ENSEIGNEMENT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 janvier 2009

COMMUNIQUE DE PRESSE UNSEN CGT Educ’Action – Mel : unsen@ferc.cgt.fr – Site : www.unsen.cgt.fr
Montreuil,le 19 janvier 2009

Réorganisation du Bac :

précipitation, généralisation sans évaluation vaut suspension de la mesure !

La Cgt éduc’ation dénonce une généralisation de ce que X. Darcos nomme la « reconquête du mois de juin ».Il communique comme si les personnels du service public d’éducation ne travaillaient pas auparavant, et ce pour les personnels de lycée, jusqu’au 11 ou 12 juillet, dates des épreuves d’oral de contrôle de l’examen. Cela représente une nouvelle provocation dans le contexte de la reprise annoncée par le président de la réforme du lycée.

Cette décision non concertée, arrivée tardivement par rapport à la fixation du calendrier de l’examen témoigne encore une fois de l’irresponsabilité de l’institution et du ministre.

Effet de manche, tactique de communication pour détourner l’attention et aucune volonté d’envisager les dysfonctionnements constatés lors des expérimentations en 2008 dans les académies et départements test, la CGT tient pourtant à disposition du ministre un bilan catastrophique.

C’est la même stratégie employée lors de la mise en œuvre des évaluations en primaire, alors que certaines questions porteront en janvier sur des parties du programme abordées plus tard dans l’année scolaire.

En effet, le ministre semble ignorer totalement le métier des enseignants.Or,ces derniers mettent en place, dès la rentrée de septembre des progressions annuelles, du travail collectif, des tenues d’examens blancs liées à des périodes définies par un calendrier scolaire, un découpage trimestriel, des projections de dates d examen. La CGT éduc’action s’interroge sur le « mobile » de cette nouvelle mesure : une partie de la réponse se trouve dans l’extrait de la déclaration du ministre ci-joint : « utilisation plus efficace de l’argent public. “Chaque semaine de cours au lycée coûte 250 millions d’euros aux contribuables.”

C’est donc cela, encore une mesure comptable, couplée à une volonté de faire travailler plus sans gagner beaucoup plus (5 euros la copie soit environ 15 euros l’heure !) les enseignants corrigeront désormais les copies tout en assurant leurs cours… Il s’agit donc encore comme dans le 1er degré de casser les repères collectifs du temps de travail, de la définition des missions et des rémunérations.

C’est pourquoi la CGT éduc’action demande au ministre de surseoir à sa décision en 2009 et de mettre en place une réunion (déjà demandée en juin 2008) permettant d’évaluer avec les représentants du personnels les expérimentations réalisés sur ce sujet.

Elle appelle les personnels à se mobiliser sur cette revendication aussi le jeudi 29 janvier grande journée de lutte inter professionnelle et unitaire.

Publié dans Education nationale, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Contrôle du STIC

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 janvier 2009

Les propositions de la CNIL (Commission nationale de l’Informatique et des Libertés) pour une utilisation du fichier plus respectueuse du droit des personnes (Cnil 20/01/2009)

C’est la première fois que la CNIL contrôle le fonctionnement du STIC (Système de Traitement des Infractions Constatées). Ce contrôle constitue un enjeu essentiel dans la mesure où les conséquences pour les bigbrotherveillext51.pngpersonnes peuvent être très importantes dans le cadre d’enquêtes administratives (perte d’emploi, refus d’embauche) qui concernent 1 million d’emplois. Lors de ces contrôles, la CNIL s’est intéressée à la façon dont les services de police utilisent le STIC mais aussi à la transmission des suites judiciaires qui incombe aux procureurs de la République pour la mise à jour, voire l’effacement, des données dans ce fichier. Ce contrôle a permis de constater, très concrètement, des problèmes souvent liés à une inadéquation entre les moyens mis en oeuvre par les ministères et les objectifs assignés à ce grand fichier de police. La CNIL formule 11 propositions pour que l’utilisation du STIC soit mieux contrôlée et plus sécurisée de façon à ce que les informations qui le constituent soient parfaitement exactes et mises à jour… Voir ici → http://www.cnil.fr/index.php?id=2538&tx_ttnews[tt_news]=423&tx_ttnews[backPid]=1&cHash=ffd675465d

Qu’en pensez-vous ?

Lu dans Backchif.info : L’inflation a aussi gagné les fichiers de service de police. En premier lieu, le Stic (système de traitement des infractions constatées). «  23,5 millions de procédures recensées, 26 millions d’infractions, 5 millions d’individus, 18 millions de victimes », précisait le rapport de la Cnil en 2004. Pour 2008, ce sont « 5,5 millions de personnes mises en cause, et 28,3 millions de victimes, dans 36,4 millions de procédures. », selon les estimations du nouveau rapport de la Cnil…

Publié dans Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

L’HISTOIRE DE FRANCE A LA RESCOUSSE D’HORTEFEUX ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2009

L'HISTOIRE DE FRANCE A LA RESCOUSSE D'HORTEFEUX ? dans HISTOIRE arton3356-87eed

Par : Bureau de presse
Mis en ligne : 14 janvier

On peut s’interroger sur les motivations du Président Sarkozy de vouloir créer un musée de l’Histoire de France pour « renforcer l’identité nationale ».

On savait que l’Histoire et sa transmission étaient au cœur des préoccupations de la droite : on a découvert le candidat UMP à la Présidentielle vilipendant mai 68, puis le chef de l’Etat nous présentant un front Populaire délesté des luttes et conquêtes sociales. Plus récemment on a assisté à une célébration de Guy Môquet choisissant sciemment la figure du héros national au mépris et détriment du résistant et militant communiste.

Aujourd’hui il semble que Nicolas Sarkozy veuille pousser plus loin son désir de réécriture et d’utilisation de l’Histoire. Jusqu’à nous faire oublier celle du mouvement ouvrier et de la gauche pour mieux nous intégrer à son libéral populisme ? Jusqu’à nous faire accepter un modèle de société « pacifiée » et sans conflits pour mieux contenir toute velléité de rupture à sa politique ?

Il est certain que c’est là l’un de ses objectifs avoué.

A nous de faire de l’héritage des Lumières, de la Révolution Française, comme des résistances et combats pour le progrès social et la démocratie un bien collectif qui demeure et s’accroisse. Le PCF s’engagera dans ce sens.

Marie-Pierre VIEU, Membre du Comité exécutif national du PCF

Paris, le 13 janvier 2009.

 

Publié dans HISTOIRE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

1...122123124125126
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy