Grèce /Troïka-Eurogroupe : un affrontement « classe » !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 juin 2015

 

Jamais, depuis le début de la construction européenne, un tel affrontement -disons le mot :

« de classe »- entre les autorités les plus puissantes de l’UE et un pays membre n’avait encore eu lieu.

CaptureF.WurtzGrèce

A lire sur :  franciswurtz.net

 

Pour les dirigeants de l’Union européenne, l’enjeu n’est pas financier, il est surtout de faire plier

le gouvernement grec, afin que les autres peuples ne soient pas tentés de porter au pouvoir

des forces politiques opposées aux logiques néolibérales et austéritaires ; il est de bien montrer

qu’il n’y a pas d’alternative.

CaptureLibéGrèce

A lire sur :  leseconomistesatterres.blogs.liberation.fr

 

Publié dans EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Les créanciers disent à Tsipras : pas touche aux riches ! (l’Humanité)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 juin 2015

 

Les créanciers disent à Tsipras : pas touche aux riches !

 

Thomas Lemahieu – L’Humanité – 26 juin 2015

Capturehuma21699

Édifiant :

la Commission européenne, le FMI et la BCE

corrigent les propositions du gouvernement Tsipras.

Les Grecs proposent d’aller prendre l’argent là où il est.

Insupportable pour des institutions qui préparent

une forme de coup d’État rampant.

Puisque le peuple grec vote contre l’austérité, il faut

dissoudre le peuple grec. Les institutions européennes n’ont

rien compris à l’ironie de Brecht, évidemment, elles ont décidé

de le prendre au pied de la lettre. Et de cadenasser toutes

les issues hors de la logique des saignées budgétaires,

des baisses des droits sociaux, des salaires et des retraites,

telles que les Grecs les connaissent depuis l’instauration

du régime de terreur des mémorandums à partir de 2010.

 

pc-coco-grece-lagarde

 

  Nouvelle illustration, hier, à Bruxelles à l’occasion

  d’un énième Eurogroupe, rassemblant les ministres

  des Finances de la zone euro, et d’un Conseil européen

  avec tous les chefs d’État et de gouvernement

  de l’Union européenne.

  Alors que, sous la conduite d’Alexis Tsipras, le gouvernement

  grec avait tracé, non sans douleur, une perspective de sortie

  de crise en dressant un plan permettant d’atteindre

  la « trajectoire budgétaire » exigée par les créanciers,

  la Commission européenne, le Fonds monétaire international

  et la Banque centrale européenne ont décidé de repasser

  à l’attaque en exigeant d’un côté de nouveaux sacrifices

  pour les couches moyennes et populaires en Grèce et,

  dans le même geste, des cadeaux pour les plus riches !

Incroyable précipité de cette Europe telle qu’elle ne tourne vraiment plus rond… 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, l'Humanité, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

S. Kouvélakis :  » les peuples européens doivent s’unir pour gagner la bataille contre l’austérité »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 juin 2015

 

CaptureGrèce4

*

Stathis Kouvélakis, professeur de philosophie politique et membre du comité central de SYRIZA,

explique pourquoi les peuples d’Europe ne peuvent se contenter d’observer de loin les négociations

entre le gouvernement grec et les représentants de la Troïka.

« Cela nous concerne tous car les mesures l’austérité ne se limiteront pas à la Grèce ! »

affirme-t-il, exhortant les peuples européens à une solidarité active contre un ennemi commun.

*

Image de prévisualisation YouTube

Kouvelakis Stathissur youtube

Publié dans EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Troika | Pas de Commentaire »

Athènes 2015 : Un remake soft de Santiago 73 ? (Jérôme Leroy)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 juin 2015

 

Athènes 2015 : Un remake soft de Santiago 73 ?

 

L’Eurogroupe, la BCE et le FMI veulent faire plier la Grèce

 

Jérôme Leroy – 22 juin 2015

CaptureSalvadorAllende

  « Avant, quand on voulait faire plier un pays

  qui ne se soumettait pas aux exigences du capitalisme,

  on organisait un putsch. […]

  Aujourd’hui, pour faire plier la Grèce, la Commission

  européenne, l’Eurogroupe, la BCE et le FMI ont d’autres

  moyens. On est dans une époque postmoderne qui n’aime

  plus les grands récits et sait mieux cacher ses intentions

de domination réelle. Les marchés, la propagande unilatérale des «experts» et certains médias ont

remplacé les chars et les escadrons de la mort mais le décor est le même. Et peut-être aussi le résultat.

[...] 

L’important est que l’idée ne vienne pas à d’autres de suivre un chemin anti-austéritaire

comme l’Espagne qui vient de triompher aux municipales ou le Portugal qui vote pour les législatives

à l’automne. »

[Article complet sur CAUSEUR.FR]

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Monde, POLITIQUE, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et président du PGE, était l’invité de JJ Bourdin sur BFM TV (22 juin 2015)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 juin 2015

 

Pierre Laurent (PCF) :

« La place de la France doit être aux côtés du peuple grec »

Image de prévisualisation YouTube

Parti Communiste Françaissur youtube

Invité lundi de Jean-Jacques Bourdin, le secrétaire nationale du PCF a dénoncé la pression

mise par les créanciers de la Grèce, dont le Fonds monétaire Internationale,

sur le gouvernement d’Alexis Tsipras, quelques heures avant un sommet européen

extraordinaire à Bruxelles. (rmc.bfmtv.com)

 

Publié dans FMI "affameur des peuples", Grece, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Troika | Pas de Commentaire »

La France doit soutenir la Grèce (pétition)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 juin 2015

 

« La place de la France est aux côtés du peuple grec »

 

Capturepcfpétitiongrèce

 

 

  Appel au Président de la République 

 

  Signer l’appel

 

 

 

 

 

Monsieur le Président de la République,

La crise grecque s’exacerbe de façon alarmante. Chaque jour qui passe peut, soit nous rapprocher d’un accord utile à toute l’Europe, soit d’une rupture dont personne ne peut prévoir les conséquences. L’intransigeance des principaux dirigeants européens peut nous conduire alors au bord de l’abîme. Il est aussi vital que pressant de sortir de ce piège. Le moment est crucial. La responsabilité de chaque acteur concerné est directement engagée. Il serait sordide -et au demeurant parfaitement vain- d’escompter une capitulation du gouvernement grec. La fidélité de celui-ci au mandat que lui a confié son peuple n’est pas un défaut mais un exemple à suivre. S’il refuse la compromission, il s’est, en revanche, montré prêt au compromis. Une solution à la fois digne et réaliste est donc à portée de la main. Le moment ultime est venu pour la concrétiser.

C’est dans ce contexte que nous vous lançons un appel solennel : la France ne peut, dans un tel moment, apparaître inerte sinon suiviste des puissants. Son message ne peut se réduire à un rappel docile des « règles » à respecter quand la maison brûle. D’autant que ces règles sont aujourd’hui massivement récusées par les peuples et reconnues contre-productives par nombre de leurs anciens protagonistes eux-mêmes.

Aujourd’hui, alors que la crise de confiance entre les citoyens et les institutions européennes est à son comble, c’est en se montrant capable d’entendre l’exigence de justice, de dignité et de souveraineté d’un  peuple debout qu’un pays comme le nôtre sert la cause européenne bien comprise. A l’inverse, qui humilie la Grèce obère l’avenir de la construction européenne. Car le refus de l’austérité et l’aspiration démocratique sont aujourd’hui en Europe les attentes les plus partagées.

C’est pourquoi nous attendons de vous, que vous preniez une initiative politique de nature à débloquer les négociations entre l’ »Eurogroup » et les autorités grecques.

[Lire la suite sur PCF.FR]

 

Publié dans EUROPE, FMI "affameur des peuples", France, Grece, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Commission vérité sur la dette : le PCF sera présent au Parlement grec

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2015

 

Tsipras :

“ nous portons sur nos épaules la dignité de notre peuple autant que les espoirs des peuples

de toute l’Europe ”.

 

Commission vérité sur la dette : le PCF sera présent au Parlement grec

 

ZoéKonstantopoulou

  A l’invitation de Zoe Konstantopoulou, Présidente du Parlement grec,

  le PCF sera représenté par Nicolas Sansu, Député GDR,

  à la présentation des premières conclusions de la Commission vérité

  sur la dette, organisée aujourd’hui et demain à la Vouli.

  Au moment où la pression des gouvernements libéraux, dont celui

  de François Hollande, et des institutions financières, devient insoutenable

pour le peuple grec, il y a effectivement des vérités à rétablir.

Qui a placé cette épée de Damoclès au-dessus de la société grecque ? Pour quels intérêts ? Le peuple grec doit savoir.

Les Français – à qui on ment tous les jours sur cette question – aussi.

Il s’agit d’une affaire européenne qui doit mettre en cause la toute-puissance de la finance sur nos vies.

Le PCF, avec l’ensemble de la Gauche européenne, propose la tenue d’une Conférence européenne sur les dettes.

 

Capturedettegrecque

A lire sur   WWW.OKEANEWS.FR

Publié dans FMI "affameur des peuples", Grece, PCF, Troika | Pas de Commentaire »

Solidarité avec le peuple grec

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2015

 

Capturegrèce1

Capturecocogrèce1Capturecocogrèce2

 

Capturegrèce

 

 

La raison est à Athènes

 

L’éditorial de Maud Vergnol – l’Humanité – 16 juin 2015

 

 CaptureTsipras2

  Le gouvernement d’Alexis Tsipras tient bon pour sortir

  son pays du bourbier ­mémorandaire. Il faut dire que l’enjeu,

  politique, est de taille. Et la question, désormais, n’est pas

  tant de savoir si la Grèce peut parvenir à rétablir

  ses comptes mais bien comment elle compte s’y prendre.

 

Le compte à rebours avant le défaut de paiement de la Grèce place la troïka face à ses ­responsabilités.

Prendra-t-elle le risque d’un « Grexit », quitte à faire trembler l’Europe libérale sur ses bases ? Fébrile, la ­propagande

grise sort l’artillerie lourde. « Athènes joue avec les nerfs des Européens », s’époumone notre confrère du Figaro,

quand la secrétaire générale du Parti social-démocrate (SPD) allemand invective le ­gouvernement Tsipras

« d’irresponsable ».

Ces remontrances sont prodiguées par de fieffés ­démocrates qui savent de quoi ils parlent :

ils ont imposé des traités européens rejetés par le suffrage universel. Placez sur leur route un gouvernement

qui respecte la souveraineté du peuple, et les voilà tous déstabilisés ! Quand il avait fallu moins de 24 heures

à François Hollande pour aller capituler à Berlin, le gouvernement d’Alexis Tsipras tient bon pour sortir son pays

du bourbier ­mémorandaire. Il faut dire que l’enjeu, politique, est de taille. Et la question, désormais, n’est pas tant

de savoir si la Grèce peut parvenir à rétablir ses comptes mais bien comment elle compte s’y prendre.

« Il tient maintenant uniquement à la partie grecque de répondre aux propositions généreuses des institutions »,

a osé hier le porte-parole du ministre allemand des Finances. La générosité des institutions ?

Une avalanche de mesures aussi inefficaces qu’éculées : privatisations à tout-va et baisse des retraites

et des salaires. Bref, de l’austérité en boîte dont on connaît le bilan à l’avance :

dette qui ne cessera d’enfler, explosion de la grande pauvreté et des inégalités sociales,

catastrophe sanitaire, croissance atone et envolée du chômage… Pressions, basses manœuvres,

Dans cet ultime rapport de forces, la France pourrait jouer un rôle décisif pour sortir l’Europe du cauchemar

austéritaire. Au lieu de cela, François Hollande préfère chuchoter aux oreilles d’Angela Merkel et mêler sa voix

aux assassins de l’espérance grecque.

Publié dans EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, POLITIQUE, Solidarite, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Grèce : Tsipras renvoie les créanciers d’Athènes à leurs responsabilités

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 juin 2015

 

Tsipras renvoie les créanciers d’Athènes à leurs responsabilités

 

Rosa Moussaoui – l’Humanité – 3 juin 2015

Capturehuma21682

Banque centrale européenne, FMI et Commission européenne,

appuyés par François Hollande et Angela Merkel, exigent

toujours d’Alexis Tsipras qu’il se plie à leurs injonctions

austéritaires. Leur intransigeance pourrait pousser Athènes

à faire défaut. Avec des conséquences imprévisibles

pour toute la zone euro.

De cet obscur conclave, convoqué à la hâte, la nuit, pour évoquer

le sort de la Grèce, il n’est sorti que de nouvelles injonctions.

Lundi soir, sous couvert d’une rencontre consacrée à l’économie

numérique, le président de la Banque centrale européenne (BCE),

Mario Draghi, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, et le président de la Commission européenne,

Jean-Claude Juncker, ont rejoint à Berlin la chancelière allemande, Angela Merkel, et le président français,

François Hollande, pour un sommet clandestin consacré à la Grèce. Le chef du gouvernement grec, lui,

n’était ni prévenu, ni convié.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Grèce : « Une stratégie d’asphyxie et de totalitarisme économique »

 

Entretien réalisé par 
Rosa Moussaoui – l’Humanité – 3 juin 2015

 

ZoéKonstantopoulou

  La présidente du Parlement hellénique, Zoé Konstantopoulou,

  juge « illégale, illégitime et odieuse » la plus grande partie

  d’une dette utilisée, selon elle, comme un moyen d’extorsion

  et de subordination.

 

[Lire l’entretien sur humanite.fr]

 

« L’échec des négociations avec la Grèce serait l’échec de l’Union

européenne »

Zoé Kostantopoulou, présidente du parlement grec, la Vouli, s’exprime sur les négociations

avec les créanciers et la victoire de Syriza.

[Lire l’article sur latribune.fr]

 

Publié dans EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Liberalisme, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

« Frères grecs, il est l’heure de prouver à tous que nous conservons la mémoire de la liberté, les idées de la Résistance. » (Manolis Glezos)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mai 2015

 

Manolis Glezos :

« Il y a de quoi être fier de l’Europe et de ses institution ! » 

« La strangulation du peuple grec doit cesser »

 

« Pendant toutes ces dernières années nous [les Grecs] avons reçu 226 milliards et nous avons rendu 270,

donc 44 milliards de plus.

Qu’allons-nous faire nous tous, Grecs ? Resterons-nous chez nous passifs, devant la télé, en espérant

– hors de toute logique – que le désastre du pays entier s’arrêtera devant notre porte ?

Je m’attriste d’être loin de la Grèce cet instant. Je m’attristerai davantage si je ne vois pas, dès demain,

notre peuple sortir dans les rues avec une dignité courroucée, une colère juste, transformée en action politique,

pour confronter ceux qui préparent son annihilation.

Nous avons le devoir envers les générations à venir de manifester dans la rue, pour clamer aux usuriers

qu’il ne nous reste plus de sang à offrir. Sortir dans la rue pour dire aussi à notre gouvernement que nous sommes

à ses côtés, pourvu qu’il ne recule d’un seul pas. »

CaptureManolisGlezos

Intervention à lire sur SYRIZA-FR.ORG

Publié dans FMI "affameur des peuples", Grece, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy