Solidarité avec le peuple grec

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2015

 

Capturegrèce1

Capturecocogrèce1Capturecocogrèce2

 

Capturegrèce

 

 

La raison est à Athènes

 

L’éditorial de Maud Vergnol – l’Humanité – 16 juin 2015

 

 CaptureTsipras2

  Le gouvernement d’Alexis Tsipras tient bon pour sortir

  son pays du bourbier ­mémorandaire. Il faut dire que l’enjeu,

  politique, est de taille. Et la question, désormais, n’est pas

  tant de savoir si la Grèce peut parvenir à rétablir

  ses comptes mais bien comment elle compte s’y prendre.

 

Le compte à rebours avant le défaut de paiement de la Grèce place la troïka face à ses ­responsabilités.

Prendra-t-elle le risque d’un « Grexit », quitte à faire trembler l’Europe libérale sur ses bases ? Fébrile, la ­propagande

grise sort l’artillerie lourde. « Athènes joue avec les nerfs des Européens », s’époumone notre confrère du Figaro,

quand la secrétaire générale du Parti social-démocrate (SPD) allemand invective le ­gouvernement Tsipras

« d’irresponsable ».

Ces remontrances sont prodiguées par de fieffés ­démocrates qui savent de quoi ils parlent :

ils ont imposé des traités européens rejetés par le suffrage universel. Placez sur leur route un gouvernement

qui respecte la souveraineté du peuple, et les voilà tous déstabilisés ! Quand il avait fallu moins de 24 heures

à François Hollande pour aller capituler à Berlin, le gouvernement d’Alexis Tsipras tient bon pour sortir son pays

du bourbier ­mémorandaire. Il faut dire que l’enjeu, politique, est de taille. Et la question, désormais, n’est pas tant

de savoir si la Grèce peut parvenir à rétablir ses comptes mais bien comment elle compte s’y prendre.

« Il tient maintenant uniquement à la partie grecque de répondre aux propositions généreuses des institutions »,

a osé hier le porte-parole du ministre allemand des Finances. La générosité des institutions ?

Une avalanche de mesures aussi inefficaces qu’éculées : privatisations à tout-va et baisse des retraites

et des salaires. Bref, de l’austérité en boîte dont on connaît le bilan à l’avance :

dette qui ne cessera d’enfler, explosion de la grande pauvreté et des inégalités sociales,

catastrophe sanitaire, croissance atone et envolée du chômage… Pressions, basses manœuvres,

Dans cet ultime rapport de forces, la France pourrait jouer un rôle décisif pour sortir l’Europe du cauchemar

austéritaire. Au lieu de cela, François Hollande préfère chuchoter aux oreilles d’Angela Merkel et mêler sa voix

aux assassins de l’espérance grecque.

Publié dans EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, POLITIQUE, Solidarite, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Grèce : Tsipras renvoie les créanciers d’Athènes à leurs responsabilités

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 juin 2015

 

Tsipras renvoie les créanciers d’Athènes à leurs responsabilités

 

Rosa Moussaoui – l’Humanité – 3 juin 2015

Capturehuma21682

Banque centrale européenne, FMI et Commission européenne,

appuyés par François Hollande et Angela Merkel, exigent

toujours d’Alexis Tsipras qu’il se plie à leurs injonctions

austéritaires. Leur intransigeance pourrait pousser Athènes

à faire défaut. Avec des conséquences imprévisibles

pour toute la zone euro.

De cet obscur conclave, convoqué à la hâte, la nuit, pour évoquer

le sort de la Grèce, il n’est sorti que de nouvelles injonctions.

Lundi soir, sous couvert d’une rencontre consacrée à l’économie

numérique, le président de la Banque centrale européenne (BCE),

Mario Draghi, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, et le président de la Commission européenne,

Jean-Claude Juncker, ont rejoint à Berlin la chancelière allemande, Angela Merkel, et le président français,

François Hollande, pour un sommet clandestin consacré à la Grèce. Le chef du gouvernement grec, lui,

n’était ni prévenu, ni convié.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Grèce : « Une stratégie d’asphyxie et de totalitarisme économique »

 

Entretien réalisé par 
Rosa Moussaoui – l’Humanité – 3 juin 2015

 

ZoéKonstantopoulou

  La présidente du Parlement hellénique, Zoé Konstantopoulou,

  juge « illégale, illégitime et odieuse » la plus grande partie

  d’une dette utilisée, selon elle, comme un moyen d’extorsion

  et de subordination.

 

[Lire l’entretien sur humanite.fr]

 

« L’échec des négociations avec la Grèce serait l’échec de l’Union

européenne »

Zoé Kostantopoulou, présidente du parlement grec, la Vouli, s’exprime sur les négociations

avec les créanciers et la victoire de Syriza.

[Lire l’article sur latribune.fr]

 

Publié dans EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Liberalisme, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Économie mondiale : le FMI sonne l’alarme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juin 2015

 

Selon le FMI la plus grosse bulle financière de l’histoire va bientôt exploser

 

CaptureFMI2

  Les « grands » médias se gardent bien d’aborder frontalement

  la question, trop attachés à défendre le système capitaliste,

  en glorifiant par exemple le 0,6% de croissance française.

  S’il est effectivement absurde de chercher à prédire la date

  du prochain krach, analyser en profondeur la situation

  des banques est par contre possible, utile et nécessaire.

  Il apparaît alors clairement que la prochaine crise aura bien lieu ;

  et qu’elle aura un retentissement, dans le monde et en France,

  sans doute plus puissant encore que celle de l’automne 2008.

 

Pour comprendre le dernier krach, comme celui à venir, étudier la question des subprimes est éclairant.

Loin d’être d’un autre âge, elle en dit long sur le système financier contemporain.

lebilan2.wordpress.com

 

Publié dans ECONOMIE, Finance, FMI "affameur des peuples" | Pas de Commentaire »

« Frères grecs, il est l’heure de prouver à tous que nous conservons la mémoire de la liberté, les idées de la Résistance. » (Manolis Glezos)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mai 2015

 

Manolis Glezos :

« Il y a de quoi être fier de l’Europe et de ses institution ! » 

« La strangulation du peuple grec doit cesser »

 

« Pendant toutes ces dernières années nous [les Grecs] avons reçu 226 milliards et nous avons rendu 270,

donc 44 milliards de plus.

Qu’allons-nous faire nous tous, Grecs ? Resterons-nous chez nous passifs, devant la télé, en espérant

– hors de toute logique – que le désastre du pays entier s’arrêtera devant notre porte ?

Je m’attriste d’être loin de la Grèce cet instant. Je m’attristerai davantage si je ne vois pas, dès demain,

notre peuple sortir dans les rues avec une dignité courroucée, une colère juste, transformée en action politique,

pour confronter ceux qui préparent son annihilation.

Nous avons le devoir envers les générations à venir de manifester dans la rue, pour clamer aux usuriers

qu’il ne nous reste plus de sang à offrir. Sortir dans la rue pour dire aussi à notre gouvernement que nous sommes

à ses côtés, pourvu qu’il ne recule d’un seul pas. »

CaptureManolisGlezos

Intervention à lire sur SYRIZA-FR.ORG

Publié dans FMI "affameur des peuples", Grece, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

L’AUSTÉRITE N’AIME PAS LA DÉMOCRATIE / LA DÉMOCRATIE N’AIME PAS L’AUSTÉRITE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 avril 2015

 

Cliquer sur les images pour agrandir

 

Capturepcfgrècegrece_version_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite sur pcf.fr

Publié dans Austerite, Democratie, EUROPE, FMI "affameur des peuples", France, Grece, Liberalisme, PCF, POLITIQUE, TRACT, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Le FMI a fait 2,5 milliards de profits sur ses prêts à La Grèce depuis 2010

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 avril 2015

 

Le FMI a fait 2,5 milliards € de bénéfice sur ses prêts à la Grèce

 

10 avril par Jubilee Debt Campaign

 

christine-lagarde-fmi

Jubilee Debt Campaign montre que le FMI a déjà fait

2,5 milliards € de profits sur ses prêts à la Grèce

depuis 2010, et ceci avant le paiement de 462 millions €

du jeudi 9 avril. Si la Grèce rembourse le FMI en totalité

ce chiffre s’élèvera à 4,3 milliards € d’ici 2024.

Le FMI applique un taux d’intérêt effectif de 3,6 %

sur ses prêts à la Grèce. Ceci est beaucoup plus

que le taux de 0,9 % dont l’institution a actuellement

besoin pour couvrir ses frais. À ce taux d’intérêt, la Grèce aurait payé 2,5 milliards € de moins au FMI.

Sur l’ensemble de ses prêts à tous les pays en crise de la dette entre 2010 et 2014, le FMI a réalisé

un bénéfice total de 8,4 milliards €, dont plus d’un quart vient de la Grèce. Tout cet argent a été

ajouté aux réserves du Fonds, qui totalisent maintenant 19 milliards €. Ces réserves sont destinées

à couvrir les coûts des défauts de paiements. La dette totale de la Grèce envers le FMI est actuellement

de 24 milliards €.

Tim Jones, économiste à Jubilee Debt Campaign, a déclaré :

« Les prêts du FMI à la Grèce n’ont pas seulement renfloué les banques qui ont prêté

imprudemment, ils ont en fait ponctionné encore plus d’argent au pays. Cet intérêt usuraire

ajoute à la dette injuste imposée à la population grecque ».

Traduction Yvette Krolikowski et Christine Pagnoulle.

Source : CADTM

Publié dans EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece | Pas de Commentaire »

C’est au peuple grec de décider souverainement de son avenir (Pétition)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 janvier 2015

 

Pétition : Grèce rendons-leur la démocratie ! Troïka Basta !

 

syriza

  Plus de 80 personnalités lancent un appel

  intitulé

  « Grèce : Rendons-leur la démocratie ! Troïka basta ! »

  dans lequel ils interpellent « Union européenne,

  dirigeants européens, FMI, agences de notation :

  cessez votre chantage, votre ingérence

  dans la campagne électorale grecque !

Laissez le peuple décider ! »

Dans un contexte où les mauvais coups se multiplient en Grèce (corruption de députés, désinformation,

restriction des libertés démocratiques…) pour empêcher la victoire possible du mouvement de gauche

Syriza aux élections législatives prévues le 25 janvier, voilà que le FMI annonce la suspension de son « aide »

et que le commissaire européen à l’économie Pierre Moscovici s’adresse directement aux électeurs grecs

pour leur dire dans quel sens voter. Jean-Claude Juncker, président de la Commission  européenne,

déclare quant à lui qu’il « n’aimerait pas que des forces extrêmes arrivent au pouvoir » à Athènes.

En Allemagne, le ministre des Finances Wolfgang Schaüble réaffirme au passage qu’il n’y a « aucune alternative »

aux réformes conduites en Grèce. Les agences de notation commencent à menacer de dégrader

– est-il encore possible ! – la note de l’économie grecque. Dans la presse européenne, on s’emploie

à diffuser la peur du changement afin de dissuader les peuples de l’Union de se tourner vers des formations

politiques progressistes proposant le même type de rupture économique que Syriza.

Il est vrai qu’une victoire de Syriza en Grèce pourrait remettre en cause pour l’ensemble

de l’Union européenne les politiques d’austérité imposées par la Troïka (banque européenne, commission

européenne et FMI) aux peuples contre leur volonté : comme le montrent les manifestations massives

au Portugal, en Espagne et plus récemment en Italie, ou la grève générale en Belgique, (…)

[Lire la suite sur humanite.fr]

Signez l’appel

 

Publié dans FMI "affameur des peuples", Grece, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Brésil : 50 ans après le renversement du président démocratique Joao Goulart, le soutien de Washington aux putschistes ne doit pas être oublié

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 avril 2014

 

Brésil :

50 ans après le renversement du président démocratique

Joao Goulart, le soutien de Washington aux putschistes

ne doit pas être oublié

 

goulart   Joao Goulart et Kennedy

  par Eric Toussaint¹

  Brésil : 50 ans après le coup d’État des militaires du 2 avril 1964

  et le renversement du président Joao Goulart, le soutien actif

  du gouvernement des Etats-Unis, de la Banque mondiale

  et du FMI aux militaires ne fait pas l’ombre d’un doute.

  Le 2 avril 2014, une organisation non gouvernementale

  aux Etats-Unis, le National Security Archive (NSA !) a rendu

  public une série impressionnante de documents officiels

déclassifiés faisant la preuve de la complicité de Washington avec les militaires brésiliens qui ont renversé 50 ans

plus tôt le régime démocratique de Joao Goulart. On trouve cette abondante documentation ici.

 

Dans la thèse de doctorat que j’ai défendue en 2004 aux universités de Paris VIII et de Liège |1|, j’abordais le soutien apporté par Washington, la Banque mondiale et le FMI aux militaires brésiliens. Je reproduis en ce 50e anniversaire un extrait de cette thèse.

Le régime démocratique du président Joao Goulart est renversé par les militaires le 2 avril 1964. Les prêts de la Banque et du FMI qui ont été suspendus pendant trois années reprennent très peu de temps après |2|.
Résumé succinct des événements : en 1958, le président brésilien Kubitschek doit entrer en négociation avec le FMI afin de recevoir un prêt de 300 millions de dollars de la part des Etats-Unis. Finalement, Kubitschek refuse les conditions imposées par le FMI et se passe du prêt des Etats-Unis. Cela lui vaut une grande popularité.
Son successeur, Goulart, annonce qu’il va mettre en pratique une réforme agraire radicale et qu’il va procéder à la nationalisation des raffineries de pétrole : il est renversé par les militaires. Le lendemain du coup, les États-Unis reconnaissent le nouveau régime militaire. Quelque temps après, la Banque et le FMI reprennent la politique de prêts suspendue. De leur côté, les militaires abolissent les mesures économiques critiquées par les États-Unis et le FMI. A noter que les institutions financières internationales considèrent que le régime militaire prend de saines mesures économiques (sound economic measures) |3|. Pourtant le PIB baisse de 7% en 1965 et des milliers d’entreprises tombent en faillite. Le régime organise une forte répression, interdit les grèves, provoque une forte chute des salaires réels, supprime les élections au suffrage direct, décrète la dissolution des syndicats et recourt régulièrement à la torture.

[Lire la suite sur CADTM]

¹ Eric Toussaint, maître de conférence à l’université de Liège, président du Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde (CADTM) Belgique

 

Publié dans Amerique latine, Bresil, ETATS-UNIS, FMI "affameur des peuples", HISTOIRE | Pas de Commentaire »

Ukraine : un « plan dead » du FMI ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2014

 

Ukraine : le FMI arrive à Kiev ce mardi

 

CaptureFMI1

Le Fonds a annoncé ce lundi qu’une de ses équipes allait arriver

ce mardi en Ukraine pour discuter d’un plan d’aide

avec les nouvelles autorités qui ont requis son assistance financière.

Officiellement et selon le communiqué du Fonds monétaire international,

la mission, qui devrait rester dans le pays jusqu’au 14 mars, « évaluera

la situation économique actuelle » et « discutera des réformes qui pourraient

servir de bases à un programme » d’aide.

Plus concrètement, des experts économiques de la Commission européenne sont, eux, arrivés lundi à Kiev.

Et selon une source européenne, « aucun État membre ne bougera sans évaluation des besoins financiers

de l’Ukraine par le FMI ».

Mauvais souvenirs

CaptureUkraine2

 

Pour les Ukrainiens, cette visite

réveille de mauvais souvenirs.

Le Fonds a déjà un lourd passif

avec l’Ukraine. En juillet 2010,

il avait accordé au pays une ligne

de crédit de 15,3 milliards de dollars

qu’il avait bloquée début 2011

face au refus des autorités de l’époque

de mettre en œuvre les réformes

exigées en contrepartie.

Des mesures faites d’austérité pour les services publiques et de privatisations tous azimuts.

A peine intronisé, le nouveau Premier ministre ukrainien avait jeudi officiellement requis l’aide du FMI en affirmant

que les caisses de l’État étaient « vides ». Le nouveau pouvoir à Kiev a d’abord dit avoir besoin au total de 35 milliards

de dollars sur deux ans avant d’affirmer attendre 15 milliards du seul FMI pour cette année.

Pressé par la communauté internationale, le FMI s’était aussitôt dit « prêt à y répondre » et avait annoncé l’envoi

d’une mission sur le terrain afin de dessiner les contours d’un accord avec les autorités, conformément

à ses procédures internes.

Depuis, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a estimé que la situation économique en Ukraine ne méritait

pas de « paniquer » et a appelé les autorités à se garder de toute surenchère sur le montant de l’aide requise.

S.G.

Lire aussi :

Publié dans Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Ukraine | Pas de Commentaire »

Étude inédite d’Attac sur le « sauvetage » de l’Irlande

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 janvier 2014

 

La « success story » irlandaise est une escroquerie,

champagne pour les banques !

 

Le 15 décembre 2013, l’Irlande est devenue le premier pays à sortir d’un programme de « sauvetage »

de la Troïka – Commission européenne, Banque centrale européenne et FMI. Au moment où les élites

politiques européennes sablent le champagne en l’honneur du « succès » irlandais, Attac publie

une étude inédite à partir de chiffres officiels jusqu’ici dispersés.

Irlande

 Alors que l’Irlande a reçu 67,5 milliards € de prêts pour son renflouement

 depuis la fin de 2010, le pays a transféré un montant total de 89,5 milliards €

 à son secteur financier au cours de la même période. 55,8 de ces milliards

 sont tombés dans les poches des banques créancières, toutes étrangères

 et certaines françaises.

 L’étude confirme que la situation économique et sociale de l’Irlande demeure

 désastreuse : ces milliards n’ont en rien profité aux Irlandais, broyés

 par la politique d’austérité infligée à leur pays pour payer ces dettes illégitimes.

 

 

L’étude publiée aujourd’hui par le réseau des Attac d’Europe a été coordonnée par Attac Autriche et Attac Irlande.

[Lire la suite sur france.attac.org]

Le rapport en détails :

PDF - 150 ko

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Irlande, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

12345...11
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy