La manipulation médiatique de Mory Ducros pour contraindre les syndicats à signer

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 février 2014

 

Document l’Humanité :

la manipulation médiatique de Mory Ducros

pour contraindre les syndicats à signer

 

mory_fotor

*

 

L’Humanité dévoile un document interne à Mory Ducros qui trahit un vaste plan d’intox pour faire

pression sur les médias et obliger les syndicats, notamment la CFDT, à accepter le plan de reprise

de l’actionnaire principal du transporteur, Arcole industries.

L’opération a fonctionné à merveille. Ce mardi après-midi, la CFDT Transport a fini par signer l’accord de reprise

de Mory Ducros proposé par son actionnaire principal Arcole industries, après avoir dessaisi le négociateur

délégué syndical du groupe transporteur. Le syndicat majoritaire a été mis sous pression par la direction

du transporteur afin qu’il accepte ce plan de reprise dans lequel 2210 salariés seront repris

et les 3000 autres licenciés.

Manipulation des médias

Pour ce faire et comme le révèle le document que nous publions, la direction d’Arcole Industries, repreneur

annoncé, a constitué un groupement de «Mory», dit «Collectif 2.210», du nombre des salariés théoriquement

repris à l’issue de ces négociations imposées. Ce collectif serait né spontanément d’une volonté majoritaire

dans l’entreprise d’arriver à une signature rapide de l’accord. Le document que s’est procuré L’Humanité montre,

bien au contraire, une véritable manipulation de l’information.

Un cadre supérieur de l’entreprise édicte, dans un mail envoyé à d’autres collègues, les règles à suivre face

aux médias : «Dans les agences où vous le pouvez, vous devez nommer un interlocuteur », conseille-t-il.

« Son rôle sera (… ) d’être disponible pour les journalistes qui pourraient et voudraient relayer notre message.

Ce correspondant devra être ferme sur le fait qu’il n’y a aucune instrumentalisation de la part des directeurs

régionaux et que ce sont des âmes de bonne volonté qui se sont concertés pour rédiger le document » (sic).

Ces gentils cadres sup, qui eux vont garder leur emploi, poussent jusqu’à indiquer des expressions à utiliser,

comme l’éculée «nous en avons assez d’être pris en otage». Et, naturellement, «cette communication doit arroser

l’ensemble des médias locaux de vos régions et agences». Imparable.

Retrouvez l’intégralité de notre enquête dans l’Humanité de ce mercredi

A lire aussi :

Joseph Korda

Publié dans ECONOMIE, France, l'Humanité, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Nouvelle action des salariés de La Redoute pour dénoncer les licenciements et demander des garanties sociales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 février 2014

 

http://www.dailymotion.com/video/x1b147z

sur dailymotion

par NordEclair

 

Les salariés de La Redoute ne lâchent rien

 

Capturelaredoute1  capture d’écran

  Des salariés de La Redoute,

  où près de 1 200 emplois doivent

  être supprimés, bloquaient lundi

  matin les accès au site industriel

  de La Martinoire, à Wattrelos (Nord),

près de Lille pour dénoncer les licenciements et demander des garanties sociales.

« Les trois accès de La Martinoire sont bloqués depuis ce matin par une centaine de salariés pour avoir

de vraies propositions » de la part des futurs repreneurs du vépéciste, a déclaré Fabrice Peeters, délégué CGT.

Selon la direction, « une dizaine de salariés bloquent la sortie des camions » depuis environ 8 heures

à La Martinoire.

« Pour l’instant, les propositions faites par la direction sont insuffisantes, voire ridicules. (…) On estime

que les repreneurs font traîner les choses, on ne sait pas dans quelles conditions on est amené à partir,

dans quelles conditions on est amené à rester », a ajouté le syndicaliste de la CGT. « On en a marre

des discussions qui n’en finissent pas, qui n’ont ni queue ni tête. Ça n’avance à rien », a déploré Véronique

Duhem, 47 ans, employée de La Redoute depuis 27 ans. « (Mme Balla) a soi-disant un projet, mais elle ne sait

pas le définir. On est à deux mois de la cession, si elle avait un projet, on le saurait. C’est fictif, elle fait

du nettoyage », a-t-elle estimé. « Ça fait trois mois que ça dure. Tout est flou, au début on parlait d’acheter

un nouveau bâtiment, maintenant de le louer. On attend des réponses », a insisté Pascal Maeselle, 53 ans,

à La Redoute depuis 1978, venu « pour mettre la pression » sur la direction et sur le groupe Kering, l’actionnaire

principal du vépéciste.

« Être licencié aujourd’hui, c’est 9 chances sur 10 de ne pas retrouver un CDI »

Les futurs repreneurs, Nathalie Balla et Eric Courteille, ont annoncé le 9 janvier la suppression de 1.178

des 3.437 postes sur quatre ans.

La_Redoute_280114

Les salariés de La Redoute ont multiplié ces dernières

semaines les débrayages sur les différents sites de l’entreprise,

le 28 janvier dernier plusieurs centaines de personnes ont

manifesté à Lille pour dénoncer les licenciements et demander

des garanties sociales.

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Tâcherons d’Amazon, pour une pincée de dollars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 janvier 2014

 

Cactus

      Tâcherons d’Amazon, pour une pincée de dollars

 

mechanical-turk

Des centaines de milliers d’offres

sont quotidiennement proposées

sur le site Amazon Mechanical Turk,

sans contrat, sans durée ni salaire

minimum, aucune régulation…


Mais les mieux rémunérées excèdent

rarement 1 euro. 
Pas à l’heure, non,

à la tâche.

Amazon Mechanical Turk est une agence d’intérim à échelle mondiale lancée par le géant 
du e-commerce

américain, dématérialisée, où n’importe qui peut rémunérer d’une piécette un cyber-exploité

(« turker » dans le jargon) qui télétravaille à la tâche. Pour devenir turker, il suffit de créer un compte

sur le site dédié puis de s’inscrire pour les tâches que l’on souhaite accomplir. Par exemple, répondre

à un sondage ou retrouver l’origine géographique de plusieurs entreprises, temps de travail estimé :

une heure, rémunération 0,02 euro. Traduire une fiche produit de l’anglais à l’arabe ou identifier

les personnalités sur cinq photos : 0,03 euro. Vérifier que les articles à vendre d’un site d’e-commerce

ont les mots-clés adaptés ou les bonnes images : 5 centimes d’euro…

À l’autre bout de l’échelle des tâches, on trouve : retranscrire à l’écrit deux heures d’enregistrement

audio ; temps de travail estimé : une quinzaine d’heures, rémunération 13 euros.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Un ex-cadre d’amazon  « Des ouvriers fichés, tracés, archivés aux États-Unis »

Optimisation fiscale: Amazon pulvérise tous les records en Grande Bretagne

Bezos, milliardaire décomplexé

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, ETATS-UNIS, Exploitation, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Loi de sécurisation de l’emploi : loi qui envoie toujours plus de salariés à Pôle emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 janvier 2014

 

Sécurisation de l’emploi

            La loi qui envoie plus de salariés à Pôle emploi

 

ani_2  par Cécile Rousseau

 

  Lors d’une table ronde à l’Assemblée

  nationale, des juristes et salariés ont

  dressé un premier bilan négatif de la loi

  sur la sécurisation de l’emploi adoptée

  en juin dernier. 

 

La loi de sécurisation de l’emploi à l’heure du premier bilan. Mercredi, lors d’une table ronde organisée

par le groupe gauche démocrate et républicaine (GDR) à l’Assemblée nationale, des experts ont décortiqué

les effets négatifs de la loi du 14 juin 2013.

Présentée par le gouvernement à la fois comme un instrument de souplesse pour les entreprises

et de sécurisation pour les salariés, elle a au contraire facilité les licenciements, le chantage

à l’emploi via les accords de maintien dans l’emploi, ainsi que les mobilités forcées.

Hervé Tourniquet, avocat spécialisé en droit du travail, cite un exemple concret de ces dérives.

  « Chez Mahle Behr, équipementier automobile en Alsace, 162 salariés ont refusé un accord

   de maintien dans l’emploi (cinq jours de RTT en moins et le gel des salaires jusqu’en 2015,

   en contrepartie de zéro suppression de postes pour deux ans – NDLR) ; du coup, ils seront

   licenciés individuellement pour motif économique. Cette loi a permis d’éviter de payer

   un plan social au lieu de conserver des postes ! »

L’entreprise Air liquide a aussi sauté sur l’occasion pour dégraisser plus vite. Christian Granday, délégué

syndical central CGT, égrène :

   « 110 emplois sont supprimés dans le soudage, 191 chez Alfi, la plus grande filiale du groupe…

   Nous craignons que les réorganisations ne se banalisent. Par exemple, dans la filiale France industrie,

   après des échanges bien encadrés d’une durée de trois mois, la direction a appliqué unilatéralement

   son plan social. »

De fait, les entreprises se sont jetées sur la nouvelle procédure simplifiée de plan de sauvegarde

de l’emploi (PSE). Deux tiers des PSE sont aujourd’hui « négociés » avec les syndicats et ensuite validés

par l’administration, ce qui rend plus difficile leur contestation en justice. La négociation collective, censée

être un facteur de progrès social, est ici détournée de sa fonction.

 [Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Assemblee nationale, droit du travail, ECONOMIE, Emplois, France, Liberalisme, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaire »

PSA Poissy : « ce sont les intérimaires qui vont être jetés à la rue »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2014

 

PSA Poissy :

       « ce sont les intérimaires qui vont être jetés à la rue »

 

psa_6

  La direction du site PSA de Poissy a confirmé

  la suppression d’une équipe de 684 personnes

  sur une ligne de montage.

  « Sans licenciement » assure la direction,

  mais la CGT affirme que cela se traduira

par le départ d’au moins autant d’intérimaires.

 

capturepsapoissy1capture d’écran

La direction du site supprimera

dès le 24 mars une des deux équipes

dédiées à la 208, sur la ligne 2,

sur laquelle travaillent 1.382 salariés.

 

Cette réorganisation a été confirmée ce jeudi matin lors d’un comité d’entreprise. Au total, 684 personnes sont

concernées, « mais ce ne sont pas des suppressions de postes, il n’y aura pas de licenciement », assure

un porte-parole du site. Au contraire, pour le syndicat CGT qui a tenu une conférence de presse sur le parking

des salariés, cette annonce représente bien « 700 suppressions d’emplois »: « ce sont les intérimaires qui vont en pâtir

et qui vont être jetés à la rue », a dénoncé Farid Borsali, secrétaire général du syndicat du site,

redoutant « des similitudes avec Aulnay », l’usine de PSA qui a fermé en Seine-Saint-Denis.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaire »

François Hollande prend des leçons auprès de celui qui a cassé les droits des chômeurs en Allemagne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2014

 

François Hollande inspiré par le dérégulateur social Peter Hartz

 

CapturePeterHartz   capture d’écran

  François Hollande a bel et bien rencontré Peter Hartz,

  le père de la dérégulation du marché du travail en Allemagne.

  L’Élysée dément que l’inspirateur de Gerhard Schröder ait rang

  de conseiller auprès du président français sur la lutte

  contre le chômage.

 

L’entourage du président français a démenti que Peter Hartz le conseille, comme l’a affirmé un quotidien régional

allemand ce mardi, mais reconnaît que François Hollande l’a vu à l’Élysée il y a deux mois « comme d’autres visiteurs ».

« Peter Hartz voulait inviter le président de la République à un colloque. Le reste, c’est de l’affabulation », explique-t-on

de même source.

 

« Quelqu’un d’intéressant »

 

CaptureHartzIV

  Cette visite n’est pourtant pas si anodine, alors que le gouvernement a échoué

  à tenir sa promesse d‘inverser la courbe du chômage en 2013.

  L’ancien conseiller du chancelier social-démocrate Gerhard Schröder a inspiré

  les réformes menées de 2003 à 2005, dont la baisse des allocations chômage,

  qui sont aujourd’hui considérées comme un modèle du genre par la droite

  française. Mais pas que. Interrogé sur le sujet sur France Inter, le ministre

  du Travail, Michel Sapin, estime :

 

 

CaptureAllemagne  capture d’écran

  « C’est quelqu’un qui est intéressant (…)

  Qu’on l’écoute, qu’on parle avec lui,

  qu’on regarde quelle était l’expérience,

  ça me paraît être la moindre des choses. »

  Ajoutant cependant : « On a le droit d’ouvrir

  les oreilles, d’ouvrir les yeux, on n’est pas

  obligé de suivre pour autant ».

 

 

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Chomage, Competitivite, droit du travail, ECONOMIE, F. Hollande, France, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Emploi : le pari raté du gouvernement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2014

 

Dans l’Humanité de ce mardi :

          emploi, le pari raté du gouvernement

 

huma2801

 

En 2013, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 6 %.

La preuve 
de l’inefficacité de la politique de baisse

du «coût du travail», que le gouvernement veut pourtant

aggraver avec le pacte de responsabilité.

Le président de la République n’aura pas tenu son pari.

Le 9 septembre 2012, sur le plateau du JT de TF1, François Hollande

promettait d’inverser la courbe du chômage d’ici à fin 2013. Objectif raté.

Les chiffres publiés hier soir par le ministère du Travail pour le mois

de décembre sont sans appel.

 

Le chômage continue de grimper inexorablement depuis mai 2011. En catégorie A, les chômeurs n’ayant pas travaillé sont 10 200 de plus sur le mois et en hausse de 5,7 % sur l’année, soit 177 800 personnes. Toutes catégories confondues (A, B et C), le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 0,5 % sur le mois et de 6 % sur l’année, ce qui représente 278 700 inscrits en plus. Au total, il y a plus de 5,5 millions de chômeurs en France.

Seul 0,8 % de croissance pour 2014

Face à ce constat d’échec, le ministère du Travail, dans un communiqué, en est réduit à se féliciter que 2013 « soit marquée par un net mouvement d’amélioration », comprendre que la hausse du chômage a été moins forte qu’en 2012 ! De son côté, Pierre Moscovici, le ministre de l’Économie, reste aussi optimiste : « La France va mieux. Il y a maintenant cette amélioration de la situation de l’emploi, une croissance qui repart mais il faut faire plus. » Pourtant, la situation ne devrait pas s’améliorer. Selon les estimations des économistes, la croissance ne devrait pas excéder 0,8 % en 2014. Or, pour créer de l’emploi, le seuil minimum de croissance est de 1,5 %. Alors que la négociation sur l’assurance chômage vient de débuter, laissant planer la menace d’une baisse d’indemnisation des demandeurs d’emploi, l’Unedic table déjà sur une hausse de 63 200 chômeurs en catégorie A.

[Lire la suite]

Sommaire

Publié dans Austerite, Chomage, ECONOMIE, Emplois, France, l'Humanité, Liberalisme, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

L’Huma décrypte en infographies les mensonges sur lesquels se fondent le pacte de responsabilité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 janvier 2014

 

Compétitivité, le grand mensonge

 

huma2701

 

Jean-Marc Ayrault a reçu ce lundi les syndicats et le Medef pour lancer

le Pacte de responsabilité voulu par François Hollande et fondé

sur la « politique de l’offre ». Pourtant, les patrons eux-mêmes affirment

que la demande est le principal frein aux affaires.

 

L’Humanité décrypte en infographies les mensonges sur lesquels se fondent ce fameux pacte.

 

CaptureracketfinancierClic sur les images pour agrandir

 

  «Il nous faut produire plus, il nous faut

  produire mieux. C’est donc sur l’offre

  qu’il faut agir.» François Hollande,

  le 14janvier à l’Élysée.

  «Faux !» répondent les patrons. Pour 44 % d’entre

  eux, c’est le carnet de commandes peu fourni

  qui les met dans la difficulté, expliquent-ils

  dans la dernière enquête de conjoncture

  dans l’industrie publiée le 14 janvier par l’Insee.

 

Capturehuma  Seuls 19 % des chefs d’entreprise

  pointent l’offre, ou plus exactement

  les coûts de production,

  comme un problème. 11 % pensant

  que le problème est à la fois lié

  à la demande et à l’offre.

  Et 80 % d’entre eux disent prévoir

  leurs projets en fonction de la demande

à venir, indique le baromètre

réalisé par l’assureur-crédit Euler Hermes.

Carnets de commandes

«Les PME n’emploient que quand les carnets de commandes augmentent, a d’ailleurs reconnu Jean-François Roubaud, le président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises, mi-janvier sur BFM. Il n’y a pas de rapport direct entre baisse des charges et emploi.» Les partisans de l’offre pointent en général le fait qu’en France la demande serait déjà suffisamment dynamique et n’aurait donc aucun besoin d’être soutenue.

Avec 0,3% l’an dernier, la consommation des ménages est totalement atone. Et pas d’amélioration en vue : d’après l’Insee, les dépenses de consommation croîtront de seulement 0,1 % au premier trimestre 2014. Reste la demande extérieure. Une variable totalement incertaine. D’autant que la compétitivité prix (incluant donc le «coût du travail») explique moins de 40% de la variation des performances à l’exportation des pays de la zone euro, démontre une étude de la Commission européenne de 2013. Une invitation à agir plutôt sur les facteurs hors prix (recherche, innovation…), le positionnement de la France sur ce plan étant seulement « médian par rapport aux principaux pays développés », explique le Trésor, dans une récente note.

Retrouvez l’intégralité de notre décryptage dans l’Humanité de ce lundi

A lire aussi :

Yaves Housson et Clotilde Mathieu

Publié dans Austerite, Competitivite, ECONOMIE, France, l'Humanité, Liberalisme, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les mensonges du pacte de responsabilité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 janvier 2014

 

Dans l’Humanité de ce lundi :

        les mensonges du pacte de responsabilité

 

huma2701

Coup d’envoi aujourd’hui des concertations sur le pacte

de responsabilité lancé par le président le 14 janvier.

Le diagnostic des maux de l’économie censé justifier

ce big bang libéral est-il le bon ?

L’Humanité engage une opération vérité.

Moins de deux semaines après son annonce par François Hollande,

le premier ministre ouvre ce lundi la concertation sur le pacte

de responsabilité. Syndicats de salariés et organisations patronales

sont reçus à tour de rôle à Matignon.

 

 

Mercredi s’ouvriront les assises de la fiscalité des entreprises. Suivront des discussions sur une réforme du financement de la protection sociale, puis un « train de mesures de simplification ». Le tout devant être conclu lors d’une « grande conférence sociale » au printemps, et soumis au vote des députés.

Bataille pour l’emploi

Au nom de la bataille pour l’emploi, le président avait dit vouloir «accélérer» et, sur ce plan au moins, il tient promesse. Mais la direction retenue est-elle la bonne ?

Un an après le crédit d’impôt compétitivité emploi, dont l’efficacité n’a pas été évaluée, faut-il baisser encore, massivement, le «coût du travail» en satisfaisant la vieille revendication patronale de suppression des cotisations famille ?

Le diagnostic à l’origine de cette politique, imputant les maux de l’économie à un problème d’offre, est-il fondé ?

Pourquoi les allégements de cotisations patronales d’aujourd’hui feraient-ils, davantage que par le passé, les emplois de demain ?…

Autant de questions méritant une ample confrontation, avant même d’envisager les hypothétiques «contreparties» sociales de ce big bang libéral.

L’Humanité verse ici sa contribution au dossier.

[Lire la suite]

Sommaire

L’Humanité en version numérique

Publié dans Austerite, ECONOMIE, F. Hollande, France, l'Humanité, Liberalisme, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Salariés sans frontières

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2014

 

SALARIÉS SANS FRONTIÈRES

Par Gilles Balbastre

Image de prévisualisation YouTube

voir sur youtube

  En résumé, le film porte sur la destruction du travail ouvrier dans la Grande région (Lorraine, Wallonie, Sarre) qui entoure le Luxembourg et le remplacement des ouvriers de la sidérurgie et des mines de fer par des salariés des services qui tous les matins partent dans le 2ème PIB par habitant du monde nettoyer les bureaux, garder les banques, servir les cafés des golden boys… Une force sociale relativement structurée autour de syndicats, de partis de gauche, regroupée collectivement, a été ainsi supprimée et remplacée par une autre, celle-ci atomisée, esseulée, désorganisée dans ce coin d’Europe. Au bénéfice comme d’habitude de ceux, qui comme les De Wendel, ont toujours été soutenus politiquement pour amplifier encore et toujours plus leurs intérêts et leurs profits.

Publié dans documentaire, EUROPE, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...3334353637
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy