Mardi 24 février sur Arte : Puissante et incontrôlée : la troïka

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 février 2015

 

Puissante et incontrôlée : la troïka

 

Captureartetroïka    capture d’écran

 

  Un passionnant travail d’investigation

  du journaliste  économique allemand

  Harald Schumann

 

 

 

 

Réalisation : Arpad Bondy et Harald Schumann

Mardi 24 février 22 h 30

Publié dans ECONOMIE, Presse - Medias, Troika | Pas de Commentaire »

Rigueur et compétitivité : un cocktail toxique pour l’Europe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2014

 

Rigueur et compétitivité : un cocktail toxique pour l’Europe

 

Depuis l’éclatement de la crise, les gouvernements européens et la Troïka (la commission européenne, la BCE

et le FMI) mettent en œuvre, de manière plus ou moins violente selon les pays, un « cocktail » de mesures bien établi :

avec d’une part des coupes budgétaires dans les dépenses sociales (austérité), de l’autre des politiques au service

des multinationales et investisseurs privés (compétitivité). Mais ces mesures suscitent de fortes résistances sociales

dans de nombreux pays européens.

 

rigueur

  En Europe, le rouleau compresseur des « réformes » néolibérales

  est placé sous le signe de TINA, le petit surnom de Margaret Thatcher :

  There Is No Alternative (« il n’y a pas d’alternative »). Le programme

  des gouvernements, qu’ils soient conservateurs ou sociaux-démocrates,

  y est partout le même : austérité, compétitivité. Un dogme scandé

  à longueur de journée dans les médias, et ce malgré ses résultats

  catastrophiques : aggravation du chômage, de la crise économique,

tensions sociales… à quoi s’ajoute le retour en force de l’extrême-droite.

Et pourtant, les alternatives existent. D’importants mouvements sociaux se lèvent en Europe depuis les pays

les plus touchés par la crise, qui contestent les privatisations, les reculs sociaux, la mise en pièce de la société

et de la nature par le rouleau compresseur néolibéral. Ces luttes se multiplient, et tentent de se coordonner

au plan européen pour faire émerger un autre projet de société, mettant les besoins écologiques et sociaux

de tous avant les profits d’une minorité. Voici une petite revue des enjeux des politiques menées actuellement

en Europe ainsi que des nécessaires résistances sociales.

 

Quand la compétitivité intoxique la société

 

CaptureRodhocompétitivité  capture d’écran dessin Rodho

  « Compétitivité », le mot est sur toutes les lèvres.

  C’est le seul horizon proposé par les partis politiques

  sociaux-démocrates, de droite ou d’extrême-droite

  pour des « lendemains meilleurs ». Le principe ?

  Les pays européens étant en concurrence, plongés

  qu’ils sont dans la compétition mondiale, ils doivent attirer

  les capitaux et doper leurs entreprises pour garantir

  un niveau d’emploi élevé.

 

Ainsi d’une part, puisque les capitaux circulent librement, les gouvernements doivent se plier aux diktats

des investisseurs : fiscalité aux petits soins, normes environnementales au rabais, droits sociaux à la baisse,

privatisations. De l’autre, ils doivent « doper leurs entreprises » en supprimant les « entraves » au business

et à l’export : cela suppose notamment de baisser les salaires, de supprimer certains droits des travailleurs.

Les employeurs, eux, bénéficient de faveurs : abattements fiscaux, réductions de cotisations sociales, etc.

Des faveurs dont le coût sera financé par l’augmentation des taxes sur la consommation comme la TVA

qui touchent plus directement les couches moyennes ou populaires.

[Lire la suite sur Les Dessous de Bruxelles]

 

Publié dans Austerite, Competitivite, ECONOMIE, EUROPE, SOCIAL, Troika | Pas de Commentaire »

Historique ! L’Espagne devance l’Estonie ! Troïka trouduc !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 janvier 2014

 

Historique ! L’Espagne devance l’Estonie ! Troïka trouduc !

 

espagne3

  Les chroniques de Jean Ortiz.

 

  Au classement européen des pays les plus inégalitaires,

  l’Espagne n’est battue que par l’Estonie. Adieu Real, Barça,

  Ronaldo, Iniesta…

 

Accoudés à la « barra » du vétéran bar moderniste Iruña, Place del Castillo, ou au Mesón de la Navarrería, plus à gauche, les jeunes « abertzales » (nationalistes basques) s’étripent amicalement.

« La Navarre fait partie du Pays-basque (Euskal Herrria) »; « c’est Rajoy qui ne veut pas la paix ». Ils critiquent « l’immobilisme » de Madrid. Les « plus âgés » se taisent, un verre de « tempranillo » à la main. Toutes les formations politiques navarraises ont demandé à l’ETA de se « dissoudre d’urgence ».
Les jeunes, étudiants -et ils insistent: « de l’université publique »- commentent ce drôle de classement européen; « les 20 Espagnols les plus riches possèdent une fortune équivalente aux revenus des 20% les plus pauvres ». Le classement de l’institut « Intermon Oxfam » préoccupe, mais il n’efface pas complètement « la Liga ». Ici « on est de « L’Altlético de Bilbao ». Pas de messie pour le budget, mais on se maintient.

Les grandes entreprises ne payent quasiment pas d’impôts enrage (« se encabrona ») Pedro. 85% des entreprises de l’IBEX (le CAC 40 espagnol) ont des filiales dans les paradis fiscaux. L’enquête ne dit pas si le Palais royal en est un…
Pour ces jeunes, la question sociale: « d’accord oui », « mais nous voulons surtout le droit de décider ». Au Pays-basque comme en Catalogne les tensions  centrifuges s’accentuent, fruit pourri de la crise économique et sociale, de l’effondrement de tout le « modèle de la transition négociée », de l’épuisement de la Constitution, du discrédit et de l’illégitimité de la monarchie, du « centralisme castillan » du bipartisme PP-PSOE, du verrouillage PP-PSOE, de la rupture incomplète avec le franquisme.

A Pampelune, l’opus DEI possède une florissante université. Et elle est fière de son fleuron. « L’OPUS DEI est partout » peste Paco. A Madrid, l’infante Cristina Federica Victoria Antonia de la Santísima Trinidad de Borbón y Grecia rame pour tenter d’échapper à une condamnation judiciaire pour corruption… « Nous ne sommes pas loin du vieux conflit seigneurs/plébéiens ». Les communistes du PC de Euzkadi sont ouverts à toutes les problématiques, mais « n’accepteront jamais que l’on oppose ouvriers madrilènes et ouvriers basques ».

L’Espagne se tiermondise

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Infante d’Espagne. La monarchie était au-dessus de tout soupçon

La monarchie espagnole se déhanche de plus en plus

Marée humaine au Pays-basque espagnol

Publié dans Espagne, EUROPE, Liberalisme, Troika | Pas de Commentaire »

Étude inédite d’Attac sur le « sauvetage » de l’Irlande

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 janvier 2014

 

La « success story » irlandaise est une escroquerie,

champagne pour les banques !

 

Le 15 décembre 2013, l’Irlande est devenue le premier pays à sortir d’un programme de « sauvetage »

de la Troïka – Commission européenne, Banque centrale européenne et FMI. Au moment où les élites

politiques européennes sablent le champagne en l’honneur du « succès » irlandais, Attac publie

une étude inédite à partir de chiffres officiels jusqu’ici dispersés.

Irlande

 Alors que l’Irlande a reçu 67,5 milliards € de prêts pour son renflouement

 depuis la fin de 2010, le pays a transféré un montant total de 89,5 milliards €

 à son secteur financier au cours de la même période. 55,8 de ces milliards

 sont tombés dans les poches des banques créancières, toutes étrangères

 et certaines françaises.

 L’étude confirme que la situation économique et sociale de l’Irlande demeure

 désastreuse : ces milliards n’ont en rien profité aux Irlandais, broyés

 par la politique d’austérité infligée à leur pays pour payer ces dettes illégitimes.

 

 

L’étude publiée aujourd’hui par le réseau des Attac d’Europe a été coordonnée par Attac Autriche et Attac Irlande.

[Lire la suite sur france.attac.org]

Le rapport en détails :

PDF - 150 ko

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Irlande, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

À Lisbonne, l’austérité pour Noël

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 décembre 2013

 

PORTUGAL

         À Lisbonne, l’austérité pour Noël

 

portugal2

 

 La troïka (UE, FMI et Banque mondiale) promet

 sans rire une prochaine « sortie de crise ».

 La CGTP lance une semaine d’action contre l’austérité.

 

 

Pas de trêve des confiseurs. À la veille de Noël, la Confédération générale des travailleurs du Portugal (CGTP) a lancé une semaine d’actions contre les politiques d’austérité du gouvernement de droite du CDD-PSD qui, depuis 2011, applique une cure « austéritaire » au nom du programme de sauvetage de 78 milliards d’euros imposé par l’Union européenne (UE). Hier encore, la CGTP tenait le haut du pavé avec un meeting à Lisbonne et dans les grandes villes du pays contre les diktats de la troïka (Union européenne, Fonds monétaire international et Banque mondiale).

Chicago Boys 

Depuis deux ans, les Chicago Boys de Bruxelles appliquent dans ce petit pays au bout de l’Europe une politique aux conséquences sociales désastreuses. Un quart de la population peine à se hisser au-dessus du seuil de pauvreté. L’économie reste dans la tourmente, avec une croissance anémique. Il n’empêche, les costards-cravates de la troïka ont cru bon de décerner une palme d’or au Portugal. Lundi, les grands créanciers internationaux du pays ont expliqué, sans rire, que le pays était sur les rails de la « sortie de crise ». « Le programme est sur la bonne voie et les autorités sont déterminées à assurer sa mise en œuvre », ont exposé dans un communiqué conjoint la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international.

Souveraineté

Bien entendu, un sévère programme d’austérité conditionne encore le versement des tranches de crédit promises par cette troïka, qui a osé parler de « mission très tranquille ». « À partir de janvier, nous allons discuter de la stratégie de sortie du programme avec les institutions européennes », a commenté, complice, la ministre des Finances, Maria Luis Albuquerque. Pire, le vice-premier ministre, Paulo Portas, a promis de recouvrer, avec l’achèvement de ce programme d’austérité, la « souveraineté perdue depuis 2011 ». Promesse de Père Noël…

A lire aussi :

Cathy Ceïbe - humanite.fr

Publié dans Portugal, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Portugal : le deux poids, deux mesures est « l’autre » politique de rigueur

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 décembre 2013

 

C’est un scandale !

Au Portugal, les plus riches s’éclatent avec l’austérité

 

La contestation s’élargit au Portugal contre l'austérité dans Austerite portugal

  Alors que la pauvreté explose, les 25 Portugais

 les plus riches ont vu 
leur fortune croître 
de 16 % en 2013.  

 Les Bruxelles boys sont de retour aujourd’hui à Lisbonne.

 Les hommes en noir de la troïka (FMI, Banque mondiale et

 Commission européenne) vont scruter, à l’euro près, les finances

publiques portugaises. Pour s’assurer qu’en contrepartie de « l’aide financière » de 78 milliards d’euros

accordée aux autorités en mai 2011, le corset budgétaire est bien serré.

Faut-il encore l’écrire, cette aide a été conditionnée à un vaste programme d’austérité aux conséquences

dévastatrices pour l’économie nationale et pour l’écrasante majorité des Portugais.

Le chômage flambe et près de 18 % de la population est désormais au bord de la pauvreté. Il faut ramener le déficit

public à 4 % du produit intérieur brut (PIB) en 2014, contre 5,5 % en 2013, enjoint la troïka. Alors la poste portugaise

est livrée aux spéculateurs avec une mise en Bourse jeudi de 70 % de son capital. Les fonctionnaires subiront

des baisses de salaire allant de 2,5 % à 12 % après avoir vu leurs retraites amputées. Les allocations chômage,

les salaires, les retraites ont fondu tandis que la TVA, l’impôt le plus injuste, est montée en flèche.

Pauvres, serrez-vous la ceinture ! Et pendant ce temps, 
les grandes fortunes s’engraissent.

Les plus riches pèsent l’équivalent de 10% du PIB

Les 25 personnes les plus riches ont vu leur fortune croître de 16 % en 2013, selon le palmarès (sic) du magazine

Exame. Cette caste cumule à elle seule 16,7 milliards d’euros, pesant l’équivalent de 10 % du PIB, contre 8,4 %

l’année passée.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, Portugal, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Austérité : Des milliers de Portugais dans la rue contre la politique d’austérité imposée par la Troïka

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2013

 

Les Portugais dans la rue contre un nouveau budget marqué par l’austérité

 

Austérité : Des milliers de Portugais dans la rue contre la politique d'austérité imposée par la Troïka  dans Austerite portugal2-300x150

Ce samedi, les Portugais sont à nouveau sortis manifester

contre l’austérité. Imposé par la Troïka, le budget 2014

s’annonce toujours plus marqué par la casse sociale.

« L’austérité a pour seul objectif de couper dans les salaires

et les retraites, appauvrir la population et démanteler

les services publics », clame le mouvement dans un communiqué dénonçant le nouveau train de mesures

de rigueur prévu pour l’an prochain. Le Portugal doit couper à nouveau drastiquement dans ses dépenses

publiques, pour atteindre les objectifs fixés la troïka et ramener le déficit public à 4% du PIB en 2014.

Le gouvernement de centre droit a présenté un projet de budget 2014 marqué par des coupes sévères

dans les salaires et les retraites des fonctionnaires.

[Source]

portugal1 dans EUROPE

 

Des milliers de manifestants dans les rues de Lisbonne, mais aussi à Porto

et dans une douzaine d’autres villes du pays, à l’appel du mouvement citoyen

«Que la troïka aille se faire voir», issu de la mouvance des Indignés.

 

Vendredi, 80% des salariés de la poste portugaise étaient en grève contre la privatisation du service

postal et la dégradation de leurs conditions de travail.

Les syndicats ont annoncé de nouvelles manifestations et une série de grèves dans les transports

et la fonction publique.

Le malaise a gagné aussi les forces de l’ordre, dont les syndicats ont lancé un appel à manifester le 21 novembre.

Vidéo

capturemanifportugal-300x125 dans Luttescapture d’écran

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

 

 

 

 

Publié dans Austerite, EUROPE, Luttes, Portugal, Troika | Pas de Commentaire »

25 millions d’Européens menacés par l’austérité (rapport Oxfam)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 septembre 2013

 

         Austérité : la machine à broyer + rapport

 

25 millions d'Européens menacés par l'austérité (rapport Oxfam) dans Austerite grecesuicide

Dans un rapport glaçant, l’ONG Oxfam alerte

sur les répercussions désastreuses des politiques

d’austérité en Europe : pauvreté, chômage…

et creusement de la dette.

 

 

 

austerite austérité dans ECONOMIE

« Si les mesures d’austérité se poursuivent en Europe,

15 à 25 millions de personnes supplémentaires pourraient

se retrouver en situation de pauvreté d’ici 2025. »

C’est par cet avertissement, sibyllin mais limpide, que s’ouvre

le rapport d’Oxfam. Intitulé « Le piège de l’austérité »,

le texte que l’ONG publie aujourd’hui sur son site devrait faire

date tant il fait froid dans le dos.

Cette austérité, inoculée par la troïka (FMI, BCE, Commission

européenne), n’est autre qu’un « médicament qui cherche

à guérir la maladie en tuant le patient », estime l’ONG, qui exhorte les gouvernements européens

à « s’éloigner » d’urgence de ces mesures d’austérité.

Une pauvreté qui explose… comme la dette !

Car les coûts sociaux du remboursement de la dette sont lourds. Très lourds. En une quarantaine de pages,

glaçantes, Oxfam compte les victimes. La réduction des dépenses publiques (de 40 % en quatre ans

en Irlande, et d’environ 12 % en Espagne et en Grande-Bretagne) a supprimé des millions d’emplois et fait

fondre les services publics, « rendant la pauvreté bien plus compliquée à surmonter ». Tandis que le chômage

longue durée atteint des valeurs records depuis 2000, celui des jeunes continue de flamber (56 % en Espagne,

59 % en Grèce, 42 % au Portugal). Mais les États, Grèce et Italie en tête, continuent « à affaiblir la sécurité

du travail en promulguant des politiques qui suppriment les protections contre les licenciements injustifiés ».

Les travailleurs pauvres se multiplient et les salaires réels chutent, notamment « dans les pays ayant opté

pour une réduction agressive des dépenses » : dégringolade de 10 % en Grèce, de 3,2 % au Royaume-Uni

et au Portugal. De l’autre côté, la hausse de la TVA, mesure essentielle des plans d’austérité, conduit à

une « imposition régressive qui affecte de manière disproportionnée les personnes à revenus plus modiques ».

Pendant ce temps, « les plus riches ont vu leur part de revenus totaux augmenter », poursuit l’ONG, (…)

[Lire la suite sur Moissac au Coeur]

Illustrations ajoutées par nous

Article original

 

PDF - 728.2 ko

Le Piège de l’austérité

Rapport d’Oxfam

Publié dans Austerite, ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Pauvrete, SOCIAL, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

La contestation s’élargit au Portugal contre l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2013

 

ANTI- AUSTÉRITÉ

La contestation s’élargit au Portugal contre l’austérité

 

La contestation s’élargit au Portugal contre l'austérité dans Austerite portugal

Retraités, syndicalistes, partis de gauche,

intellectuels se retrouvent au coude-à-coude

contre l’austérité dans des manifestations

prévues ce samedi dans dix-huit villes du pays. 

 

 

Lisbonne, correspondance.  Pour le 1er juin, le collectif organisateur de la manifestation Peuples

unis contre la troïka a choisi de faire démarrer le cortège lisboète devant le siège du FMI. Il se terminera

à Alameda, où finit traditionnellement la manifestation du 1er mai. Dix-huit villes ont déjà répondu

à l’appel dans tout le pays. Les partis de gauche sont très mobilisés. Leur but : renverser la droite

« troïkiste » actuellement au pouvoir aux prochaines élections de 2015 et, avant cela, marquer

des points aux élections cantonales d’octobre prochain.

Démission du gouvernement

Le mot d’ordre de ce grand rassemblement anti-troïka reste la démission du gouvernement.

Mais il semble que le respect des conditions posées par Angela Merkel ouvre droit à l’impunité

en matière politique et sociale et plus globalement en ce qui concerne le respect et la dignité

de la population.

Cela, les Portugais l’ont désormais bien compris. Et la rage qui monte un peu partout pousse

à la création de nouveaux collectifs. Ainsi, en octobre 2012, est née une association de retraités, Apre !

(ça suffit !), bien décidée à ne pas laisser le gouvernement « tuer » ses vieux, les coupes

dans les pensions et les petites retraites ayant des incidences létales avérées.

Début 2013, comme répercussion du rejet du budget de l’État par le Tribunal constitutionnel,

le gouvernement a décidé de taxer une nouvelle fois les retraites.


[Lire la suite sur humanite.fr]

Vendredi, la Confédération générale des travailleurs portugais (CGTP), principal syndicat portugais,

a appelé à une grève générale pour le 27 juin.

 

Publié dans Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Luttes, Portugal, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Des milliers d’opposants à l’austérité dans les rues de Francfort

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2013

 

Francfort : des milliers d’opposants à l’austérité manifestent

 

Des milliers d'opposants à l'austérité dans les rues de Francfort dans Allemagne francfort_austerite

Le mouvement Blockupy a mobilisé plusieurs

milliers de manifestants contre la troika

et sa politique d’austérité pour la seconde fois

en deux jours à Francfort, capitale économique

de l’Allemagne.

 

 

Après avoir fait le siège avec succès de la Banque centrale européenne, l’un des trois piliers

de la troika avec l’Union européenne et le FMI en faveur de l’austérité budgétaire, le collectif

anticapitaliste est parvenu à mobiliser près de 20.000 personnes (5.000 selon la police) lors de cette

journée européenne « tous unis contre la troika ». Ce samedi, d’autres manifestations anti-austérité 

étaient également prévues dans le sud de l’Europe comme à Paris, au Trocadéro.

Syndicats mobilisés

La manifestation francfortoise, lancée dans le centre de la ville, devait rejoindre les abords

de la Banque centrale européenne (BCE) où un rassemblement était prévu aux alentours

de 16 heures 30, afin de marquer le jour anniversaire de la fondation de l’institution monétaire.

Syndicats et organisations de gauche (Verdi, IG Metall, le parti Die Linke, Attac, etc.) participaient

à l’initiative qui fait suite à une autre manifestation organisée la veille et qui avait réuni

près de 2.000 personnes contre l’austérité et la spéculation agricole.

« Nous voulons clairement dire que la politique de la banque centrale européenne et de la troïka,

soumises à l’influence capitale du gouvernement fédéral, n’est pas la solution », a affirmé à l’AFP

Roland Süss, porte-parole de Blockupy.

[Lire la suite sur humanite.fr]

*

 allemagne dans Austerite Lire également :

La Banque centrale européenne

bloquée par les Indignés

Publié dans Allemagne, Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Luttes, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy