Pour la libé­ration de Marwan Bar­ghouthi et de tous les pri­son­niers poli­tiques pales­ti­niens

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 avril 2014

 

Barghouti, le prisonnier qui a les clés de la paix

 

Pierre Barbancey – Vendredi, 11 Avril, 2014

 

BarghoutiMandela

  Jeudi à Paris, la campagne internationale

  «Libérez Marwan Barghouti et tous les prisonniers

  politiques palestiniens» a connu un nouvel élan.

  «Le contexte politique est devenu extrêmement

  complexe», a rappelé Fadwa Barghouti avec,

  à ses côtés, de nombreuses personnalités, dont Patrick

  Le Hyaric, député européen et directeur de l’Humanité,

Nicole Kiil-Nielsen, qui siège également à Bruxelles, Claude Léostice, présidente de la plate-forme

des ONG françaises pour la Palestine, ou Taoufiq Tahani, président de l’Association France-Palestine

solidarité (AFPS).

Une situation qui replace la question de la libération des prisonniers politiques palestiniens – ils sont

près de 5 000 – et singulièrement celle de Marwan Barghouti sous un nouveau jour.

[...]

… dès septembre 2000, responsable du Fatah en Cisjordanie, alors que la direction nationale est aphone,

il appelle à la levée du peuple palestinien contre les colons et l’armée israélienne d’occupation,

là où elle est positionnée dans les territoires palestiniens.

Marwan Barghouti est un député. Qui plus est, président du groupe d’amitié parlementaire Palestine-France.

Arrêté illégalement en 2001, il purge actuellement une peine de trois fois la prison à vie. Les pressions

israéliennes n’ont pas eu raison de sa détermination. Tant son combat politique est profond. Une aura,

un charisme, qu’il a mis au service de son peuple. Il a rédigé un « Document des prisonniers », paraphé

par l’ensemble des formations palestiniennes, qui est aujourd’hui une référence. Référence à la lutte

pour l’État palestinien dans les frontières de 1967 aux côtés d’Israël, avec Jérusalem-Est comme capitale.

La question de la libération des prisonniers politiques palestiniens est maintenant au cœur du règlement

du conflit. « Cette campagne vise à contester la vision sécuritaire d’Israël », souligne Majed Bamya,

chargé du dossier auprès du ministère palestinien des Affaires étrangères.

« Le message est que la liberté des prisonniers et la fin de la colonisation ne sont pas

une résultante d’un accord de paix mais le passage nécessaire vers un accord de paix. »

Une idée nouvelle et essentielle. (…)

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, LIBERTES, Monde | Pas de Commentaire »

Chasse aux homosexuels en Ouganda

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2014

 

Loi antigays en Ouganda :

la chasse aux sorcières médiatiques est de retour

 

Capturehomophobieouganda  Capture d’écran

  La « Une » du tabloïd Red pepper, habitué des ragots sordides

  Un tabloïd ougandais a publié ce mardi une liste

  de 200 personnes qu’il dit être homosexuelles, le lendemain

  de la promulgation par le président Yoweri Museveni d’une loi

  durcissant la répression de l’homosexualité dans ce pays

  d’Afrique de l’Est à majorité chrétienne.

  « Mis à nu! », titre en une le tabloïd Red Pepper, habitué des ragots

  sordides, de préférence sexuels.

  « Les deux 200 principaux homos d’Ouganda identifiés » écrit-il dessous,

  à côté de photos d’un responsable d’une association de défense

des minorité sexuelles, d’un prêtre catholique, d’une rappeuse renommée et d’une militante connue de la cause gay,

lesbienne affichée. Parmi les noms cités – tous relativement connus en Ouganda – figurent quelques homosexuels

affichés, mais la grande majorité – dont ceux de défenseurs de la cause homosexuelle – sont ceux de personnes

n’ayant jamais fait part publiquement de leur préférence sexuelle.

« La chasse aux sorcières médiatiques est de retour », a twitté Jacqueline Kasha, célèbre activiste de la cause

homosexuelle en Ouganda, dont le nom avait été cité en octobre 2010 dans un autre tabloïd, Rolling Stone, qui avait

publié les identités de 100 prétendus homosexuel(le)s sous le titre « Pendez-les ». Jacqueline Kasha avait fait

condamner le journal en portant plainte, au côté notamment de David Kato, figure de la cause homosexuelle

en Ouganda lui aussi cité et assassiné à son domicile quelques mois plus tard.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Voir la carte :

L’homosexualité, un crime dans de nombreux pays d’Afrique et du Moyen-Orient

Publié dans AFRIQUE, Homophobie, LIBERTES, Ouganda | Pas de Commentaire »

Vers un Internet à deux vitesses ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2014

 

NEUTRALITÉ DU NET

Le Parlement européen va-t-il instaurer

l’internet à deux vitesses ?

 

internet  par Mathieu Lapprand 20 février 2014

  La Quadrature du net, association de défense des droits

  et libertés des citoyens sur Internet, sonne l’alarme.

  Un vote déterminant pour la « neutralité du net » se tiendra

  la semaine prochaine au Parlement européen.

  La neutralité du net, c’est le fait que les opérateurs

  de communications se contentent de transmettre les données

  sur le réseau internet sans les filtrer ou les discriminer – ralentir

  certains flux pour en privilégier d’autres, par exemple.

Alors que ce principe est difficilement respecté aujourd’hui par les opérateurs, le texte qui risque d’être discuté

au Parlement vise au contraire à légaliser le filtrage des flux par les opérateurs. A quelques mois des élections,

les parlementaires montrent l’influence déterminante des groupes industriels et leur mépris pour les positions

des associations citoyennes.

La Commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie (ITRE) du Parlement européen votera lundi 24 février

sur une proposition de règlement élaborée par la Commissaire européenne Neelie Kroes. Cette proposition établit

« des mesures relatives au marché unique européen des communications électroniques et visant à faire

de l’Europe un continent connecté ». En clair, le texte a notamment pour objet de définir juridiquement la neutralité

du net et ses éventuelles exceptions.

Un Internet à deux vitesses

Plusieurs commissions ont émis, ces dernières semaines, des propositions d’amendements sur ce texte,

pour protéger la neutralité du net. Mais la rapporteure du projet, Pilar Del Castillo Vera, pourrait soumettre au vote

de la commission ITRE un texte intégrant des « amendements de compromis », sans tenir compte des avancées

des dernières discussions. Résultat : « Le principe de la neutralité du Net est en phase d’être complètement

dénaturé afin de satisfaire les intérêts des opérateurs télécoms », alerte La Quadrature du net.

internet1

Le texte adopté en commission sera soumis

au Parlement. Si cette définition de la neutralité

du net était validée, ce serait la porte ouverte

pour des services internet à la carte. Les consommateurs pourraient avoir à payer à leurs fournisseurs d’accès

à Internet (FAI) des frais supplémentaires pour chaque service en ligne. Les FAI pourraient également bloquer

certains contenus, sans aucune contrôle du pouvoir judiciaire, prévient La Quadrature.

[Lire la suite sur Basta !]

Le site de La Quadrature avec les enjeux du débat : savetheinternet

Un service pour appeler gratuitement les permanences de députés.

Illustrations : http://savetheinternet.eu

Creative Commons License

 

Qu’est-ce que la neutralité du Net ?

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

 

Publié dans Democratie, EUROPE, Liberalisme, LIBERTES, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Jeux Olympiques et Coupe du monde : terrains de jeux d’un néolibéralisme de choc (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 février 2014

 

Pas très sportif

     Jeux Olympiques et Coupe du monde :

     terrains de jeux d’un néolibéralisme de choc

 

JO

  par Olivier Petitjean 6 février 2014

  Les grandes compétitions sportives planétaires coûtent

  de plus en plus cher. Surtout, le Comité international

  olympique et la FIFA, qui commercialisent ces produits

  phares du divertissement mondial, sont devenus

  de véritables holdings sans aucun contrôle.

 

Résultat : présomptions de corruption, optimisation fiscale, violations du droit du travail, expulsions des populations pauvres pour laisser place à des infrastructures souvent inutiles et remise en cause de la démocratie accompagnent ces évènements. Pour le plus grand profit de ces holdings et de leurs sponsors, et sous les acclamations des stades.

Le Comité international olympique et la Fifa ? Des « holdings transnationales dotées des statuts d’une amicale bouliste », estime Fabien Ollier, directeur de la revue Quel Sport et l’un des contributeurs du livre La coupe est pleine ! Les désastres économiques et sociaux des grands événements sportifs [1]. Les produits phares de ces holdings ? Les JO d’été et d’hiver pour le CIO, la Coupe du monde de football pour la FIFA. Afin d’organiser ces évènements et les vendre à la planète entière, tout, ou presque, est désormais permis. Considérés comme des moments festifs et consensuels, ces grands moments de compétition sportive sont devenus synonymes de débauche d’argent public, d’expulsions massives de pauvres urbains, de dégradation des conditions de travail dans le secteur des travaux publics, d’hyper sécurisation des espaces publics et d’inondation publicitaire à grande échelle.

coupe du monde

  La FIFA comme le CIO n’ont aucun compte à rendre ni aucune obligation

  de transparence financière. Basée à Zurich, en Suisse, comme la plupart

  des instances sportives internationales, la FIFA emploie environ 300 personnes

  et a réalisé en 2012 un bénéfice de 89 millions de dollars.

  Ses réserves financières, sur lesquelles elle n’est pas imposable du fait

  de son statut d’organisation à but non lucratif, s’élèveraient à

   1,378 milliard de dollars.

L’opacité de son fonctionnement interne et de sa gouvernance est régulièrement critiquée, notamment par l’ONG Transparency international.

« Un moindre niveau de démocratie est parfois préférable »

La FIFA a pourtant été impliquée dans plusieurs scandales de corruption, de trucage et de détournement de fonds.

[Lire la suite sur Basta !]

250-000 EXPULSIONS… l’autre visage de la Coupe du Monde au Brésil/

Publié dans droit du travail, Exploitation, Liberalisme, LIBERTES, Qatar, SOCIAL, Sport - EPS | Pas de Commentaire »

Nouvel acharnement judicaire contre deux syndicalistes CGT : un acte politique du gouvernement pour museler toute contestation sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2014

 

Nouvel acharnement judiciaire contre deux syndicalistes

 

CGT-pas-voyou

  Deux syndicalistes CGT sont convoqués mercredi

  devant la cour d’Appel du Rhône pour le simple motif

  d’avoir distribué des tracts à un péage en 2010,

  pour protester contre la réforme des retraites Sarkozy.

  Alors qu’ils avaient été relaxés en première instance,

  la Cour d’appel les convoque à nouveau pour absence

  de « déclaration préalable de manifestation ».

 

« En 2010 on avait organisé une diffusion de tracts au péage de Villefranche-sur-Saône sur la réforme des retraites, on avait été ensuite convoqués en 2012 au tribunal de Villefranche au motif qu’on n’avait pas fait de déclaration préalable de manifestation », explique Pierre Coquan, secrétaire général de la CGT du Rhône, convoqué ce mercredi avec un autre militant CGT à la Cour d’appel de Lyon. « Distribuer un tract n’est pas une manifestation, cela n’a pas à être déclaré ou alors chaque distribution à un rond point ou dans la rue devra l’être, ce qui n’est pas le sens de notre fonctionnement démocratique », a souligné Me François Dumoulin, leur avocat.

Le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône (Rhône) les avait, en toute logique, relaxés en octobre 2012, confirmant qu’une distribution de tract à deux personnes n’était pas une manifestation. Le procureur de cette juridiction avait pourtant fait appel. Pour la CGT l’appel du parquet est « dans le droit fil de l’utilisation de la police et de la justice pour tenter de museler toute contestation sociale en criminalisant l’action syndicale ». Un cas à ajouter à l’acharnement contre les cinq de Roanne. Le parquet général de Lyon avait également fait appel début janvier de la relaxe des cinq militants CGT poursuivis en correctionnelle pour avoir refusé un prélèvement ADN.

Une manifestation est organisée mercredi à 11h30 à Lyon, la place Bellecour qui rejoindra la cour d’Appel, en soutien aux deux militants. La CGT demande le vote de la loi d’amnistie, votée par le Sénat à l’initiative des sénateurs du Front de Gauche, et bloquée depuis par le Gouvernement. En outre, pour éviter l’acharnement et les discriminations, la centrale syndicale « propose d’abord une loi portant des droits nouveaux protégeant les militants syndicaux et progressistes qui agissent dans le cadre de leur mandat dans des actions collectives. La CGT « propose aussi de retirer de la liste des délits susceptibles d’être inscrits au fichier des empreintes génétiques toutes les condamnations touchant les militants syndicaux et progressistes qui, dans le cadre de leur mandat, agissent dans une action collective. »

Publié dans CGT, France, Justice, LIBERTES, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

TURQUIE : déclaration de Patrick Le Hyaric (PCF) devant le tribunal d’Istanbul avec les journalistes menacés ou emprisonnés.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 décembre 2013

 

P. Le Hyaric Istanbul  Le 12 décembre 2013

  Nous sommes venus ici, à ce tribunal d’Istanbul, pour apporter

 notre soutien aux journalistes inquiétés, emprisonnés sur la base

 de faux procès, d’accusations infondées au seul prétexte de lutte

 contre le terrorisme.

 

Prétexte devenu bien commode pour bâillonner celles et ceux qui ne font que leur travail : informer. Le droit à l’information pluraliste et le droit d’être informé sont les caractéristiques d’une démocratie. Le droit à l’information est inscrit noir sur blanc dans la charte des droits européens.

Je veux dire que nous nous trouvons ici à ce nouveau procès à un moment paradoxal : celui où la planète entière pleure et célèbre Nelson Mandela.

Lui aussi a été jeté en prison et conspué par les grands de ce monde en étant accusé de terrorisme… Ceux qui accusent aujourd’hui en Turquie, des journalistes, des élus, des députés, des avocats, des écrivains, des chercheurs, de terrorisme et les jettent en prison pour ce motif, feraient bien de réfléchir et de prendre garde… Ceci pourrait se retourner contre eux. Cette accusation ne sert qu’à tenter de bâillonner ici en Turquie, comme ailleurs les citoyens, les jeunes, et ceci ne sert qu’à empêcher le peuple kurde d’être libre et souverain.

Le maintien d’une « loi anti-terroriste » est contraire aux accords d’association et de coopération avec l’Union européenne.

Avec les forces progressistes en Europe, nous ne cessons de le rappeler, nous ne pouvons accepter que notre gouvernement maintienne en prison une soixantaine de journalistes, six députés, des femmes. Nous allons intervenir à nouveau et ce auprès des autorités européennes, et auprès du gouvernement français.

Nous demandons au Président de la République française de poser ces questions aux autorités Turques au cours du voyage qu’il va effectuer ici à la fin du mois de janvier. De même, comme l’Union européenne, il doit appuyer l’idée qu’un pas politicien nouveau soit fait dans la négociation avec les kurdes.

Soyez assuré de notre soutien et de notre engagement à vos côtés.

Publié dans LIBERTES, PCF, Solidarite, Turquie | Pas de Commentaire »

CGT : Tous à Roanne le 5 novembre pour les libertés d’actions et d’expressions syndiales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2013

 

Campagne nationale et manifestation pour les libertés d’expressions et d’actions syndicales

                                Tous à Roanne le 5 novembre !

 

CGT : Tous à Roanne le 5 novembre pour les libertés d'actions et d'expressions syndiales dans CGT cgtroanne-212x300

De plus en plus de militants sont frappés par la criminalisation

de l’action syndicale. La CGT a décidé de lancer une grande

campagne nationale pour les libertés syndicales.

Le 16 octobre à la CGT à Montreuil, des militants sont venus

témoigner de l’acharnement dont ils sont victimes et débattre

de la construction d’une proposition de loi visant à décriminaliser

l’action collective.

Le 5 novembre 2013, un grand rassemblement national aura lieu

à Roanne, le jour où les 5 syndicalistes de Roanne, symboles

de cette criminalisation, seront convoqués au tribunal.

Publié dans CGT, France, LIBERTES, Luttes | Pas de Commentaire »

Georges Ibrahim Abdallah, trentième année dans les prisons françaises. Un appel d’élus

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2013

 

Georges Ibrahim Abdallah, trentième année dans les prisons françaises.

Un appel d’élus

 

Georges Ibrahim Abdallah, trentième année dans les prisons françaises. Un appel d’élus  dans France gia-300x210Alain GRESH

J’ai déjà évoqué à plusieurs reprises le cas de Georges Ibrahim Abdallah,

notamment dans Le Monde diplomatique (avec Marina Da Silva,

« Georges Ibrahim Abdallah, un prisonnier politique expiatoire »,

mai 2012).

Il entame, demain 24 octobre 2013, sa trentième année d’incarcération.

 

Il existe peu de prisonniers politiques qui sont, à l’heure actuelle, encore embastillés pour une si longue période, à part des Palestiniens oubliés de tous et, à ma connaissance, personne d’autre.

Son sort est tellement scandaleux que même l’ancien préfet Yves Bonnet, patron de la Direction de la sécurité du territoire (DST) de 1982 à 1985, et ex-député UDF, demande sa libération (« Le sort de Georges Ibrahim Abdallah », Sud-Ouest, 17 septembre 2013).

Lire également « Georges Ibrahim Abdallah, prisonnier des raisons d’Etats », par Pascal Priestley (TV5 monde, 24 octobre 2013).

Un livre témoignage, Où le sang nous appelle (Le Seuil), écrit par Daniel Schneidermann et Chloé Delaume, évoque longuement le cas de Georges Ibrahim Abdallah, dont Delaume est la nièce. On trouvera, sur le site de cette dernière, un texte où elle raconte qu’elle a remis l’ouvrage à Christiane Taubira qui, avec d’autres, a son mot à dire sur le dossier (« #Sérail, famille, magie », 8 octobre 2013) :

[...]

Dans une déclaration faite le 23 octobre à la presse, son avocat, Me Jean-Louis Chalanset, déclare : « Aujourd’hui dans la 30ème année de sa détention, on refuse de l’expulser, seule condition à sa libération, au mépris des décisions des juges et au mépris de tous les usages concernant un étranger condamné à une peine criminelle. Il convient de souligner que jamais en France un prisonnier politique n’a été détenu aussi longtemps que Georges Ibrahim Abdallah. »

Il évoque aussi la lettre que, pour la première fois, des élus, députés, sénateurs, maires, conseillers régionaux — socialistes, communistes, Verts, ainsi qu’une centriste — adressent au président de la République pour réclamer sa libération et son retour au Liban, dont les autorités sont prêtes à l’accueillir. Nous la publions ci-dessous :

 

Lettre ouverte au président de la République

Paris, le 23 octobre 2013,

Il a passé plus de temps en prison que Nelson Mandela. Il est le plus vieux prisonnier politique du continent européen et sans doute un des plus vieux du monde. Le 24 octobre 2013, il entamera sa trentième année de détention. Georges Ibrahim Abdallah a été condamné le 24 octobre 1987 à la prison à vie.

Il peut bénéficier d’une libération conditionnelle depuis 1999. Et, pourtant, alors même que le Liban s’est dit prêt à l’accueillir, il s’est vu refuser huit fois cette demande.

Ce refus est d’autant plus scandaleux que, en 1985, dans le cadre de négociations menées pour la libération d’un otage français, les plus hautes autorités de la France avaient accepté qu’il soit libéré. Elles n’ont pas tenu parole. Ce qui indignait l’ancien directeur de la direction de la surveillance du territoire (DST), le préfet Yves Bonnet : « Cette injustice a assez duré ; elle a même dépassé les limites du raisonnable. Qu’on le mette dans un avion et qu’on le renvoie chez lui, au Liban, où les autorités sont disposées à l’accueillir. » (Déclaration à France 24, 28 décembre 2011).

C’est pour cela, Monsieur le Président, que nous, élus de la République, nous vous demandons de mettre un terme à cette injustice et de prendre les mesures, quelles que soient les pressions étrangères, pour qu’il puisse être libéré et rejoindre le Liban.

Signataires

Noël Mamère, député-maire de Bègles – Serge Janquin, député-maire de Labuissière – Danielle Bidard-Reydet, sénatrice honoraire – Sergio Coronado, député des Français établis hors de France

Patrick Braouezec, membre honoraire du parlement – Nathalie Goulet, sénatrice – Bally Bagayoko, vice-président du Conseil général de Seine-Saint-Denis

François Asensi, député-maire de Tremblay-en-France – Stéphane Gatignon, maire de Sevran – Jean-Claude Lefort, député honoraire – André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme

Nicole Borvo, sénatrice honoraire – Jacques Perreux, conseiller régional – Rose-Marie Saint-Germes-Akar, conseillère régionale

[Article complet sur Le Grand Soir]

*
gia1-300x212 Georges Ibrahim Abdallah dans LIBERTES*
*

Une manifestation est organisée à Lannemezan – où il se trouve incarcéré -

le 26 octobre 2013 à l’occasion de son entrée dans une trentième année

de détention.

Publié dans France, LIBERTES, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

CERCLE DE SILENCE : Maubeuge – 31 août 2013

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 août 2013

Courriel repris sur PCF Maubeuge

 

CERCLE DE SILENCE : Maubeuge - 31 août 2013 dans LIBERTES cercle-de-silence

Cercle de Silence de Maubeuge

SAMEDI 31 AOÛT 2013 – 11h (précises) –

place des Nations.

 

 

 

Depuis un mois,

  • Toujours des menaces de mise à la rue de personnes étrangères après des refus d’asile ; c’est le cas notamment au CADA de Valenciennes, à l’HUDA de Louvroil…
  • Toujours des Roms chassés de leurs campements, sans réelle solution de suivi et de logement
  • Toujours des enfants placés en rétention, malgré les textes
  • Un refus de l’étranger qui s’amplifie sur le territoire national, relayé par des discours d’hommes politiques qui rappellent de mauvais souvenirs.

Ce sont les faits marquants de l’été, souvent vécus dans l’indifférence générale.

Il est temps, en cette rentrée, de redire notre refus de ces attitudes, de ces pratiques ;

il est temps de nous remobiliser, de faire nombre pour dénoncer l’inacceptable,

pourtant devenu banal et quotidien.

Chacun(e) de nous a donc cette double responsabilité :

  • participer au Cercle de Silence pour dénoncer, pour expliquer, pour montrer une solidarité
  • inviter d’autres personnes à nous rejoindre.

Nous ne pouvons laisser faire, cautionner, être complices, au nom de notre humanité commune !

Alors, à samedi prochain à Maubeuge, à l’heure, nombreux et déterminés.

A télécharger  fichier pdf CERCLE DU SILENCE MAUBEUGE COMPLET 31 08 2013

Bien amicalement.
Jean-Marie

Publié dans LIBERTES, PRECARITE, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Soutien au Syndicat de la Magistrature (CGT)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2013

 

Soutien au Syndicat de la Magistrature (CGT) dans CGT nm130426a

Soutien au Syndicat de la Magistrature

Et maintenant criminalisation de la liberté

syndicale de penser en privé

 

 

vendredi 26 avril 2013

Si nous avions pu penser que l’ère des assauts à l’encontre

du syndicalisme de lutte était terminée ou presque, l’actualité

nous démontre qu’il n’en est rien ! Si nous avions pu espérer

que la loi d’amnistie serait votée afin de décriminaliser l’action

syndicale, l’actualité nous démontre qu’il n’en est rien

puisque la Commission des lois, sur demande du gouvernement, vient de rejeter la proposition de loi.

Depuis deux jours le courroux politico-médiatique s’est abattu sans relâche sur nos camarades du Syndicat

de la Magistrature. Les raisons invoquées sont disproportionnées et délirantes.

« Les déchainés du mur des cons », et leurs partenaires, leur reprochent donc, d’avoir acté leur liberté

de penser syndicale, leur liberté de penser le fait et l’individu politique avec humour dans un local privé !

N’a-t- on donc plus le droit en France d’avoir de l’humour ?

Si nous avions pu penser que les agressions politiques et médiatiques menées à l’encontre du monde judiciaire,

particulièrement à l’encontre des magistrats, durant cinq longues années étaient terminées nous nous leurrions.

Si nous avions pu penser que l’ère de la défiance, des menaces, des moqueries, des atteintes graves

au professionnalisme et à la réputation des magistrats était finie, nous nous trompions. L’actualité nous montre

l’inverse.

Ce déchainement sans précédent étonne alors que dans le même temps des magistrats sont menacés de mort

et rien n’est fait.

Après la criminalisation de l’action syndicale, après le rejet inacceptable du texte d’amnistie, nous sommes

contraints de constater que la liberté de penser dans un lieu privé devient criminel.

Par contre, nous constatons que les propos et discours homophobes entendus ces derniers temps, les appels

indirects à la haine ou les menaces de « guerre civile » de la part de responsables politiques, associatifs, religieux

ne sont pas sanctionnés à la hauteur du danger que ces actes collectifs représentent pour notre Démocratie.

Les violences verbales et physiques perpétrées au sein de l’Assemblée nationale par les représentants du peuple

ne le sont pas non plus.

[Lire la suite sur cgt.fr]

 

Publié dans CGT, LIBERTES, Syndicats | Pas de Commentaire »

123456...35
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy