PCF : Conseil national du 27 mars 2010

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2010

Site national du PCF

 

Rapport de Pierre Laurent au Conseil national 27 mars 2010

Par : Conseil national

 

Cher-e-s camarades,

PCF : Conseil national du 27 mars 2010 dans Elections regionales arton4686-7b629

Mes premiers mots iront à l’ensemble des communistes pour les féliciter de la campagne que nous venons de réaliser dans l’ensemble des régions. Ce n’était pas une bataille facile. Une incroyable énergie militante a été déployée et c’est un gage de confiance pour l’avenir. Je voulais le souligner d’emblée.

Je voudrais également féliciter en votre nom à tous notre camarade Dominique Bucchini, élu jeudi à la présidence de l’Assemblée de Corse, et à travers lui tous les communistes de l’île, pour ce résultat magnifique, dont la portée est évidemment nationale. Je crois que nous pouvons l’applaudir. Je vous en remercie.

 

Le rapport abordera successivement trois questions :


1) Les résultats des élections régionales et la nouvelle situation politique qui en découle.
2) Les initiatives à prendre pour ouvrir, dans cette situation, une nouvelle phase de la mise en œuvre de nos choix de Congrès.
3) Le sens de notre congrès d’étape de juin 2010 et les conditions de sa préparation.

 

Sommaire

 

À télécharger

 

Publié dans Elections regionales, PCF, Politique nationale | Pas de Commentaire »

« Vieux monde clos comme une orange, faites que quelque chose change »…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

« Vieux monde clos comme une orange, faites que quelque chose change »… dans Elections regionales arton2748508-50930  dans Luttes25 mars 2010

 

 

Chercher le chemin pour changer

Une puissante émotion s’est emparée  des travailleurs, de la jeunesse, des retraités, du monde de la culture et de la création lors du décès de Jean Ferrat. Sous diverses formes, un formidable hommage populaire a été rendu au poète, au chanteur, fidèle à sa « France ». De nombreux jeunes auront découvert son talent, ses engagements, la qualité de son chant, ses révoltes et ses fidélités aux peuples, aux belles valeurs de la liberté, de la justice, de la paix.

A l’occasion de cette douloureuse disparition la recherche du « beau », d’un peu de tendresse, de solidarité aura parcouru le cœur de notre peuple mais aussi la recherche d’un « idéal qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui ».

 dans POLITIQUE

Cela rejoint une part des leçons essentielles des élections régionales. Le second tour a confirmé le rejet de la droite sarkozyste. La recherche d’autre chose  que ce que le pouvoir et les puissants imposent aujourd’hui. La gauche rassemblée va continuer d’animer la gestion de la quasi totalité des régions. Ses élus doivent impérativement se mettre encore plus et mieux au service des familles populaires qui souffrent de plus en plus de la crise globale du capitalisme qui, non seulement, n’en finit pas mais peut encore s’aggraver. Des interpellations  sont aussi adressées à toutes les forces de la gauche et des écologistes.

Celles et ceux qui souffrent le plus, les ouvriers, les salariés précaires, les chômeurs, tant de jeunes, celles et ceux qui vivent sous la menace du licenciement, celles et ceux dont la vie devient de plus en plus dure et incertaine, attendent des actes en leur faveur, des actions et un projet. C’est souvent la raison de leur abstention.

Ils ont trop souvent le sentiment d’être ignorés ou méprisés. Ils doutent désormais profondément de « la politique ». Ils appellent à un changement des pratiques et des conceptions de la politique elle-même.

[La suite sur : patricklehyaric.net/]

 

Publié dans Elections regionales, Luttes, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Précarité salariale et abstention

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

Entretien réalisé par Mina Kaci

Abstention : quand le déclin du travail mène à la

démobilisation électorale

 

Céline Braconnier, chercheuse en sciences politiques, alerte sur l’absence de prise en compte de l’abstention qui se répand au-delà des quartiers populaires.

Céline Braconnier, maître de conférences de science politique à l’université de Cergy, était l’auteure, en 2007, avec Jean-Yves Dormagen, professeur de science politique à l’université de Montpellier-I, de la démocratie de l’abstention (disponible chez Gallimard « Folio ») dans lequel ils livraient les résultats détaillés d’une enquête sociologique de plus de quatre ans au sein de la cité des Cosmonautes, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), portant sur les pratiques du vote en milieu populaire. Trois ans après l’avoir rencontrée à cette occasion (voir l’Humanité du 14 mars 2007), retour sur l’abstention massive constatée aux deux tours des régionales, à la lumière de ses travaux.

Dans l’entretien que nous avions publié en 2007, vous expliquiez que le déclin du travail figure parmi l’une des raisons de l’abstention. Les 600 000 emplois qui ont été depuis détruits en France amplifient-ils le phénomène ?

Céline Braconnier. L’extension du chômage et de la précarité ont des effets plus ou moins indirects sur la démobilisation électorale. Le travail est traditionnellement un lieu de socialisation politique. Jusqu’au début des années quatre-vingt, il était un des lieux d’encadrement politique pour les milieux populaires. Plus il y a de salariés qui échappent à ce cadre-là, moins il y a de chance qu’ils s’intéressent à la politique et aillent donc voter. On remarque d’ailleurs que les petits fonctionnaires font partie du noyau dur des votants. C’est bien qu’il y a un lien entre l’instabilité de l’emploi et la constance électorale. Par contraste, plus on est dans la précarité salariale, plus le rapport au vote est distendu.

L’absence d’encadrement politique est-elle la seule origine de l’abstention des salariés ?

Céline Braconnier. L’encadrement politique dont bénéficiait le milieu populaire en France expliquait un taux de mobilisation électorale plus élevé par rapport aux États-Unis, par exemple. Mais il y a évidemment un cumul de facteurs, dont le désenchantement très marqué à l’égard de la politique. Après une succession d’alternances gauche/droite, qui n’a pas abouti à une amélioration de la vie, les citoyens ont arrêté de croire dans la capacité du vote à transformer la situation.

 

Lire la suite… »

Publié dans Elections regionales, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | 1 Commentaire »

ÉLECTIONS RÉGIONALES – Sambre – Avesnois

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2010

Publié par pcfmaubeuge – 23 mars 2010

 

La Voix Du Nord – 23 mars 2010

loupe131.pngAvec une seule élue, la Sambre, victime collatérale des élections régionales ?

La Sambre, ses difficultés, ses 100 000 habitants et… son unique conseillère régionale. En envoyant la seule Annick Mattighello siéger au conseil régional, le vote de dimanche risque de ne pas favoriser les arbitrages en faveur de notre secteur.

(…)
A. Mattighello se prépare : « Je suis consciente de ce qui repose sur mes épaules, et je vais devoir complètement réorganiser mon emploi du temps. Ça ne sert à rien de pleurer, il faut faire face. Mais la tâche ne vas pas être simple, notamment face aux Lillois… » •


loupe131.pngDans l’Avesnois, un conseiller régional pour 90 000 habitants

Dimanche soir, l’Avesnois a perdu un conseiller régional. Avant, ils étaient deux : Anne-Marie Stiévenart (PS) et Alain Berteaux (PCF). Désormais, Christine Batteux (PS) …

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE, Politique régionale | Pas de Commentaire »

Régionales 2010 : Carte des résultats

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mars 2010

 

regional1.jpg

lemonde.fr :

la carte du rapport gauche droite

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE, Politique régionale | Pas de Commentaire »

Région Nord Pas-de-Calais : le nouveau Conseil régional

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mars 2010

PCF Nord

 

Résultats du 2ème tour :

Région Nord Pas-de-Calais : le nouveau Conseil régional dans Elections regionales resultats_region_tour_2_pt

elus_region_2010_pt dans POLITIQUE

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Régionales : DÉCLARATION DE MARIE-GEORGE BUFFET ET PIERRE LAURENT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mars 2010

Parti communiste français

 

Régionales : DÉCLARATION DE MARIE-GEORGE BUFFET ET PIERRE LAURENT  dans Elections regionales arton4658-0bf28
Le deuxième tour des élections régionales confirme la défaite de la droite

présidentielle.

 

La droite et Nicolas Sarkozy sont au pied du mur, ils doivent abandonner purement et simplement tous leurs projets régressifs à commencer par celui mettant en cause la retraite à soixante ans.

Les listes de la gauche rassemblée et des écologistes remportent une belle victoire : 21 régions dont la Guadeloupe sont gagnées. Le Front de gauche compte nombre d’élu-e-s qui dès demain vont s’employer sans compter au service de l’intérêt général.

L’inquiétant résultat du Front National est d’abord la conséquence du travail de son meilleur agent électoral, le ministre Besson. Le PCF exige à nouveau la suppression du ministère de l’identité nationale. Ce résultat de l’extrême-droite rend plus nécessaire que jamais la construction d’une véritable politique sociale et solidaire sans laquelle sa propagande haineuse continuera de tromper une partie de l’électorat.

Dans le même temps, l’abstention reste forte.

Pour une part, elle est le fruit du désaveu de l’électorat traditionnel de la droite à l’égard des ribambelles de ministres-candidats et des irruptions continuelles du Président en tout domaine sans que ses interventions ne soient suivies de la moindre concrétisation positive pour le monde du travail et pour le pays.

Mais plus fondamentalement cette abstention massive est le signe du discrédit durable des discours politiques dominants jugés inefficaces ; la traduction d’un manque d’alternative crédible à la politique impitoyable de ceux qui dominent. Les femmes et les hommes qui s’abstiennent – notamment dans les quartiers populaires – ne le font pas par indifférence. Ils et elles se sont constitués peu à peu des raisons de ne pas aller voter. C’est un défi que la gauche se doit de relever. Rétablir la confiance appelle des actes politiques et des choix budgétaires qui permettent de redonner confiance dans l’intervention publique.

Nous voulons tout de suite remercier les militantes et les militants de toute la gauche, avec ou sans carte, qui se sont dépensés sans compter pour faire fructifier cette semaine les résultats de dimanche dernier. Parmi eux les militants du Parti communiste et du Front de Gauche ne se sont pas épargnés. Ils et elles méritent d’être salués.

Cette victoire, c’est la victoire de toute la gauche, c’est la victoire de tous à gauche.

Le Front de Gauche a contribué à ce résultat. Il constitue aujourd’hui sans conteste une des trois forces qui, ensemble, ont permis le succès.

Cette victoire donne avant tout de grandes responsabilités à celles et ceux qui demain vont animer les politiques régionales.

Il s’agit tout à la fois de développer des politiques utiles à nos concitoyen-ne-s et de leur redonner espoir dans une gauche de combat capable de donner à voir des politiques différentes des logiques dominantes appliquées depuis des années à la tête du pays. Les succès futurs de la gauche dépendent pour une large part de cette démonstration.

Nous entendons bien être de ce combat.

Nous devons être aux côtés de celles et ceux qui luttent.

Suite de l’article

Publié dans Elections regionales, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des Régionales en Limousin

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mars 2010

 Résultats :

PS-Écologie : 47,95 %

UMP : 32,95 %

Front de Gauche : 19,10 %  (13,13 % au 1er tour)

*************************************

L’Humanité

Article paru le 20 mars  - par Rosa Moussaoui

En Limousin, l’espoir de rendre sens et couleur à la gauche

 

La liste Limousin terre de gauche (13,13 % des suffrages), maintenue au second tour après le refus des

socialistes de fusionner avec toutes ses composantes, a rassemblé hier près de 2 000 personnes.

Limoges, envoyée spéciale.

De mémoire de militant, on n’avait plus vu cela depuis bien longtemps. Jeudi soir, au Parc des expositions de Limoges, dans une

ambiance chaleureuse et fraternelle, près de 2 000 personnes ont répondu à l’appel de la liste Limousin terre de gauche

(PCF, PG, NPA, Alternatifs  ; 13,13 % des voix au premier tour), contrainte de se maintenir au second tour de l’élection régionale

après que le PS a posé d’impossibles conditions à une fusion que sa fédération haute-viennoise, le maire de Limoges, Alain Rodet,

en tête, voyait d’un mauvais œil (voir l’Humanité du 17 mars). Dès 20 heures, une marée humaine a commencé à s’engouffrer sous

la grande halle Buxerolle, où les chaises manquaient pour accueillir des participants enthousiastes. Il y avait là des jeunes, le cou

enroulé dans des keffiehs, des vieux, des syndicalistes, des défenseurs des services publics, des enseignants, des infirmières, des

paysans, des ouvriers, des cheminots. Une incroyable diversité politique et sociale, dans un précipité de ce que la gauche a de

meilleur.

Entouré de Jean-Luc Mélenchon, de Patrice Bessac (PCF), d’Alain Krivine (NPA) et de Roland Mérieux (Alternatifs), le communiste

Christian Audouin, tête de liste, a formé le vœu « que la gauche retrouve du sens et se rassemble ». Invoquant le passé de

résistance et les combats qui ont marqué l’histoire de cette terre de luttes sociales, le directeur de l’Écho du centre a plaidé pour

« une gauche combative, porteuse de solutions antilibérales efficaces contre la souffrance sociale ». Avant de déplorer

« l’aveuglement » d’un PS atteint « d’obésité politique » dans une région où la droite n’a strictement aucune chance de l’emporter.

« La responsabilité de la désunion ne nous incombe pas », a-t-il répété, en appelant les électeurs écologistes et socialistes du

premier tour à appuyer sa liste au second, « sans renier leurs convictions », dans un geste « d’éthique politique ». Appel déjà

entendu en Corrèze, où, à l’initiative de Dominique Grador, conseillère générale et première adjointe au maire de Tulle, des élus

socialistes et Verts ont exprimé dans un texte commun publié par la presse locale leur désapprobation de la « vision hégémonique

et sectaire » d’une frange du PS, source à leurs yeux de l’échec du rassemblement. « Nous souhaitons que le Front de gauche soit

présent avec l’ensemble de ses composantes dans la majorité régionale qui sortira des urnes », écrivent-ils.

Par-delà cet enjeu régional, Patrice Bessac a appelé à « écrire une nouvelle page de l’histoire d’une gauche de combat et de

responsabilité ». « Une gauche qui ne capitule pas, qui ne s’agenouille pas face à la droite et au patronat », a ajouté Alain Krivine.

« Ici se joue une démonstration politique chimiquement pure », s’est enthousiasmé Jean-Luc Mélenchon, sûr du pouvoir de

« contagion » du « message » limousin. Le meeting s’est conclu de la plus belle des façons, le public reprenant en chœur

Ma France, de Jean Ferrat. Hommage autant que manifeste.

 

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des Régionales : Réactions

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2010

 

Second tour régionales 2010 : Les réactions

La secrétaire nationale du PCF Marie-George Buffet a demandé au gouvernement le « retrait d’une série de réformes » et notamment celle, annoncée, des retraites, jugeant que le résultat des élections régionales était « une sanction » pour l’exécutif.

Le Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon a estimé dimanche dans un communiqué que « les électeurs viennent d’effacer politiquement la victoire présidentielle de Sarkozy en 2007″.

La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a estimé que « les Français ont exprimé leur rejet de la politique du président de la République et du gouvernement », lors d’une allocution au siège du PS.

Harlem Désir, numéro deux du PS, a évoqué « un score historique de la gauche, le plus important depuis le début de la Ve République », « qui ne nous donne que des devoirs, devoirs d’unité, de combativité et de créativité ». « L’unité de la gauche, c’est ce qui a permis ce succès, l’unité contre la droite et contre les mauvais coups qu’elle prépare et créativité pour préparer l’avenir et un projet nouveau pour le pays », a souligné M. Désir. « La gauche rassemblée au second tour progresse par rapport au total des listes de gauche du premier tour », a-t-il relevé.

« Cela veut dire qu’il y a eu une amplification des reports qui se sont faits et une mobilisation y compris d’un électorat abstentionniste qui a été conforté par cette union, la dynamique qui s’est créée ».

Le député PS Arnaud Montebourg a déclaré que « la gauche n’a aucune raison de tirer gloire de ce scrutin, car la moitié des électeurs qui ne viennent pas aux urnes se posent la question de savoir à quoi sert la politique ».

[Lire la suite]

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des Régionales : quelques résultats dans la régon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2010

Aulnoye-Aymeries en tête des villes de + de 5000 inscrits qui ont voté le plus à gauche : 67, 15 %

Ville Gauche en % UMP en % FN en %
Aulnoye-Aymeries 67,15 13,97 18,88
Bachant 60,67 11,72 27,61
Boussois 56,69 17,37 25,95
Feignies 52,29 19,15 28,56
Fourmies 57,81 20,80 21,40
Hautmont 51,32 21,89 26,79
Jeumont 56,29 21,45 22,27
Louvroil 61,88 13,44 24,68
Marpent 53,12 18,86 28,02
Maubeuge 52,81 20,67 26,52

 Recquignies                       50,49                21,17          28,34

 

NORD :                               51,29                 27,83           20,88

Pas-de-Calais :                 53                      22,63           24,37

RÉGION :                           51,97                 25,76           22,27

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12345...13
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy