NON à l’ultimatum des créanciers, oui à la démocratie !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 juin 2015

 

Capturereferendumgrec2

Avec les Grecs

Publié dans Austerite, Democratie, EUROPE, Grece | Pas de Commentaire »

Grèce : Le choix au peuple souverain

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 juin 2015

SYRIZA-FR

Allocution du premier ministre A. Tsipras au peuple grec.

Le choix au peuple souverain.

 

tsipras2

  Nous avons livré un combat dans des conditions

  d’asphyxie financière inouïes pour aboutir à un accord

  viable qui mènerait à terme le mandat que nous avons

  reçu du peuple. Or on nous a demandé d’appliquer

  les politiques mémorandaires comme l’avaient fait

  nos prédécesseurs.

 

Après cinq mois de négociations, nos partenaires en sont venus à nous poser un ultimatum, ce qui contrevient

aux principes de l’UE et sape la relance de la société et de l’économie grecque. Ces propositions violent

absolument les acquis européens. Leur but est l’humiliation de tout un peuple, et elles manifestent

avant tout l’obsession du FMI pour une politique d’extrême austérité. L’objectif aujourd’hui est de mettre

fin à la crise grecque de la dette publique. Notre responsabilité dans l’affirmation de la démocratie

et de la souveraineté nationale est historique en ce jour, et cette responsabilité nous oblige à répondre

à l’ultimatum en nous fondant sur la volonté du peuple grec. J’ai proposé au conseil des ministres l’organisation

d’un référendum, et cette proposition a été adoptée à l’unanimité. La question qui sera posée au référendum

dimanche prochain sera de savoir si nous acceptons ou rejetons la proposition des institutions européennes.

Je demanderai une prolongation du programme de quelques jours afin que le peuple grec prenne sa décision.

Je vous invite à prendre cette décision souverainement et avec la fierté que nous enseigne l’histoire

de la Grèce. La Grèce, qui a vu naître la démocratie, doit envoyer un message de démocratie

retentissant. Je m’engage à en respecter le résultat quel qu’il soit. La Grèce est et restera une partie

indissoluble de l’Europe. Mais une Europe sans démocratie est une Europe qui a perdu sa boussole.

L’Europe est la maison commune de nos peuples, une maison qui n’a ni propriétaires ni locataires.

La Grèce est une partie indissoluble de l’Europe, et je vous invite toutes et tous à prendre,

dans un même élan national, les décisions qui concernent notre peuple.

Traduction:Vassiliki Papadaki

Publié dans Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Troika | 1 Commentaire »

Plus les riches s’enrichissent, plus faible est la croissance. Moins il y a de syndiqués, plus le revenu des 1% les plus riches augmente.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2015

 

La concentration des richesses nuit à la croissance,

et c’est le FMI qui le dit

 

Pierric Marissal – humanite.fr – 16 juin 2015

 

CaptureChimulus riches

 

  Plus les riches s’enrichissent, plus faible est la croissance.

  Moins il y a de syndiqués, plus le revenu des 1% les plus

  riches augmente.

  Et la flexibilisation du travail accroît les inégalités.

  A contre-pied total de sa politique, des économistes

  du FMI publient une étude appelant à la redistribution

  des richesses.

 

 

   Selon leur calcul, si les 20 % les plus riches augmentent leur fortune de 1 %, le PIB global lui baisse de 0,08%.

[…]

   A l’inverse, une hausse similaire des revenus des 20% les plus pauvres doperait la croissance de près de 0,4 point

explique ainsi l’étude.

[…]

   C’est le FMI qui le dit : la diminution du taux de syndicalisation est fortement corrélée à la hausse

des revenus des 1 % plus riches. Casser le droit du travail augmente donc les inégalités.

 

Capturedeligneriches

  Mais ces économistes montrent également

  que l’enrichissement « croissant » des plus riches

  et la stagnation des bas revenus est un facteur

  de déclenchement des grandes crises financières.

  « Une période prolongée d’inégalités plus élevées

  dans les économies avancées a été associée à la crise

  financière (de 2008-2009) en renforçant l’endettement

  par effet de levier (…) et en permettant aux groupes

  de pression de pousser vers plus de dérégulation financière »,

  explique l’étude.

Ces économistes préconisent donc davantage de taxes sur le patrimoine et la propriété immobilière,

un renforcement de la lutte contre l’évasion fiscale, le tout pour mieux répartir les richesses.

   Ce n’est pas la première fois que des économistes hétérodoxes s’expriment au FMI et réalisent des études

passionnantes (exemple : Le FMI le confirme : l’austérité était une erreur de calcul).

[…]

 

Captureoxfamégalité

  L’ONG Oxfam s’est toutefois saisie

  de l’occasion offerte par ce rapport

  pour relancer sa campagne contre les inégalités.

  « Le FMI démontre que l’enrichissement

  des plus riches est mauvais pour la croissance,

  alors que se concentrer sur les plus pauvres

  et les classes moyennes, cela marche !

  […] Les gouvernements doivent de manière urgente

réorienter leur politique, pour réduire le fossé qu’il y a entre les plus riches et les autres, s’ils veulent une reprise

de la croissance économique. »

   L’OCDE avait également publié une étude allant dans ce sens il y a quelques mois, (…)

 

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, FMI "affameur des peuples", Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Attaque sans précédent contre les hôpitaux publics – Alain BOCQUET et les parlementaires de la Région interpellent Marisol TOURAINE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mai 2015

Capturehopitalpublic

 

 

CaptureAlainBocquet

 

Mesures drastiques imposées aux hôpitaux publics –

Alain BOCQUET et les parlementaires de la Région

interpellent Marisol TOURAINE

 

Madame la Ministre,

C’est avec beaucoup d’inquiétude mais aussi beaucoup d’incompréhension que nous avons  pris connaissance

par voie de presse, des mesures drastiques imposées aux hôpitaux publics et qui vont frapper plus fortement

que d’autres la région Nord-Pas-de-Calais. Ainsi ce sont 33 M€ d’économies qui vont être réalisées

au détriment de la santé publique de la population par le « virage ambulatoire » amenant une réduction

du nombre de lits pour des séjours encore plus courts.

Autre source d’économies : la masse salariale où là encore, le Nord-Pas-de-Calais se situe parmi les régions

auxquelles le gouvernement demande le plus d’efforts, avec les conséquences en termes d’emplois,

de missions à assumer avec moins de personnel du fait du  non remplacement des départs à la retraite.

Autant d’orientations qui se traduiront par une dégradation supplémentaire intolérable des conditions de travail

des personnels soignants, techniques, administratifs et des conditions d’accueil et de traitement des usagers.

Faut-il vous rappeler Madame la Ministre, les indicateurs de santé du Nord-Pas-de-Calais ?

Faut-il vous rappeler que l’espérance de vie y est de quatre années inférieure à celle de la moyenne

nationale ?

Que la région a le triste record du plus grand nombre de décès par maladie veineuse, insuffisance

cardiaque, insuffisance rénale, diabète….

Que le pourcentage d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) est le plus élevé avec 59.5 décès

pour 100 000 habitants contre 45.8 nationalement.

La péréquation des moyens affectés à la santé publique s’impose plus que jamais  puisque la situation loin

de s’améliorer se dégrade. Lors de votre venue à Lille en janvier 2014, les Élus Communistes et Républicains

vous avaient alertée  sur la nécessité d’une véritable stratégie territoriale de santé pour la région, adaptée

aux enjeux spécifiques. La Fédération hospitalière de France, qui revendique d’ailleurs un plan d’urgence

pour le Nord-Pas-de-Calais  l’a rappelé : « la moitié des établissements publics sont dans une situation

difficile » et les dix-neuf hôpitaux de la région ont de plus en plus de mal à boucler leur budget ;  

le système de la tarification à l’activité doit être revu,  système d’économie à outrance et véritable

plaie pour les hôpitaux publics tenus d’accueillir l’ensemble de la population.

[Lire la suite sur PCFNord]

 

Publié dans Austerite, France, PCF Nord, POLITIQUE, SANTE | Pas de Commentaire »

Fête de la dette 2015

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mai 2015

 

                       Fête de la dette, mode d’emploi

 

Capturefetedette

 

  Avec « la fête de la dette », deuxième du nom,

  l’humoriste Christophe Alévêque veut dénoncer

  l’argument fallacieux de la dette utilisé

  pour justifier les politiques d’austérité.

  Photo Patrick Nussbaum.

 

 

 

Fête de la dette, samedi 23 mai à 19 h, au « 104″, 5 Rue Curial, 75019 Paris (m° Riquet). Un événement politique

et rigolard, qui ne vise qu’à faire reculer, même d’un millimètre, la peur et la culpabilité.

« Ce soir, nous allons parler de dette publique, autrement appelée dette “ souveraine”. Pourquoi souveraine ?

Parce que nous ne l’avons pas élue. » La blague donne le ton du spectacle écrit et joué par Christophe Alévêque,

qui ouvre sa « fête de la dette », lancée en 2014.

L’année dernière, le spectacle avait réuni 1 600 personnes. L’édition 2015 est parrainée par Patrick Pelloux

et les recettes seront intégralement reversées au Secours populaire. Au programme, en plus du spectacle,

un grand bal mêlant invités musicaux (dont Yvan Le Bolloc’h) et « surprises diverses».

La fête est accompagnée de la sortie d’un livre, « On marche sur la dette». En plus de déconstruire quelques-uns

des pires clichés libéraux (non, aucun Français n’aura à rembourser 30 000 euros de dette), ce livre rappelle

quelques vérités bienvenues (la première dette a été créée bien avant la monnaie, etc.). À lire absolument.

 

Fête de la Dette 2

http://www.dailymotion.com/video/x2gffh7

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Finance, France, Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Au nom de la dette, que la lumière soit !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2015

 

Au nom de la dette, que la lumière soit !

 

par Éric Bocquet – 22 mai 2015

Tribune paru dans Liberté Hebdo.

Captureericbocquet1

 

  Au nom de la dette, voilà des années que nos gouvernants

  successifs, en France et en Europe, nous imposent l’austérité

  avec son cortège de réduction des dépenses publiques,

  à l’école, à l’hôpital et dans les communes…

  pendant que dans le même temps les dividendes enflent

  et enflent…

Alors il faut sans doute s’interroger sur cette dette, ce que viennent de faire nos camarades du groupe GDR

à l’Assemblée Nationale en déposant une proposition de résolution qui vise tout simplement à faire toute la lumière

sur la structuration de l’ensemble de la dette de notre pays, qui s’établit rappelons-le à 2000 milliards d’euros.

Voyons un peu les chiffres… Imaginons que nous parvenions à réduire ce montant de 10 milliards par an,

il nous faudrait 200 ans pour arriver au but. On nous fait peur, on nous culpabilise en disant qu’un bébé qui nait

arrive au monde avec une dette de 30 000 euros, quelle honte ! Mais n’oublions pas d’ajouter qu’il y a aussi

dans la colonne crédit 100 000 euros ! Comment est-ce possible ? Tout simplement en divisant les 80 milliards

d’euros de l’évasion fiscale annuelle par les 800 000 naissances chaque année dans notre pays, faites le compte

nous y sommes.

Capturedette1

 

Et je vous invite à lire également l’ouvrage de Christophe Alévêque

et Vincent Glenn intitulé « On marche sur la dette », un petit livre rédigé

par un tandem humoriste et économiste, très abordable et instructif.

On nous y explique notamment la genèse de ces fameux 3% du PIB

à ne pas dépasser pour le déficit budgétaire chaque année.

D’où cela vient-il ? Un fonctionnaire du Ministère des Finances a inventé

ce dogme un soir de juin 1981. A l’origine c’est le Président Mitterrand

qui avait convoqué une équipe du Ministère pour dire en substance ceci :

« Trouvez-moi un truc pour que les ministres arrêtent de me demander

de l’argent tout le temps », voilà pourquoi aujourd’hui tous les politiques

sérieux, pragmatiques et raisonnables ne jurent que par ces sacro-saints 3% !

 

On apprend aussi, sauf ceux qui maitrisent la langue d’Angela Merkel, que le mot dette en allemand se dit « Schuld »

qui veut également dire « coupable », intéressant non ?

Donc quand mon pays est endetté, faute de recettes et non de dépenses, je suis, vous êtes l’un des coupables,

alors il faut payer !

Voir l’article sur le site d’origine :
http://ericbocquet.fr/Au-nom-de-la-dette-que-la-lumiere.html

Publié dans Austerite, ECONOMIE, PCF, POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaire »

L’AUSTÉRITE N’AIME PAS LA DÉMOCRATIE / LA DÉMOCRATIE N’AIME PAS L’AUSTÉRITE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 avril 2015

 

Cliquer sur les images pour agrandir

 

Capturepcfgrècegrece_version_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite sur pcf.fr

Publié dans Austerite, Democratie, EUROPE, FMI "affameur des peuples", France, Grece, Liberalisme, PCF, POLITIQUE, TRACT, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Philippe Martinez : Nous attendons des réponses concrètes du gouvernement et du patronat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2015

Capture9avril8

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Satisfait de la grande mobilisation contre l’austérité de ce 9 avril 2015, le secrétaire général de la CGT déclare maintenant attendre « des réponses concrètes du gouvernement et du patronat ». « L’argent doit changer de poche » ajoute Philippe Martinez, …pour arriver dans les poches des salariés !

Réalisation Abrahim Saravaki.

Publié dans Austerite, CGT, France, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Jean-Claude Mailly : La balle est maintenant dans le camp du gouvernement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2015

Capture9avril8

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Pour le secrétaire général de FO, après la réussite de la mobilisation contre l’austérité de ce jeudi 9 avril 2015, le gouvernement doit changer de politique.

Réalisation : Abrahim Saravaki

Publié dans Austerite, FO, France, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : « La promesse du mouvement social »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2015

L’éditorial de Jean-Paul Piérot :

 

La promesse du mouvement social

 

  lhumanite21648

  « Les 300 000 ouvriers, employés, enseignants

  qui ont fait grève et marché côte à côte,

  réalisant du même coup la plus puissante

  journée de mobilisation depuis longtemps,

  ont délivré un message fort à l’adresse

  du gouvernement : « Maintenant, ça suffit. » « 

  Au lendemain des élections départementales,

  il semblait déprimé, chiffonné. Le mouvement social

  anti-austérité, qui ces derniers mois a fait des vagues

  ailleurs en Europe – de la Grèce à l’Espagne notamment –,

  était chez nous, à marée basse, décontenancé,

  désespéré par un exécutif faisant l’exact contraire

  de ce pour quoi le peuple de gauche l’avait élu en 2012,

  après cinq années de sarkozysme.

 

Sans doute le récent coup de force de Manuel Valls garrottant le débat parlementaire avec le 49.3 pour imposer la loi Macron a-t-il dégradé encore davantage la confiance, contribuant fortement à cette impression de blocage politique, de paralysie de la société.

La journée de mobilisation syndicale contre l’austérité, à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires, apparaît comme une belle éclaircie et peut-être comme une promesse. Qui nous libère de cette atmosphère irrespirable et, à bien y réfléchir, inconcevable, dans laquelle une formation extrémiste, que tant de médias ont promue au rang de « premier parti de France », peut monter une polémique honteuse sur les crimes du nazisme et la trahison de Pétain, dont l’enjeu serait de rendre le FN plus « fréquentable ».

Les 300 000 ouvriers, employés, enseignants qui ont fait grève et marché côte à côte, réalisant du même coup la plus puissante journée de mobilisation depuis longtemps, ont délivré un message fort à l’adresse du gouvernement : « Maintenant, ça suffit. » Cela suffit de n’être pas entendus par un premier ministre qui, au soir d’une débâcle électorale, affirme qu’il ne faut pas modifier le cap qui nous mène droit dans le mur. Un message également à l’adresse du Medef et de Pierre Gattaz, l’homme qui murmure à l’oreille du gouvernement sa volonté de voir enterrer les CDI.

Les salariés, quant à eux, pour se faire entendre, doivent donner de la voix. Ils ont commencé à le faire.

Publié dans Austerite, France, l'Humanité, Luttes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12345...58
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy