Menaces de mort contre le juge Gentil

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2013

 

Menaces contre le juge Gentil :

 

  • Guaino s’en prend au syndicat de la magistrature

 

Menaces de mort contre le juge Gentil dans France captureguainocapture d’écran BFMTV – 28 mars 2013

« Je n’ai pas injurié le juge », s’est offusqué ce jeudi matin

Henri Guaino, en réponse au Syndicat de la Magistrature

qui lie les menaces de mort reçues par le magistrat,

à l’origine de la mise en examen Nicolas Sarkozy

dans l’affaire Bettencourt, aux « réactions indignées voire

injurieuses de la garde rapprochée » de l’ancien

président.

Le député UMP des Yvelines avait déclaré que le juge Gentil avait « déshonoré la justice » et « sali la France »

en mettant Nicolas Sarkozy en examen pour « abus de faiblesse » dans l’affaire Bettencourt. Une semaine

après, il réitère ses propos. Sur BFM-TV, il a expliqué ce jeudi matin: « Je n’ai pas injurié le juge. J’ai eu

un jugement très dur, je maintiens ce jugement très dur. Nous sommes en République et en démocratie :

l’institution judiciaire n’appartient pas à ceux qui la servent, elle appartient à tous les Français », a-t-il plaidé,

reprochant au juge Gentil les « termes insultants » de la mise en examen. « J’ai un droit à l’indignation

qui est imprescriptible », a-t-il ensuite lancé.

Décrédibilisation de la justice

L’ex-plume de Nicolas Sarkozy réagissait ainsi avec véhémence au communiqué du syndicat faisant suite

à l’annonce des menaces de mort reçues par le juge Gentil par courrier, accompagnées de munitions.

Dans ce texte titré « Sérénité », le SM souligne : « La violence des propos de la «garde rapprochée»

de l’ancien président et l’œuvre de décrédibilisation de la justice…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

  • « Franchir certaines limites n’est pas sans conséquences»

 

capturegentil affaire Bettencourt dans Justicecapture d’écran BFMTV

Le juge Jean-Michel Gentil et deux autres magistrats ont

été destinataires, hier à Bordeaux, de lettres de menaces

de mort accompagnées de munitions à blanc d’armes

de guerre. L’individu coupable d’un tel acte doit être recherché

et condamné.

sarkozebre Guaino dans PCFCe climat pourri autour de la mise en examen

dans l’affaire Bettencourt de l’ex-président Sarkozy,

qui bénéficie comme chacun de la présomption

d’innocence, doit cesser au plus vite.

Une question se pose à la lumière de cet acte odieux.

Quand certains responsables de premier plan de l’UMP

s’autorisent des propos injurieux et outranciers visant

le juge, quand la garde rapprochée de N.Sarkozy

assume une mise en cause publique

de l’impartialité de la justice, comment ne pas établir un lien entre cette escalade dans l’opération

de déstabilisation du juge gentil et les menaces de mort visant les magistrats ? Cela doit faire réfléchir toutes celles

et ceux qui inscrivent leur action dans le cadre républicain et démocratique. Franchir certaines limites, à l’image

des récents propos de H. Guaino, n’est pas sans conséquences.

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF


Publié dans France, Justice, PCF, SOCIETE, UMP | Pas de Commentaire »

Sarkozy mis en examen : réaction de Pierre Laurent

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2013

 

Sarkozy mis en examen : réaction de Pierre Laurent dans France caricature1

Le plus extraordinaire n’est pas la mise en examen

de Nicolas Sarkozy. Malgré la présomption d’innocence

qu’il faut toujours rappeler, les relations d’argent

entre Mme Bettencourt et l’UMP dont Nicolas Sarkozy

était le président, ont toujours été évidentes.

En revanche le fait que la droite crie au scandale

manifeste à l’évidence ce qu’il en était pour elle

des liens entre la justice et les politiques.

Face au climat détestable des affaires en cours,

il faut laisser la justice travailler en toute indépendance.

 

Le PCF demande depuis longtemps un changement de statut du chef de l’État afin qu’il puisse,

en dehors de ses fonctions, répondre de ses actes pendant son mandat. Quant à l’indépendance

des magistrats, elle doit être consacrée par un changement de statut du parquet.

 

Publié dans France, Justice, Pierre Laurent, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Victoire pour les anciens salariés d’Aubade de Saint-Savin

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2013

 

Victoire pour les anciens salariés d’Aubade de Saint-Savin

 

Victoire pour les anciens salariés d'Aubade de Saint-Savin dans ECONOMIE aubade1manifestation de juillet 2009

La justice a donné raison mercredi à 66 anciens

salariés de l’usine de lingerie fine Aubade

dans la Vienne, rachetée par le groupe suisse

Calida, qui dénonçaient le caractère « boursier »

de leur licenciement fin 2009, et leur a accordé

d’importants dommages et intérêts, environ 2 millions d’euros au total.

Dans un arrêt, la chambre sociale de la cour d’appel de Poitiers a accordé aux salariés d’Aubade Saint-Savin

des dommages et intérêts allant de 13.000 à 55.000 euros, en fonction de l’ancienneté, soit environ 2 millions

d’euros au total, a indiqué à l’AFP leur avocat Me Emmanuel Giroire-Revalier. Sur 101 licenciés fin 2009,

66 salariés avaient saisi les prud’hommes, estimant qu’il n’y avait « aucun motif économique » aux suppressions

d’emploi. Huit autres contestent leur licenciement, mais dans un procédure disjointe au dénouement prévu

en avril.

Les salariés estimaient que les difficultés financières invoquées à l’époque par Calida (sous-vêtements, pyjamas,

maillots de bain) n’étaient pas justifiées, que le groupe suisse avait à l’époque les moyens de soutenir sa filiale,

et que les suppressions d’emploi répondaient à une logique financière et stratégique. Les ex-salariés avaient été

déboutés en janvier 2012 par le conseil des prud’hommes de Poitiers, jugement que la cour d’appel a annulé.

Elle considère qu’ »en l’absence de preuve des difficultés économiques du groupe Calida, le licenciement est

dépourvu de cause réelle et sérieuse ». Mais elle ne retient pas pour autant le caractère « abusif » du licenciement

comme réclamaient les appelants, faute d’attitude de Calida à « organiser artificiellement les difficultés ».

La cour relève en outre que le groupe suisse avait présenté le rachat d’Aubade (en 2005) comme un moyen de

« dépoussiérer son image classique », et « avait affirmé que son objectif était de

parachever la délocalisation de la fabrication » en Tunisie étant donné les coûts salariaux inférieurs.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Aubade fait scandale, mais pas avec sa lingerie

Aubade: les dessous chocs de la déloc

Portraits de lutte : Roselyne Thefaut et Brigitte Peris, ex-camarades à l’usine Aubade

Publié dans ECONOMIE, Justice, licenciement boursier, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Amiante : le fiasco judiciaire à venir

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2013

 

Amiante : le fiasco judiciaire à venir dans France amisol4

Par Marie Gall

Le conseil supérieur de la magistrature a tranché :

Marie-Odile Bertella-Geffroy, juge d’instruction

au pôle santé du TGI de Paris, devra quitter

ses fonctions (lire ici).

Si Christiane Taubira se réserve quelques jours

pour donner sa décision finale, cette mutation laisse

présager le fiasco judiciaire des procédures pénales

engagées dans le scandale de l’amiante.

En effet, sur la trentaine de dossiers amiante

trônant sur les placards du pôle santé, aucun autre

magistrat instructeur n’a été cosaisi. Autant le dire :

l’instruction a été menée par une seule personne,

Marie-Odile Bertella-Geffroy. Donc, pour poursuivre,

le nouveau juge d’instruction devra prendre

connaissance des centaines de tomes de documents

associés aux dossiers. De nouveaux délais seront imposés aux victimes plaignantes, ce qui paraît

complètement « fou » alors qu’aucun procès pénal n’a pour l’heure été tenu, quasiment dix-sept ans

après le dépôt de la première plainte (lire la plainte ici). De plus, plusieurs dossiers sont à l’arrêt,

les personnes mises en examen ayant fait appel de cette décision. De quoi s’interroger sur la capacité

de la justice pénale française à s’emparer de tels scandales.

Lire la suite

Publié dans France, Justice | Pas de Commentaire »

Amiante : Les ex-Amisol continuent le combat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2013

 

Amiante : Les ex-Amisol continuent le combat dans France amiante_2

Pour les salariés d’Amisol, le combat continue. Avec notamment

un pourvoi en Cassation. Ils appellent à signer une pétition,

«en mémoire et en soutien de toutes les victimes d’AMISOL,

avec les militantes et militants, ex-ouvrières et ouvriers

de cette usine qui, depuis les années 1970, luttent

contre l’amiante et pour les droits des victimes ».

Pétition AMISOL Honte à la justice française à l’égard des victimes de la pire usine d’amiante !

Publié dans France, Justice, Luttes | Pas de Commentaire »

Arabie saoudite : quinzième décapitation depuis le début de l’année

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2013

 

Quinzième décapitation depuis le début de l’année

Nos amis les Saoudiens

 

Arabie saoudite : quinzième décapitation depuis le début de l'année dans INFOS decapitationQuai d’Orsay

On imagine le déchaînement de la presse si cela arrivait

dans un pays « non-ami ».

Arabie saoudite – Exécution d’un condamné (20 février 2013)

La France condamne la nouvelle exécution survenue

le 20 février en Arabie saoudite, portant ainsi à quinze

le nombre de personnes décapitées dans ce pays

depuis le début de l’année.

La France exprime à nouveau sa vive inquiétude face au rythme alarmant des exécutions en Arabie saoudite.

Ces exécutions vont à l’encontre de l’évolution mondiale en faveur de l’abolition de ce châtiment inhumain,

dont la valeur dissuasive n’a jamais été établie.

La France est engagée dans une campagne en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort. Comme l’a

rappelé le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, la France exprime son opposition déterminée

et constante à la peine de mort en tous lieux et en toutes circonstances. Elle exhorte une fois de plus l’Arabie

Saoudite à mettre un terme aux exécutions et à instaurer un moratoire.

saoudi Arabie saoudite dans Justice

SOURCE : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/arabie-saoudite/la-france-et-l-arabie-saoudite/evenements

-4400/article/arabie-saoudite-execution-d-un-105532

*

Publié dans INFOS, Justice | Pas de Commentaire »

Amnistie des syndicalistes : toutes les organisations du Front de gauche manifesteront mercredi devant le Sénat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2013

 

Le Front de gauche au Sénat mercredi pour l’amnistie sociale

 

Amnistie des syndicalistes : toutes les organisations du Front de gauche manifesteront mercredi devant le Sénat  dans F. Hollande amnistie

Toutes les organisations du Front de gauche

manifesteront mercredi devant le Sénat

où doit passer la proposition de loi du groupe CRC

sur « l’amnistie des syndicalistes et des militants

associatifs condamnés » en justice.

 

« L’amnistie sociale, nous devons l’arracher. Elle ne sera

pas concédée. Nous avons cru un temps (qu’il y aurait une)

marque de reconnaissance du nouveau gouvernement

et de cette gauche sociale-libérale… Maintenant nous savons qu’ils ne veulent pas », a souligné vendredi

Jean-Luc Mélenchon, le coprésident du Parti de gauche, en écho au communiqué du Front de gauche

annonçant la tenue du rassemblement devant le Sénat mercredi prochain.

Avant mercredi, Pierre Laurent participera lundi à un meeting de soutien pour l’amnistie des syndicalistes

à Paris.

Une centaine de personnes

« C’est une demande de loi d’amnistie pour tous les militants victimes de la répression », a précisé Martine Billard,

coprésidente du PG, pour qui une centaine de personnes sont concernées, entre des syndicalistes

ou des militants de causes diverses condamnés sous la précédente présidence.

« On est dans un contexte de répression qui nous fait mieux comprendre pourquoi il n’y a pas l’amnistie,

soit pour les militants syndicalistes ou pour les militants qui ont arraché les OGM, que ce soient les militants

de Notre-Dame-Des-Landes ou les militants qui se battent contre tous ces projets inutiles, comme des centres

commerciaux massifs qui prennent des terres agricoles un peu partout », a-t-elle dit.

>>> A lire: deux ans de sursis pour un jet d’oeuf sur les pandores

 

http://www.dailymotion.com/video/xxos84

Par Parti de Gauche

Publié dans F. Hollande, France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Justice, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Syndicats | Pas de Commentaire »

Les magistrats dans le collimateur du patronat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 février 2013

 

DROIT DU TRAVAIL

Comment le patronat français cherche à museler les juges

 

Les magistrats dans le collimateur du patronat dans Democratie patron

Les magistrats sont dans le collimateur du patronat français.

Les grands patrons dénoncent « l’insécurité juridique »

qui plane sur leurs plans de réorganisation et leurs procédures

de licenciements. Et souhaitent réduire le contrôle exercé

par les prud’hommes sur leur gestion des ressources humaines.

L’accord interprofessionnel signé le 11 janvier et la nouvelle loi

sur l’emploi en préparation satisfait en partie leur revendication.

Aux dépens des droits des salariés.

 

C’est la nouvelle bête noire d’une partie du patronat français : « l’insécurité juridique ». Imaginez des juges

qui annulent un plan de restructuration, suspendent une réorganisation ou interdisent certaines formes

de management. Horreur ! Et les magistrats ne s’en privent pas. La direction de Peugeot prévoit 8 000

suppressions de postes ? La Cour d’appel de Paris suspend la restructuration, le 29 janvier, pour défaut

d’informations des représentants du personnel. La Caisse d’épargne durcit son management pour mettre

en concurrence ses employés ? Le Tribunal de grande instance de Lyon condamne la banque et interdit

une organisation du travail qui « compromet gravement la santé des salariés ». La Fnac réorganise

ses magasins ? Mi-décembre 2012, la Cour d’appel de Paris suspend la réorganisation à cause des risques

psychosociaux qu’elle peut engendrer.

Conforama, Leader Price, Hôtel Crillon, Goodyear… Autant de plans sociaux et de réorganisations qui ont

été récemment stoppés par les magistrats suite à l’action en justice des syndicats. Côté patronat,

l’intervention des juges laisse planer une « incertitude » sur la gestion financière des grands groupes.

Une procédure qui traîne en longueur, et ce sont les actionnaires qui s’inquiètent. Des dommages et

intérêts à payer, et ce sont les dividendes que l’on doit amputer. Inacceptable !

Manque de compétitivité : la faute de la justice

« La jurisprudence fait peser sur le licenciement économique un contrôle exceptionnellement fort, allié

à une importante insécurité juridique », déplore, en décembre 2012, l’Institut Montaigne, un think tank

néolibéral animé par plusieurs dirigeants de grandes entreprises. La France serait « le seul pays où le juge

apprécie la validité d’un licenciement au regard de la compétitivité de l’entreprise. En outre, la jurisprudence

est extrêmement exigeante en matière de reclassement. Cette situation a conduit en France à une très

forte diminution du nombre de licenciements économiques, à un contournement systématique des règles

en la matière et à un développement des emplois temporaires et à durée déterminée. » [1]

En clair, si la compétitivité des entreprises françaises est en berne, si la loi n’est pas respectée

et si la précarité se développe, c’est en partie la faute des juges. Bref, de quoi se mêlent les magistrats ?

[Lire la suite sur Basta !]

Source image : NPA Finistère

Creative Commons License

Publié dans Democratie, droit du travail, France, Justice, licenciements | Pas de Commentaire »

Notre-Dame-des-Landes : « Les expropriations jugées illégales ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2013

 

Notre-Dame-des-Landes : Capture d’écran

La Cour de Cassation vient de rendre un arrêt

qui empêche les expropriations à Notre Dame des Landes.

Elles ne pourraient avoir lieu qu’au terme des recours

juridiques engagés à leur propos.

Cette décision est un revers important pour les promoteurs

de l’aéroport.

Source :  Reporterre.net  1er février 2013

 

Cliquez sur l’image ci-dessus pour voir le documentaire :

Notre-Dame-des-Landes : Opération Asterix

Publié dans Democratie, Environnement, France, INFOS, Justice, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Libération de Georges Ibrahim Abdallah : la justice reporte sa décision

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2013

 

Libération de Georges Ibrahim Abdallah :

la justice reporte sa décision

 

Libération de Georges Ibrahim Abdallah : la justice reporte sa décision dans France abdallah

Une nouvelle période d’incertitudes s’ouvre

pour le révolutionnaire libanais Georges

Ibrahim Abdallah, condamné à perpétuité

et emprisonné depuis 28 ans dans la prison

de Lannemezan (Hautes-Pyrénées), après

la décision de la justice française

de repousser toute décision sur sa libération

conditionnelle dans l’attente d’un hypothétique arrêté d’expulsion.

Le tribunal d’application des peines de Paris (TAP) réuni lundi, a finalement convenu d’attendre quinze jours,

le 28 janvier, pour dire s’il accorde ou non une remise en liberté à l’ancien chef des Fractions armées

révolutionnaires libanaises (FARL), incarcéré depuis 1984 en France pour complicité dans l’assassinat de

deux diplomates. Cette requête bloque actuellement sur l’absence d’arrêté d’expulsion du territoire de

Georges Ibrahim Abdallah, sans lequel la justice ne peut l’autoriser à sortir de prison.

En l’attente de cet hypothétique arrêté, dont la signature relève de l’Intérieur, le TAP avait

une première fois ajourné sa décision au 14 janvier. Dans le même temps, il avait émis, en novembre,

un avis positif de principe sur la libération du Libanais qui n’avait pas valeur définitive. Constatant lundi

qu’aucune initiative n’avait été prise place Beauvau, les juges ont donc décidé d’un nouveau délai plutôt

que de rejeter la requête de Georges Ibrahim Abdallah, ce qui sera inévitable si l’arrêté d’expulsion n’était

pas pris.

Cet ajournement traduit, aux yeux des défenseurs du Libanais, un affrontement à fleurets mouchetés entre

la justice et l’exécutif français sur le sort de l’ancien activiste.

« Est-ce que le gouvernement est contre les juges et contre la liberté, pour les États-Unis et pour Israël ? »,

a fulminé son avocat Jacques Vergès.

[Lire la suite sur humanite.fr]

À lire :

la plaidoirie qu’une avocate avait présentée, en novembre 2012, pour le 24e Concours International

de Plaidoiries pour les Droits de l’Homme du Mémorial de Caen, qui aura lieu en février 2013.

Publié dans France, Justice | Pas de Commentaire »

1...34567...18
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy