Haro sur le code du travail !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 septembre 2015

PCF.FR

 

Rapport Combrexelle :

« Le chômage n’a rien à voir avec l’épaisseur du code du travail »

 

code du travail

  Poursuivant une campagne sur la baisse du « coût du travail »

  – sous-entendu la baisse des salaires et des prestations sociales –

  qui serait un obstacle à la compétitivité de nos entreprises,

  on assiste depuis plusieurs semaines, à une nouvelle surenchère.

  C’est maintenant haro sur le code du travail orchestré par la publication

  de différents livres et rapports (Badinter, Lyon-Caen, Institut Montaigne,

  fondation Terra Nova et aujourd’hui le rapport de Jean-Denis Combrexelle).

  Tous dénoncent avec vigueur un code du travail, trop épais, trop complexe,

  qui limiterait le nécessaire dialogue social, et constituerait un obstacle

  à la reprise de l’emploi. Il faudrait dès lors permettre aux accords collectifs

  de déroger à la loi quitte à revenir sur tous les acquis obtenus

par les travailleurs et leur inscription dans le code du travail. A force de devancer ses fantasmes

ultra-libéraux les plus fous, c’est le Medef qui va finir par être mis au chômage technique par ce gouvernement !

Le chômage n’a rien à voir avec l’épaisseur du code du travail. Proférer de telles balivernes ne grandit pas

ceux qui se risquent à de tels raisonnements aussi indigents.

Pour permettre à chacun de voir son droit au travail reconnu, il est urgent de sortir des politiques

d’austérité menées en France comme dans toute l’Europe, de réduire à 32 heures la durée légale

du travail et d’accroître les investissements indispensables pour orienter notre économie

dans la transition énergétique nécessaire pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

Publié dans Chomage, droit du travail, France, Liberalisme, PCF, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

40 Milliards de profits en 6 mois : et si les patrons du CAC 40 les rendaient aux salaires et à l’emploi ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 septembre 2015

humanite.fr

 

40 Milliards de profits en 6 mois :

et si les patrons du CAC 40 les rendaient aux salaires et à l’emploi ?

 

Profitant de la baisse de l’euro et du pétrole, mais aussi en écrasant les salaires

et en comprimant l’emploi, les grands groupes ont explosé leur niveau de profits

au premier semestre. Loin de s’en servir pour augmenter l’investissement productif,

ils usent de cette manne pour choyer davantage les marchés financiers.

 

Captureprofitscac40

 

  En six mois, au premier semestre 2015,

  38 des grands groupes du CAC 40 ont

  réalisé 39,5 milliards d’euros

  de bénéfice net.

  Près de 11 milliards de plus qu’en 2014,

  dans la même période. Soit une hausse

  de plus de 37 %.

  Cette reprise des profits offre un contraste

  saisissant avec les « performances »

  de l’économie nationale (0 % de croissance

  au 2e trimestre, après un petit 0,7 % au 1er)

  et la situation de l’emploi (200 000 chômeurs

  supplémentaires au 2e semestre).

  À l’évidence, les profits de nos « champions »

  ne sauraient être interprétés comme le signe

  de la reprise tant attendue.

 

 

Que traduisent-ils alors ? S’ils tirent avantage de la baisse de l’euro, du prix du pétrole et des taux d’intérêt,

les groupes engrangent aussi les fruits vénéneux de leur politique de dévalorisation du travail,

traduites en pression incessante sur l’emploi et les salaires, comme le souligne l’économiste

Nasser Mansouri Guilani.

Et rien ne laisse augurer un changement de cap. Plutôt qu’à revaloriser les salaires (excepté ceux des hauts

dirigeants) et investir dans l’appareil productif, les groupes, « concentrés sur l’amélioration de leur rentabilité »,

selon un analyste financier, comptent utiliser ces montagnes de profits pour satisfaire leurs actionnaires.

Avec la caution du gouvernement qui poursuit sans condition le versement de 41 milliards de fonds

publics aux entreprises dans le cadre du pacte de responsabilité…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, Liberalisme, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les rémunérations indécentes des grands patrons

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 septembre 2015

 

Rémunération des grands patrons : visualiser l’indécence

 

Capturecarlosghosn

  Carlos Ghosn, patron de Renault et de Nissan,

  s’est augmenté de 175 % cette année !

 

  Les salaires des grands patrons augmentent encore,

  sans parler des retraites chapeaux et primes exceptionnelles.

  Comme celle Michel Combes, qui non content d’avoir touché

 

plus de 4 millions d’euros cette année quitte son poste avec 13,7 millions de prime.


 

Capturesalairesgdspatrons1

  Le salaire cumulé de ces PDG* permettrait

  de créer plus de 200 000 emplois.

 

 

  * 300 millions d’euros par an,

  de salaire pour quelques dizaines

  de grands patrons (CAC40 + SBF)

 

 

  Voir l’article sur l’ Humanité.fr

  

 

 

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Crise porcine : pour des conférences sur le prix regroupant producteurs, transformateurs et distributeurs (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2015

 

Crise porcine :

pour des conférences sur le prix regroupant producteurs,

transformateurs et distributeurs

(PCF)

 

crise_porcine

 

  Devant la crise porcine auquel est confronté l’élevage

  porcin des mesures politiques fortes sont nécessaires.

  Concentration de la production, démantèlement des outils

  de marché communautaire, travailleurs déplacés, dumping

  social et environnemental, tous les ingrédients

  du capitalisme sont réunis.

 

 

Si aujourd’hui la grande distribution s’achète une bonne conscience en pratiquant les prix d’accord indiqués,

ses pratiques et ses marges exigent un encadrement comme propose le Parti Communiste Français.

Pour affronter la rémunération du travail paysan en posant fermement la répartition de la richesse au sein des filières,

entre producteurs, transformateurs et distributeurs les prix agricoles doivent faire l’objet de négociations, pluralistes

à travers des conférences sur le prix, comme l’on proposé les parlementaires communistes. Faute de police des prix,

la puissance publique laisse les producteurs subir des prix d’achat inférieur au coût de production. A la concurrence

exacerbée entre groupe agroalimentaire doit prévaloir la coopération agricole.

La France doit faire entendre au niveau européen, l’exigence de mécanismes de régulation des marchés agricoles,

d’instauration de prix indicatif rémunérateur, de relocalisation des activités agricoles en lieu et place du dogme

de la compétitivité dévastatrice pour les hommes et les territoires.

A travers la satisfaction des besoins humains, il est urgent de refonder la Politique Agricole au service de l’intérêt

général.

Publié dans Agriculture, France, Liberalisme, PCF | Pas de Commentaire »

Europe : Mea Culpa (Jean Ortiz)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 août 2015

Chroniques Latines

Europe : Mea Culpa

 

Par Jean Ortiz – 7 août 2015

CaptureEurope3

  « L’UE est devenue, selon Maastricht et consorts,

  une machine de guerre contre précisément

  l’indépendance et la souveraineté des pays et des hommes. »

  Longtemps j’ai cru que pour changer les choses il vaut mieux être

  dedans que dehors, ne pas laisser la chaise vide…

  Longtemps j’ai cru que l’on pourrait peut être un jour changer

  de l’intérieur cette Europe du pognon, cette création à mes yeux

  artificielle, qui entend mettre au pas pour l’éternité et sous la botte

  allemande et de la finance, les peuples, sommés de comprendre

  que hors du néolibéralisme : point de salut. Et qu’ils se le mettent

bien dans la tête : il n’y a pas d’alternative ! Soumission et  résignation. Et  qu’ils passent sous les fourches

caudines « d’experts », de « technocrates » non élus, de traités et pactes liberticides, sinon toute tête dissidente,

comme celle de Tsipras, sera tranchée et brandie comme un trophée, écrit Ignacio Ramonet dans le « Diplo »

édition espagnole. Avertissement à tous ceux qui voudraient un changement : la BCE, le FMI, l’UE, l’OMC …

remplacent désormais les « marines », les « G’Is », l’armée allemande.

L’occupation de la Grèce par la chancelière allemande (cela fait froid dans le dos), par le FMI, l’UE et la BCE,

le traumatisme ressenti par tous les militants de gauche, m’ont interpellé(comme l’on dit). La défaite ô combien

douloureuse, l’humiliation publique, le quasi lynchage d’un dirigeant porté par son peuple, la violence, la brutalité

de la fondée de pouvoir des banques et des « trusts » allemands, m’ont beaucoup secoué.

Dans cette Europe allemande et de la BCE, nous nous trouvons pieds et poings liés, la démocratie n’y est

qu’un alibi, une feuille de vigne et les droits des peuples : du vent.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Grece, IDEES - DEBATS - PHILO, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Loi Macron : Le gouvernement n’entend pas renoncer aux dispositions de la loi censurées par les sages.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 août 2015

 

Macron ne veut rien lâcher

 

Kareen Janselme – l’Humanité – 7 août 2015

 

Sûr de lui, le gouvernement n’entend pas renoncer aux dispositions de la loi

retoquée mercredi soir par les sages.

 

CaptureMacron2

 

  Le gouvernement ne doute pas. Même quand le Conseil constitutionnel

  le remet en question. Saisis le 15 juillet par les députés de l’opposition,

  les sages de la rue Montpensier viennent pourtant de censurer

  plusieurs mesures et cavaliers législatifs, soit des articles sans aucun

  lien avec l’esprit de la loi originelle, contenus dans le texte fourre-tout

  « pour la croissance et l’activité ».

 

Cela n’aura pas altéré l’humeur d’Emmanuel Macron, dont le premier réflexe a été de se réjouir de la validation

de la « quasi-totalité » du texte. Lui emboîtant le pas, 
Manuel Valls a assuré que la loi allait « maintenant être

mise en œuvre sans délai ».

Quant aux mesures censurées par le Conseil constitutionnel, elles reviendront par la fenêtre, « présentées

à nouveau devant le Parlement dans les prochains mois », assure le premier ministre.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : Londres, Addis-Abeba, Athènes…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juillet 2015

 

Vers une dictature mondiale orchestrée par une poignée d’oligarques ?

 

Capturel'huma21713

L’éditorial de Patrick Apel-Muller.

 

David Cameron, le très conservateur premier ministre

britannique, a décidé d’aller plus loin encore

que Margaret Thatcher pour interdire le droit de grève.

Le projet de loi qu’il va présenter aux Communes veut

imposer, en préalable à tout mouvement, un scrutin

avec au moins 50 % de salariés participants

et une majorité absolue. Dans certains secteurs (santé,

éducation, énergie, transports, pompiers ou sécurité

aux frontières), il faudra même que les bulletins

favorables soient supérieurs à 40 % des inscrits.

Le recours aux « jaunes », des intérimaires embauchés

pour casser les grèves, sera également autorisé.

 

 

Il s’agit purement et simplement de liquider les syndicats en les réduisant à une fonction de témoignages.

Vous avez dit démocratie ?

À Addis Abeba, les pays riches ont imposé aux pays du Sud, lors d’une conférence sur le financement

du développement, de renoncer à la création d’un organisme de lutte contre l’évasion fiscale sous l’égide de l’ONU.

Sans doute ont-ils estimé qu’en installant M. Juncker à la tête de la Commission européenne, ils avaient choisi

un spécialiste à qui rien n’échappe en la matière. À leurs yeux, rien ne doit entraver la marche

des multinationales, surtout pas une instance internationale qui pourrait provoquer un effet de loupe

sur des pratiques qui ruinent des États. Ces deux événements advenus aux antipodes méritent d’être

rapprochés du sort fait à la Grèce. L’ordre libéral piétine la démocratie, les biens communs et le droit

des salariés à se défendre, pour mettre les peuples en coupe réglée. Pour cela, il faut détruire les grands

principes qu’on servait aux citoyens et remplacer les institutions sur lesquelles ils ont prise, comme la justice

de service public, par des tribunaux arbitraux dévoués à la loi du plus fort. C’est ce qui sous-tend le traité

transatlantique.

La crise sur la dette grecque a mis en relief la violence inouïe des oligarques. Elle a aussi déchiré

des illusions et dessillé des yeux. Athènes, blessée, continue de résister. D’autres allumeront

leurs flambeaux à sa flamme.

Publié dans EUROPE, Grece, l'Humanité, Liberalisme, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Grèce : Yanis Varoufakis décrypte le texte imposé par l’Eurogroupe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juillet 2015

 

Yanis Varoufakis met en lumière les appétits des liquidateurs de la Grèce

 

CaptureYanisVaroufakis

 

  L’ex-ministre des finances grec, qui a rejeté l’accord à la Vouli

  hier soir, décrypte sur son blog les implications concrètes

  de chaque point du texte imposé par l’Eurogroupe.

  A travers ses remarques, l’économiste révèle les desseins

  prédateurs des bailleurs de la troïka. Il montre comment l’accord

  ouvre un boulevard à ceux qui ont pour projet de faire de la Grèce

  un paradis social et fiscal pour les entreprises transnationales

  qui convoitent des pans entiers du patrimoine industriel

  et des secteurs vitaux dont la privatisation est exigée.

 

 

A quelques heures du vote du Parlement sur l’accord du 13 juillet, Yanis Varoufakis, pour qui la démission,

n’est pas synonyme de mutisme, a publié une version intégrale du texte, avec ses remarques et annotations (en gras).

Loin du « plan de sauvetage », ce texte qui porte une lourde atteinte à la souveraineté du gouvernement grec,

constitue un coup d’arrêt à toute tentative de relance économique et éloigne encore davantage la résorption de

la crise humanitaire grecque.
(lire la version originale en anglais)

 

Quelques extraits :

 

Capturecharognards

 

• En ce qui concerne les marchés de l’énergie, procéder

  à la privatisation de l’opérateur du réseau de distribution

  d’électricité (ADMIE), à moins que l’on puisse trouver

  des mesures de remplacement ayant un effet équivalent

  sur la concurrence, comme convenu par les institutions

  [ADMIE sera liquidé au profit d’intérêts particuliers

  étrangers sous commandement des institutions];

 

 

Capturegrèce13

    • En ce qui concerne le marché du travail,

  entreprendre un réexamen rigoureux et une modernisation

  des négociations collectives [s’assurer qu’aucune

  négociation collective n’est possible], de l’action syndicale

  [qui doit être interdite] et, conformément à la directive

  pertinente de l’UE et aux bonnes pratiques,

  des procédures de licenciement collectif

[qui doivent être soumises aux caprices des employeurs], selon le calendrier et l’approche

convenus avec les institutions [c’est la troïka qui décide].

Sur la base de ces réexamens, les politiques du marché du travail devraient être alignées sur les meilleures

pratiques internationales et européennes, sans que cela se traduise par un retour aux politiques

antérieures qui ne sont pas compatibles avec les objectifs de croissance durable et inclusive

[il ne doit exister aucun mécanisme permettant aux salariés d’obtenir de meilleures

conditions des employeurs];

[..]

 

charb-grece

• Conformément aux ambitions du gouvernement

  grec, moderniser et considérablement renforcer

  l’administration publique grecque, et mettre en place,

  sous l’égide de la Commission européenne,

  un programme de renforcement des capacités

  et de dépolitisation de l’administration publique grecque

  [faire de la Grèce une zone sans démocratie

sur le modèle de Bruxelles, une forme de

gouvernement soi-disant technocratique, politiquement

toxique et macro-économiquement inepte].

Une première proposition devrait être présentée

d’ici le 20 juillet après discussion avec les institutions.

Le gouvernement grec s’engage à réduire encore

les coûts de l’administration publique grecque [diminuer les bas salaires tout en augmentant

légèrement les salaires des quelques apparatchiks proches de la troïka], conformément

à un calendrier convenu avec les institutions;

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Liberalisme, Privatisation, Troika | Pas de Commentaire »

Sambre et Meuse vendue aux enchères ?!!

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juillet 2015

 

CaptureVDNSambreetMeuse

lavoixdunord.fr

 

Publié dans France, Infos Feignies, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Allemagne : Pays riche et vieillissant, adepte de l’austérité, cherche infirmier européen pauvre pour emploi au rabais (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 juin 2015

 

ALLEMAGNE

Pays riche et vieillissant, adepte de l’austérité,

cherche infirmier européen pauvre pour emploi au rabais

 

Captureinfirmiere

  Avec une population vieillissante, l’Allemagne manque

  cruellement de main d’œuvre, en particulier

  pour travailler dans le secteur de la santé.

  Hôpitaux, cliniques, maisons de retraites et structures

  de soins à domicile recrutent massivement. Heureuse

  coïncidence : les agences de recrutement disposent

  d’un vivier d’infirmiers venus de l’est et du sud

  de l’Europe.

Des personnels soignants souvent très qualifiés qui cherchent à échapper à l’austérité ou à la pauvreté.

Mais entre des salaires bas, des contrats de travail aux clauses abusives et l’absence de droits sociaux,

l’Allemagne n’est pas un eldorado. Loin de là.

« Nous ne pouvons pas vous offrir un pays de cocagne en Allemagne, parce que cela n’existe pas ! ». Cette phrase,

aux allures de slogan hostile aux migrants, figure sur un avenant au contrat de travail. Un contrat que s’apprêtent

de signer des infirmiers bulgares recrutés par une agence d’intérim allemande. Les futurs soignants sont prévenus :

« En Allemagne, tout est tourné vers une société de la performance. Cela signifie que l’on doit fournir

chaque jour 100 % de ses capacités », est-il inscrit en gras. Les autres clauses du contrat de travail ne sont guère

plus avenantes. L’employé devra payer des sanctions financières de 3000 à 5000 euros s’il divulgue à un tiers

ses conditions d’emploi et de formation, ou s’il rompt le contrat avant la première année de l’embauche.

Cette « amende » sera immédiatement exigible et encaissée par une firme de recouvrement bulgare.

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Publié dans Allemagne, Discriminations, Emplois, EUROPE, Liberalisme, SANTE, Syndicats | Pas de Commentaire »

1...34567...37
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy