Canal Sambre doit vivre !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2013

 

Section PCF Maubeuge/Val de Sambre
BP 32002 Louvroil
50606 – Maubeuge Cedex

 

Canal Sambre doit vivre ! dans Culture canal_fm1Canal Sambre doit vivre !


L’annonce par le Conseil Régional de la suppression de 75% sa subvention à notre radio locale menace

son existence. En effet, cette subvention régionale représente un quart de son budget. Son personnel

et ses auditeurs se mobilisent.

Les communistes du Val de Sambre sont attachés à la pluralité médiatique. Canal FM est un outil

au service d’associations, de citoyens, qui sont attachés à notre territoire et le font vivre.

C’est une des rares radios associatives locales à subsister dans notre département.

Canal FM, c’est la possibilité pour les citoyens de la Sambre et de l’Avesnois d’avoir leur propre moyen

d’expression, mais c’est aussi vingt salariés.

Nous refusons ce nouveau coup dur pour notre territoire.

Les communistes de Maubeuge et du Val de Sambre soutiennent l’action engagée par le personnel

et les auditeurs de Canal Sambre, et appellent les citoyens à signer massivement la pétition

en ligne sur son site et sur notre blog (pcfmaubeuge.unblog.fr). Nous invitons les élus locaux à s’emparer

de la question pour qu’un média radiophonique continue à vivre dans notre territoire.

Notre conseillère régionale, Annick Mattighello, a d’ores et déjà saisi Daniel Percheron, Président

du Conseil Régional.  fichier pdf Lettre Canal FM

 

La voix de la Sambre Avesnois ne doit pas s’éteindre !

Maubeuge, 15 avril 2013
Pour diffusion immédiate.

Fatiha Kacimi (co-secrétaire de la section PCF Sambre/Bavaisis) : 07 87 43 80 20
Arnaud Beauquel (co-secrétaire de la section PCF Sambre/Bavaisis) : 06 48 20 79 84
Xavier Dubois (secrétaire de la cellule de Maubeuge du PCF) : 06 30 04 16 02

Pour soutenir votre radio de territoire, cliquez sur : 

Pétitionduweb.com/ Non à la fermeture de Canal FM

 

Source : PCF Maubeuge

Publié dans Culture, ECONOMIE, Emplois, INFOS, LIBERTES, Luttes, PETITION, POLITIQUE, Politique régionale, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Pétition : Stoppez l’évasion fiscale !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2013

 

Pétition : Stoppez l'évasion fiscale ! dans France evasion-fiscale.1jpg

L’affaire Cahuzac révèle brutalement à tous les citoyens

la négligence et même la complaisance de nos dirigeants

vis-à-vis de l’évasion fiscale.

Pourquoi l’administration fiscale a-t-elle perdu 25 000 agents

depuis 2002 ?

Pourquoi le nombre de vérifications approfondies de situations

personnelles a-t-il chuté de 12 % entre 2006 et 2011 ?

Pourquoi laisse-t-on chaque année 60 à 80 milliards d’euros

échapper à l’impôt, tout en prétextant les déficits publics ainsi creusés pour sacrifier les retraites,

les allocations sociales, les emplois publics, les investissements écologiques d’avenir ?

Attac propose cinq mesures clés pour en finir avec la complaisance…

Signez l’appel au président de la République !

Lire également :

Après Cahuzac : stoppez l’évasion fiscale ! Lettre ouverte à Francois Hollande

 

captureevasionfiscale Attac dans Fraude fiscalecapture d’écran

Comment certaines banques aident leurs clients

à pratiquer l’évasion fiscale

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

 

Publié dans France, Fraude fiscale, PETITION, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

La pétition du non-socialiste fait boule de neige contre l’ANI

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2013

 

Accord emploi :

la pétition du non-socialiste fait boule de neige contre l’ANI

 

La pétition du non-socialiste fait boule de neige contre l'ANI dans Assemblee nationale ani-mobilisation-5mars

Lancée par des élus et responsables socialistes

locaux, la pétition contre l’Accord national

interprofessionnel sur la réforme du travail

atteint ce mercredi plus de 1200 signatures.

Ce nombre qui augmente de jour en jour en bas

de la pétition ne passe pas inaperçu, à une semaine

de l’ouverture à l’Assemblée nationale

de la discussion du projet de loi de transcription de l’ANI sur l’emploi.

Le Parti socialiste n’est donc pas comme un seul homme derrière ce texte législatif en préparation

qui entérinerait de nombreuses régressions dans le droit de travail pour les salariés.

 

nonsocialiste ANI dans CompetitiviteClic sur l’image pour agrandir

 

« Des marges de manœuvre existent »

Sans surprise, les noms de Marie-Noëlle Lienemann,

Emmanuel Maurel, Gérard Filoche, Marianne Louis,

Jérôme Guedj, Julien Dray, Jean-François Thomas,

Anne Ferreira et, Jonathan Munoz, tous membres

du bureau national du PS, se trouvent parmi

les signataires de l’appel initié par les socialistes

de Seine-Maritime.

 

Le 5 mars dernier, lors de la manifestation contre l’ANI,

Emmanuel Maurel expliquait à l’Humanité.fr

pourquoi ce projet de loi n’est pas bon :

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Assemblee nationale, Competitivite, France, PETITION, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaire »

Accord emploi : Le Front de Gauche entend « détricoter pièce par pièce » l’accord pour en montrer toute la nocivité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2013

 

TRAVAIL

Accord emploi :

«Vu l’enjeu, c’est la mère des batailles» pour A. Chassaigne

 

Accord emploi : Le Front de Gauche entend

André Chassaigne annonce que le groupe

Front de gauche à l’Assemblée nationale

entend « détricoter pièce par pièce » l’accord

dit de sécurisation de l’emploi, « pour montrer

aux parlementaires et aux Français

la nocivité de ce texte. »

L’accord signé par le Medef, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC sera présentée ce mercredi en Conseil

des ministres, pour une application « début mai », selon Michel Sapin, le ministre du Travail. La CGT,

Force ouvrière, Solidaires et le FSU organisent une journée de manifestation ce mardi

contre la transposition de l’accord du 11 janvier dans la loi.

Accord minoritaire

«Nous considérons que ce sont 
les élus qui font la loi et ce serait une lourde dérive 
de la République que,

au nom du dialogue social, 
la représentation nationale se voie imposer une loi dictée, en fait, par le Medef,

explique André Chassaigne dans un point de vue publié dans l’Humanité de ce lundi. D’autant que

cet accord est minoritaire. Les organisations syndicales signataires ne représentent que 38 % des salariés. »

« Avec cet accord tel quel, le licenciement serait plus facile sous prétexte de compétitivité ; la mobilité 
serait

imposée à tous les salariés et tout refus 
pourrait entraîner le licenciement pour faute personnelle. La baisse

du salaire ou l’augmentation du temps de travail, sur la base d’un simple accord d’entreprise, pourrait

s’imposer aux salariés sans garantie réelle pour l’emploi. Les recours en justice seraient limités, de même que

celui auprès des prud’hommes. »

Construire une alternative

« Quand le projet de loi du gouvernement viendra en débat à l’Assemblée, nous entendons le détricoter pièce

par pièce pour montrer aux parlementaires et aux Français la nocivité de ce texte. Nous voulons faire bouger

les lignes. Nous allons déposer des centaines d’amendements pour construire une alternative. Nous avons

élaboré, avec nos collègues du Sénat, une loi contre les licenciements boursiers. Nous allons la décliner en

amendements pour redéfinir les licenciements économiques, les licenciements abusifs, les licenciements boursiers,

pour permettre 
aux salariés de saisir les juges pas seulement sur la forme mais sur le fond…

Avec le Front de gauche, nous avons construit ce projet en lien avec les salariés en lutte. Pour la première fois

depuis le début de la législature, la jonction entre luttes sociales et luttes parlementaires va se faire. Tenant

compte du sujet 
et de l’enjeu, c’est la mère des batailles. »

  • A lire aussi :

Accord sur l’emploi : le programme des 170 manifestations

« Non à l’accord du Medef ! Signez la pétition

Propos recueillis par Max Staat - humanite dans CGT le 4 Mars 2013

Publié dans André Chassaigne, CGT, droit du travail, FO, France, Front de Gauche, FSU, PETITION, POLITIQUE, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

Non à l’accord « compétitivité-emploi » !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2013

 

A l’initiative de la Fondation Copernic et d’Attac, un collectif d’organisations

associatives, syndicales et politiques lancent un Appel unitaire et une Pétition

pour dire NON à cet accord régressif et à sa transcription dans la loi.

 

Un ANI qui nous veut du mal

 

Non à l'accord

Associations, syndicats, partis politiques et citoyen-ne-s,

nous lançons un appel afin que l’accord national interprofessionnel (ANI)

signé le 11 janvier 2013 par le patronat et trois syndicats ne soit pas

transcrit dans la loi.

Cet accord illégitime constitue, en effet, un recul social majeur, qui ne

fera qu’aggraver la précarité du travail.

Nous appelons chacun-e à s’en emparer et à s’engager

pour qu’il n’acquière pas force de loi.

L’appel a été rendu public le 19 février 2013 lors d’une conférence tenue

symboliquement devant l’hôtel de Crillon, à Paris.

 

Le Tribunal de grande instance de Paris a, en effet, annulé le 15 janvier dernier le plan social établi

par la direction du palace, propriété d’un multimilliardaire, et lui a fait interdiction de le mettre en œuvre.

Cette décision ne serait certainement pas intervenue si l’ANI avait été transcrit dans la loi. Ce jugement a,

en outre, permis la conclusion d’un accord d’entreprise exemplaire, à mille lieues des accords dits

« de maintien dans l’emploi » prévus par l’ANI, qui garantit le maintien des emplois et des salaires pendant

les deux ans de fermeture de l’hôtel pour travaux.

Vous pouvez signer (et faire signer) cet appel à ce lien.

Le collectif unitaire à l’origine de l’appel organise une réunion publique le 28 février 2013, à 19 heures,

La Bellevilloise, à Paris, avant la journée d’action du 5 mars 2013 décidée par les syndicats CGT, FO,

FSU et Solidaires.

___________________________________________________________________________________

Citoyen-ne-s, militants associatifs, syndicaux ou politiques, nous lançons un appel afin que le Parlement

ne retranscrive pas dans la loi l’accord national interprofessionnel (ANI) signé le 11 janvier 2013 par le patronat

et trois syndicats minoritaires. Cet accord illégitime constitue, en effet, un recul social majeur, qui ne fera

qu’aggraver la précarité du travail. Nous appelons chacun-e à signer cet appel et à le faire circuler pour faire

entendre nos voix.

Voir le texte complet de l’appel :

http://blogs.mediapart.fr/blog/fondation-copernic/190213/un-ani-qui-nous-veut-du-mal

 

Publié dans Competitivite, droit du travail, Emplois, PETITION, SOCIAL | 1 Commentaire »

Exigeons l’annulation des poursuites et des procédures de licenciement contre les militants syndicaux de PSA Aulnay

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2013

 

Contre le licenciement et les poursuites judiciaires

à l’encontre des salariés en lutte à PSA Aulnay-sous-Bois

 

Exigeons l’annulation des poursuites et des procédures de licenciement contre les militants syndicaux de PSA Aulnay dans France militant

Depuis le 16 janvier, des centaines de salariés de PSA Aulnay-sous-Bois sont en grève contre la fermeture de leur usine et pour qu’aucun d’entre eux ne se retrouve au chômage. S’inscrivant dans un vaste plan de 11 200 suppressions d’emplois, cette fermeture aurait des conséquences désastreuses pour les 3 000 salariés de l’usine d’Aulnay, pour leurs familles et, au-delà, pour la Seine-Saint-Denis, un département sinistré. Après avoir longtemps menti en niant ce plan de licenciements, la direction de PSA veut aller vite en besogne. Cette grève constitue pour elle un obstacle, qu’elle veut briser au plus vite. PSA s’est engagée dans une stratégie de la tension, renouant avec des méthodes dont Citroën et Peugeot sont coutumières depuis toujours : lock-out, vigiles aux portes de l’usine, mobilisation de cadres et agents de maîtrise d’autres sites pour intimider les grévistes, campagne de presse, etc.

Elle se lance maintenant dans la criminalisation de l’action revendicative : Najib Azahriou, Onay Bunul, Salah Keltoumi, Samir Lasri, Agathe Martin et Julien Méléard ont été convoqués pour entretien préalable au licenciement, avec mise à pied conservatoire, et donc sans salaire. Quatre d’entre eux, ainsi qu’Ahmed Berrazzel, Abelghani Gueram et Youcef Zanoune, ont été convoqués à la Sûreté territoriale sur plainte d’huissiers payés par PSA. Tous sont ouvriers à PSA Aulnay depuis des années. Tous sont des militants actifs de la grève : en les visant, c’est la résistance ouvrière que cible la direction.

Nous ne pouvons rester indifférents ! En criminalisant, en licenciant ces militants, c’est la liberté syndicale qu’on met en cause. Le combat des salariés de PSA Aulnay est juste. Nous exigeons l’annulation des poursuites et des procédures de licenciement contre les militants syndicaux de PSA Aulnay.

Signer la pétition de soutien

Publié dans France, licenciements, Luttes, PETITION, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Lettre ouverte à F. Hollande et à sa majorité parlementaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 février 2013

 

Il faut interdire les licenciements dans les groupes qui font des profits !

 

Lettre ouverte à F. Hollande et à sa majorité parlementaire  dans ECONOMIE emploi

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les parlementaires

de la majorité.

Pendant la campagne pour l’élection présidentielle 2012,

M. Hollande a déclaré que son ennemi était la finance.

Son 35ième engagement de campagne indiquait la volonté suivante :

Pour dissuader les licenciements boursiers,

nous renchérirons le coût des licenciements collectifs

pour les entreprises qui versent des dividendes

ou rachètent leurs actions, et nous donnerons

la possibilité aux salariés de saisir le tribunal de grande instance dans les cas manifestement

contraires à l’intérêt de l’entreprise.

Après sa victoire en mai, pendant la campagne pour les élections législatives, M. Sapin, son ministre

du travail, a déclaré qu’à condition d’avoir la majorité à l’Assemblée nationale le 17 juin 2012,

un projet de loi donnera « les pouvoirs, les moyens au juge d’interdire un licenciement

lorsqu’il n’a comme seul motif que d’augmenter encore un peu plus les dividendes qui seront

versés à l’actionnaire ».

A ce jour et jusqu’en 2017, M. Hollande est au pouvoir et possède une majorité absolue à l’Assemblée Nationale.

Elle lui a été donnée sur la base notamment des engagements et promesses rappelés ci-dessus.

Vous avez un mandat du peuple français pour CHANGER LES CHOSES, MAINTENANT !

Comme l’a montré le rassemblement du 29 janvier 2013 devant le ministère du travail, l’inquiétude grandit

face à la multiplication des licenciements dans les entreprises qui réalisent pourtant des profits.

A cette occasion, les salariés ont transmis une proposition de loi pour interdire cette pratique.

Aujourd’hui, nous ne nous satisfaisons pas des arguments qui veulent montrer que le terme de « licenciement

boursier » est inapproprié pour désigner de telles pratiques.

Jouer sur les mots, c’est jouer avec des vies.

Nous ne nous satisfaisons pas non plus des arguments selon lesquels les récents accords sur la réforme

du marché du travail vont protéger les salariés de ce type de licenciements…

Lire la suite

Signer la pétition

Publié dans ECONOMIE, F. Hollande, licenciements, PETITION, POLITIQUE, SOCIAL | 1 Commentaire »

PSA Aulnay : des militants CGT convoqués par la police

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2013

 

Les grévistes de PSA Aulnay ont accompagné Agathe Martin et Abdel Guerram,

militants CGT convoqués par la police. « On est des ouvriers, pas des casseurs ! »

 

PSA Aulnay : des militants CGT convoqués par la police dans CGT capture161Capture d’écran

Pour témoigner du soutien de toute la CGT

aux militants de PSA injustement convoqués,

vendredi 1er février 2013 à 10h,

une délégation de militants a accompagné

Agathe Martin, mère de deux enfants,

à son rendez-vous au commissariat de Bobigny.

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo.

 

Communiqué de la CGT PSA Aulnay, la Fédération CGT de la Métallurgie et de l’UD CGT 93 :
*
Halte à la criminalisation des salariés en lutte de PSA !
*
extrait
*

PSA s’engage à présent dans une stratégie de tension : lock-out, vigiles aux portes de l’usine,

convocation de 6 salariés à la Sûreté territoriale, convocation de 4 salariés à un entretien préalable

au licenciement avec mise à pied conservatoire à effet immédiat !

Après avoir menti au pays entier sur la prétendue non-fermeture du site d’Aulnay, PSA renoue

avec de vieilles méthodes de pressions, intimidations, sanctions, contre des salariés engagés

pour la défense de leurs emplois et de leurs droits !

capture17 dans France

capture d’écran

Les salariés qui luttent ne sont pas des délinquants ! Les casseurs d’usines et d’industries sont

à chercher du côté d’un patronat obnubilé par ses profits et peu soucieux du devenir de l’industrie,

des emplois, et de la réalité sociale du pays !

Les convocations à la Sûreté territoriale ne sont pas sans liens avec des décisions des pouvoirs publics.

La CGT en appelle ainsi aux autorités de l’État pour que cesse cette tentative de criminalisation

des salariés en lutte de PSA. Par ailleurs, sur le volet économique et social, l’État doit urgemment prendre

toutes ses responsabilités !

[Lire le communiqué]

Aujourd’hui, 4 février, la grève continue !

Solidarité :

 

Publié dans CGT, France, INFOS, PETITION, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaire »

Nadir Dendoune présenté demain devant un juge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2013

 

Le journaliste français Nadir Dendoune,

détenu en Irak depuis 13 jours, présenté devant un juge

 

Nadir Dendoune présenté demain devant un juge dans Irak nadir3

Nadir Dendoune, journaliste indépendant, arrêté le 23 janvier à Bagdad,

dans l’exercice de son métier sera présenté demain devant un juge,

a annoncé le président du Syndicat des journalistes irakiens.

« La police l’a interrogé hier et il sera présenté devant un juge », a dit

Mouayyed Al-Lami ajoutant qu’il espérait une libération « cette semaine ». 

Cette première comparution devait avoir lieu aujourd’hui mais en a été reportée

à mardi en raison de l’absence d’interprète.

Le consul de France à Bagdad a également pu le rencontrer pour la première fois

samedi, selon le ministère des Affaires étrangères. « Il apparaissait en bonne santé

et plutôt bien traité », a indiqué samedi une porte-parole du quai d’Orsay.

Mouayyed Al-Lami qui a également rendu visite samedi à Nadir Dendoune

a précisé que ce dernier avait été examiné par un médecin de l’ambassade de France et qu’il se portait bien.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Signez la pétition pour la libération de Nadir Dendoune

Publié dans Irak, l'Humanité, PETITION | Pas de Commentaire »

« Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes » : la colère des infirmier(e)s et aides-soignant(e)s

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

Les infirmières « pigeonnes » dénoncent leurs conditions de travail

 

« Nous refusons de contribuer à un système

qui privilégie la rentabilité au détriment

de la qualité des soins », affirme la vice-présidente

du collectif d’infirmiers et aides-soignants,

« Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes », lancé

sur Facebook.

 

 

Ce groupe fondé en octobre par une infirmière parisienne prend le contre-pied des Pigeons, ce mouvement

lancé par et pour des entrepreneurs du net. Pas question ici de s’en mettre plein les fouilles à coup d’exemption

fiscale. Ces professionnels de la santé veulent au contraire faire connaître leur ras-le-bol face à leurs conditions

de travail qui se dégradent, sur fond de casse du service public de la Santé. Ils ont appelé ce lundi

à des rassemblements dans plusieurs villes de France, afin de dénoncer leurs conditions de travail.

Manifestations et pétition

« Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes », fédère « des infirmières, du privé comme du public, libérales ou non,

mais aussi des aides-soignantes et des auxiliaires de puériculture » dénonçant des conditions de travail

qui « mettent en danger le patient » et réclamant « une revalorisation des statuts et des salaires », explique

à l’AFP Sarah Guerlais. Qui poursuit : « Nous refusons de contribuer à un système qui privilégie la rentabilité

au détriment de la qualité des soins. »

En outre, une pétition ayant recueilli plus de 5.000 signatures a été mise en ligne. Ses auteurs dénoncent

« l’insécurité et la dégradation constantes des soins qui vous sont prodigués à cause d’un système qui sacrifie

la qualité à la rentabilité ».

Ils appellent les soignants à les rejoindre et les patients à les soutenir afin de défendre leurs « statuts

de soignant et la qualité des soins, et forcer le gouvernement à une réforme ».

Libération de la parole

L’initiative a fait boule de neige car elle a libéré la parole.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, PETITION, POLITIQUE, SANTE, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

1...34567...18
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy