28 mai à Arras : « LE TEMPS DES GRÂCES », une enquête documentaire sur le monde agricole français d’aujourd’hui

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mai 2010

PCF ARRAS

LE TEMPS DES GRÂCES

Un film de Dominique Marchais

CINÉ-DÉBAT

VENDREDI 28 MAI A 20H30 au Cinémovida à Arras

28 mai à Arras :

 

Une enquête documentaire sur le monde agricole français aujourd’hui à travers de nombreux récits : agriculteurs, chercheurs, agronomes, écrivains… Un monde qui parvient à résister aux bouleversements qui le frappent – économiques, scientifiques, sociaux – et qui, bon gré mal gré, continue d’entretenir les liens entre générations. Un monde au centre d’interrogations majeures sur l’avenir

En présence de Marc Dufumier

Écrivain et professeur à l’Institut National Agronomique de Paris

Ciné-débat organisé dans le cadre de

la Fête de la Terre

en partenariat avec

Le Journal La Terre et l’Humanité

Tarif : 4€

****************************

+ d’infos sur le film :

http://www.cdurable.info/Le-temps-des-graces-un-regard-engage-sur-l-Agriculture-francaise,2325.html

 

Publié dans Agriculture, Cinema, Environnement, IDEES - DEBATS - PHILO, Non classé | Pas de Commentaire »

Pétition : « Zappons les OGM ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mai 2010

Courriel reçu le 16 mai 2010

Bonjour à tous,


La commission européenne vient d’autoriser l’entrée et la culture d’OGM en Europe, contre le souhait des citoyens, et contre l’avis de plusieurs états membres.

La gouvernance européenne nous permet de déposer une demande officielle auprès de la Commission, pour peu qu’elle soit soutenue par un minimum de 1 million de citoyens européens.

Aujourd’hui, et apres 1 mois d’action, Greenpeace et Avaaz ont réussi à rassembler près de 610.000 signatures Voila le lien vers la pétition : ça vous prendra 30 secondes, nous laissera peut-être une chance d’obtenir un moratoire au niveau européen, et d’éviter l’entrée massive en Europe de cultures invasives (elles menacent la biodiversité), potentiellement nocives pour notre santé (de nombreux avis médicaux mettent en garde contre les conséquences de la consommation d’OGM), potentiellement dangereuses pour l’indépendance économique des agriculteurs (les semences sont chères car brevetées, doivent être rachetées chaque année, et demandent l’utilisation de produits spéciaux disponibles uniquement chez les semenciers), et polluantes (ces cultures nécessitent l’utilisation d’énormément de produits chimiques).

Merci!! Et surtout, si vous soutenez cette initiative, faites passer le message.


> http://www.greenpeace.fr/ogmjenveuxpas/zappons-les-ogm/

 

Aujourd’hui 18 mai, 791 733 personnes ont signé la pétition.

 

**************************


 LIVRE : OGM Semences de Destruction : l’arme de la faim

Source : Confédération Paysanne

Pétition : Ce livre montre comment une petite élite américaine tente de contrôler les bases même de la survie de l’humanité : le pain quotidien. « Contrôlez l’alimentation, et vous contrôlerez les peuples » déclarait Kissinger au milieu des années soixante-dix. C’est ce qui est en train d’être fait.

Au-delà des controverses scientifiques sur leurs bienfaits ou leurs dangers, William Engdahl retrace la saga du projet malthusien qui guide la diffusion et la prolifération des OGM, à coups de pressions politiques, de fraudes, de mensonges. Le groupe à l’œuvre derrière le projet OGM est à une ou deux décennies de la domination totale des capacités nourricières de la planète.

« Semences de destruction » mène le lecteur au cœur du pouvoir américain, dans les laboratoires secrets où sont expérimentées les manipulations génétiques, derrière les portes soigneusement interdites des grandes multinationales comme Monsanto, aussi puissantes que celles qui exploitent le pétrole. Il montre que la volonté de pouvoir sur l’alimentation des peuples, conçue à la fin des années trente, est la dernière carte de l’empire américain en danger de perdre son leadership. Si ce livre se lit comme un roman noir, c’est qu’il en est un.

La Confédération paysanne, qui lutte pour une agriculture responsable et respectueuse de l’environnement, s’engage derrière ce livre.

 

Publié dans Agriculture, Environnement, PETITION | Pas de Commentaire »

Baleines en danger !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2010

 Courriel

Exceptionnel! Plus de 400 000 d’entre nous ont signé la pétition pour les baleines, la Commission baleinière a confirmé que nos voix étaient entendues, et certains pays s’opposent à présent à la levée du moratoire! Mais beaucoup d’autres sont encore hésitants — faites suivre le message ci-dessous pour atteindre 500 000 signatures!

——-

Chers amis,

Baleines en danger ! dans Environnement whales-200
Une récente proposition risque de lever le moratoire mondial sur la chasse commerciale à la baleine. Les pays sont en train de se positionner par rapport à ce texte et ils doivent nous entendre. Signez la pétition pour maintenir le moratoire et protéger les baleines:
 

sign_french_pink dans PETITION
Signez la pétition!

La Commission Baleinière Internationale vient de dévoiler un projet de légalisation de la chasse commerciale à la baleine pour la première fois depuis 24 ans.

Les pays membres vont à présent décider de soutenir ou de rejeter ce texte — et sont attentifs à la réaction de l’opinion publique. Le Ministre des affaires étrangères néo-zélandais a déjà déclaré que certaines clauses — incluant un quota légal pour la prise de baleines d’aileron, une espèce menacée — étaient « inacceptables, provocatrices et choquantes ». Mais d’autres pays clés semblent prêts à soutenir le texte. Ils doivent entendre nos voix maintenant.

Avaaz a lancé une pétition urgente pour montrer à nos dirigeants que les citoyens demandent la protection des baleines, et non la chasse meurtrière à des fins commerciales. Déjà plus de 400 000 personnes ont signé la pétition. Celle-ci est envoyée aux délégués de la Commission baleinière internationale chaque fois que nous atteignons 100 000 signatures supplémentaires — signez ici et faites suivre ce message :

http://www.avaaz.org/fr/whales_under_threat_5/?vl

 

Lire la suite… »

Publié dans Environnement, PETITION | Pas de Commentaire »

Sommet Climatique de Cochabamba

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 avril 2010

Primitivi publie une série d’articles se rapportant à ce sommet :

 

Sommet Climatique de Cochabamba dans Amerique latine arton306-2b3b3

  • Bolivie : La dette climatique, une idée subversive

jeudi 22 avril 2010, par Primitivi

Jeudi 22 avril, dernier jour du Sommet Climatique de Cochabamba, nous continuons le relais d’articles se rapportant à ce sommet des peuples qui fait suite à l’échec du sommet des états qui s’est déroulé l’an passé à Copenhague.

Après la question de la nécessité d’un Tribunal de Justice Climatique nous relayons un article de Nicola Bullard qui traite de l’idée de dette climatique. Ou comment rétablir la réalité de la dette que les pays développés, comme de bons commerciaux tentent chaque jour de retourner à leur avantage, et ce quelles que soit les conséquences globales. Vous avez dit inconscience ?

Peut-être que sans en comprendre pleinement la signification ni les implications, les mouvements progressistes ont gravité autour de la consigne de la “dette climatique” comme une voie vers le monde complexe des négociations sur le climat. Il est facile de comprendre pourquoi : la dette est un concept simple et dans un monde juste les dettes doivent être payées.

Cependant – plus que cela — la notion de dette climatique arrive au centre de la politique autour du changement climatique. Elle pose la question centrale de la responsabilité historique et de qui doit à qui et pourquoi. Et grâce à la redéfinition de la « dette » en tant que problème systémique plutôt qu’en tant que problème financier on reconsidère les relations traditionnelles entre riches et pauvres.

[Lire la suite sur : primitivi.org/]

  • Bolivie : Le Tribunal de Justice Climatique est indispensable

mercredi 21 avril 2010, par Primitivi

Hier mardi 20 avril dans la Conférence Mondiale des Peuples sur le Changement climatique de Cochabamba a lieu une session sur le sujet du Tribunal Climatique qui sur le modèle du TPI de La Haye pourrait statuer et punir les actes de pollution ou de dégradation de l’environnement, qu’ils soient faits par un pays, une entreprise ou un individu.

Miguel D’Escoto, ex-président de l’Assemblée Générale des Nations Unies, diplomate nicaraguayen et prêtre catholique a expliqué à l’agence Prensa Latina pourquoi ce tribunal est indispensable.

miguel-f725d dans ECONOMIE Miguel D’Escoto, ex-président de l’Assemblée Générale des Nations Unies (photo : prensa latina)

 

La Paz, 21 avril 2010.

L’ex-président de l’Assemblée Générale des Nations Unies, le religieux nicaraguayen Miguel D’Escoto, a affirmé aujourd’hui ici qu’un Tribunal de Justice Climatique n’est pas seulement faisable, mais indispensable et urgent.

D’Escoto, qui a parlé à la première Conférence Mondiale des Peuples sur le Changement climatique de Cochabamba durant la session sur le Tribunal de Justice Climatique, a précisé à Prensa Latina que cette initiative d’Evo Morales, chef de l’État Plurinational de Bolivie, devra être inaliénable.

[Lire la suite]

  • Bolivie : Message pour le Sommet de la Terre-Mère

Par Eduardo Galeano

mercredi 21 avril 2010, par Primitivi

Dans la continuité des articles sur le sommet des peuples qui se déroule actuellement à Cochabamba en Bolivie nous relayons la lettre qu’Eduardo Galeano, bloqué à Montevideo, a adressé aux participants de ce dernier.

Galeano_leyendo-f94e1 dans Environnement

Malheureusement, je ne pourrai être avec vous. Des entraves involontaires m’empêchent de voyager. Mais je veux vous accompagner d’une autre façon à cette réunion, cette réunion des miens, du peu que je peux faire et non le beaucoup que j’aimerais faire, puisque je ne peux pas faire autrement . Et pour être là sans y être je vous envoie au moins ces mots.

Je veux vous dire que j’espère que l’on fera tout ce qui est possible, et l’impossible également, pour que le Sommet de la Terre-Mère soit la première étape vers l’expression collective des peuples qui ne dirigent pas la politique mondiale, mais qui la subissent.

Pourvu que nous soyons capables de faire avancer deux des initiatives du compagnon Evo, le Tribunal de la Justice Climatique et le Référendum Mondial contre un système de pouvoir fondé sur la guerre et le gaspillage, qui méprise la vie humaine et sonne la fin des bienfaits terrestres.

Pourvu que nous soyons capables de parler peu et de faire beaucoup. On nous a fait, et qu’on continue de nous faire, beaucoup de mal, en Amérique latine la inflación palabraria est plus nocive que l’inflation monétaire. Et aussi, et surtout, nous sommes fatigués de l’hypocrisie des pays riches, qui sont entrain de nous laisser sans planète tandis qu’ils prononcent de pompeux discours pour dissimuler leurs destructions.

[Lire la suite]

Publié dans Amerique latine, ECONOMIE, Environnement, Monde, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Bolivie : Conférence mondiale des peuples contre le changement climatique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 avril 2010

Site national du PCF -  19 avril 2010

 

Le PCF participera à la conférence de Cochabamba

Bolivie : Conférence mondiale des peuples contre le changement climatique dans Amerique latine arton4741-e38b5

Du 20 au 22 avril 2010, le PCF participera à la première Conférence mondiale des peuples sur le changement climatique et les droits de la « Terre-mère » en Bolivie.

Après le sommet de Copenhague de décembre 2009, au cours duquel les États ont été incapables de conclure un accord juridiquement contraignant, l’existence d’une véritable dynamique citoyenne mondiale pour agir efficacement contre le réchauffement climatique est une nécessité absolue.

Il est urgent de renforcer le développement des campagnes publiques et populaires pour exiger la réduction d’émission de Gaz à Effet de Serre (GES), les changements de mode de production et de consommation. Ensemble, inventons un nouveau mode de développement humain durable, citoyen et solidaire qui assure le progrès social et l’accès effectif aux droits. Le capitalisme n’est pas écolo-compatible. Agir dans un même mouvement permet de réduire les inégalités environnementales et sociales. Les pays riches doivent régler leur dette écologique à l’égard des Pays en voie de Développement (PVD) et agir pour la justice sociale partout. La bataille menée avec succès en France contre la taxe carbone, car injuste et inefficace, est un point d’appui pour contrer les partisans du capitalisme « vert » qui cherchent à sévir dans le monde et singulièrement en Amérique Latine.

Le PCF portera la proposition de sortir l’eau, l’air, la terre et l’énergie du marché afin de les considérer comme biens publics et biens communs de l’humanité. Il proposera d’agir ensemble au niveau international afin que soient décidées une taxation des transactions financières et la réduction des dépenses militaires de 10% par an. Il s’agit de donner un nouvel élan à la démocratie avec de nouveaux droits d’intervention pour les citoyens et les salariés, de répondre à l’exigence de souveraineté alimentaire des peuples par l’instauration d’une clause de sauvegarde des terres et l’interdiction de la spéculation sur les matières premières agricoles. Un des défis majeurs du XXIème siècle est celui de nourrir la planète et c’est à cette mission que doivent être engagées les politiques agricoles dans toutes les grandes régions du monde.

Cette conférence doit jeter les bases d’un mouvement populaire mondial au service d’un mode de développement humain durable. Désormais, il est hors de question de laisser faire les gouvernements, notamment la France. Ne prenons pas le risque d’un échec catastrophique quant à la sauvegarde de la planète et les droits de la « Terre-mère ».

Une délégation du PCF sera conduite par Xavier Compain, responsable de la commission Agriculture du PCF.

 

**************************************

 A lire également :

La conférence bolivienne sur le climat : une lueur d’espoir après l’échec de Copenhague (hns-info.net)

 

Publié dans Amerique latine, Environnement, PCF | Pas de Commentaire »

Réforme de la Politique Agricole Commune : n’oublions pas la détresse des agriculteurs !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2010

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, Environnement, EUROPE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Taxe carbone

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2010

Parti communiste françaisParis le 24 mars 2010

 

Taxe carbone : le PCF se félicite de l’« abandon » d’un projet injuste et inefficace

Taxe carbone dans Environnement arton4664-f72ba

L’échec de la droite aux élections régionales a au moins une première conséquence sociale : l’« abandon » de la taxe carbone.

Ce nouvel impôt que nous avons toujours considéré comme injuste et inefficace meurt après son rejet par le Conseil constitutionnel. Le PCF s’en félicite. Toutefois, il faut rester vigilant et combattre avec la même force le projet européen de taxe carbone aux frontières qui s’avèrera tout aussi inefficace.

En effet, si ce projet devait voir le jour ne servirait qu’à renforcer le dumping social et l’exploitation des salariés au sein des entreprises pour les pays en développement. Les enjeux réels du changement climatique à l’échelle du monde demandent que soit pris en considération la dette climatique des pays industrialisés à l’égard des pays du Sud et d’aider ces derniers au travers de transferts de technologies leur permettant de contribuer à cette ambition.

Nous continuerons à privilégier la construction d’un monde de coopération et donc à la fin de toute domination.

Parti communiste français

 

Publié dans Environnement, PCF, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Tirer toutes les leçons de Xynthia

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2010

Tirer toutes les leçons de Xynthia dans Environnement arton2748508-50930

arton849939-dd87b dans POLITIQUE

 

 

 

 

Solidarité : tirer toutes les leçons de Xynthia

 

Un beau nom Xynthia pour désigner une meurtrière. Conjonction d’une forte tempête et d’une marée d’ampleur exceptionnelle, Xynthia a frappé au Portugal, en Espagne, en Belgique, en Allemagne, en France. Sur son passage, elle a semé douleurs, désolations, destructions et  mort.

Des milliers d’habitants de l’Ouest du pays ont eu à subir durement sa violence. Elle a donné une telle force à l’océan qu’il a enjambé des digues, fait entrer la mer par les fenêtres des maisons. Que les familles qui y ont perdu l’une ou l’un des leurs, que celles et ceux qui ont subi des dégâts, trouvent ici l’expression de notre totale solidarité et de notre compassion. Une fois de plus la solidarité humaine a été forte. Le dévouement des élus locaux, des pompiers, des salariés des services publics a été admirable.

Au moment où on parle tant, à juste titre, de la protection de la nature, il ne faut pas oublier que depuis la nuit des temps celle-ci n’a cessé de se rebeller à intervalles réguliers, jusqu’à tuer des êtres humains. On le voit ici. On l’a vu il y a quelques semaines à Haïti. On le voit encore au Chili ou au Japon.

Seulement dans chacun des cas, les dégâts, les destructions de vies humaines sont plus ou moins importantes selon la qualité,  la solidité des habitations et des équipements, la puissance, la qualité de l’État et des services publics. Ce qui se passe dans les départements de l’Ouest de la France est douloureux. Ce le serait encore plus si on suivait les prêtres de l’orthodoxie libérale qui veulent jeter par-dessus bord, dans les eaux glacées d’un océan ultra libéral sans digue, tout à la fois l’État et ses services décentralisés, les collectivités territoriales, les services publics dont ceux d’EDF, de la santé, de l’équipement, de la Poste, de la protection civile, des pompiers. Ajoutons que la recherche du profit à tout prix, à courte vue, conduit trop souvent à négliger la qualité d’équipements dont font partie les digues; à ne pas respecter les zones susceptibles d’être inondées ou encore à bétonner le pourtour des côtes pour satisfaire les promoteurs immobiliers. Une fois encore on mesure à quel point l’ultralibéralisme et le temps court du capital sont incompatibles avec la sécurité de vie des personnes.

 

Nous ne pourrons nous satisfaire du survol des dégâts et d’un déplacement du Président de la République dans l’un de ces départements. Il faut absolument obtenir des actes clairs, avec les moyens financiers correspondant aux nécessaires réparations collectives et individuelles. Nous ne saurions trop y insister lorsque l’on sait que les dégâts des précédentes tempêtes, notamment dans les Landes en décembre 1999 ne sont toujours pas remboursés.

[Lire la suite]

Publié dans Environnement, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« Un enfer pour le développement : Comment la BEI cautionne les paradis fiscaux »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 février 2010

Publié sur : http://www.amisdelaterre.org/ - 1er février 2010 - Anne-Sophie Simpere

Comment la Banque européenne d’investissement cautionne les paradis fiscaux

Les Amis de la Terre publient aujourd’hui la traduction française du rapport « Un enfer pour le développement : Comment la Banque européenne d’investissement cautionne les paradis fiscaux », réalisé par les réseaux Counter Balance (1) et Eurodad (2). Cette étude révèle que la Banque européenne d’investissement (BEI) investit des milliards d’euros dans des entreprises liées à des centres offshore. Les Amis de la Terre dénoncent cette situation scandaleuse et demandent aux États européens de se montrer cohérents avec leurs déclarations contre les paradis fiscaux en exigeant que la Banque de l’Union européenne mette fin à cette pratique et respecte son mandat de développement.

[Article complet sur : amisdelaterre.org/]

Rapport « Un enfer pour le développement : Comment la Banque européenne d’investissement cautionne les paradis fiscaux »

 

Publié dans ECONOMIE, Environnement, EUROPE | Pas de Commentaire »

« Prix de la honte » pour GDF Suez

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 février 2010

http://www.survivalfrance.org/ – 27 janvier 2010

GDF Suez arrive au second rang du Public Eye Awards 2010

couronnant l’entreprise la plus irresponsable de l’année

 

Avec 5097 votes en sa faveur, le groupe énergétique français GDF Suez se classe au deuxième rang du Public Eye Awards 2010 récompensant les entreprises les plus irresponsables du monde sur les plans social et environnemental.

GDF se distingue pour sa responsabilité dans le consortium de construction du barrage de Jirau sur la rivière Madeira, en Amazonie brésilienne, un projet qui aura de lourdes conséquences socio-environnementales.

[Lire la suite]

Vidéo (en anglais)

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Environnement, Monde, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

1...111213141516
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy