2e tour des régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2010

Le taux de participation est en hausse : 51 % environ

A la Réunion, le député maire UMP Didier Robert a annoncé sa victoire. Il était opposé dans une triangulaire à la liste de Paul Vergès (PCR), président de Conseil régional sortant et à  la liste PS qui s’était maintenue.  L’UMP peut remercier le PS !

L’Alsace resterait à droite. 

Estimation pour le Nord Pas-de-Calais : Gauche : 52 % – Droite : 25,9 % – FN : 22, 1 %

 Estimation nationale d’Opinion Way : la gauche 54,3%, la droite 36,1%, le FN 8,7%
Résultats pour Feignies :

Gauche : 52,29 %

UMP : 19, 15 %

FN : 28,56 %
 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Régionales 2010 : La gauche doit reconquérir les classes populaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 mars 2010

L’Humanité – 19 mars 2010

Globalisation financière et libre-échange  : l’aggiornamento¹ attendu

Par Gaël BRUSTIER (*)

Comment la gauche peut-elle reconquérir le vote des classes populaires  ?

Après ces élections régionales, le grand impensé de la gauche française demeure la nouvelle géographie sociale du pays.

Les chiffres parlent et les faits sont têtus. La gauche n’a pas reconquis les classes populaires. 53,65 % des Français se sont

détournés des urnes dimanche dernier. 20,2 millions de Français seulement se sont donc déplacés et, parmi eux, 750 000

ont voté blanc ou nul. Seulement 44,63 % des Français ont donc émis un choix positif pour un parti ou un autre. Rappelons

seulement qu’il y avait 36,7 millions d’électeurs au premier tour de la présidentielle de 2007…

Pour la République, la volatilisation de 16,5 millions d’électeurs est un fait grave. Pour la gauche, la situation est

extrêmement préoccupante.

De victoires en trompe-l’œil en myopie historique, c’est la capacité des forces de gauche à peser durablement qui est posée.

Au-delà des légitimes stratégies adoptées par chacune des familles de la gauche française, au-delà de la non moins légitime

satisfaction du bon résultat relatif des uns et des autres, il importe de poser quelques questions fondamentales.

La gauche n’a donc pas reconquis les classes populaires.

Si l’on tient compte de l’abstention, les forces de gauche ne progressent nullement, en particulier dans la France périphérique et

majoritaire. La droite, en revanche, payant les conséquences d’une campagne confinant à l’incompréhensible, a été délaissée

par ces mêmes classes populaires qui s’étaient tournées vers Nicolas Sarkozy en 2007. Les marges de l’aire urbaine parisienne

sont ainsi marquées par un net reflux de la participation civique, bien supérieur au recul enregistré dans les villes centres.

Une fois de plus, la France périphérique, majoritaire, celle des classes populaires, des ouvriers et des employés,

s’est massivement détournée du vote.

[...]

De fait, elles [les forces de gauche] ne parviennent pas à reconquérir les suffrages de cette France majoritaire et périphérique,

de la France des usines qui ferment et dont les habitants craignent chaque semaine une délocalisation ou un plan social.

L’abstention revêt de la part de ces électeurs une dimension d’insoumission civique manifeste. Il y a pourtant, en France,

de la part des classes populaires une aspiration à voir renaître un vrai projet politique pour leur pays…

[...]

La France demeure, à 60 %, un pays d’ouvriers et d’employés. C’est à eux qu’il s’agit de parler. Si l’on veut être

électoralement efficace, il importe de penser en nombre d’inscrits et non de votants. Qu’adviendra-t-il d’une gauche qui gagnerait

avec une faible participation  ? Elle serait victime de l’hégémonie culturelle d’une droite qui, dans tout l’Occident, n’a pas désarmé,

loin de là.

Le moment historique que nous vivons incite la gauche à engager un véritable combat culturel et à retrouver les

classes populaires. En aura-t-elle la volonté  ?
 
[Article complet : humanite.fr/]

*) Coauteur de Recherche le peuple désespérément, Bourin Éditeur, 2009.

¹) Plus généralement, par extension, aggiornamento fait référence à une actualisation, une mise à jour de connaissances, de point de vue, de doctrine spirituelle, intellectuelle ou politique, visant à être plus en phase avec la société moderne et à prendre en compte ses évolutions les plus récentes.

Publié dans Democratie, Elections regionales, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

FEIGNIES : 2e tour des Régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2010

 

FEIGNIES ENSEMBLE                                                                        Front de Gauche                                   

          FEIGNIES POUR TOUS                                                                        PCF

 

 « En gros, dans notre société actuelle il y a des exploiteurs et des exploités ; je suis du côté des exploités, bien entendu »

Jean Ferrat

 

ÉLECTIONS RÉGIONALES – 21 MARS 2010

UN APPEL DES COMMUNISTES DE FEIGNIES

 

Merci aux citoyens, aux électeurs qui ont placé la liste de rassemblement du Front de Gauche « L’Humain d’abord ! », avec Alain Bocquet, en 1ère position à Feignies, avec 24,87 % des voix.

Merci à toutes les personnes qui ont participé à ce succès depuis plusieurs semaines.

Dimanche prochain, ce rassemblement de combativité contre toutes les inégalités doit être confirmé et amplifié.

L’enjeu primordial, c’est de nous mobiliser toutes et tous pour battre la droite et l’extrême-droite.

C’est aussi d’élire des conseillers régionaux du Front de Gauche, libres et rassembleurs, déterminés à apporter leur soutien à toutes les décisions favorables aux intérêts de la population.

Des élus qui seront fidèles aux engagements pris durant la campagne du 1er tour, notamment d’organiser la résistance face à la politique de démolition sociale de Sarkozy et du MEDEF.

Rien n’est encore gagné ! Dimanche, nous devons confirmer et amplifier cet espoir de vie meilleure pour tous.

S’abstenir, c’est accepter une vie de plus en plus difficile.

Chaque voix, votre voix va compter !

Voter, c’est agir, c’est résister.

Voter, c’est lutter avec des milliers d’autres.

 

***************************************

 

Dimanche, mobilisons nous, pas une voix ne doit manquer à gauche.

  arton464644db21.jpg logo1.gif arton45146ea111.jpg

Infligeons une large défaite à la droite


FEIGNIES : 2e tour des Régionales dans Elections regionales pdf tractentre2tours.pdf 

 

 

Publié dans Elections regionales, Infos Feignies, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

André Chassaigne en Auvergne : Une façon vraiment différente de faire de la politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2010

Voici une analyse particulièrement intéressante que bien des élus devraient méditer.

« …les citoyens veulent se réapproprier la politique, la « chose politique », qui ne doit surtout pas être simplement déléguée à des élus ou responsables de parti, aussi vertueux soient-ils. »

Publié sur : Moissac au coeur

 

« L’humain avant tout »…au coeur du résultat par André Chassaigne

 

Son analyse de la situation nouvellement créée en Région Auvergne vaut bien des discours….

chassaigne.jpg

Le coup est terrible. Mais il est tellement mérité !

Ce 1er tour des élections régionales confirme le désaveu massif de la politique désastreuse, disons même « inhumaine », conduite par le Président de la République et son gouvernement, avec le soutien d’une majorité parlementaire aux ordres. En Auvergne, la sanction infligée à la droite sarkozyste prend encore plus de relief, sa liste étant conduite par les ministres Marleix et Hortefeux.

Partout en France, la colère et la rancœur ont conforté une abstention massive, trop massive. Elles ont aussi conduit à un vote à gauche en nette progression, avec un rapport des forces clairement favorable au Parti Socialiste. La bipolarisation est cependant ébranlée par les résultats d’Europe Écologie, en baisse pourtant sur les Européennes, et par les progrès du Front de Gauche qui gagne en crédibilité.

Je me suis beaucoup interrogé depuis l’annonce des résultats sur les raisons du succès plus marqué de la liste Front de Gauche en Auvergne.

Pour beaucoup, les 14,24 % que nous avons obtenus sont en effet un résultat qui fait événement, d’autant plus que le Front de Gauche recueille 6,95 % des voix dans les régions où il présentait une liste propre (contre 6,45 % aux européennes).
Tout d’abord, je dirai que notre résultat régional n’est qu’un succès relatif. Je ne me satisfais pas pour ma part d’un positionnement qui nous place à 13,79 % de la liste socialiste du Président sortant : le Front de Gauche n’a pas vocation à rester une force d’appoint d’un Parti Socialiste dominateur, une simple réserve de voix captive au nom du sacro-saint désistement républicain, le déversoir immuable d’un électoral de gauche déçu des travers d’une sociale-démocratie se refusant à transformer fondamentalement la société.
Pour ma part, je ne vois pas non plus dans le résultat auvergnat une simple validation des orientations du Front de Gauche. Certes, c’est la confirmation en Auvergne comme ailleurs qu’il est possible de créer un rassemblement crédible des organisations attachées à la transformation sociale, sur la base de propositions fortes portant le fer au cœur du système capitaliste.
Encore faut-il que ce rassemblement ne se limite pas au seul pré-carré des organisations qui la composent ou susceptibles de la rejoindre. Il doit s’ouvrir, comme nous l’avons fait, aux porteurs de mutations politiques que sont les militants du mouvement social, les bénévoles associatifs ou les élus progressistes sans appartenance de parti. Il doit aussi faire éclater les carcans de la pensée et des discours formatés qui sont si souvent ceux des dirigeants nationaux, souvent décalés des réalités locales dans la hantise des positions à maintenir et l’obsession des scrutins à venir. A les entendre, je mesure ce qui nous sépare…[souligné par nous]

[Lire la suite]

 

Publié dans Elections regionales, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | 1 Commentaire »

2e tour des Régionales en Picardie : Un PS intransigeant et hostile à une gauche plus combative…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2010

Entretien réalisé par Lina Sankari

 

Picardie : « Le PS ne voulait pas fusionner »

La Picardie est l’une des deux régions où PS et Front de gauche n’ont pas réussi à s’entendre. Retour sur les causes de l’échec des négociations avec Thierry Aury (PCF), tête de liste du Front de gauche au premier tour.

Le PS explique que la négociation 
n’a pas abouti du fait de divergences entre communistes. Qu’en est-il  ?

Thierry Aury. La liste Front de gauche a proposé de fusionner sur la base des résultats obtenus (5,35 %) et conformément aux propos de Martine Aubry qui disait, dès dimanche, vouloir respecter chaque partenaire. C’est ce principe qui nous a amenés à demander cinq élus. Il n’a nullement été question d’un ancien membre du PCF (Olivier Chapuis-Roux, du MUP de Robert Hue – NDLR), que le socialiste, Claude Gewerc, a pris sur sa liste. Le PS n’a pas imaginé que le Front de gauche puisse recueillir plus de 5 %. Il s’est donc retrouvé à devoir gérer la présence sur sa liste de deux candidats non investis par le PCF, qu’il a présentés comme communistes. C’était son problème, pas le nôtre. Pour aboutir, nous étions prêts à accepter quatre sièges mais nous nous sommes heurtés à l’intransigeance du président sortant, Claude Gewerc.

De quelle manière se sont déroulées les négociations  ?

Thierry Aury. En tant que tête de liste, je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer Claude Gewerc. Lundi, il a envoyé une délégation à l’esprit conquérant qui 
nous a expliqué que nous étions une liste de division au premier tour et qu’il faudrait en payer 
les conséquences. Mardi, alors même que nous étions soutenus par de nombreux maires 
et conseillers généraux communistes afin de marquer notre volonté d’aboutir, Claude Gewerc n’a pas accepté de nous rencontrer.

Que pourrait-on en conclure 
de la manière dont le PS local perçoit le Front de gauche, selon vous  ?

Thierry Aury. Avec le recul, 
nous pensons que, dès le départ, 
il n’avait pas la volonté 
de fusionner avec le Front 
de gauche mais de faire une liste simple avec Europe Écologie. 
Il se trouve que nous avons obtenu un résultat inattendu. 
Selon nous, il ne voulait pas 
d’un conseil régional où une gauche plus combative imprimerait sa marque en étant moins dans l’accompagnement des choix libéraux.

 

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

ÉLECTIONS RÉGIONALES – 2e tour – NORD PAS-de-CALAIS

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2010

 

Je remercie chaleureusement les 132.450 électrices et électeurs (10,78 %) qui nous ont accordé leur confiance au 1er tour dans une élection marquée par une abstention massive traduisant une profonde colère des électeurs.

Ce vote pour le Front de Gauche, dont l’ampleur est soulignée par beaucoup d’observateurs, exprime en toute clarté le rejet de la politique désastreuse du Gouvernement de Nicolas Sarkozy mettant en oeuvre, à marche forcée, le programme du MEDEF et de l’Europe ultralibérale.

Il est aussi l’expression d’une volonté populaire de construire une politique nouvelle, vraiment de gauche plaçant l’Humain au coeur de tous les choix. C’est également l’expression de l’enracinement dans notre région d’une gauche authentique, sociale, écologiste et citoyenne.

L’enjeu immédiat c’est de nous mobiliser dimanche prochain pour battre la droite et l’extrême droite. C’est aussi d’élire des conseillers régionaux du Front de Gauche, libres et rassembleurs, déterminés à apporter leur soutien à toutes les politiques conformes aux besoins de la population sans pour autant participer à la direction de la Région.

Des élus qui seront fidèles aux engagements pris durant leur campagne du 1er tour, en particulier celui d’organiser la résistance face à l’agression du capital financier contre le monde du travail. Ils auront à coeur d’agir pour l’emploi, la transparence dans l’utilisation des fonds publics, la santé, l’éducation, la jeunesse.

Ils auront à coeur de mobiliser immédiatement la Région pour la défense et l’avenir de notre industrie. L’enjeu est de construire un autre avenir à notre belle et grande région en s’appuyant résolument sur la force que représentent ses quatre millions d’habitants et ses élus. Vous pouvez compter sur ces élu(e)s de la gauche authentique pour vous défendre et vous faire entendre.

Dimanche,mobilisons-nous, pas une voix ne doit manquer à gauche. J’ai confiance !

Alain BOCQUET – Député-maire de Saint-Amand-les-Eaux

 

Texte commun

PS – MRC – PRG – Europe Ecologie – Front de Gauche.

 

Les cinq formations de gauche (PS, Front de gauche, Europe Ecologie, MRC, PRG) ont pris acte avec satisfaction du résultat du premier tour des élections régionales qui mettent la gauche en situation de battre au 2e tour la droite et l’extrême droite.

Elles tiennent également à souligner que les électeurs de gauche ont donné à chaque liste la représentativité et la liberté indispensables à la constitution d’une liste commune et à l’animation collégiale de la région Nord – Pas de Calais, au service de tous les citoyens notamment les plus démunis.

Pour résister au pouvoir et aux ravages du capitalisme financier, favoriser la création d’emplois et en assurant le contrôle démocratique des fonds publics, pour accentuer la transformation écologique, dans tous les domaines, du Nord – Pas de Calais, pour préserver et développer les services publics, notamment ceux qui relèvent du budget régional, pour aménager volontairement le territoire, le PS, le Front de gauche, apportant son soutien sans participation à l’exécutif régional, Europe Ecologie, le MRC, le PRG prennent l’engagement d’élaborer en commun toutes les politiques régionales, de les mettre en oeuvre dans le respect mutuel du contrat qui les lie démocratiquement à nos concitoyens, d’assurer les moyens du fonctionnement de l’institution régionale en combattant les contraintes inacceptables que lui impose le gouvernement qui vient d’être si sévèrement condamné.

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE, TRACT | Pas de Commentaire »

Régionales : L’UMP ressort le thème de l’insécurité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

Pour mobiliser son électorat et récupérer les voix du FHaine, François Fillon n’a pas hésité mercredi soir à annoncer la mort d’un policier… toujours vivant !

«Cette déclaration a un impact très négatif à la fois sur le moral des collègues d’Epernay et sur le moral de sa famille. En cette période électorale, vouloir à tout prix faire de la récupération sur de l’événementiel sécuritaire, je ne sais pas si c’est forcément de bon ton» (Olivier Balangé, délégué régional Champagne-Ardenne du syndicat de police SGP-FO de Reims)

Ce recours aux « vieilles ficelles », s’il est classique n’en est pas moins révélateur de l’affolement qui règne à l’UMP, en cette fin de campagne des régionales.

« C’est vraiment effrayant, la droite est tellement prête à récupérer tous les problèmes de sécurité qu’elle annonce un décès qui n’a pas eu lieu » (Martine Aubry)

« la droite fait appel à la peur pour mobiliser l’électorat mais nous, nous faisons appel à l’intelligence. » (Marie-George Buffet)

La véritable insécurité, c’est l’insécurité sociale !

Depuis 2001, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région d’Ile-de-France (Iaurif) réalise tous les deux ans une importante enquête de victimation portant sur la seule région francilienne.

D’après les résultats de 2009, « 40,9 % des personnes interrogées estiment que l’État doit prioritairement lutter contre le chômage, et 39,8 % contre la pauvreté. On est bien loin de la situation de 2001 où la lutte contre la délinquance arrivait en tête des priorités assignées au gouvernement. Aujourd’hui, les Franciliens sont davantage préoccupés par l’insécurité sociale aggravée par la crise économique et financière. » (Source : Le Monde.fr)

***************************

 

Publié sur : ARTICLE XI – 18 mars 2010 – par JBB

Régionales : L'UMP ressort le thème de l'insécurité dans Elections regionales vig_mortCertains – c’est un classique – s’y entendaient comme personne pour faire voter les morts (in Tiberi memoriam). Les actuels ténors de l’UMP font encore mieux, qui entendent mobiliser leurs électeurs grâce aux morts. En exploitant les décès (réels ou fictifs) de membres de forces de l’ordre, Fillon, Sarkozy ou Jégo se muent en croque-morts de l’insécurité. Un rôle qui leur va à merveille.

Insécurité : quand l’UMP fait voter (avec) les morts

> Lire la suite

 

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Nouveau proverbe UMP

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

Publié sur : slate.fr/17 mars 2010 - 

Référencé sur : lesmotsontunsens.com/

Proverbe UMP: si tu perds le scrutin, change le mode de scrutin

La défaite de la majorité présidentielle au premier tour des élections régionales pourrait relancer le mode d’élection à un tour imaginé par l’UMP pour les futurs conseillers territoriaux… comme une première étape vers le bipartisme.

«L’abstention montre qu’il faut une réforme du mode de scrutin» (Xavier Bertrand). «Cela légitime la nécessité d’une réforme territoriale et du mode de scrutin.» (Nathalie Kosciusko-Morizet). «Nicolas Sarkozy tient pour responsable le mode de scrutin régional (à deux tours avec prime majoritaire) auquel “personne ne comprend rien”.» (Les Echos)

[La suite sur : regionales2010.slate.fr/]

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

2e tour des Régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

 

LE 21 MARS MOBILISATION GÉNÉRALE À GAUCHE POUR BATTRE LA DROITE ET

L’EXTRÊME DROITE

 

Nous remercions toutes les électrices et tous les électeurs qui, en votant pour la liste « l’Humain d’Abord », en ont fait la deuxième force politique de gauche du Nord Pas de Calais et de la Sambre.

Ils ont manifesté en toute clarté le rejet de la politique de Sarkozy.

Ils ont  exprimé leur volonté de disposer d’une vraie gauche pour les combats à mener et pour être entendus dans les institutions.

Rien n’est encore gagné. Il faut mobiliser.

Au gouvernement qui nous nargue portons un coup encore plus fort ce 21 mars. Faisons reculer  l’extrême droite, ce FN dont le programme bien caché est plus violent encore que celui du gouvernement pour écraser les salariés, la jeunesse et les gens du peuple. Mobilisons autour de nous celles et ceux qui ont voulu exprimer leur colère en ne votant pas.

Cela permettra d’élire plus de conseillers régionaux du Front de Gauche. Des conseillers régionaux rassembleurs qui soutiendront toutes les politiques favorables à la population.

Fidèles aux engagements pris durant la campagne du premier tour ces candidats du Front de Gauche combattront résolument la précarité généralisée imposée à notre jeunesse qui a besoin de pouvoir construire sa vie.

Ils agiront pour l’emploi en contrôlant les fonds publics qui doivent aller en priorité aux petites entreprises et non aux groupes qui font des profits destinés aux actionnaires. Pas de fonds publics pour licencier et pour délocaliser.

Ils combattront les licenciements boursiers.

Ils défendront les services publics tels la formation, l’éducation, la Poste… S’opposeront à la privatisation annoncée des TER.

Chaque heure, chaque personne contactée compte. Mobilisons nous pour voter et faire voter pour la liste de rassemblement de toute  la gauche.

 

POUR LE FRONT DE GAUCHE

Annick Mattighello maire de Louvroil. Jean Jarosz maire de Feignies. Christine Savaux adjointe au maire de Maubeuge. Jean Claude Maret maire de Boussois. Colette Deresmes adjointe au maire de Feignies. Bernard Baudoux maire d’Aulnoye Aymeries. Samuel Beauvois syndicaliste. Nicole Rives syndicaliste mutualiste. Arnaud Beauquel conseiller municipal de Jeumont.

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des Régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

 

l’humanite.fr/ – 17 mars 2010 – Laurence Mauriaucourt

Nord-Pas-de Calais :
 fusionner pour gagner ensemble

Accord conclu entre socialistes, Front de gauche et Europe Écologie pour le second tour. Mais Alain Bocquet et ses camarades resteront, comme aujourd’hui , hors de l’exécutif.

Lille (Nord), correspondance.

Pas de quadrangulaire dans le Nord-Pas-de-Calais, comme cela a pu être un peu trop hâtivement annoncé çà et là. C’est bien une seule liste de gauche qui se présentera dimanche prochain face à celle de l’ UMP-Nouveau Centre emmenée par Valérie Létard, secrétaire d’État à l’Écologie, et face aux candidats d’extrême droite conduits par Marine Le Pen. La droite et le FN ayant fait jeu quasiment égal au premier tour des régionales, avec respectivement 19 % et 18,31 %. À gauche, l’accord de second tour entre PS, Europe Écologie et le Front de gauche se sera tout de même fait attendre. Il n’est officiellement intervenu qu’hier, en début d’après-midi, après de vraies étapes de négociations. Le Front de gauche (10,78 % au premier tour) ayant un temps dû envisager de maintenir sa liste, contestant le « contrat » dans lequel le PS voulait l’« enfermer ».

Le PS et les Verts exigeaient en effet une discipline de vote au sein de l’hémicycle régional. C’est sur ce « point essentiel » que les communistes et leurs partenaires du Front de gauche n’ont pas lâché (y compris quand il fut, semble-t-il, question de quelques places supplémentaires possibles en échange d’une participation à l’exécutif).

Au final, le texte de l’accord confirme donc la présence du Front de gauche sur la liste conduite par le président socialiste sortant, Daniel Percheron, mais souligne d’ores et déjà qu’il ne participera pas à l’exécutif régional. Même scénario qu’en 2004, les élus du Front de gauche « garderont une liberté de parole et de vote sur l’ensemble des délibérations », explique le responsable communiste, Fabien Roussel. La liste fait figurer 25 candidats du Front de gauche (18 dans le Nord, 7 dans le Pas-de-Calais), dont 16 à 18 en position éligible. « Au regard des 50,80 % cumulés par le PS, Europe Écologie et le Front de gauche au premier tour, nous aurions 16 élus, analyse rapidement Pierre Demessine, de la fédération du Nord du PCF, mais avec une belle poussée atteignant 54 à 55 %, comme le prédisent certains sondages, nous pourrions atteindre 18 candidats élus… »

Alain Bocquet a tenu à « mener le combat jusqu’au bout » en restant présent sur la liste de second tour, aux côtés de candidats tels Alain Bruneel, président sortant du groupe communiste, Cathy Apourceau (PCF), Valérie Pringuez, syndicaliste chez Pimkie, Laurence Sauvage et Laurent Matejko (Parti de gauche), Nicole Taquet (Gauche unitaire), Michel Autès (ex-vice-président Verts du conseil régional qui a rejoint le Front de gauche) ou encore le chanteur de Marcel et son orchestre, Franck Vandecasteele. L’ouverture reste donc de mise. Europe Écologie, avec son score de 10,34 % au soir du 14 mars, avait accepté dès lundi le principe de 15 élus en position éligible en fonction de ses résultats de premier tour.

 

 

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

123456...13
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy