La déclaration de guerre sociale des 98 rapaces de l’Afep

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 octobre 2012

 

Les 98 patrons de l’Afep :

« des monstres d’égoïsme et d’ingratitude »

 

La déclaration de guerre sociale des 98 rapaces de l'Afep dans ECONOMIE hots77vc9ee2r9p7h3b-300x223

98 grands patrons réunis au sein de l’Afep, 98 « bons à rien »

selon Mélenchon, font pression sur le gouvernement pour

imposer leur propre « pacte » de relance de la compétitivité,

c’est à dire 60 milliards d’euros de baisse des charges

patronales.

Un vrai scandale vertement fustigé à gauche.

 

« Les 98 qui sont là sont 98 bons à rien parce que oser,

quand on est patron, demander qu’on retire encore 60 milliards de la finance publique, ce n’est rien comprendre

au fonctionnement de l’économie dans notre pays », a expliqué Mélenchon lors  de l’émission « Tous politiques »

France Inter/Le Monde/AFP.

Les patrons de l’Association française des entreprises privées (Afep), qui regroupe la quasi totalité des dirigeants

du CAC 40 et des grandes entreprises françaises, ont lancé dans les colonnes du Journal du Dimanche un appel

solennel en faveur de la compétitivité des entreprises françaises.  Ils réclament notamment que l’État réalise

60 milliards d’euros d’économies au cours des cinq prochaines années.

« Le patronat se dit : ah mais ces gens ne savent pas ce qu’ils veulent, très bien, nous avançons. C’est absolument

invraisemblable comme retournement du rapport de force. Si vous ne faites rien en gagnant les élections pour

marquer votre territoire, en disant : voilà en quoi va consister notre priorité et notre priorité normalement quand on

est de gauche c’est de dire que le progrès économique résulte du progrès social. Et non l’inverse. »

Olivier Dartigolles du PCF dénonce également :

« Le coup de pression qu’ils viennent de mettre sur le gouvernement est une nouvelle illustration de la combativité

d’un patronat à l’offensive, arrogant et calculateur, exigeant d’une main 60 milliards d’économie sur le budget de l’État,

et de l’autre demandant 30 milliards de baisse de cotisations. Un patronat qui fait décidément beaucoup de politique. […]

Nous proposons au ministre du budget d’accomplir une simple rotation en tournant sa tête vers la gauche. Pas moins de

40 amendements budgétaires ont été proposés par les députés du Front de gauche lors de l’examen du volet recette

de la loi de financement. Aucun n’a été retenu. C’est pourtant de ce côté-ci que se trouve l’alternative et les solutions

à la crise. « 

[Lire la suite sur humanite.fr]


 

http://www.dailymotion.com/video/xuo4zn

sur dailymotion

Par

Lire aussi :
Face à l’ultimatum des 98 rapaces : Résistance ! (communiqué d’Eric Coquerel du PG)

Publié dans ECONOMIE, France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Pourquoi ils ont marché contre le traité européen (vidéo)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 septembre 2012

 

« On a l’impression que le monde appartient aux riches »

 

Vidéo l’Humanité.fr.

Fabienne, Martin, Raymond et Ameur étaient parmi les milliers de personnes qui ont manifesté

ce dimanche 30 septembre contre l’austérité et le nouveau traité européen de stabilité.

Ils nous expliquent pourquoi.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

par

Diaporama humanite.fr  (photos S.G. L’Humanité.fr)

 Pourquoi ils ont marché contre le traité européen (vidéo)  dans Austerite p1040464-300x210p1040424-300x179 manifestation du 30 septembre dans France

Publié dans Austerite, France, Jean-Luc Melenchon, Pierre Laurent, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Pas de querelle de chef au Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 septembre 2012

 

Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon: « On n’est pas fâchés »

 

Pas de querelle de chef au Front de Gauche dans Front de Gauche p1040101-300x150« Il n’y a pas de querelle de chef au Front de gauche,

nous sommes tous des chefs! »

Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent ont tonné

ce samedi matin contre les rumeurs sur des questions

d’égos et de primauté à la tête du Front de gauche.

 

Prenant la parole le premier lors de ce rendez-vous consacré à la VIe République sur le stand du Front de gauche,

le secrétaire national du PCF a précisé d’emblée : « On n’est pas fâchés. Certains s’excitent depuis quelques jours

au sujet de querelles de personnes chez nous. On les tranquillise d’emblée. On n’est pas fâchés. Le Front de gauche

se porte comme un charme. On s’est vu tout l’été pour la mobilisation du 30 septembre (contre le Pacte budgétaire

européen, ndlr). On a aimé mené les batailles de cette année passée. On va aimer continuer à mener nos combats. »

« Je suis au patrimoine commun »

Co-fondateur du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon s’est lui-aussi montré rassurant à l’égard de cette supposée

guerre des chefs. « Je ne suis candidat à rien. J’ai reçu le plus grand honneur qui soit : être le candidat du Front de

gauche et de la révolution citoyenne. Le meilleur m’a été donné, maintenant, je suis au patrimoine commun ! »

Et de préciser à l’attention des salariés en lutte, présents sur le stand : « Ces gens qui prônent l’austérité vous

condamnent à baisser les yeux, à vous soumettre. Vous, les Fralib, les Doux, les Sodimédical, grossièrement

abandonnés par l’État. Tous, vous avez un ennemi commun, la résignation. C’est pour ça qu’ils cherchent à vous faire

croire que nous avons des problèmes d’égos. Mais on a eu tellement d’honneur à vous représenter que notre orgueil

va éclater ! »

« Une autre façon de faire de la politique »

Pierre Laurent précise la démarche du Front de gauche. « Nous sommes en train d’inventer une nouvelle façon de faire

de la politique dans laquelle il n’y a pas de querelle des chefs. Ça ne nous intéresse pas. Une seule question nous importe :

le peuple va-t-il retrouver le pouvoir sur sa vie ? Il n’y a pas de hasard. Si notre slogan Pour une VIe République a marqué

lors de la présidentielle, c’est que ça résonne dans la tête des gens qui en ont marre de ne plus rien décider de leur vie.

Notre objectif n’est pas de prendre le pouvoir pour un tel ou un tel. C’est de prendre le pouvoir pour le rendre au peuple. »

Le Front de gauche met donc le cap sur la mobilisation du 30 septembre pour un référendum sur le nouveau traité

européen. Jean-Luc Mélenchon explique pourquoi :

« Vous avez à faire avec un cartel politique enraciné dans la masse. Notre coordination se réunit chaque semaine pour

essayer de tracer une perspective efficace vers cette prise du pouvoir du peuple. Nous sommes déclencheurs et éclaireurs.

Le Front de gauche doit se transformer en front du peuple pour passer les commandes au mouvement social le plus large. »

Source : humanite.fr  15 septembre 2012

Publié dans Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, l'Humanité, Parti de gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Jean-Luc Mélenchon : la « politique d’austérité » de Hollande mène à l’ « enlisement »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 septembre 2012

 

Pour Mélenchon,

la « politique d’austérité » de Hollande mène à l’ « enlisement »

 

Jean-Luc Mélenchon a assuré ne vouloir « mettre en cause ni la bonne foi, ni l’intelligence,

ni le dévouement du chef de l’État. Mais ce qui est en cause nous dépasse. Une politique

d’austérité en France – 30 milliards d’euros retirés de la circulation économique du pays ! –

c’est nécessairement, obligatoirement, absolument,

l’enlisement ».

Le cofondateur du Parti de Gauche, s’exprimait ce lundi matin sur Europe 1 après l’intervention la veille au soir de

François Hollande sur TF1. Pour le député européen Front de gauche, « le pays va entrer en récession, les déficits vont s’aggraver,

le chômage va augmenter. Je fais le pari qu’avant deux ans, il y aura un ressaisissement au niveau européen. Peut-être que

Mme Merkel va se rendre compte qu’en asphyxiant tous ses partenaires économiques en Europe, l’Allemagne elle-même va être

mise en danger ».

Rendez-vous dans la rue le 30 septembre

L’ex-candidat Front de gauche à la présidentielle 2012 s’est étonné que la question de l’UE n’ait « même pas été posée » au

président Hollande la veille sur TF1. « La majorité gouvernementale va à une difficulté, c’est que le 30 septembre prochain, toute

la gauche sociale sera dans la rue, pour protester contre le traité et contre l’austérité, en réalité ».

  • A lire aussi :

François Hollande se donne deux ans de redressement

  • A voir :

L’intervention de Jean-Luc Mélenchon sur Europe 1

 

http://www.dailymotion.com/video/xtfnn5

sur dailymotion

 

Publié dans Austerite, Chomage, F. Hollande, France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Jean-Luc Mélenchon sur France Info : « On ne discute pas avec le chef d’état-major de la réaction qu’est Laurence Parisot. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 août 2012

 

Mélenchon :

« On ne discute pas avec le chef d’état-major de la réaction

qu’est Laurence Parisot. »

 

Interrogé ce mercredi matin sur France Info, Jean-Luc Mélenchon « désapprouve absolument »

la visite de Jean-Marc Ayrault à l’Université du Medef.

Il revient également sur les contrats aidés et la tentative de baisser les prix des carburants.

Qu’on discute avec des chefs d’entreprises, c’est normal, c’est nécessaire. Mais qu’on aille parler avec le Medef,

« qui prétend parler au nom de l’économie, ce n’est pas une bonne idée, c’est un signe de faiblesse » explique Mélenchon.

En outre, il déplore que Jean-Marc Ayrault ait choisi, symbole de la rentrée politique du gouvernement,

d’aller à l’université du Medef. « On ne discute pas avec le chef d’état-major de la réaction qu’est Laurence Parisot.

On ne peut pas s’afficher dans ce genre d’évènement. Est-ce que le Premier ministre va aller au congrès de la CGT ? »

Jean-Luc Mélenchon revient aussi sur les mesures visant à limiter les prix des carburants. Pour le co-président du Parti

de gauche, ce n’est pas à l’État de baisser ses taxes. « C’était un excellent prétexte pour leur dire : ou bien vous baissez

les prix séance tenante, ou je renationalise tout de suite Total ». Rappelant que la constitution d’un pôle public de l’énergie

était dans le programme du Front de gauche.

« Distribuer du salaire n’est pas contre-productif au contraire c’est une mesure de relance »[…]. « Mais là ce qu’on est en train

de faire, c’est d’organiser une nouvelle forme de précarité ». Il souligne la durée des contrats trop limitée, rappelant qu’un CDD

d’un an pour un jeune sans formation, n’est pas suffisant pour se former.

Mélenchon critique les « risettes au Medef » d’Ayrault

http://www.dailymotion.com/video/xt4sfa

sur dailymotion

Par FranceInfo

Jean-Luc Mélenchon sur France Info : le 29 Août 2012

Publié dans Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Discours de clôture des Estivales citoyennes par Jean-Luc Mélenchon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 août 2012

 

Dimanche 26 août 2012, Jean-Luc Mélenchon a conclu les Estivales citoyennes du Front de Gauche

qui se sont déroulées tout le week-end à Saint-Martin-d’Hères, après les interventions des représentants

de chacune des composantes¹ du Front de gauche.

Il a notamment appelé à l’organisation d’une grande manifestation contre la ratification du nouveau

Traité européen.

 

http://www.dailymotion.com/video/xt3yj5

sur dailymotion

Par lepartidegauche

(1) PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire, Convergences et Alternative, République et Socialisme,

Fase, PCOF et Gauche anticapitaliste (ex-NPA).

 

Lire également :

Publié dans France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Parti de gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« Les socialistes regardent leur nombril, ils feraient mieux de regarder le monde »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 août 2012

 

Jean-Luc Mélenchon :

« Les socialistes regardent leur nombril, ils feraient mieux

de regarder le monde »

 

Traité budgétaire de stabilité européen, plans sociaux à répétition,

économie en berne. La période dite de « grâce » passée,

le gouvernement socialiste n’arrive toujours pas à faire consensus

à gauche. Les partisans de la politique de François Hollande

et ceux qui la critiquent s’affrontent, dessinant ainsi les futurs

rapports de force de demain qui pourraient bien se construire autour du Front de Gauche.

De retour de vacances, le leader du Front de Gauche a partagé ses analyses sur les premiers pas du gouvernement de Jean-Marc

Ayrault et en a profité pour rappeler la proximité de certaines positions entre une partie de l’aile gauche du P.S et son mouvement

politique. Ces déclarations ne semblent pas avoir été du goût du gouvernement. Michel Sapin, ministre du Travail, a déclaré

dans un entretien au Figaro de mercredi que les critiques émises par Jean-Luc Mélenchon sur les premiers mois de la présidence

Hollande « sont à l’image du personnage : une gouaille qui peut être perçue comme sympathique et en même temps une ivresse

des mots qui le place hors de la réalité ».

« Mélenchon est victime du syndrome Sarkozy. Voilà quelqu’un qui devrait oublier l’ancien président et s’inspirer des manières de

faire de François Hollande. Les Français ne sont pas à la recherche d’un affrontement de plus », ajoute-t-il.

Jean-Marc Ayrault, aux micros de BFMTV-RMC, a quant à lui jugé que le leader du Front de Gauche « devrait avoir un peu plus de

lucidité ». « C’est vrai que quand on revient de cinq semaines de vacances au Venezuela, avec M. Chavez, peut-être qu’on manque

un peu de connaissance réelle de la situation de la France et de l’Europe », a rajouté M. Ayrault.

La réponse ne s’est pas faite attendre de la part du coprésident du Front de Gauche :

« C’est moi qui suis dans la réalité. C’est vous qui êtes dans les rêves, dans un monde qui n’existe plus. Un monde tranquilou,

à la papa, planplan où on peut prendre son temps, pendant que les gens souffrent et où toute l’économie du continent est en train

de sombrer ». « Voilà ce que Jean-Marc Ayrault ferait bien d’avoir à l’esprit au lieu de me donner des leçons sur ce ton méprisant et

hautain qu’il a. Les socialistes regardent leur nombril, ils feraient mieux de regarder le monde », a-t-il conclu.

[Suite de l’article sur humanite.fr]

Lire également :

sur rue89 : Les socialistes ont-ils oublié les licenciements boursiers ?

Mélenchon n’est pas satisfait de l’action du gouvernement

http://www.dailymotion.com/video/xsxo6x

sur dailymotion

Par LeNouvelObservateur

Interdiction-des-licenciements-boursiers-300x208 dans Front de Gauche

Publié dans France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, PS, Senat, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Ce matin, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de Bruno Duvic sur France Inter

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 août 2012

 

Mélenchon :

« Si vous êtes si sûr de votre traité,

pourquoi vous ne demandez pas son avis au peuple ? »

 

Ce matin, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de Bruno Duvic sur France Inter dans FranceSur le traité européen, l’austérité, Mélenchon est revenu ce matin

ferme sur France Inter.

Ferme dans sa volonté de réclamer un référendum.

Ferme aussi dans sa conviction que, « les chaines de la servitudes

vont exploser ».

Peut être en Grèce, en Espagne ou en France.

Jean-Luc Mélenchon est également revenu sur les législatives et sa place par rapport

au gouvernement social-libéral. « Nous ne sommes pas dans l’opposition, nous sommes

autonome. Et l’étymologie d’autonome, c’est qui établit soi-même sa propre norme. 

Nous n’acceptons pas d’entrer dans le classement des autres. […] Et à l’Assemblée,

sous la présidence d’André Chassaigne, nous avons un groupe qui est combattant, discipliné et très formé. »  

« Quand je les vois, je me dis qu’ils étaient moins prêts à gouverner que nous »

Jean-Luc Mélenchon déplore le manque d’action du gouvernement. « Nous avions dans nos sacs des dizaines de mesures

à prendre immédiatement ». Pour mettre au pas la finance, proposer une alternative en Europe, comme pour sortir les roms

de l’impasse. Autre critique de l’ancien candidat du Front de gauche : la multiplication des commissions, qui plus est entre soi.

Et la commission de Lionel Jospin sur la modernisation de la VIe publique, était au contraire une occasion de l’ouvrir à tous

les français, qu’ils aient leur mot à dire sur l’avenir de la Vème République.

(ré)écouter l’émission

Dans la seconde partie de l’émission, Jean-Luc Mélenchon revient sur le score du Front de gauche et son avenir, les liens étroits

avec le parti communiste. Il a assuré de son amitié sans faille avec Pierre Laurent, précisant qu’il y avait eu un léger malentendu

lors des législatives. Il a aussi réaffirmé sa volonté de ne pas transformer le Front de gauche en un unique parti, pour laisser

tous les courants exister et s’exprimer, que le courant soit clairement un consensus politique. « Nous avons besoin d’un parti

communiste fort, fier et moderne. Il a également réaffirmé fermement son soutien aux salariés de Fralib.

« La France ne doit pas intervenir en Syrie »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le billet de Théophraste R. : « Marine Le Pen est un homme comme les autres. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 juin 2012

 

Marine Le Pen est un homme comme les autres.

 

Le billet de Théophraste R. : Le 5 mars 2011, devant la caméra d’I-Télé qui lui demandait de réagir à un sondage

publié à la une du Parisien qui plaçait Marine Le Pen en tête de tous les candidats

au premier tour de l’élection présidentielle avec 23 % des intentions de vote ,

Jean-Luc Mélenchon avait déclaré :

« Non, tout ça est une guignolisation de la politique qui est absolument invraisemblable.

Pourquoi voudriez-vous que le peuple français soit le seul peuple qui ait envie d’avoir

un fasciste à sa tête… » ?

Mme Le Pen, se sentant visée par le pourtant masculin « un fasciste » a porté plainte

contre J-L. Mélenchon.

Pas contre Bernard-Henri Lévy qui a dit d’elle que « elle est encore plus fasciste que son père » ou encore contre Libération

dont la une il y a quelques jours caractérisait aussi les cadres du nouveau FN comme « Néo mais fachos ».

Car il s’agit de faire taire la voix du Front de Gauche qui a révélé (un peu seul) la vraie nature du FN pendant toutes les élections

présidentielles et législatives de mai et juin 2012.

Jean-Luc Mélenchon voit venir le pire s’il perdait le procès :

« …cela signifierait qu’à l’avenir aucun responsable politique, aucun journal, aucun média, ne pourrait faire le lien d’une manière

ou d’une autre, entre son parti et le fascisme. Elle aurait gagné. Je prends les paris qu’elle attaquerait ensuite pour interdire

de la considérer comme d’extrême droite. »

Bien fou qui parierait.

Théophraste R. (baigneur prudent devant les vagues bleu Marine).

PS. En illustration, les flammes du MSI (Movimento sociale italian), parti néo-fasciste et du FN (parti, heu BIIIIIIIP !)

Source : Le Grand Soir  28 juin 2012

URL de cette brève
http://www.legrandsoir.info/+marine-le-pen-est-un-homme-comme-les-autres+.html

 

Publié dans F-Haine, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV : « M. Hollande ne tient pas ses propres promesses »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 juin 2012

 

« M. Hollande ne tient pas ses propres promesses »

 

Jeudi 28 juin 2012, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de BFMTV interrogé

par Jean-Jacques Bourdin dans l’émission « BFMTV 2012″.

 

Jean-Luc Mélenchon – BFMTV 28.06.2012

http://www.dailymotion.com/video/xrtif6

sur dailymotion.com

par lepartidegauche

 

Publié dans ECONOMIE, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Politique nationale, Sans Papiers - Immigration, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...34567...19
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy