Angela Merkel contre toute aide de solidarité à la Grèce

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 février 2014

 

Angela Merkel contre toute aide de solidarité à la Grèce

 

CaptureMerkel  capture d’écran

 

  La chancelière allemande Angela Merkel a averti ce dimanche

  le gouvernement grec qu’il ne devait pas compter sur un signal

  de Berlin quant à un éventuel nouveau plan d’aide

  avant les élections européennes, comme le laissait entendre

  son ministre des Finances.

 

Selon l’hebdomadaire der Spiegel, la dirigeante conservatrice, gourou d’une politique stricte d’austérité budgétaire en Europe, a stoppé net un projet de son puissant ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, qui voulait envoyer à la Grèce « un signal de solidarité » avant le scrutin européen, en laissant entrevoir qu’Athènes pourrait bénéficier d’un troisième plan d’aide, selon le magazine qui ne cite pas ses sources.

Électorat d’extrême droite

Mais la chancelière bloque tout par souci électoraliste. En se montrant ferme à l’encontre du peuple grec, la leader de la droite allemande espère capter l’électorat du parti anti-européen Alternative pour l’Allemagne (Afd) à l’approche du scrutin européen du 25 mai, selon Der Spiegel. L’AFD, qui prône l’abandon de l’euro et le retour au deutsche mark, n’a pas réussi à entrer au Bundestag (chambre basse du Parlement) aux élections législatives du 22 septembre, mais beaucoup lui prédisent une percée aux Européennes dans un pays pourtant jusqu’ici plutôt épargné par la crise.

A l’inverse, le ministre des Finances Wolfgang Schäuble espérait qu’un nouveau plan d’aide renforcerait la coalition entre les conservateurs et les socialistes au pouvoir à Athènes. Pour lui, dans le cas contraire, une nouvelle instabilité politique à Athènes « pourrait relancer la crise dans la zone euro », écrit l’hebdomadaire. Le parti de la gauche radicale, Syriza, dirigé par Alexis Tsipras, est le favori des sondages pour les prochaines élections municipales et européennes face à des Grecs excédés par les partis traditionnels. Samedi, Alexis Tsipras a dénoncé dans un quotidien allemand le fait que « la Grèce a servi de cobaye ». « Avec cette thérapie de choc (imposée à la Grèce par ses créanciers), on a voulu tester ce qu’un peuple pouvait endurer ».

A lire aussi :

 

S.G. – humanite.fr

 

Publié dans Allemagne, Grece, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Oradour-sur-Glane : l’un des bourreaux inculpé 70 ans après le massacre du 10 juin 1944

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 janvier 2014

 

Un ex-SS inculpé 70 ans après le massacre d’Oradour-sur-Glane

 

oradour

 

  Un Allemand de 88 ans a été inculpé par la justice

  de son pays pour meurtre et complicité de meurtre

  lors du massacre d’Oradour-sur-Glane en juin 1944,

  le pire commis en France par l’armée nazie

 durant la Seconde Guerre mondiale,

  au cours duquel 642 personnes ont été tuées.

 

 

oradour-sur-glaneClic sur l’image pour agrandir

L’homme, qui avait 19 ans au moment des faits, est accusé

du meurtre « collectif de 25 personnes et de complicité

de meurtre sur plusieurs centaines d’autres personnes »,

a annoncé le tribunal de Cologne (Ouest) dans un communiqué.

Le retraité, qui vit dans les environs de Cologne, faisait partie

du régiment Der Führer de la division blindée SS Das Reich

qui a exécuté méthodiquement 642 civils dans le village limousin

le 10 juin 1944.

Les habitants du village avaient été rassemblés sur la place

du marché et les hommes avaient été séparés des femmes et des enfants. Les hommes avaient ensuite été divisés

en quatre groupes, qui avaient été exécutés à quatre endroits différents.

L’octogénaire est plus précisément accusé d’avoir tué, avec d’autres membres du régiment, 25 hommes qui avaient

été abattus dans une grange à la mitrailleuse, selon le communiqué du tribunal de Cologne. L’accusé se serait

ensuite rendu à l’église d’Oradour où étaient regroupés plusieurs centaines de femmes et d’enfants qui ont été

massacrés à l’aide d’explosifs, de grenades, d’armes automatiques, avant que l’église soit brûlée à son tour,

a poursuivi le tribunal. Il serait complice de cette tuerie, car il aurait « assuré une garde à proximité de l’église »

et il y aurait peut-être même transporté du combustible, a détaillé le tribunal.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

À voir en vidéo :

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

http://www.dailymotion.com/video/xn8bvs

sur dailymotion

Publié dans Allemagne, HISTOIRE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’État allemand tire profit de la crise de la zone euro

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 août 2013

 

L’État allemand tire profit de la crise de la zone euro :

   41 milliards d’euros d’économies sur les intérêts de la dette

 

L’État allemand tire profit de la crise de la zone euro dans Allemagne allemagne

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

La nouvelle est passée relativement inaperçue

dans les médias français, elle est pourtant éclairante :

l’État allemand tire des profits financiers substantiels

des malheurs des autres pays de la zone euro.

D’après les chiffres publiés par le Ministère des Finances

allemand, la crise de la zone euro aura des effets budgétaires

plus que positifs pour l’Allemagne :

une économie de 41 milliards d’euros dans le paiement

des intérêts de la dette, entre 2010 et 2014.

Dans le même temps, selon ce que prétend le Ministère, la crise de la zone euro aurait coûté à l’Allemagne

un peu moins de 600 millions d’euros.

La raison de ces gains est simple. Avec la perte de confiance des investisseurs dans les pays de la zone

euro touchés par la crise, ces derniers préfèrent s’orienter vers des « valeurs refuges »,

même beaucoup moins rémunératrices.

Depuis 2000, les taux d’intérêts sur les obligations allemandes ont chuté de 1%, avec un taux à la moitié

de l’année 2013 de 1,8% contre 4,4% pour les obligations espagnoles, et 10,1% pour celles grecques.

En 2012, l’Allemagne avait même réussi à emprunter à taux négatif sur des emprunts de courte durée.

Une situation paradoxale qui permettait à l’Allemagne de gagner de l’argent sur les prêts qu’elle sollicitait.

Le symbole est fort, il est une preuve éclatante de la domination du capital financier sur l’Union européenne

actuelle, avec le rôle que joue l’Euro dans cette hégémonie, cassant les appareils productifs des pays

voisins (surtout du Sud) et compressant le « coût du travail », c’est-à-dire les salaires et les droits sociaux,

au Nord et surtout en Allemagne.

Des chiffres qui se passent de commentaires.

L’Allemagne est le seul pays à avoir connu un excédent budgétaire en 2012 : 4 milliards d’euros en 2012,

soit 0,2% du PIB. A titre de comparaison, le déficit public s’élève à 4,8% du PIB en France, 10% en Grèce

et en Espagne.

Ensuite, l’Allemagne est le seul pays à enregistrer des records d’excédents commerciaux :

188 milliards d’euros en 2012, le deuxième chiffre le plus élevé … depuis 1950.

L’Allemagne a même dépassé pour la première fois en 2011 la barre des 1 000 milliards d’exportations,

avec une hausse de 3,7% de leur montant par rapport à l’année précédente.

Il ne convient pourtant pas, comme certains populistes, d’opposer l’Allemagne comme un bloc aux nouvelles

« nations prolétaires » du Sud de l’Europe mais bien d’identifier les fractures dans chacun des pays.

En Allemagne, plusieurs millions de travailleurs subissent des formes extrêmes de précarité, celles instituées

par les lois « Hartz IV », avec son cortège de « mini-jobs » et autres « jobs à 1 euro », qui ne permettent pas

de vivre avec moins de 400 € par mois et maintiennent dans l’indignité sociale.

De quoi rappeler que si la crise profite au capital et à l’État allemand qui le sert,

elle n’est certainement pas à l’avantage des travailleurs allemands qui en payent la facture !

Source : Solidarite Internationale PCF

Publié dans Allemagne, ECONOMIE, EUROPE | Pas de Commentaire »

Dans l’Union européenne, ceux qui travaillent le plus sont les Grecs … loin devant les Allemands

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 août 2013

 

Combattre les idées reçues :

 

Dans l'Union européenne, ceux qui travaillent le plus sont les Grecs ... loin devant les Allemands dans Allemagne euro-greeceDans l’Union européenne, ceux qui travaillent

le plus sont les Grecs … loin devant les Allemands

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

« Les Grecs, ces fainéants », ce préjugé solidement ancré

dans les têtes, relayé par les médias dominants afin de faire

passer la politique de casse sociale sans précédent orchestrée

par l’UE, se révèle pourtant à l’analyse un mensonge éhonté.

Il y a un peu plus d’un an, l’institut de sondage américain Pew Research Center réalisait un sondage

révélant que, pour quasiment tous les Européens (sauf les Grecs eux-mêmes!) :

les Allemands sont ceux qui travaillent le plus et les Grecs ceux qui travaillent le moins en Europe.

La réalité contredit les idées reçues. Selon les chiffres publiés par l’OCDE ceux qui dans l’Union européenne

ont le plus travaillé dans l’année 2012 sont … justement les Grecs avec 2 032 h par an.

En dernière place, on retrouve les Hollandais avec 1 379 heures par an et avant-derniers les Allemands

avec 1 413 heures par an de travail.

La moyenne des pays de l’OCDE se trouve à 1 776 heures. Seuls les Mexicains (2 250) et les Chiliens (2 047)

travaillent plus que les Grecs parmi les 36 pays de l’OCDE.

Les employés grecs travaillent donc en moyenne 40% de plus que les Allemands.

Certains analystes ont cherché à relativiser les chiffres en insistant sur le poids des travailleurs indépendants

en Grèce, ou sur le développement massif du temps partiel en Allemagne.

Toutefois, même en éliminant ce type de travailleurs du calcul, le temps de travail reste encore bien supérieur

en Grèce

[Lire la suite sur Solidarite Internationale PCF]

Publié dans Allemagne, EUROPE, Grece, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Le modèle allemand et la dignité humaine

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 août 2013

 

Le modèle allemand et la dignité humaine dans Allemagne hartziv

En Allemagne, on conseille aux chômeurs … de ne pas manger

de viande ou de mettre des pierres dans leur chasse d’eau

pour économiser!

 

Article publié par Avante, organe du Parti communiste portugais (PCP)

Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

Ne pas manger de viande, mettre des pierres dans les toilettes pour économiser de l’eau,

voilà les conseils que l’on trouve dans un livret pour les chômeurs édité en Allemagne,

qui suscite la polémique dans le pays.

Le livret, distribué par le Centre pour l’emploi du district de Pinneberg, dans l’État fédéré de Schleswig-Holstein,

s’adresse aux familles qui reçoivent l’aide Hartz IV, destinée aux chômeurs qui ne reçoivent plus

les allocations-chômage.

Les conseils sont donnés sous la forme d’une bande dessinée, comprenant les « astuces de la famille Fischer »,

composée de quatre membres.

Parmi les propositions, on trouve le fait de renoncer à la consommation de viandes pendant une semaine…

[Lire la suite sur solidarite-internationale-pcf]

Publié dans Allemagne | Pas de Commentaire »

Fortes inondations à Prague et en Allemagne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 juin 2013

 

Fortes inondations à Prague et en Allemagne dans Allemagne inodation

La rivière de Vltava, en crue, a atteint

son point le plus haut ce mardi matin

à Prague et la vague des inondations

se déplaçait vers le nord du pays

et la frontière allemande.

Les pluies diluviennes qui frappent

l’Europe de l’Est depuis plusieurs jours

ont tué au moins sept Tchèques,

deux personnes en Autriche

et une en Suisse. Plusieurs autres personnes sont toujours portées disparues.

Plusieurs milliers de foyers ont été évacués.

[Voir le diaporama sur humanite.fr]

 

Publié dans Allemagne, Autriche, EUROPE, République tchèque | Pas de Commentaire »

Des milliers d’opposants à l’austérité dans les rues de Francfort

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2013

 

Francfort : des milliers d’opposants à l’austérité manifestent

 

Des milliers d'opposants à l'austérité dans les rues de Francfort dans Allemagne francfort_austerite

Le mouvement Blockupy a mobilisé plusieurs

milliers de manifestants contre la troika

et sa politique d’austérité pour la seconde fois

en deux jours à Francfort, capitale économique

de l’Allemagne.

 

 

Après avoir fait le siège avec succès de la Banque centrale européenne, l’un des trois piliers

de la troika avec l’Union européenne et le FMI en faveur de l’austérité budgétaire, le collectif

anticapitaliste est parvenu à mobiliser près de 20.000 personnes (5.000 selon la police) lors de cette

journée européenne « tous unis contre la troika ». Ce samedi, d’autres manifestations anti-austérité 

étaient également prévues dans le sud de l’Europe comme à Paris, au Trocadéro.

Syndicats mobilisés

La manifestation francfortoise, lancée dans le centre de la ville, devait rejoindre les abords

de la Banque centrale européenne (BCE) où un rassemblement était prévu aux alentours

de 16 heures 30, afin de marquer le jour anniversaire de la fondation de l’institution monétaire.

Syndicats et organisations de gauche (Verdi, IG Metall, le parti Die Linke, Attac, etc.) participaient

à l’initiative qui fait suite à une autre manifestation organisée la veille et qui avait réuni

près de 2.000 personnes contre l’austérité et la spéculation agricole.

« Nous voulons clairement dire que la politique de la banque centrale européenne et de la troïka,

soumises à l’influence capitale du gouvernement fédéral, n’est pas la solution », a affirmé à l’AFP

Roland Süss, porte-parole de Blockupy.

[Lire la suite sur humanite.fr]

*

 allemagne dans Austerite Lire également :

La Banque centrale européenne

bloquée par les Indignés

Publié dans Allemagne, Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Luttes, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

L’austérité en chiffre : l’explosion du chômage

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 mai 2013

 

L’austérité en chiffre : l’explosion du chômage

 

L’austérité en chiffre : l'explosion du chômage dans Allemagne espagne1

File d’attente devant une agence pour l’emploi en Espagne

La crise et l’austérité font exploser le chômage,

cela peut sembler une évidence.

Pourtant, celui-ci n’est pas également réparti.

Selon les pays, les tranches d’âges, les sexes.

C’est parfois du temps partiel subi,

ailleurs le chômage de longue durée qui fabrique toujours plus d’exclusion.

 

Cliquez sur les images pour  agrandir

chomagepays allemagne dans Austerite

 

L’évolution du taux de chômage, pays par pays,

exprimé en % de la population active.

 

 

 

 

 

 

 

  • Le chômage des jeunes

 

chomagejeunes1 austérité dans Chomage

Voici exprimé en % le taux de chômage

des 15-24 ans en décembre 2012.

Ne sont pris en compte que les jeunes actifs,

et non les étudiants. Source : Eurostat.

Les jeunes actifs ont été particulièrement

touchés par les mesures d’austérité qui ont

mis à genoux la Grèce et l’Espagne, où le taux

de chômage dépasse les 55 %.

 

 

  • Chômage longue durée

 

chomagelongueduree austérité en chiffres dans ECONOMIE

La crise et les mesures d’austérité, en plus

d’accroitre le nombre de chômeurs, peuvent

également augmenter le chômage de longue

durée, supérieur à un an. C’est flagrant

dans les cas de l’Espagne ou de l’Irlande,

par exemple. Ces chiffres permettent

également de commencer à nuancer le faible

taux d’inactivité en Allemagne, puisque ce pays

possède l’un des taux de chômeurs longue durée

les plus élevés. Autrement dit, c’est une machine à fabriquer de l’exclusion.

A l’inverse, on a choisi par contraste d’ajouter au tableau certains pays nordiques qui,

bien que marqués par la crise, parviennent eux à limiter la casse en ce qui concerne

le chômage de longue durée.

En France, la durée moyenne de chômage était de 14 mois en 2011 (Insee)

[Lire la suite sur humanite.fr]


Publié dans Allemagne, Austerite, Chomage, ECONOMIE, Espagne, EUROPE, France, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Victoire pour les métallos allemands

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mai 2013

 

Allemagne :

victoire pour les salariés de la métallurgie

 

Victoire pour les métallos allemands dans Allemagne igm1

Sous la pression d’un durcissement du mouvement

social, patronat et syndicat du secteur de la métallurgie

en Allemagne ont convenu ce mercredi à Munich

d’une hausse de salaires en deux temps.

3,7 millions de salariés sont concernés.

 

 

 

Selon les termes de l’accord qui court sur vingt mois, les salaires augmenteront en deux temps : +3,4%

à partir du 1er juillet 2013, puis +2,2% au 1er mai 2014. Le syndicat IG Metall, particulièrement combatif

et qui avait réussi à mobiliser plus de 700 000 salariés ces deux dernières semaines, revendiquait

une hausse de salaire de 5,5% pour cette année. La fédération patronale Gesamtmetall avait signalé

en début de semaine qu’étendre l’accord dans le temps pourrait constituer une base de compromis.

« Avec un tel accord, les salariés sont traités de façon juste et appropriée, en harmonie avec la situation

économique », a dit le président d’IG Metall, Bertold Huber, cité dans un communiqué. « Je me réjouis

de l’accord-pilote atteint en Bavière », a dit le président du patronat de la métallurgie, Gesamtmetall,

Rainer Dulger. Les syndicats et salariés étaient près à une grève dure dans la métallurgie.

Hier, 50 000 salariés de Volkswagen pourtant peu concernés s’étaient mobilisés par solidarité, pour faire

pression avant le début de cette nouvelle nuit de négociation. Rien qu’entre le 1er et le 8 mai,

400.000 salariés avaient cessé le travail ponctuellement, par exemple chez Daimler, Bombardier

ou encore le fabricant de câbles Nexans. IG Metall avait fixé la date de la Pentecôte comme ultimatum

avant le passage à la grève dure. Les métallos allemands ne se sont pas mis en grève dure depuis 11 ans.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Allemagne, EUROPE, Luttes, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Allemagne : Les métallos durcissent leur lutte pour des augmentations de salaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mai 2013

 

Allemagne :

les métallos durcissent leur lutte pour des augmentations de salaire

 

Allemagne : Les métallos durcissent leur lutte pour des augmentations de salaire dans Allemagne

IG Metall envisage de durcir le mouvement de grève.

Le syndicat réclame une augmentation de salaire

de 5,5 % pour 3,7 millions de salariés.

Les débrayages d’avertissement continuent :

50 000 salariés de Volkswagen se sont mobilisés

mardi par solidarité avec leurs confrères

de la métallurgie.

Depuis le début du mois, 700 000 travailleurs allemands, issus de 2700 entreprises, se sont mobilisés,

débrayages et grèves d’avertissements se son multipliés. IG Metall, plus grand syndicat d’Europe,

négocie avec la fédération patronale Gesamtmetall pour obtenir une hausse de 5,5% de salaire

cette année pour 3,7 millions de salariés de la métallurgie, vaste branche qui comprend l’automobile

mais aussi l’électroménager, les semi-conducteurs ou encore l’électronique.

Le syndicat IG Metall envisage, faute d’accord avec le patronat du secteur, un vote pour lancer

un mouvement de grève de plus forte ampleur. La fédération patronale Gesamtmetal campe toujours

sur une proposition de 2,3% sur 11 mois à compter du 1er juillet.

Alors que cet après-midi IG Metall et Gesamtmetall devaient se retrouver pour une quatrième série

de négociations, 50.000 salariés de Volkswagen ont mené des actions diverses, débrayages et réunions

spontanées. « Les sites de Volkswagen ont aujourd’hui envoyé un avertissement clair à la direction

du plus grand constructeur automobile européen », a estimé le négociateur d’IG Metall au sein du groupe,

Hartmut Meine. D’autant que si quelques sites de Volkswagen, essentiellement dans l’est du pays,

sont soumis à l’accord de branche, la majorité d’entre eux dépend d’un accord « maison » négocié à part

entre IG Metall et la direction du groupe automobile. Ils se sont, dans leur majorité, mobilisés par solidarité.

[Source : humanite.fr]

 

Publié dans Allemagne, EUROPE, Luttes, Salaires, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

12345
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy