Combat Monsanto : « L’Agent Orange et la guerre du Vietnam. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 août 2013

 

L’Agent Orange et la guerre du Vietnam.

 

Combat Monsanto : combat-monsanto.org

De 1962 à 1971, on estime que 80 millions de litres de défoliant

ont été déversés sur 3.3 millions d’hectares de forêts et de terres.

Plus de 300 villages ont été contaminés et 60% des défoliants

utilisés étaient de l’Agent Orange, représentant l’équivalent

de quatre cents kilos de dioxine pure…

En 2005, l’hôpital Tu Du a recensé 800 cas d’enfants nés

avec des malformations, ce qui est largement supérieur à la moyenne

internationale. Aujourd’hui, d’après les autorités vietnamiennes

150.000 enfants souffrent de malformations supposément dues la dioxine

et 800.000 personnes sont malades.

Monsanto partenaire de l’armée américaine ; l’Agent Orange, désherbant ou arme chimique ?

Après les révélations sur la toxicité de la dioxine TCDD émise lors de la fabrication de l’herbicide 2,4,5-T,

Monsanto ne remet pas en cause sa production et bien au contraire, elle entre en contact avec le Pentagone

pour développer l’usage militaire de son herbicide … L’économie de guerre a toujours été une importante

manne financière pour la poignée de firmes multinationales qui dominent le marché des produits chimiques.

Les chercheurs de Monsanto entrevoient déjà les avantages de leur puissant herbicide en temps de guerre,

car il permet l’éradication des cultures et donc d’affamer les armées et les populations ennemies.

Après des essais de l’herbicide réalisés en 1959 au Vietnam par l’armée américaine, celle-ci semble satisfaite

puisque au bout de deux ans 90% des arbres et buissons ont été détruits sur les zones aspergées.

Ces tests déclenchent le feu vert de l’ « Opération Ranch Hand » qui commence officiellement le 13 janvier 1962.

Dans un premier temps le but de l’opération est de dégager les routes, les voies d’eau et les frontières

du Sud Vietnam pour tracer un no-man’s land face aux VietCongs, et dans un second temps de détruire

les récoltes censées approvisionner les « rebelles ».

De 1962 à 1971, on estime que 80 millions de litres de défoliant ont été déversés sur 3.3 millions d’hectares

de forêts et de terres. Plus de 300 villages ont été contaminés et 60% des défoliants utilisés étaient

de l’Agent Orange, représentant l’équivalent de quatre cents kilos de dioxine pure. Or, selon une études

de l’université Columbia (New York) publiée en 2003, la dissolution de 80 grammes de dioxine dans un réseau

d’eau potable pourrait éliminer une ville de 8 millions d’habitants [1]…

Monsanto connaissait les dangers de la dioxine présente dans l’Agent Orange.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Publié dans Environnement, ETATS-UNIS, Vietnam | Pas de Commentaire »

Pesticides

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2013

 

Les pesticides : une pollution planétaire

 

Pesticides   dans Environnement pesticide

notre-planete.info

Dans les pays industrialisés, la révolution verte des années 60

a considérablement augmenté la productivité agricole en jouant

sur l’augmentation des surfaces cultivées, la mécanisation,

la plantation de cultures sélectionnées et hybrides aux rendements

plus élevés, le remembrement et la lutte contre toutes les nuisances.

Cette lutte passe notamment par le recours massif aux pesticides,

qui sont des produits chimiques dangereux destinés à repousser

ou tuer les rongeurs, champignons, maladies, insectes et « mauvaises herbes » qui fragilisent le mode

de culture intensif.

Les pesticides ne sont pas seulement utilisés dans l’agriculture mais aussi dans le jardin du particulier,

dans les parcs ouverts au public, pour l’entretien de la voirie, des voies ferrées, des aires de loisirs

(golfs, hippodromes…).

Les pesticides sont des Polluants Organiques Persistants qui perdurent dans l’environnement,

s’accumulent dans les graisses et sont, d’une manière générale, dangereux pour la santé : cancers,

altération du système immunitaire, problèmes de reproduction…

Les pesticides touchent aussi massivement les zones rurales des PVD (Pays en Voie de Développement)

où malformations, cancers, maladies congénitales, désordres du système nerveux déciment la population.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

Article original

Lire également :

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu

A voir : Reportage: « La mort est dans le pré » – Empoisonnement des agriculteurs

 

Publié dans Environnement | Pas de Commentaire »

Les pesticides nocifs aux abeilles ne seront pas interdits dans l’UE. Bayer se frotte les mains !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2013

 

Les pesticides nocifs aux abeilles ne seront pas interdits dans l'UE. Bayer se frotte les mains !  dans Apiculture pesticides

Lire :

Pesticides : les abeilles restent sans protection dans l’UE

L’UE échoue à protéger les abeilles et leur rôle crucial pour l’agriculture

 

Publié dans Apiculture, Environnement, EUROPE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Gaz de schiste : un débat biaisé par l’Académie des sciences ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2013

 

CLIMATO-SCEPTIQUE

Gaz de schiste : un débat biaisé par l’Académie des sciences ?

 

Gaz de schiste : un débat biaisé par l’Académie des sciences ? dans Environnement gaz-de-schiste

Capture d’écran

Par Maxime Combes (26 février 2013)

L’Académie des sciences va remettre les clefs du débat

sur les gaz de schiste à un… climato-sceptique. Ce 26 février,

elle organise une conférence-débat intitulée « Les gaz de schiste »,

dont la préparation et l’animation ont notamment été confiées

à Vincent Courtillot. Ce géophysicien, proche de Claude Allègre,

est un des plus fameux climato-sceptiques français.

Alors que le GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur

l’Évolution du Climat) a établi que le réchauffement climatique

planétaire actuellement observé est imputable à l’augmentation

de la teneur de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, Vincent Courtillot considère encore, rapporte l’AFP,

que c’est une « thèse stupide ».

Cette conférence fait suite au rapport publié en janvier par l’Académie des Sciences, qui défendait

une exploration et exploitation rapides des gaz et pétrole de schiste sur le territoire français. Et cela en dépit

de la loi de juillet 2011 interdisant l’utilisation de la fracturation hydraulique, la seule technique permettant

à ce jour d’exploiter ces hydrocarbures non conventionnels. Ce rapport affirme que « les conséquences

potentielles économiques positives sont trop importantes […] pour négliger cette nouvelle ressource »,

tout en critiquant « que des décisions aient été prises hâtivement ». A l’inverse, les recommandations

du dernier rapport de l’Agence Internationale de l’Énergie de décembre 2012 préconisent de ne pas

consommer d’ici 2050 « plus d’un tiers des réserves prouvées de combustibles fossiles », afin de ne pas

dépasser les 2°C de réchauffement global maximal d’ici la fin du siècle.

[Lire la suite sur Basta !]

Illustration ajoutée par nous

Publié dans Environnement, INFOS | Pas de Commentaire »

UE – Une cinquantaine de nouveaux OGM autorisés à partir du 25 février ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2013

 

UE – Une cinquantaine de nouveaux OGM autorisés

à partir du 25 février ?

 

UE – Une cinquantaine de nouveaux OGM autorisés à partir du 25 février ? dans Environnement ratsPar Eric MEUNIER, Frédéric JACQUEMART  

Source : Inf’OGM

Depuis 2012, les États membres discutent

avec la Commission européenne

d’un règlement qui établira juridiquement

la procédure d’évaluation des risques

sanitaires des plantes génétiquement

modifiées (PGM) avant autorisation.

 

 

Le lundi 25 février, les États membres, dont la France, discuteront d’une nouvelle version

de ce règlement, présentée par la Commission européenne [1]. L’ordre du jour annoncé

prévoit la possibilité que ce règlement soit voté, ouvrant ainsi la porte aux autorisations

de PGM en attente. 

Les autorisations de PGM à la culture ont été de fait suspendues depuis décembre 2008 par la Commission

européenne (à l’exception de l’autorisation donnée pour la pomme de terre Amflora de Bayer après

pressions de l’entreprise [3]) jusqu’à l’adoption de nouvelles lignes directrices censées améliorer l’évaluation

des risques sanitaires. A ce jour, une soixantaine de dossiers de demande d’autorisation sont en attente,

dont 27 pour la culture. Les autres dossiers concernent l’importation. Si, après plusieurs mois de discussions,

la Commission européenne a finalement établi le caractère obligatoire pour les entreprises de conduire

des analyses de toxicologie [4], cette obligation ne s’appliquera qu’aux PGM dont la demande d’autorisation

aura été déposée six mois après l’adoption de ce règlement. Tous les dossiers aujourd’hui en attente ainsi que

ceux qui auront été déposés d’ici l’adoption du règlement ne seront donc pas concernés. Un paradoxe important

puisque, en proposant ce règlement qui contient certaines améliorations, tant la Commission européenne

que l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) reconnaissent que l’évaluation des risques telle que

conduite jusqu’à maintenant est insuffisante. Mais cette évaluation insuffisante continuerait donc de présider

aux dossiers en cours.

[Lire la suite sur Dazibaoueb]

 

Publié dans Environnement, EUROPE, SANTE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Gaz de schiste : le grand boum international

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 février 2013

 

ENVIRONNEMENT

Gaz de schiste : le grand boum international

 

Gaz de schiste : le grand boum international  dans Energie capture-gaz-de-schiste

Emmenée par les États-Unis, la course

aux hydrocarbures paraît officiellement

lancée à l’échelle internationale.

Disposant de réserves estimées non

négligeables, la France n’est pas sans

porter un certain intérêt à l’affaire.

C’est peut-être l’une des plus importantes

offensives opérées dans le secteur privé énergétique

depuis la révolution pétrolière : les gaz de schiste

et plus globalement les hydrocarbures non

conventionnels reviennent de manière

détonante sur le devant de la scène.

Emmenée par les États-Unis, dont la production de gaz de schiste – shale gas, dit-on là-bas – est passée

de 1 %, au début des années 2000, à près de 35 % en 2011, la course paraît officiellement lancée entre

des nations qui voient dans cet hydrocarbure new age l’opportunité d’une redistribution des cartes

géopolitiques. Avec toujours une même menace en toile de fond : explosif économiquement, le grand rush

des gaz de schiste pourrait l’être également écologiquement.

[...]

Les industriels privés mènent le bal.

Point commun à ces situations ? Ce sont, dans tous les cas de figure, les industriels privés

qui mènent le bal. Exxon en Amérique du Nord, Shell en Asie, Chevron en Lituanie ou en Argentine :

les industriels sont à l’offensive, visant chaque marché, draguant chaque pays prêt à lui vendre

ses ressources. (…)

Et la France dans tout cela ? Elle n’est pas sans manifester d’intérêt au potentiel dont l’a affublée l’EAI.

Selon les pronostics de l’Agence américaine, l’Hexagone disposerait de 5 300 milliards de mètres cubes

de gaz de schiste techniquement récupérables, un volume qui la placerait au premier rang des pays

producteurs européens, devant le Royaume-Uni, la Pologne et la Norvège.

La perspective n’est pas sans faire mouche du côté des politiques. Arnaud Montebourg, ministre

du Redressement productif, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangère, et même Michel Rocard,

ancien premier ministre et actuel « ambassadeur des pôles », ne masquent pas leur enthousiasme

vis-à-vis d’une perspective, qui, affirment-ils, pourrait permettre à la France de se désempêtrer

de sa dépendance chronique aux importations de gaz naturel, notamment de Russie.

Encore faut-il que les projections de l’IEA se réalisent. En Pologne, alors qu’elle estimait à 5 290 milliards

de mètres cubes les ressources techniquement récupérables, le Polish Geological Institute les a évaluées,

après prospection, entre 350 et 700 milliards de mètres cubes.

[...]

La confusion entre ressources et réserves

Encore faut-il, enfin, que l’exemple américain ne soit pas qu’un feu de paille. « Tout le monde se lance

dans le rush des gaz de schiste comme dans une chasse à l’or, mais, pour le moment, ce sont

surtout les vendeurs de pelles qui font fortune », reprend le président de l’Aspo. Car le boum a aussi

ses travers, et pour accroître la production de gaz, il en a également fait baisser le cours. De 12 dollars

l’équivalent baril en 2008, le prix a chuté à moins de 4 dollars en 2012. Le gaz de schiste n’y paraît plus

aussi avantageux qu’affirmé. La société Cheasapeack, premier producteur et premier propriétaire de réserve

estimée en 2009, a revendu et se retrouve, trois ans après, endettée d’une dizaine de milliards de dollars.

Dans le Dakota du Nord, où les puits se sont multipliés comme des petits pains tous les cinquante mètres,

les compagnies se réorientent vers la production d’huile de schiste et en viennent à torcher 40 % du gaz

produit.

La faute à la confusion entretenue entre ressources et réserves exploitables. La faute, surtout,

à des compagnies que la production de gaz n’intéresse que lorsqu’elle génère un profit optimal.

Une démonstration de mauvais augure pour qui cherche à sécuriser sa production énergétique.

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans Energie, Environnement | Pas de Commentaire »

Ce jeudi dans l’Humanité : gaz de schiste, le grand boum international

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2013

 

GAZ DE SCHISTE

Une bombe géopolitique

 

Ce jeudi dans l'Humanité : gaz de schiste, le grand boum international dans Energie huma1402

Emmenée par les États-Unis, la course

aux hydrocarbures paraît officiellement

lancée à l’échelle internationale.

Disposant de réserves estimées non

négligeables, la France n’est pas sans

porter un certain intérêt à l’affaire.

Pour Marie-Claire Cailletaud,

de la fédération nationale des mines et

de l’énergie CGT, la France ne doit

ni renoncer à l’exploitation

de ses ressources ni se précipiter.

Entretien réalisé par Marie-Noëlle Bertrand.

 

 

La CGT mines énergie 
est contre la fracturation hydraulique et pour la poursuite de la recherche


en matière de gaz de schiste (1). 
Où placez-vous votre curseur ?

Marie-Claire Cailletaud. Notre position est claire : nous n’accepterons pas l’usage d’une technologie

susceptible d’occasionner des dégâts environnementaux ou sociaux. Or, c’est le cas de la fracturation

hydraulique aujourd’hui. En revanche, nous plaidons pour un renforcement des pôles de recherche.

Celle-ci nous a déjà permis et nous permettra encore de déboucher sur de nouveaux possibles.

Cela s’est vu pour le gaz de Lacq, trop soufré pour être utilisé tel quel, mais dont l’exploitation a finalement

été rendue possible grâce à la recherche. Des progrès sont par ailleurs attendus concernant le stockage

de l’électricité, par exemple, ou l’optimisation des énergies renouvelables. Il n’y a aucune raison de penser

que cela ne puisse pas être vrai pour le gaz de schiste. En outre, il nous paraît indispensable de quantifier

précisément les ressources dont nous disposons sous nos pieds. Que ce soit en matière de technologie

ou de potentiel de production, nos choix doivent s’appuyer sur des réalités scientifiques fiables.

Les industriels semblent prêts 
à promouvoir la première technologie venue…

Peut-on avoir confiance 
dans les données avancées ?

Marie-Claire Cailletaud. Le fait est 
que les intérêts financiers suscités sont très forts. Ce n’est pas

seulement vrai pour le schiste : à peine évoquée la possible exploitation du gaz de houille en Lorraine,

on entendait parler de compagnies australiennes ou britanniques intéressées par 
les contrats…

C’est le plus inquiétant dans le contexte actuel :

on voit arriver des entreprises étrangères qui ne s’intéressent, à travers ces exploitations, 


qu’à des mannes financières. 


[Lire la suite]

Publié dans Energie, Environnement, France | Pas de Commentaire »

« Monsanto comme si vous y étiez ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2013

 

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Kolibri Kolibri

Vu sur Moissac au Coeur

Voir le nouveau clip de Kolibri : http://www.youtube.com/watch?v=45jAu5AjnlU

Publié dans Environnement, Humour, Rap | Pas de Commentaire »

Notre-Dame-des-Landes : 18 mois de répit pour les défenseurs du bocage

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2013

 

Notre-Dame-des-Landes :

les opposants gagnent un répit d’un an et demi

 

Notre-Dame-des-Landes : 18 mois de répit pour les défenseurs du bocage dans Environnement ndl21Capture d’écran

La Cour de cassation vient d’accorder un délai

d’au moins 18 mois aux opposants au projet

d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Une heureuse surprise pour les défenseurs

du bocage.

L’embourbement du gouvernement Ayrault 

dans la zone humide de Notre-Dame-des-Landes

n’est pas près de se dénouer.

 

Nouveau fait majeur dans la bagarre qui oppose Vinci aux paysans menacés d’expulsion, mardi 29 janvier,

la Cour de cassation a décidé… de ne rien décider. Elle attendra que tous les recours administratifs soient

jugés pour examiner un pourvoi formé par les occupants de la zone d’aménagement différé contre

leur expropriation (lire les arrêts de la Cour de cassation). Ces derniers ont saisi le juge administratif

en octobre 2011 pour faire annuler l’arrêt de cessibilité (liste préfectorale des parcelles qui doivent être

expropriées) qui les concerne. Ce recours a été débouté en décembre 2012 par le tribunal administratif de

Nantes, mais il fera l’objet d’un appel, voire ultérieurement si besoin d’un recours devant le Conseil d’État.

Une quinzaine de fermes doivent encore être détruites

En attendant, le concessionnaire Aéroport du Grand-Ouest (Vinci), qui doit acquérir les terrains convoités,

devra patienter. Les expulsions sont donc retardées pour la quinzaine de fermes qui doivent encore être

détruites. Et ce, pour une période de 18 mois à deux ans, selon les estimations des opposants et leurs avocats. 

« C’est une surprise, explique Dominique Fresneau, coprésident de l’Acipa, une association d’habitants et

d’exploitants menacés d’expulsion. Jusqu’à présent le projet avançait malgré tous nos recours. »

[Lire la suite sur Dazibaoueb]

Article original sur Politis.fr

Publié dans Environnement | Pas de Commentaire »

Notre-Dame-des-Landes : « Les expropriations jugées illégales ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2013

 

Notre-Dame-des-Landes : Capture d’écran

La Cour de Cassation vient de rendre un arrêt

qui empêche les expropriations à Notre Dame des Landes.

Elles ne pourraient avoir lieu qu’au terme des recours

juridiques engagés à leur propos.

Cette décision est un revers important pour les promoteurs

de l’aéroport.

Source :  Reporterre.net  1er février 2013

 

Cliquez sur l’image ci-dessus pour voir le documentaire :

Notre-Dame-des-Landes : Opération Asterix

Publié dans Democratie, Environnement, France, INFOS, Justice, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...34567...16
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy