Affaires africaines : Le domaine réservé de Claude Guéant

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2010

Site national du PCFParti communiste français – Paris, le 7 juillet 2010.

 

Coopération française en Afrique :

les déclarations de Jean-Christophe Rufin sont extrêmement

inquiétantes

 

Affaires africaines : Le domaine réservé de Claude Guéant dans AFRIQUE

Les déclarations de Jean-Christophe Rufin dans une interview au journal Le Monde d’hier soir confirment les vives préoccupations quant à la politique française dite de coopération avec l’Afrique.

M. Rufin ne confirme pas seulement la permanence envahissante de réseaux parallèles « trop écoutés » et la continuité d’une « realpolitik » faisant bon marché de la transparence et des règles éthiques les plus élémentaires.

L’ancien ambassadeur au Sénégal explique le « mode de gouvernance » actuel des affaires africaines.* Elles sont tranchées par le Secrétaire général de l’Élysée en toute liberté, sans contrôle ni de l’Assemblée ni du gouvernement. Jean-Christophe Rufin se demande si le Président de la République est informé des initiatives de Claude Guéant. Le Quai d’Orsay -dit-il- est un « ministère sinistré » qui « ne pèse plus rien dans les affaires africaines »…

Ces déclarations sont très inquiétantes. Elles témoignent de la grave situation de la politique étrangère et de coopération française en Afrique. A force de continuer les pires pratiques néo-coloniales de la Françafrique, des affaires et des réseaux occultes qui vont avec, la France perd la maîtrise nationale de ses choix au profit d’une politique d’intérêts particuliers « faite par derrière et par d’autres »…

Les propos de Jean-Christophe Rufin prennent un relief particulier en cette année 2010 où l’on va marquer, en France et en Afrique, le cinquantenaire des indépendances.

Le PCF prendra des initiatives dans ce cadre, en particulier une grande rencontre à Bamako, les 24, 25 et 26 septembre prochains, avec les forces politiques et sociales de l’ensemble du continent.

Note :

* «Ces dernières années, un mode de gouvernance particulier s’est construit : les affaires africaines les plus sensibles sont tranchées par Claude Guéant, qui est un préfet et n’a pas une connaissance particulière de l’Afrique. Dans ce domaine qu’il s’est réservé, le secrétaire général de la présidence agit d’autant plus librement qu’il n’en répond ni devant l’Assemblée ni devant le gouvernement. Il dépend du seul président de la République, dont j’ignore s’il est complètement informé des initiatives de son collaborateur.»

 

******************************************************

Yves Aubin de la Messuzière, l’ancien directeur Afrique/Moyen-Orient du Quai d’Orsay, estime que «le véritable ministre des affaires étrangères, c’est le secrétaire général de l’Élysée, Claude Guéant. De ma longue expérience au ministère des affaires étrangères, c’est la première fois que je vois un secrétaire général suivre d’aussi près tous les dossiers sensibles, marginalisant le ministre alors même qu’il y a eu autrefois des diplomates secrétaires généraux, comme Jean-François Poncet, ou Hubert Védrine, qui suivaient les affaires étrangères, mais sans s’impliquer directement, sans faire autant de déplacements» (Source : Mediapart)

Publié dans AFRIQUE, International, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

AFGHANISTAN : Libérez les otages !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juillet 2010

Site national du PCF

 

Afghanistan : Hervé, Stéphane et tous les otages doivent être libérés

 

AFGHANISTAN : Libérez les otages ! dans International

Hervé Ghesquière, Stéphane Taponier, journalistes à France 3 et leur 3 accompagnateurs sont retenus otages d’un groupe armé en Afghanistan. Tout doit être mis en œuvre par les autorités politiques et militaires françaises pour leur libération.

Il est heureux que le temps soit terminé des invectives irresponsables sur l’imprudence coupable des journalistes ou sur le coût des opérations pour leur libération… Il ne peut y avoir d’autre exigence nationale et humaine que notre détermination pour que les deux journalistes et les citoyens afghans les accompagnant aient la vie sauve et soient enfin libérés.

 

Le PCF tient à apporter tout son soutien aux familles, amis et collègues des otages.

Cette dramatique affaire doit cependant faire réfléchir sur la légitimité politique de la participation française aux opérations de guerre conduites par l’OTAN en Afghanistan. Ces opérations sont un échec patent. La sécurité, la reconstruction, la démocratie et l’Etat de droit, la réponse aux besoins sociaux urgents… rien ne progresse, rien ne se règle. C’est au contraire la violence, la guerre, la loi des talibans et des groupes armés, dans la misère qui s’aggravent. Les troupes de l’OTAN sont largement considérées par le peuple afghan comme des troupes d’occupation.

La France et ses partenaires européens doivent prendre les initiatives nécessaires, notamment au Conseil de Sécurité, pour redéfinir la nature d’un engagement international, sous l’égide des Nations Unies, en faveur de la sécurité, de la reconstruction et de la souveraineté du peuple afghan. Ils doivent favoriser un consensus régional pour contribuer à une solution politique et à la stabilité. Un débat au Parlement s’impose de façon urgente.

Dès les otages libérés, les troupes françaises comme toutes les troupes de l’OTAN doivent se retirer.

Parti communiste français – Paris, le 29 juin 2010.

Publié dans International, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Honduras : La mise au pas du pays se poursuit avec la complicité des institutions judiciaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2010

Publié par : PRIMITIVI10 juin 2010 

Honduras : L’ère du Loup

par Giorgio Trucchi
Source : Rel Uita « La democradura en Honduras : La era del Lobo »
Traduction : Primitivi

Bilan de la présidence de Porfirio Lobo

Depuis que Porfirio Lobo assure la plus haute charge de l’État du Honduras les exactions, les tortures, les assassinats, et les violations des plus élémentaires des droits n’ont pas cessé, au contraire. Par contre les exécutants en ont appris avec le temps et ces actions sont devenues plus discrètes, laissant moins de traces pour d’éventuelles action en justice [1].

Mais ces délits ne pourraient être conduits sans l’aval et la complicité des institutions judiciaires. C’est cette mise au pas d’un pays que décrit Giorgio Trucchi en interviewant Bertha Oliva, coordinatrice nationale du Comité des Parents de Détenus Disparus au Honduras.

La démocrature du Honduras : L’ère du Loup

Plus de 700 violations des droits de l’homme – incluant douze assassinats – c’est le résultat des observations réalisées du 30 janvier au 28 mai 2010 par le COFADEH. Plus de 9 000 violations et 544 « incidents » contre des défenseurs des droits de l’homme enregistrées depuis le coup d’État.

Honduras : La mise au pas du pays se poursuit avec la complicité des institutions judiciaires dans Amerique latine bertha_oliva-26-1-230-c3842


En manquant de quelques semaines [2] la commémoration du premier anniversaire du coup d’État sanglant, Sirel a discuté avec Bertha Oliva, coordinatrice nationale du Comité des Parents de Détenus Faits disparus au Honduras (COFADEH), pour faire le point sur la situation.

[Lire la suite sur : primitivi.org/]

 

 

Publié dans Amerique latine, Honduras, International, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Des milliers de manifestants à Tel Aviv pour dénoncer la politique d’Israël

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juin 2010

Lu sur : Des milliers de manifestants à Tel Aviv pour dénoncer la politique d'Israël dans GAZA - PALESTINE dazibaoueb_logo_700

publié par babelouest (crisonnier mais libre) – 6 juin 2010

 

Hier soir, 15000 militants pour la paix et communistes dans les rues de Tel Aviv

 

Auteur : babelouest

manif  Tel Aviv

Les journaux, papier, radio ou télé vous en ont-ils parlé ? Selon Al Oufok (l’article est en anglais) quinze mille personnes ont défilé à Tel Aviv pour marquer le quarante-troisième anniversaire de l’occupation des territoires palestiniens, syriens, etc…

Ils en ont profité pour fustiger le gouvernement sur les derniers évènements, et l’arraisonnement de la flottille de la paix. Malgré des provocateurs qui les ont harcelés par moments, on ne déplore pas de blessés.

Ce sont les communistes et les organisations pour la paix qui ont mis sur pied cette manifestation. Voir les détails en anglais sur le site.

BO

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, International, Monde | Pas de Commentaire »

Raid meurtrier israélien contre « la Flottille de la liberté » : Témoignages

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juin 2010

Charlotte Noblet

Ils témoignent : « Et puis on a fait feu sur nous ! »

Cinq Allemands rescapés, dont deux députées du Bundestag, se trouvaient sur le bateau turc de la flottille humanitaire sur lequel le commando israélien a tiré. Ils ont été expulsés hier vers Berlin par les autorités israéliennes.

Lundi 7 juin dans l’Humanité Un numéro exceptionnel : Solidarité avec le peuple palestinien ! Entretiens, reportages, points de vue,…

Berlin, correspondance.

« La brutalité des soldats israéliens était telle que nous avions l’impression d’être en situation de guerre », décrit Inge Höger, cinquante-neuf ans, hier midi à Berlin, juste après son rapatriement. La députée du parti de gauche, Die Linke, était à bord du ferry turc Mavi Marmara, une des six embarcations affrétées par l’organisation Free Gaza afin d’apporter de l’aide humanitaire à Gaza, malgré le blocus israélien imposé depuis 2007.

« une barbarie incroyable  ! »

« L’action commando menée à bord par les soldats israéliens a été d’une barbarie incroyable  ! Lundi soir, on comptait déjà seize morts et une cinquantaine de blessés parmi les 600 passagers des bateaux affrétés par Free Gaza », précise sa collègue Annette Groth, autre députée de Die Linke, également à bord du Mavi Marmara. « Les soldats israéliens se sont livrés à un acte de piraterie d’une violence inouïe en eaux internationales et envers un convoi d’aide humanitaire », dénonce également Norman Paech, soixante-douze ans, ancien député de Die Linke, lors de la même conférence de presse, hier midi, au Bundestag.

Aux côtés des trois députés, deux autres Allemands, rescapés et expulsés le matin même par les autorités israéliennes, sont venus témoigner  : Matthias Jochheim, président adjoint de l’Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW), et Nader El Sakka, président de la communauté palestinienne de Hambourg.

Ces cinq témoins directs de la tragédie qui s’est jouée au large des côtes de Gaza ont été dépossédés de leurs affaires personnelles. Ils apparaissent vêtus de simples T-shirts et chaussées de sandales ou de baskets. Dans une allure à mille lieux de l’image qu’ont voulu imposer initialement les autorités israéliennes qui n’ont pas hésité à les présenter comme une « armada de haine et de violence ». « La légitime défense invoquée par le gouvernement israélien n’a jamais eu lieu d’être », pointe Norman Paech. « Il n’y avait pas d’armes à bord », assure l’ex-député. « J’ai vu, dit-il, quelques militants réagir en se saisissant de bâtons de bois lorsque les soldats israéliens sont montés à bord, mais il n’avait même pas un couteau, même pas une barre de fer à opposer aux fusils mitrailleurs. » Et de montrer la taille des dits bâtons  : « Une cinquantaine de centimètres, pas plus. Et en face, des guerriers équipés de la tête aux pieds… »

Norman Paech déplore qu’on lui ait confisqué son appareil photo  : « Pour avoir une idée des soldats qui nous sont tombés dessus, explique-t-il, pensez aux images que vous connaissez d’Afghanistan ou d’Irak. C’était comparable  : une situation de guerre contre un convoi humanitaire. Et on a fait feu sur nous  ! »

 

Lire la suite… »

Publié dans GAZA - PALESTINE, International, POLITIQUE, Solidarite | Pas de Commentaire »

L’assaut contre la « Flottille de la liberté » : Un désastre moral pour Israël, un désastre humanitaire pour les Palestiniens

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2010

Pierre Barbancey

Désastre moral pour Israël,

désastre humanitaire pour les Palestiniens

La question de la levée du blocus de Gaza est posée maintenant ouvertement par l’ONU, Washington n’ayant pas osé y mettre son veto. Neuf Français ont été arrêtés par Israël. L’un d’entre eux a été expulsé.

Quatre cent quatre-vingts passagers, qui étaient à bord de la flottille pour Gaza étaient détenus, hier, dans une prison d’Ashdod, dans le sud d’Israël, tandis que 48 autres étaient en voie d’expulsion. Par ailleurs, 45 autres passagers, pour la plupart d’origine turque, étaient hospitalisés dans différents établissements.

Parmi les détenus, figure Kamal Khatib, président du Haut Comité de suivi des Arabes israéliens, la plus importante organisation de cette communauté de 1,3 million de personnes, qui a largement observé l’appel à une journée de grève générale lancée par le maire communiste de Nazareth, Ramiz Jaraisy. Un Français a été expulsé, hier, alors que, selon l’Élysée, huit autres ressortissants français étaient toujours détenus en Israël. « Nous sommes en train de devenir les pestiférés du monde entier avec cette opération. C’est un désastre moral pour Israël. »

Cette déclaration de l’écrivain israélien Amos Oz résume bien l’état dans lequel se trouvent les Israéliens au lendemain de l’attaque de la flottille humanitaire par des commandos de l’armée israélienne, qui a fait au moins neuf morts selon un décompte israélien. Tous ne condamnent pas cette opération mais tous sentent bien que la politique outrancière de Netanyahou atteint ses limites. Les États-Unis, dont la réaction a pourtant été la plus feutrée dans le monde, n’ont pas osé opposer leur veto à la résolution votée hier à l’unanimité par le Conseil de sécurité de l’ONU. Celle-ci est, il est vrai, non contraignante dans sa demande d’enquête sur cette tragédie. Mais désormais est posée à haute voix la question de la levée du blocus subi par la bande de Gaza depuis trois ans.

[Lire la suite]

Publié dans GAZA - PALESTINE, International, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« Pourquoi Israël a-t-il attaqué des civils en Méditerranée ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2010

Publié par : Réseau Voltaire – 31 mai 2010

 

Pourquoi Israël a t-il attaqué des civils en Méditerranée ?

Pourquoi Israël a-t-il attaqué des civils en Méditerranée ?

par Thierry Meyssan*

Israël a pesé à l’avance les conséquences de l’attaque qu’il a lancé contre un convoi humanitaire maritime. Quels sont ses objectifs en déclenchant une crise diplomatique mondiale, pourquoi a t-il défié son allié turc et son protecteur états-unien ?

_________________________________________________________________

L’attaque conduite par trois patrouilleurs lance-missiles israéliens de classe Saar, le 31 mai 20101, contre la flottille de la liberté, dans les eaux internationales de Méditerranée illustre la fuite en avant de Tel-Aviv.

La flottille de la liberté est une initiative de militants des droits de l’homme [1] [2], soutenue par le gouvernement turc. Son objectif est à la fois de véhiculer de l’aide humanitaire jusqu’à Gaza et, ce faisant, de briser le blocus mis en place illégalement par l’armée israélienne à l’encontre d’1,5 million de Gazaouites.

La décision d’aborder des navires civils dans les eaux internationales constitue un « acte de guerre » au regard du droit international. Juridiquement parlant, il y a eu vol des navires et de leurs cargaison, enlèvement et séquestration de leurs passagers, meurtres ; voire assassinats, si l’on admet les informations de la télévision turque selon laquelle les commandos avaient une liste des personnalités à liquider au cours de l’assaut.

Cet acte de guerre, à l’encontre des pavillons grecs et turcs de ces navires, a été perpétré afin de consolider le blocus, lequel constitue en lui-même une violation du droit international.

[Lire la suite sur : voltairenet.org/]


[1] « Dr. Arafat Shoukri : « Les conditions sont réunies pour faire de cette flottille un point de rupture » », entretien avec Silvia Cattori, silviacattori.net, 23 avril 2010. 

[2] Les principaux organisateurs de la flottille de la liberté sont : Mouvement Free Gaza, Campagne Européenne pour Arrêter le Siège de Gaza (ECESG), Fondation turque d’Aide Humanitaire (IHH), Fondation malaisienne Perdana et Comité International pour Lever le Siège de Gaza.

Publié dans GAZA - PALESTINE, IDEES - DEBATS - PHILO, International, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

La communauté internationale condamne le raid israélien sur « La flottille de la Liberté »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mai 2010

Condamnation internationale

après le raid israélien sanglant 

 

Des commandos israéliens ont pris d’assaut un des bateaux de la flottille internationale en route vers Gaza. Au moins 19 passagers de la flottille ont été tués et 26 blessés.
L’Union européenne réclame une « enquête complète » sur l’assaut israélien. Plusieurs organisations appellent à des rassemblements de protestation ce soir.

La flottille d’aide pour Gaza était encore dans les eaux internationales en direction de la bande de Gaza lorsqu’elle a été arraisonnée par des soldats israéliens qui ont ensuite ouvert le feu sur des passagers.

« Des centaines de soldats israéliens attaquent la flottille, et le capitaine de notre bateau est grièvement blessé », a indiqué un correspondant de la chaîne de télévision Al-Jazira, à bord d’un des bateaux, avant l’interruption de la communication ».

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Qualifiant le raid de « massacre », le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a décrété trois jours de deuil dans les territoires palestiniens.

En réaction, le mouvement islamiste palestinien Hamas appelle à une « intifada » devant les ambassades d’Israël. Ankara met en garde Israël contre des « conséquences irréparables » sur les relations bilatérales.

La radio publique israélienne avait annoncé auparavant que la censure militaire a interdit la diffusion de toute information sur les morts et les blessés transférés vers des hôpitaux en Israël.

Au moins 19 passagers de la flottille ont été tués lors d’affrontements avec un commando israélien, selon un dernier bilan. L’armée israélienne, pour justifier son assaut, a affirmé que ses soldats avaient essuyé des coups de feu lors de l’arraisonnement.

Le nombre des victimes seraient pour la plupart des ressortissants turcs, a indiqué à Gaza une ONG turque qui a participé à l’opération humanitaire navale.

Les bateaux, décidés à forcer le blocus israélien contre la population de Gaza, sont chargés de 10.000 tonnes de matériels de construction, de textile ou encore de nourriture. Cinq débarquements similaires ont réussi et trois ont échoué depuis la première opération de ce type en août 2008, selon Free Gaza qui n’en avait jamais organisé jusqu’à présent d’une telle ampleur.

Publié dans GAZA - PALESTINE, International, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Marée noire dans le Golfe du Mexique : les négligences de BP et de l’administration Bush

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mai 2010

Publié le 24 mai 2010 sur : Marée noire dans le Golfe du Mexique : les négligences de BP et de l'administration Bush dans Environnement img_logo_new

Sexe, mensonges et pollution pétrolière (HUFFINGTON POST)
arton10673-947c2 dans ETATS-UNIS

COMAGUER

Du danger des forages pétroliers sous-marins

COMAGUER

Voici maintenant un mois qu’a eu lieu dans le Golfe du Mexique ce qui s’avère être une des plus grandes catastrophes pétrolières de l’Histoire. Le 20 Avril une explosion se produisait sur une plateforme d’extraction de pétrole sous-marin tuant sur le coup une dizaine d’ouvriers. L’incendie qui s’en suivit entraina le naufrage de la plateforme. Cette explosion en surface n’était que le contrecoup d’une explosion qui s’était produite sur la tête de puits à une profondeur annoncée de 18000 pieds (environ 5500m) mais en réalité à environ 22000 pieds (environ 6700). Il est aujourd’hui techniquement possible de forer à 9000 mètres de profondeur mais, on va le voir, la sécurité de ce genre d’opération n’est pas assurée.

Depuis cette date, le pétrole s’écoule en grande quantité dans la mer.

La plateforme était opérée dans la zone d’exploitation exclusive (ZEE) des États-Unis à environ 70 km du rivage (la ZEE est une zone définie par la Convention Internationale sur le droit de la Mer qui donne le droit au pays riverain d’extraire les richesses sous-marines jusqu’à 200 mile marins de sa côte) par la société DEEPWATER pour le compte de la filiale US de la BRITISH PETROLEUM. Il est à noter que les USA n’ont pas ratifié la Convention internationale sur le droit de la mer mais qu’ils ne se gênent pas pour l’appliquer à leur profit dans le Golfe du Mexique.

La catastrophe est avérée même si son ampleur est encore mal estimée. Une des raisons de cette imprécision est que l’administration OBAMA a réagi très vite en envoyant sur place plus de 2000 agents appartenant à tous les services officiels ayant à connaitre de ce genre d’accident. Cette présence massive si elle a probablement permis au gouvernement d’avoir une connaissance assez exacte de l’ampleur du drame et de ne pas laisser BP seul maitre de l’information a eu aussi comme effet de verrouiller l’information disponible. Ainsi tout reportage photo ou vidéo a été interdit dans la zone concernée et ne circulent que des images dûment approuvées par les autorités. Ce type de couverture médiatique est similaire à celui des opérations militaires des USA à l’étranger.

Cette forme de censure n’a cependant pas pu empêcher scientifiques, techniciens du pétrole médias, leaders d’opinion …de mener des investigations pour essayer de contrôler la version officielle.

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

 

Publié dans Environnement, ETATS-UNIS, International, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le cauchemar des Femmes d’Hassi Messaoud

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2010

Depuis plusieurs semaines, et près de dix ans après les tragiques événements du 13 juillet 2001, les femmes d’Hassi Messaoud, base pétrolière du sud algérien, se font agresser par des bandes de jeunes délinquants. Dans la nuit du 11 avril dernier, les violences ont redoublé sans que la police n’intervienne.

Voir sur : http://hassi-messaoud.over-blog.com/ le reportage de TV5 Monde du 14 avril 2010

puce bleue ronde  Reportage autour de l’affaire Hassi Messaoud 

 

Articles :

Le cauchemar des Femmes d'Hassi Messaoud dans Algerie arton4788-52fca

Algérie

 

Le lynchage des femmes de Hassi Messaoud se poursuit

 

Des faits extrêmement graves ont eu lieu ces deux derniers mois dans la ville de Hassi Messaoud, base pétrolière du sud algérien où une chasse aux femmes s’est organisée. Ces dernières, venues des quatre coins du pays, travaillant dans des multinationales afin de subvenir aux besoins de leurs familles, se sont fait agresser régulièrement la nuit. Leurs maisons ont été saccagées et pillées par des hommes armés de gourdins, de haches, de couteaux, qui agissaient cagoulés, ou même à (…)

lire la suite de l’article

 

Algérie. Hassi Messaoud : la chasse aux femmes seules

Dans cette ville pétrolière du Sud algérien, les femmes venues travailler ici dans l’espoir de faire vivre leur famille sont agressées par des hommes. Influencés par les intégristes, ils se livrent à un soi-disant « expédition d’épuration ».

Hassi Messaoud, envoyée spéciale 
d’El Watan.

Depuis deux semaines, chaque soir, le scénario de l’horreur se répète, face à l’impuissance ou l’inertie des services de police, alors qu’un commissariat se trouve à quelques centaines de mètres du lieu des exactions dans Hassi Messaoud, cette ville pétrolière censée être la plus surveillée du pays. Les maisons ne sont pas choisies au hasard. Elles sont repérées dans la journée, puis mises à sac la nuit. La plupart sont habitées par des femmes originaires du Nord, qui vivent loin de leur famille. Rares sont celles qui déposent plainte, car les plus téméraires ont payé cher leur acte. Elles ont fini par abandonner leur domicile, errant d’un quartier à un autre à la recherche d’un lieu plus sûr. Les témoignages de certaines d’entre elles font froid dans le dos. Terrorisées, les victimes refusent toutes de révéler leur identité. « C’est la misère qui nous a fait faire des centaines de kilomètres à la recherche d’un emploi pour nourrir nos familles. Nous ne voulons pas perdre le pain de nos enfants. Nous voulons juste gagner notre vie avec dignité et dans la sécurité. Nous sommes des citoyennes au même titre que les autres, et nous avons le droit d’aller n’importe où pour travailler », déclare Souad, âgée d’une trentaine d’années. Lorsque nous lui avons rendu visite, dans sa maison du quartier des 36 Logements, elle a mis du temps à nous ouvrir la porte. Notre identité déclinée, elle exprime son « grand soulagement ».

Torturées, violées, enterrées vivantes

Cela fait plus d’une semaine que sa sœur et elle vivent un « vrai cauchemar ». Une bande de cinq à six jeunes enturbannés ont fait irruption chez elles au milieu de la nuit. « On nous avait déjà parlé de femmes ayant été agressées dans leur maison, mais je n’y ai pas cru. Je ne pensais pas qu’un jour je serais une des victimes », raconte Souad, l’aînée d’une famille de trois filles et un garçon. Cela fait dix ans qu’elle travaille à Hassi Messaoud.

Lire la suite sur : humanite.fr/2010-04-17

Algérie. Le fanatisme tue

Le Code de la famille faisant des femmes des mineures à vie et l’idéologie intégriste expliquent en grande partie le sexisme.

Comment est-il possible que des personnes soient torturées, violées, volées, humiliées dans l’indifférence et l’impunité  ? Neuf mois après le lynchage de dizaines de femmes à Hassi Messaoud, les agressions ont repris dans cette ville saharienne, à 800 kilomètres au sud-est d’Alger. En 2001, après un prêche virulent d’un imam, des hommes fanatisés se sont attaqués à des femmes vivant seules, célibataires ou divorcées, accusées d’être des « putes ». Cette importante commune pétrolière d’Algérie attire des milliers de travailleurs du pays, notamment des femmes, qui viennent faire le ménage ou la cuisine dans les entreprises étrangères arrivées avec la libéralisation de la production des hydrocarbures.

Les associations féministes d’ici et de là-bas lient cette violence sexiste au Code de la famille qui fait des femmes des mineures à vie, officiellement placées sous le contrôle des hommes. De telles agressions sont également à mettre en relation avec l’idéologie intégriste.

[Lire la suite]

 

Violences à l’égard des femmes à Hassi Messaoud :

Les victimes et les associations exigent une protection de l’État

Par Salima Tlemçani – 15 avril 2010

Dans une lettre ouverte adressée au wali d’Alger, douze femmes, victimes de violences à Hassi Messaoud, interpellent le premier responsable de la wilaya de Ouargla, dont dépend la ville de Hassi Messaoud où elles ont fait l’objet d’agression.

Les signataires indiquent qu’« en raison de l’absence de sécurité, chaque soir des jeunes armés de couteaux, barres de fer, sabres et bâtons attaquent leurs domiciles pour voler tout ce qui a de la valeur avant de les humilier et de les tabasser ».

[Lire la suite sur : El Watan.com/]

 

Violences contre les femmes travailleuses à Hassi Messaoud :

La société civile lance un collectif de solidarité

Par Salima Tlemçani – 20 avril 2010

Une réunion a regroupé, dimanche dernier à Alger, de nombreux représentants du mouvement associatif féminin et des militants des droits de l’homme.

Cette réunion a pour objectif la solidarité avec les femmes victimes de violences à Hassi Messaoud. Un collectif de soutien a été mis en place à cette occasion et doit prendre contact avec les pouvoirs publics pour les interpeller sur la situation des femmes travailleuses de cette ville pétrolière. Après un long débat, les participants à cette réunion ont proposé l’organisation d’un rassemblement devant le ministère de l’Intérieur pour « dénoncer les agressions » dont sont victimes les femmes à Hassi Messaoud et appelé à prendre des « mesures urgentes » pour mettre un terme à cette « dérive ».

[Lire la suite sur El Watan.com/]

 

*******************************************
Les événements du 13 juillet 2001 :

Épouvante à Hassi Messaoud

Par Hassane Zerrouky

Des femmes seules ont été agressées, violées et mutilées par des islamistes.

À Hassi Messaoud, il n’y a pas que le pétrole qui coule. L’intégrisme islamiste a refait son apparition. Dans la nuit du vendredi 13, aux environs de 22 heures, au samedi 14 juillet, 300 individus habitant le quartier Bouamama s’en sont pris avec une rare férocité à des femmes vivant seules dans des habitations vétustes dans le lieu-dit  » Haïcha « . Aux cris de  » Allah ou akbar « , les assaillants n’ont pas lésiné sur les moyens : viol collectif, agressions à l’arme blanche et au gourdin, faisant une vingtaine de blessées dont six dans un état jugé très sérieux. Certaines ont été tout simplement mutilées au corps et au visage. D’autres traînées nues dans la rue sous le regard épouvanté des riverains habitant une cité voisine de ce quartier déshérité.  » J’ai appelé la police mais elle n’est arrivée que vers 3 heures du matin, soit plus de cinq heures après le début de l’agression « , raconte un témoin dans le journal Liberté. Cette punition en règle a donc duré jusqu’à 3 heures du matin avant que la police n’intervienne.

À l’origine de cette expédition, un imam islamiste, Amar Taleb, qui lors de la grande prière du vendredi à la mosquée de la ville a prononcé un prêche virulent contre ces femmes au comportement  » immoral « , a appelé les habitants  » à chasser les fornicatrices de leur quartier « . Fanatisés, les assaillants ont alors décidé de punir au nom de Dieu ces femmes, dont le seul crime est de vivre seules à Hassi Messaoud.

Lire la suite sur : humanite.fr/2001-07-18

 

Publié dans Algerie, Droits des femmes, International, Monde | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy