Un beau diaporama pour retracer une extraordinaire manif !!!

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2012

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xpkbdf

www.dailymotion.com/video/xpkbdf

(RE) PRISE DE LA BASTILLE 2012 par Roughol

A voir également un autre très beau reportage photo sur la manif :

http://www.stedphoto.com/bastille2012/

 

Publié dans Front de Gauche, Photographie, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

« Gaza 2010″ : des photos dures comme l’opération « Plomb durci » qui fit 1 400 victimes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

le 27 Novembre 2010 – Magali Jauffret

 

Ces survivants palestiniens qu’on voudrait nous cacher

expo_gaza_jeune_fille_amputee dans GAZA - PALESTINE

Le musée d’Art moderne de la Ville de Paris expose les clichés perturbants de Kaï Wiedenhöfer, premier lauréat du prix Carmignac Gestion du photojournalisme.

Il n’y a pas que l’exposition Larry Clark qui fait scandale, ces temps-ci, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) se dit « indigné » par « Gaza 2010 », sidérant inventaire des effets de la guerre sur les Palestiniens, dressé par le Berlinois de quarante-quatre ans, Kaï Wiedenhöfer.

Jamila al-Habash, 16 ans, touchée par un missile tandis qu’elle jouait sur le toit de sa maison. Gaza City, février 2010

© Kai Wiedenhöfer / Fondation d’entreprise Carmignac Gestion 

Cette œuvre, qui s’est vu attribuer une bourse par un jury professionnel que présidait William Klein, dont la Fondation Carmignac Gestion était le mécène, est considérée par le Crif comme « une œuvre de propagande contre Israël ». Dimanche, une manifestation a tenté de pénétrer dans le musée pour porter atteinte à l’exposition et la faire fermer. En vain.

Qu’y a-t-il donc de si scandaleux pour Israël sur les cimaises du musée d’Art moderne ?

Des faits, rien que des faits. De l’information brute, dépouillée, sans pathos ou sensationnel. La confrontation la plus simple, la plus directe, yeux dans les yeux, avec quelques-unes des 1 400 victimes de l’attaque israélienne « Plomb durci ». Dans une bande de Gaza déclarée par Israël « entité hostile », dévastée comme l’épicentre d’un tremblement de terre et sur le point d’être déblayée par le programme des Nations unies pour le développement, le photographe a pris des vues très frontales de jeunes gens aux corps suppliciés par la mutilation, l’amputation, réduits à l’état de moignons, de chairs brûlées au phosphore, de membres vidés de muscles, de crânes cabossés, d’orbites vides.

Crime contre l’Humanité

Ces crimes de guerre sont d’autant plus incarnés que son enquête lui a permis de rédiger des légendes qui sont des comptes rendus factuels : Mahmoud Zorba, dix-huit ans, ouvrier de tunnel. Le 5 janvier, à 21 heures, il a été touché par un missile. Trois personnes ont été tuées, trois autres blessées. Mahmoud a perdu la partie 
inférieure de sa jambe, un doigt et la vue. Le 4 janvier, à 15 heures, Jamila Al-Habash, lycéenne de seize ans, a été touchée par un missile alors qu’elle jouait sur le toit de sa maison. Sa sœur et un cousin ont été tués, un cousin a perdu une jambe. Malgré des opérations en Arabie saoudite et en Slovénie, Jamila n’a plus de jambes…

Il a fallu vingt ans à Kaï Wiedenhöfer pour, à la manière d’un Gilles Peress ou d’un Eugene Richards, apprivoiser ce territoire, en apprendre la langue, mettre en confiance ses habitants, restituer la sérénité d’un regard doux et produire, en prenant le temps, des images documentaires en couleur très dérangeantes.

Édouard Carmignac, fondateur de ce prix, déclare notamment : « Le thème de Gaza a été retenu en partant du constat qu’il est inacceptable de voir les victimes de l’une des plus terribles tragédies du siècle rester pratiquement oubliées et abandonnées de tous. Vu d’Europe, ce n’est pas parce que la réalité effroyable des camps de concentration nazis a vu le jour sur le sol de notre continent que l’on peut accepter aujourd’hui la réalité de ce qui est devenu, en soixante ans, avec la radicalisation du conflit israélo-palestinien, un véritable camp d’internement des Palestiniens aux portes d’Israël. Il ne s’agit pas ici de prendre parti pour un camp ou un autre, mais de montrer la réalité nue, dans toute son atrocité, et de contribuer ainsi, non seulement au devoir de témoignage du photojournaliste qu’est Kaï Wiedenhöfer, mais aussi à la prise de conscience des citoyens que nous sommes tous. Ces photos choqueront sans doute, et c’est aussi leur rôle pour contribuer à faire émerger la vérité. »

« Gaza 2010 », musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 11, avenue 
du Président-Wilson, Paris 16e. Jusqu’au 5 décembre. Entrée libre.

Catalogue The Book of Destruction, Steidl Publishers/Fondation Carmignac Gestion, 152 pages.

pdf dans Photographie kaiwiedenhofer.pdf

Publié dans Culture, GAZA - PALESTINE, Photographie | Pas de Commentaire »

L’Agent Orange : L’histoire d’un crime particulièrement hideux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 juin 2010

Publié le 14 juin 2010 sur : L'Agent Orange : L'histoire d'un crime particulièrement hideux dans Environnement img_logo_new

Agent Orange – Apocalypse Viêt Nam

 

arton10650-0b695 dans ETATS-UNIS

André BOUNY

Si un jour existe une unité capable de mesurer la douleur et la souffrance, elle devra s’appeler Viêt Nam.

« De tous les crimes de guerre, celui de l’Agent Orange au Viêt Nam est particulièrement hideux. »

Noam Chomsky,

membre du Comité International de Soutien aux victimes de l’Agent Orange

Dow Chemical, Monsanto, Diamond, Uniroyal, Hercules… Découvrez les crimes impunis des marchands de la mort.

 

L’effroyable réalité d’un écocide chimique

Si l’histoire de l’utilisation des poisons, (venins et toxiques) remonte à la nuit des temps, la synthèse chimique a permis d’en démultiplier les effets maléfiques. La guerre du Viêt Nam fut ainsi la plus grande guerre chimique de l’histoire de l’humanité. L’objet de ce livre est d’expliquer précisément comment et pourquoi.

On y apprend de quelle façon, aujourd’hui encore, un demi-siècle après le début des épandages, la dioxine pénètre dans l’organisme, quelles maladies elle engendre, et les terribles effets tératogènes qu’elle inflige aux enfants.

La description scientifique des agents chimiques utilisés est aussi précise que la technologie méthodique mise en oeuvre. Celle de l’effroyable catastrophe écologique fait prendre conscience que la destruction du règne végétal précède et précipite une dévastation plus terrible encore.

Les nombreuses photographies exceptionnelles, signées de très grands noms, illustrent l’ampleur de la tragédie actuelle. Cartes géographiques, documents d’archives inédits et témoignages états-uniens viennent démontrer l’intentionnalité de ce véritable écocide. L’auteur propose en outre un nouveau calcul renversant du volume des agents chimiques déversés au Viêt Nam. Dans cet ouvrage exhaustif, il aborde enfin les aspects juridiques avec les procédures intentées au nom des victimes vietnamiennes dans un total silence médiatique.

À l’image du Tribunal international d’opinion qui s’est tenu en 2009 à Paris, ce livre a pour but d’informer le public, premier pas d’une prise de conscience sur la route de la réparation des torts et des souffrances, car il existe aussi un espoir… Un document bouleversant, comme l’histoire officielle ne la raconte jamais, pour comprendre l’ampleur de la tragédie que vivent au quotidien une multitude des victimes de l’Agent Orange.

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

 

Retrouvez toutes les informations mises à jour sur le site Internet, à la page de présentation du livre :
http://www.editionsdemilune.com/age…

Le dossier de présentation

Publié dans Environnement, ETATS-UNIS, HISTOIRE, Litterature, Photographie | Pas de Commentaire »

TOTAL Dunkerque : Le regard du photographe Stéphane Dubromel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mai 2010

Vu sur : DailyNord

 

une fermeture et des hommes

Total : une fermeture et des hommes

C’était le 8 mars. La direction de Total annonçait la fermeture de la raffinerie des Flandres, à Mardyck (Dunkerque). Pas une grosse surprise pour les quelque 380 raffineurs qui travaillent sur le site, déjà en grève depuis quelques semaines. Depuis ? Depuis pas grand chose de neuf. Des actions par ci, par là. Un piquet de grève tournant. Et l’attente. Une si longue attente. Symbolisée par le reportage photo que nous vous proposons, alors qu’une table ronde sur les conséquences de la fermeture du site se tient à Dunkerque cet après-midi. Un regard sur Total et surtout ses hommes, signé par le photographe Stéphane Dubromel.

[Suite de l’article et diaporama sur : dailynord.fr/]


Publié dans Luttes, Photographie, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Feignies : Sylvain Guéritte expose ses photographies à la médiathèque

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2010

La Voix du Nord – 14 février 2010 – G.L.

 Sylvain Guéritte expose ses photographies à la médiathèque jusqu'au 20 février.

La médiathèque propose une découverte en photos 

du carnaval de Venise

Sylvain Guéritte expose ses photographies à la médiathèque jusqu’au 20 février

L’artiste a su, à travers son objectif rendre parfaitement sur le papier toute la magie, l’émotion, le mystère que l’on peut ressentir en s’immergeant dans le célèbre carnaval de Venise.

L’exposition se tiendra à la médiathèque de Feignies jusqu’au 20 février.

[Article complet : lavoixdunord.fr/]

 

Publié dans Culture, INFOS, Infos Feignies, Photographie | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy