Extrême droite à Toulouse : « Ils » s’attaquent au local du PG et de la GA31… + communiqué

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 octobre 2013

 

« Ils » s’attaquent au local du PG et de la GA31… + communiqué

 

Les Jeunesses nationalistes refont parler d’elles à Toulouse

 

Extrême droite à Toulouse : « Ils » s’attaquent au local du PG et de la GA31… + communiqué dans Extreme-droite jntoulouse-300x284

Les autocollants à l’effigie du «Clan»./TB. Quelques heures seulement

après le rejet de leurs recours par le Conseil d’État qui s’est traduit

vendredi dernier par leur dissolution légale, les jeunesses nationalistes

et Œuvre française, groupes d’extrême-droite mis en cause

après le décès du militant antifasciste parisien Clément Méric,

ont refait parler d’eux à Toulouse. Dans la nuit de dimanche à lundi,

le local du Parti de gauche et de la gauche anticapitaliste situé

rue Compans a été la cible d’une attaque dont les auteurs

se sont eux-mêmes formellement désignés.

Des autocollants du «CLAN»

C’est en tout cas l’opinion du mélenchoniste Jean-Christophe Sellin, candidat aux élections municipales de Toulouse

et tête de la liste «Place au peuple». «Il y a eu tentative d’effraction, mais la grille en fer et la vitrine

ont résisté aux assaillants qui, d’une certaine manière, ont revendiqué leur action. Des autocollants

du CLAN ont été apposés sur le local. Ce Comité de Liaison et d’Aide aux Nationalistes constitue

la structure refuge des groupes dissous suite au meurtre de Clément Meric», a indiqué hier Jean-Christophe

Sellin, en précisant qu’une plainte a été déposée et que des agents de la police scientifique sont intervenus

dès ce mardi sur les lieux.

[Lire la suite sur Moissac au Coeur]

Communiqué du Parti de gauche de Haute-Garonne

Publié dans Extreme-droite, France, Montée du fascisme, Parti de gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Nébuleuse fasciste à l’assaut des facs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 octobre 2013

 

UNIVERSITÉ

         Nébuleuse fasciste à l’assaut des facs

 

 Nébuleuse fasciste à l’assaut des facs  dans Enseignement superieur fascistes-300x150

 

En une semaine, deux agressions visant des militantes

de l’Unef sont survenues à Paris. Elles seraient liées

à l’extrême droite, qui multiplie les coups de force

dans le milieu universitaire.

 

«Les gauchistes savent désormais que c’est à la vie à la mort si on les chope », dégobille Rodolphe Crevelle

en première page de son torchon. Entre le royalisme et le fascisme, Action française universitaire, qui affiche

fièrement le chiffre de 25 000 exemplaires tirés (sic), représente la frange la plus rétrograde du milieu étudiant.

Mais sa création récente (à peine deux semaines) symbolise la volonté de l’extrême droite de s’implanter

dans les campus, historiquement favorables aux organisations progressistes.

Jeudi dernier, puis lundi, deux agressions ont touché des militantes de l’Unef à Paris. « Elles sont été agressées

parce qu’elles sont syndicalistes », assure leur syndicat. La première a reçu deux coups de cutter en bas

de chez elle et les deux ont été menacées de viol. Ces attaques surviennent alors que l’Unef est prise à partie

sur les réseaux sociaux par l’extrême droite, suite à une altercation avec la Fédé Paris-I, asso dite apolitique.

 

fascistes1-300x150 agressions politiques dans Extreme-droiteLa référence au fascisme

«Les corpos sont souvent une porte d’entrée sur la fac

pour les groupuscules fascistes, puisqu’ils partagent un même

antisyndicalisme », soulève Émilien Martin, président de l’Unef

à Paris-I. Ainsi l’association La Gégène, à la fac de droit de Lille,

connue pour les affiches sexistes de ses soirées étudiantes,

est dirigée par Xavier Zielatkienicz. Lequel gère aussi le Fac Bar, cafétéria installée dans l’enceinte universitaire

depuis des années. Il vient d’être désigné tête de liste du FN à Armentières. Les étonnés sont victimes de leur naïveté :

la gégène est un instrument de torture, couramment utilisée par la France lors de la guerre d’Algérie. La référence

au nationalisme fascisant était sous leurs yeux.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Propagande, haine et meurtre. Documentaire sur l’extrême droite en Europe

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Publié dans Enseignement superieur, Extreme-droite, France, Montée du fascisme, SOCIETE, UNEF | Pas de Commentaire »

Retour de l’extrême droite dans les Facs : Deux militantes de l’Unef agressées en quelques jours

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 octobre 2013

 

VIOLENCES

        Deux militantes de l’Unef agressées

 

Retour de l'extrême droite dans les Facs : Deux militantes de l'Unef agressées en quelques jours  dans Enseignement superieur unef_1-300x150

 

Une étudiante syndicaliste de Paris-I a été attaquée

au cutter, jeudi, chez elle.

Avant-hier, une militante de Nanterre a été agressée.

 

 

«Sale gauchiste, on sait où tu habites, on va te violer.» Ce sont les menaces proférées, lundi soir,

par un homme aux mains gantées à une étudiante de Nanterre plaquée contre le mur, à la sortie

de son cours de danse. L’agresseur lâche l’adresse de la jeune femme pour prouver qu’il est sérieux.

Puis s’en va.

C’est la deuxième agression d’une militante de l’Unef, quatre jours après celle de Roxanne (1),

syndicaliste à Paris-I. En sortant de son appartement, jeudi, elle a été attaquée au cutter et a reçu

les mêmes invectives. « Quelqu’un m’attendait en bas de l’escalier et m’a collée au mur. Il faisait

sombre, je ne voyais pas son visage mais il avait des gants. Il m’a menacée, puis m’a porté deux

coups, au visage et à la gorge. » Après une hospitalisation, six points de suture et une ITT de cinq

jours, Roxanne est revenue à la fac. « Arrêter l’Unef ? Il n’en est pas question. »

La jeune femme de vingt ans est plus que jamais convaincue de poursuivre ses combats syndicaux,

« pour faire comprendre à tous les étudiants que les groupes d’extrême droite ne sont pas des partis

comme les autres ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Communiqué de l’UNEF

 

Publié dans Enseignement superieur, France, Montée du fascisme, SOCIETE, UNEF | Pas de Commentaire »

Le billet de Théophraste R.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2013

 

On a retrouvé un crâne vieux de 1,8 millions d’années.

 

Le billet de Théophraste R. dans Humour captureleclere2-199x300

Voir photo.

Contrairement aux autres fossiles connus, ce crâne est surmonté de cheveux blonds.

Il comprend une longue face et de grandes dents. Il s’agit de notre ancêtre le plus ancien

découvert dans les Ardennes. Il diffère des autres crânes connus par l’étroitesse

de la boîte crânienne qui recevait le cerveau.

Les paléontologues estiment qu’il date de la période de stagnation

de l’évolution humaine et ils l’ont baptisé : « Crâne crétinus-lepénus ».

Théophraste R. (Homo erectus antifachistus).

URL de cette brève :  http://www.legrandsoir.info/on-a-retrouve-un-crane-vieux-de-1-8-millions-d-annees.html

 

Publié dans Humour, Le Grand Soir, Montée du fascisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

PCF Hautmont-Sambre Bavaisis : réaction aux propos haineux et populistes du maire d’Haumont

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 septembre 2013

reçu par courriel

Communiqué des Communistes de Hautmont et de la Sambre-Bavaisis

Des limites à ne pas franchir !

*

En termes de communication, il y a des limites à ne pas franchir !

C’est pourtant ce qu’a fait le maire d’Hautmont, vendredi dernier, lors de sa réunion publique (pendant laquelle les participants ne pouvaient d’ailleurs pas s’exprimer).

Traiter les gens du voyage « de  menteurs, d’escrocs, de paresseux, de farfelus » et mettre en cause la légitimité du pasteur, relève d’une faute inexcusable de la part d’un élu de la République.

Après avoir refusé de célébrer les mariages homosexuels, voilà qu’il part en guerre contre les Roms et les gens du voyage, campagne électorale oblige.

  • le maire représente la République dans la commune ;
  • le maire représente la Loi dans la commune ;
  • le maire concourt, par son pouvoir de police, à l’exercice des missions de sécurité publique ;
  • le maire se doit de rassembler et non de diviser.

En s’exprimant comme il l’a fait, le maire de notre commune se réfugie dans une position diamétralement opposée à l’esprit républicain et au respect de la Loi.

Alors que la situation, son rôle, demandent beaucoup de sang-froid, de discussions et de rapprochement des parties concernées, le maire de notre commune refuse tout dialogue et appelle à partir en guerre contre une population déjà persécutée ou qui a fait un choix de vie tout-à-fait légitime.

Sans aucune raison, il accuse !

Sans esprit de responsabilité, il appelle au déchaînement pouvant entraîner des actes de violence.

Le maire de notre commune vient de franchir la ligne déontologique de l’exercice de ses responsabilités.

Le maire d’Hautmont vient, à plusieurs reprises, de prendre des positions qui pourraient être très lourdes de conséquences ; pour preuve, les évènements déplorables qui se sont produits récemment dans les quartiers Nord de Marseille.

Les Communistes d’Hautmont et de la Sambre-Bavaisis condamnent avec force ces propos populistes et haineux.

Une fois de plus, le maire d’Hautmont vient de sortir de son rôle d’élu de la République, il se comporte comme un chef de bande, un chef de clan, c’est totalement inadmissible.

Rappelons, en outre, qu’il est Conseiller général, ce qui lui confère une responsabilité républicaine supplémentaire.

Si, malheureusement, à l’issue de ces discours haineux, il survenait des actes de violence, les Communistes d’Hautmont et environs sauront prendre toutes leurs responsabilités en utilisant tous les moyens légaux à leur disposition.

Pour les communistes,
Claude Bourgeois,
Secrétaire de la Section

Publié dans Montée du fascisme, municipales 2014, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

« Le loup avance, le loup progresse… » Réveillez-vous !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 septembre 2013

 

Le billet de François Morel

 

http://www.dailymotion.com/video/x14x9rs

sur dailymotion

Par

Publié dans France, France Inter, François Morel, Montée du fascisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Quand les militants d’extrême droite montrent leurs vrais visages

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 septembre 2013

 

c’est un scandale

Twitter : une militante du PG harcelée par l’extrême droite
*

Quand les militants d'extrême droite montrent leurs vrais visages dans F-Haine nopasaran1

Julie Del Papa a vu son compte Twitter exploser,

avec appels au viol 
et au meurtre, après 
une manif

contre le Front national.

Twitter est devenu un réflexe pour beaucoup de militants.

Donner ses impressions, de la Fête de l’Humanité à un conflit social,

d’une manifestation à une réaction à un discours,

est aujourd’hui monnaie courante.

Julie Del Papa, samedi, a fait l’expérience que le réseau social peut parfois, aussi, se retourner contre ses abonnés.

Violemment. La jeune femme, coresponsable de la commission écologie au Parti de gauche, a manifesté à Marseille

contre la tenue, dans la ville, de l’université du FN. En chemin, elle tweete. Des photos, d’abord, puis des slogans

scandés sur la manifestation ou écrits sur des banderoles.

Presque aussitôt, « sur le ton de la moquerie », précise la jeune femme jointe par téléphone,

des inconnus tentent de minimiser la portée du rassemblement. Elle n’y prend pas garde. Ce n’est

que le soir, en rentrant à son domicile, qu’elle constate qu’elle a été « snoodée », autrement dit,

plusieurs centaines de personnes, visiblement dans la mouvance d’extrême droite, lui ont envoyé

des centaines de messages, jusqu’à saturation de son compte. Tous ces messages ont un but :

décrédibiliser, salir l’engagement anti-FN de Julie Del Papa. Et, surtout, certains d’entre eux tournent

à l’insulte. Puis, à l’appel au meurtre. « Ils m’ont assez vite comparée à Clément 
Méric » (le jeune

militant antifasciste 
assassiné en juin dernier par un groupe d’extrême droite – NDLR).

« Quand on sait 
comment il a été massacré, ce n’est pas très encourageant », s’étrangle Julie Del Papa.

Pour finir, c’est carrément à des appels au viol que s’amusent les auteurs des tweets. Avec même

un appel à un viol collectif, « une tournante ». Le tout baignant dans des relents de racisme.

Évidemment, tous ces tweets ont été postés sous couvert de l’anonymat, leurs auteurs se planquant

tranquillement derrière un pseudonyme. Des auteurs si courageux que certains ont d’ailleurs, depuis,

effacé leurs propos. Non sans que Julie Del Papa ait réussi à faire quelques captures d’écran.

capturetweet c'est un scandale! dans France

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Je dis au FN et aux bruns sauvages que je n’ai pas peur, je leur dis « NO PASARAN » !

Les menaces de mort et de viol contre Julie del Papa doivent être sanctionnées !

Soutien à Julie Del Papa

Signer la pétition

Publié dans F-Haine, France, Montée du fascisme, Parti de gauche, PETITION, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

La Grèce sous le choc après l’assassinat de Pavlos Fyssas

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 septembre 2013

 

La Grèce sous le choc après l'assassinat de Pavlos Fyssas  dans Extreme-droite grecemanifcapturegrecemanif antarsya dans Grece

Aujourd’hui c’était Pavlos, votre enfant est le suivant,
puis votre ami, alors vous … Réveillez-vous!
*
« Le peuple n’oublie pas, les fascistes, il les pend. »
*

C’est au rythme de ce slogan, qui remonte à la fin de la dictature , que plus de 5 000 personnes

ont défilé dans le quartier de Kératsini où a eu lieu le drame.

 

La presse grecque sous le choc d’un crime fasciste

 

capturepavlosfyssas Aube dorée dans Montée du fascismela Une de Eleftherotypia

Le meurtre, dans la nuit de mardi à mercredi, d’un rappeur

antifasciste par un militant d’extrême-droite du parti néonazi

Aube dorée occupait jeudi tous les titres de la presse,

partagée entre consternation, révolte et appels au sursaut

à l’adresse du gouvernement.

Eleftherotypia, journal de gauche, avait repeint en noir sa Une

sur laquelle se détachait, traversé d’une larme de sang, le profil

de Pavlos Fyssas, 34 ans, poignardé à mort à la sortie d’un café

de Keratsini, dans la banlieue d’Athènes par un militant

du parti néonazi Aube dorée.

« Le meurtre de sang-froid d’un citoyen par un sympathisant d’Aube dorée doit réveiller chacun »,

invoquait le quotidien libéral Kathimerini. « Le monstre du nazisme tue » !, s’exclamait le quotidien Ethnos.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

En Grèce, l’extrême droite tue, l’Europe s’y meurt

Manifestations énormes dans toute la Grèce après l’assassinat de Pavlos Fyssas par des nèonazis

*
*

Militant anti-fasciste assassiné en Grèce :

« Un pas de plus dans l’horreur »

 

Mardi soir, un militant anti-fasciste grec a été assassiné par des nervis du parti d’extrême droite

Aube dorée. Après l’agression de militants du Parti communiste de Grèce, ces neo-nazis ont fait

un pas de plus dans l’horreur.

Le Parti communiste français apporte son soutien aux amis, camarades et à la famille de Pavlos.

Il est solidaire des militants communistes grecs lâchement agressés. Il condamne vigoureusement

les actes des militants d’Aube dorée et demande que cesse la complaisance, pour ne pas dire

la complicité, d’une partie des forces de police et le silence assourdissant et l’inaction

du gouvernement grec.

L’extrême droite, en Grèce comme ailleurs, profite de la crise pour exacerber les haines.

Quand un peuple souffre quotidiennement des décisions de la Troïka, une partie de celui-ci peut être

sensible aux appels à la haine. Seul un sursaut démocratique autour de Syriza et des démocrates

peut permettre au peuple grec de sortir de l’ornière dans laquelle le gouvernement grec et la Troïka

l’ont plongé.

Le PCF appelle au rassemblement ce jeudi à 19h00, devant la Fontaine Saint-Michel

à Paris avec nos camarades de Syriza et l’ensemble des forces démocratiques et anti-fascistes

de France.

Gilles Garnier, Responsable de la commission Europe au PCF

Mobilisation jeudi 19 à 19h place Saint-Michel à Paris en soutien à Pavlos Fyssas,

assassiné par un néo-nazi

De Clément Meric à Pavlis Fyssas : fascistes assassins ! (Parti de gauche)

 

Publié dans Extreme-droite, Grece, Montée du fascisme, PCF | Pas de Commentaire »

Grèce : Attaque brutale des fascistes de l’Aube dorée contre des militants communistes : la réponse massive du KKE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 septembre 2013

 

Attaque brutale des fascistes de l’Aube dorée contre des militants

communistes : la réponse massive du KKE

 

Grèce : Attaque brutale des fascistes de l'Aube dorée contre des militants communistes : la réponse massive du KKE dans Grece manifkke1

Traduction JC pour

http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Ce jeudi soir, l’attaque criminelle et meurtrière

des fascistes de l’Aube dorée

contre les communistes s’est vue opposée

une réaction résolue des habitants de Perama

(un quartier ouvrier du Pirée),

avec une manifestation massive.

Comme l’a dénoncé le KKE, l’attaque sournoise et meurtrière de membres de l’Aube dorée s’est

produite dans la nuit du 12 septembre à Perama contre des militants et cadres du KKE et de la KNE

qui collaient des affiches pour le 39e festival de la KNE-Odigitis.

Neuf personnes ont été blessées par cette attaque brutale et transportées à l’hôpital, parmi eux

le président du Syndicat des métallurgistes du Pirée, Sotiris Poulikogiannis, et plusieurs autres membres

du Bureau du syndicat.

 

neonazigrec Aube dorée dans Montée du fascisme

La façon dont l’attaque a été menée et les outils qui ont

été utilisés – (..) des barres de fer et des clubs auxquels

ils avaient attaché des objets tranchants – prouvent

la nature sauvage de l’attaque.

A la tête des membres de l’Aube dorée – (…) des fascistes

et des voyous bien connus à Perama.

 

 

L’attaque brutale qui s’est produite jeudi prouve la nature nazie de l’Aube dorée qui s’en prend

constamment au KKE pour la raison qu’il lutte pour le renversement d’un système capitaliste pourri

qui nourrit le fascisme et le nazisme.

[Article complet sur solidarite-internationale-pcf.over-blog.net]

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Publié dans Grece, Montée du fascisme | Pas de Commentaire »

« Terreur d’extrême-droite » en Grèce

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2013

 

Grèce :

« Les attaques au couteau, au bâton ou à la matraque électrifiée »

 

par Elsa Fayner

Ismaël a 14 ans. Il vient d’Afghanistan, vit à Athènes, »

et il témoigne dans une vidéo diffusée par l’ONG Médecins

du monde :

 

 

« Je suis descendu du métro à la station Attiki, et j’allais chez moi. Trois hommes sont venus derrière moi,

ils m’ont tapé sur l’épaule et m’ont demandé d’où je suis. Quand j’ai dit que je venais d’Afghanistan, ils ont

commencé à me frapper. L’un d’eux m’a frappé au visage avec une bouteille de bière. Je me suis évanoui. [...]

Je n’ai pas pu les voir très bien [...]. Ils portaient tous les mêmes vêtements noirs, avec le même symbole.

Je ne connais pas vraiment ce symbole. Il y a deux branches de laurier qui se rejoignent en bas et au

milieu un symbole, mais je n’ai pas bien compris ce que c’est. »

 

Ismaël raconte qu’un passant l’a trouvé et emmené à l’hôpital. Après avoir été soigné, l’adolescent a été placé

sous la protection du procureur et de Médecins du monde, qui gère un centre d’accueil pour les mineurs réfugiés.

Sur le visage du garçon, l’ONG a compté 30 points de suture.

Tandis que le Réseau de recensement de la violence raciste dénombre, en 2012, 154 « incidents de violence

raciste contre des réfugiés et des migrants » (sachant que de nombreux incidents ne sont pas déclarés).

Plus précisément, commente Nathalie Simonnot, de la direction de Médecins du monde :

« Le plus courant, ce sont les attaques au couteau, au bâton ou à la matraque électrifiée, la nuit,

sur des gens isolés, jamais des groupes. »

 

« Vous ne deviendrez jamais grecs ! »

Pour Yannis Androulidakis, journaliste à To Vima (l’un des journaux les plus vendus du pays), ces attaques ne sont

pas nouvelles, mais elles sont devenues plus fréquentes, et plus violentes.

En 2010 déjà, un interprète afghan de Médecins du monde avait été « massacré par une bande de dix types

avec des battes, et laissé pour mort par terre », poursuit Nathalie Simmonot. (…)

[Lire la suite sur PCF-Grésivaudan]

Article original

Publié dans EUROPE, Grece, Montée du fascisme, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy