Le Président a menti aux français

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2011

Site national du PCF  - 27 octobre 2011

Le Président a menti aux français

 

Le Président a menti aux français dans POLITIQUE gouverne-ment004

Nicolas Sarkozy s’est livré à une heure d’autosatisfaction irréelle  

pour justifier l’accord signé à Bruxelles.

Que faut-il retenir de cette leçon présidentielle ?

« Tout va bien, tout est sous contrôle, nous avons eu raison de

faire la réforme des retraites car les retraités étaient responsables

de la dette, il n’y a pas eu de baisse de salaires et de retraites en

France. »

Mais qui peut croire à une fable pareille ? Les souffrances des Français étaient absentes de tout le propos présidentiel.

En fait , il s’agissait de répéter les mêmes slogans de campagne comme le « travailler plus… » auquel plus aucun

Français ne peut croire, les mêmes promesses sur la fin des bonus des banquiers plusieurs fois annoncée mais

jamais réalisée. Surtout il s’agissait pour le Président de justifier de nouvelles mesures d’austérité qu’il a d’ailleurs

refusé d’annoncer clairement, sans écarter une hausse de la TVA. Enfin, en plaidant pour de nouveaux alignements

sur l’Allemagne, il a décrété « obligatoire » la règle d’or sur laquelle les Français n’ont jamais été consultés.

Le Président avait promis un exercice de vérité. Pendant une heure, il a menti aux Français.

Parti Communiste Français  

 

Lire également :

sur dazibaoueb.com/Emission télévisée : Le président flop

sur legrandsoir.info/Le sarkozien tel qu’on l’cause

 

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Présidentielles 2012 : Borloo renonce à se présenter

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 octobre 2011

Source : humeurs de gauche3 octobre 2011

une baudruche se dégonfle… Au suivant !

Présidentielles 2012 : Borloo renonce à se présenter dans France < Celui que Borloo, même en valseuse, n’a pas franchi…

Que Borloo renonce à se présenter aux présidentielles ne me fait pas plaisir,

car son maintien aurait pu fragiliser davantage la droite, ce qui était tout

bénef pour nous. Mais de là à me montrer aussi déçu qu’Autheuil, faut quand

même pas pousser… Ce n’est quand même pas vraiment une surprise,

et j’ai le sentiment que mon collègue, en l’espèce,  surjoue…

L’une des raisons que le président du parti radical avance, l’atomisation des centres, est une réalité,

et ce n’est effectivement pas « cet ectoplasme de Morin » pour reprendre l’expression du  blogueur 

centriste déjà cité, qui va contredire notre analyse. Cependant, il en existe une autre moins avouable  

que ni mes collègues blogueurs ni les médias n’ont  évoquée : la nécessité financière. En effet, je me

souviens d’une certaine somme d’argent qui pourrait elle aussi expliquer l’attitude de Borloo…  je me

demande d’ailleurs où en est la procèdure en référé engagée par le parti radical envers l’UMP, et dont

personne ne parle plus… comme par hasard.

En tous cas, j’ai cru un instant que se construisait un rassemblement des centres, ce qui aurait pu

effectivement se montrer dangereux pour l’aile libérale du PS… Ainsi, si c’était Hollande le candidat, nul

doute qu’il y aurait eu un risque de confusion pour l’électeur non averti de certaines subtilités

programmatiques… n’en déplaise à Monsieur Nicolas.  On pourrait facilement mélanger les étiquettes

sans que quiconque n’y retrouve son cru d’origine, à moins d’être grand œnologue.

Mais maintenant que les jeux sont faits,  face à une droite dure, il nous faudra une gauche de combat,

et non ce pusillanime inconsistant idéologiquement que tente de nous refiler les médias, et dont nous

n’avons pas besoin. Lui aussi, un grand guignol du centre, gauche, mou.

Un autre monde est possible.

 

A lire également :

Jean-Louis Borloo s’efface devant Nicolas Sarkozy pour la présidentielle

Borloo fait jubiler l’UMP

L’élève Borloo quitte la classe 2012 !

 

Publié dans France, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Si j’étais socialiste…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 septembre 2011

Si j’étais socialiste…  dans POLITIQUE logo-huma 9 septembre 2011

harribey-photo-site dans Presidentielle 2012

l’invité de la semaine

Jean-Marie Harribey, Si j’étais socialiste…

économiste à Bordeaux-IV, membre du conseil scientifique d’Attac.

Je voterais très certainement aux primaires, marquant mon attachement à désigner

le champion capable de battre Sarkozy. Mais je sonderais les candidats sur leur projet

avant de peser leur prestance.

Je demanderais à Martine Aubry quelques précisions sur la sécurité, 
pas la sécurité marseillaise

mais la Sécurité sociale. Par exemple, comment la promesse de revenir au droit à la retraite à 60 ans

pourrait-elle être tenue si la durée de cotisation reste fixée à 41,5 ans, voire si elle devait augmenter encore ?

Est-ce la raison pour laquelle toute idée de RTT est absente du projet socialiste et que seule la croissance

est vue comme une solution pour l’emploi ?

Je demanderais à François Hollande en quoi la réduction du déficit public à 3 % du PIB en 2013 se distingue

du critère de Maastricht et de l’inscription d’une « règle d’or » d’équilibre budgétaire dans la Constitution ?

Imiter le gouvernement Zapatero est-il un gage 
de socialisme ?

Je poserais la même question à Ségolène Royal, surtout qu’elle compte battre cette fois-ci Sarkozy en

proposant la même chose que lui, adopter cette 
« règle d’or », à la seule différence que ce sera après l’élection

au lieu de le faire avant. La conditionner à une fiscalité plus juste n’ôtera pas le fait qu’elle bloquera

la politique économique.

J’interrogerais Arnaud Montebourg pour vérifier s’il pense que nous avons affaire à une somme de crises

nationales qui l’amèneraient à proposer des solutions nationales. Car, si la crise 
est une crise capitaliste

mondiale doublée d’une crise écologique, 
on voit mal comment voter pour sa démondialisation isolée

nous sortirait de l’ornière. Imposer des droits de douane unilatéraux nous maintiendrait à l’intérieur du

paradigme de la concurrence.

Dès que j’aurais trouvé une question à poser à Manuel Valls, je l’indiquerais…

Jean-Marie Harribey

 

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

FN : Les conseillers occultes de l’entreprise Le Pen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 septembre 2011

Lu sur : FN : Les conseillers occultes de l'entreprise Le Pen dans F-Haine dazibaoueb_logo_70010 septembre 2011

publié par Marc L. (Webmaster)

 

Front national : les réseaux obscurs de Marine Le Pen

 

Auteur : MARINE TURCHI - Source : MEDIAPART

«Dédiabolisation». Le mot est de Marine Le Pen, elle ne cesse de le répéter depuis son émergence

médiatique, un soir électoral de 2002. La présidente du FN s’efforce de faire croire que son parti 

n’est plus «d’extrême droite» et qu’«Obama est plus à droite qu’(elle)». Elle aime raconter

qu’un groupe d’experts issus de la société civile l’alimente en notes. Qu’elle a purgé son parti

de la frange dure, banni les skinheads. Et que, finalement, elle ne fait pas d’autre constat sur l’euro

que celui de grands économistes, comme Jacques Sapir.

C’est sans aucun doute ce que Marine Le Pen rabâchera …

Lire la suite

.

reseaux_le_pen dans POLITIQUE

 

 « Le Système Le Pen, enquête sur les réseaux du Front national »

sorti chez Denoël le 8 septembre – 208 pages -  14,50 €

Les bonnes feuilles sont parues dans « Le Monde » daté du 7 septembre :

lemonde.fr/election-presidentielle-2012/Le nouveau FN de Marine Le Pen

 

Voir également :

lemonde.fr/politique/infographie/Les cercles d’influence autour de Marine Le Pen

 

 

Publié dans F-Haine, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

2012 approche : Les banques font main basse sur les médias

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 août 2011

2012 approche : Les banques font main basse sur les médias dans France humanitefr le 10 Août 2011

Quand les banques s’intéressent à l’information (SNJ-CGT)

Communiqué du SNJ-CGT – Montreuil, le 10 août 2011

 

Les banques se portent bien, merci ! Malgré la crise, elles annoncent des résultats de plus en plus

positifs.

On les disait à l’agonie en 2008 (au point que le gouvernement vola à leur secours avec l’argent du

contribuable) ; aujourd’hui elles ne savent plus quoi faire de leurs profits : elles s’intéressent à de

nouveaux secteurs avec promesse de retour rapide sur investissement. Elles sont en train de faire

main basse sur les médias.

Le Crédit Mutuel a fait l’actualité le premier : l’Autorité de la concurrence lui a donné le feu vert pour

la prise de contrôle du groupe L’Est Républicain, après quelques aménagements et ainsi rejoindre le

groupe EBRA racheté à Dassault en 2007.

La décision a été prise le 12 juillet et, à ce jour, le texte définitif de l’autorisation n’est toujours pas

rendu public. Selon le patron du Crédit Mutuel le texte fait des va-et-vient entre l’Autorité et la

direction de la banque. Pour atténuer des « aménagements » pourtant déjà peu contraignants ?

Depuis quand une instance comme l’Autorité de la concurrence doit-elle soumettre ses décisions aux

intéressés ?

Aujourd’hui, une autre banque fait l’actualité. C’est le Crédit Agricole qui vole au secours de la radio

Skyrock en rachetant 30 % du capital à Axa Private Equity et ainsi devenir actionnaire à hauteur de

49 % de la société holding de la radio.

[Lire la suite sur : humanite.fr]

 

Publié dans France, POLITIQUE, Presidentielle 2012, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Programme UMP pour 2012 : dérégulation complète du temps de travail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2011

Programme UMP pour 2012 : dérégulation complète du temps de travail    dans Politique nationale humanitefr 5 Juillet 2011

L’UMP pour une dérégulation complète du temps de travail

 

ump_3 dans Presidentielle 2012

Ce mardi en convention, l’UMP a donné à son programme en vue de 2012

une sérieuse poussée libérale : fin de la durée légale du travail et

allègements de cotisations sociales sont au menu.

La première attaque avait été portée par Hervé Novelli, son combat est aujourd’hui

repris par le patron de l’UMP, Jean-François Copé, au cours d’une convention

ironiquement nommée : « L’avenir de la démocratie sociale ». L’idée n’est pas seulement

de finir d’achever la loi sur les 35 heures, déjà bien vidées de son contenu, mais d’aller

plus loin et de laisser au patron le soin de juger combien d’heures par semaine

on doit travailler dans son entreprise. La durée du travail serait ainsi fixée par des

conventions négociées au niveau des branches et des entreprises et non plus par la loi.

Tout cela « dans un délai de trois ans maximum ».

La TVA à 23,6%?

Depuis le passage aux 35 heures, les patrons avaient reçu deux cadeaux fiscaux pour mieux faire passer la pilule.

Le plus récent, la défiscalisation des heures supplémentaires (4,5 milliards d’euros par an de manque à gagner),

devrait être supprimée. L’autre, un allègement de cotisations sociales à hauteur de 12 milliards d’euros, sera maintenu,

mais payé directement par les salariés, via la CSG ou la TVA. Et puis tant qu’à faire plaisir, l’UMP envisage sur ces

mêmes CSG ou TVA le transfert d’une partie du financement de la branche famille de la Sécurité sociale,

aujourd’hui assuré par les cotisations patronales. Novelli avait ainsi envisagé le passage de la TVA à 23,6%

(hausse de 4 points), pour aider les patrons. Mais ce n’est pas tout. L’UMP veut organiser, dans les mois qui suivront

le début du prochain quinquennat, des « Assises de la nouvelle démocratie sociale ».

Le but sera d’exploser le droit du travail et de définir ce qui doit réellement relever de la loi et ce qui peut se

« négocier » au sein des entreprises…

L’UMP, trop libérale pour Sarkozy ?

A l’Élysée, on grince des dents. Il faut dire que tant d’ultra-libéralisme et d’iniquité d’un coup à dix mois des

présidentielles peut défriser la fibre communicante de l’actuel président. « Ce que l’Elysée ne veut pas,

c’est qu’on présente cette proposition comme une proposition du président de la

République », dit-on au château.

C’est vrai, c’est juste une proposition faite par son parti, en convention pour préparer l’élection de 2012.

L’Élysée de même affirme qu’ » il n’est pas question de revenir sur la défiscalisation

des heures supplémentaires parce que c’est plus de pouvoir d’achat pour les

Français ». Point sur lequel le MEDEF rejoint parfaitement l’Élysée. Mais mathématiquement, le rapport entre le

« pouvoir d’achat des Français » et ce cadeau aux patrons que sont ces 4,5 milliards d’euros d’allègement de charge

patronale, ne relève certainement pas du « gagnant-gagnant », comme on aime à le dire au MEDEF…

  • Autour des 35 heures :

« L’humain d’abord »: le programme populaire partagé du Front de gauche

« Les conditions de travail se sont dégradées » , Frédéric Mau responsable de la fédération CGT de la construction

Les 35 heures, « un acquis du quinquennat » de Sarkozy, selon Nathalie Kosciusko-Morizet

Lire également :

Medef : La flexibilité « équitable » expliquée aux salariés

 

Publié dans Politique nationale, Presidentielle 2012, UMP | Pas de Commentaire »

Front de Gauche – Programme populaire et partagé – Lancement de la campagne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 juillet 2011

 

b1.png

CLIC SUR IMAGE
cequenousvoulons.jpg

à télécharger  Front de Gauche - Programme populaire et partagé - Lancement de la campagne dans Front de Gauche pdf progpoppartage0.pdf

 

Publié dans Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Les Français de plus en plus inquiets pour leur pouvoir d’achat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 juin 2011

Les Français de plus en plus inquiets pour leur pouvoir d'achat dans POLITIQUE rubon577-82bcd-bc1e1Lu sur : PCF Grésivaudan29 juin 2011

URL article original : http://www.regards.fr/politique/pouvoir-d-achat-l-attente-des

 

Pouvoir d’achat : l’attente des classes populaires

 

1691871887 dans Politique nationale

Le « travailler plus pour gagner plus » de Nicolas Sarkozy

a fait long feu. Les Français sont de plus en plus inquiets

pour leur pouvoir d’achat, qui se hisse en tête de leurs

préoccupations avec l’emploi.

En 2012, il faudra compter avec cette inquiétude.

Reportage dans la région lorientaise (Morbihan)

où un habitant sur trois est ouvrier.

C ’est la France qui se lève tôt, la « vraie France, celle qui souffre »

comme l’haranguait en 2007 celui qui n’était encore que le candidat Sarkozy.

C’est à elle qu’il promettait de « travailler plus pour gagner plus ».

Mais quatre années plus tard, cette France-là se réveille avec la gueule de bois. 

 

Lire la suite


Publié dans POLITIQUE, Politique nationale, Presidentielle 2012, SOCIAL | Pas de Commentaire »

2012 PLACE AU PEUPLE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 juin 2011

 

Ce que nous voulons !

 

Tous ensemble

 

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Vote des communistes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 juin 2011

 

 

pierrelaurent.jpgRésultats de la consultation des communistes pour 2012 : déclaration de Pierre Laurent

Après plus de deux mois d’un intense et remarquable débat démocratique, les communistes viennent d’arrêter leur choix pour les échéances présidentielle et législatives de 2012.

Près de 50 000 d’entre eux, 48 631 exactement, ont participé à cette consultation, soit plus de 70 % des adhérents à jour de leurs cotisations, condition à remplir au PCF pour participer au scrutin. C’est une mobilisation exceptionnelle qui souligne la valeur des choix effectués.

andrchassaigne.jpg

 

Résultats de la consultation des communiste pour 2012 : déclaration d’André Chassaigne

À la disposition du peuple de France

 

Lire également :

http://bellaciao.org/fr/déclaration d’André Gerin

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/front-de-gauche-ca-sera-melenchon

 

Publié dans France, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

1...323334353637
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy