Soutien à Charlie Hebdo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2015

Franck JakubekLiberté Hebdo

charliehebdo2

  Liberté Hebdo consacrera sa Une de cette semaine

  à la mémoire des confrères assassinés.

  Toute la presse doit regarder le problème en face

  et cesser toute complaisance oiseuse ou calculatrice

  avec le fascisme, d’où qu’il vienne, quelque soit le nom

  qu’il se donne.

  J’adresse aux familles, aux collègues, aux proches

  des victimes, parmi lesquelles de nombreux amis,

  toute ma sympathie et mes condoléances.

 

Aujourd’hui, à travers les hommes et les femmes de Charlie Hebdo Officiel, ce sont les valeurs

de la République qui sont frappés au plus haut point. Jamais un attentat d’une telle ampleur n’a été

commis en France contre un journal en dehors des périodes de guerre.

Publié dans Democratie, France, Liberte Hebdo, Montée du fascisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Xénophobie : le maire de Champlan empêche l’inhumation d’un bébé Rom dans sa commune

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 janvier 2015

 

Essonne :

le maire de Champlan empêche l’inhumation d’un bébé Rom

dans sa commune

 

christian_leclerc

 

  Le maire divers droite de Champlan (Essonne),

  Christian Leclerc, a refusé mercredi l’enterrement

  dans le cimetière municipal d’un nourrisson rom

  décédé le 26 décembre, dont la famille vivait

  sur le territoire de sa commune.

 

« C’est du racisme, de la xénophobie et de la stigmatisation », estime Loïc Gandais, président

de l’Association de solidarité en Essonne avec les familles roumaines et roms (ASEFRR),

confirmant cette information du Parisien.

[Lire la suite sur humanite.fr]

( ASEFRR : Association Solidarité Essonne Familles Roumaines et Rroms)

 

Publié dans Montée du fascisme, Racisme - Xenophobie, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Béziers, véritable laboratoire national de recomposition de la droite et l’extrême droite

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2014

Béziers : réunion publique du 7 novembre 2014

Aimé Couquet dénonce la mise en place d’un laboratoire de l’extrême droite à Béziers et les ambitions

de Robert Ménard : « Nous appelons à un Front Populaire Biterrois »

 

        Je viderai le centre-ville des pauvres, des maghrébins et des gitans

      Huit mois de gestion de Robert Ménard à Béziers

 

aimé couquet

Aimé Couquet est conseiller municipal communiste de Béziers.

Le 4 Avril 2014, en tant que doyen, il est président de la séance

d’investiture de Robert Ménard. On verra dans cette vidéo

le courage dont il a fait preuve pour s’exprimer en Conseil

municipal devant une horde de frontistes qui l’ont hué

dès ses premiers mots, l’obligeant à reprendre à plusieurs reprises sa première phrase.

Imaginons ce que serait une France aux mains de cette engeance.

Le texte ci-dessous est un discours d’Aimé Couquet dans une réunion publique le 7 novembre 2014.

LGS

 

couquet

  L’homme [Robert Ménard] est infatué de sa personne, hautain

  et méprisant. Rappelons-nous que le 28 avril 2014 interrogé

  sur Radio France Bleu, après s’en être pris à Mohed Altrad, président

  du club de rugby de Toulon et à Patrick Bruel qui avaient déclaré

  ne pas vouloir se produire à Béziers, il s’en est pris à ma personne

  en disant « Quant à vous M. Couquet, vous avez résisté à quoi ?

  A casser la figure des élus qui ne sont pas d’accord avec vous

au conseil municipal ? Des résistants comme ça, j’en fais un tous les matins ». Quelle haute pensée de vue !

Et je passe sur toutes les réflexions méprisantes lors des différents débats dans l’assemblée communale.

Il y a chez cet homme un petit führer qui sommeille.

Il utilise au maximum son expérience de communicateur. Ce sont beaucoup d’annonces à l’esbroufe

sous le regard des télévisions nationales à l’affût de ses moindres faits et gestes. Regardons de plus près

leur contenu. Par exemple : une partie de la population biterroise est montrée du doigt et stigmatisée.

Un an avant la date des élections municipales, Ménard avait déclaré : « Je viderai le centre ville

des pauvres, des maghrébins et des gitans ». Dès qu’il devient maire, c’est une avalanche d’arrêtés

de police : interdiction de cracher dans l’espace public (en cela il reprend un décret de Pétain de 1942) ;

interdiction d’étendre du linge aux balcons visibles depuis la voie publique ; interdiction des paraboles

sur les façades ; couvre-feu de 23 heures à 6 heures pour les mineurs de moins de 13 ans dans l’hyper

centre et le quartier de La Devèze (ex-ZUP) ; convocation à la mairie des auteurs de petits délits, menacés,

s’ils ne venaient pas, de voir leurs aides sociales suspendues ; suppression des aires de jeux

dans le quartier HLM de La Devèze. Ainsi Ménard fait reculer un peu plus les limites de la bonne conscience

réactionnaire. Il devient ainsi le nouvel idéologue d’une extrême droite en construction et décomplexée

à côté du Front National. Faut-il rappeler qu’il se présentait comme un gestionnaire au-dessus des partis

politiques.

Toutes ses positions populistes et démagogiques ne doivent pas cacher toutes les autres réalisées ou en cours :

Social :

il réduit de 364.950 euros la subvention de fonctionnement allouée au centre communal d’action

sociale soit 10 % ; suppression de l’épicerie sociale qui heureusement est reprise par le département ;

sa lettre de cadrage pour la préparation du budget 2015 est édifiante, c’est l’austérité à la Manuel Valls :

coupe sombres dans les dépenses sociales et l’investissement ; il fait le chantage à la subvention

avec les associations de la ville, qu’elles soient sportives, culturelles ou autres, elles doivent se mettre

à sa disposition. Il n’aime pas les travailleurs en lutte. Par exemple, aux intermittents du spectacle qui sont

venus l’interpeller au théâtre municipal lors de la présentation du programme de l’année, il répond :

« C’est des conneries, tout ça ! ». Il a fait délibérer le conseil municipal pour réserver l’accès

des services péri-scolaires aux seuls enfants dont les deux parents travaillent. Il a dû modifier

la délibération, car cette mesure était illégale.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Publié dans Extreme-droite, France, Montée du fascisme, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Les néonazis d’Aube Dorée attendus à Bruxelles

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 octobre 2014

 

BELGIQUE

L’Avenir, 4 octobre 2014 :

 

Ça sent le soufre :

les néonazis d’Aube Dorée sont attendus chez nous

 

aubedor2

  «Le nazisme se combat dans la rue»,

  annoncent les organisations qui attendent

  les élus d’Aube Dorée de pied ferme.

  Seize associations, pour l’instant, ont appelé

  à la mobilisation, pour ce samedi.

 

Où et à quelle heure? À 20 heures, en principe, mais on ignore où. «Classiquement, les participants à la conférence seront invités à un endroit précis, où quelques “ gros bras ” leur indiqueront où la conférence aura lieu. Dans un endroit tenu secret jusqu’à la dernière minute, afin d’éviter un refus du locataire de la salle, à qui on ne dévoile généralement pas le motif de la réunion. Ou une interdiction mayorale», par exemple pour trouble de l’ordre public, détaille Manuel Abramowicz, coordinateur du site ResistanceS.

D’authentiques fachos

Car cette conférence, contre laquelle les organisations mobilisent sent le soufre: y sont annoncés Kostantinos Boviatsos et Alexandros Lyris, assistants de deux des trois députés grecs européens du parti néonazi «Aube Dorée», et Gabriele Adinolfi, un ancien terroriste italien d’extrême-droite, président du mouvement Casa Pound. Ces trois authentiques fachos sont invités par le groupe «Zenit Belgique», branche belge d’une association italienne dont le but est de remettre au goût du jour l’idéologie fasciste historique.

[lu sur sur Solidarité ouvrière]

 

Publié dans Belgique, Montée du fascisme, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Venezuela : L’assassinat de Robert Serra, un crime planifié

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 octobre 2014

 

Venezuela :

Le PCF condamne l’assassinat du député Robert Serra

 

robert_serra

  Le Parti communiste français exprime sa plus ferme condamnation

  de l’assassinat de Robert Serra, député du Parti socialiste uni

  du Venezuela, et de sa compagne Maria Herrera.

  Ce crime odieux, commis avec une grande cruauté, porte la signature

  des groupes paramilitaires qui agissent au Venezuela en toute complicité

  avec la droite la plus extrême. Cette crainte est confirmée par les déclarations

du Secrétaire général de l’Union des nations d’Amérique du sud, Ernesto Samper, qui parle de « signaux de l’infiltration

du para-militarisme colombien ».

Le PCF partage la douleur des proches et de la famille du député et de sa compagne, du Parti socialiste uni

du Venezuela (PSUV) et de l’ensemble des forces progressistes de ce pays qui, une fois de plus, doivent faire face

à des actions visant la déstabilisation et l’instauration d’un climat de terreur.

 

ASSASSINAT DU DÉPUTÉ VÉNÉZUÉLIEN ROBERT SERRA (du PSUV)

 

Extraits de l’article du Grand Soir

 

  • « l’assassinat de Robert Serra était un crime planifié »

Caracas, 02 Oct. AVN.-

« Les premiers indices de l’enquête menée au sujet de l’assassinat du député socialiste Robert Serra révèlent qu’il s’agit d’un crime planifié », c’est ce qu’a informé ce jeudi le ministre de l’Intérieur Miguel Rodriguez Torres.
“D’après les premières expertises (…) nous pouvons dire qu’il ne s’agit pas d’un crime qui serait le fruit d’un malheureux concours de circonstances, mais bien que nous avons affaire à un homicide intentionnel et exécuté avec une grande précision », a expliqué le ministre.

“Il s’agit d’un assassinat planifié, organisé et exécuté avec minutie dans un intervalle de 15 et 20 minutes, avec une arme tranchante qui a produit la mort par hémorragie au jeune parlementaire ainsi qu’à sa compagne, Maria Herrera.

(…) “Son meurtre est sans aucun doute le fruit d’une macabre commande ».

 

  • Robert Serra : une jeunesse consacrée à la Révolution

2 Octobre 2014
Caracas 1° octobre AVN – « L’avenir de ce pays est là et dans l’avenir, nous serons là (à l’Assemblée Nationale) pour le représenter. Cette jeunesse est la garantie de la révolution, au-delà de 2021, même si cela gêne certains », furent les premiers mots de Robert Serra, encore étudiant, dans l’hémicycle de l’assemblée Nationale vénézuélienne en juin 2007.

Serra, 27 ans, originaire de Zulia, a été élu député à l’AN aux élections parlementaires du 26 septembre 2010. C’était un des plus jeunes députés et il s’est fait connaître pour ses fortes prises de parole en défense de la Révolution Bolivarienne.

En plus d’être un militant du Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV), il fut le créateur du Mouvement Avancé Révolutionnaire construit par des jeunes et conseiller au Conseil Municipal des enfants et des Jeunes de la municipalité Libertador.

[Lire l’article complet sur Le Grand Soir]

 

Publié dans Amerique latine, Extreme-droite, Montée du fascisme, Venezuela | Pas de Commentaire »

Le massacre d’Odessa du 2 mai 2014 : la « bête immonde » en action

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 septembre 2014

CaptureOdessa02052014c

« Rappelez-vous, ce que vous voyez, c’est le fascisme »

 

Reportage complet sur la tuerie d’Odessa du 02/05/14

VOSTFR

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Documentaire complet non diffusé en France sur l’escalade du nazisme en Ukraine

et des vidéos inédites de la tuerie d’Odessa.

Avec témoignage des rescapés, et vidéos avant et après le massacre,

les Français ne pourront plus dire qu’ils ne savaient pas.

Faites tourner cette vidéo pour la justice et la paix.

CaptureOdessa02052014CaptureOdessa02052014b

 

Publié dans Montée du fascisme, Ukraine | Pas de Commentaire »

Marseille : Profanation de la stèle du Groupe Manouchian par des néo-nazis

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 septembre 2014

 

Marseille. Le buste de Manouchian à nouveau profané

 

Mémoire. Des néo-fascistes ont publié sur Internet une vidéo dans laquelle

ils s’en prennent au monument qui rend hommage au résistant FTP-MOI.

En juin déjà, le buste de Missak Manouchian, commandant FTP-MOI, résistant communiste

fusillé avec ses camarades par les nazis au Mont-Valérien, avait été affublé anonymement

d’une croix gammée.

[Lire la suite sur la Marseillaise.fr]

 

A propos de Manouchian et de l’Affiche Rouge

 

afficherouge

 

  La profanation du monument érigé à la mémoire

  des résistants du Groupe Manouchian

  par des néo-nazis ne peut que provoquer l’indignation.

  Insulte à la mémoire de tous ceux et de toutes celles

  qui sont tombés victimes de la barbarie du régime nazi,

  insulte aux travailleurs d’immigrés d’hier

  et d’aujourd’hui qui ont toujours été partie intégrante

  de la classe ouvrière et de ses combats, insulte aussi

  à l’ensemble du mouvement ouvrier, cette profanation

  montre toute l’ignominie raciste, antisémite, xénophobe

  et anti-ouvrière de l’extrême-droite.

 

 

 

Un rassemblement était prévu pour protester contre cette profanation ce dimanche 21 septembre

à 17 heures au square Manouchian au Pharo (Marseille).

Pour celles et ceux qui ne connaîtrait pas l’histoire du « Groupe Manouchian »

et de l’Affiche Rouge, quelques articles :

« Au moment de mourir je proclame que je n’ai aucune haine contre le peuple

allemand et contre qui que ce soit. Chacun aura ce qu’il méritera

comme châtiment et comme récompense. Le peuple Allemand et tous les autres

peuples vivront en paix et en fraternité après la guerre qui ne durera plus

longtemps. Bonheur ! à tous ! »

(extraits de la lettre d’adieux de Missak Manouchian à sa compagne Mélinée

avant d’être fusillé, 21 février 1944)

[Lire la suite sur Solidarité ouvrière]

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Publié dans France, HISTOIRE, Montée du fascisme, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Ukraine : Vyacheslav Kovshun (KPU) assassiné par la junte fasciste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 juillet 2014

 

Ukraine : Vyacheslav Kovshun (KPU) assassiné par la junte fasciste

 

Article et traduction Nicolas Maury

 

Ukraine fascistes

*

*

  Vyacheslav Kovshun, Secrétaire à l’organisation

  du Parti communiste dans la ville de Glinki (Donetsk)

  a été assassiné sur un chek point de la Garde

  nationale ukrainienne, il a été torturé puis abattu

  près du village occupé du Donbass

 

 

Vyacheslav Kovshun, Secrétaire à l’organisation du Parti communiste dans la ville de Glinki (Donetsk) a été assassiné sur un chek point de la Garde nationale ukrainienne, il a été torturé puis abattu près du village occupé du Donbass.

Dans la nuit du 22 Juillet il est tombé dans une embuscade de la Garde nationale. Son corps a été retrouvé mutilé ce matin, avec de nombreuses blessures par balles et des ecchymoses aux jambes et à la poitrine. Il a été trouvé baignant dans une mare de sang. Vyacheslav Mikhailovich Kovshun, en tant que membre du Parti communiste, a reçu à plusieurs reprises des menaces à son adresse, mais personne n’a cru qu’il pouvait être tué pour ses convictions.

Vyacheslav Kovshuna se distinguait non seulement par sa dévotion aux idéaux communistes, mais aussi pour son dévouement, ses qualités humaines. Il était respecté des autres villageois, et ces derniers l’avaient élu pour diriger le conseil du village.

Le Comité régional de Donetsk du Parti communiste exprime ses plus sincères condoléances à la famille de la victime, le Comité dénonce un crime violent, et exige que la justice engage des poursuites pénales contre les assassins.

 

Publié dans Montée du fascisme, POLITIQUE, Ukraine | Pas de Commentaire »

Plusieurs milliers de personnes à Paris en mémoire de Clément Méric

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juin 2014

 

Plusieurs milliers de personnes à Paris en mémoire

de Clément Méric

Manifestation nationale contre le fascisme

 

Henri Le Roux – 7 juin 2014

Capturemanif clément méric   capture d’écran

  Samedi à Paris, plusieurs milliers de personnes,

  3 500 selon la police, ont manifesté de la Bastille

  à Gambetta en souvenir du jeune militant antifasciste

  assassiné il y a un an par un groupe d’extrême droite.

  « Ni oubli, ni pardon ! » Un an après l’assassinat, le 5 juin 2013

  à Paris, de Clément Méric, les antifascistes français ont

  organisé des marches dans plusieurs villes du pays.

Une façon de se souvenir, au moins pour quelques heures, des autres victimes, souvent anonymes, de l’extrême-droite,

de bavures policières et plus largement du capitalisme.

Parmi les nombreuses organisations et syndicats participant à la manifestation parisienne, l’Action antifasciste

Paris-Banlieue, le Comité pour Clément, Alternative libertaire, la Fasti (Fédération des associations de solidarité

avec les travailleur-euse-s immigré-e-s), la CNT (Confédération nationale du travail), la CGA (Coordination des

groupes anarchistes), l’Union syndicale Solidaires, le NPA, Ensemble, le Parti de gauche, les Jeunes communistes,

Droits devant, Podemos, mais aussi de nombreuses associations et collectifs féministes, antifascistes, anarchistes,

communistes, pour le droit au logement, la régularisation des sans-papiers, venus parfois de Lyon, Toulouse

ou encore Marseille…

Les milliers de manifestants ont progressé depuis la place de la Bastille sur l’avenue de la République au son

des tambours et des « Clément ! Clément ! An-ti-fa ! ». Sur les banderoles du cortège de tête, illuminées par le rouge

des fumigènes, on pouvait lire :

« Un an après, plus que jamais, combattons l’extrême droite » ; « Un week-end de rage plutôt qu’une minute de silence » ;

« Clément, à jamais dans nos mémoires, à jamais dans nos cœurs ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Extreme-droite, France, Montée du fascisme, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Deux jeunes militants communistes roués de coups à Rouen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juin 2014

 

« Nous avons été agressés, roués de coups, pour nos opinions »

 

Deux jeunes militants communistes de 20 et 24 ans ont été frappés, en pleine rue, samedi 31 mai 2014,

à Rouen. Ils ont décidé de porter plainte.

 « Nous venions militer pour les transports gratuits. Nous avons été agressés, roués de coups,

pour nos opinions ».

Arthur, 20 ans, a porté plainte, dimanche 1er juin 2014. Il a passé sa soirée de samedi à l’hôpital de Rouen,

avec un autre militant de 24 ans, Jean-François, « pour des hématomes, et un traumatisme crânien ». 

Samedi 31 mai, « vers 16h », tracts dans les mains, ils ont été frappés, « par un petit groupe appartenant

à des groupuscules d’extrême-droite », affirment-t-ils, en pleine rue, place du Général de Gaulle,

« devant le bar O’Kallaghan’s », à Rouen.

« Un passant s’est également fait agresser en tentant de stopper ces violences. Aucune provocation n’a été

commise par les militants communistes, ce qui en fait une agression totalement gratuite et politique. Partout

en France, la banalisation du discours d’extrême droite rend ces agressions régulières. Les Jeunes communistes

ne se laisseront pas intimider par ces militants identitaires. Nous ne plierons pas face à ces méthodes fascistes

et nous combattrons sans relâche les idées qu’ils portent », commente Benoît Paimparé, coordinateur

départemental des Jeunes communistes de Seine-Maritime. 

humanite.fr

L’UNEF ne cédera pas aux intimidations violentes de l’extrême-droite

 

Publié dans Extreme-droite, France, Montée du fascisme, UNEF | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy