martine Aubry a également pris contact avec Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a précisé le co-président du Parti

de gauche .

D’ici la réunion avec les délégués aux élections du PS et du FG qui se tiendra « en début de semaine prochaine », les socialistes

« font tourner les ordinateurs », a-t-il ajouté alors qu’une réunion de travail au sein du Front de gauche se tiendra sur le sujet lundi.

Le député européen s’est félicité de pouvoir avoir cette discussion, souhaitant que Parti socialiste et Front de gauche

« s’accordent partout où le risque FN existe » pour des candidatures uniques. Selon les estimations, la probabilité que la gauche

ne soit pas présente au second tour des législatives pourrait concerner de 60 à 100 circonscriptions.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Legislatives 2012, POLITIQUE, Presidentielle 2012, PS | Pas de Commentaire »

Qui sont les électeurs du Front de gauche ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 avril 2012

 

Présidentielle

Qui sont les électeurs du Front de gauche ?

 

Qui sont les électeurs du Front de gauche ?  dans Front de Gauche 12-03-27_Lille_04-300x199

Exclusif. Le premier tour a marqué pour le Front de gauche

le franchissement d’une étape en obtenant avec 11,1 %

le score à deux chiffres visé en début de campagne.

Qui sont ces électeurs ? Comment la campagne de Mélenchon

a-t-elle été reçue par les catégories populaires ?

Une étude de l’institut CSA pour l’Humanité aide à mieux

comprendre la composition de cet électorat.

 

Un électorat actif

En regardant la sociologie de l’électorat de Jean-Luc Mélenchon, ce qui saute d’abord aux yeux est sa composition très majoritairement faite d’actifs. En se penchant sur les résultats par classe d’âge, la différence est très nette entre les électeurs en âge de travailler, parmi lesquels il réalise des scores conformes ou supérieurs à sa moyenne nationale, et les retraités chez qui, avec 8 % seulement des plus de 65 ans, il obtient des résultats nettement inférieurs.

Cette constatation d’un électorat actif est confirmée par l’étude du vote par catégorie socioprofessionnelle. Le candidat du Front de gauche réalise ses meilleurs scores parmi les employés et les ouvriers (respectivement 12 et 14 %). Yves-Marie Cann, directeur d’études au département opinion de l’institut CSA, y voit un signe que « la stratégie mise en œuvre par Jean-Luc Mélenchon au cours des derniers mois, en contestant à Marine Le Pen la mainmise sur le vote ouvrier, a porté ses fruits. Il a en tout cas été entendu par une partie des classes populaires qui ont voté pour lui à un niveau légèrement supérieur à la moyenne nationale ». Cela n’était pas acquis d’avance : en début de campagne, les études attribuaient au Front de gauche de meilleurs scores parmi les catégories socioprofessionnelles supérieures 
(CSP +) que parmi les catégories populaires.

Pour autant, Jean-Luc Mélenchon arrive aussi à attirer sur sa candidature des catégories qui ne lui sont pas naturellement acquises, parmi les CSP +, où il se situe à 11 %. Il y obtient son meilleur score, avec 14 % chez les professions intermédiaires.

 

votefdg1 CSA dans l'Humanité

 

Des jeunes plus convaincus que la moyenne

L’électorat de Jean-Luc Mélenchon est sensiblement plus jeune que la moyenne de l’électorat. Son meilleur résultat se trouve chez les 
18-24 ans avec 16 % des suffrages, soit un score de 5 points supérieur à sa moyenne nationale. Yves-Marie Cann y voit un phénomène important : « On a pu noter tout au long de la campagne que cette catégorie d’âge apparaissait dans les enquêtes très peu mobilisée, avec un fort potentiel d’abstention au premier tour ou une tentation du vote protestataire avec une tension entre un vote autoritaire, anti-universaliste, incarné par Marine Le Pen, et un vote qui, tout en conservant un caractère protestataire, paraissait beaucoup plus humaniste, incarné par Jean-Luc Mélenchon. À la lecture de cette étude, on note que ce dernier a su capter une proportion significative du vote des jeunes. »

Un vote qui reste cependant volatile : « C’est un électorat qui est en cours de socialisation, d’affiliation politique, explique le directeur d’études de CSA. Ce score est très encourageant mais il va falloir engager un processus de fidélisation au cours des prochains mois. »

 

votefdg2 dans POLITIQUE

 

Transformer l’essai

Un électorat du Front de gauche s’est-il durablement constitué à l’occasion de cette élection présidentielle ? Pour Yves-Marie Cann, « il faut encore transformer l’essai ». En ligne de mire : les élections législatives de juin. On sait par expérience que la participation y est traditionnellement plus faible que pour une élection présidentielle et que l’on y note une déperdition particulièrement élevée parmi l’électorat le plus jeune. La mission du Front de gauche consiste donc maintenant à remobiliser et à fidéliser à cette occasion les électeurs d’avril. Pour Yves-Marie Cann, le Front de gauche a de bonnes bases pour y parvenir : « L’élection présidentielle reste le scrutin mère du système politique français. Elle permet d’établir un rapport de forces qui influence le déroulé des cinq années suivantes. Avoir aujourd’hui un leader et une force politique avec un score à deux chiffres va permettre de peser sur le cours des prochaines années, surtout dans le cas d’une 
alternance.»

 

votefdg3 dans Presidentielle 2012

 

Sondage exclusif CSA/l’Humanité réalisé en ligne le 22 avril 2012. Échantillon national représentatif de 5 969 personnes âgées de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales, constitué d’après la méthode des quotas : sexe, âge, profession de la personne interrogée et après stratifi cation par région et catégorie d’agglomération. Le vote des catégories populaires est établi sur la base du vote des ouvriers et des employés, et des anciens ouvriers et employés à la retraite, soit 2014 invidus.

 

Mélenchon encaisse l’addition de 2007 en 2012. Un regard attentif des reports de voix entre 2007 et 2012 réserve quelques surprises. Pas du côté des communistes, l’électorat de Marie-George Buffet s’étant « massivement rassemblé » (80 %) autour du Front de gauche en 2012, note l’étude. Ni de celui d’Olivier Besancenot, qui a boudé la candidature Poutou pour se reporter, à 40 %, sur celle de Mélenchon. À la marge, l’électorat FN (3 %) et UMP (2 %) a également choisi le Front de gauche. Ce qui « interpelle », note Yves-Marie Cann. Le report de 10 % d’électorat de François Bayrou : un « glissement » rendu possible 
car le bulletin Bayrou en 2007 était perçu « comme une candidature antisystème » : « Il y avait une composante protestataire dans ce vote. ». De même pour les électeurs de Ségolène Royal, dont 12 % se sont reportés sur Jean-Luc Mélenchon, sans perte pour François Hollande, qui reste « à un niveau supérieur » à celui atteint par la candidate PS en 2007.

Adrien Rouchaleou

Source : humanite le 26 Avril 2012

Publié dans Front de Gauche, l'Humanité, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Le groupe de rap et de slam nîmois « L’homme Parle » à Hollande et Sarkozy : « Le statut des intermittents, ça vous parle ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 avril 2012

 

Ils interpellent les candidats Hollande et Sarkozy sur le statut

d’intermittent du spectacle

 

 

Le groupe de rap et de slam nîmois

Un groupe de rap et de slam nîmois, « L’homme Parle »,

a décidé de faire entendre sa voix pendant l’entre-deux tour

des présidentielles.

 

copie d’écran (source : Midi Libre)

 

 

Messieurs Hollande et Sarkozy, le statut des intermittents ça vous parle ?

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube.com

par

 

À travers un clip diffusé sur internet, ils s’adressent directement aux deux finalistes du second tour sur le statut d’intermittent

qui doit être rediscuté en 2014. « Ce morceau, c’est nous, c’est notre histoire. C’est celle de plus de 100 000 intermittents

en France qui bataillent jour après jour pour décrocher des dates, monter des projets, survivre pendant les périodes dites

calmes », précise Nicolas Llory, chanteur du groupe sur le site du Midi Libre.

Source : humanitefr intermittents du spectacle dans POLITIQUE le 28 Avril 2012

 

Le clip vidéo officiel de « la vie de bohème », le 1er single de leur 2ème album.

http://www.youtube.com/watch?v=rswnal2MtRM&feature=plcp

 

Publié dans Culture, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

ATD Quart Monde : Pauvreté, immigration, assistanat, fraude… : cassons les idées reçues

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 avril 2012

Reçu par courriel

Bonjour,

Le pourcentage élevé de voix accordées au Front National lors du premier tour des élections présidentielles nous peine

beaucoup. Boussois mais aussi les villages qui l’entourent ont placé Marine Le Pen en tête. Dans l’Avesnois seules les

plus grandes villes résistent à cette tendance lourde.

C’est pourquoi nous vous faisons suivre volontiers ce message de la délégation nationale d’ATD Quart Monde car nous

souhaitons à notre niveau, contribuer à « casser les idées reçues ». cf. pièce jointe.

Bien à vous,

Michèle et Didier

Pauvreté, immigration, assistanat, fraude… : cassons les idées reçues

Chers amis membres d’ATD Quart Monde et d’organisations partenaires,

Les personnes en situation de pauvreté et les personnes étrangères sont devenues un enjeu des derniers débats

de notre campagne électorale. Comme elles n’ont guère de droit de réponse, de nombreuses idées fausses sur elles

s’installent sans être corrigées.

Nous pensons de notre responsabilité de vous communiquer ce document sur les idées reçues sur la pauvreté

et l’immigration créé en partenariat avec la MRIE (Mission Régionale d’Information sur l’Exclusion de Rhône Alpes) et

de vous demander de le diffuser le plus largement possible à vos carnets d’adresses électroniques.

Ainsi vous contribuerez à ce que l’opinion publique ne se construise pas une représentation erronée des personnes

en situation de pauvreté ou étrangères, qui met en danger durablement le respect de l’égale dignité de chacun,

l’estime que nous nous devons les uns aux autres et notre capacité à vivre ensemble.

Nous vous remercions.

Véronique D., Bruno T.

Délégation Nationale ATD Quart Monde en France

 

Atd Quart Monde : Les idées fausses, ça suffit !

 

PDF - 1.4 Mo
Téléchargez quelques idées reçues en pdf haute définition pour les imprimer ou les afficher
PDF - 220 ko
Une sélection d’idées reçues en 4 pages

Publié dans Extreme-droite, F-Haine, France, POLITIQUE, PRECARITE, Presidentielle 2012, Sans Papiers - Immigration, SOCIAL, SOCIETE, UMP | Pas de Commentaire »

Le 6 mai : VIREZ SARKOZY !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 avril 2012

Le 6 mai : VIREZ SARKOZY ! dans France logo

aff_a3_2e_tour_web-pdf-image1-300x212 dans Front de Gauche

 

LE CHOIX DU 06 MAI :

DISCUTONS-EN ENTRE TRAVAILLEURS !

 

Le premier tour des élections Présidentielles vient d’avoir lieu et le deuxième tour aura lieu le

dimanche 06 mai 2012.

Nous remercions les nombreux électeurs qui ont voté pour Jean Luc MELENCHON,

le candidat du FRONT DE GAUCHE

________________

Le score obtenu de 11,11 %, c’est 4 millions de voix crédités au candidat commun du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon. Il représente un score inédit et un événement de cette élection, comme l’a été notre campagne. L’ensemble de la gauche fait en 2012 un score de 43%, beaucoup mieux que le score de 36% en 2007.

La candidate LE PEN a fait 17,9 %,.. SARKOZY le candidat des riches et du MEDEF, part en chasse après ses électeurs.

La famille LE PEN fait partie des milliardaires. Son programme prévoit notamment de supprimer l’impôt sur la fortune (en le regroupant avec la taxe foncière). Les leaders du FN sont des représentants des riches capables de tout pour tromper les travailleurs.

C’est pourquoi le 06 mai, pas une voix ne doit manquer pour battre SARKOZY. Tout doit être fait pour empêcher la réélection du candidat de l’UMP et du Medef. La droite peut être battue par tous ceux qui ne supportent plus les injustices, l’austérité et tous les ravages de la finance. La France ne mérite pas cinq années supplémentaires de ce cauchemar.

En juin 2012, il faudra élire les députés qui auront  la responsabilité de décider des lois de la République et du véritable changement de politique à mettre en œuvre.

*

Vous avez été très nombreux à avoir constaté que le programme du FRONT DE GAUCHE,

brillamment défendu par JL MELENCHON, est celui du véritable changement.

  • C’est le cas de l’augmentation du SMIC et des salaires, du retour immédiat de la retraite à 60 ans à taux

plein pour tous, de l’interdiction des licenciements boursiers.

  • C’est le cas d’une réforme de la fiscalité pour faire payer les riches, de la création d’un pôle public 

bancaire et financier.

  • C’est le cas de l’exigence de soumettre à ratification du peuple français tout nouveau traité

européen, renégocié ou non.

 

*

BATTRE SARKOZY TOUS ENSEMBLE,

EN UTILISANT LE BULLETIN DE HOLLANDE !

Publié dans France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Montée du fascisme, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Marie-George Buffet : « Nous sommes mobilisés pour battre Sarkozy »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 avril 2012

 

Marie-George Buffet :

« Nous sommes mobilisés pour battre Sarkozy »

 

Marie-George Buffet :

 

Marie-George Buffet, députée PCF

de Seine-Saint-Denis et responsable

du Front des luttes, prévient que,

dans l’entre-deux-tours, les drapeaux

du Front de gauche seront de retour

partout en France pour battre

le candidat UMP.

 

Que pensez-vous du score du Front de gauche qui atteint 11,1 % mais que les sondages annonçaient plus élevé

et qui a semblé décevoir vos partisans ?

Marie-George Buffet. C’est vrai, 
les sondages nous estimaient 
à un moment à 14 % et nous avons connu une petite

déception à l’annonce des résultats. Mais le potentiel de ce score est extraordinaire. Je rappelle qu’au début les instituts nous

donnaient à 4 %. Tout au long de la campagne, les Français ont reconnu notre formation comme la plus dynamique, la plus

innovante, 
avec des propositions fortes. Dans les derniers jours, sans doute, toutes les opérations conduites contre le Front

de gauche et son candidat ont pu peser. Peut-être que les électeurs ont senti la montée du Front national et que, convaincus

par le vote Front de gauche mais inquiets, ils ont voté François Hollande. Il n’en demeure pas moins que les près de 12 %

en faveur du Front de gauche constituent un potentiel humain formidable, un socle pour élargir et déployer le Front de gauche

dans les mois et les années à venir. La carte des résultats montre qu’il a déjà commencé à rassembler partout en France.

C’est à la fois dû à notre démarche citoyenne et à notre candidat, Jean-Luc Mélenchon, dont la magnifique campagne est

à saluer.

Le score du Front de gauche place-
t-il la gauche en bonne position 
pour gagner ?

Marie-George Buffet. La dynamique à gauche est due en grande partie à celle du Front de gauche lui-même. Beaucoup

d’hommes et de femmes rejettent le carcan d’austérité imposé de façon autoritaire 
par le couple Sarkozy-Merkel. 
Ils ont

retrouvé avec le Front 
de gauche une force qui à la fois exprime leur colère, les appelle à la « résistance », mais leur propose

aussi le moyen de changer et d’améliorer leur vie. Le Front de gauche va participer à la victoire contre Sarkozy. C’est pourquoi

nous avons, dès avant-hier soir, 
par la voix de Jean-Luc Mélenchon et de Pierre Laurent, appelé 
avec force à la mobilisation


pour battre Sarkozy en votant 
François Hollande.

Le Front de gauche a-t-il eu raison 
de privilégier l’affrontement avec 
le Front national, qui obtient près 
de 18 % des voix ?

Marie-George Buffet. La question n’est pas que nous ayons mené ce combat, mais que nous ayons été les seuls à le faire

avec une telle vigueur. Ces cinq ans de gouvernance Sarkozy ont à la fois créé de la désespérance sociale et attisé le rejet

de l’autre, la division, la stigmatisation. L’extrême droite a grandi sur ce terreau.

[Lire la suite sur humanite.fr]

humanite Marie-George Buffet dans Jean-Luc Melenchon le 24 Avril 2012

 

Publié dans Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

La charge ultraconservatrice du candidat de la droite révulse les républicains, du Modem à l’UMP.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 avril 2012

 

Les républicains de droite ne veulent pas aller au bout de Le Pen

 

Photo : Die Linke dw sur FlickR

La charge ultraconservatrice du candidat de la droite révulse les républicains, du Modem à l’UMP. dans POLITIQUE sarko-flickr-dielinkebw_0-300x150Pour de nombreux militants et personnalités du centre

et de droite, la fin ne justifie pas les moyens. C’est que

les valeurs portées comptent au moins autant que

le programme. Et la charge sordide ultraconservatrice

et islamophobe du candidat de la droite révulse

les républicains, du Modem à l’UMP.

Le journaliste Jean-François Kahn, soutien de François Bayrou à la présidentielle, a ouvert le bal en appelant clairement mardi,

« tous les républicains et tous les démocrates » à « barrer la route » à Nicolas Sarkozy.

« Pour la première fois depuis des lustres, on entend un discours ouvertement

pétainiste sortir de la bouche d’un président de la République encore en place.

(…) Quoi qu’on pense de son challenger social-démocrate [François Hollande],

l’hésitation n’est plus possible, plus tolérable. (…) Tous les républicains,

tous les démocrates qui refusent, par patriotisme, le discours de guerre civile

et de lacération de notre Nation commune, qu’ils se réclament de Jaurès,

de Clemenceau, de De Gaulle, de Mendes France ou de Robert Schuman, doivent

voter de façon à barrer la route à l’apprenti sorcier et à permettre qu’on

tourne cette page. »

Le candidat François Bayrou ne prand pas parti ouvertement. Mais il dit : « Aborder la question de l’immigration en validant la

thèse du FN et en prétendant que les déséquilibres des comptes sociaux étaient dus aux immigrés, c’est un reniement

d’un demi-siècle de politique sociale en France. C’est un reniement du gaullisme aussi bien que des démocrates-chrétiens et

humanistes ». Et comme « le courant politique que j’anime s’est toujours défini par des valeurs qui sont d’abord humanistes »…

Le patron du Modem laisse à ses militants le soin de compléter et de faire preuve d’un peu de logique.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012, UMP | Pas de Commentaire »

1er mai 2012 : une fête des travailleurs puissante, et dynamique pour de nouvelles conquêtes sociales.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 avril 2012

Reçu par courriel

1er mai 2012 : une fête des travailleurs puissante, et dynamique pour de nouvelles conquêtes sociales. dans FSU cache-gd2_fe0310506036dc959e62d47d18bfd175

Communiqué FSU 59

 

 

Les politiques menées durant ces cinq années ont creusé les  inégalités, augmenté  la pauvreté et dégradé les services publics.

Les discours et mesures n’ont cessé d’opposer les citoyens entre eux contribuant ainsi au  repli sur soi et au  rejet de « l’autre ».

Les réponses  apportées  à   la  crise,  tant   par   les  gouvernements  nationaux  que  par   les institutions européennes portent 

aussi  une  lourde  responsabilité.  En effet,   ils  font  le choix de faire payer les peuples en leur imposant des plans d’austérité

et de protéger  les marchés financiers.

Le   premier  tour  de  l’élection  présidentielle   indique   un   rejet  massif   du  bilan   du quinquennat

de Nicolas Sarkozy. Par ailleurs, si  le pourcentage des voix du FN reste plus bas que celui de 2002,

l’augmentation du nombre de ces voix est particulièrement préoccupant, en particulier dans notre

Région. 

La  faiblesse du débat  sur   les  thèses développées par   le FN durant   la campagne et   le  traitement 

médiatique de celles-ci portent une lourde responsabilité dans ce vote. Si le Front National exploite aujourd’hui

la situation de crise et l’inquiétude légitime des français face à l’avenir, ses propositions constituent  une  grave  menace  pour 

les  acquis  sociaux  et  la  démocratie.  Plus  que jamais, le FN est le pire ennemi des salariés.

La  réélection  de Nicolas Sarkozy ouvrirait  la  voie à  de nouvelles  régressions pour les salariés et tous

les citoyens et renforcerait les attaques subies au long de son mandat.

Cette perspective n’est pas envisageable. La FSU considère qu’une réelle rupture avec la politique actuelle est une

nécessité et que la construction de réelles alternatives est indispensable.  Elle  appelle  à  se  mobiliser  en  ce  sens, 

en  particulier en participant massivement au 2ème tour de l’élection présidentielle ainsi qu’aux élections

législatives.

La FSU rappelle ses revendications de plein emploi, d’augmentation du pouvoir d’achat, de  renforcement  de  la  protection 

sociale  et  de  développement   des  services  publics grâce à un autre partage des richesses.

Situées entre les deux tours de l’élection présidentielle, les manifestations du  1er mai, journée  de  revendications   sociales 

au niveau  international,  prennent  une  dimension particulière :

  • Si l’élection du 6 mai met fin à 5 années de régression, il restera indispensable de faire entendre dès

maintenant nos revendications et d’annoncer haut et fort qu’il n’y aura pas de pause dans les luttes

sociales.

Le 1er mai doit rester ce qu’il a toujours été : la fête des travailleurs un moment d’expression des revendications

des salariés. L’appel du président candidat à organiser ce jour là un rassemblement pour le « vrai travail »

constitue un positionnement des plus réactionnaires sur les question du travail et des droits sociaux,

une nouvelle attaque contre les organisations syndicales, et une provocation que les salariés ne

sauraient accepter.    

La  FSU  appelle,  dans  le cadre de  l’intersyndicale,  à  faire  de  ce  1er mai une  journée massive de mobilisation unitaire

pour porter  les  revendications  sociales,  l’exigence de progrès  social  et de démocratie.  Pour  combattre la peur de l’étranger

et  le racisme, pour préserver et développer les acquis sociaux, pour que la démocratie l’emporte, plus que jamais

l’unité des salariés,  des chômeurs et des retraités est la meilleure réponse.

 

Publié dans FSU, POLITIQUE, Presidentielle 2012, Syndicats | Pas de Commentaire »

123456...37
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy