Le Medef en guerre contre les intermittents

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 février 2014

 

Unedic

Le Medef rêve d’intermittents payés au chapeau…

 

Captureintermittents

L’avant-dernière séance de négociations

sur la convention de l’assurance chômage

s’ouvre ce jeudi.

Une journée placée sous le signe de la mobilisation

avec de nombreux rassemblements à Paris,

devant le siège du Medef, et en province. 

 

 

 

« Êtes-vous favorable à la proposition du Medef d’en finir avec le régime des intermittents du spectacle ? » propose le Point dans un sondage à l’adresse de ses lecteurs. En 2003, un intermittent du spectacle, croisé dans une des nombreuses manifestations, brandissait une pancarte sur laquelle il avait écrit : « Pour faire des économies, tue un clown ! » Si les arguments du Medef n’ont pas varié d’un pouce depuis, la situation n’est plus tout à fait la même qu’il y a dix ans tant les salariés intermittents ont élaboré des contre-propositions.

 

Voir la vidéo :

Les propositions pour le régime des intermittents du spectacle (annexes 8 et 10)

présentées par le comédien Samuel Churin

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

[ ]

Un Medef qui se fait de plus en plus arrogant 

Il est évident que la réforme de 2003, adoptée par le Medef et la CFDT, n’a en rien résolu le déficit d’alors (estimé aux alentours de 800 millions, chiffre tout aussi invérifiable). Car ce n’était pas son propos. L’objet de cette réforme était bien de durcir les conditions d’entrée à l’assurance chômage pour les artistes et techniciens (507 heures sur 10 mois pour les techniciens, sur 10 mois et demi pour les artistes. Ce qui eut pour effet immédiat l’exclusion de dizaines de milliers d’artistes et de techniciens du système). Dix ans plus tard, le bilan est bien là : sur plus de 254 000 salariés intermittents qui ont cotisé en 2011, seuls 43 % ont bénéficié d’une journée d’indemnisation. Vous avez dit privilégiés ? En 2011, le salaire annuel moyen de ces mêmes salariés (artistes et techniciens confondus) est de 8 503 euros. Celui des seuls artistes de 4 869 euros. Quant au salaire annuel médian de l’ensemble des intermittents du spectacle, il est de 2 762 euros… Vous avez dit privilégiés ?

Voir la vidéo :

pourquoi le déficit des annexes 8 et 10 des intermittents du spectacle n’existe pas

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Le 17 décembre 2013, Pierre Gattaz, actuel patron des patrons, déclarait sur le sujet : « Rien n’est tabou. Tout est à mettre sur la table. » Le passage à l’acte ne s’est pas fait attendre puisque au cours des négociations actuelles sur l’Unedic, le Medef n’a pas hésité à proposer la suppression des annexes 8 et 10 et, dans la foulée, celle de l’annexe 4 dont dépendent les intérimaires. Une provocation de plus de la part d’un Medef de plus en plus arrogant ? On peut penser que, de son point de vue, cette proposition est dans le droit fil de son raisonnement purement libéral. Dans la logique du Medef, il faut en découdre avec le système de l’assurance chômage. Les intermittents, et les intérimaires, deviennent dès lors les boucs émissaires d’un système à bout de souffle du fait de l’explosion du chômage. Selon la logique patronale, l’Unedic est déficitaire… à cause des chômeurs. Étonnant, non ? Et comme on ne peut pas tous les virer, commençons par nous attaquer aux plus fragiles, donc aux intermittents. Mais le Medef ne veut pas en rester là. Non content de vouloir faire basculer les intermittents dans le régime général, niant la spécificité de leurs métiers, il propose que le manque à gagner de ce scénario (estimé à quelque 300 millions) soit financé par l’État. Et non plus par la solidarité interprofessionnelle. Au (faux) prétexte mille fois brandi par le Medef : « Ce n’est pas à l’assurance chômage de financer la culture ! »

[Article complet sur humanite.fr]

Lire également :

 

Captureintermittentsmarseille  capture d’écran – Manif de Marseille

  Plusieurs milliers d’intermittents ont défilé aujourd’hui à Paris

  et en province, à l’appel de la CGT-Spectacle, de FO,

  de la coordination des intermittents et précaires, et du Syndeac

  afin de dénoncer un « projet violent et provocateur ».

Ils étaient 800 à Marseille, plus de 400 à Lille.

 

A Paris, ce cortège devait se joindre à celui des salariés du régime et des demandeurs d’emploi pour finir

devant le siège du Medef (7e arrondissement).

La représentation de « Madame Butterfly » à l’Opéra Bastille et la soirée de ballets « Cullberg/De Mille » à l’Opéra Garnier

ont été annulées, jeudi, en raison d’un préavis de grève. Des tournages à Paris, Lyon ou Marseille ont également

été interrompus pour cause de grève.

 

Publié dans Chomage, Culture, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

La bibliothèque idéale selon saint François Copé

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 février 2014

 

Apostrophe

La bibliothèque idéale selon saint François Copé

 

titeuf

  Voici des exemples de livres pour la Jeunesse

  qu’il faudrait faire disparaître, à entendre

  les commandements moralisateurs du patron de l’UMP.

  L’apostrophe de Marie-José Sirach.

  D’abord, bannir des rayonnages :

  ♦  Titeuf et sa bande de copains obsédés par leur zizi 
et les filles

  de Zep.

  ♦  Tous les albums des Motordus de Pef pour outrage à la langue

  française. 

 

 

♦  Les Trois brigands, de Tomi Ungerer pour apologie 
de la rapine et du mensonge.

 

La bande-annonce des Trois brigands

Image de prévisualisation YouTube

A voir sur youtube

♦  On n’est pas des poupées! de Delphine Beauvois et Claire Cantais pour oser vanter l’égalité filles-garçons.

♦  Ernesto, de Marguerite Duras 
pour apologie de l’insoumission à l’autorité.

♦  Fifi Brindacier, d’Astrid Lindgren pour trouble 
à l’ordre public.

♦  Les plantes ont-elles un zizi ? de Jeanne Failevic et Véronique Pellissier, pour 
initiation camouflée aux différents

systèmes 
de reproduction (voir Acte Sud  Junior).

♦  Le Petit Chaperon rouge, 
de Charles Perrault, pour relations sado-maso 
avec le loup.

Pour rigoler, voir la version de Tex Avery

 

dessins humoristiques :

 

 

Publié dans Censure, Culture, France, Litterature, UMP | Pas de Commentaire »

Première marche unitaire pour la culture

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 février 2014

 

Première marche unitaire pour la culture

 

Mise en page 1

Plusieurs centaines de professionnels de la culture ont manifesté

ce lundi à Paris et dans plusieurs villes de France, pour dénoncer

les coupes budgétaires qui mettent en danger de nombreuses

structures et compagnies, ainsi que l’égalité d’accès à la culture.

« Nous sommes un millier cet après-midi à Paris. Ils étaient 100 ce matin

à Marseille et d’autres marches sont organisées aujourd’hui à Metz, Bordeaux,

Montpellier… » a lancé au début de la manifestation Denis Gravouil, secrétaire

général de la CGT-Spectacle.

Partie de la place de la République, la manifestation se poursuit

  jusqu’au Palais-Royal, non loin du ministère de la Culture.

Une délégation devait entre temps être reçue par des conseillers du Premier ministre.

Les manifestants craignent de nouvelles baisses sur les budgets culturels de l’État et des collectivités

territoriales et s’inquiètent des conséquences de certaines dispositions du projet de loi sur la décentralisation.

Très redoutées, également les négociations de l’assurance-chômage sur les intermittents du spectacle

qui s’ouvriront prochainement.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Appel marche pour laculture

Communiqué du PCF : « il ne peut y avoir d’émancipation politique sans émancipation culturelle »

Publié dans Austerite, CGT, Culture, France, Luttes | Pas de Commentaire »

7 février 1914 : « Charlot » apparaît pour la première fois sur les écrans

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2014

 

centenaire

Il y a cent ans, Charlie Chaplin créa Charlot

 

CaptureCharlieChaplin

  Il y a cent ans vendredi sortait le premier Charlot qui, en une soixantaine

  de titres, imposait ce personnage devenu éternel.

  Son personnage s’appelait Charlot, certainement le plus connu au monde jamais

  vu sur un écran. On affirme que sa silhouette était la seule à être identifiable

  même par un paysan illettré chinois ignorant de toute référence culturelle, ignorant

  entre autres que la silhouette tant connue devait tout au dandy Max Linder,

  parti du burlesque pour devenir le comédien comique le plus célèbre de son temps,

  dont la figure de Charlot n’était que la version dégradée du gentleman devenu

  « tramp », vagabond, donc tombé dans la mouise.

 

 

Fils d’artistes de music-hall

 

charlie_chaplin

  C’est lui dont nous célébrons le centenaire de l’apparition aujourd’hui.

  Son créateur avait pour nom Charles Spencer Chaplin, né à Londres

  le 16 avril 1889, fils d’artistes de music-hall qui se séparent

  avant ses trois ans, le père aux abonnés absents, la mère

sans un rond vouée à l’hôpital psychiatrique, faisant de lui l’enfant

abandonné dont il fera le poignant portrait qu’il brossera dans le Kid, son premier long métrage.

Les fées ne se sont pas penchées sur son berceau mais elles lui ont fait un don, celui du génie.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Charlot, histoire d’un mythe

Charlot soldat et son double le dictateur

Musée Chaplin

 

 Message de Charlie Chaplin pour la liberté des peuples

http://www.dailymotion.com/video/xk774l

sur dailymotion

Publié dans Cinema, Culture, Hommages | Pas de Commentaire »

Disparition de Cavanna

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2014

*

 

CaptureCavannacapture d’écran  

  L’écrivain, dessinateur, journaliste et cofondateur  

  des journaux satiriques Hara Kiri et Charlie Hebdo  

  François Cavanna, dit « Cavanna » est mort mercredi  

  soir à l’âge de 90 ans.  

  « En créant Hara-Kiri dans les années 1960, il est  

  à l’origine d’une mini-révolution dans la presse et  

  dans la manière de rire », a déclaré le directeur  

  de Charlie Hebdo, Charb.

 

Ciao Cavanna, beau rital à l’humour vache

Voir les meilleurs Unes de Cavanna

les Cavanna auxquels vous avez échappé

Portrait de Cavanna par Pierre Desproges

 

François CAVANNA : « La maladie ne va pas me bouffer »

Image de prévisualisation YouTube

voir sur youtube

Publié dans Culture, Hommages | Pas de Commentaire »

Mort de Pete Seeger, pionnier du folk américain

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2014

 

Mort de Pete Seeger, pionnier du folk américain

 

CapturePeteSeeger  capture d’écran

 

  Considéré comme un des pionniers de la musique folk

  qui a influencé plusieurs générations de chanteurs

  comme Joan Baez, Bob Dylan ou Bruce Springsteen,

  Peter Seeger est décédé à New York à l’âge de 94 ans.

 

 

La mort lundi au Presbyterian Hospital de New-York de celui qui a aussi popularisé l’hymne du mouvement

de défense des droits civils aux États Unis, We Shall Overcome, a été confirmée par son petit-fils au New York Times.

Le musicien, accompagné de sa guitare à 12 cordes ou de son banjo à 5 cordes, avait séduit un large public,

souvent marqué à gauche, aussi bien avec ses chansons engagées que ses mélodies enfantines ou des hymnes

faciles à reprendre en chœur.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Seeger a chanté pour le mouvement ouvrier des années 1940 à 1950, pour les marches pour les droits civils

et dans les grands rassemblements du mouvement contre la guerre du Vietnam dans les années 1960,

puis dans les années 1970 pour la défense de l’environnement et les mouvements pacifistes.

Mentor de chanteurs engagés des années 50 et 60, dont Bob Dylan et Don McLean, son répertoire a plus tard

inspiré un album de Bruce Springsteen en 2006. Lors d’un concert organisé à Madison Square Garden

pour son 90e anniversaire, Springsteen l’a présenté comme « la légende vivante le la musique et la conscience

de l’Amérique, un témoin du pouvoir de la chanson et de la culture », a rappelé le Time .

Source

Lire également :  Pete Seeger ou les origines communistes du folk américain

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Publié dans Culture, Hommages, Musiqe | Pas de Commentaire »

Salariés sans frontières

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2014

 

SALARIÉS SANS FRONTIÈRES

Par Gilles Balbastre

Image de prévisualisation YouTube

voir sur youtube

  En résumé, le film porte sur la destruction du travail ouvrier dans la Grande région (Lorraine, Wallonie, Sarre) qui entoure le Luxembourg et le remplacement des ouvriers de la sidérurgie et des mines de fer par des salariés des services qui tous les matins partent dans le 2ème PIB par habitant du monde nettoyer les bureaux, garder les banques, servir les cafés des golden boys… Une force sociale relativement structurée autour de syndicats, de partis de gauche, regroupée collectivement, a été ainsi supprimée et remplacée par une autre, celle-ci atomisée, esseulée, désorganisée dans ce coin d’Europe. Au bénéfice comme d’habitude de ceux, qui comme les De Wendel, ont toujours été soutenus politiquement pour amplifier encore et toujours plus leurs intérêts et leurs profits.

Publié dans documentaire, EUROPE, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

12 Years a Slave, un film puissant qui ressuscite une page très noire de l’histoire américaine

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 janvier 2014

 

CINÉMA

Avec « 12 Years A Slave », de Steve McQueen,

plongée au cœur des plantations d’esclaves en Louisiane

 

12years

 

  Avec une histoire vraie qui est vraiment une histoire

  et des comédiens qui vont de Chiwetel 
Ejiofor

  à Brad Pitt, cette fresque sur l’esclavagisme, haute

  de dignité, est magnifique.

 

La liste des nominations aux oscars n’annonce pas automatiquement celle des vainqueurs mais elle est un indice qui témoigne fortement du goût des votants. C’est ainsi que, après avoir déjà été couronné du trophée du meilleur acteur dramatique (attribué à Chiwetel Ejiofor) lors des récents golden globes, 12 Years A Slave vient d’empocher neuf nominations pour les prochains oscars (verdict le 2 mars prochain), ce qui est pour le moins considérable pour un drame d’époque sans effets spéciaux faisant appel à la connaissance historique, à la sensibilité et non à l’adrénaline. Du poids lourd donc, ce qui n’étonnera pas qui a déjà vu les deux premiers chefs-d’œuvre de l’auteur, Hunger et Shame.

Adaptation littéraire plutôt fidèle du livre de Solomon Northup écrit en 1853

Une nouvelle fois le ton a changé, encore davantage puisque, après avoir côtoyé les grévistes de la faim en Irlande et les yuppies avides de sexe, de coke et de dollars de Wall Street, nous voici immergés dans le Sud profond de l’esclavagisme, film d’époque donc, qui nous renvoie à celle de la guerre de Sécession, de surcroît une adaptation littéraire plutôt fidèle d’un livre bien connu aux États-Unis, pas encore chez nous, pour avoir été le premier témoignage écrit par un Noir – ce qui implique en l’occurrence par quelqu’un sachant lire et écrire – témoignant d’une évidente qualité littéraire. Il s’agit de ce 12 Years A Slave signé Solomon Northup en 1853.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Lire aussi :

Shame ou l’homme des vallées éperdues

Entretien avec Steve McQueen pour Hunger en 2008

La parole est aux esclaves

Publié dans Cinema, Culture | Pas de Commentaire »

Pour que l’omerta ne soit pas complète…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2014

Reçu par courriel

 

POUR INFO : un message du coréalisateur du très bon reportage « Les nouveaux chiens de garde ». Il nous informe des difficultés connus avec France 5 pour la diffusion de son deuxième reportage intitulé « Salariés sans frontières » qui est prévu ce jeudi 16 janvier.

A enregistrer.

Info à diffuser, SVP, merci.

 

Objet : Services publics aux abonnés absents

Pour information,

 

Gilles_Balbastre 

 Figurez-vous que juste après le documentaire

 « Les nouveaux chiens de garde », j’ai eu l’occasion

 de réaliser un documentaire pour France 5, intitulé

 « Salariés sans frontières ».

Figurez-vous que ce documentaire a été livré

en septembre 2012 et que depuis,

France 5 l’avait « oublié » dans des tiroirs.

Il faut dire que les rapports avec France 5 avaient été très tendus lors du montage au printemps 2012, à l’époque où des dizaines de milliers de spectateurs se précipitaient dans les salles pour voir justement Les Nouveaux chiens de garde. Alors, imaginer qu’il peut y avoir un rapport entre cette censure et le film qui a fait plus de 240 000 entrées au cinéma. Non, quand même pas !! Bon, il est vrai qu’Yves Calvi, un des chouchous de France5, est plutôt bousculé dans Les Nouveaux chiens de garde… Mais, non il ne faut pas voir le mal partout !!

Officiellement, c’était donc la musique du film et son compositeur, le talentueux et indocile Dick Annegarn, qui ne plaisait pas à la chaîne… Officiellement vous dis-je…

Toujours est-il que je viens par hasard de m’apercevoir cet après-midi en surfant sur le Net que France 5 s’est enfin décidé de diffuser « Salariés sans frontières » jeudi qui arrive, le 16 janvier à… zéro heure dix. Honteusement, en catimini, histoire de préserver l’illusion de démocratie. Le film n’a bien entendu bénéficié d’aucune promotion de presse de la part de France 5. Résultat, aucun article, aucun reportage, aucun son. Un lien avec Les Nouveaux chiens de garde ? Non vous dis-je !!!

 

Alors, pour que l’omerta ne soit pas complète, reste à vous tous de diffuser ce message, d’inciter tout un chacun de regarder sur France 5 ce jeudi 16 janvier à zéro heure dix, « Salariés sans frontières », de l’enregistrer et de le montrer autour de vous.

Merci à vous

Gilles Balbastre, co-réalisateur des Nouveaux chiens de garde

 

En résumé, le film porte sur la destruction du travail ouvrier dans la Grande région (Lorraine, Wallonie, Sarre) qui entoure le Luxembourg et le remplacement des ouvriers de la sidérurgie et des mines de fer par des salariés des services qui tous les matins partent dans le 2ème PIB par habitant du monde nettoyer les bureaux, garder les banques, servir les cafés des golden boys… Une force sociale relativement structurée autour de syndicats, de partis de gauche, organisée collectivement, a été ainsi supprimée et remplacée par une autre, celle-ci atomisée, seule, explosée dans ce coin d’Europe. Au bénéfice comme d’habitude de ceux, qui comme les De Wendel, ont toujours été soutenu politiquement pour amplifier encore et toujours plus leurs intérêts et leurs profits.

 

Lire également :

« Salariés sans frontières », le docu que France 5 diffuse à l’heure d’un film X

Publié dans Audiovisuel, Democratie, documentaire, SOCIAL | Pas de Commentaire »

La création de la richesse dans le système de production capitaliste (BD)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 janvier 2014

 

A voir sur http://comite.de.prives.d-emploi.et.precaires.cgt.ales.over-blog.fr

production richesse

 

Publié dans BD, CGT, Syndicats | Pas de Commentaire »

1...56789...37
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy