Ukraine : le PGE dénonce les groupes nazis sous la direction de Kiev

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mai 2014

 

COMMUNIQUÉ

Ukraine :

le PGE dénonce les groupes nazis sous la direction de Kiev

 

Le Parti de la gauche européenne (PGE) condamne l’attitude de l’UE sur ce conflit ainsi que le comportement

brutal de Kiev et exhorte toutes les parties à résoudre les différends en vertu du principe du dialogue

dans les règles de l’ONU .

 

odessa 

  Suite aux affrontements qui ont fait plusieurs dizaines de victimes

  à Odessa et au risque grandissant de guerre civile en Ukraine,

  le Parti de la Gauche Européenne a dénoncé “l’émergence

  d’un État nazi favorisé par les États-Unis et l’Union

  européenne en Ukraine.”

  Ainsi, comme le montre de nombreuses images qui circulent

  sur internet :

“Les conflits d’hier à Odessa, et dans d’autres villes de l’est de l’Ukraine, qui ont fait prés de 50 victimes

mettent en évidence le comportement d’un protagoniste : les groupes nazis sous la direction de Kiev.”

Pour le PGE, “la scission subie par la société Ukrainienne a été influencée par la volonté des États-Unis

et l’UE d’aller contre la Russie et de déployer tous les types de mesures afin d’isoler ce pays

dans une sorte de renaissance de la guerre froide.

C’est tout le contraire de ce qui devrait être recommandé si la coexistence pacifique était le but recherché .

Cent ans après la Première Guerre mondiale, l’Europe ne devrait pas jouer avec le feu, mais au contraire devrait

favoriser des solutions diplomatiques et pacifiques aux crises internationales de toute nature.

Le PGE condamne l’attitude de l’UE sur ce conflit ainsi que le comportement brutal de Kiev et exhorte

toutes les parties à résoudre les différends en vertu du principe du dialogue dans les règles de l’ONU.”

Source :  l’humanite.fr – 4 mai 2014

Source photo : Nicolas_Maury

Vidéo

Lire également :

Publié dans EUROPE, Montée du fascisme, Ukraine | Pas de Commentaire »

Ukraine : le régime au pouvoir lutte contre les communistes en utilisant les armes de la terreur

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 avril 2014

Communiqué du Parti Communiste Français

 

Le PCF condamne l’agression du Secrétaire général

du Parti communiste d’Ukraine

 

ukraine

  Deux députés du groupe ultranationaliste ukrainien

  « Svoboda » ont agressé mardi au parlement à Kiev

  le secrétaire général du PC ukrainien Petro Simonenko,

  alors qu’il faisait une déclaration à la tribune

  pour dénoncer les « actions des groupes nationalistes

  et fascistes qui au cours des derniers mois se sont

  emparés de bâtiments officiels, des arsenaux,

de postes de police et des services de sécurité et ont

distribué des armes aux groupes radicaux ».

Alors qu’il dénonçait les actions de ces groupes qu’il a accusés de « mettre en cause l’indépendance de l’Ukraine et de favoriser la division » de ce pays, deux députés de « Svoboda » (Liberté) l’ont violemment chassé de la tribune, l’empêchant de poursuivre son intervention. Une bagarre s’en est suivie. La session du parlement a dû être interrompue.

Face à tels agissements inqualifiables, le PCF exprime sa solidarité avec Petro Simonenko et le PC ukrainien. Il dénonce ces attaques venant de groupes ultranationalistes et des forces néo fascistes qui ont désormais pignon sur rue et mettent en danger tout fonctionnement démocratique des institutions.

Dans le même temps, le PCF souhaite faire part de sa très vive préoccupation face à la situation tendue qui prévaut dans le pays et notamment dans l’Est de l’Ukraine, alors que doit se tenir l’élection présidentielle le 25 mai prochain.

Les mesures austéritaires prises par ailleurs par le gouvernement sous la férule du FMI pour faire face à la crise ne peuvent que contribuer à rendre le climat politique, économique et social encore plus difficile pour la population.

Plus que jamais, une solution politique doit seule permettre à l’Ukraine de se sortir du chaos actuel. Par exemple en favorisant des évolutions constitutionnelles importantes qui devront respecter et renforcer les droits des habitants des différentes régions et notamment de ceux vivant dans l’Est du pays afin d’éviter ainsi toute mise en cause de l’intégrité territoriale du pays. En définitive, c’est aux Ukrainiens et à eux seuls d’en décider.

Plus globalement, il est urgent que l’Ukraine cesse d’être l’enjeu d’un chantage sur son avenir et sur les alliances régionales. L’Ukraine doit être un pont entre l’Europe et la Russie et non le lieu de tensions entre puissances rivales.

Lire également :

 

Publié dans Montée du fascisme, POLITIQUE, Ukraine | Pas de Commentaire »

Les Criméens font le choix de la Russie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mars 2014

 

   Guerre ou paix, l’éditorial de Jean-Paul Piérot

 

huma1703

Le résultat du référendum organisé hier en Crimée

n’était pas encore connu à l’heure du bouclage

de cette édition, mais on ne prenait pas 
un grand risque

en prévoyant que 
la péninsule de la mer Noire choisirait

de revenir dans le giron de la Fédération de Russie

après soixante ans d’appartenance à l’Ukraine.

Les conditions, dans lesquelles s’est préparée et déroulée

cette consultation, n’étaient guère favorables à l’instauration

d’un débat public, contradictoire, équitable, pour ne pas dire serein.

 

Moins d’un mois s’est écoulé depuis la mise en place 
à Kiev d’un gouvernement intérimaire orienté vers l’Union

européenne et les États-Unis, mais largement contesté dans les régions de l’Est et du Sud, qui redoutent

une prise de distance entre l’Ukraine et la Russie.

L’initiative des autorités pro-russes de Crimée, appuyée par Moscou, apparaît comme un moment du bras de fer

engagé contre un nouveau pouvoir à leurs yeux illégitime et, dans le même mouvement, contre 
les puissances

occidentales et atlantiques dont le soutien à l’insurrection de Maïdan n’avait rien de désintéressé.

Pour autant, il serait faux de conclure que le vote de dimanche ne traduit pas l’opinion majoritaire 
des Criméens,

qui se sont rendus massivement aux urnes. Deux heures avant la fermeture des bureaux de poste, les autorités

annonçaient une participation de 73%. Mais c’est un vote de crise, qui conduit les habitants à chercher une issue

dans la séparation, dans la division, dans l’exaltation de l’identité. L’orientation du nouveau pouvoir de Kiev,

non seulement pro-européen – l’Ukraine est évidemment européenne –, mais plus précisément pro-occidental,

pro-Otan, et qui accepte 
en son sein des factions nationalistes et d’extrême droite, 
a favorisé dans la population

une polarisation autour 
de la Russie, que le Kremlin a évidemment exploitée. 
On peut regretter que la Crimée ait

choisi la sécession, mais la responsabilité n’en incombe pas qu’aux organisateurs du référendum. Loin s’en faut.

Le recours aux modifications des frontières, même revendiqué au nom du droit 
à l’autodétermination des peuples,

est toujours facteur 
de risques. Le réalisme va-t-il commander 
aux dirigeants de Kiev et de Moscou de prendre


des mesures d’apaisement et de confiance afin d’éviter une déstabilisation générale de l’Ukraine si d’autres régions

s’engageaient dans la voie empruntée 
à Simferopol ?

[Lire la suite]

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

euronews (en français)

Publié dans EUROPE, POLITIQUE, Ukraine, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Ukraine : « Gagnants et perdants »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mars 2014

 

L’éditorial : « Gagnants et perdants »

 

crimee  Par Jean-Paul Piérot.

  « Il y a un réel danger qu’au nationalisme ukrainien

  réponde une montée du nationalisme russe

  dans les régions orientales et méridionales.

  
On a ouvert une boîte de Pandore.

  Près d’un quart 
de siècle après le démantèlement

de l’Union soviétique, le risque est grand d’assister à d’autres démembrements à l’intérieur

d’ex-républiques, hier fédérées. »

 

Qui seront les gagnants et qui sont déjà les perdants de la crise ukrainienne et de la surenchère

dans laquelle les États-Unis et l’Union européenne d’un côté et la Russie de l’autre se sont engouffrés ?

On mesure aujourd’hui le résultat de la confondante légèreté dont firent preuve les diplomaties occidentales

en laissant croire à une partie de l’opinion publique et des forces politiques de l’Ukraine qu’il leur était possible

de s’affranchir des dures contingences de la négociation pour imposer un changement géopolitique majeur.

 

CaptureSvoboda2

  
Il ne suffit pas d’un discours enflammé ou incendiaire d’un BHL

  dans le centre de Kiev pour abolir la réalité 
de l’Ukraine :

  la diversité linguistique et culturelle, 
les difficultés économiques,

  des frontières héritées 
de la division administrative de l’époque

  soviétique, 
un territoire traversé par les gazoducs russes, 


  sa dépendance énergétique avec la Russie… 


Compter sur une absence de réaction de Poutine 
relevait

d’un coupable aveuglement.

 

L’Ukraine apparaît dès maintenant comme amputée de la Crimée, dont un référendum 
organisé à la hâte

sous le contrôle de Moscou devrait confirmer dimanche prochain le rattachement à la fédération de Russie.

L’appartenance de cette avancée dans la mer Noire à l’Ukraine, résultat d’une décision prise en 1954 par la direction

soviétique, revêtait 
alors une importance secondaire. La Russie et l’Ukraine faisaient partie du même espace politique

et stratégique, l’URSS, dont une grande partie de la flotte mouillait 
dans le port de Sébastopol.

 

Sur le terreau de la désespérance sociale, 
le nationalisme prospère. 

 

CaptureSvobodaCaptureSvoboda1  

Sur les brassards jaunes,

l’ancien emblème du parti

Svoboda,

qui était la WolfsAngel

(ou “Rune du Loup”)

 

 

 

L’extrémisme de droite s’active. Une réalité politique désolante que Laurent Fabius contre toute évidence

a niée hier matin sur France Inter, assurant que le parti Svoboda, qui siège au gouvernement de Kiev,


ne serait pas d’extrême droite. Lors de son congrès de 2004, Jean-Marie 
Le Pen était invité d’honneur

et son président, toujours en fonction aujourd’hui, éructait contre 
« une mafia judéo-moscovite » (sic).

 

Il y a un réel danger qu’au nationalisme ukrainien réponde une montée du nationalisme russe

dans les régions orientales et méridionales. 
On a ouvert une boîte de Pandore. Près d’un quart 
de siècle

après le démantèlement de l’Union soviétique, le risque est grand d’assister à d’autres démembrements

à l’intérieur d’ex-républiques, hier fédérées. Ce genre d’aventures charrie le plus souvent la violence et efface


les solidarités de classe, entre salariés, contre les oligarques, au profit d’alliances funestes autour de la langue,

voire de la religion. L’est de l’Ukraine échappera-t-elle à cette logique suicidaire ? La Crimée elle-même va-t-elle

être le théâtre de confrontations entre Russes, Ukrainiens ou Tatars ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

Illustrations 2,3 et 4 ajoutées par nous

Lire aussi :

 

Publié dans Monde, POLITIQUE, Ukraine | Pas de Commentaire »

Ukraine : Le coup d’État ukrainien a bien été piloté par les États-Unis

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2014

 

Le coup d’État ukrainien a bien été piloté par les États-Unis :

la preuve

 

par Le Yéti

« L’arroseur arrosé », rigole Olivier Berruyer sur son site les-crises.fr en transcrivant la fameuse discussion

téléphonique piratée entre Olivia Nuland, sous-secrétaire d’État américaine pour l’Europe et l’Eurasie d’Obama,

et l’ambassadeur américain en Ukraine Geoffrey Pyatt. Dire qu’il y en a encore pour croire que Poutine

est le seul responsable de la crise ukrainienne !

Cet enregistrement, datant vraisemblablement de fin janvier 2014, est disponible sur le web. Le fait qu’il ait été

révélé par les autorités russes ne le rend pas moins crédible.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

On s’étonnera juste — ou au contraire, on ne s’étonnera pas du tout — qu’aucun média occidental n’ait jugé

bon de mettre l’ensemble du texte un peu plus en évidence (à part le savoureux « fuck the EU ») tant il est

accablant pour les autorités américaines.

Vous voulez juger par vous-mêmes ? Voici la transcription en français de la conversation entre une ministre

américaine et un ambassadeur en poste dans un secteur très sensible.

[Lire la suite sur yetiblog.org]

 

À lire absolument :   l’ensemble des billets consacrés à la crise ukrainienne par Olivier Berruyer

Publié dans ETATS-UNIS, Manipulation, Ukraine | Pas de Commentaire »

L’Ukraine a besoin d’une politique de réconciliation plutôt que de confrontation (Parti communiste d’Ukraine)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 mars 2014

 

L’Ukraine a besoin d’une politique de réconciliation

plutôt que de confrontation (KPU)

 

Petro Simonenko, Premier secrétaire du Parti Communiste d’Ukraine (KPU)

 

(Traduction Nicolas Maury)

 

CaptureUkraine4  Le Parti communiste d’Ukraine a toujours défendu

   l’intégrité territoriale, l’unité et la souveraineté

   de l’Ukraine. Il est important de comprendre tout

   ce qui se passe pour préserver l’intégrité de l’État

   et qu’une politique basée sur la domination

   d’une région sur une autre est inacceptable.

   La crise, et son réchauffement, est la conséquence

   d’erreurs de calcul et d’erreurs de l’ancien comme

   du nouveau gouvernement. Si l’ancien régime a

   ignoré et n’a pas entendu la moitié du pays,

   le nouveau gouvernement, utilise les mêmes

 

techniques et méthodes, il ignore et ne veut pas entendre l’autre moitié du pays.

 

Dans ces circonstances, l’Ukraine court vers la guerre civile et vers la partition de son territoire, ce qui est

inacceptable. Les intérêts des citoyens russophones du pays doivent être pris en compte et protégés les forces

politiques du pays, le gouvernement doit entendre et de comprendre leur logique, c’est la seule façon

de s’assurer que la population d’Ukraine ne soit pas contrainte de demander la protection de l’extérieur.

Le Parti communiste est convaincu que les problèmes politiques internes du pays doivent être résolus

par les Ukrainiens eux-mêmes, sans l’intervention directe de forces extérieures occidentales et orientales.

Il faut résoudre ces problèmes par des moyens politiques, juridiques, en s’appuyant sur la force du droit et non

sur le droit de la force.

L’Ukraine a besoin d’une politique de réconciliation plutôt que de confrontation entre les différentes régions

du pays, aujourd’hui, il faut conserver l’intégrité du pays.

 

Voir une interview de Sergueï Topalov dans l’Humanité, député du Parti communiste ukrainien (PKU), 


au parlement à Kiev,

Publié dans POLITIQUE, Ukraine | Pas de Commentaire »

Solidarité avec les communistes ukrainiens

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 mars 2014

 

Solidarité avec les communistes ukrainiens

 

pc_ukraine

 

  Le Parti communiste français exprime une nouvelle

  fois sa profonde inquiétude quant à l’évolution

  de la situation en Ukraine qui a conduit à

  une escalade de la violence et à une ingérence

  des puissances étrangères dans les affaires

  de ce pays.

 

 

Le PCF alerte sur l’extrême gravité des agissements des forces organisées de l’extrême droite fasciste

qui se sont traduits par des menaces et des tentatives d’interdiction, des intimidations et

des agressions physiques contre des membres, des députés, des représentants et dirigeants du Parti

communiste d’Ukraine, et des actes intolérables de vandalisme contre les locaux de ce parti, en particulier à Kiev.

Le PCF réitère sa solidarité active avec les communistes ukrainiens qui mènent une lutte courageuse tout autant

contre le régime Ianoukovitch que contre les nationalistes et l’extrême droite ukrainienne, ainsi que sa solidarité

avec les forces démocratiques et progressistes ukrainiennes, et avec le peuple ukrainien.

Le PCF demande au gouvernement français de condamner de tels actes totalement contraires aux droits

fondamentaux et à la démocratie qu’il prétend défendre en Europe, d’agir auprès des autorités gouvernementales

ukrainiennes pour que les auteurs de tels actes soient poursuivis et traduits en justice, de favoriser ainsi

le rétablissement d’un processus démocratique permettant au peuple ukrainien de reprendre la main sur son destin.

Le Parti communiste français apporte son soutien en ce sens à l’initiative du Parti communiste d’Ukraine

d’un référendum qui puisse permettre aux Ukrainiens de décider souverainement de toutes les questions de politique

intérieure et extérieure, et économiques qui engagent l’avenir de leur pays.

 

Publié dans PCF, POLITIQUE, Ukraine | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2014

 

Salutations distinguées

humour29

http://www.legrandsoir.info/salutations-distinguees.html

Ça tue l’ambiance

humour30

http://www.legrandsoir.info/ca-tue-l-ambiance.html

Captureukraine3

capture d’écran

 

Publié dans Humour, POLITIQUE, Ukraine | Pas de Commentaire »

Ukraine : un « plan dead » du FMI ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2014

 

Ukraine : le FMI arrive à Kiev ce mardi

 

CaptureFMI1

Le Fonds a annoncé ce lundi qu’une de ses équipes allait arriver

ce mardi en Ukraine pour discuter d’un plan d’aide

avec les nouvelles autorités qui ont requis son assistance financière.

Officiellement et selon le communiqué du Fonds monétaire international,

la mission, qui devrait rester dans le pays jusqu’au 14 mars, « évaluera

la situation économique actuelle » et « discutera des réformes qui pourraient

servir de bases à un programme » d’aide.

Plus concrètement, des experts économiques de la Commission européenne sont, eux, arrivés lundi à Kiev.

Et selon une source européenne, « aucun État membre ne bougera sans évaluation des besoins financiers

de l’Ukraine par le FMI ».

Mauvais souvenirs

CaptureUkraine2

 

Pour les Ukrainiens, cette visite

réveille de mauvais souvenirs.

Le Fonds a déjà un lourd passif

avec l’Ukraine. En juillet 2010,

il avait accordé au pays une ligne

de crédit de 15,3 milliards de dollars

qu’il avait bloquée début 2011

face au refus des autorités de l’époque

de mettre en œuvre les réformes

exigées en contrepartie.

Des mesures faites d’austérité pour les services publiques et de privatisations tous azimuts.

A peine intronisé, le nouveau Premier ministre ukrainien avait jeudi officiellement requis l’aide du FMI en affirmant

que les caisses de l’État étaient « vides ». Le nouveau pouvoir à Kiev a d’abord dit avoir besoin au total de 35 milliards

de dollars sur deux ans avant d’affirmer attendre 15 milliards du seul FMI pour cette année.

Pressé par la communauté internationale, le FMI s’était aussitôt dit « prêt à y répondre » et avait annoncé l’envoi

d’une mission sur le terrain afin de dessiner les contours d’un accord avec les autorités, conformément

à ses procédures internes.

Depuis, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a estimé que la situation économique en Ukraine ne méritait

pas de « paniquer » et a appelé les autorités à se garder de toute surenchère sur le montant de l’aide requise.

S.G.

Lire aussi :

Publié dans Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Ukraine | Pas de Commentaire »

Ukraine : situation très tendue à Kiev

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 janvier 2014

 

Le centre de Kiev devient un impressionnant champ de bataille
*
*
*
CaptureUkraine   capture d’écran
*
*

  Manifestants et forces de l’ordre sont engagés

  dans un face à face extrêmement tendu ce jeudi à Kiev.

  Une barricade de pneus enflammés les séparent.

  (voir les photos)

  Les affrontements, de plus en plus violents, ont fait

  cinq morts ces derniers jours.

 

« La répression ne peut être que condamnée. Elle est violente, injuste. Il y a un débat politique

dans ce pays sur le rapport à l’Union européenne mais rien ne justifie la répression et les massacres »

a condamné Pierre Laurent.

Lire aussi :

Publié dans EUROPE, l'Humanité, Presse - Medias, Ukraine | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy